Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

dimanche 11 août 2013 à 21h55min

Le conducteur de ce véhicule, après les accidents qu’il a occasionnés sur l’avenue du Cinquantenaire (route du Mali) a eu la vie sauve grâce à de bonnes volontés et à la gendarmerie qui a promptement réagi.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

Les faits se sont déroulés dans la soirée du vendredi 9 août aux environs de 17 heures. Un conducteur de véhicule, en rentrant en ville sur l’avenue du Cinquantenaire, percute deux motocyclistes. Le choc est si violent que les deux engins sont littéralement broyés. Comme d’habitude, les gens accourent et sécurisent les lieux. Ils font appel aux sapeurs-pompiers et naturellement à la police des accidents pour les secours et le constat d’accident. Ayant constaté que les blessés étaient très graves, le jeune conducteur démarre son véhicule en trombe et tente de s’enfuir. Malheureusement, c’était non seulement une heure de pointe (donc la circulation était dense) mais la voie était également étroite.

Dans sa folle course, il percute d’abord à l’arrière un véhicule, puis encore deux engins garés, un autre motocycliste et une vieille femme qui marchait tranquillement au bord de la chaussée. Il finit sa course contre un kiosque à café en face d’une station d’essence. Heureusement à ce niveau, il ne fait pas de victime. C’était des accidents de trop qu’il ne fallait pas. Les riverains se sont rués sur lui et sur son véhicule pour y mettre le feu. Il a fallu de bonnes volontés pour le tirer d’affaire. Sur les lieux, la police (nationale, municipale, la Brigade anti-criminalité) ont réussi à éviter qu’on mette le feu au véhicule. C’était d’autant plus dangereux que les faits se sont déroulés devant une station d’essence. Le maire de l’arrondissement 2, Ibrahim Sanou, arrivé rapidement sur les lieux avec ces adjoints a réussi à convaincre les riverains à ne pas mettre le feu au véhicule. La maire de l’arrondissement 1, Bégaye Sanou et le Directeur de cabinet du maire, Arzouma Sanou sont arrivés par la suite sur les lieux.

Séri Aymard BOGNINI

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 août 2013 à 08:29, par O
    En réponse à : Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

    Je ne comprends pas, mais quand je lis les articles venant de Bobo, je ne suis pas du tout satisfais de la manière de les écrire !!! (je reste toujours sur ma faim). Prenez des leçons chez vos collègues de Ouaga !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 12 août 2013 à 15:48, par Méditons
      En réponse à : Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

      Il est vrai que la rédaction de certains articles laisse un peu à désirer, mais quand on dénonce ce fait, il faut s’assurer qu’on s’exprime correctement soi-même. Pensez-vous écrire de manière satisfaisante quand vous dites "Je ne comprends pas, mais quand je lis les articles venant de Bobo" ou bien encore "je ne suis pas du tout satisfais de la manière de les écrire" ? C’est l’histoire de la paille et de la poutre …

      Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 08:47, par tièkadiyé
    En réponse à : Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

    Que voulez vous ? Même si je condamne ce conducteur, je suis aux regrets de vous avouer que je le comprends. C’est l’instinct de survie. Tant que la réaction immédiate des gens sera d’incendier et de lyncher à mort, les conducteurs tenteront toujours de cette façon de sauver leur peau. Tout de même, admettez que c’est plus sérieux de tenter une fuite à bord d’un véhicule qu’à pieds.

    A contrario, je comprends également certaines réactions destructrices des populations. L’injustice des plus forts ne laisse pas d’autres choix aux faibles que la vengeance à la moindre occasion. Comment ne pas comprendre et pardonner cela si l’on pense au gendarme tué par un Libanais libre comme un poisson dans l’eau ? Et le gendarme enceinteur assassin de Dédougou ? Il suffit d’avoir un parent PM ou tout-puissant ministre et on a Dieu dans sa paume au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 09:01, par bauer213
    En réponse à : Accident en pleine ville de Bobo : En tentant de fuir, il commet d’autres accidents

    je ne vois pas l’importance de nous parler de la présence des maires sur les lieux du moment que la police avait déjà réglè le problème .

    voila pourquoi les gens confondent certains journalistes et les griots .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés