Bobo : Pugilat verbal entre un député et des maires d’arrondissement

jeudi 15 août 2013

Pour un ‘’arrosage’’ de son nouveau véhicule, le député Pierre Traoré a eu droit à une petite flèche décochée par des maires d’arrondissement de Bobo. Du coup il s’est mis dans une grande colère…

Réagissez à cet article Réagissez
Bobo : Pugilat verbal entre un député et des maires d’arrondissement

« Avec deux réserves, on peut acheter le véhicule d’un député » : des propos prêtés à certains maires d’arrondissement de la ville de Bobo-Dioulasso à l’encontre du député Pierre Traoré, ont eu le mérite de provoquer le courroux de l’élu national le lundi 12 août 2013.

Cela aurait pu être l’incident qui allait ternir la Journée internationale de la jeunesse à Sya. En effet, présent à l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Bobo-Dioulasso à l’instar de plusieurs responsables, élus nationaux et locaux, Pierre Traoré a eu maille à partir avec des maires d’arrondissement de la ville.

A l’origine de la colère du député, une petite phrase assassine : « Avec deux réserves, on peut acheter un véhicule de député » prononcée par des maires, à quelques mètres du député.

Accusant le coup tout au long de la cérémonie officielle, ce dernier a laissé exploser sa colère en ces termes : « J’informerai Soungalo Ouattara et Salia Sanou de leur attitude. Il n’y a pas l’argent d’une seule parcelle dans ma voiture. Ce n’est pas à moi de faire le tour de la ville pour présenter mon véhicule aux maires » dira-t-il à la fin de la cérémonie.

A écouter l’élu national, son crime serait de n’avoir pas présenté son véhicule nouvellement acquis aux maires. Par ailleurs, des querelles d’égos envenimeraient les relations entre des députés et des maires selon lui. Les deuxièmes reprochant entre autres aux premiers des attitudes peu commodes. Notamment, sa manie supposée de se faire trop attendre lors des cérémonies.

Querelles d’égos ou pas, toujours est-il que la suite nous le dira sans doute. Et surtout elles nous dira si le député est effectivement allé jusqu’à mettre sa menace à exécution.

Ousséni BANCE

Lefaso.net .

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés