Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 26 août 2013 à 00h29min
   Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

C’est sans aucun doute un autre point de vue qui vaudra son pesant d’or dans le débat actuel autour de la mise en place ou non du Sénat : celle du Général Témoko Marc Garango. En effet dans une interview récemment parue dans le quotidien l’Observateur et reprise par nos confrères de la télévision privée Canal 3, l’ex- Ministre des Finances et premier Médiateur du Faso prend nettement ses distances d’avec le projet de création d’une seconde Chambre au Burkina.

Il ne s’y est pas trompé le commentateur de la télévision privée Canal3 lorsqu’il affirmait que la sortie du Général Tiémoko Marc Garango constituait un nouveau tournant dans le débat qui se mène en ce moment sur le Sénat.

Et ce, à quelques jours de la remise officielle du rapport final du comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, convoqué par le Président du Faso.

Le Général Tiémoko Marc Garango, c’est sans aucun doute l’une des personnalités les plus respectées à l’heure actuelle sur la scène politique nationale. A la fois du côté du pouvoir que dans l’opposition et même au sein de ma société civile.

L’Homme, il est vrai, à été l’un des architectes de la modernisation de l’Economie burkinabè à travers sa politique de redressement et de rigueur entreprise à un moment ou le pays était dans une situation de crise : la ‘’garangose’’, que nombre d’étudiants ou de penseurs connaissent très bien, est bien inspirée de cette époque.

C’est donc dire que lorsqu’il parle d’un Sénat dont le Burkina peut aisément faire l’économie et réorienter les fonds vers d’autres secteurs qui en ont besoin, il sait sans doute de quoi il parle.

En tout état de cause, le Général s’est voulu clair : ce dont le Burkina a besoin, c’est un système parlementaire allégé et qui permette de faire l’économie des procédures et des moyens financiers. Lui dont le budget dit-il, est financé en grande partie par l’aide extérieure.

Sa sortie médiatique, il l’a mise sur le compte d’un devoir citoyen, pour lequel il s’est senti interpellé.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés