COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

mardi 20 août 2013 à 21h30min

Dans la soirée du lundi 12 aout 2013, nourrie certainement par le titre affiché à la une du FASONET relatif au communiqué émanant de la Direction de la Communication de la Présidence du Faso, la rumeur bruissait dans tout Ouagadougou que le Président du Faso venait de suspendre la mise en place du SENAT.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

Finalement, c’est au journal de 20 heures de la télévision nationale que les burkinabé apprendront, au détour d’un communiqué laconique signé de son directeur de communication, que le Président du Faso « soucieux de garantir l’unité nationale, de préserver les acquis démocratiques, et fidèle à la longue tradition de dialogue et de paix qui ont toujours caractérisé le peuple burkinabè, a donné des instructions au Premier ministre et au ministre d’Etat, ministre chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques, de convoquer dans les meilleurs délais le comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes politiques consensuelles à l’effet de lui soumettre au plus tard le 31 août 2013, un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec des recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines ».

Dans la forme comme dans le fond, ce communiqué traduit une fois de plus le mépris que le président du Faso a pour les burkinabé.

Sinon, comment comprendre qu’à chaque fois qu’il doit parler des questions importantes qui touchent son peuple, il choisit de le faire soit à l’étranger, soit par personne interposée.

En effet, lorsqu’il s’est agi pour lui de défier le peuple burkinabé et de montrer sa détermination à mettre coûte que coûte en place le SENAT, c’est lui-même en personne, depuis Tokyo d’abord et ensuite Yamoussoukro, qui était monté au créneau pour bander les muscles.

Maintenant qu’il est au pays, c’est par le truchement d’un communiqué lapidaire signé de son directeur de communication, qu’il choisit de répondre à son peuple fortement mobilisé pour réclamer purement et simplement la suppression du SENAT.

Comme à son habitude, Monsieur Blaise COMPAORE refuse de parler à son peuple, préférant les faux fuyants, histoire d’endormir les gens et de gagner du temps pour mieux peaufiner sa stratégie de mise en place du SENAT dans la perspective de la modification de l’article 37 de la Constitution.

En effet, quelles recommandations et propositions peuvent être encore faites par ce fameux comité de suivi et d’évaluation du non moins fameux CCRP qui n’a jamais été crédible aux yeux des burkinabé et auquel plus personne n’y croit encore.

Aujourd’hui, les décisions dites consensuelles ne le sont plus, même pour ceux qui avaient participé à les adopter. Avaient-elles du reste été consensuelles si on sait qu’elles ont été faites sans la participation de ceux qui représentent effectivement le peuple burkinabé ?

En la matière, l’histoire, en si peu de temps, donne heureusement raison à l’UNIR/PS et à toute l’opposition qui avaient dit en son temps que ce cadre n’était pas approprié pour un dialogue franc et inclusif entre les fils et filles de notre pays. On ne nous a pas écouté, et on a préféré faire comme d’habitude : discuter avec ceux qui ne comptent pas. Le résultat est là aujourd’hui : plus personne, pas même ceux qui étaient au CCRP, ne croient encore en ce machin, sauf Monsieur Blaise COMPAORE qui continue d’entretenir le flou autour de ses intentions réelles.

Dans tous les cas, la stratégie de mettre du vernis sur la pilule amère du SENAT pour mieux la faire avaler doucement ne passera pas.

L’UNIR/PS tient à rappeler au Président COMPAORE et à son comité que quelques soient les tournures et les entournures qu’ils utiliseront, il ya deux choses qui ne sont pas acceptables par notre peuple : le SENAT (quelque soit la forme et le format qui sera proposé) et la modification de l’article 37 de la Constitution.

Elle propose par conséquent au chef de file de l’opposition, de tenir un grand meeting le 31 aout 2013, jour du dépôt du rapport du comité pour réaffirmer toute notre détermination à empêcher qu’on porte une camisole de force à notre peuple.

Elle invite ses militants et l’ensemble des démocrates à rester vigilants et à se mobiliser davantage car plus que jamais l’incertitude qui plane sur notre pays est grand de trop de dangers pour notre peuple.

Non au SENAT
Non à la modification de l’article 37

Avec le peuple victoire. !
Fait à Ouagadougou, le 20 août 2013
Le Président du Bureau Politique National

Maître Bénéwendé S. SANKARA

Vos commentaires

  • Le 20 août 2013 à 15:24 En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Bravo et vive l’opposition vraie !

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:51, par le riche En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      Que le maire refuse cette fois-ci d’accorder l’autorisation de manifester à ces opposants d’un autre siècle. Si vous ne voulez pas travailler, ne dérangez pas les paysans car il pleut ces temps-ci et eux ont besoin de sérénité pour bosser.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:29, par LAGUI ADAMA En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Mr Bénéwendé S. SANKARA le PEUPLE burkinabè vous sera historiquement reconnaissant si par l’esprit démocratique qui anime vous exigez à ce qu’il soit Appelé à se prononcer par référendum sur les sujets dont vous défendez déjà à son nom ! Mr l’avocat allez-y avancez le pas le PEUPLE vous soutiendra ! Vive le PEUPLE burkinabè, Vive la démocratie, Vive le CDP, Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:04, par GUELILOU YAOGO En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      ALLAH BENISE MR BLAISE COMPAORE ET SA FAMILLE CAR MR BLAISE COMPAORE TIENNE BIEN LA POPULATION BURKINABE,IL Y A PAS DE LA BAGARD ENTRE EUX ALLAH BENISSE LE PRESIDENT ET CES PEUPLES QUE LA PAIX SOIT SUR NOUS

      Répondre à ce message

    • Le 22 août 2013 à 17:26, par DAO En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      Les diables sont nombreux dans la cité. Quand on nous parle de référendum on oublie que depuis 1991 on n’a plus jamais consulté le peuple avant de réviser la constitution. La constitution de 1991 consacrait la limitation à 2 le nombre de mandats. Déjà en 1997 Blaise a sauté la limitation. Il a fallu attendre que son régime assassine NORBERT ZONGO et que peuple dise trop c’est trop pour qu’on mette en place le collège de sages. Ce collège en toute bonne foi demande qu’on retourne à la limitation du nombre de mandats pour un retour à la paix ? Ce qui a été fait. Voilà que 10 ans après le diable est entré encore dans la cité. Depuis plus de 3 ans les courtisans et ceux qui veulent profiter du pouvoir actuel crient à ce qu’on révise la constitution pour ressauter la limitation du nombre de mandats. Certains même sont allés très loin en qualifiant l’article 37 d’anticonstitutionnel. LAGUI je il faut que tu saches que le forum n’est pas destiné à des commerçants analphabètes de Rod-woogo. Que le diable te bénisse LAGUI.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:33, par C2C En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    WAIT AND SEE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:37, par Max En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Prêt à défendre nos droit à la liberté, à la démocratie comme les autres peuples ! Nous allons ameuter tous nos amis, ce sera l’occasion de demander la libération des camarades étudiants aux arrêts. Tous mobilisés nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:38, par PARATESENAT En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Elle propose par conséquent au chef de file de l’opposition, de tenir un grand meeting le 31 aout 2013, jour du dépôt du rapport du comité pour réaffirmer toute notre détermination à empêcher qu’on porte une camisole de force à notre peuple. C’est ce qu’on doit faire car il ne faut jamais avoir confiance a ce régime et nous ne devons pas lâcher.Montrons a Blaise que les marches peuvent changer les choses.NON ET NON AU SENAT

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:47, par yack En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    merci maitre sankara je sens maintenant qui tu es bien determine.merci cette belle analyse.restons tjrs vigilants contre ce mr compaore blaise,le dictateur en puissance

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:47 En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Voilà une chose qui est claire. On se tient prêt. Libérez les étudiants incarcérés à la MACO sans conditions et dans les plus brefs délais. Il y va de la paix sociale au Burkina. PAS DE SENAT, PAS DE MODIFICATION DE L’ARTICLE 37, PAS DE REFERENDUM.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:50, par yack En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    2015 nous voulons le changement total pas un seul du gouvernement ,ni un depute du pouvoir en place il 29 ans

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:51, par Max En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Prêt à défendre nos droit à la liberté, à la démocratie comme les autres peuples ! Nous allons ameuter tous nos amis, ce sera l’occasion de demander la libération des camarades étudiants aux arrêts. Tous mobilisés nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:02 En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    tu n’as rien dit de nouveau Me sankara. tu proposes quelle méthode pour supprimer le senat ? tu es avocat politicien et tu parles ainsi ? HONTE ! HONTE ! va continuer à vendre les oeufs en CI.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:36, par mialé En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    vous aviez dit qu’il y’a 2 deux choses qui ne sont pas acceptable par le peuple burkinabé le sénat et la modification de A37 ; il y a en 3, la vie chère et c’est d’ailleurs la 1ère.
    non à la vie chère,
    non au sénat,
    non à la modification de A37
    oui à la révolution
    pain et liberté pour le peuple

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 19:43, par kosyam En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      apres e coup d’etat de 87 je pense que blaise veut faire un deuxième coup d’etat cette fois ci a son peuple en modififiant l’article 37. IL FAUT QUE LE PEUPLE POUSSE CE MONSIEUR QUI IL FAUT LE RECONNAITRE A POSER DE NOMBREUX ACTES POSITIFS MAIS AUJOURDHUI CEST LA LIMITE ET ILDOIS SAVOIR SARRETER. CONCERNANT LE SENAT ON AVAIT VRAIT PLUS BESOIN DU CCRP POUR LE SUSPENDRE TOUT CELA DEMONTRE QUE CE FAMEUX CCRP EST TELEGUIDE PAR LE PF ET SES CAMARADES

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:54, par maat et thot En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Me tout cela ce sont des mots creux ; vous etes un homme de droit alors comment faire pour supprimer le senat a ce jour meme sl le PF le veut ? Relisez la constitution et faites des propositions au lieu de faire des discours des facs !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:59, par Jacqui En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Bravo Me Sankara ! La lutte continue ! Blaise a déjà plié bagage.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:12, par Yassou Mamadou En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      Il faut cesser de nous faire quelques fois de la masturbation intellectuelle. Les chefs d’état ont toujours été élus par des populations analphabètes ignorantes de ce qu’est une constitution encore moins un programme de société. Les plus éclairés à même de comprendre ne représentent que 5 à 10% pourcent de la population. Cela dit proposer un référendum ici c’est demander un plébiscite par une population qui ne comprend d’ailleurs rien. Depuis les indépendances, il y a combien de dirigeants Africain qui se préoccupent de l’instruction de leurs peuples ? L’élite Africaine a corrompu la paysannerie et entretenu l’analphabétisme afin de pouvoir régner à vie en exploitant savamment les forces vives de leur pays. Tous les programmes de développement se résument aux grosses cylindrées et des salaires mirobolants. Les bénéficiaires n’en tire que 5% ; alors ne nous proposez pas un référendum pour des population que ne comprennent pas grand-chose en dehors des T-shirts et des sacs de mil. Le jour où nos populations refuseront la corruption et l’achat de leur voix et auront la possibilité tout comme en Europe et aux USA de conduire un leader politique devant les tribunaux pour fait de corruption, ce jour-là, aucun prédateur politique ne pourra encore rester au pouvoir à volonté.

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:33, par Thom En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Félicitation Me cette proposition est une bonne initiative ;il faut que nous nous l’approprions de sorte à montrer à ses assassins que le peuple burkinabè est plus que jamais déterminé à en découdre avec ce gouvernement disons mieux les mots "ces gourmands et menteurs" !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:38, par zagtouli En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Maitre Sankara, c’est de ta faute si le Sénat a été inscrit dans la constitution. Si tu avais fait ton travail à l’époque, le débat actuel n’aurait pas lieu.
    Mais au lieu de bavarder, tu ferais mieux de situer l’opinion sur les rumeurs de détournement qui courent à ton sujet au niveau du CFOP. Il semble que tu as empoché les 56 millions que le gouvernement t’as remis pour la surveillance des élections en Décembre 2012. Tu as même reconnu en réunion du CFOP que le reliquat se trouve dans le compte de l’Unir/Ps, ce que tous les participants ont dénoncé comme étant un détournement pur et simple. Tu as demandé un quitus que les autres membres de l’opposition refusent de te donner. Parles nous de cette affaire au lieu de nous divertir.Je suis surpris que la presse ne mène pas l’enquête sur ce scandale que l’opposition tente d’étouffer ! De toutes façons, je suis sur que le dossier va exploser en Septembre !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:01, par façondevoir En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    J’ai aimé le ton de ce communiqué avec un grain de Norbert TIENDREBEOGO. Mais quand je lis ce paragraphe "Elle propose par conséquent au chef de file de l’opposition, de tenir un grand meeting le 31 aout 2013, jour du dépôt du rapport du comité pour réaffirmer toute notre détermination à empêcher qu’on porte une camisole de force à notre peuple.", j’ai l’impression qu’il y a une petite guerre de Leadership. Que gagne UNIR/PS en faisant savoir à l’opinion que c’est elle qui a proposé tel ou tel meeting au CFOP ? Courage tout de même car le plus important c’est que la peur a changé de camp et le grand manitou ne voulant pas perdre la face fait comme si le premier ministre, le ministre chargé des reformes relevaient d’autres autorités. Quand il bandait les muscles parlant de respect à tout prix de la constitution, n’avait-il pas la situation "circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat" ? Faut-il en rire ou en pleurer pauvre de pays arriéré.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:25, par Coq sportif En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Celui là (Lagui Adama) a certainement pris son billet pour l’enfer. Ne vous en occupez pas !!! comme l’Autre, il ne représente rien

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:41, par Ludo En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    A mon avis là n’est pas le lieu pour Me SANKARA de s’adresser au chef de file de l’opposition en lui faisant la proposition de tenir un meeting le 31/08/13. N’est-ce pas des signes de fragilité dans "la file de l’opposition" ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:05, par Ludo En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    A mon avis là n’est pas le lieu pour Me SANKARA de s’adresser au chef de file de l’opposition en lui faisant la proposition de tenir un meeting le 31/08/13. N’est-ce pas des signes de fragilité dans "la file de l’opposition" ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:37, par TP En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Me SANKARA ne jouez pas au coq à l’âne car on vous connait dans ce pays. Pour être CFO pour ta première fois, on sait tous ici comment ça s’est-il passé. Remercie BLAISO pour avoir te donner cette chance. J’ai deux questions à vous poser et notez bien ces questions ont besoin de réponses clairs : Où est rentré l’argent des travailleurs de l’usine de coton de Koudougou dont mon père fait parti ? Qu’avez-vous fait des 75 millions par an en étant Chef de Fil de l’Opposition ? IL faut mieux t’occuper de tes linges sales au lieu de t’occuper de tes voisins impropre.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 14:44, par le cadre En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      zagtouli,tu as bien parlé,ce qui est arrivé,benewindé est responsable et est poursuivable.c’est corrompu pour preuve il a été corrompu à bagare.qu’il nous disent combien il a pris.on se connais dans le pays dè.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 15:21 En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      Au lieu de s’acharner sur Me SANKARA qui n’y est pour rien dans la misère du peuple, retournez vos critiques vers ceux qui ont dirigé ce pays pendant 29 ans sans partage et en toute impunité. Ce Burkina est à reconstruire car toutes nos valeurs ont été détruites par une poignée d’individus qui pensent être les seuls capables à diriger. Il y a eu des hommes avant eux et il en aura après eux. Nous sommes tous mortels. Non au SENAT et non à la révision de l’article 37 pour rendre une seule famille royale au Burkina...

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:55, par Oueder En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    N’allons pas vite en besogne, Attendons de voir. Évitons les provocations. Nous même devons donner des gages de sécurité au PF pour qu’il se retire en 2015.
    Seul le Dialogue résout tout. Alors soyons constructif.
    Vive un BF en paix, en harmonie et solidaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 14:52, par lecitoyen En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Je pense qu’au delà des accusations que les uns et les autres portent sur la personne de Me SANKARA, il faut plutôt s’interroger sur la pertinence de son message. Que faut-il faire pour empêcher le sénat d’être installer et barrer la voie à la modification de l’article 37, tout en sachant que le referendum est un plan B pour le pouvoir afin de parvenir à ses fins. A mon avis la mobilisation à faire ses preuves et il faut continuer dans le cadre unitaire du chef de file de l’opposition en symbiose avec la société civile.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 19:18, par zagtouli En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      LeCitoyen, tu as raison mais le problème c’est que si les accusations que l’on entend sur Sankara sont fondées, le pouvoir risque de les utiliser tôt ou tard contre l’opposition. C’est pour cela que nous avons besoin d’opposants irréprochables. Que quelqu’un du CDP soit corrompu, à la limite c’est naturel même si c’est condamnable. Mais que quelqu’un qui se dit opposant le soit, je dis NON ! Or, il se trouve que malheureusement, la gestion des fonds de la surveillance électorale pose vraiment problème. Ce sont les opposants eux mêmes qui sortent en parler, sinon vous et moi n’assistons pas aux réunions du CFOP donc on ne peut pas le savoir. De ce qui est raconté, c’est un vrai scandale et cette affaire risque de salir toute l’opposition. Notre lutte ne doit pas être discréditée par le comportement d’un individu. Il faut que l’opposition tire cette affaire au clair, situe l’opinion de manière exacte et prenne les sanctions appropriées.

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 15:20, par le bon citoyen En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Nous avions besoin d’un peuple convaincu plutôt que d’un peuple vaincu. Dixit Thomas SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 17:59, par TP En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

    Oui lecityen, tu dis vrai mais notre seule arme pourrait être la suivante : amener la population à se pencher vers le changement en les sensibilisant là qu’il ait le Sénat ou pas, modification de l’article 37 ou pas, Blaise candidat ou pas le pouvoir changera de camp. Cela est possible si le peuple veut vraiment le changement. ça s’est plus simple que de se tirer à gauche, à droite ,devant et derrière pour finir dans une guerre où personne ne sort gagnant.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2013 à 23:50, par Pedro En réponse à : COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNIR/PS

      le sentiment que ce communiqué vous inspire est que l’ acte politique majeur que le President du Faso a posé le 12 Aout dernier donne l’opportunité à certaines personnes qui se prétendent hommes politiques de s’ agiter politiquement pour dire qu’ on existe malgré tout, et surtout de tenter de faire croire à l’ opinion que l’ on demeure le maitre à penser au sein d l’ opposition et à cet égard on est fondé à donner des injonctions au chef de fil de l’ opposition sur la conduite à tenir.
      Les vrais intentions sont connues.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés