Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

lundi 19 août 2013 à 15h07min

Ceci est le cri de cœur de la coordination provinciale du Tuy d’Antenne Social Alert Burkina (l’ASAB/TUY). Dans cette déclaration, elle interpelle qui de droit sur le problème crucial du manque d’ambulance dans cette province stratégique de par sa position sur la route nationale N°1, une zone où, selon les auteurs, "les accidents de la voie publique tendent à ravir la vedette au paludisme".

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

Le district de Houndé est l’un des 7 districts que compte la région sanitaire des Hauts Bassins. Il est situé sur la RN n°1, et cette situation lui confère une position géostratégique importante dans le dispositif sanitaire national. Au-delà de ce critère, il faut admettre que la province regorge d’immenses potentialités agricoles (coton, mais.. .), minières (or, manganèse…). En somme, une zone d’attraction démographique (Houndé serait la 10e ville la plus peuplée du Burkina selon le dernier recensement). Par conséquent, l’utilisation des services demeure acceptable avec un taux au-delà de la norme nationale.

Si de par le passé, cette structure a joui d’une certaine notoriété (cercle d’or, deuxième meilleur district, district d’accueil pour les voyages d’études pour s’inspirer de l’expérience), aujourd’hui, force est de reconnaître qu’il traverse d’énormes difficultés qui constituent un véritable handicap à son rayonnement, parmi lesquelles il serait intéressant de faire cas de celle de l’ambulance.

En effet, depuis déjà quelques années, ce problème est récurrent et il ne se passe pas de mois ou l’ambulance ne séjourne pas une semaine au garage. Les populations gardent toujours en mémoire la transformation du corbillard de la commune en ambulance. Une initiative du maire fortement bien appréciée. Comme quoi, mieux vaut encore des malades que des morts. Mais depuis lors, le bien-être des citoyens ne semble pas une priorité pour nos hommes politiques ; alors que cette question devrait occuper une place importante dans les sessions du conseil municipal quand on sait que dans les instances de gestion des formations sanitaires, siègent les conseillers municipaux.

Une solution définitive doit être trouvée quand on sait que le district couvre 27 CSPS et les distances du CMA aux CSPS vont de 5km à 97km sans oublier le trajet Houndé-Bobo qui est de 105 km.

C’est véritablement la situation de non assistance à population en danger que nous vivons. Quatre ambulances font la navette dans le district (Bereba, Koumbia, Bekuy, Houndé), mais aujourd’hui, elles souffrent toutes des pannes diverses :
- Manque de chauffeurs pour la pajero de Bereba qui d’ailleurs vivote après plus de 15 ans de circulation ;
- Les ambulances de Bekuy et de Koumbia toutes des Prado chinoises semblent tenir le coup mais Dieu seul et les chauffeurs connaissent leur secret pour atteindre le CMA en cas d’évacuation ;
- Enfin, quant à celle de Houndé, elle était sensée être la meilleure car c’est la plus récente des dotations dans le district, mais la charge qu’elle subit, même une remorque ne résisterait pas. Pour preuve, il ne se passe pas un jour ou ce véhicule ne parcourt pas en moyenne 5 fois Houndé- Bobo- Houndé et une fois en moyenne le circuit des CSPS qui n’ont pas d’ambulances. Et l’état des voies surtout en hivernage n’est pas pour arranger les choses.

CONSEQUENCES :

Depuis le début de l’année on assiste permanemment et impuissamment à des garages de l’ambulance. En effet au mois de juin déjà, l’ambulance de Houndé comptait près de 45 jours au garage pour raison de roulements et il a fallu se rendre au Ghana pour les chercher. A peine sortie du garage, pas plus de deux semaines, la voici encore repartie et ce depuis le mois de juillet. Déjà que les frais d’évacuation de 21000 frs pour se rendre à Bobo sont décriés, s’il faut faire appel à Burkina secours dont on sait que les prestations ne sont pas de nature humanitaire (35000 à 50000) comme c’est parfois le cas, le droit à la santé n’est il pas loin d’être une réalité dans notre pays ?

Les autorités sont interpellées car la problématique des évacuations dans le district vient relancer les débats sur la prise en charge des urgences et sur la politique sanitaire nationale en général car Les conséquences telles la carence notoire en moyens de diagnostic et de traitement des formations sanitaires, la faible accessibilité financière des soins, l’insuffisante disponibilité des services offerts ainsi que l’insuffisance du personnel se ressentent dans notre district.

Quelques éléments :
- il n’est pas rare que des malades entrent et sortent (vivants ou morts) sans avoir reçu les soins contre le mal dont ils souffrent ou souffraient ;
- chaque jour que Dieu crée, des milliers de malades et parents de malades, redoutant les coûts élevés des prises en charge, évitent de s’y rendre ;
- il arrive également que des malades en situation d’urgence, ne soient pas pris en charge parce qu’ils n’arrivent pas à acquérir les kits nécessaires ou à supporter les frais de carburants pour l’ambulance lorsque les conditions nécessitent une évacuation ;
- Il est courant que des parents ne pouvant plus faire face aux ordonnances médicales finissent par s’évader ou signer une décharge pour repartir chez eux avec leurs malades ;
- dans certains services tels la maternité et la médecine, les longues attentes sont de règle du fait de leur faible capacité d’accueil et de l’insuffisance de personnel qualifié.

Cet état de fait suscite beaucoup d’interrogations :
- quelles sont les critères de dotation des districts en ambulances ?
- y a-t-il ou pas une ligne budgétaire pour la maintenance du matériel roulant ?
- la politique des SONU n’est elle pas effritée dans le district de Houndé quand on sait que le volet évacuation est subventionnée ?
- que faire quand il n’y a pas d’ambulance et que le patient manque de moyens pour payer Burkina secours ?

Bref, autant de questions qui à notre humble avis trouveront certainement réponse dans les jours à venir, car une zone où les accidents de la voie publique tendent à ravir la vedette au paludisme, où beaucoup d’ urgences médico-chirurgicales et gynécologiques sont évacuées vers Bobo par manque de matériels techniques d’une part et d’autre part par insuffisance de ressources humaines qualifiées, il est intolérable voire inadmissible qu’un district reste sans ambulance ne serait ce qu’un jour à fortiori des mois.

La coordination provinciale de l’ASAB/TUY (Antenne Social Alert Burkina)
asabtuy@gmail.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 août 2013 à 15:28, par YESWECAN
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Au lieu de satisfaire les besoins primaires des populations c’est le sénat qui les préoccupe. Naboho tu as vu ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 15:31, par Femme de caserne
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    NABOHO KANIDOUA et PASCALINE BIHOUN doivent lutter pour avoir une ambulance digne de ce nom dans leur province au lieu perdre leur énergie dans la mise en place du sénat.
    Un exemple parmi tant d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 15:39, par cellasier
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Avec de telle priorités nos dirigeants veulent créer un sénat inutile ; c’est vraiment des preuves pour s’opposer à la création du sénat ; a bas le sénat. On attends au tournant ; c’est mieux de supprimer et gérer la misère des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 15:42, par Snake
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    On dirait que les gens n’ont pas encore compris quoi ?! C’est chacun pour sa vie. Vous êtes contradictoire ! Quand les politiciens de la région avancent les chiffres dans les annuaires statistiques et vous n’argent avec leurs insolentes 4X4, alors que vous même êtes témoin de la situation réelle au quotidien des malades où êtes vous ? Continuez à applaudir donc ! C’est bien !

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 15:42
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Alors dormez car le fameux SENAT que vous êtes en train de cautionner vous aidera à vous soigner.
    Réveillez-vous peuple du Burkina car ce régime veut nous enterrer.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 15:58, par mialé
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    vivement que la population de houndé se mobilisé comme elle a fait le samedi 10 aout pour réclamer des ralentisseurs en bloquant la route nationale n°1 suite à l’accident mortelle d’une jeune femme femme la veille vendredi. la dernière infos en moins de 5 jours des ralentisseurs ont été mis par les autorités. paix à l’âme de la défunte, autrement si elle n’était pas morte et devrait être évacuer, il n’y aura pas d’ambulance. tous ceux qui sont mort pour défaut d’évacuation ont été assassinés par les autorités communale. signalons au passage que Houndé est une commune urbaine au budget qui avoisine 300 millions

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 16:06
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Pifff, patientez on va mettre en place notre sénat d’abord et après cela on verra ce qu’on peut faire pour vous. Vous savez la démocratie n’a pas de prix hein.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 16:08, par Alexio
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Pendant que Ziniare par son ressortissant le President Blaise fait doter par les Chinois,un moderne hopital. Son Ministre d Etat a la Presidence Mr le Docteur Bognessan Arsene Ye a oublier sa region le TUY qui a ds potensialites industrielles miniere et cotonniere. Donc plus rentable que Ziniare.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 16:16, par Alexio
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Pendant que Ziniare par son ressortissant le President Blaise fait doter par les Chinois,un moderne hopital. Son Ministre d Etat a la Presidence Mr le Docteur Bognessan Arsene Ye a oublier sa region le TUY qui a ds potensialites industrielles miniere et cotonniere. Donc plus rentable que Ziniare. Transformer le corbillard en ambulance dans que pays democratique bien gere cela peut se voir et entendre comme nouvelle du quotidien ?Non et nom ne narez vous pas vous memes etre le garcon de course de Blaise Compaore.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 17:32, par MARDIA
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    quelle émergence ? honte à ceux la qui veulent nous faire avaler des couleuvres .le strict minimum n est même pas acquis et vous voulez renforcer la dictature eh la démocratie

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2013 à 20:03, par l’honnorable
      En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

      bonsoir ; suis d’avis avec vous qu ’il ya un problème à houndé mais le problème n’est pas bien élucidé. par conséquent nous risquons d’y apporter les mauvaises solutions. En effet, même si on dote aujourd’hui houndé d’une ambulance neuve, dans un an elle sera amorti e, vues les multiples sollicitudes. j vous invite à approcher les autorités sanitaires du district et de la Région afin de mieux definir le ou les problèmes pour des solutions adéquates. Du courage et que Dieu nous préserve des évacuations.

      Répondre à ce message

      • Le 20 août 2013 à 07:25, par professeur
        En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

        "En effet, même si on dote aujourd’hui houndé d’une ambulance neuve, dans un an elle sera amorti e, vues les multiples sollicitudes. " justement parce que c’est la seule ambulance qui fait le travail de ce que les autres devaient faire.Si chaque distric et chaque CSPS était doté d’ambulance on en arriverait pas à cette situation dont vous évoqué aujourd’hui et cela devait se faire de façon planifiée, progressive.On a préféré laisser la situation s’enliser pour commencer à parler d’amortissement rapide.

        Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 18:14, par Tiéfotiè
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Et c’est dans ça là qu’on veut Senat ?!!!! Et le MCD dans tout ça que fait-il pour resoudre les préoccupations de son district ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 18:30, par fils du TUY
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Population de Houndé, population de la province du TUY,sachez que dans ce Pays où il n’ya plus ni moral ni sentiment, tout se conquiert par la lutte, aussi violente soit-elle. Par conséquent, redresser d’abord vos conseillers, maires, députés et autres politiciens gloutons qui se foutent de la population. Ils sont au courant de la situation générale dans la province en matière de santé que je dirai d’ailleurs la plus chère du Burkina. Même pour soigner un debut de palu, c’est une corvée pour les populations car les produits sont si chers à tel point qu’elles préfèrent regagner le district d’une autre province voisine.HONTE A VOUS PAUVRES POLITICIENS DE LA PROVINCE QUI SUCEZ LE SANG DE VOS PROPRE PARENTS. Tchurrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 18:38, par excellence senateur
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    apres la mise en place du senat tous vos problemes seront resolus. compter sur nous et nous ferons votre bonheur et partant le bonheur de tout le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 19:09, par le bon citoyen
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    C’est pour cela que le gouvernement veut créer le Sénat qui parlera des collectivités car Blaise n’a pas le temps pour ces choses là. Si c’est pour recevoir des médailles et autres oui. Un conseil, si voulez que blaise voit ce qui se passe là bas, créer un médaille pour le décorer et il viendra le jour suivant. C’est ainsi pour les dirigeants qui n’ont plus rien à proposer à leur peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 20:28, par ibi yèrè yé
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    c’est bien avec vous.mêm très bien.vous les avez fait de ce qu’ils sont aujourd’hui et voila ce qu’on vous recompense.preniez conscient dès a present et disiez non au senat

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 23:15
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Venez voir les véhicules de tout gabarit, surtout des 4x4 garés au niveau des ministères et autre services pour un rien (batterie, demareur, pneumatiques, ...). Y a t il un logisticien quelque part pour venir demeler cette situation ridicule ? Y a t il un deputé assez lucide pour poser le problème à ses congenères et proposer une solution ? Y aura t il un autre pour poser le cas des véhicules de service ou de fonction au niveau national ? Zn d’autres termes qui peut proposer une gestion efficiente de nos ressources financières, humaines et intellectuelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 08:54, par Fils indigné du TUY
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    NABOHO Kanidoua n°2 l’assemblée nationale , Pascaline TAMINI présidente de commission et voilà ce que ces supposés leaders peuvent faire pour les populations meurtries de leur circonscription électorale. Pensez vous que ces gens peuvent penser à l’avenir d’un pays. Ils sont tous à la rétraite et roulent dans des 4x4 qui valent 50 000 000 chaque. Avec de pseudos leaders aussi égoistes et incompétents que voulez vous ? C’est bien fait pour ces populartions qui au leiu de choisir des gens qui peuvent venir les voir choisissent ces arrogants. Cela ne doit pas les étonner référez vous à l’histoire de ces pseudos leaders et vous comprendrez. Cotisez et payez ou repassez vos ambulances. A bon entendeur.....

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 14:30, par anonymat
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    je ne pense pas que votre cri de coeur soit attendu car le gouvernement n,a pas encore fini la mise en place du senat et quelques depenses inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:53
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Ne me parlez pas de Naboho kanidoua pour avoir une ambulance à Houndé !!! Demandez lui d’arranger la route qui mene à son village natale boéré à 20 Km de Houndé.Quelle honte au politicien de Houndé (Mme Tamini, Naboho kanidoua et Boué yazon).

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2015 à 17:30, par BONDÉ ABASSE
    En réponse à : Non assistance à population en danger dans la province du Tuy (Houndé)

    Nous on veut le bien être de notre province.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés