Syndicalisme en milieu professionnel : Le SYNTAPHA appelle à plus de mobilisation en son sein

dimanche 18 août 2013 à 20h07min

Le Syndicat national des travailleurs en pharmacie (SYNTRAPHA) a tenu son deuxième congrès sous le thème « Mobilisation syndicale en milieu officinal ». C’était le 18 août 2013 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Syndicalisme en milieu professionnel : Le SYNTAPHA appelle à plus de mobilisation en son sein

Créé le 3 décembre 2003, le SYNTRAPHA a tenu son premier congrès le 15 janvier 2007. A l’issue de ce congrès, le syndicat a réussi la prouesse de mettre sur pied une convention collective « sur initiative du patronat » et dont la révision est en perspective, à en croire son Secrétaire général sortant, Abdoul Kader Ouédraogo. Mais depuis, la mobilisation des travailleurs du secteur n’est pas encore à la hauteur des attentes du monde syndical.

Et c’est pour inverser la tendance que le thème du présent congrès a été retenu. En effet, dira Joseph Tiendrébéogo, secrétaire général des Forces ouvrières/Union nationale des syndicats libres (FO/UNSL), «  on a constaté qu’au niveau des pharmacies, le syndicalisme ne règne pas en maître ». Et, poursuit-il, «  c’est quand ils ont des problèmes qu’ils viennent vers le syndicat ». «  C’est mieux de se syndicaliser bien avant d’avoir des problèmes  », a-t-il préconisé.

M. Tiendrébéogo a saisi l’occasion du jour, pour inviter les congressistes « à une réflexion approfondie et sans complaisance » afin que se dégagent de leurs travaux, « des conclusions qui répondent mieux aux attentes  » des militants du SYNTRAPHA.

En tout cas, le cadre du jour offre deux communications dont l’une sur la « Mobilisation syndicale en milieu officinal  » et l’autre sur « Droits et devoirs du délégué syndical et du représentant du personnel en milieu officinal  ». « On va se focaliser sur le thème », rassure Abdoul Kader Ouédraogo. La réflexion autour de ce thème permettra de disposer d’outils à même de « mobiliser les travailleurs en pharmacie, que ce soit à Ouagadougou ou en province  », foi de Joseph Tiendrébéogo.

Pour sa part, le Syndicat des pharmaciens, par la voix de son président, Camille Kaboré, a réaffirmé sa disponibilité à accompagner le SYNTRAPHA dans l’atteinte de ses objectifs. En effet, précise M. Kaboré à l’endroit des membres du SYNTRAPHA, « le syndicat des pharmaciens ne ménagera aucun effort pour vous accompagner ».

En attendant, il est prévu que les congressistes du jour quittent la Bourse du Travail avec un nouveau bureau qui conduira le SYNTRAPHA.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés