Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

mardi 13 août 2013 à 22h51min

La Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou a ouvert ce 13 août 2013, le procès des étudiants arrêtés dans le cadre d’une manifestation contre la fermeture des cités universitaires. L’on en retient que la Chambre fait droit à l’exception d’inconstitutionnalité, mais rejette la demande de mise en liberté provisoire des prévenus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

Arrêtés puis conduits à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) le 2 août 2013, les étudiants ont été reçus le 6 août dernier au bureau du procureur du Faso qui leur a signifié les faits pour lesquels ils ont été arrêtés.

Et aujourd’hui 13 août, ils ont comparu devant la Chambre correctionnelle du TGI de Ouagadougou chargée de les juger. Ce sont en tout 50 jeunes dont une fille et huit non-étudiants, d’âge compris entre 14 et 28 ans.

Ils sont accusés, dans le cadre de la procédure de flagrant délit, d’avoir volontairement participé à des manifestations sur la voie publique avec destruction de biens publics et privés, incendies de matières combustibles et violences sur des agents de la force publique. En clair, et selon le tribunal, ces jeunes ont commis des actes de vandalisme et porté des coups et blessures sur les forces de l’ordre. Ils devront donc subir la rigueur de la loi du 23 juin 2008 portant répression des actes de vandalisme, à en croire la Chambre correctionnelle.

Pour le collectif d’avocats qui défend les étudiants, cette loi est contraire à la Constitution du Burkina. C’est une loi contraire aux articles 4, 5 et 7 de notre Constitution, précise la défense. Elle ne peut donc être appliquée aux étudiants. D’où l’exception d’inconstitutionnalité soulevée par la défense qui a aussi demandé la mise en liberté provisoire des prévenus.

Si la Chambre s’est inclinée face à cette exception d’inconstitutionnalité, elle rejettera la demande de mise en liberté provisoire. Les prévenus ont donc été reconduits à la MACO dans les liens de la détention préventive, et le Conseil constitutionnel sera saisi pour se prononcer sur la constitutionnalité de la loi de 2008, notamment en son article 15.

Le Parquet ne veut pas lâcher le morceau du jour

Les avocats de la défense n’ont pas fait que soulever l’exception d’inconstitutionnalité, ils ont aussi relevé que la procédure ayant conduit à la détention préventive est irrégulière.

Ils ont rappelé que dans le cadre de la procédure de flagrant délit, comme ce fut le cas avec les étudiants, le prévenu doit être immédiatement conduit devant le procureur du Faso qui, avoir vérifié son identité, le conduit à l’audience en cours ce jour, ou à défaut, convoque une audience le lendemain. Mais, précise la défense, la détention de ses clients n’a pas été précédée de cette étape. Ce qui, pour elle, entache la procédure de cette détention.

Du côté du Parquet, l’on se défend en brandissant la période de vacances judiciaires au cours de laquelle l’arrestation des étudiants est intervenue, et où la tenue d’une audience improvisée n’est pas évidente.

Relativement à l’exception d’inconstitutionnalité, le Ministère public a indiqué qu’elle ne pouvait prospérer, car soulevée tardivement. Pour le Parquet en effet, la défense a soulevé l’exception d’inconstitutionnalité à un moment où les débats avaient abordé le fond du dossier. Un tel moyen de défense doit être avancé, selon lui, avant la phase où les prévenus ont à répondre par oui ou non à la question de savoir s’ils reconnaissent les faits qui leur sont reprochés. Or, le premier appelé à la barre avait déjà répondu à une telle question, préalablement à l’annonce de l’exception d’inconstitutionnalité.

Mais cet argument du Parquet ne semble pas avoir retenu l’attention de la Chambre. L’exception d’inconstitutionnalité qui présume que la loi à appliquer est contraire à la Constitution est retenue, et le Conseil constitutionnel sera saisi pour trancher cette question. Ce dernier dispose du délai d’un mois à compter de sa saisine, pour se prononcer sur une telle question.

Ce procès devra donc attendre la décision du Conseil constitutionnel avant de reprendre. Après tout, « il faut souhaiter que la question se règle au profit des étudiants », a confié Me Alidou Ouédraogo. Mais avant, la défense pourrait faire appel de la décision de rejet de mise en liberté provisoire des prévenus.

Fulbert Paré

Lefaso.net


Quelques réactions à l’issue de la levée de l’audience

Me Prospère Farama, avocat de la défense :

La liberté provisoire que nous avons sollicitée, nous ne l’avons pas obtenue. Sur cette question, nous n’avons pas eu gain de cause.

Nous avons essentiellement reproché à la procédure de n’avoir pas respecté la Constitution burkinabè. Nous avons expliqué que la loi qui était appliquée, notamment en son article 15 qui était appliqué à nos clients, n’était pas conforme à la Constitution. Et aucun burkinabè ne peut accepter qu’on lui applique une loi qui n’est pas constitutionnelle.

Aussi, nous avons estimé qu’ils ne pouvaient pas restés en détention jusqu’à ce que le Conseil constitutionnel se prononce. Pour la suite, nous allons nous réunir tout à l’heure.

Chrizogone Zougmoré, président du MBDHP :

Ces jeunes pourraient passer encore un mois en prison ; ce qui n’est pas normal de notre point de vue. Vous savez bien que l’élément déclencheur du procès de ce matin, c’est cette mesure criminelle prise par l’Etat burkinabè, à savoir la fermeture des cités universitaires. Je pense que ce matin, en lieu et place des étudiants, c’est l’Etat qui devrait se retrouver devant le tribunal. Je suis écœuré du sort qu’on fait subir à ces jeunes aujourd’hui.

Ce que nous demandons aujourd’hui à la justice burkinabè, c’est tout autre chose : c’est la réouverture du dossier Norbert Zongo, c’est le jugement et la condamnation de Guiro qui se permet de se présenter aux élections municipales. Je pense que cette justice-là, il faut que nous en finissions avec. La justice de la 4è République, c’est la justice des forts contre la justice des faibles. Et nous nous battrons pour que les choses changent dans ce pays.

Je suis outré par ce que je viens de vivre ce matin. Nous allons poursuivre le combat, nous allons poursuivre la lutte pour que ces jeunes soient libérés au plus tôt. Nous exigeons leur libération immédiate, parce que ce que nous venons de vivre, c’est tout sauf la justice.

Nous avons commis des avocats pour la défense de ces jeunes. Nous allons nous référer à ce que ces avocats nous donnerons comme conseils.

Patrice Zohenga , président de l’ANEB/ Ouaga :

Pour le moment, au niveau de l’ANEB (Association nationale des étudiants burkinabè), nous tenons à féliciter les étudiants qui se sont mobilisés pour soutenir leurs camarades étudiants, exiger la libération de leurs camarades et dire non aux violations répétées des franchises universitaires.

Nous pensons aujourd’hui que la situation qui s’est produite, les responsables, ce sont ceux-là qui ont dit aux forces de l’ordre d’intervenir dans les cités universitaires. Pour nous, les étudiants ne sont pas responsables.

Nous tenons également à féliciter le travail abattu par les avocats au cours de ce procès. Parce que la loi qui devrait être appliquée, les avocats ont travaillé à démontrer que cette loi est anticonstitutionnelle.

Nous invitons les étudiants à rester à l’écoute. Nous allons rentrer en contact avec les avocats pour comprendre les contours juridiques de la question, et dans les jours à venir, dégager les perspectives appropriées dans le cadre de cette lutte.

Quand nous venions au Palais de Justice ce matin, c’était pour rentrer avec nos camarades ; mais la justice a décidé autrement. Et comme nous l’avons dit, il n’y a aucune raison de maintenir les étudiants en prison. Nous allons, au niveau de l’ANEB, mener les analyses qui siéent et dégager les perspectives allant dans le sens de la lutte. Que les étudiants restent à l’écoute, parce que la lutte continue.

Propos recueillis par Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 août 2013 à 23:29, par COCO
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    votre crime c’est le fait d’avoir bruler vos propres vehicules si non on vous soutenait

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 10:32, par fiston
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      tt à fait d’accord avec vous, COCO. Ils sont allés trop loin dans une révendication qui devait être une négociation. Dc assumez vos responsabilités. Les gens veulent vivre comme s’il n’y avait pas de règles (lois, notamment) au faso parce qu’ils estiment que le pouvoir viole les règles. il reste que même le pouvoir ne viole pas publiquement la loi. il se cache et il ne laisse pas de trace comme des véhicules que vous prenez en otage et brulez publiquement et avec fierté !

      Répondre à ce message

      • Le 14 août 2013 à 12:54, par sagesse
        En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

        IL faut retenir que dans certaines situations, mieux détruire pour mieux reconstruire.

        Répondre à ce message

      • Le 14 août 2013 à 14:17, par SAGESSE
        En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

        Mensonge COCO, si le pouvoir voulait négocier, c’était pas aux hommes de tenue qu’ils devaient envoyer pour cela. Restont humain dans notre vie. Si la destruction des véhicules était prévue, c’était depuis le matin que cela allait se passer. Si j’étais Blaise, j’allais renvoyer tout ses responsables d’université qui ont participer à la prise de cette décision Y Compris le ministre de l’enseignent secondaire et supérieur. de LA fermeture sans informer les principales concerné à temps. Ces responsables n’ont pas le sens de la négociation. Ceux là qui négocient ne sont pas forcement des faibles, mais des personnes grands d’esprit et il faudrait que nos responsables le sache et fassent preuve de bon sens.
        Tout ce qui est arrivé pouvait être évité si cela avait été fait dans les règles de l’art. Un fois de plus les conséquences quand on met pas les hommes à la place qu’il faut.

        Répondre à ce message

      • Le 14 août 2013 à 16:58, par Le juif répenti
        En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

        Allons plus loin que le bout du nez ! Aussitôt arrêtés, est-ce que les véhicules ont été incendiés ? Je ne crois pas !!!!!!!! alors, comment en est-on arrivé là ? C’est la somme des abbérations qui va enterrer le pouvoir du capitaine Président ! Je vois les choses, exactement comme la "fin" de Kaya Mangan, dans le film "Sia ou le rêve du python"... Après tant d’années au pouvoir, avec les lubies actuelles, la folie en plus dans les appréciations politiques, ce serait justice qu’à terme, le Président actuel et son système puisse dire aux Burkinabè, devant la Justice, comment sont-ils parvenus à à construire un Etat en lambeau qu’ils s’apprètent involontairement à laisser en héritage.?? Il faut libérer les étudiants et arrêter Ousman Guiro... et les dépossesseurs terriens...

        Répondre à ce message

  • Le 13 août 2013 à 23:33, par Enigme
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Yaako mn pauvr Burkina,tu condamnes tes enfants par faute d competence judiciaire. qe la verité eclate pr vous,vaillants étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2013 à 23:36, par Zaki
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Pour juger des etudiants, qu’ils sont rapides.... C’est un tres bizarre si on tente des comparisons concernant les crimes dans notre pays. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2013 à 23:46, par j’aime mon pays
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Tous les étudiants expulsés alors que les examens étaient programmés jusqu’au 20 Aout doivent ètre entièrement dédommagés. Et le DG du CENOU, le Recteur et leurs derrières poursuivis pr abus d’autorité, mauvaise gestion, faute grave portant atteinte à la vie de groupes d’étudiants etc.

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 03:05, par L’ex étudiant
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Ne vous voilez pas la face, si vous enfermez même un seul de ces étudiants, il n’ y aura plus cours à l’UO et vous le savez bien ! Cela pourra entrainer des crises plus graves.
      Quand les militaires ont pillé, saccagé, violé et tué là, vous avez fait quoi ? Laisser les enfants tranquilles.
      Le seul responsable c’est le DG du CENOU et le CDP qui a commandité l’expulsion des étudiants en raison de leur participation aux différentes marches. Je me souviens qu’en 2008, le responsable du CENOU d’alors avait été débarqué dare dare pour avoir donné à manger à des étudiants grévistes. C’est la politique du CDP comme ca, mais BATIANA pouvait refusé de foutre les étudiants dehors car il n’est pas né DG et il ne mourra pas là bas ! Il faut cesser de ne penser qu’à vos panses !

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 05:10, par Fred, Norfolk, Virginia, USA
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Pourquoi est-ce qu’un process n’est pas intente contre l’Etat dans ce cas parce que les autorites ont viole les lois civiles Assurant un logement descent a tous. Un bailleur ne peut meme pas demander a un locataire au Faso de quitter sa maison en moins dun mois, a plus forte raison l’Etat qui met a la rue sans sourciller plus 7000 etudiants.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 07:37
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Tu oublies le ministre de l’enseignement et le 1er ministre car le DG du Cenou et le recteur sont aux ordres de qui ?

      Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 00:04, par yammuss
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Eh étudiants yaako, Au Burkina faso les etudiants sont traités comme des chiens
    malgré leurs bons droits ils sont préssés de les juger tandisque les vrais criminels et voleur de la republique jouit d’une parfaite liberté avec la benediction du grand manitou le sieur Blaise Compaore. la verité triomphera quoi que vous fassiez et peu importe le temps le peuple triomphera.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 00:18, par vegas
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    vivement que cette injustice que vivent nos frere soit leve. Aussi que la justice burkinabè soit vraiment independante

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 00:36
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Les vrais brigands sont à la tête du pays et jouissent de l’impunité totale. Alors messieurs les juges, relâchez les étudiants. Il n’y a que ça qui vaille.
    Si vous les maintenez en prison jusqu’à la rentrée scolaire, la danse va être belle car les enfants n’abandonneront jamais leurs grands frères dans le gnouf. Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 00:37, par Kunta KINTE
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    hey pitié dites à votre Blaise façon président de ne pas venir nous gâche notre fête d’investiture car sa présence est antidémocratique

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 01:09, par MOREBALLA
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Un petit conseil au régime et aux décideurs universitaires, bien vouloir libérer les étudiants avant le 1er Octobre. S’il vous plaît résolvez la situation des étudiants afin que nos enfants puissent bénéficier d’une suite académique 2013 2014 sur place, car nous autres les moins nantis, nous n’avons pas la possibilité d’inscrire nos enfants hors du Burkina. Un grand feu est toujours parti d’une petite étincelle.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 02:35, par Mike
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Monsieur de l’ANEB, j’espère que tu n’es pas étudiant en Droit car Inconstitutionnel est très différent de Anticonstitutionnel (confer tes cours)
    Jugez les et condamnez les pian ! Je ne paies pas des impôts pour quelques inconscients brulent des biens que nous avons contribué à acquérir. Défendez vos causes, petits frères mais ne détruisez que ce que vous avez bâti et non ce que les autres ont accepté de sacrifier pour votre épanouissement. Dans toutes les universités du monde y a des vacances au restaurant universitaire et à la cité universitaire. Arrêtez donc de vous prendre pour les seules victimes au monde. Nous avons été étudiants et nous avons vécu avec moins de facilités que vous. Le Bien public ca ne se détruit pas quelque soit la revendication. Quand on pose un acte DELINQUANT il faut s’attendre à la riposte. Du vent !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 13:24, par Monsieur PROPRE
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Ah !!!!que dieu ait pitié de vous !!a réagir ainsi vous semblez etre un échantillon des inconscient que satan a déposé au Burkina !!!mais vous et vos impôt perirons un jour soyez-en sur.car tous ceux qui lavent les dents du diable se verront au fond de son ventre embrasé.Reflechissez bien pendant que la malédiction ne s’abatte sur VOUS !!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 15:02, par jason
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      mr mike si c’était vraiment tes petits frères tu ne verrais pas ainsi les choses. dans toutes les université du monde il y a des vacances mais pas une suspension immédiate des œuvres sociales. comment peut on fermer les cités et les restaurant universitaires alors que des devoirs sont programmés ?
      comment peut-on déguerpir des étudiants de leur seul refuge sans un délai raisonnable pour leur permettre de rejoindre leur famille ? pourquoi cette précipitation soudaine de vider les cité ? nos université et cité universitaires ne sont elles pas pas publiques ? explique nous d’abord tout ceci avant d’accuser les étudiants

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 16:00
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Monsieur mike, savez vous dans quelle année universitaire les étudiants sont actuellement ? franchement moi je ne sais rien. Un état qui veux retablir au fur et à mesure la situation de nos universités publiques ne réagira pas de la sorte. Pouquoi vouloir systematiquement fermer les cités et arreter les oeuvres universtaires ? Même si dans tous les pays du monde entier sa se fait, la sitation de nos universités publiques est différente des autres. Pourquoi privilégier la force au dialogue sincère ? Après tout, c’est les futurs cadres et dirigeants de ce pays. La violence engendre que la violence. Brave étudiant, nous vous soutenons dans votre lutte.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 22:20, par Le Fasoien
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Mon frère, je pense que tu dois dorénavant essayer d’analyser les faits avec ta cervelle avant de te prononcer. Dans toutes les universités du monde il y a des vacances mais elles ne connaissent pas les problèmes que connaissent celles du Burkina, et leurs vacances ne sont pas conditionnées comme celles d’ici. Les miettes que tu paies comme impôts ne valent pas mieux que ce que ces étudiants apporteront comme pierre pour le développement de ce pays. Comme tu en as à manger, tu t’inquiètes qu’on te trouble l’appetit, et tu ne te soucies plus de ceux qui luttent pour leurs droits.

      Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 05:24, par BGRE
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    je pense que toute la situation de chaos que nous vivons aujourd’hui est le fait de la justice sinon comment pouvons nous comprendre que toute une justice passe son temps à appliquer une loi anticonstitutionnelle et ce depuis combien de temps et combien de victimes ;

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 05:49, par Tiraogo
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Tout est à refaire au pays des "hommes intègres". Même les juges de ce pays n’en ont cure de leur déontologie et de la conscience professionnelle. La pauvreté justifie-t-elle vraiment cette attitude ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 06:50, par indigné par la justice burkinabée
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    ces juges font la honte nationale, quand il s agit des étudiants ils sont tous musclés, alors que guiro et ses cantines de biens publics circule librement, sans compter des kilos d or qui les échappent.
    si vous voulez vraiment la justice prononcer vous sur l affaire Norbert zongo , David ouedraogo devant Francois compaoré avant de venir se jouer les vrais juges avec ses étudiants,
    je ne suis pas du droit mais je sais que, c est la cause qui a produit l effet dont vous vous accrochez aujourd hui, Quel est la part du Dg de cenou ? ,
    sachez qu’on vous suie de près dans cette affaire , a bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 07:10, par Larissa
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Franchement, qu’est ce qui leur a pris d’expulser les étudiant alors que l’année accadémique se poursuivait avec les examens à passer en oût ?
    Je n’arrive pas à comprendre ce genre de dérive.
    On a beau gesticuler, rien ne peut justifier cet acte qui a déclencher cette furie, certes condomnable, des étudiants.
    Ca nous laisse le sentiment d’être gouverné par des idiots ou des malades.
    Il faut que tout ceci cesse

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 07:37, par le faso
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    chers etudiants.certains passerons leurs vacances a la maco.laba tout est gratuit.d’ici que le conseil constitutionnel statue nous serons en fin septembre et les vacances sont finis.meme si on vous relache la lecon serait rentrer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 07:53, par PATRI_H
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    De quelle justice parlons nous ? Je ne peut m’empêcher de verser des larmes en pensant aux dossiers de tous les martyres sur lesquelles ces gens sont confortablement assis.
    LA JUSTICE ??????????

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 08:16, par mlle noura
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    ces juges font la honte nationale, quand il s agit des étudiants ils sont tous musclés, alors que guiro et ses cantines de biens publics circule librement, sans compter des kilos d or qui les échappent.
    si vous voulez vraiment la justice prononcer vous sur l affaire Norbert zongo , David ouedraogo devant Francois compaoré avant de venir se jouer les vrais juges avec ses étudiants,
    je ne suis pas du droit mais je sais que, c est la cause qui a produit l effet dont vous vous accrochez aujourd hui, Quel est la part du Dg de cenou ? ,
    sachez qu’on vous suie de près dans cette affaire , a bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 11:34, par KALACH
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      ma chère noura il faut reflechire avant de d écrire de tel propos . bruler nos nos propres véhicules ? pense une seconde ;et les véhicules des ong qu’ils ont détruits ? qui ne connait pas le rôle des ses ong dans nos campagnes ? ils parcours des milliers de kilomètres pour soutenir nos pauvres parents laisser a eux même ;je pense qu’ils doivent demander pardon a la nation ses nos frères après tout

      Répondre à ce message

      • Le 14 août 2013 à 14:51, par Ragnagué T.
        En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

        Mon cher KALACH, c’est toi qui dois réfléchir 7 fois. 2 milliards, pardons 2 Guiros représentent la valeur de combien de véhicule brûlés ? Les étudiants ont gardé les véhicules 24 heures sans les gratter. C’est pendant que leurs délégués étaient en négociation que l’ordre a été donné de les gazer. Il faut situer les responsabilités. Soyez plus honnête MONSIEUR KALACH !

        Répondre à ce message

      • Le 15 août 2013 à 09:05, par ouedassi
        En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

        Côrô KALACH,je te rappelleque le Peuple a regardé et a vu des NEGOCIATEURS en hélico entrain de prendre du thé avec des PRENEURS D’OTAGES. Ici, pour le cas des UNIVERSITAIRES, le schéma suivant pouvait être le mieux : LAISSER LES VEHICULES ET LES ETUDIANTS, LES TENIR DANS LEUR POSITION DURANT UN TEMPS (Ex : DEUX JOURS ...). par la suite, OUVRIR LES NEGOCIATIONS ET LE DIALOGUE EN PRENANT DU THE DANS UN DES VEHICULES D’UNE ONG LIBERE.

        Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 08:18, par lapatrie
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    l’histoire ne nous en voudra pas d’avoir échouée mais ne nous pardonnera pas d’avoir essayé.courage mes frères car nous savons ce qu’est devenue la justice burkinabé.une justice présidé par un faux prophète qui ne fais condamné des inoncents.le père celeste vous attend.vous serez jugé à votre tour en dernier ressort.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 08:25, par bidiore
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Pourquoi libérer ces délinquants ? Ne sont-ils pas bien là bas ? Ils sont logés, nourris et soignés gratis ; n’est-ce pas ce qu’ils voulaient ? ne compliquons pas les choses. Voilà un problème de régler.

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 09:20, par moi,a,k,y
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      vous qualifiez vos enfants de delinquants,le tout puissant vous voit.quelque soit alpha,tout ou tard la justice sera rendu.le renard passe passe chacun a son tour.vous serez responsable de vos dires un jour.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 10:06, par ATTA
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Pourquoi tu es aigre et potassé contre ces étudiants ? Je te vois venir dans tes propros. Soyons serieux là.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 11:47, par le bon revendicateur
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      pourquoi tu parles sans réfléchir ? tu n’es pas dans ce Burkina là ou quoi ? j’ai honte. à ta place, je défendrai la bonne cause d’abord que de jouer au zouave. la prison n’est pas un lieu pour eux. et quelle bonne nourriture ? quel bon logement ont-ils ? où se trouve leurs libertés ? il me semble que tu es sans diplômes universitaires, cherche à bien comprendre avant de dire des bêtises.

      Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 11:56, par Mireille
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Bidiore, on voit que votre niveau de réflexion est très bas... Si vous aussi vous aviez votre part de gâteau cela n’engage que vous mais de grâce nous avions besoin de bon idée. Je suis en commun accord avec les étudiants car il faut un acte fort( bien que ce sont nos bien public) pour que ce gouvernement comprenne que trop c’est trop.

      Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 08:32, par copain
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Le fonctionnement de notre état est des plus édifiant ! un Etat qui affame ses étudiants afin de les pousser à l’extrême et trouver des arguties pour les condamner ; un Etat qui veut passer par la corruption et le clientélisme politique à travers la création du sénat pour taire toute opinion critiques et permettre à un homme et à sa famille de monarchiser le pouvoir public qui de droit est susceptible de passer entre les mains d’autres citoyens.
    Autant le clientélisme politique voulu par le pouvoir est en recul à travers le sursis de l’application de la loi sur le sénat, autant les étudiants sont biens défendus pour être libérés.
    Ca devait être le procès de l’Etat lui-même, mais hélas, les plus forts du moment sont encore au pouvoir et continuent d’instaurer leur justice à différente vitesse.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 08:36, par Le citoyen
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    En fait le palais de justice attend des ordres d’ailleurs...!? C’est par un ordre qu’ils jouent leurs comédies et il faut un autre ordre pour qu’ils arrêtent leurs cinéma. Depuis quand il y’a la justice au BF

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 09:37, par freddy le loup
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Je suis de tout coeur avec tous ceux qui sont épris de justice contre ce systeme corrompu et partisan. Nous suivons de près cette affaire et invitons les etudiants et les non étudiants a etre vigilants et toujours prets. "Seule la Lutte libère" souvenez vous en.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 10:31, par ben pousqua
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    avant hier il y a 1 qui bavait ici qu,ils ont mis burkinabes in prison in ci sacres burkinabes ils sont rois a l,etranger s,ils volent ce qui dailleurs est naturel a eux, on doit pas les toucher. mais de pauvres etudiants qui n,ont rien fait au burkina faso devant la pantere maigre lui meme, on l,es ramasse pour l,es entasser comme des sarniders aucun batard de jour natanpiri n,ose ecrire un chifon pour se plaindre de justice et de la justice. pour 1 rien quand ca se passe in ci la justice vacille.. pauvre de stupiditer

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 10:48, par Le Bougre
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Le conseil constitutionnel ne reconnaitra jamais l’anti constitutionnalité de la loi de 2008, autrement c’est dire que l’Assemblée Nationale qui l’a voté n’est qu’une marionnette qui vote les lois à tour de bras sans même les lire. Cela remet en cause également son indépendance et sa souveraineté vis à vis du pouvoir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 14:36, par Filsdupays
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Libérer nos frères et enfants. Les vrais délinquants ce sont ceux qui ont pris la décision de foutre ces enfants au dehors. Ils sont sans moral, prêts à sacrifier leurs propres mères pour satisfaire je ne sais qui.
    Libérer les.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 16:01, par INOUSS
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Liberté et respect des droits de l’ étudiant BURKINABE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 16:09
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    y avait ce meme conseil constitutionnel et puis des lois inconstitutionnelles sont ecrites. quelle honte. Ils n’examinent pas les lois ou bien quel est alors le travail ? A sauver le regime seulement ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 16:12, par LUMUMBA le révolutionnaire
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    salut à tous

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 16:41
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    on ne demande pas justice alors qu’on vandalise. Oui pour la justice et Non pour le vandalisme. Acceptez cette fois ci que les étudiants sont allez très loin. Qu’ils assument leurs actes. Ne condamnez pas la Justice, elle doit être la même pour tous quid d’être étudiant.

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 21:14
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      La responsabilité des destructions n’incombe pas aux étudiants car les véhicules n’ont pas été incendiés le 1er jour mais bien le 2ème jour lorsque tous ces cerveaux pourris de professeurs !@#¤^ en je ne sais quoi d’inutile, véritable preneurs en otage de l’université et de l’avenir des étudiants, ont dans leur totale carence, été incapables de savoir que l’urgent était d’amadouer ces jeunes étudiants, pour récupérer les véhicules avant éventuellement de continuer leurs bassesses éhontées.
      En quoi êtes vous différents du MUJAO si l’action sociale doit en même temps s’occuper des réfugiés maliens pourchassés et de vous expulsés !

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2013 à 09:46, par ouedassi
      En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

      Pou ce cas précis des étudiants, c’est un probléme d’HUMEUR DES AUTORITES UNIVERSITAIRES OU DES GOUVERNANTS qui est posé. Il faut que TOI, MOI, les hommes épris de PAIX combattent comme tu l’as bien souligné pour que la JUSTICE SOIT LA MEME POUR TOUS. Rappelles toi des termes d’un membre du bureau national CDP et Député qui a dit l’OPPOSITON n’est pas LA SEULE DEPOSITAIRE DE LA VIOLENCE DANS CE PAYS. Ton TEST DE NIVEAU : Qu’est-ce que cela veut dire selon toi ?

      Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 23:10
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    leur seul crime, c’est d’être des fils de Raogo et de poko. Si les enfants étaient des fils de blaise et de chantal ou de luc et de christiane, ils n’auraient pas subi ce sort. Oh fils de pauvre, je n’y peux rien pour vous parce que moi même fils de tendaogo et de tenpoko. Dieu seul saura vous venger dans ce deux poids, deux mesures.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2013 à 09:22, par LE SYNDYCAT
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    A LA FORCE L’ARGUMENT DE LA FORCE

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2013 à 21:30, par jonnès
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Vraiment je ne comprends pas les autorités de ce pays et même certains citoyens qui pensent que les étudiants sont allés loin en brulant les véhicules.Depuis l’existence des cités universitaires combien de véhicules y sont passés devant sans être brulés ?c’est parce que les étudiants ont été provoqués que cela est arrivé.De plus,pourquoi ne demande t-on pas aux ministres de libérer leurs habitations puisque ceux-ci sont en vacances.ce devrait être la logique suivant les raisons avancés pour expulser les étudiants.Je demandes plus de vigilances aux autorités de ce pays et aussi a nos camarades étudiants afin que la situation redeviennent normale.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 12:01, par La prévalence turpitudinale !
    En réponse à : Procès des étudiants : Le tribunal trébuche

    Les autorités dont émane la décision de suspendre les prestations au profit des étudiants sont les seules responsables.comment peut on fermer le RU et mettre les étudiants a la porte et sattendre a ce que ces derniers ne réagissent pas ? ce ne sont pas des moutons la.avant de prendre une decision on reflechi murement aux consequences...Les conseillers du president devraient apprendre a réflechir...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés