Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

vendredi 16 août 2013 à 06h36min

Le Commissariat de police de Nongr-Maasom a mis le grappin sur une présumée proxénète. D’origine nigériane, A.S qui pratiquait elle-même la prostitution a été interpellée jeudi 15 août 2013 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

Depuis le 15 août 2013, A.S médite sur son sort au Commissariat de Nongr-Maasom de Ouagadougou. Arrivée au Burkina Faso en avril 2013, cette Nigériane a choisi de se lancer dans le plus vieux métier du monde, la prostitution. Vendre son charme pour avoir des revenus, telle était son option. Mais depuis le mois de juillet dernier, elle a fait venir deux filles de son pays natal après avoir déboursé pour chacune la somme 400 mille francs CFA. Ces mineures de 15 ans chacune devaient travailler au Burkina Faso et lui verser la somme de 1 million FCFA par personne. S’étant lancée effectivement dans la prostitution, il y a environ trois semaines, l’une a réussi à verser à sa maîtresse, la somme de 300 000 FCFA et l’autre le montant de 50 000.

Appréhendée par les hommes du commissaire Joseph Toni, A.S qui a reconnu les faits à elle reprochés sera déférée lundi 19 août prochain à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou pour attendre son jugement. Quant aux deux jeunes filles, elles seront conduites à l’ambassade du Nigéria pour leur rapatriement.

La Rédaction

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 août 2013 à 01:03
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    De grâce il faut libérer la bonne dame . Il y a plus gros criminels qui circulent librement . Bon Dieu sauve le Burkina faso

  • Le 17 août 2013 à 05:53
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    Relâchez cette bonne dame. Il y a pire qui se passe sous votre nez et vous laissez passer. Si vous voulez lutter contre la prostitution, sortez avec des camions et ramassez "la brigade mobile" (les prostituées à moto). Rentrez dans toutes les boîtes de nuit et faites embarquer toutes ces mineures et leurs "consommateurs". N’épargnez personne, même si on "gourou". Dites au Maire Marin de réussir là où Simon Compaoré n’a pas été écouté et il a échoué : fermeture des chambres noires et sales. Allez dans toutes les chambres de passe, relevez tous les numéros d"immatriculation des voitures (numéros souvent recouverts de quelque chose pour les cacher) et convoquez les proprio à la gendarmerie et coffrez-les. Votre lutte semble sélective !!

  • Le 17 août 2013 à 07:16, par Barto
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    Bon boulot,continuer et faites des raffles a dapoya et vous aurons plusieurs proxenètes

  • Le 17 août 2013 à 07:28, par Le Bosse
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    Faut il le rappeler, la prostitution est devenue un gagne pain pour la majeur partie de la population en particulier la junte féminine. Et comme il n’y a point de marché sans offre et demande, il faut que la police des mœurs redouble d’ardeur pour sauver ce qui peut l’être encore. C’est pas facile certainement, mais ce métier n’honore personne d’autant plus que celles qui la pratiquent l’acceptent rarement le jour venu. Alors que chacun fasse l’effort d’aider à juguler le phénomène en offrant pas (pour les filles et femmes) et en achetant pas (pour les hommes).

  • Le 17 août 2013 à 07:33, par Le Bosse
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    Faut il le rappeler, la prostitution est devenue un gagne pain pour la majeur partie de la population en particulier la junte féminine. Et comme il n’y a point de marché sans offre et demande, il faut que la police des mœurs redouble d’ardeur pour sauver ce qui peut l’être encore. C’est pas facile certainement, mais ce métier n’honore personne d’autant plus que celles qui la pratiquent l’acceptent rarement le jour venu. Alors que chacun fasse l’effort d’aider à juguler le phénomène en offrant pas (pour les filles et femmes) et en achetant pas (pour les hommes).

  • Le 17 août 2013 à 08:41, par mlle noura
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    lutter contre la prostitution , ? LAISSER MOI RIRE
    quel sera le sors des étudiantes jetées a la rue ?
    Pauvre de nous dans cette 4ème république !

  • Le 17 août 2013 à 09:39, par PUR ESPRIT
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    merci à la police ça c’est un bon boulot. tu es majeur et tu as opté pour ce sale travail cela n’engage que toi. mais pourquoi baigné des mineurs dans ça pour détruire leur avenir.
    je demande à la police de fouiller partout jusqu’en province et sauver nos sœurs innocentes qui sont dans les mêmes situations.
    BRAVO.

  • Le 19 août 2013 à 19:09, par Un Gondwanais
    En réponse à : Lutte contre la prostitution : Une présumée proxénète dans les filets de la police

    Ce n’est pas la prostituée qui a été arrêtée mais la proxénète ! Ou bien c’est normal qu’elle exploite ces jeunes filles parce qu’il y a pire que cela ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés