Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

vendredi 16 août 2013 à 21h50min

Il n’est pas bon que le fils du cordonnier soit mal chaussé. Blaise Compaoré, aujourd’hui une référence africaine, expert en médiation, facilitation et dialogue politique ne pouvait pas laisser des va-t- en guerre, furent-ils une minorité grouillante, poussé le pays vers une fracture irrémédiable.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sénat :  Blaise Compaoré pour un compromis républicain

La responsabilité dévolue au chef de l’Etat d’être garant de la constitution, lui incombe aussi celle de préserver l’unité nationale. Il ne peut choisir l’une sans l’autre. En instruisant le gouvernement de lui produire un rapport d’étape sur le processus d’opérationnalisation du Sénat, pour suite à donner, Blaise Compaoré après avoir affirmé qu’ ?«  ?une marche n’a jamais changé une loi ? », ajoute implicitement, avec le dernier communiqué de son cabinet ?, ?« Je reste à l’écoute des Burkinabè, en qualité de président de tous et pour tous.? »

C’est là une posture de grand homme d’Etat même si ses contempteurs, le criticisme à fleur de peau vont y voir un dilatoire d’un gouvernement acculé. C’est de bonne guerre ? ! Tous ces requiem avant l’heure d’un Sénat si difficile à accoucher, déjà porté au caveau des mort-nés par tous ces preux chevaliers de la 25e heure de la République, née des cendres de la révolution dans les conditions que l’on sait , portée par le courage suicidaire de qui l’on sait, participent à cirer les pompes du nouveau chantre de l’alternance.

Quitus donc à Blaise Compaoré de continuer à jouer le rôle ingrat de réformateur incompris et de souffrir les quolibets des analystes à la petite semaine trop fiers de surfer sur les vagues des opinions démagogiques.

On a toujours tord d’avoir raison trop tôt. Mais l’histoire jugera, remettra chacun à sa place si tant est qu’elle a déjà démystifié des populistes manipulateurs de foules, d’opinions et de consciences au service du « ôtes-toi que je m’y mette.? » ?

Suivez notre regard vers la lagune Ebrié, puis au tribunal de la Haye, des berges du fleuve Congo aux appartements obscurs d’une ville américaine et plus récemment, du palais d’El Orouba, au bord du Nil, à une résidence surveillée dans une caserne militaire du Caire ? ! Laurent GBAGBO, Pascal LISSOUBA, Mohamed MORSI sont passés par là. Points communs entre ces opposants historiques, ils avaient la rue, le verbe et la verve avec eux.

Pas la panacée aux problèmes existentiels des foules endoctrinées qui les sanctifièrent messie ou mahdi. Que Dieu nous préserve alors de tels chambardements, sources de bégaiements régressifs et douloureux de l’histoire.

Voilà qui donne toute sa portée proactive à l’écoute présidentielle des dernières clameurs de la rue. Dommage que certains y voient ruse et entourloupettes d’un régime aux abois. Non.

Il faut être sérieux et même si on n’aime pas le lièvre, lui reconnaitre de courir vite. Responsabilité et humilité, c’est là une posture d’autant plus remarquable du président du Faso que les récriminations de l’opposition ne sont pas plus fondées, légalement ni légitimement, que les propositions de reforme du gouvernement.

Mais la démocratie, selon A. Camus, ce n’est pas seulement la loi de la majorité, c’est aussi la protection de la minorité, surtout quand cette minorité est frustrée, agitée et belliqueuse comme le lépreux de feu Joseph Ouedraogo, dit Jo Oueder, qui ne peut traire la vache mais peut renverser la calebasse de lait.

Cette opposition électoralement lépreuse. Si elle ne doit pas effrayer le régime, ses gesticulations appellent à la prudence. De fait, des pêcheurs en eau trouble tapis dans l’ombre ou dans le sillage des partis d’opposition sont prêts à jeter le bébé de la République avec l’eau de bain des reformes.

Il faut appeler un chat, un chat. Ces pêcheurs en eau trouble, rêvent d’un Blaise Compaoré dans la situation d’un Mobutu, d’un Tandja, ou d’un Ben Ali. Les professions de foi républicain de Zéphirin Diabré n’engagent que lui et ceux qui y croient.

La dernière décision présidentielle, on l’espère, coupe l’herbe sous les pieds de tous les va-t- en guerre, même si de toute évidence, ils vont continuer de grenouiller pour préparer le grand soir et la nuit des longs couteaux. Qui sait ? ?

Le communiqué du cabinet présidentiel sur un nécessaire rapport d’étape dans l’opérationnalisation de la mise en place du Sénat met donc la balle à terre et dans le camp des antis Sénat. De quelques horizons qu’ils soient, mais plus particulièrement, du haut clergé catholique et des partis politiques de l’opposition, il est attendu un supplément d’objectivité.

Pourront-ils, comme Blaise Compaoré, sortir de leurs retranchements par trop politiciens pour un compromis républicain ? ? Si oui, c’est tout le Burkina qui y gagnera.

L’Hebdo du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 août 2013 à 12:30, par tdr
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    On ta payé pour écrire oubien ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:39, par justice
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Bonne analyse ! mais c’est dommage que, malgré son élégance et sa dose d’objectivité, elle va affronter l’anathème de ceux qui ont le cœur plein de haine et de rancœur pour le gouvernement et le président et qui ne voient que le noir partout. Que Dieu apaise les cœurs et sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:49, par Goulgoulé
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Encore une griot qui tente de retourner sa veste. Où étiez vous au moment où il insistait sur la mise en place du sénat ? ou quand il disait qu’aucune marche ne peut changer une loi ???
    Un article bidon, creux dans le fond.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:51, par iedea
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Drôle d’interprétation des faits : agressivité discursive d’un individu qui a le dos au mur, qui sait lire les rêves des opposants, et qui qui pense que seule Blaise peut avoir raison, et les autres jamais ! cela est probablement digne d’un cavalier de roi ayant un couteau sur la gorge.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:51, par Abdoul Razak
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    C’est quoi cet argumentaire ? On vous parle du Sénat, vous vous nous parlez de Blaise qui a fait ceci, Blaise qui a fait cela. Est-ce que vous vous rendez compte du culte que vous lui faites ? C’est comme s’il n’y avait que ce monsieur au BF.

    Qui est-ce qui a dit que Blaise était un petit homme ? Mais ce n’est pas parce qu’il est grand qu’il est tout le temps lucide. Quelle erreur, que de se fier au nom de quelqu’un plutôt qu’à ses actes et à ses dires. Ca s’appelle de l’idolâtrie.

    Vous parlez de réformes. A quoi servent des réformes, si personne n’en veut ? Soyez objectifs et éviter de faire dans le dilatoire en racontant des inepties du genre "rêvent d’un Blaise...Mobutu". Pensez-vous que quelqu’un a le temps de penser à ces genres de choses ? C’est vraiment de l’idiotie de votre part de tenir un tel discours.

    Si, vous de l’hebdo, vous n’avez rien à apporter au débat, ne dites plus rien. A force de dire n’importe quoi, on saura que vous n’avez pas fait les études qu’il fallait. Prenez graine sur les autres journaux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:55, par sidgonda
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    bonne synthèse.c’est cela l’analyse

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:58, par vieux Nama
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    on s’en fou. moi le vieux NAMA j"ai fini mon immeuble à wemtinga ; mes enfants travaillent. c’est vrai que le SÉNAT allait me donner une retraite dorée mais c’est pas grave. Dieu rendra à chacun le centuple de ses bienfaits. vous les aigris et les jaloux qui avez lutter pour faire annuler le sénat, vos enfants vont vous le rendre un jour aussi.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2013 à 09:37, par CHeicky
      En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

      C’est un double retraite que tu voulait ?
      Vous les vieux vautours qui ne sèchent de pensé un instant qu’à ses propres intérêts même si le pays doit prendre feux.
      Au diable à ceux qui Bayonne le pays

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 15:50, par Tenga
      En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

      C’est ça la vie, qu’on le veuille ou pas, la roue de l’histoire tourne. Nul ne peut prévenir ce que nos enfants nous rendront un jour, c’est aujourd’hui qui nous intéresse, demain prendra soin de lui même. Et puis, toi tu as tout eu, maintenant vous voulez confisquer l’avenir des autres dès aujourd’hui ? Et puis si on suit ta logique, vous mettez les enfants des autres hors de l’université, si on doit rendre à chacun, les enfants et les petits enfants ces étudiants malmenés vous le rendront un jour aussi, ou bien ?

      Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 12:59, par Naansaara
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Réaction tardive et ridicule.Où étais-tu pour ne pas conseiller au PF de privileger l’intérêt de son peuple au lieu de maintenir coûte que coûte le Senat que ce même peuple trouvait impopulaire ? Ôù étais-tu lorsqu’il tenait les propos du genre"aucune marche, dans aucun pays.........".T’en prendre à l’opposion serait ignorer royalement que dans un pays qui se dit"Démocratique", ne saurait l’être sans opposant.Et quoi que tu dises, il faut bien que Blaise parte un jour, il n’est pas immortel, quelqu’un d’autre prendra sa place à Kossyam ?Personne dans ce pays n’a intérêt que le pays brûle mais c’est ce régime et des individus de ton genre qui ont occasionné cette situation.Combien as-tu reçu pour retourner ta veste ?Car je reste convaincue que tu fais partie de ceux qui, hier lui disaient "BRAVO PRESI POUR LE SENAT"

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:11, par Janvier Kaboré
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Pourquoi vous vous cachez ? signez au moins votre écrit ; vous paraissez énervé dans votre écrit, qu’est ce qui vous dérange tant ? Parce que vous ne serez plus sénateur ou bien vous sentez votre heure sonnée ? du calme mon ami. Moi je suis et j’ai été toujours un admirateur de Baise depuis le temps de la révolution en passant par le front populaire. Il a fait ce qu’il devait faire, je le félicite pour ce qu’il a fait. A la fin de son mandat il doit partir car il y a un article qui dit que son mandat prend fin en 2015. Alors qu’il parte se reposer, reprendre des énergies car je suis convaincu que son épouse a besoin de lui à ses cotés dans ses vieux jours et que sa fille également de son vieux père. Vous ne pensez qu’à vous et à votre panse. Vos semblables ont fait poussé GBAGBO et quand il s’est vu coincé ils l’ont lâché. C’est méchant de votre part, ce n’est pas responsable. Demandez à son épouse et à sa fille si elles veulent voir son mari ou son père comme KONARE, RAWLINGS,OBASSANJO, KUFUOR et plus près de nous JEAN-BAPTISTE OUEDRAOGO ? libre , aimé, admiré,et que sais-je encore ? ou bien elles veulent le voir comme TANDJA, GBAGBO,MOBUTU,KADAFI ? De grâce ne soyez pas sans scrupule à cause de votre ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:15
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Encore un autre griot. On te connait là, tu as peur de perdre ton gateau après Blaise. On te comprend, c’est de bonne guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:15, par Par Ydy
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Monsieur , je suis désolé, votre langage et probablement votre comportement ne sont pas professionnels. Vous estimez que tous ceux qui ne partagent pas l’opinion de Blaise sont des va t’en guerre. Vous êtes incapable d’observer un minimum de neutralité. Relisez encore Camus. Le Burkina gagnera mais votre contribution n’aurait été que médiocre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:21, par citoyen
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Votre minorité grouillante vous dit seulement, après 26 ans de règne, les conditions de vie s’empirent !

    De grâce, votre médiateur n’est pas le seul burkinabè, ni le seul intelligent ! Si pour vous il est indispensable, pour nous seul Dieu reste indispensable !

    Il a comparé le Faso à la France et aux USA ! Mais voilà que dans les 2 pays, aucun président n’a fait plus que 2 mandats (malgré le fait que la majeure partie de la population sait lire et écrire, et comprend les programmes politiques lors des campagnes électorales).. Et ici lui a fait 26 ans, après avoir fait combien de crimes !!! Que dire du Faso, où la majeure partie de la population est analphabète, ne comprend rien des programmes des campagnes électorales, les consciences se paient comme des arachides, et les gens tirent le diable par la queue ! Avec ce genre de peuple, l’alternance après 2 mandats doit être obligatoire et institué (déjà en France et aux USA c’est le cas avec un peuple instruit)..

    Si vous vous voulez le louer, alors laissez lorsqu’il sera installé à Ziniaré, et là vous aurez tous le temps ! Pendant ces 26 ans, il a eu toujours besoin des griots, des intellectuels prostitués, qui sacrifient l’avenir d’un pays, pour des intérêts personnels !

    Vous vous flattez avec vos soi-disant médiations ! Tu penses que si 2 frères sont en bagarre ; sans la volonté réelle de chacun de se réconcilier, tu penses que c’est un étranger qui va les réconcilier ??? Vos médiations, c’est du cinéma ! Gabgo l’avait dit ; votre médiateur va montrer quoi aux autres ? Lui, il est arrivé comment au pouvoir, combien de gens ont été éliminés sous son règne, sans qu’on ne retrouve les coupables ????

    Si vous êtes contents avec vos médiations, alors soyez contents !

    Il ne faut pas voir la paille dans l’oeil de l’autre, et oublier la poutre dans ton oeil ! Qu’il commence à montrer une vraie démocratie chez lui (en ne faisant que 2 mandats ; il a raté cela, puisqu’il est là depuis 26 ans), avant d’aller se projeter sur des problèmes qui ne le regardent pas !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:30, par BILI-BILI
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Messieur de l’hebdo, tu peux louer ton prophête comme tu veux, insulter l’opposition comme tu veux ; mais t’en prendre à l’eglise catholique..tu es trop pétit..toi et prophète BLAISE vous êtes trop pétits. Et je te mets au défis, si l’egilise catholique decide que TON BLAISE ne fera pas 72h au pouvoir ; il ne fera pas.il suffit simplement de cabler le pape, et le pape appelle HOLLANDE, et c’est fini pour votre BLAISE. Je sais de quoi je parle, et je sais de quoi ces gens de l’eglise catholique sont capables dans ce monde. Donc, mon cher tu peux insulter les ZEPH et autre BENEWINDE comme tu veux..., mais laisse les évêques en paix car c’est plus fort que toi. Sans rancunes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:37
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Belle plume, mais contenu dithyrambique et vide trahissant la perte dame de son auteur qui, comme asticot, croit et survie que tant plus le déchet sur lequel il vit se putréfie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:48, par Pang-la Wend
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Comparaison n’est jamais raison. La situation de la Côte d’Ivoire, du Congo et l’Egypte sont loin d’être la nôtre. J’apprécie vraiment l’écrit mais j’en suis substantiellement en désaccord. Le sénat n’est pas une affaire de l’opposition ou des religieux, c’est un constat social qui concerne plus qu’une seule personne. Cela intéresse nous autres, la population sans option et qui comptions vivre avec beaucoup de santé, manger un peu à notre faim, en tout, avoir le stricte minimum de survie, ce n’est pas plus que ça. Pour que Blaise demande un rapport sur la mise en place du sénat, il a fallut que les uns et les autres se prononcent. De gros français pour nous livrer une mauvaise lecture de la situation nationale, il faut plutôt dire comment les Burkinabè de tous bord doivent jouer pour leur épanouissement social, économique, financière. L’inutilité actuelle du sénat n’est pas à démontrer. Travaillons pour le moment à réduire l’injustice, l’incivisme, le grand banditisme, la corruption, la pauvreté et l’inégalité sociale et aspirer à une société pleine d’espérance.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:48
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Qu’est-ce qui vous fait dire que les gens qui disent niet a ce machin diviseur ont la clritique a fleur de peau ? Donc, meme quand on critique la corruption et les detournements dans ce pays en citant le cas Guiro, c’est parce qu’ on a la critique a fleur de peau ? Vous etes pathetique a l’Hebdomadaire. Quand on a ete coopte par le parti au pouvoir pour aller etudier au CESTI et qu’ on en revient lamentablement sans diplome professionnellement, la queue entre les pattes, c’est ainsi que l’ on se comporte. Vous avez perdu votre ame et ainsi, vous ne connaissez plus la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:50, par N’Djolé
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Chacun cite les exemples qui lui plaisent. Mais ceux qui lui plaisent pas, même collés à leurs fronts, sont ignoré. Abdoulaye Wade est-il ou était un opposant "populiste" comme vous l’insinuer à Zéphirin Diabré ? Morsi est-il élu ou venu au pouvoir par la rue ? Ayaez l’honnêteté intellectuelle de reconnaître un jour que si l’opposition ne s’était pas opposée à votre machin, ce "visionnaire" (selon vous) ne reculerait pas. De toutes les façons, préparez vous à passer dans l’autre camp, ou l’autre côté pour voir combien il est difficile de dénoncer un pouvoir ; donc d’être opposant. Merde, griot ! Passe à la caisse

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 13:52
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Zephirin Poda, en totu cas, si cette idee de senat ne vous quiite pas, ton mentor va quitter le pouvoir et tu vas perdre tes rentes honteuses. Le peuple est prepare pour le Grand soir. La nuit des grands couteaux, c’est dans votre camp qu’ il y a cette habitude. Comme tu ne connais rien en histoire, c’est pourquoi tu parles wazarement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:01, par googa
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Vous êtes le cerveau du loup qui veux avaler le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:02, par DIDEROT
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Désolé L’hebdo du Burkina, c’est bel et bien la pression du peuple souffrant du Burkina qui a fait reculer le président du Faso ! Sans aucun soutien, ni la grande majorité du peuple, ni l’Église Catholique, ni une partie des Protestants, ni la jeunesse musulmane, Blaise ne pouvait que faire marche arrière ou bien continuer et se retrouver un jour à la Haye. Je regrette, mais c’est le manque de légitimité du Sénat qui a bien fait peur à Blaise. Et c’est le peuple qui gagne !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:11, par fraternel
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Mon frere, tu parle trop francais. Les mobutu, kadafi, mubarack... ont voulu gere leur pays comme des envoyes de dieu sans preparer la releve. Donc apres eux,c est tjrs le chaos. On veut eviter ca au Burkina parce que nous, le burkina est notre seule richesse. On na pas de villa a paris ni a miami.
    Et puis ceux qui marchent, ils ne sont pas forcement des militant de l opposition. Blaise a construit ce pays, je m incline a le reconnaitre , il est deja dans l histoire mais je souhaite pas qu il en sorte par la fenetre. Il doit ecouter son peuple.
    Quant a l opposition,elle fait aussi son travail politique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:11, par waongo-pa-yalam dèèè !
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    "Sache que le lépreux ne peut traire la vache mais peut renverser la calebasse de lait ". La prudence est de mise. Et si Blaise COMPAORE acceptait se faire nommer Premier Ministre quel que soit l’homme (du CDP ou d’autre parti) après 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:13, par un point c’est tout
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    En voici encore un editorial creux qui n’apporte rien au débat, gribouillé à la hate par un cdpiste égaré dans ses derniéres luttes avant la débandade. On verra bien !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:20, par Le citoyen
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Bel discours, mais vous avez prêché dans le dessert en vous prenant comme des démagogues. Cela revient à la limite ridicule. Evagilisez dans la langue du peuple. Cela n’ôtera en rien vôtre verbe. En fait c’est un constat général. Si vous voulez toucher le peuple, parlez en langage simple et concis

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:20, par Henriette
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Merci,du courage a Blaiso,au CDP.Le vrai Peuble est avec vous.CDR,CR,ODP/MT,CDP,AMP reveillez et unissez vous pour le renforcement de la Democratie.Vive le BURKINA ,vive L AFRIQUE

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:30
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Hebdo, sœur jumelle de l’Opinion ! Pour avoir fréquenté le séminaire de Nasso (de la 6ème jusqu’à la terminale A3) qui est une institution catholique, on est en droit de se demander à quel prix tu as vendu ton âme ? Tu y as acquis les fondements intellectuelles qui te permettent aujourd’hui de mépriser le clergé catholique. J’ y suis également passé, mais j’en garde la bonne éducation basée sur les Saintes Écritures : " honores ton père et ta mère". L’église catholique t’a éduqué et élevé comme un père ! J’ai peur de ceux qui ne savent pas dire merci, car en réalité ils sont plus dangereux que tous ceux que vous pouvez imaginer.

    Répondre à ce message

    • Le 16 août 2013 à 15:06
      En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

      Tres profond, ma frère/ma sœur ! Je ne suis pas catholique. J’ai fréquenter une l’école catholique de mon village, et je me vois très redevable envers cette institution pour toutes ses œuvres sociales. Il est vrai que des individualités de l’institution peuvent s’écarter comme c’est le cas partout, mais on a le devoir de ne pas poignarder dans le dos le bienfaiteur. Mais l’auteur qui a certainement fui le vœu de pauvreté cour vers l’enrichissement immoral et amoral et se plaind qu’à ce rythme il risque de ne plus avoir de client après 2015. Même un gadget chinois à plus de valeur que ce malheur monsieur qui en veut a l’église catholique d’avoir fait son devoir déresponsabilise en tirant simplement sur la sonnette d’alarme. Ce monsieur est ne trouver l’église catholique, et son infecte âme quittera cette terre sous les yeux de la même église, qui sans rancune demandera même a Dieu de l’accepter après de lui. Je m’écœure de voir de si viles âmes, davantage avilies au nom de l’argent inodore. Dieu bénisse le Faso.

      Répondre à ce message

    • Le 16 août 2013 à 16:24
      En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

      Mon frere, faut plus dire que cet abruti a fait encore le seminaire. Pour nous autres qui ne le savions pas, ca nous chagrine plus car il est le bel et bien le contre- exemple de la reussite holistique dans la formation de l’ ; homme dont on credite sans hesiation l’ eglise catholique : Que ce soit les seminaires ou les colleges des freres. L’ eglise a tellement rendu serrvice au Burkina que je m’ etonne que des egares, pour uen question ventrale, la vouent aux gemonies. Comment un garcon qui brille tellement par son manque d’ analyse, par son francais aussi scabreux que pompeux peut- il avoir ete le pensionnaire d’ un seminaire ? Je me console. Dieu ne fait rien pour rien. Aiiee, qu’ aurait ete le mediocre qui a echoue partout ou il est passe s’ il n’ avait pas ete seminariste. L’ autre pensionnaire de l’ Opinion qui mange dans l ;’ imprimerie comme sa chose personnellee serait aussi passe par le college de Diebougou. Bien que lui au moins ait la plume plus heureuse, il reste irreversiblement un homme vendu qui peut vendre sa maman pour moins qu’ une louchee de bouillie. Des gens de cet acabit, ca court les rues, meme outremer. Ils ont beaucoup assez faim pour repudier tout sens de la honte.

      LOP

      Répondre à ce message

    • Le 16 août 2013 à 16:38, par Citoyen
      En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

      Moi aussi j’ai passé par Nasso, mais on ne m’y a pas appris à me ranger servilement derrière les prises de position intempestives de la haute hiérarchie de l’Église catholique qui, à mon sens, n’a pas su s’imposer un nécessaire devoir de réserve, une hiérarchique dans laquelle j’ai d’ailleurs du mal à reconnaître les très grands éducateurs que j’ai connus à Nasso ; il faut dire que c’était dans les années 60 …

      Répondre à ce message

      • Le 17 août 2013 à 01:43
        En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

        Tu as vraiment fait Nasso ? "Moi j’ai passe par Nasso". Tu crois que c’est ce francais que les pretres t’ ont appris a Nasso ? Si je n’etais pas mieux eleve que certains soit- disant mogo- puissant, j’allais dire que tu mens. LOP

        Répondre à ce message

        • Le 19 août 2013 à 01:55
          En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

          À 17 août 01:43. D’abord, à Nasso, on m’a appris à être poli et ainsi, par exemple, à ne pas tutoyer quelqu’un que je ne connais pas. Mais il faut dire que la mauvaise éducation est désormais le lot de nombreux internautes. Ensuite, on m’a effectivement appris à m’exprimer correctement en français et, contrairement à ce que semblent vous inspirer vos limitations, "j’ai passé par Nasso" est parfaitement français. Au passage, j’ai également appris à Nasso, contrairement à vous, à utiliser des accents. C’est dire que sur tous ces plans, et à en juger par votre expression, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez m’apprendre. Pour tenter de vous rattraper, et si vous "travaillez" actuellement, il y a toujours les cours du soir. Il ne faut désespérer de rien …

          Répondre à ce message

      • Le 17 août 2013 à 04:01, par Citoyen
        En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

        À la troisième ligne de mon message du 16 août 16:38, lire "...une hiérarchie dans laquelle ...". Désolé pour la coquille.

        Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 14:44, par Pat le Démocrate
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Narration creuse, exempte de sens, plein d’éloge pour Blaise. A te lire, on te reconnait pour un fervent CDPISTE. Mais sache que l’opposition (Je suis apolitique) ne fait que son travail. Que chacun soit sérieux dans ce qu’il fait. Blaise est sérieux avec le sénat, l’opposition l’est dans la lutte anti sénat. Moi je soutiens l’opposition sans être opposant ni CDPISTE. Que Dieu bénisse le peuple burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 15:18, par Julio
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Pourquoi l’auteur de ce texte se retranche derrière "hebdo du Faso" au lieu de signer clairement son texte ? S’il veut chanter les louanges de Blaise, qu’il y aille franco et c’est son droit. Mais essayer de faire une analyse du communiqué de la Présidence comme il le fait avec un pédantisme exacerbé et un entassement des mots au sens approximatif comme il le fait, c’est honteux. Comment pouvez-vous décréter que c’est une minorité qui est contre le Sénat ? Quel référendum a donné ce résultat au Burkina Faso ? Quel sondage vous a donné cette information ? Vous faites référence à Mobutu, Tanja et Gbagbo...c’est bien vous qui le dites...comme répondit Jésus-Christ jadis à Ponce Pilate quand on lui demanda s’il est bien le roi des juifs. La fracture dont vous faites référence : elle est donc dûe au seul fait des opposants au Sénat ? Il faut être vraiment aveugle pour ne pas voir et ressentir à travers ce pays que depuis le cadre supérieur jusqu’au brave paysan dans son champ tous ont marre et veulent enfin voir une autre tête présider aux destinées de ce pays. Vous avez probablement intérêt personnellement que ce régime continue mais si rien n’est fait, nous allons inexorablement vers cette solution et comme Blaise MOURRA bien un jour comme tout homme, on verra bien où vous autres irez vous qui ne voyez pas l’avenir autrement que par lui et pour lui. Je ne connais pas votre fameux journal "hebdo du Faso", ce doit sans doute être un de ces trucs montés de toutes pièces, mais pas un journal digne de ce nom. Que ce soit Zéphirin ou un autre, là n’est pas le débat, il faut juste que vous compreniez que l’alternance n’est plus une option ni un vain mot, mais une OBLIGATION. C’est le sens même de la démocratie : l’obligation que au bout d’un temps fixé par la constitution, qui que tu sois à la tête du pays, tu cède le fauteuil. Rappelez-vous que la démocratie n’est pas le meilleur des systèmes politiques,mais juste le moins mauvais. Ainsi dans les pays où ce système est mûr, le peuple voit parfois un homme/une femme exceptionnel(le) arriver et quand l’heure du départ sonne, c’est avec regret qu’ils doivent le laisser partir et parfois ils ont un mauvais qui arrive mais comme ça tourne, au bout du cycle, il doit débarrasser le plancher. Vous connaissez certainement un certain Bill Clinton et un Georges W. BUSH... Pourquoi est-il si difficile d’admettre que le Burkina Faso aussi a le droit de vivre cette expérience ? Elle est en marche au Ghana, au Mali, au Bénin et j’en passe où des militaires qui tenaient le pays d’une main de fer ont laissé la place à une nouvelle génération. Ces pays ne sont pas devenus des paradis, mais ils avancent bien mieux que nous qui n’avons pas encore démarré notre marche démocratique (je ne me fie pas au badigeonnage actuel).

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 15:52, par L’esperance
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Ce que certains oublient, Sénat ou pas çà ne va rien changer dans la vie de certains, ceux promis comme Sénateurs ce ne sont pas des pauvres types même sans salaire ils vivent paisiblement mais par contre les autres ont verra bien si sans le Sénat vos quotidiens changeront.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 20:59
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    "Ces pêcheurs en eau trouble, rêvent d’un Blaise Compaoré dans la situation d’un Mobutu, d’un Tandja, ou d’un Ben Ali" : quel beau rève ? Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 21:01, par kaiserrasbank
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Vraiment vous n’allez pas finir de nous étonner !!!On se rappelle que vous nous avez marteler les oreilles ici du sénat comme un messi et que vaille que vaille ça passera.. ;Et aujourd’hui vous vous muez en un donneur de leçon. Un minimum de sagesse et de dignité vous nous aurez épargné cette masturbation intellectuelle.En faite en conclusion, Que proposez pour le sénat ? Que voulez vous comme rapport circonstancié puisque c’est en marche comme l’a dit le grand chassem ??? Pitié pitié pitié

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 21:31, par HV
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Quand je vous lis monsieur de l’hebdo,j’ai tout simplement honte et pitié de vous ; et pour cause, vous n’êtes qu’un folliculaire que le pouvoir paie pour un travail que vs n’êtes pas capable de faire ; vos élucubrations que certains appellent malencontreusement analyses m’intriguent ; revoyez vos cours élémentaires de grammaire et de vocabulaire car vous n’avez jamais couché ce qui ressemble à une production sans fautes ; sachez d’ores et déjà qu’on écrit : vous avez tort et non vous avez tord ( t et non d !) heureusement que ceux qui vous parrainent sont aussi approximatifs !si vous devriez vivre de la vente de vos journaux je parie que mourriez de faim ! Parce que vous étiez tenu d’écrire pour justifier l’injustifiable, vous vous trompez loyalement de sujet et vous tombez à bras raccourcis sur une vaillante opposition, dommage ! sachez que le rejet du sénat n’est pas seulement l’affaire de l’opposition mais de tout le PEUPLE, à commencer par les gourous du CDP, sauf que ces derniers n’ont pas le courage d’exprimer leurs opinions ; tout le monde, tous les burkinabé sont contre le sénat, même vous, si vous avez le courage d’écouter votre conscience (si conscience il y a !)
    Vous êtes tout simplement indigne de vous réclamez journaliste !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 22:19, par Tom
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Joli verbiallage !
    Ce qu’il faut savoir, c’est que la qualité d’une analyse n’est pas forcement lié à la grosmologie utilisé. Le PF, tout à son honneur d’avoir pris la résolution de trouver une solution à cette crise sociale avant qu’elle ne soit incontrôlable. A votre avis si par exemple tous les anciens premiers ministres doivent faire partie du SENAT ? Comment peut-on qualifier cela ? ET quand vous prenez des exemples sur la crise Ivoirienne, je vous informe qu’elle n’est que la conséquence de ces nombres années que Houphouët à passer au pouvoir. Nous savons tous que PF du Faso est juste entrain de facilité ou même de compliquer des crises qu’il a orchestré
    En somme, mon frère !vous êtes un grand écrivain, mettez vos services au profit d’une bonne cause merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 00:08, par ben
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    je suis entrain de jober sur le blogging live avec mes camarades de classe ici o usa pour mieux s’exprimer et lancher nos maux d’ordre qu’en penser vous. web master laisse passer

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 07:49, par siida
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Article expression parfaite d’une haine contre Zéphirin qui, plus que jamais dans ce pays, fait dire qu’il existe une opposition crédible et qui peut contredire la dictature, la platitude, l’incongru, les velléités de pouvoir à vie, la mal gouvernance, le pilotage au toucher !! Cet article est simplement triste et pondu certainement par un déçu, un qui croit qu’il faille suivre Blaise comme des moutons nous mener vers le précipice ! Et tu vois de la sagesse dans la posture de Blaise, tu verras l’ange à la place du diable toi, berne toi et attends que Blaise vienne assouvir tes désirs obscurs d’immobilisme, de tâtonnement, d’aversion pour le changement ! Oui, l’auteur de cet article est amoureusement fou de Blaise et voit dans tous ses actes ceux de Dieu. Un peu comme Farba Senghor en son temps avec Wade au Sénégal : un griot féru qui adorait Wade et qui l’a applaudi même lorsque ce dernier l’a jeté dans les bars de la justice !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 09:18, par DOS
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Tu es au serieux toi ? comme le dit quelqu’un on t’a payé pour écrire ? tu faut se taire si non blaise saura quoi faire de toi au moment venu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 09:35
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Article clair et limpide.
    Tant pis pour les haineux et les endoctrinés que se refuseront à le lire objectivement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 16:43, par citoyen de paix
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Blaise , l’opposition n’est pas votre ennemi mais bien au contraire . Du courage pour la suite car je sais que vous êtes seul en ces moments difficiles , vos soit disant collaborateurs ne sont que des opportunistes dont la seule motivation est la conservation de leurs intérêts égoïstes et qui seront les premiers à dire après : on lui avait dit , il n’a pas voulu nous écouter alors qu’il ne vous ont rien dit sinon le contraire de la réalité. je ne souhaite pas vous voir terminer comme les autres du mauvais coté de l’histoire , mais plutôt du bon coté tout en restant un bon conseiller de votre successeur. je rêve de cela Blaise et l’exemple de Soumaila Cissé me réconforte dans cette vision que le développement de l’Afrique passe nécessairement par la tolérance des dirigeants vis à vis de ceux qui ne partagent pas forcément les choix politiques des dirigeants du moment.
    Si ce message peut vous parvenir , considérez cela comme un cri de cœur qui vous demande d’écouter le peuple et de discuter avec votre opposition pour une sortie de crise durable . je préfère que vous soyez un grand homme d’Etat en restant dans l’histoire .

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2013 à 21:02, par yilin
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Qui es tu ? Pauvre pedent tube disgestiviste sans vergogne.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 07:57, par tuenmavé
    En réponse à : Sénat : Blaise Compaoré pour un compromis républicain

    Article intéressant, mais la diversion ne prend pas.

    Nous restons vigilents. Si par la suite il tente de mettre en place son "machin" ou de réviser l’article 37, il aura le peuple sur son chemin.

    Les exemples que vous donnez sont bien choisis. La faute peut aussi être imputée à souhait à Houphouet Boigny pour la Côte d’Ivoire (30 ans de règne), A Sassou N’guesso (25 ans de règne et il est encore là celui-là ayant eu le ressort de revenir après la guerre civile) et à Moubarak (35 ans de règne).

    Blaise approche dangeureusement de ces reccorts et comme ailleurs, le peuple gronde. Qu’il fasse attention à ne pas se faire emporter dans les mêmes conditions que les précités. Son expérience de facilitateur devrait l’y aider.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés