Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

lundi 26 août 2013 à 00h29min

C’est sans aucun doute un autre point de vue qui vaudra son pesant d’or dans le débat actuel autour de la mise en place ou non du Sénat : celle du Général Témoko Marc Garango. En effet dans une interview récemment parue dans le quotidien l’Observateur et reprise par nos confrères de la télévision privée Canal 3, l’ex- Ministre des Finances et premier Médiateur du Faso prend nettement ses distances d’avec le projet de création d’une seconde Chambre au Burkina.

   Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

Il ne s’y est pas trompé le commentateur de la télévision privée Canal3 lorsqu’il affirmait que la sortie du Général Tiémoko Marc Garango constituait un nouveau tournant dans le débat qui se mène en ce moment sur le Sénat.

Et ce, à quelques jours de la remise officielle du rapport final du comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, convoqué par le Président du Faso.

Le Général Tiémoko Marc Garango, c’est sans aucun doute l’une des personnalités les plus respectées à l’heure actuelle sur la scène politique nationale. A la fois du côté du pouvoir que dans l’opposition et même au sein de ma société civile.

L’Homme, il est vrai, à été l’un des architectes de la modernisation de l’Economie burkinabè à travers sa politique de redressement et de rigueur entreprise à un moment ou le pays était dans une situation de crise : la ‘’garangose’’, que nombre d’étudiants ou de penseurs connaissent très bien, est bien inspirée de cette époque.

C’est donc dire que lorsqu’il parle d’un Sénat dont le Burkina peut aisément faire l’économie et réorienter les fonds vers d’autres secteurs qui en ont besoin, il sait sans doute de quoi il parle.

En tout état de cause, le Général s’est voulu clair : ce dont le Burkina a besoin, c’est un système parlementaire allégé et qui permette de faire l’économie des procédures et des moyens financiers. Lui dont le budget dit-il, est financé en grande partie par l’aide extérieure.

Sa sortie médiatique, il l’a mise sur le compte d’un devoir citoyen, pour lequel il s’est senti interpellé.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Messages

  • Sauf les aveugles et les ennemis du peuples continuent de croire que le sénat est nécessaire dans le contexte actuel du Burkina Faso. Aucun argument ne peu nous montrer que le sénat est utile dans sa composition actuelle et dans la situation présente du Faso.

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! mon Gal Respect à toi pour l’amour que tu as montré et continues d’avoir pour le fier Faso.

    • "Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !" : le général a parlé du général mais de façon spécifique, le Burkina a l’heure actuelle peut probablement se passer d’un sénat ou d’un général mais ne peut pas se passer de Blaise car depuis 25 ans il ne cesse de faire avancer le Faso dans la bonne direction.

    • Oui, il a fait avancer des gens comme toi pour que vous continuez à raisonner de la sorte. le riche, tu es vraiment riche de tes bêtises !

  • C’est un bon devoir citoyen.
    Bravo a vous General.
    L’Histoire retiendra cela de vous et c’est important.

    • histoire pour histoire, angèle connais tu la garangose ? JE NE RETIENS QUE LE TERME MAIS QUELQU’UN PEUT-IL M’EN DIRE PLUS ?

    • Bravo Général heureusement qu’il reste quelques personnes ayant compté dans ce qu’on peut appeler l’entourage de Blaise COMPAORE à voir les choses autrement ; A quoi sert un sénat dans un pays de famine, d’ignorance, de maladies et de pauvreté extrême ? Il fallait qu’on arrive là un jour car je dirai que nous avons tous manqué de vigilance en ne disant rien sur le comportement des députés qui ont passé le temps à piller les maigres ressources du peuple par vote de lois interposés. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, voilà que cela a inspiré d’autres prédateurs qui ne se soucient que de leur ventre.

    • 1966-1974 : Politique d’auto ajustement : la "Garangose"

      Face à la situation économique difficile dont il a hérité, le nouveau Gouvernement n’avait d’autres solutions que d’appliquer un programme vigoureux de redressement économique et financier. Cette politique de redressement économique et financier avait été baptisée la "Garangose2". Celle-ci consistait essentiellement à réduire les dépenses et à améliorer les recettes de l’Etat tout en sensibilisant les citoyens au respect de la chose publique. Ces mesures drastiques avaient débouché en 1970 sur l’assainissement des finances publiques, le remboursement des créanciers et la restauration de la crédibilité de l’Etat. A l’instar de son prédécesseur, le nouveau Gouvernement privilégia la planification comme instrument d’intervention de l’Etat dans le domaine économique. Avec l’assistance technique française, un plan cadre de développement économique et social a été élaboré pour la période 1967-1970. Ce plan a connu un taux de réalisation de 70% et absorbé une enveloppe financière de 23,6 milliards de FCFA. Un plan intérimaire a été par la suite mis en oeuvre en 1971 avec un financement de 8,5 milliards de FCFA. Le taux de réalisation de cette enveloppe était estimé à 74%. Ensuite, un plan quinquennal a pris la relève pour la période 1972-1976. D’un financement de 32 milliards de FCFA, ce plan a connu un taux de réalisation record de 117%. Pour jeter les bases d’une économie plus solide et intervenir plus efficacement dans le domaine économique, le Gouvernement s’était donné les moyens juridiques et institutionnels nécessaires. C’est ainsi qu’il avait adopté notamment un code des investissements en 1970, mis en place un office de promotion de l’entreprise voltaïque (OPEV) et un fonds de voltaïsation des capitaux (FVC). Les autorités gouvernementales avaient également édicté une ordonnance en 1975 conférant le droit à l’Etat de prendre des parts dans les sociétés opérant dans les secteurs prioritaires du plan (35%) et dans les sociétés intervenant dans les secteurs jugés stratégiques (jusqu’à 51%). Cette "Garangose" par son option interventionniste créa une foule d’unités industrielles et commerciales à capitaux partiellement ou entièrement détenus par l’Etat. Les domaines d’interventions allaient du secteur financier (création d’un établissement financier et de deux banques commerciales) au secteur industriel (création d’une dizaine d’unités industrielles de taille moyenne entre 1966 et 1975). Ainsi de trois unités de production en 1965, le nombre des unités industrielles est passé à 50 en 1969 et 61 en 1976. Sur le plan agricole, le Gouvernement avait mis en place onze organismes régionaux de développement (ORD) en vue d’encadrer la paysannerie. En même temps, il lançait une campagne de colonisation des terres arables et de lutte contre l’onchocercose. Par ailleurs, il avait réglementé le commerce intérieur et extérieur en adoptant une politique de prix, en créant une caisse de stabilisation des prix des produits agricoles (CSPPA), un office national des céréales (OFNACER) et une société de commercialisation (SOVOLCOM). Au total, la volonté de voltaïsation de l’économie a conduit les autorités de l’époque à s’engager dans la voie de l’étatisation de l’économie et de la voltaïsation des postes.

    • La garangose c’est le système d’ajustement (redressement) structurel mis en place par le Sieur Garango pour redresser les finances de la Haute Volta quand il était aux affaires en tant que ministre des finances. Et le mérite c’est que cela s’est fait sans la Banque Mondiale et le FMI.

  • Merci à l’ami intime du papa de Diabrė Zeph. Les coups de pousse continuent..’

    • Que voulez-vous ainsi va le monde. C’est facile d’être en dehors du ring pour parler de ce qui s’y passe. On s’est vu ici au Faso.

  • Avec un general comme ca, j’ai envie de faire la politique. mais malheureusement, il y a le cas de certyains capiotaines qui me donnent envie de vomir. Le peuple est sacre et si tu te consacres a lui, tu resteras jeune comme le gle Garango. Regardez- moi moi ca ! Quelle beaute, quelle elegance a l’ age de pres de 80 ans !! Dieu protege les bons types. Les maltypes vont maigrir. A bas le senat.

  • yoooooo on est ou laaaa ??? c’est ton statut de (g)eneral ki te permet de parler de politique !!!!!????

    • Oui, ce general a ete cent fois plus utile que tes capitaines pilleurs et destructeurs. L’ histoire sera sans pitie dans son jugement.

    • Lisez bien cher yoooooo !
      Il ne s est pas introduit parce qu il est general, mais il etait ministre des finances. Ne vous rendez pas compte qu un ministre est partie coeur de la politique ?
      Ou vous pensiez a quoi avant d ecrire

  • Imité, copié, vouloire comme d’autres c’est bien mais regarder d’ou vous venez avant entreprendre.
    Deputés, gouverneurs, commissaires, haut commissaires, préfés et ce que je ne connait pas !
    Au mois vous avons quelque intéléctuels intaigre, qui sauvent notre cher patrie.
    Que dieu protégé ceux qui aime leur peuples et leur pays, malheur a ceux qui faisant souffrire le people et trompent le people.

  • Oui c’est bien sauf que ce devoir citoyen a fait défaut quand les débats faisaient rage. C’est presqu’une porte ouverte que le Général enfonce bien opportunément après la sortie des évêques, des pasteurs et la reculade de Blaise Compaoré. J’aurais bien voulu que ces "devoirs" interviennent toujours un peu plus tôt.

    • Tout à fait, le devoir citoyen et la haute personnalité auraient voulu que Sir Marc Garango intervienne plus tôt. De cette sortie d’aucun pourrait voir de l’opportunisme pour Sir Garango d’assurer la continuité de son histoire. On peut dire que c’est bien ce qu’il a dit mais ç’aurait pu être mieux autrement.

    • Ma chère Lucie, le pouvoir n’a pas encore capitulé sur la mise en place du Sénat. L’intervention du Général hautement symbolique, que je salue au passage, est très sage et parfait dans le timing afin de préciser très clairement sa position sur le sujet à un moment où nous attendons tous la décision finale du pouvoir. Comme beaucoup l’ont déjà dit, une position comme celle du Général a plus de poids, de respect et de considération que celle du commun des burkinabés.

    • tout à fait d’accord avec toi Lucie, je n’y vois pas un courage particulier, dans la sortie du Gnl, quoique je le respecte beaucoup.le vrai mérite aurait été avant la sortie du Boss.comme ça le peulpe allait voir en lui celui qui a servi de déclic.

  • Merci mon général. Ceux qui voulait savoir ont là des arguments qui les permettront de prendre position. Mille fois merci mon GENERAL

  • Mon Général ! Une fois de plus vous nous démontrez votre vision objective du développement de notre Pays. Ce que vous avez toujours manifesté. Pour les plus jeunes et surtout ces gens-là qui n’ont de soucis que de tricher et s’enrichir au détriment du peuple dont ils n’en ont cure, il n’y a que leurs ventres comme priorité. J’ose espérer que SEM le Président du Faso saura ouvrir l’oreille à votre plaidoirie pour, comme vous à l’époque, répondre fièrement à l’histoire. Que Dieu bénisse le Burkina et vous bénisse.

  • Bravo a vous General. UN GENERAL RESTE UN GENERAL ....

  • Bravo mon général pour votre clairvoyance !Voilà des gens qui ont aimé,aiment et aimeront le Burkina.

    • huuuuuum burkinabè a trop bouche mais peut rien faire.ce qui sort de la bouche est dure à appliquer,le parti au pouvoir ne parle pas,eux agi et sa sera effectif d’ici deux jour.courage aux burkinabè car je sens qu’ils n’ont pas le courage

  • Dans tous les cas si vous avez un esprit de discernement vous ne pouvez pas user de complaisance pour ignorer que le vaillant peuple du Burkina est débout comme un seul homme. Il est débout et intrépide non pas seulement pour dire non au Sénat, mais surtout pour exprimer son raz le bol vis à vis d’un pouvoir dont les entrailles sentent le roussi.
    Bravo mon Généralissime !

  • le contexte actuel n’est pas de dire si le sénat est utile ou pas, mais de nous dire comment dans la légalité supprimer le sénat. il ne faut pas que l’opposition qui, hier criait dans la rue "ne touchez pas à ma constitution" donne l’occasion au cdp de la tripatouiller aujourd’hui !

  • Au jour de la chute du système Compaoré, l’histoire retiendra que tous les hommes de bonne foi aurait mis en garde Blaise. Mais s’il s’entête à n’écouter que les fossoyeurs du Peuple, il aurait lui même accéléré sa chute. En attendant, Merci Mon Gl ! Qu Dieu protège le Faso !

  • mes respect mon Gl ! je suis au gardez-vous ! Mais j’aurai voulu que cette intervention se face avant les élections obscures dudit ! Sénat. mais bon vaut mieux tard que jamais !!!!

  • Personnellement j’avoue que ce monsieur me fascine par sa sobreté, son humanisme alors qu’il a tous les moyens pour être arrogant comme le font certaines personnalités du pouvoir en place. Le Burkina regorge d’Hommes sages qui savent prendre leur responsabilité face à l’histoire et nous la jeunesse retiendront une bonne image de ceux-la.

  • Après les Evêques, chacun sort timidement de son silence pour dire ce que nous savons déjà. Une telle intervention aux premières heures des manifs aurait été la bienvenue. Mais boff ! Je la prends à la juste valeur.. A bon entendeur, salut !

  • Merci mon général ! Vous faites partie des rares intellectuels de ce pays qui ne prostituent pas leur leader ship au détriment des masses qui espèrent en leurs intellectuels. Bien d’autres ont vendu leur intelligence au pouvoir et ne réfléchissent plus. Vous resterez inscrit sur les pages d’or de l’histoire de se pays. Honneur à vous général.

  • Merci a tous les fils du faso qui ont contribue et contribuent toujours pour la democratie au bukina.La mise en place a fait que certaines voix s’elevent pour dire non a ce projet car il y a des priorites qui sont tres urgentes plutot que le senat.Le president doit faire preuve de sagesse en ecoutant les differents cris qui sont legitimes que de s’ateller a son projet de senat dont le but principal est soit de modifier l’article 37,soit de quitter le pouvoir avant la fin de son mandat en cedant la place a son frere si toute fois le senat serait mis en place.Nous invitons donc tout le peuple sans distinction de bord politique a demeurer vigilant pour que les interets egoistes ne passent pas cette fois-ci.

    • il semble que les musulmans aussi sont contre car ils ont dit qu’ils ne peuvent rien juger pour le moment

  • Vous êtes un vrai général. Dites haut et fort ce que beaucoup de gens pensent bas à cause de certains intérêts égoïste. En tant que démocrate, je vous tire mon chapeau.

  • 100% d accord avec vous lucie kabore...medecin apres la mort

  • Vous êtes un vrai général. Dites haut et fort ce que beaucoup de gens pensent bas à cause de certains intérêts égoïste. En tant que démocrate, je vous tire mon chapeau.

  • il est vrai qu’on dit généralement qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, mais je pense que l’intervention de mon général est arrivé un peu tard à un moment où la tempête est tombée. à mon avis beaucoup de leader d’opinion dans ce pays rendrons des comptes devant l’histoire pour leur mutisme ; leur silence coupable. a bon entendeur salut !

    • C’est le journaliste qui l’ a interviewe en retard. S’ il l’avait fait deux mois avant, on aurait su ou pas. Ne pouvons- nous plus dire qwue nous ne croyons pas a ce senat machin d’ ici 6 mois quand Blaise et sa meute vnt realiser que le peupe a definitivement dit Niet a la enieme niquerie sans capote ni kammm avec une pine seche ? Pardonnez moi d’etre vulgaire mais c’est ca la verite ?

      Yadega

  • mon général, voici votre page dans l’histoire du burkina,ce pays vous le revaudra, une position on ne peut plus claire, une position consciencieuse et objective sur notre folie des grandeurs, quant au rapport, je dirais qu’une hyène ne peut pas engendrer un agneau, mais la rue est toujours là et on vous attend de pied ferme, des CDPistes avides d’argent, qui veulent proteger leurs ventres et leurs sièges seront humiliés s’ils ne prennent pas garde, ce qui leur fait mal,c’est qu’ils ne peuvent plus tuer comme de par le passé, le Cdp est un loin sans dents, l’opposition mieux structuré l’a testé, c’est maîs maintenant

  • Vous êtes un vrai général. Dites haut et fort ce que beaucoup de gens pensent bas à cause de certains intérêts égoïste. En tant que démocrate, je vous tire mon chapeau.

  • un grand n est pas petit mon carde a bout mon general

  • frenchement je sais plus à quelle langue il faut faire comprendre au gens la que le senat cest pas le momentt

  • si le général parle le capitaine doit se plier

  • Le jeux se clarifi.Blaise va droit au mur sil sobstine a mettre en place son senat

  • Bravo mon général lui au moins ce n’est pas beni oui oui .

  • Contribution qui vaut son pesant d’or en effet quant on réalise qu’en plus de son intégrité légendaire, la sénilité du Général n’entame aucunement sa vérité et sa sagesse ! Cela justifierait qu’il ait attendu maintenant pour donner son point de vue sur la situation. Remercions Dieu d’avoir encore avec nous de telles personnes ressources qui s’expriment en témoins vivant et sur la base de bonnes pratiques vécues sous nos cieux ! Longue vie au Général !!

  • A en a pleurer que ce pays des hommes vaillants et femmes vaillantes soient toujours son Budget accompagne d aide etrangere ? On se fou de nous ou quoi avec l intallation d un Senat ? Le manque de la sobrete du pouvoir en Place ne tient pas compte de la vraie realite et les exigences du moment d un pays ou le gape sosial entre riches et pauvres est maintenu par une politique del a main tendue par un neoliberalisme qui est en faillite.Puisque la corruption,le traffique d influences ,le laissez pour compte sont permis dans la haute sphere de l etat. Un Etat ou ses gisements d or ne beneficient pas au secteur sosial , la sante des plus defavorises. On veut se contente de creer un Senat pour gonfler les depenses de l Etat par les impots des contribuables. Un pays ou presque plus la moitie des menages vivent au-dessus de 3$ par jours.

  • Contribution qui vaut son pesant d’or en effet quant on réalise qu’en plus de son intégrité légendaire, la sénilité du Général n’entame aucunement sa vérité et sa sagesse ! Cela justifierait qu’il ait attendu maintenant pour donner son point de vue sur la situation. Remercions Dieu d’avoir encore avec nous de telles personnes ressources qui s’expriment en témoins vivant et sur la base de bonnes pratiques vécues sous nos cieux ! Longue vie au Général !!

  • Merci mon général, comme quoi le Burkindi existe encore au Burkina. Franchement cette sortie particulièrement me soulage. Elle a un double porté que j’attendais personnellement. Comprenne qui peut.

  • Le général a parlé. Il reste maintenant SAYE ZERBO et Jean Baptiste qui sont toujours et resteront toujours des personnes ressources pour notre cher Faso. On attendant le journaliste courageux qui ira les interviewer.

  • Merci a tous les fils du faso qui ont contribue et contribuent toujours pour la democratie au bukina.La mise en place a fait que certaines voix s’elevent pour dire non a ce projet car il y a des priorites qui sont tres urgentes plutot que le senat.Le president doit faire preuve de sagesse en ecoutant les differents cris qui sont legitimes que de s’ateller a son projet de senat dont le but principal est soit de modifier l’article 37,soit de quitter le pouvoir avant la fin de son mandat en cedant la place a son frere si toute fois le senat serait mis en place.Nous invitons donc tout le peuple sans distinction de bord politique a demeurer vigilant pour que les interets egoistes ne passent pas cette fois-ci
    Mon Général ! Une fois de plus vous nous démontrez votre vision objective du développement de notre Pays. Ce que vous avez toujours manifesté. Pour les plus jeunes et surtout ces gens-là qui n’ont de soucis que de tricher et s’enrichir au détriment du peuple dont ils n’en ont cure, il n’y a que leurs ventres comme priorité. J’ose espérer que SEM le Président du Faso saura ouvrir l’oreille à votre plaidoirie pour, comme vous à l’époque, répondre fièrement à l’histoire. Que Dieu bénisse le Burkina et vous bénisse

  • Le général a parlé. Il reste maintenant SAYE ZERBO et Jean Baptiste qui sont toujours et resteront toujours des personnes ressources pour notre cher Faso. On attendant le journaliste courageux qui ira les interviewer.

    • JBO peut être mais pour le chameau, tu peux imaginer déjà sa position. il dira qu’il a rêvé et Blaise et son Senat sauveront le Burkina. chapeau bas mon Général Garango

  • J’apprécie au plus haut point cet avis du Général Garango qui a réussi dans le passé, durant son mandat de Ministère des Finances, à redresser l’économie burkinabé. Avant même que le FMI et la Banque Mondiale y aient pensé , cet intendant de l’armée a mis en place des programmes de redressement qui ont fonctionné. Tout en travaillant dans l’économie, il est resté dans le réel. Son travail devrait nous inspirer dans un futur proche pour redresser l’économie burkinabé et mettre fin au pillage et au gaspillage des ressources du pays. Il est un homme intègre et il l’a été avant l’heure. Puisse son travail inspirer nos dirigeants actuels et nos futurs dirigeants. Je conseille vivement qu’un livre soit consacré à son programme de redressement expliquant les objectifs, les moyens d’actions et les résultats atteints. Homme et Dirigeant intègre, je te salue !

  • Merci mon General, au moins vous avez dit ce que vous pensez, n’en deplaise aux autres qui en plus n’ont encore rien fait pour leur pays.
    Comme deuxieme etape du combat dans cette gabegie de Senat, JE PROPOSE QUE NOUS METTENONS LA PRESSION POUR QUE LES DEPENSES EFFECTUEES DANS CE CADRE DES ELECTIONS "SATANALES" SOIENT DEDUITES DU SALAIRES ET INDEMNITES DES DEPUTES QUI ONT VOTE CETTE LOI. LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAICRONS.

  • Mon général votre sagesse restera dans tous les mémoires du peuple Burkinabé. Malgré les insultes répétées de Mr. Blaise Compaoré et son équipe aux sages burkinabé, l’avenir nous prouvera que la prétention de nos gouvernants ruinera notre beau pays. De l’intérieur comme à l’extérieur du Burkina, 70% des burkinabé sont contre ce sénat coûteux car il Ya des priorités. Si le président et son équipe persistent a instauré un sénat sur le dos des pauvres, soyons sûre que même nos ancêtres sous terre se réveilleront. Mon général restez toujours sur votre ligne de sagesse et que Dieu vous donne longue vie.

  • J,en appelle a tous les intellectuelles de ce pays a faire valoir tout le bien dont on dit d,eux par des prises de position sans ambiguité car il s,agit là du devenir de notre pays. Pendant combien de temps encore certains veulent rester dans la peur de perdre quelques vils avantages en voulant defendre vaille que vaille l,absurde. Tendez bien les oreilles vous entendrez bien les cris du peuple clamant la paix. Bravo mon gle

  • lorsqu’une situation susceptible de troubler la paix sociale est en cours, il est bon que chacun soit consciente de cette situation et pose des actes patriotiques qui vont au delà des intérêts partisans afin d’éviter ce que nous haïssons tous ;de plus,le général n’est pas un meurt’-de -faim,et aucun de ces intérêt ne sera menacé à travers ces propos ;
    QUE DIEU VOUS BÉNISSE MON GÉNÉRAL

  • UN CYCLONE DE 2014 VA EMPORTER NOTRE PRESIDENT

  • Guinguérééé (gilbert)au pouvoir !!!
    Guinguérééé au pouvoir !!!
    Guinguérééé au pouvoir !!!
    La patrie ou la mort nous vivrons. hahaha
    Basolet (djibril) au pouvoir !!!
    Basolet au pouvoir !!!
    Basolet au pouvoir !!!
    camarades, le senat : a bas !!
    la modification de l’article : 37 a bas !!
    Pour l’instauration d’un régime militaire, en avant !!

  • Merci mon Général . Un commandant est toujours un chef, nous apprennent les DJ ivoiriens.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés