Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

mardi 20 août 2013 à 23h51min

A l’initiative du Parquet, le procès des étudiants détenus pour vandalisme et violence sur des forces de l’ordre, a repris ce 20 août 2013. A l’occasion, il a été demandé à la Chambre correctionnelle de prononcer la mise en liberté provisoire des prévenus. Mais la Chambre s’est, « par jugement avant dire droit », déclarée incompétente pour connaître de cette demande de mise en liberté provisoire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Procès des étudiants : La Chambre  correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

Le 13 août dernier, la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ouvrait le procès de la cinquantaine d’étudiants détenus à la suite de leur arrestation à l’occasion de manifestation contre l’arrêt des œuvres universitaires. A cette audience, les avocats qui assurent la défense des étudiants ont relevé que la loi annoncée pour être appliquée à leurs clients, n’est pas conforme à la Constitution ; et ont de ce fait, soulevé une exception d’inconstitutionnalité. Ils ont aussi demandé que ces étudiants soient mis en liberté provisoire dans l’attente de la suite de la procédure de l’affaire en question.

Quant au Parquet, il a invité la Chambre et à rejeter l’exception soulevée, et à ordonner le maintien des étudiants dans les liens de la détention provisoire. Il aura été suivi dans cette deuxième prétention. En effet, la Chambre Correctionnelle a accueilli l’exception d’inconstitutionnalité et a, de ce fait, décidé de sursoir au déroulement du procès dans l’attente de la décision du Conseil constitutionnel. Mais elle a ordonné le maintien des étudiants en détention.

Et contre toute attente, la même Chambre ouvre à nouveau le procès avant la décision du Conseil constitutionnel, et ce, malgré un appel interjeté par les avocats de la défense contre la décision de maintien des étudiants en détention. C’est ainsi qu’à l’audience du jour – 20 août 2013 – la Chambre correctionnelle, autrement composée, a relevé l’existence dans le dossier, de l’acte d’appel, avant d’inviter le Parquet à décliner l’objet de sa réquisition. Les avocats de la partie civile n’ont pas répondu présents à l’audience.

«  Le Parquet demande la mise en liberté provisoire des 50 étudiants détenus  », a-t-on entendu de la voix des « juges débout ». De la motivation de cette demande, il ressort que c’est «  pour garantir la paix sociale, et permettre à ces étudiants d’aller préparer leurs examens  ». Le Parquet, fait-il preuve de sentimentalisme dans le juridique, ou a-t-il été amené par le politique à battre en retrait ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette affaire s’affiche en patate chaude entre les mains du Parquet. Et apparemment, il veut faire porter le chapeau de la détresse de ces prévenus par la Chambre correctionnelle du TGI.

De l’imbroglio procédural dans cette affaire

A l’issue de la décision du 13 août dernier, l’on s’attendait à voir la procédure se poursuivre avec soit la décision du Conseil constitutionnel sur l’exception d’inconstitutionnalité, soit par la saisine de la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Ouagadougou à la faveur d’un recours en appel. Ce recours a été formulé, et les pièces y relatives sont jointes au dossier.

Mais le Parquet en décida autrement. Il a en effet, saisi la même Chambre correctionnelle du TGI pour qu’elle ordonne la mise en liberté provisoire des étudiants. La démarche du Parquet rompt ainsi avec la logique procédurale en matière pénale, telle que consacrée. Ce qui est, de toute évidence, la matérialisation de l’influence du Ministère public sur les juridictions de jugement dans notre pays. En tout cas, Me Guy Hervé Kam, membre du collectif des avocats de la défense, dit y voir « une procédure totalement inédite et en plus irrégulière  ».

C’est sans doute pour ne pas tordre le coup à la procédure, que la Chambre correctionnelle à l’audience du jour, « Statuant par jugement avant dire droit  », s’est déclarée incompétente pour se prononcer sur la question de la mise en liberté provisoire des étudiants. Elle a ainsi refusé d’opérer dans le sens souhaité par le Parquet.

Pour Me Pierre Lassané Yaméogo, membre du collectif des avocats de la défense, « les juges ont été sages dans leur décision ». A en croire Me Yaméogo, le Parquet a voulu « pousser le juge du siège à rendre une décision gravissime ».

En cette décision, Me Amadou Yoni, membre du collectif des avocats de la défense, confie y voir « une décision appréciable ». Et de préciser, « selon la procédure pénale, il n’est pas possible que nous ayons fait appel, le tribunal se retrouve à statuer sur cette affaire  ».

Et si le tribunal avait ordonné la mise en liberté provisoire ?

Du reste, les avocats de la défense auraient accueilli la décision de mise en liberté provisoire, même si cette décision serait intervenue dans le cadre d’une procédure irrégulière. C’est du moins, ce que confie Me Marcellin Somé, membre du collectif des avocats de la défense. En effet, précise-t-il, «  c’est vrai que nous défendons des principes ; mais après tout, nous défendons des clients et leur liberté ».

Et de poursuivre, « si le tribunal avait ordonné la libération de nos clients c’était bien à prendre même si c’est dans un cadre anormal, inhabituel pour une procédure judiciaire ». Et ce, «  simplement parce que nos clients sont détenus sur des bases que nous contestons », a-t-il lancé.

Et la suite de cette procédure ?

Ce procès, reprendra-t-il son cours devant la Chambre correctionnelle du TGI après décision du Conseil constitutionnel, ou devant la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Ouagadougou ? Les choses ne doivent plus tarder à se préciser.

En attendant, les avocats de la défense disent espérer que «  les mêmes éléments qui ont motivé le ministère public à engager cette procédure irrégulière, vont l’amener à faire programmer d’ici vendredi au moins, le même dossier au niveau de la Cour d’appel  ». En, effet, une audience de la Cour d’appel de Ouagadougou est prévue pour se tenir le 23 août, le vendredi prochain.

Dans tous les cas, précise Me Marcellin Somé, « la loi leur donne des moyens totalement légaux pour le faire  ». En effet, « le président de la juridiction saisie en l’espèce, le premier président de la Cour d’appel, peut prendre une ordonnance et convoquer une audience de façon régulière et de façon spécifique, parce qu’on estime que la situation est particulière  », a-t-il expliqué.

Aujourd’hui encore, les étudiants ont été reconduits à la MACO.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Lien utile : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 août 2013 à 16:11, par BILI-BILI
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    tchhrr nos autortés n’ont même pas honte quoi ! des pauvres étudiants, dont leur seul péché est d’avoir demandé à se loger, cela suffi pour les enfermer à la MACO ? oû est GUIRO, le millitaire LOMPO..! Franchement je ne suis pas fiert d’être burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:33, par Rimkèta
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Que le premier magistrat du pays joue la magnaminité en ordonnant la libération de ces étudiants et préserver un temps soit peu la paix sociale.Aussi vrai que dans une république les autorités tout comme les administrés doivent chacun poser des actes citoyens qui renforcent la gestion de la cité, mais combien sont elles ces autorités qui bafouent allègrement les devoirs élementaires du bon citoyen par leur comportement ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:34, par Sounfara
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Chers décideurs politiques burkinabè, vous faites honte à l’humanité !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:51, par NAB
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Tout cela est un faut problème. C’est la politique qui est à la base de ce problème, il faut la même politique s’implique pour que les enfants sortent préparer leur examen, pour ne pas aggraver la situation à la rentrée.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:56, par Conscience du Faso
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Oh mon Dieu ! Et c’est comme cela qu’on traite nos étudiants ? Les embarquer, les debarquer et les réembarquer comme du bétail pour les va et vient de la MACO au palais de justice. Gouvernement BLAT et Pouvoir Blaise Compaoré, faites attention à ce que vous faites actuellement aux étudiants. Si vous ne pouvez pas les mettre dans de bonnes conditions d’études et de vie, pardon, ne les humilez pas. De grâce, pas ça. BLAT, le jour de l’Assomption, vous étiez à l’église au Sud-Ouest, un croyant digne de foi, ne fais cela à autrui. Quant à Blaise Compaoré, je ne sais s’il va encore à l’église. De grâce, arrêtez ces humiliations en liberant ces étudiants qui ont agi en position de détresse. Même vous, vous ferez ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:26, par salva
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    YAKO !! aux peuple Burkinabé,avec GUIRO un simple coup de fil avait suffit pour réduire ces hommes en robes dans le "bouche B" c’est avec les étudiants que chacun revisent ces leçons. Que faite vous du dossier DABO BOUKARY ,NORBERT ZONGO et autres ?.???Courage aux étudiants détenus et aux collectif des avocat de défense,le peuple tout entier vous soutient.Patience ! si GUIRO est dehors alors vous aussi vous serez bientôt libres.SINON...

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 07:59
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Y’en a qui font bien le malin, c’est parce que les chats ne sont pas là que les souris se permettent de se pavaner de la sorte. Ils savent que les élèves et étudiants sont en vacance, c’est pourquoi ils peuvent se permettre ce qu’ils font là. ça aurait été en période d’année scolaire que personne n’aurait osé faire garder ces pauvres enfants en prison.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:08, par Le Visualiseur*
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Une foi de plus nos loups se sont faits sentir.Ils ne finirons jamais d’apprendre si ce n’est que dans la la douleur.les milliards de GUIRO pouvaient servir à réparer combien de foi ces dégâts causés ?Comme la raison du plus fort est toujours la meilleur, se sont les étudiants ils peuvent emprisonner. Mais chacun paiera de ses actes. du courage les camarades vous serez libérez bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:34, par Le Messager invisible
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    BILI-BILI, si tu n’es plus fier d’etre burkinabè, trouve toi vitre une patrie et renonce à ta nationalité. C’est aussi simple... Vas etre togolais, Ivoirien, Nigérien ou malien, ou meme Egyptien
    Loger les étudiants oui, Mais bruler sauvagement des véhicules c’est inadmissible surtout des vehicules appartenant à des ONG et Sociétés privées c’est fou... Les vrais hommes de demain ne eront jamais cela.. Jamais

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:00, par ESPOIR
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      Le messager invisible,n’a t-on pas poussé les etudiants à l’acte ? ils sont responsables mais ils ne sont pas coupables.soyons serieux.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:39, par nedka
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      Le messager invisible, si toit tu es fier de ce que font les autorités de cette république, je trouve que tu es nul dans tes propos. Dis moi où tu as vu vider les cités universitaires pour des vaccances ?
      Ces mêmes autorités ont eu des privilèges durant leurs études tant à l’extérieur qu’au Faso. La bourse, ils en ont profité ; les chambre en cité et les resto, il en ont profité. Aujourd’hui c’est ces mêmes qui veulent tout couper aux enfants des pauvres Burkinabè (eux leurs enfants étudient à l’extérieur ou dans les écoles sup privées avec notre argent volé et resté impuni). Trop c’est trop. Il faudrait que vous jugez aussi Guiro avec la même célérité que pour les étudiants !!!

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:26, par Rose monde
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      Oh les pauvres choux ! j Je suis triste aulieu de les laisser profiter des vacances pour certains et preparer les examens pour d’autres,on les trimballent de la MACO au tribunal. Et dire que certains etudiants n’ont plus d’effets personnels a cause de la fermeture precipitee des cites universitaires,n’ayant pas eu le temps de les ramasser. Certains ont soit perdu leur cours soit leur diplomes. Et on n’en est arrive a cette situation parce les autorite ont refuse de prendre leur responsabilite. Certes les etudiants n’y sont pas alles de main morte dans leur revendication qui est du reste legitime,mais les enfermer n’est pas la solution a mon humble avis. Les punir pour servir d’exemple s’avere dangerreux. On risque plus frustrer qu’autre chose. En plus la rentree est proche et j’ai peur que cela n’aggrave la situation deja tendue entre autories,eleves et etudiants. En meme temps je m’interroge sur la gestion du dossier des etudiants de la part des autorites. N’est-ce-pas une mascarade orchestree de toute piece pour faire diversion par rapport a l’actualite chaude du moment ? En tout cas je me pose la quetsion. Attention donc a ne pas allumer un autre feu ! A bon entendeur salut !

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:54, par Paris Rawa
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      Monsieur Le Messager invisible, les étudiants avaient pris ces véhicules en otages pour obliger les autorités à plus de dialogue. Ces autorités, pleines d’arrogance, estimant n’avoir jamais d’obligations vis à vis de personne au BF, surtout pas à ces petits diables d’étudiants fils pauvres de pauvres, empêcheurs de tourner en rond. Sans réfléchir on leur a envoyé des forces de l’ordre pour une épreuve de force à la place du dialogue qu’ils réclamaient. C’est dans cette épreuve de force qu’est arrivé l’irréparable, la destruction des véhicules par le feu, toute chose qui était prévisible par toute personne ayant un peu de bon sens. S’en est suivi la campagne médiatique de diabolisation des étudiants par les autorités (responsables des œuvres universitaires, représentant des forces de l’ordre - CRS-) qu’on a entendu longuement sur la télé nationale. Ce n’est que par le médias privées et par Internet, et 2 jours plus tard, qu’on a eu la version des étudiants. La fébrilité des autorités les conduit à faire n’importe quoi : 1- Décision incompréhensible et inexpliquée de fermeture de toutes les cités et resorants universitaires. 2- Refus de dialoguer, par pure arrogance et par mépris des étudiants qui, à la différences des masses paysannes que l’on trompe à souhait, sont conscients de leurs droits qu’ils revendiquent, arguments à l’appui. 3- Usage abusif et disproportionné de la force publique pour intimider et mater quiconque refuse de se soumettre et de laisser piétiner ses droits. 4- Désinformation et tentative de manipulation de toute la population, arrestation arbitraire par refus de reconnaitre ses erreurs pour les corriger, alors même que l’autorité a conscience de manquer d’arguments capables de convaincre ou de justifier ses décisions. 5- Tentative de manipulation de la justice, avec pour réflexe d’utiliser l’appareil judiciaire comme un instrument au service, non pas de la Justice, mais la mise en œuvres des désirs des autorités, au mépris du principe de l’impartialité cet appareil que l’on veut entrainer dans les incohérences de ses décisions versatiles qui prétendent être, un instant, sévères et pour toute la rigueur de la loi, et l’instant d’après magnanime et pour la paix sociale quitte à tordre le coup à la procédure judiciaire. --------------- En résumé, tout ce cafouillage découle simplement d’un régime de gouvernants manifestement épuisé et incapable de se renouveler, au point de ne même pas se rendre compte qu’il est grand temps de passer le témoin à d’autres personnes. Le désir de rester et l’incapacité à faire conduit à ce grand n’importe quoi de la situation nationale où le moindre problème est vite politisé. En fin de compte, il y a de quoi douter de la fierté nationale des dirigeants politiques du BF, et non pas de celle de monsieur de BILI-BILI qui exprime une exaspération exaspérante pour monsieur LE Messager Invisible. LES RÉACTIONS DES BURKINABÉ ONT DES CAUSES ET C’EST A CES CAUSES QU’IL FAUT S’ATTAQUER.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 20:01, par etudiant
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      suis decu par vos propos ,dit mw un vehicul vaut mieux k tw ? mettre l,espoir d,une famille dans la rue ,tu veux leur mort ,si tu aura moins de vehicul a lave t,inkiete pas on va te paye grat8temen le prix du lavage des vehicul brule ok.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 22:26, par LAAFI BEBE
      En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

      Mr le messager invisible, c’est dommage qu tel soit votre raisonnement. Les pauvre étudiant n’ont pas brulé les véhicules qd ils arrêtaient. Ce st vos forces du desordre qui les en ont contraint. pensez-vous que ces véhicules avoisinent l’acte de GUIRO ?
      Comme l’a dit l’autre, ces autorités ont étudié avec l’argent du contribuable. A leur temps les a t-on vidé de la sorte ? Vous parlez ainsi parce que vous n.y avez pas un des vôtres dan les conditions estudiantines. si on vient mettre votre enfant dan la rue comme un animal vous n,allez plus le qualifier de fou mai celui qui l’a foutu à la porte. soyons réaliste et n’effaçons pas l’histoire, elle nous rattrape toujours.

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:58, par L’Afro-Optimiste
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Ah !encore une fois on trahi l’education de Thomas Noel Isidore SANKARA.ça ce n’est pas du Burkinlim.Parmis ces étudiants on dénichera des futurs cadres de la cour juridique.Tous ça c’est à cause de l’argent pendant que vos frères ne demande que leur pitence journalier et qu’à etre loger."NOUS CROYONS TOUS EN DIEU"c’est du NO COMMENT !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:06, par anonymat
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    vous avez interêt a liberer ces etudiants avant la rentrée.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:33, par SOWETO
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Je paie mes impôts, mes parents aussi, ... vous tous aussi d’une manière ou d’une autre, de façon directe ou indirecte !!!!!!!!!!!! Sabari Sabari Sabari !!!!!!! Ne permettez pas ces actes de vandalisme qui gaspillent NOS VOS LEURS bien, avenir, espoir ! Etudiants .......pardon......
    Dans les biens saccagés par vous , y’a l’argent (taxes -impôts directs ou indirects) de cette pauvre dame qui vend les galettes à la porte Est du campus.
    PITIE !

    Reflexion : A QUI FAISONS NOUS DU MAL QUAND ON BRULE ? ?????????

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:38, par Yeli
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Qu’est-ce que l’UGEB et l’ANEB font de concret sur le terrain. Vous savez tous comme moi que le régime de Blaise avec ses procureurs pourris ne comprennent qu’un seul langage, celui de l’action.
    Personnellement je n’arrive pas à comprendre comment vous acceptez que les étudiants séjourne en prison pendant que des gens comme Guiro se la coule douce.
    Par ailleurs arrêtez de nous distraire avec vos débats de pseudo politiciens qui veulent se faire une place au soleil une fois l’orage passé. Vos interventions sur les penchants politiques des politiciens que vous n’êtes pas ne nous intéressent guère. Donc votre Néo libéralisme, colonialisme ou encore communisme on s’en fout.
    Je vous demande donc de lutter utile et ensemble. Pour finir je dis Non Non et Non, les étudiants ne doivent plus faire un jour de plus en prison. Nous n’attendons que votre mot d’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:43, par wendwaoga
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Courage à vous chers camarades étudiants , la justice vous fait la force parce que c’est vous les faibles tandis que les vrais coupables sont dehors. Où sont le juges corrompus dans l’affaire des kilos d’or.
    Ce sont les signes de la fin de ce pouvoir qui n’a que top duré en ternissant l’image du Faso que d’autres patriotes ont bien hissé haut.
    Libérez
    les étudiants innocents et enfermez les criminels qui sont dehors

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:53, par nbafow
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Je suis pas du pouvoir et je ne cautionne pas non plus leurs actes.
    mais je dis que cette situation des étudiants ils l’ont mérité. car nul n’a le droit de bruler les biens de l’etat qui plus n’est rien d’autre que l’argent du contribuable ;
    il temps de donner une bonne correction a ses étudiants et ainsi cela servira d’exemple pour les autres qui auraient des idées semblables.
    et arreter de parler de Lompo et de Guiro, quand on déconne il faut au moins avoir l’humilité necessaire pour dire qu’on a eu tord et ainsi on pourra avoir pitié d’eux.
    ne dit on pas que faute avouée est à moitié pardonner ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:49, par cossbe12
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    salut,
    Comment il faut éduquer les enfants dans la violence, est-il normal de bruler des véhicules de l’état mais si on a raison.il faut des étudiants responsable, il faut manifester sans violence.c’est vous les dirigeants de demain donner le bon exemple.Éviter les politiciens c’est des imbéciles , ils ont aucun état âme c’est le pouvoir ou rien ; ils sont tous pareils opposition et pouvoir.Le CDP n’a rien fait pour éducation en 27 ans de pouvoir d’etat. Pour UPC jamais parce ils ont eu tous leur argent avec blaise ; Ministre du commerce, des finance, président du CES, Pnud ect..Zeph est-il le seul burkinabé , il faut vous poser les questions.ils sont tous des salauds ils nous utilisent.on veut un Monsieur Propre sans tache de sang et de corruption.Zeph esloin d’etre exemple.mes enfants faites attention cherchent a voir des diplomes.leurs enfant sont à l’extérieur, demander à zeph ou à blaise s’ils ont leur enfant à UO .Merci d’être vigilants

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:44, par LEWILL
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    La chance que nous avons dans notre pays c’est d’avoir une population (du pays réel) qui aime son pays, qui est très pacifique et patient et qui ne souhaite pas une certaine situation pour le pays. Mais si ses valeurs prennent un coup à cause de l’hypocrisie et la méchanceté de nos dirigeant, on risque d’arriver à une situation de tolérance "zéro" pour certaines personnes et ceux-là, ils se connaissent. Pour le procès des étudiants, c’est tout simplement honteux pour le pouvoir et notre justice. Là où on attend la justice pour dire le droit, ils ne le font pas (dossiers Thomas Sankara, Norbert Zongo, Guiro, affaire des 23 kg d’or, etc.). Je dis tchhrr aussi comme BILI-BILI. Courage Camarades Étudiants. Un jour on parlera plus d’eux et le pays sera dans vos mains. Laissez-les ils disent qu-ils sont nos dieux, ils verront quand le temps de Dieu Sonnera, qu’ils sont de simples créatures et non des créateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 14:41, par YADGA
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Libérer les étudiants c’est bon. Mais mettez les devant leur bêtise pour qu’ils puissent comprendre. Pourquoi bruler les véhicules du contribuable ? Pourquoi bruler des véhicules des société privées et des ONG.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 15:09
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    on est ou ? bruler les véhicules de l ’état c ’est bruler l’ économie du pays . je suis désole des étudiants. ils sont des délinquants , ils sont pas mieux que GIURO .

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 16:34, par mtall
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    si les etudiants ont brule les vehiclues c’est debut au non accord des autorites universitaires au dialogues,puisque l’objetifs des etudiants etaient bien claire:le dialogue.et si les autorites ont prefere la violence en place du dialogue,ce sont eux les responsables de cequi c’est passe sur le champ.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 08:42, par Le Zoung
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    Elle est compétente à quoi ? à rien du tout ! Il faut avoir une affaire dans cette merde appelée justice pour comprendre. Vraiment incompétent cette justice !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 13:30, par mitochondrie
    En réponse à : Procès des étudiants : La Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou se déclare incompétente

    ya t-il plus grande violence que d’expulser quelqu’un dans la rue, les moustiques, la faim. J’atteds la reponse à cette question avant de me prononcer sur le reste

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés