Simples détails : Présidentielle malgache : exit Marc Rajoelina ?

dimanche 18 août 2013 à 17h00min

L’actuel président de transition malgache, Andry Rajoelina a été mis hors-jeu dans la prochaine compétition électorale pour le fauteuil de président de la République. Ainsi, en a décidé la Cour électorale spéciale de son pays qui estime que le dossier de l’actuel jeune président a été déposé hors délai.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce qui est un véritable courage pris par les membres de cette nouvelle institution qui doit permettre à la Grande île d’organiser des élections présidentielles transparentes, équitables et acceptées de tous. En même temps, c’est un camouflet pour l’actuel homme fort de Madagascar qui avait tracé un véritable boulevard pour rester au pouvoir. Car la communauté internationale conteste la candidature du président Rajoelina. En plus de sa candidature annulée, celles de l’ancien président Didier Ratsiraka, et de Lalao Ravalomanana, épouse de l’ancien chef de l’Etat Marc Ravalomanana ont également été annulées. Ce qui doit en principe permettre l’organisation très rapide des élections. A condition que les trois mis hors-jeu et leurs sympathisants acceptent cette décision. A noter que ces trois candidats avaient été acceptés en violation flagrante du code électoral. Andry Rajoelina avait déposé sa candidature hors du délai légal, tandis que Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka n’ont pas résidé à Madagascar six mois avant la date du scrutin, qui aurait dû avoir lieu le 24 juillet.

Ah, ces frères musulmans !!!!

En Egypte, les frères musulmans sont décidés à en découdre avec l’armée qui, à son tour n’hésite pratiquement plus sur les moyens à utiliser pour non seulement rétablir l’ordre, mais se défendre. Le bilan ces derniers temps fait état de plus de 700 morts. Malgré tout, les frères musulmans appellent leurs militants à ne pas baisser la garde car, pensent-ils, le départ de l’armée du pouvoir est imminent. Hier dimanche 18 août, ils ont appelé leurs sympathisants à marcher sur le siège de la Haute cour constitutionnelle qui a invalidé le Parlement à majorité islamiste, située sur le Nil. La place de Roxy, dans le quartier résidentiel d’Héliopolis où se trouve le palais présidentiel est aussi annoncée comme second lieu de rassemblement. A noter que la veille, (ndlr : samedi), le Premier ministre, Hazem el-Beblaoui avait annoncé la dissolution de la confrérie que le pouvoir envisage de faire rentrer dans un cadre légal. Aussi, la Confrérie devra choisir d’être une ONG ou un parti politique et disparaître en tant qu’entité multiforme. Ce qui l’empêchera d’être tour à tour une organisation de prédication islamique, une association caritative ou un parti politique selon les circonstances.

Michel Djotodia : que c’est bien facile

L’homme fort de Centrafrique, arrivé au pouvoir par coup d’Etat avec le soutien manifeste du Tchad et du Soudan, a prêté serment hier dimanche. Pour se conformer au fauteuil présidentiel qui ne se conjugue pas dans les salons feutrés avec le treillis. Désormais, c’est Monsieur le président en lieu et place du rebelle qui a mis fin aux institutions démocratiques et créé la psychose dans le pays après des tueries, des viols et des pillages de tout genre. Rien que dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’il devait prêter serment, des coups de feu étaient entendus dans la capitale centrafricaine. C’est l’une des preuves qu’il s’installe sur des braises, tout comme ceux qui l’ont précédé qui ont fait comme lui : coup d’Etat d’abord, puis légitimement après. Dans tous les cas, les défis qui l’attendent sont si nombreux qu’il n’aura pas de période de grâce.

La coordination des étudiants des cités universitaires font amende honoroble

La Coordination des délégués des cités universitaires de Ouagadougou ont reconnu et déploré les destructions de véhicules et d’autres biens occasionnées par des étudiants suite à la fermeture des cités et des restaurants universitaires. En d’autres termes, ces étudiants ne se reconnaissent pas dans le comportement de certains de leurs camarades. Ce qui apparaît comme une maturité et une avancée notable dans la compréhension du bien public. On ose croire que lors de leurs prochaines manifestations (qui ne manqueront pas car c’est ainsi qu’est faite la vie dans les universités), les étudiants pyromanes sauront respecter les consignes de leurs camarades qui ont fait amende honorable. Il reste aux responsables des œuvres universitaires d’examiner avec attention leurs doléances en vue d’apaiser ce qui peut encore l’être et retrouver la sérénité sur les campus. Tout le monde y gagne.

Blaise Compaoré en visite privée au Maroc et au Portugal

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, effectue une visite privée au Maroc et au Portugal, du 17 au 26 août 2013.
A cette occasion, Blaise Compaoré s’entretiendra avec diverses personnalités politiques, économiques et des amis du Burkina Faso

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés