Passeports burkinabè : De nouveau disponibles ?

mercredi 28 août 2013 à 00h00min

La rédaction de lefaso.net a été interpellée par un internaute le jeudi 22 août 2013. L’objet de cette interpellation était la non disponibilité du passeport burkinabé depuis quelques semaines. Pour, officiellement, une question de conformité avec le format CEDEAO par le Burkina Faso. Contactée par nos soins, une source officielle nous a fait savoir que le problème était résolu.

Les autorités du Burkina Faso ont adopté un nouveau format pour les passeports burkinabè. Ce changement de format de passeport en format CEDEAO a occasionné une rupture de souches en attendant l’arrivée des nouvelles, selon les autorités de la Police nationale.

Durant plusieurs semaines donc, des personnes désireuses de s’offrir un passeport ont été confrontées à un problème de rupture de souches. Ce faisant, elles ont été obligées de patienter le temps que cette situation se résolve.

Les conséquences de cette rupture de souches peuvent être énormes et causer, on s’en doute aisément, des préjudices importants aux demandeurs.

En effet, les demandes de passeport sont faites pour un besoin assez spécifique : voyages d’affaires, missions à l’étranger…Autant dire que sans passeports, l’activité administrative et économique peut se trouver réduite. Par conséquent, une meilleure communication aurait sans doute été utile.

Rappelons que le prix du passeport est passé de 25 000 F CFA à 50 000 F CFA le 01 juillet 2011.

Patindé Amandine Konditamdé

Lefaso.net

Messages

  • Si on communiquait plus, il y aurait moins de problèmes dans le monde... Ceci dit, je me demandais combien de temps on allait encore attendre avant de se conformer aux autres.

    • le passeport burkinabè manquait depuis le mois d’avril et ça causer d’enormes pertes, surtout au niveau de la diaspora qui avait des billets non rembourssable pour rentrer au pays en aout.
      ils y’a meme des personnes qui risquent de perdre leur boulot parce-qu’ils sont bloquer actuelement à ouaga
      la seule communication ne suffisait pas, et il fallait commander aussi les ançiens passeports pour assurer la fluidité des voyageures en attendant l’arriver des passeports cdeao.
      moi personnement j’ai perdu 2050£ à cause de ses irresponssables.
      il faut reconnaitre que le gouvernement sans fiche de la population, parce-qu’ils avaient des passeports de service.
      pour ma part , je demande à tous ceux qui ont subit des pertes à cause du manque de passeport burkinabè de trimballer le DG de la police nationale à la justice pour etre dedommager.

    • En plus c’est tombé pendant la période des vaccances. Cela a duré près de quatre mois. J’ai dû attendre deux mois et annuler le voyage. Je ne l’ai d’ailleurs pas encore récupérer pour croire que ça c’est arrangé. Mais bien sûr on est au Faso et de source sûre, je connais quelqu’un qui a quand même reçu son passport en moins d’une semaine bien qu’il s’agisse de raisons de vaccances. Alors pourquoi ? Comment ? Et l’on ne veut pas qu’il y ait de révolte. C’est simplement inadmissible qu’on ait même pas pris la peine d’informer. Cette situation est passée sous silence. Vraiment ce n’est pas la peine !

  • Tout d’abord merci de nous tenir informer sur les questions de passeport. Mais j’ai cependant une petite incomprehension que j’aimerais lever.

    Si je comprends bien votre message, les passeports Burkinabè viennent d’être remis au format CEDEAO il y a quelques semaines. Est-ce vraiment le cas ? Car les nouveaux passeports son disponibles depuis environ une année et j’ose croire que ces passeports sont au bon format.

    Est-ce donc à dire que les nouveaux passeports que nous payé à 50 00 FCFA sont déjà non conformes avec la CEDEAO ? Si oui ce que je n’espère pas, qu’est-ce que cela implique ? Devrions-nous refaire des passeports. Si non (ce que je crois) il faudra vraiment que vous revoyez votre mode de communication qui entraine des incompréhensions à notre niveau. SOYEZ BREF PRECIS ET CONCIS

  • Salut !
    L etablissemnt de notre passeport reflete un des problemes de malfonctionnement de nos services publics.
    L auteur de l editon a bien fait en soulignant le passage de 25 000 a 50 000
    mais il faudrait aussi souligner le passage du passeport de 15 000 fcfa renouvellable qui ne s applique plus sur le 25 000 ni sur le 50 000.
    Ceci est un probleme majeur pour les burkinabe qui vivent a l etranger et qui sohaiterais retourner dans leur pays d origine cherchant toujours des oportunites d investissement en industrie ou en agriculture.
    Sans oublier les petits commercants qui pennent a s en procurer pour les voyages limitrope.
    Le Burkina comme tous les pays emergeant doit chercher a creer des lois et conditions favorable aux citoyens en place et lointain de bien aimer leur patrie et se battre pour son developpement.
    Le peuple aussi devrais s unir d avantage pour ne pas laisser passer a tout moment de pic qui vont a son encontre meme si on est pas contrain a voyager aujourd hui ou demain l enfant ou le petit fils pourrait le faire.
    Svp cessons de penser a soi meme, d etre egoiste pour mieux s aligner au rang des pays qui emergent

  • Merci pour cette communication mais vous auriez dû afficher une image du passeport actuel, en lieu et place du portrait de cette autorité policière dont on ignore l’implication dans la délivrance.

    • Pays irresponsable.. J, ai trop honte d, être Burkinabe ici a Londres. J, ai arrete le travail parce je n, ai pas pu renouveler ce maudit de passport. Dieu est grand et il ne dort pas. J, espere bien que d,ici la je n, aurai plus Besoin de passport Burkinabe.. Tout un pays qui fonctionne comme une enterprise en faillite.""

  • Merci pour cette communication mais vous auriez dû afficher une image du passeport actuel, en lieu et place du portrait de cette autorité policière dont on ignore l’implication dans la délivrance.

  • Le format du passport na pas changé, du même, rien n’a changé, juste kil ont ajouté le LOGO de la CEDEAO sur la couverture arrière seulement, sinon rien

  • Salut !
    L etablissemnt de notre passeport reflete un des problemes de malfonctionnement de nos services publics.
    L auteur de l editon a bien fait en soulignant le passage de 25 000 a 50 000
    mais il faudrait aussi souligner le passage du passeport de 15 000 fcfa renouvellable qui ne s applique plus sur le 25 000 ni sur le 50 000.
    Ceci est un probleme majeur pour les burkinabe qui vivent a l etranger et qui sohaiterais retourner dans leur pays d origine cherchant toujours des oportunites d investissement en industrie ou en agriculture.
    Sans oublier les petits commercants qui pennent a s en procurer pour les voyages limitrope.
    Le Burkina comme tous les pays emergeant doit chercher a creer des lois et conditions favorable aux citoyens en place et lointain de bien aimer leur patrie et se battre pour son developpement.
    Le peuple aussi devrais s unir d avantage pour ne pas laisser passer a tout moment de pic qui vont a son encontre meme si on est pas contrain a voyager aujourd hui ou demain l enfant ou le petit fils pourrait le faire.
    Svp cessons de penser a soi meme, d etre egoiste pour mieux s aligner au rang des pays qui emergent

  • Ce n’esp pas trop ; Et durant ce long temps , aucune communication. Combien de gens n’ont pas pu aller en vacance cette année ? Moi particulièrement j’ai eu la malchance de déposer ma demande de congé avant d’aller pour faire renouveler mon passeport : Conséquence, je n’ai pas pu bouger d’un cm hors du Burkina . Ce n’est pas sérieux surtout que la période a été mal choisi : Vous auriez du quand même vous excuser..... Ce sont ces petits manques d’égards qui amène souvent des problèmes a certaines personnes qui n’y sont pour rien. Ce n’est pas encore tard de s’excuser

  • Vivement que cette affaire de passeports soit résolut sinon qu’elle reste inexplicable dans ce 21ème siècle avec tous ces moyens techniques et de transport disponibles que l’on nous disent de patienter des mois et des mois pour rien que des souches de carnets qui ne coûtent pas plus de 10.000 FCFA alors que nous avons du débourser 50.000 FCFA pour ça !!!
    Moi j’ai raté une formation de haut niveau délivrée par le "CDC ATLANTA" au Etats Unis d’Amérique.
    Seul le burkinabè que je suis n’a pas pu participer parmi les 5 pays africains devant y prendre part.
    Quant nous avons envoyé le mail pour signifier que je ne pouvais pas participer pour cause de manque de carnets de passeport, les organisateurs ne s’en revenaient pas. Mais hélas ! c’est pourtant une triste réalité ici au faso !
    Pour preuve je peut vous envoyer les mails si vous le désirez.

    • c’est la triste réalité de la malgouvernance qui règne en maître depuis des décennies dans ce pays. Et, après, tous les jours, on ose nous parler d’émergence. Comment émerger si les citoyens lambda sont bloqués par un simple document indispensable que le passeport ? Je suppose que pour les passeports diplomatiques cela ne se pose pas évidemment.

    • C’est une honte pour le Burkina.bon courage mon frère .Mais,Grace a cette mauvaise gouvernance,nous devrons en prendre conscience .

  • Moi je n’y crois pas trop. Rien que hier le problème se posait toujours. Entre les passeports des pèlerins musulmans et le passeport cedeao, il y a quelque chose que les autorités de la migration ne disent pas. Pourquoi ne pas simplement communiquer sur ce qui se passe ? Ou bien la situation les arrange tellement qu’ils n’ont pas envie que ça trouve solution. Au Burkina, on le sait, les gens créent souvent la rupture pour mieux avoir l’argent. Le MATS doit nous édifier là-dessus. Il faudra aussi revoir cette histoire de rackets sur nos routes. Les policiers et les gendarmes, sous prétexte de lutte contre le terrorisme, nous terrorisent en reprenant leurs vieilles méthodes : s’asseoir sous un arbre et attendre que l’apprenti vienne remettre l’argent pour poursuivre sa route. Je vous parie qu’aucun terroriste n’est inquiet de vous.

  • Merci d’avoir exprimé très haut mes préoccupations et aussi d’avoir voulu en savoir plus... Maintenant tout le monde peut avoir l’information juste à propos de ce problème de passeport... et surtout suivre de près l’évolution de la question !

    Je suis l’internaute qui vous a interpellé à ce sujet la semaine dernière. Un grand merci à Lefaso.net pour être aussi proche de ses lecteurs ! ;-)

  • Oui, d’accord, Armandine ! Mais c’est qui le policier qui est dans ton papier et quel est son grade ? L’as-tu citer dans ton papier ?
    Un papier doit contenir le maximum d’informations. Encore un peu d’efforts ; il ne faut pas brider la réflexion.

    Confraternellement.

  • Franchement, c’est très bien d’avoir en parler, j’ai failli rater mon visa à cause de ce passeport, il fallait arrêter le travail pendant plusieurs jours, aller s’aligner très tôt le matin pour exposer son cas au directeur général qui voit l’urgence de votre cas avant de vous donner le passeport. Il ya eu manque de communication et le service des passeports devrait continuer à produire les passeports ordinaires en attendant l’arrivée des passeports CEDEAO. Il

  • Depuis que la police a obtenu gain de cause du point de vue salarial, ils ne font plus du boulot, préoccupés qu’ils sont de bouffer leur sous. On crée délibérément une situation qui favorise la corruption pour se remplir les poches. Vous avez vu les joues du commissaire ? Dans cet état, a-t-on vraiment envie de prouver quoi que ce soit au travail ? Pas si sûr, connaissant le Burkina d’aujourd’hui, pour qui l’intérêt personnel passe avant celui de tous. Mon frère devait prendre son vol depuis mai pour l’Italie pour des études. Aujourd’hui il court encore après le fameux sésame sans être sûr de l’avoir. Un service de ce genre ne devait pas être à la merci d’agents de peu de morale et de conscience. Au Burkina, après le ministère de la fonction publique, très peu de service ont intérêt à ce que leurs usagers soient satisfaits. Ils gagnent leurs comptes dans ce que les citoyens souffrent. Et ainsi ils plus besoins d’eux. Et plus ils ont besoin d’eux plus ils en tirent leur profit (corruption oblige !) et plus ils tirent de profit plus ils ne veulent rien et on reste dans le cercle vicieux. Quelle malheur que d’être Burkinabè. Vraiment !

  • Ce qui me désole moi, c’est la durée de validité du passeport. 5 ans. 5 ans c’est peu et vite passée. Pourquoi ne pas faire comme en Europe 10 ans.
    Pour nous qui sommes à l’étranger pas facile de courir chaque 5 ans après un passeport. Surtout quand on sait comment fonctionne l’administration.

  • JE VOUDRAIS SAVOIR COMMENT CONTACTER LA REDACTION DE LEFASO ;NET CAR NOUS AUTRES HABITANTS DE LA COMMUNE RURALE DE SABA AVONS DES INQUIETUDE CONCERNANT LE BITUMAGE DE LA LA VOIE D’ACCES A LA COMMUNE DEBUTE EN FEVRIER 2013 POUR UNE PERIODE DE 7 MOIS ;
    A UN MOIS DE LA FIN DES TRAVAUX , LES TRAVAUX SONT A L’ARRET DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS.
    DE PLUS, LES CANIVAUX NE NOUS SEMBLE PAS AUX NORMES.
    NOUS INTERPELLONS LES AUTORITES COMPETENTES ET LE CABINET DE CONTROLE AFIN DE TROUVER DES SOLUTIONS A CETTE SITUATION DE LAXISME

  • Depuis que la police a obtenu gain de cause du point de vue salarial, ils ne font plus du boulot, préoccupés qu’ils sont de bouffer leur sous. On crée délibérément une situation qui favorise la corruption pour se remplir les poches. Vous avez vu les joues du commissaire ? Dans cet état, a-t-on vraiment envie de prouver quoi que ce soit au travail ? Pas si sûr, connaissant le Burkina d’aujourd’hui, pour qui l’intérêt personnel passe avant celui de tous. Mon frère devait prendre son vol depuis mai pour l’Italie pour des études. Aujourd’hui il court encore après le fameux sésame sans être sûr de l’avoir. Un service de ce genre ne devait pas être à la merci d’agents de peu de morale et de conscience. Au Burkina, après le ministère de la fonction publique, très peu de service ont intérêt à ce que leurs usagers soient satisfaits. Ils gagnent leurs comptes dans ce que les citoyens souffrent. Et ainsi ils plus besoins d’eux. Et plus ils ont besoin d’eux plus ils en tirent leur profit (corruption oblige !) et plus ils tirent de profit plus ils ne veulent rien et on reste dans le cercle vicieux. Quelle malheur que d’être Burkinabè. Vraiment !

  • le délai d’établissement des passeports varie d’une personne à une autre... corruption ??? Il faut revoir cette pratique.

  • Bjr, j’ai déposé depuis le mois de mai, jusque là, rien, j’étais à goughuin aujourd’hui et on me fait savoir que c’est un petit lot qui est avec des instructions. Je ne sais plus à quel sein se vouer.

  • Bonjour à tous. Moi,je suis un jeune Burkinabé,vivant à l’extérieur .j’aimerai savoir une chose:quelle est la durée de validité du nouveau passeport ??? 5 ans ou 10 ans ???car je ne comprends rien du tout. Tantôt ,on me dit qu’il y’a 5ans et cela coût 50000 F CFA ,tantôt 10ans et celui ci coût plus que celui de 5ans.c’est devenue un commerce ou quoi ???

  • j ai bessoin d un passeport pour a france pour y contunuer mes etude secodaire j ai deposer tout les dossiers a l aeroport de ouaga et j en ai besoin le plus vite possible. mercis pour votre indulgence

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés