Commune de Saaba : Un habitant se plaint de l’arrêt des travaux de bitumage de la route principale

jeudi 29 août 2013 à 21h50min

Lancés en grandes pompes en décembre 2012, les travaux de bitumage de la principale route de desserte de la commune rurale de Saaba dans la province du Kadiogo avaient effectivement commencé deux mois plus tard, soit en Février 2013 pour un délai de réalisation de 7 mois.

Commune de Saaba : Un habitant se plaint de l’arrêt des travaux de bitumage de la route principale

A un mois de cette échéance, tout porte à croire qu’elle ne sera pas respectée. D’où le cri de cœur des habitants de la commune. L’un d’entre eux s’est adressé à la rédaction du portail Lefaso.net, dans le but de se faire entendre par les autorités administratives et politiques.

A un mois de la fin des travaux, voilà ce qu’il dit constater :
- « les travaux ont été suspendus depuis plus de deux mois ; aucun équipement sur le site, quelques ouvriers pour creuser des caniveaux transversaux selon un rythme qui cause beaucoup de désagréments aux usagers ;
- la suppression des voies d’accès à la voie en bitumage par la non construction de dalots ;
- la construction de caniveaux de petite taille qui ne semblent pas aux normes
 ».

Cet internaute en appelle à la réaction diligente des « autorités sur cette catastrophe qui se prépare ». « Que va laisser cette entreprise en terme de qualité d’ouvrage ? », s’interroge-t-il.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Messages

  • Je comprend plus rien sa fait des années qu on nous promet ce fameux goudron, qui relie samba à nioko1 jusqu’à la voie qui mène sur la route de fada. On a publie les résultat des appels d offres financement budget 2010, 2011,2012 et j en passe jusqu’à présent on a vu que des gendarmes couchés . Si l argent est bouffe dit nous clairement et foutter nous la paix

  • C’est ainsi le Burkina est géré (l’impunité).

  • Oh ! Mon type ce n’est pas la 1ère fois qu’une voie financée est abandonnée. Souvenez-vous le tronçon échangeur de l’Est et carrefour CHU YO/Hôtel silmandé. Il était prévu de faire une autoroute avec un mini-échangeur audit carrefour mais plus de 2ans après quel est le constat ? On a d’abord cru que c’est le décès du PDG de l’entreprise en charge des travaux qui avait engendré un arrêt momentané mais hélas c’est le système qui a mangé son mangement. Capitalisez tous ces chantiers pour l’après 2015, on verra ça alors à tête réposée.

    • En réalité, l’argent a été "bouffé" 2 fois comme pour l’éclairage de l’avenue UE à Bobo

  • C’est regretable que l’attentisme du Primier Ministere (PM) qui lancait en fanfare les travaux disait que ceux-ci seraient prets en juin. Bcp de gens ont dit ’mon oeil’, et voila qu’ils ont raison. C’est vrai que la route qui conduit a la villa du PM, payee par l’argent du contibuable, est bien bitumee alors pourquoi doit-il s’embarrasser avec votre route de Saaba. A la rigueur on pourrait accelerer si c’etait a Ouaga 2000. Saaba, bof, bandes de pauvres, nous on s’occupe des riches dans notre ’Burkina des affaires qui s’occupent des affaires du Burkina’. Je vis egalement a Saaba, et suis temoins des blocages sur cette voie. Et vous voulez que l’on estime ces dirigeants insouciants et peu interesses a la situation des citoyens, prrrr, mon oeil !

  • Oh ! Mon type ce n’est pas la 1ère fois qu’une voie financée est abandonnée. Souvenez-vous le tronçon échangeur de l’Est et carrefour CHU YO/Hôtel silmandé. Il était prévu de faire une autoroute avec un mini-échangeur audit carrefour mais plus de 2ans après quel est le constat ? On a d’abord cru que c’est le décès du PDG de l’entreprise en charge des travaux qui avait engendré un arrêt momentané mais hélas c’est le système qui a mangé son mangement. Capitalisez tous ces chantiers pour l’après 2015, on verra ça alors à tête réposée.

  • Bravo pour votre réactivité, Moussa DIALLO ! J’ai effectivement lu son post hier. Maintenant faites-nous un dossier complet sur ces travaux. L’entreprise s’appelle, si je ne m’abuse, Suzy Construction. Ce sont de tels sujets de proximité qui intéressent les lecteurs de votre prestigieux portail d’informations.

    Confraternellement.

    • SUZY Constructions entreprise voyou ?
      Ca ressemble fort à de la foutaise et une culture inutile de haine des usagers de cette route. Quelle communication a été donnée par l’entreprise qui reste et demeure la première responsable aux yeux des populations ?
      C’est vrai triste à voir comme chantier. J’ai bien l’intention de faire des photos à poster sur internet pour faire connaître ce que vaut cette entreprise.

      C’est promis ! Son avenir s’arrêtera là ! Pas au delà du Burkina et de son système !

    • Pour appuyer vos propos Dr Yembi il semblerai que Suzy Construction se trouverai actuellement a Dori pour les chantiers du 11 Décembre prochain. Les lecteurs de Dori pour nous confirmer si cela est exact nous pourrons interpeller qui de droit si cela s’avère réel ! Si on a pas la capacite necessaire pour gerer simultanement deux marchés distinct comment pourrait on etre attributaire ! A moins que ....

    • marché de copinage car on ne peut comprendre qu’une entreprise adjudicataire puisse abandonner un chantier pour aller sur un autre

  • C’est une bonne réaction mais si vous attendez que ce gouvernement vous aide, vous rêvez, vaut mieux se suicider car il ne viendra pas. Il suffit de voir comment ils ont mis sauvagement les étudiants à la rue. Nous sommes dans une situation où le gouvernement veut être la loi, la justice, l’exécutif, acteur privé, tortionnaire, victime et donneur de leçon en même temps. L’ambiguïté du rôle du gouvernement explique son propre échec.

  • Tapez votre texte ici. Mr Diallo a vu juste on na pas encors sortie de l’auberge pour cette voie de SAABA, car c’est le meme senario que la voie de Niogo qui profil a l’horizon. encors merci pour cette intervention.

  • que lefaso.net consacre uu ou 2 journalistes pour les dossiers du genre histoire de veiller au grin.

  • Merci Moussa de l’alerte, j’ajoute qu’en plus du bitumage du tronçon de la route départementale RD 152 Ouagadougou-Nioko-Saaba, il y a les bretelles : une bretelle pour l’accès au CSPS et l’autre à l’Université Saint Thomas d’Aquin. Aucuns travaux n’à débuter pour les bretelles... soit elle fait les bretelles, soit elle rembourse les sous.

    Il semble qu’elle soit a Dori pour les travaux de bitumage du 11 décembre, et alors on s’en fout....

  • Le chien aboie et la caravane passe encore ?On lance par ci et par-là les travaux et les choses n’avancent pas !c’est juste pour mettre du beurre dans les yeux ?
    Chaque chose a une fin. La population finira par se lasser et demain mes gens seront dans la rue !!!!!!!!!!!!!
    Les automobilistes se cassent leurs bagnoles tous les jours. les accidents ne manquent pas !
    bref, sans solution, la solution viendra de la rue !
    slt

  • c’est çà l’émergence au Faso où rien ne se fait normalement et sans aucune sanction de la part des irresponsables !

  • Et que dire des routes à refaire après l’échangeur de l’est en direction de la Maco et le boulevard circulaire vers la pédiatrie de Charles de Gaulle ?

  • Je crois que le plaignant est courageux et dois être félicité. En effet, nous constatons tous avec regret, qu’il n’y ai pas de communication des autorités à ce sujet. ils dirons qu’ils sont en vacance certes, mais ce n’est un secret pour personne que l’entreprise a déplacé son matériel à Dori dans le cadre des travaux du 11 décembre. la question qu’on peux se poser est de savoir si c’est la seule entreprise BTP au Faso ? si elles incapable de répondre aux différentes sollicitations, qu’elle ne postule pas à des marchés. A ce niveau, il serait souhaitable que les autorités prennent leurs responsabilités. ce sont ces genres de situations cumulées qui engendrent des frustrations avec pour conséquences, des explosions sociales.

    • Je suis résident de Nioko 1 et je dis merci au faso.net pour cette réaction au post . je confirme que SUZY est à Dori . le PM présente cette entreprise comme l’une des rares à respecter son planning pour DORI 2013. c’est d’ailleurs suite à sa visite de chantier à Dori pour faire le constat des retards des travaux que SUZY a déserté la route de SAABA. le cas de cette route est une eième expression des dysfonctionnements (pour ne pas dire plus...) dans ce monde des marchés du BTP.

  • C’est regrettable pour ce qui se passe dans mon pays. Je me rappelle la ferveur avec laquelle le PM voulait rétablir de l’ordre dans le suivi des grands chantiers dont la construction de la route de Saaba. J’espère que ce n’était pas seulement pour gagner la confiance de l’électorat. SVP, Monsieur le PM, rappelez cette entreprise à l’ordre pour qu’elle respecte rigoureusement le cahier de charge pour soulager la douleur de cette brave population de SAABA. COURAGE ET BONNE RENTREE AVEC ENCORE PLUS D’ENERGIE.

  • Les autorités et l’entreprise SUZU doivent apprendre à respecter les populations. C’est difficile à vivre à Saaba dans les conditions actuelle de la route.

  • Hum, tu rêves ou quoi ? Ce chantier ne va pas finir avant juin. On vous dit toujours le mois mais pas l’année et vous continuez à croire. On connait la mentalité des burkinabès, le gouvernement se joue de nous tous.
    Mais en attendant, nous allons mettre notre sénat en place et le reste en verra. C’est la volonté du peuple qui compte.
    Combien de routes ont vu leurs travaux lancés à coup de fanfares et rien n’a été exécuté ?
    Prenons notre mal en patience car 2015 n’est plus loin

  • Franchement, c’est pas la peine j’ai du mal à me rendre chez moi car la route que je croyais presque achevée et voila qu’elle est entrain d’etre couper partout et on peu plus circuler . c’est grave quoi.

  • Merci Moussa DIALLO et l’internaute. J’habite Nioko 1, déjà en 2OO8, j’ai eu à changer les amortisseurs de mon véhicule à cause de cette voie. A cette époque, on dansait pratiquement le gourmatchema du début à la fin de la voie quand on l’empruntait. Et c’est quand le 1er ministre de l’époque devait aller à l’USTA pour une cérémonie, que les bulldozers sont venus la
    déblayer pour l’occasion. En 2O12, dans la période précampagne électorale, en début novembre, les autorités ont promis qu’elle serait goudronnée d’ici 7 mois. Et voilà les faits aujourd’hui. Je pense qu’il à craindre que les riverains un jour ou les usagers ne passent par les méthodes fortes pour se faire justice. A bon entendeur, salut

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés