Coup de gueule : Décoration ou décoction ?

lundi 12 août 2013 à 09h02min

La nouvelle manière de « reconnaître » le mérite du citoyen en lui attribuant une décoration, heurte de nos jours tant soit peu, la conscience collective…certes, les prérogatives dévolues au GRAND CHANCELIER sont nobles et partant, reconnues de tous.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Cependant, l’attribution des distinctions honorifiques semble s’appuyer aujourd’hui, sur des considérations ou des critères difficiles à cerner tant le mérite qui doit être récompensé est inexistant dans bon nombre de cas. A regarder de plus près, nous avons comme l’impression qu’un nouveau système de contournement pour arracher l’échelon est tout trouvé… Aujourd’hui, l’homme ne vaut qu’un échelon… D’autre part, il y a comme un pacte secret, pour ne pas dire subtil et pernicieux entre le récipiendaire et…l’autorité. La décoration, à ce titre est devenue… une décoction. « BOIS ça ET TAIS-TOI ! ». Exactement comme le chien du roi qui croit qu’il « est le roi des chiens ».

La nouvelle vitesse imprimée à l’action de décoration, c’est-à-dire la décoration populaire généralisée ; ministère par ministère, en est une illustration éloquente. Nous remarquons également que le corollaire d’une telle manière d’agir est indubitablement… l’injustice et la frustration. Pour exemple, nous prenons le cas de ces sportifs d’une certaine époque pour ne pas dire « épopée » qui ont été décorés par un certain ministre de sports, qui a réussi le tour de force ‘’d’oublier’’ !.. les monstres sacrés de cette même épopée (SILURES - KADIOGO) dont certains, même à titre posthume, méritaient cet honneur… Nous sommes à la veille du temps des décorations. La même scène se déroulera sans anicroches… immuable.

Les autorités doivent...faire preuve de VRAIE JUSTICE ET DE DISCERNEMENT SINCERE dans le choix des récipiendaires. Il ne faux pas qu’elles abusent de leur position dominante du jour pour se rappeler à notre bon souvenir de piètre manière. Le rythme imprimé à l’attribution d’une décoration l’« essence » qui coule dans les veines de la décoration d’aujourd’hui, produiront à n’en pas douter les mêmes effets qu’une décoction de drogue. Nous sommes peut être à la veille de la naissance de mouvements sociaux (grèves, sit-in, marche de protestions) pour « non distinction honorifique ». Autrement dit, nous ne sommes pas loin du comble, du ridicule. A bon entendeur… décorez encore…

« Le Damel »

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés