Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

OPINION • dimanche 11 août 2013 à 19h15min

Dans cette lettre ouverte aux pasteurs du Burkina, Issaka Luc Kourouma, une de leurs brebis, les interpelle sur leur position sur le sénat. Il demande aux premiers responsables de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME) du Burkina notamment d’expliquer à leurs ouailles leur choix de siéger dans cette institution qui ne fait pas l’unanimité au sein de leurs fidèles.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Messieurs les présidents, chers pasteurs,

Maintenant qu’il est quasiment certain que les protestants évangéliques siégeront au futur et fameux Sénat, car le
gouvernement l’a annoncé et vous n’avez pas démenti, je me permets de
vous adresser respectueusement cette
lettre pour vous demander d’expliquer
aux ouailles, que nous sommes, les pro-
fondes raisons qui fondent la Fédération des églises et missions évangéliques
(FEME) à vouloir y siéger. Vous êtes des
directeurs spirituels et à ce titre, je sais
que je n’ai pas à vous demander des
explications sur vos décisions ecclésiastiques.

Toutefois, j’estime que le Sénat
n’est pas une affaire spirituelle. C’est plutôt une question hautement politique
qui s’est invitée d’une manière discrète mais réelle au sein de l’Eglise. Le
peuple burkinabè est divisé sur la question. D’un côté, il y a les pro-sénat et de
l’autre les anti-Sénat, Chacun exhibant
des arguments plus ou moins massues. Ces deux camps du peuple sont à l’intérieur de vos églises. J’espère que vous le
savez.

En effet, les chrétiens, quoique
n’étant pas du monde, vivent dans le
monde et à .ce titre, ils ont des sensibilités politiques différentes. C’est ce qui
explique que les dimanches, des
ministres du Faso et leurs opposants
sont assis côte à côte à l’église. C’est ce
qui explique ’que des gens aux idées
d’extrême droite fraternisent à l’église
avec des. gens aux idées d’extrême
gauche. Ce qui nous lie en Christ, c’est
notre salut commun à travers son pré-
cieux sang. Si bien qu’en Lui, il n’y a ni
juifs ni grecs ni circoncis ni incirconcis
ni majorité ni opposition ni pro-sénat ni
anti-sénat. Christ ne voit ni nos couleurs politiques ni nos idéologies mais
uniquement nos cœurs et l’état de nos
âmes. Mais quand nous quittons ces
questions du Ciel pour celle de la Terre,
chacun est généralement libre : Libre
d’être pour ou contre le Sénat.

Le Sénat n’est ni prioritaire ni
indispensable

Cependant, je constate qu’en tant que
nos pasteurs à tous, (pro et anti-Sénat)
vous avez -choisi un camp. Vous avez compris les arguments d’un camp et
rejeté ceux de I’autre. Il se peut que des
arguments’ bibliques et spirituels aient
sous-tendu votre décision. Mais nous
qui sommes des anti-sénat (j’en suis un
en effet), nous ne les connaissons pas.
Voudriez-vous avoir, s’il vous plaît la bienveillance de nous les exposer ? Ou
bien désirez-vous peut-être que j’expose
préalablement les raisons pour lesquelles je suis contre le Sénat ? Eh bien,
les voici en peu de mots.

Dans son
essence, un Sénat, pour moi, n’est pas
une mauvaise chose car, en théorie, il
renforce la démocratie. Toutefois, un
Sénat devrait venir en sus d’une véritable démocratie. Or, je considère que
notre démocratie, en plusieurs de ses
aspects, demeure d’apparence. De ce
fait, un Sénat est pire gaspillage de nos
finances. Au Burkina, on nettoie le
dehors de la coupe et du plat alors
qu’au-dedans, il y a la rapine et l’intempérance. Le Burkina ressemble à un
sépulcre blanchi qui paraît beau au
dehors et qui, au-dedans, est plein
d’ossements et de toutes espèces
d’impuretés. Au Burkina, on élimine le
moucheron et on avale le chameau ; on
paie la dîme de la menthe, de l’aneth et
du cumin et on laisse ce qui est plus
important dans la loi : la justice, la miséricorde et la fidélité.

Le Sénat est une autre garniture pour
embellir le dehors de la coupe et du plat
- de la démocratie. Mais l’intérieur de la coupe est assez sale. A preuve, des
élèves qui ont obtenu leur Bac, il y a
deux ans de cela, n’ont pas encore entamé leurs études à l’Université de Ouagadougou où l’enseignement est de qua-
lité et les problèmes de quantité. C’est
pourquoi, tout bêtement et tout. naïvement, je raisonne : « Et si ensemble les
filles et fils de ce pays décidaient de surseoir au Sénat et de consacrer, d’un commun accord, les milliards qui lui sont
destinés à la résolution des problèmes de l’éducation en général et des universités en particulier ? Car il est évident que le
Sénat ne -préoccupe pas la majorité des
Burkinabè autant que les problèmes des
études de leurs enfants ».

Renforcer la
démocratie, c’est bien mais renforcer
l’université c’est mieux. Le Sénat n’est
pas indispensable mais l’université l’est.
Si l’on se décidait à consacrer les milliards du Sénat à l’université, je suis
convaincu que le consensus se fera. Nos
universités étant sous perfusion, vous
comprenez Messieurs les pasteurs,
pourquoi, pour moi, l’université
burkinabè fait partie de la rapine et de
l’intempérance qui rendent l’intérieur
de la coupe et du plat sale ? C’est pourquoi je préfère moi aussi que l’on injecte ces milliards du Sénat au profit de
l’éducation et singulièrement des universités.

Le Sénat va en rajouter à la blancheur de notre démocratie, pardon de notre
sépulcre, mais à l’intérieur il y. a des
ossements et des impuretés. L’hôpital Yalgado Ouédraogo où nous avons de
grands et compétents médecins mais où tout manque aux plans de l’équipement
et du matériel médical est un exemple d’ossements et d’impureté. Le Sénat
n’est pas indispensable mais les hôpitaux le sont. C’est pourquoi je préfère
que l’on injecte ces milliards dans le domaine de la santé.

Et ces moucherons qu’on élimine et ces
chameaux qu’on avale alors ? Sont de
ces moucherons les voleurs du petit
bétail que condamne la Justice et sont
de ces’ chameaux les Guiro aux milliards qu’on libère. C’est pourquoi je
préfère moi aussi que nous ayons
d’abord une bonne et vraie Justice,
garante d’une démocratie profonde,
avant de rajouter à notre démocratie
une institution appelée Sénat. Le Sénat n’est pas indispensable mais la Justice
l’est. Ce Sénat-là n’est nullement priori-
taire. Il relève du domaine du luxe
démocratique.

La dîme de la menthe, de l’aneth et du
cumin, ce sont les écoles, les dispensaires et les routes que l’on construit
mais de grosses et importantes plaies
demeurent : .les crimes économiques la
corruption, l’enrichissement illicite, et
encore et encore un manque de justice
équitable pour tous ; ici il ne s’agit plus
uniquement de la justice qui se dit au
Palais de justice, mais de Justice avec
grand J. Celle qui s’observe partout.
Cette justice, par exemple, qui ne tord
pas le cou aux textes pour attribuer
d’importants marchés à une belle-mère, à un cousin ou à un ami. Cette Justice qui punit, à sa juste hauteur, tout crime quelle que soit sa nature et d’où qu’il vienne. Car « mieux vaut peu avec la
justice, que de grands revenus avec
l’injustice », selon la Bible. En para-
phrasant, l’on peut dire ’ceci :« Mieux
vaut le minimum d’institutions démocratiques, avec la justice, que de grandes, grosses et belles institutions tel le Sénat avec l’injustice ».

A dire vrai, ceux qui sont contre le Sénat ne le sont pas parce que c’est le Sénat ; ils le sont parce que ce Sénat-là est une fuite en avant qui
n’a pas sa raison d’être. A vouloir le
mettre en œuvre, c’est vouloir munir
une voiture d’essuie-glaces sans pare-
brise. Hélas !

Martin Luther King n’était pas un bon pasteur

Chers pasteurs,

Ces arguments ne sont peut-être rien pour vous au point de les ignorer et de
choisir votre camp. Si je me trompe, je ne demande qu’à être convaincu. Et si
j’ai tort ,j’aurai suffisamment d’humilité pour vous faire publiquement mes
excuses. Mais en attendant, je souhaite
que vous m’instruisiez sur les fondements de votre décision d’aller au
Sénat. Car c’est vous les pasteurs, mais
c’est nous les protestants. C’est nous
qui nous frottons à la population et
c’est nous qui sommes régulièrement
interpellés pour expliquer vos décisions
et vos points de vue.

Malheureusement, vous ne communiquez pas. Dans -cette affaire, en effet, c’est moins la décision
d’aller au Sénat qui me frustre que
votre silence sur les raisons de votre
décision. Quand il y a l’injustice, vous -
vous taisez. Quand on fait du tort à la
veuve et à l’orphelin, vous êtes muets. Je sais que vous n’approuvez pas ; .mais
vous demeurez silencieux.’ Mais dès
qu’il y a crise, on entend vos cloches -
appeler : « Venez et prions pour la paix ».

Faut-il rappeler que la Justice précède la paix ? Bref, cette fois-ci, if est nécessaire que vous parliez pour vous expliquer et rassurer tout le monde : les pro
comme les anti-Sénat. Que vous le fassiez dans les églises ou dans la presse ou
par tout autre canal, peu importe.
L’essentiel est que le-message nous parvienne d’une manière ou d’une autre,

Sinon je suis en droit d’interpréter avec
la marge d’erreurs que toute interprétation comporte. Je suis, par exemple,
en droit de penser que vous n’avez fait
que choisir le camp du fort et non celui
de la vérité et de la justice. Si le message
de l’Evangile est inaltérable et inchangeable, la façon de le communiquer évolue.

L’Eglise évangélique compte aujourd’hui nombre d’intellectuels qui veulent comprendre vos. décisions relatives aux choses sociales et politiques.
Continuer de garder le silence comme
dans les années 80 ou 60 devient préjudiciable à la croissance du corps de
Christ. Mais de grâce, si c’est pour nous
servir la sempiternelle explication selon
laquelle « la Parole de Dieu dit d’être
soumis aux autorités », alors s’il vous
plaît, gardez vos motifs. Car quand
j’entends ’pareil argument, je me dis
souvent. que Martin Luther King ne fut
guère un bon chrétien encore moins un
bon pasteur, lui qui a passé toute sa vie
à s’opposer à des lois, à protester et à
, marcher contre elles, lui qui écrivit que
« la désobéissance civi !e est non seulement justifiée face à une loi injuste mais
aussi que chacun a la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes. »
r Lui qui alla jusqu’à payer de sa vie non en annonçant l’Evangile mais en
s’opposant à des autorités. Et lesquelles ? Celles américaines s’Il vous
plait. Excusez du peu.

Le mariage homosexuel est à nos portes et, tôt ou
tard, les puissants dirigeants de l’Occident, ’dans leur égarement empreint
d’animalité, contraindront nos présidents à l’accepter sans broncher. A ce
.moment, j’espère qu’aucun pasteur ne
condamnera ni ne protestera sous peine
de désobéir aux autorités, donc à la Parole de Dieu.

Beaucoup pensent que le Sénat sera
purement et simplement un arc-boutant
pour l’article 37. Sa modification cela
s’entend. Vous, qu’en pensez-vous ?
Vous aviez, jusque-là" l’excuse et le
bénéfice du doute, Vous ne pouviez
peut-être pas vous exprimer la dessus
parce que- l’intention du régime en
place était jusque-là gardée sous le bois-
seau. Désormais c’est clair. A l’occasion
de la manifestation du parti au pouvoir organisée le 6 juillet, l’intention a été
clairement exprimée. La modification
dé l’article 37 est maintenant à l’ordre
,du jour. Dès lors, ,qu’en dites-vous ?

Quelle est votre position ? Si cette modification devait se réaliser par voie
parlementaire, votre représentant au
Sénat votera-t-il pour ou contre la
modification de l’article 37 ? ’Votre avis
est nécessaire car il permettra de savoir
si votre oui est oui et si votre non est
non.

Pasteur Samuel Yaméogo, vous
étiez membre du collège des sages quia
recommandé la disposition actuelle de
l’article 37. A présent, on veut le modifier et vous n’en dites rien. Il est désormais temps pour vous de sortir de la
sécurité et du confort du silence dans
lequel vous êtes emmurés depuis des
lustres.

J’avais cru et espéré que ....

Chers pasteurs,

Je tiens à vous rassurer que contrairement à .ce que le ton et le contenu de
cette lettre peut laisser croire, je ne .suis
membre d’aucun parti politique
’d’opposition. Je ne suis pas non plus un
détracteur négatif de notre religion.
J’écris parce que Je suis un chrétien’
gagné par la perplexité. Tel que je
connais Jésus et tel que vous me l’avez
enseigné ; je suis sûr que s’il était encore
sur terre et que s’il devait se prononcer
par rapport à la démocratie et à la gouvernance du Burkina, il s’élèverait
contre bien de choses et les condamnerait-avec dureté et publiquement. Car le
premier protestant c’est Jésus. Les pharisiens et les sadducéens ne diront pas le
contraire. Je m’attendais donc à ce que mes pasteurs que vous êtes, emboîtiez le
pas à notre Sauveur et Seigneur. J’avais cru que ce serait les protestants qui seraient dans ce pays « le phare qui
guide les hommes vers les sommets les
plus élevés de la justice ». Hélas !

J’avais espéré que notre église protestante ne sera’ pas « un simple thermomètre qui indique les idées et les principes émis par l’opinion publique ; mais
un thermostat qui règle les mœurs de la
société ». Hélas ! J’avais cru que, de par
ses valeurs chrétiennes et ses fondamentaux bibliques, notre église protestante
serait forte, crainte et respectée parce
qu’alliée uniquement à la vérité et à la
justice. Je n’avais jamais imaginé que
notre église serait qualifiée, à tort ou à
raison, d’alliée d’un quelconque povoir. Hélas !

J’avais espéré que notre église observerait une judicieuse et digne neutralité
dans cet imbroglio social engendré par
la création du Sénat pour demeurer au-dessus de tous et préserver ainsi sa crédibilité. Ce qui lui permettrait, en cas
de crise (et on ne peut l’exclure), de compter parmi les institutions morales et crédibles capables de réconcilier les
frères et sœurs de ce pays. Mais maintenant que le Sénat fera de vous juge et
partie, que ferez-vous en cas de crise profonde ? Seriez-vous capable de siéger tout en osant réconcilier ?

J’avais cru que les pasteurs que vous êtes tireraient leçon de ce qui est advenu en 1998 lorsque l’immense cortège
qui s’ébranlait vers la dernière demeure de Norbert Zongo au cimetière de Gounghin a marqué une balte devant le
siège des Assemblées de Dieu pour invectiver, huer et décrier les positions sociale et politique de votre FEME.

J’étais dans ledit cortège tout petit, la tête basse ; Pâme honteuse, le cœur
meurtri et le corps agité et déboussolé,
J’ai appris et lu des faits de serviteurs
de Dieu humiliés, haïs, emprisonnés,
lapidés et même tués ou enterrés
vivants parce qu’ils annonçaient
l’Evangile ; mais jamais parce qu’ils
étaient de connivence avec un pouvoir comme une bonne partie de l’opinion le
pense de vous.

Vous êtes des ministres
de Dieu et quand on vous traite avec
déshonneur pour de simples prises de
position sur des questions qui n’ont rien
de spirituel, alors mon cœur saigne et
pleure. C’est pourquoi j’ai pensé
qu’avec ce fameux Sénat, vous sauriez
éviter qu’on insulte à nouveau le corps
de Christ pour une cause aussi triviale
que celle d’un Sénat. J’avais cru que les
responsables de notre église protestante,
à l’instar des premiers chrétiens étaient
« trop enivrés de Dieu » pour être « intimidés par les astres ». Hélas.

Je voudrais conclure en empruntant
une fois de plus à Martin Luther King
une citation, toutes les précédentes
étant également de lui : « Si j’ai dit dans
cette lettre quelque chose qui renchérit
sur la vérité ou qui témoigne d’une impatience déraisonnable, je vous prie de me le pardonner. Si mes mots demeurent en
dessous de la vérité et témoignent d’une
patience qui me fasse tolérer un défaut
de fraternité, je prie Dieu de me pardonner ».

Votre brebis,
Issaka Luc KOUROUMA
(Photo d’archives : Blaise Compaoré et une délégation de la conférence internationale "Vision Afrique" en 2011)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 août 2013 à 10:56, par Badpress
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    RAS à dire Mme la brebis. Que Dieu ouvre leurs yeux afin qu’ils se prononcent car nous attendons leur avis qui guidera tout le peuple (pouvoir et opposition). Que Dieu les aide à se prononcer !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:02, par La voix de la sagesse.
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je ne comprends pas que notre Président soit médiateur dans des conflits internationaux (Togo, Côte-D’Ivoire, Guinée, Mali....) et soit incapable de gérer un problème aussi banal humainement qui, de surcroît concerne l’élite future de notre pays sans compter que ce sont nos enfants, nos neveux, nos petits-enfants...En fait, tous ces ministres choisis sur conseil occulte de François Compaoré sont des fossoyeurs de notre Président. De Jérémie Ouédraogo (secteur vital de l’agriculture) à Bertin des infrastructures (autre secteur vital). bouquet final, Alain le Zoubsda. Sinon, ce Ministre de la discrimination sociale (pas de la solidarité) et tout le gouvernement auraient pu éviter cette situation en engageant un dialogue direct avec les étudiants qui sont quand même des gens raisonnables et responsables. Hélas, tout le mal que chacun fait sur cette terre ici bas (hitler, ben ali, moubarak, eyadema, mobutu, kadhafi, et la liste est longue...) sera d’abord sanctionné ici bas avant la sanction suprême de Dieu. C’est pourquoi c’est approximativement que le gouvernement de M. Luc Adolphe TIAO tâtonne au point que la seule question que notre président lui a posée sur le plateau télé est la suivante : M le Premier Ministre que faites-vous dans ce pays ? L’intéressé n’ayant pu répondre, qu’attend le Président pour nommer un Nouveau Premier Ministre de réconciliation après ces nombreuses crises qui n’en finissent pas mais qui auraient pu être évitées par le DIALOGUE simplement. NÉGOCIER n’est pas une faiblesse surtout si on a le pouvoir d’Etat. Combien de fois dois-je être contraint de voler au secours de notre Président. Je commence à en avoir marre du fait de ministres incompétents y compris le premier. La voix de la sagesse.
    Issaka Luc Kourouma est un patriote sincère qui est même allé à Pô pour sa formation militaire en vue de renforcer la démocratie. Hélas, ces idéaux ne sont plus d’actualité et certains conseillers occultes ont galvaudé notre Président.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:11, par l’intrépide
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Luc Kourouma, bravo. Tu dis haut ce que beaucoup de fidèles pensent tout bas. Les Pasteurs veulent l’argent du Sénat, n’en déplaisent aux malmenés du régime de Blaise. En cas de crise il va les appeler et ils auront encore de l’argent. Ils ne sont pas bêtes dans leur opportunisme C’est bien Luc Tu iras au paradis avant eux et si on peut y sponsoriser autrui c’est toi qui les sponsoriseras. Merci ta position est hautement spirituelle

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:18, par yaka
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    CE SONT DES PROTESTANTS. CE QUE LES CATHOLIQUES VEULENT EUX ILS NE VEULENT PAS, MÊME SI CELA Y VA DE LEURS INTÉRÊTS.
    ATTENDONS DE VOIR LA POSITION DE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE DANS LES JOURS QUI SUIVENT. IL Y AURA MÊME DES QUERELLES POUR POSITIONNER LES FAMEUX IMAMS. ET COMME CA LES RANGS SE RÉTRÉCISSENT. PUISSE DIEU SAUVER LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

    • Le 11 août 2013 à 19:04, par Themis
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      Mr. Yaka, Pianissimo ! Ne generalisons pas. Je suis protestante et suis contre le Senat comme beaucoup d’autres prorestants que je connais, pratiquement la quasi totalite des protestants cultives autour de moi. Alors croire que "les protestants" sont pour parce que les catholiques sont contre, c’est prendre un raccourci de paresseux. Il y a bien des dizaines de milliers de catholiques qui sont pour le Senat bien que le clerge lui y soit oppose. Autant il y a des dizaines de milliers de Protestants contre le Senat bien que la direction de la FEME soit pour.
      Il est certain que entre ce que un certain Karambiri pense et ce que je pense sur une question politique ce n’est pas forcement la meme chose. Je suis Bac + 10 et PER SE apte a reflechir par moi-meme. Comme beaucoup d’autres protestants. Dans l’Eglise Protestante, on ne suit pas aveuglement l’avis d’un pasteur parce qu’il est pasteur. Surtout pas sur des questions politiques.
      Ce qu’ils sont alles chercher dans cette galere les concerne individuellement et a titre prive. Ce n’est pas une position unanime de l’Eglise Protestante du Burkina Faso

      Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:28, par le fonct
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    vraiment mon cher KOUROUMA rien à dire j’ai des eu des frissons en vous lisant tant tout est clairement et intelligemment dit , espérons que qui de droit saura réagir à la hauteur de vos interpellations

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:28, par l’éclaireur
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    M le President il serai souhaitable de ceder le fauteil en 2015 pour préserver la paix sociale. Chers pasteurs dites la verité au Président au lieu de le soutenir car DIEU est veridique. Je crains que les fideles chretiens ne se revoltent contre vous parce que vous etes sensé les guider vers le royaume des cieux sur la bonne voie de la verité. Nul n’est au dessus de la verité divine meme le President des USA encore moins celui du Burkina Faso. A defaut il faut demissionné à la tete de l’église evangelique et faire la politique ouvertement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:39
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Ouuuf !! Mon frère, que Dieu te benisse abondamment

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:58
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Très bonne analyse mon frère. Nous attendons la réaction de nos chers pasteurs. Le mon pasteur veut dire guide.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 11:59, par DECKER
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Très belle analyse ! A part l’Eglise catholique qui a réagi courageusement et avec lucidité, on n’a rien entendu, et des protestants, et de la Communauté Protestante. Ils sont où les Karambiri, les Samuel Yameogo, les Koumbem, les Tiemtoré ? C’est maintenant qu’il faut apprendre à désamorcer la crise à venir, pas de venir jouer au pompier de service après ! Le sort de tout est un peuple en dépend. Merci Kourouma pour ce bel article !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:18
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon cher même au sein du CDP tout le monde n’est pas d’accord pour cette histoire de sénat, alors arrêtez d’emmerder les leaders religieux. Ils ont été consulté par l’autorité suprême pour la mise en place d’une institution alors sachez que tant que cette institution n’entraine pas la désobeissance à DIEU il est difficile pour un chef religieux de s’opposer à la volonté d’un chef de l’Etat. Ce qu’il faut comprendre ici c’est que la participation des religieux au sénat ne veut pas dire qu’ils approuvent le mode de gestion du pays. De plus un religieux ne travaille pas sur la base des suspicions. iLs ne peuvent donc pas dire que la mise en place du sénat vise la modification de l’article 37 alors ils ne siègeront pas.
    S’il vous plait les religieux tranquilles et pensez à la conquête du pouvoir en 2015 parce que le président a dit que ce sénat sera installé alors pensez à l’après sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:29, par Tenko
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    C’est bien normal. Les Pasteurs ont pris part au CCRP et aux Assises nationales. Ils ont validé auprès des autres religieux tels que les Musulmans et les Catholiques les travaux du Cadre. Par consequent, c’est logique que leur representants siegent au Sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:29, par OWK
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    RAS, une très belle analyse merci à toi !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:40, par Yidy
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Félicita Monsieur Luc Kourouma. Vos interrogations rejoignent de l’Episcopat Burkinabé. Malheureusement les "tubes digestifs" comme dirait le regretté et imminent professeur Tiendrébéogo (que son âme repose en paix) ne sont pas dans cette logique. Ce qui est important pour eux ce n’est pas le peuple, mais plutôt quelle stratégie même la plus malhonnête, adoptée pour couvrir les crimes de toute nature dont ils sont coupable. Les responsables de la gestion politique et de ces crimes ont besoin de couverture. Ils les ont trouvé auprès des pasteurs, de la communauté musulmane et de quelque ventriloques et "applaventristes". C’est triste et dommage que ce soit ceux capable de contribuer à la moralisation de la société qui s’y impliquent. Demain, ce n’est pas loin, ils seront au banc des accusés de l’Histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:44, par londonnien
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Que Dieu te benisse mon frere Kourouma pour ta clairvoyance. Malheureusement je me demande si ces gens sont pres a comprendre cette precieuse lettre qui leur est adressee.Je vais te dire une chose ! A moins que l,eglise protestante me prouve le contraire dans le futur, cette position ne m,etonne pas du tout. Il m,a tout l,air meme que nos responsables Protestant s,inspire plus sur le pouvoir en place que sur la parole de Dieu. Ta lettre est dailleurs si complete que je ne puisse pas faire trop de commentaires..Une chose est sure...On ne peux jamais reveiller une personne qui ne Dort pas..Mais ne t, inkiete pas.La justice divine qu, il preche n, echappera pas tot ou tard..
    Encore une fois, merci pour cette lettre qui prouve vraiment des fils de ce pays sont capable de raisonner non seulement intellectual mais Aussi spirituel.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 12:55
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Que dire ?
    Sinon qu’émouvant. J’ai des larmes aux yeux en lisant cet écrit.
    Si nous guides religieux mesuraient réellement la déception, l’amertume de tout un peuple face à leur décision de siéger au sénat.
    Je tiens à remercier l’église catholique qui s’est rangée du côté du peuple. Un jeune musulman

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:03, par gordon
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    merçi mon frère pour ses intérrogationset rappels importants ,effectivement ils doivent nous donner une explication a cette prise de position pour qu,on saches s,ils sont là pour servir DIEU ou si c,est juste pour assouvir la soif du pouvoir d,une minorité.Sachez bien mes chers pasteurs que vos brebis que nous sommes vous faisiez confiance jusqu,a ce que vous prouviez le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:03, par dave
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Chapeau mon grand frère, toi au moins tu as osé dire haut ce que les autres chrétiens même pasteurs pensaient très bas. Sois béni mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:06, par Le Réverend
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon frère je ne suis pas protestant mais en temps que fidèle chrétien (témoin) du Christ je crois humblement que votre réquête est juste et justifiée.Car, j’estime qu’il est du devoir du Pasteur de protéger la brebis de la venue du loup.Mais quand le Berger ne signale pas l’arrivée du fauve qu’espère t’-il ?C’est pourquoi en tant que fils de ce pays j’aimerais aussi (comme vous) savoir que pensent les Pasteurs de la FEME.Puisse Dieu les eclairer pour qu’ils comprennent que ce n’est pas pour les dénigrer mais plûtot pour comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:08, par dave
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Chapeau mon grand frère, toi au moins tu as osé dire haut ce que les autres chrétiens même pasteurs pensaient très bas. Sois béni mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:13, par pat
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon frère confie ton âme qu’à Dieu seul car tous ceux qui se prétendent être ses messagers sont en réalité des commerçants de la foi, vendeurs d’illusion et opportunistes invétérés.Il n’y a ni pasteur, ni directeur, ni guide.Il n’y a que toi et Dieu mec.Le reste n’est que montage et imagination de l’homme dans le but d’exploiter l’homme...

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:17, par Rodrigue
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Pendant que les catholiques contestent, les protestants attestent !

    " Aucun effort de pacification ne sera durable, il n’y aura ni harmonie, ni bonheur pour une société qui ignore, qui met en marge et abandonne dans la périphérie une partie d’elle-même. Une telle société s’appauvrit ainsi simplement et perd même quelque chose d’essentiel pour elle-même."

    le Pape François Varginha lors des JMJ de Rio 2013.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:18, par yat
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon frère
    il ne faut pas que ton coeur saigne. Celui qui humilie un pasteur c’est Dieu qui règle son compte. Ce n’est pas toi qui l’emploie mais DIEU lui même

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:18
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    dieu ne dor pa tou c fon le pay ici avan d’alè lui rendre visite

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:24, par VengeurMasqué
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Excellent rapel à l’ordre de la part d’une brebis. Malheureusement les bergers se sont tellement énivrés des ors du pouvoir que ça m’étonnerait qu’ils bougent le moindre bout de l’orteil. Quand les soi disant gardiens du temple perdent le nord, que nous reste il ? Prier que Dieu ôte les écailles de leurs yeux comme à Saul de Tarse pour qu’ils voient leur misère morale et spirituelle ; qu’ils s’humilient et prient et que Dieu leur accorde le pardon pour avoir dévoyé son église.
    Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:24
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Matthieu 7:21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:25, par Yampasséké
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci beaucoup Mr Issaka Luc KOUROUMA.
    C’est juste frère Luc, nous sommes en droit de demander des explications.
    Mais je dirais aussi que nous payons très cher le clientélisme que nous avons fait de notre religion. Du reste on est enclin à éviter de dire qu’on est protestant car ne voulant pas être assimilé à des escrocs comme le pense la majorité de la population. Nous payons aussi le fait d’avoir accepté que des délinquants deviennent des pasteurs.
    J’ai suivi récemment une intervention de l’éminent Pasteur Karambiri et je ne puis croire que même si les responsables ne réagissaient pas que lui avec le franc parlé que je le connais et sa connaissance de la bible reste silencieux.
    Mais comme on le dit souvent, Dieu a créé l’homme libre, il appartient à tout un chacun de choisir et de définir son futur. De grâces très chers pasteurs n’entamer pas plus le peu de crédibilité qui nous reste.
    Que Dieu bénisse et éclaire nos pasteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:30, par maurice
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Rien à dire sur ce message. Il n’ y a que la vérité. Les messages fusent de partout pour dire à notre Cher Président de ne pas s’entêter pour un passage en force en 2015. L’étudiant Ouédraogo a écrit hier pour interpeller le président du Faso. Aujourd’hui c’est un fidèle de l’église protestante. On attend aussi la réaction des fidèles musulmans. L’affaire de sénat, divise déjà les religieux, les politiciens, les enfants, les bébés, les Cdpistes,les Fedabc même les animaux et, les fous..., j’en passe, alors je lance un appel très pressant et urgent au Président du Faso si vous aimez ce pays, laissez tomber le sénat. Les musulmans et les protestants seront profondément divisés sur cette histoire du sénat. Ces deux religions ne sont pas hiérarchisées comme les catholiques, hiérarchisée à partir d’une seule personne (Le Pape) . C’est claire que tous les pasteurs et les imams ne sont sont pas unanimes sur cette épineuse question du sénat mais le problème d’hiérarchie se pose à leur niveau. La prise de position de leurs représentants va davantage diviser leurs fidèles. A toutes les religions ainsi que les chefs traditionnels, je vous invite à vous mettre à l’écart de cette fâcheuse question du sénat. Faîtes très attention. Si ça chauffe, vous ne serez pas épargné, le peuple risque de vous confondre. Sachez que le peuple vous regarde, que Dieu vous éclaire dans vos prises de décisions sur les questions politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:31, par Jeffrey
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Dans sa publication de ce jour 10 août 2013, l’Evènement annonce en exclusivité que finalement les Protestants n’iront pas au Sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:35, par Prince
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Les pasteurs doivent prendre leur temps pour prier pour le pays au lieu d’aller s’enrichir avec l’argent du contribuable dans un sénat décrié par tous les burkinabès qui s’inquiètent encore pour leur pays ! L’état du Faso est encore plus inquiétant si des pasteurs au lieu d’annoncer l’Evangile décident de participer à un sénat dans cette atmosphère politique. Qu’ils aient la sagesse de ne pas politiser l’Eglise car le Burkina à besoin d’une Eglise spirituellement engagée et non politiquement engagée !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:37, par V et J
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    salut a tous je suis d’accord avec le frere. nos dirigeants spirituels doivent briser le silence. ils doivent temoigner qu’ils sont pour la defence de la verite la justice des voeuves et orphelins de ce pays. Merci frere. cette attitude de nos pasteur sement vraima la confusion.Puisse Chrit nous guider

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:39, par GOSSINA
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bien dit mon frère ;nos pasteurs doivent,à défaut de rejeter le sénat sous sa forme actuelle, observer une certaine neutralité. Malheureusement ils sont entrain d’emboiter le pas de leurs homologues ivoiriens sous le règne de Gbagbo, pour ensuite demander pardon au peuple quand le pire a élu domicile. Hélas ! Mais Christ connait ses élus et soyons donc de cette minorité d’élus, AMEN !...

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:39, par blacknikoss
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Heeeeeeeee ! mon frère il faut laisser les pasteurs qui transforment les pierres en pains manger tranquillement. Ces pierres sont les chretiens que les pasteurs usent pour atteindre leurs objectifs. Ce n’est pas important pour eux l’injustice. De toutes les façons ils diront qu’ils vont s’opposer au moment des votent des lois. Ce sont des laches, Dieu me pardonne. mais c’est la Verité. meme il ya le pasteur Karambiri qui est là et Yameogo.. Héééé DIEU !!!!... Mon frère cherche ton Dieu, laisse les Pasteurs, ils rendront compte à Dieu un Jour. Je suis ecoeuré comme toi à cause du temoignage de l’évangile. Jesus Disait : Veillez !!! Le serpent est l’image du Diable parce qu’il se glisse facilement dans la maison sans faire du bruit. Ainsi le diable est entrain de prendre possession de l’église en douceur. Les pasteurs font la politique du ventre et veulent de la gloire. Pour eux la Justice est une utopie. Il ne savent pas prier pour la justice, mais pour la paix. Que Dieu nous garde !!!

    webmaster laisse passer mon message !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:48, par La Glaive
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon cœur saigne et j’ai les larmes aux yeux lorsque je lis cette lettre. Notre Faso qu’on aime pourtant si fort est au bord du gouffre et j’en souffre énormément. Si ’’ les hommes de Dieu ’’ sont devenus des partisans et complices d’une machination dont l’objectif reste et demeure la patrimonialisation du pouvoir avec ses conséquences multiples sur le bien être du peuple, alors là je pense qu’on est foutu. Chers pasteurs répondez à cette lettre afin d’éviter de faire partir de ceux qui sucent le sang du peuple. Si vous restez silencieux, je suis en droit de me faire ma propre opinion comme par exemple : Les pasteurs et nos gouvernants sont tous les mêmes. égoïstes, mesquins,méchants et que sais- je encore....Ressaisissez vous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:51, par un lecteur
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci pour avoir osé et trouvé les mots justes pour le faire. Vivement que votre lettre soit entendue et comprise.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 13:56, par Ken Power
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Frère en Christ,
    Que le Dieu d’amour te bénisse. Il y a absolument rien à ajouter à ce que vous aviez dit. Je crains fort que nos pasteurs ne soient que des pharisiens et des saduccéens !
    Que Christ me pardonne pour mes inepties.
    Ma courte réaction témoigne de combien mon âme est meurtrie sous le poids de la position de nos braves pasteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:09, par Consultant
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Qu’ils siègent ou non au sénat ils auraient qu’à même opter une position : pro ou anti.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:10, par Le citoyen
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon ami, toi tu connais Christ. Mais n’a tu pas appris que ce n’est pas forcement le premier né qui connait l’éléphant. Suis le Christ et laisse les mortels entérrés leurs morts. Mon frère ne soit jamais étonné de leurs positions. Tout le monde le savais. C’est parce qu’on a décidé d’appeler la vieille là..., la vieille. Bon courage et sache que Christ est impersonnel

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:11, par Mad
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci mon frère pour cette lettre et j’espère bien que nos leader d’église vont opté pour la vérité et la justice. Nous avons toujours respecté leur enseignement qui ne parle que le vrai alors qu’ils donne le bon exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:12, par Mad
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci mon frère pour cette lettre et j’espère bien que nos leader d’église vont opté pour la vérité et la justice. Nous avons toujours respecté leur enseignement qui ne parle que le vrai alors qu’ils donne le bon exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:29, par le citoyenne
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je suis entièrement d accord.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:36, par metapri
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Cher ILK, Je suis ravi de te savoir toujours perspicace. Merci pour ton écrit combien riche en enseignement. Quand bien même les leaders religieux sont des mortels, leur position les interdits de prendre des positions en dehors de la vérité. J’ai bon espoir que votre missive trouvera échos auprès de qui de droit, mais également dans l’espoir que cet écrit éveil le peu d’amour que les autres ont pour leur religion (toutes confondues cela s’entend).
    Puisse le Seigneur entendre votre cri de cœur, car en lui je place toute ma confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 14:53, par Adama
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Il reste au moins quelques hommes honnêtes parmi ces hommes d’affaires que sont les Protestants. Pour moi je préfère les protestants, mais pas les pasteurs car ils se disent plus malins que leurs fidèles, je suis désolé mais tout se saura un Jour et au Ciel je vous l’avoue.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:00, par GOMDABO
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    On ne peut plus clair

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:00, par Le Grand Bogotta
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bien dit M Kourouma. J’espère que les Pasteurs donneront une fois pour de bons leur position. Les Catholiques l’ont fait. Il reste les Musulmans et les Protestants. Le Peuple vous prend à témoins

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:02
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Voir donc la division progressive et profonde qui se dessine parmi les Burkinabé en tant que nation, peuple, ethnies et religions qui vivent en harmonie.
    hum !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:03, par NIKIEMA
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Cela donne beaucoup à réfléchir... Tellement ça crève l’oeil, tellement c’est vrai... dommage ! Trois fois dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:12, par SKB
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    M.KOUROUMA, je voudrais de tout cœur, vous saluer pour cet écrit. Je suis parfaitement d’accord avec vous. Ces attitudes de nos pasteurs (je suis en effet une de leurs brebis) n’honorent pas l’Eglise. J’ai comme impression que nous avons des dirigeants qui n’ont pas l’esprit de Dieu en eux. Si ils avaient l’esprit de Dieu, qui n’est pas un esprit de la peur, ils ne chercheraient pas chaque fois à être du côté du plus fort (vous l’avez souligné). Ou bien veulent-ils nous dire que c’est la décision que le saint esprit leur a révélée ? Nos pasteurs doivent impérativement revenir à la raison, aimer la vérité et la justice.
    Chers pasteurs, j’ai envie de vous poser les questions suivantes :
    1. qu’est-ce que le Sénat apporte aux nombreux jeunes (les jadistes) de vos églises qui sont sans emploi ? Savez-vous qu’avez 36 000 000 000 F CFA, on peut financer 72 000 jeunes pour le petit commerce à raison de 500 000 F chacun.
    Savez-vous encore qu’avec 6 000 000 000 F CFA par an, c’est le salaire d’environ 39 473 agents publique de catégorie A1 ? Ces jeunes qu’on aurait pu recruter avec cet argent ne sont pas vos enfants ? vos cousins et cousines ? vos fidèles en un mot ?
    2. Qu’apportera-t-il aux milliers d’élèves et d’étudiants dont l’éducation et la formation sont prises en otage ?
    3.Qu’est-ce-que l’institution que vous approuvez apporte-t-elle à vos fidèles (hommes comme femmes) qui souffrent dans leur corps sans moyens pour se rendre dans nos hôpitaux dans lesquels il manque crucialement d’équipements ? (je sais bien que la guérison est divine)
    4. Qu’est-ce que le Sénat apporte aux veuves et aux orphelins qui n’ont pas un repas par jour ?
    Chers pasteurs, êtes-vous sûrs que votre décision ne serait pas de nature à vous rendre complices de certaines manœuvres du pouvoir en place ? Lumières du monde, êtes-vous vraiment en train d’éclairer le peuple Burkinabè ?
    Encore merci à M.KOUROUMA et que le Seigneur accorde son esprit de discernement à nos pasteurs.
    Je vous aime chers pasteurs !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:25, par fanonlumumba
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Isaaka Luc Kourouma, chapeau bas !!! Respect !!!
    Koro Kourouma, la foi empêche souvent les fidèles de voir et juger impartialement les égarements des pasteurs, imams et prêtres. Sinon, en mon intime conviction, bien de pasteurs de votre congrégation, et pas des moindre, loin de là, ont le don de la parole. Or ceux qui ont le don de la parole sont indubitablement, potentiellement des faiseurs d’opinion, des conducteurs de foule. D’ Antiphon à Lysias en passant par Démosthène, Eschine et Isocrate ; de Marcus Valerius à Caius Aurelius Cotta, et Cicéron, et Jules César ; plus près de nous, on peut citer les nazis et les fascistes qui ont ensanglanté le monde au siècle dernier. Tous ne sont pas hommes de Dieu, lion s’en faut. En témoignent les Hitler, Goebbels et autres Mussolini. Certains mettent leur don d’orateur au service de la politique ; d’autres au service de l’argent, d’autres pour servir Dieu en conduisant les croyants. Mais Certains pasteurs du Burkina, pour ne pas dire les plus illustres mettent leur don de la parole au service des puissants du moment et de la basse cupidité ; Il y en a même qui se font appeler « prophètes » et écument les pauvres gens avec des promesses de miracles et l’organisation de simulacres de miracles. Mais la foule suit, parce que quand la vie se fait dure, les promesses de ces gens deviennent sources d’espoir, le dernier recours. Et on y mise toutes ses économies pour le bien être des « hommes de Dieu ». S’il ya des sénateurs, la dîme augmente considérablement car le gotta financier et politique se retrouve dans une ou deux église de la capitale. Suivez mon regard… Au Faso, le métier de pasteur est rentable, très rentable quand on voit le train de vie de ses gens. Ne pas aller au sénat ? Comment voulez-vous, cher koro KOUROUMA, que ces gens se tirent une balle dans le pied ? Mais Il ya des moments où la rébellion s’impose, même au sein de l’église quand l’imposture et le commerce du nom sacré de Jésus et des saintes écritures fait office de conduite exemplaire des pasteurs du peuple de Dieu. Ce n’est pas Martin Luther (1483-1546), père du protestantisme et réformateur de l’église qui dira le contraire. L’acte fondateur même du protestantisme fut une révolte contre le commerce avec les saintes écritures

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:26, par François
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    vraiment monsieur Kourouma, vous avez laissé libre cours a votre pensée digne d’un burkinabe. Je ne suis pas protestant mais je suis burkinabe comme tout bon aspire au bien être du peuple et non de quelques individus qui pensent autrement. Vous avez posé la bonne question a ceux qui sont censés être bon pour diriger les chrétiens. S’ils sont vraiment des hommes de bonne foi qu’ils nous répondent car la question mérite réponse. Toutes mes félicitations a vous monsieur Kourouma. vous avez fait preuve d’audace. Pensé haut ce que d’autres pensent bas. Si je savais où vous trouver je vous parierai a boire parce que vous avez dit la vérité. Que Dieu vous bénisse et vous protège dans le précieux nom de Jésus.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:38, par LE VISIONNAIRE
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Vous prétendez être les serviteurs du christ et vous êtes de connivence avec le pouvoir. Nulle part Jésus n’a enseigné cela et Cette prise de position risque de fragiliser l’église évangélique.Vous répondrez de vos actes le jour du jugement dernier. Amen.......................................................................................

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:44, par Vetcho
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je pense avoir tiré de belles leçons de la Bible qui pourront me servir et des proches plus tard.
    J’ose espérer que ces vibrations de Mr Luc ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd.
    Les Pasteurs réagissez sinon...... vous serez l’ennemi du peuple à qui vous endormez rituellement chaque dimanche en les servant des somnifères en lieu et place de la parole de Dieu.
    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:46, par Wait and see
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mème le comedien Zongo a dit dans sa comedie que les pasteurs sont des chercheurs de sponsors.M.Kourouma,nos pasteurs veulent chercher des sponsor au coté du pouvoir.Sont ils reellement nos enseignant sur la parole Dieu ?Un autre silence suspect est cel des chefs coutumiers parce ayant maintenant des mains sales suite à leur participation maintenant ds la vie politique.Ils sont entrain de perdre nos valeurs coutumières et leur dignité.Bref,qu’ils se prononcent sur ce foutu"SENAT".Que Dieu ns sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:54, par madjisteves
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    merci bcp mon frere, rien à ajouter. si je peux me permettre de faire un plaggiat à ta lettre pour mes pasteurs excusez moi, pour mes imans je le ferai car leurs silences m’inquietent aussi.
    que Dieu te benisse et nous protege tous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 15:55, par Le Futur
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    excuse moi. mais. certains chefs religieuses sont guides par leur instestin.on a vu ces cas pdt la crise ivoirienne.chers religieux faite attention a ces gens ,ils ont opte pour vivre a l’ aise. sur terre, alors que nous c’est l’au-dela . Reflechissez et soyez tjrs honnete.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:01, par Regarde moi en face
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    C’est courageux Luc et je vous admire. Jusqu’à présent les gens ne rendent pas compte du climat politique actuel. Objectivement, que Pasteur YAMEOGO ait participer au collège des sages, cela veut dire qu’il sait exactement dans quel atmosphère ces sages ont trouvé un consensus. Et Compaoré sachant la fin de son règne veut encore singer sur l’intelligence des burkinabé. Non et non. D’ailleurs même un sénat sans l’opposition ça sert à quoi ? Dans aucun pays au monde on trouve un sénat sans l’opposition. Eclairez moi et dites moi quel est ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:29
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci mon frère Luc pour ce témoignage de foi chrétienne. Je ne suis plus chrétien évangélique tout simplement parce que mes "Pasteurs" font honte à l’Eglise et à son fondateur (Christ) ; mais que voulez voulez ? Quand il reviendra trouvera t-il la foi sur la terre. Il trouvera certainement des chrétiens, des pasteurs en milliiers de millions mais des chréteins, des fidèles du Christ qui défendent la veuve et l’orphelin, qui osent comme Luther King dire non à une loi injuste, il n’en trouvera pas et alors il dira "je ne vous connais pas, vous avez été pires que ceux qui n’ont pas entendu mon message".
    Chers pasteurs, que vous disiez la vérité ou vous la taisiez parce que vous préférez le confort mondain, vous mourez un jour et craignez surtout la question du Christ au grand oral de votre dernier jour : "Mon frère pourquoi as tu eu honte de moi, pourquoi as tu pactisé avec le mauvais (diné ou pris des photos avec l’injuste, le fossoyeur de mes disciples et frères) ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:39
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Vous dites des choses qui à première vue ressemblent à la vérité, mais attention, la Vérité qui affranchit vient de Dieu SEUL. Je pense donc l’Eglise Evangelique doit prendre tout son temps pour apprécier froidement dans la prière des questions aussi importantes et délicates qui concernent toutes une nation. De plus vous faite un procès d’intention aux pasteurs que vous n’avez pas vus siéger au senat. Tout ce que je sais avec ou sans SENAT, avec ou sans la modifiaction de l’article 37, toute semence (bonne ou mauvaise) semée produit TOUJOURS ses fruits (bons ou mauvais). A bon ententeur salut.
    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:47, par inchala 08 08 2013
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci mon grand frère pour cette interpellation a la FEME car je l’ai si bien pense après les propos combien spirituels du grand Imam de Ouagadougou lors de la prière de la fêté de Ramadan.Propos qui ont connu je l’ai si bien signale au forum une censure de la part de l’équipe de reportage de la radio nationale qui n’a pas reprit ces propos en d’autres langues que le mooré dans laquelle l’illustre Imam s’est exprimé.Pire au journal de 13h15 a la TNB même chose.C’est triste pour une TNB qui a reçu lors de son cinquantenaire les hautes sommités de l’État qui ont osé dire aux médias "D’ÊTRES ELLES MÊME" ont bien trahi de ce pas le slogan qui est la leur LA TNB AU COEUR DES GRANDS ÉVÉNEMENTS.Pour rappel je ne suis pas musulman de religion mais j’ai pri la peine d’écouter le reportage de cette prière car je me suis di que c’était le moment ou l’imam se devait de donner sa vision sur la situation nationale.J’ai été plus que satisfait et impressionné surtout quand il demande a nos dirigeants de METTRE DIEU AU DEVANT DE TOUTE PRISE DE DÉCISION.Mille fois MERCI, MERCI,MERCI, aux Evêques du Burkina,au Grand Imam de Ouagadougou, a toi Grand-frère pour nous avoir si bien donné votre point de vue qui je le pense va éclairer les frères et sœurs burkinabe divisés par cette question.Ton interpellation est fondée et je souhaite que nos Pasteurs réagissent maintenant et maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:47, par SANFO
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci pour la franchise !
    Que Dieu soutienne la vérité et les véridiques !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:52, par la vérité
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Cher Frère en Christ, je vous remercie pour votre lettre véridique et plein d’humilité. n’est ce pas quand les personnes âgées se taisent que Dieu utilise la bouche des enfants pour dire ce qui doit être dit. Je suis enseignant d’université mais je vous assure que je n’aurai pas su bien dire et transmettre ce que nous ressentons tel que vous l’avez dit. Courage et que Dieu vous bénisse. Par ailleurs j’ose espérer que les pasteurs ne joueront pas le même jeu que ceux de la Côte d’Ivoire sous Gbagbo. Au moins nos frères catholiques ont choisi une voie différente de ceux de la Côte d’ivoire.Qu’ils en soient bénis

    Répondre à ce message

    • Le 11 août 2013 à 14:45
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      Enseignant d’ universite, ca veut dire quoi ? Que tu as le monopole de l’ intelligence et de l’ inspiration ? Tu as gate la pertinence de ton intervention en incluant ce coup de patte contre un public qui n’a certainement ton niveau formel mais qui n’est pas forcement moins inteligent que toi. On t’a dit que pour bien reflechir, il faut etre enseignant d’ universite ? Combien d’ enseignants d’ universite Blaise n ;’ a- t- il pas employe et grille des deux cotes comme une galette qui na pas eu suffisamment d’ huile ? Tu crois que Assimi est enseignant de FJA ? Mais regarde le role funeste qu’ il joue ? Pour bien raisonner, il faut se dire que ce qui est bien pour Paul est aussi bien pour Paulette. Si tu raisonnes comme ca, ca veut dire pas egoistement, tu vas toujours pondre une reflexion elevee. Alors, pardon, aujourd ; hui le peuple ne veut pas de ces divisions pour affronter le montre du SENAt et de la Modification de notre article 37. Allons en rangs bloques, pas en elite ici, enn pueblos la. Il est grand temps que nos soit- disant intellectuels descendent de leur piedestal.

      Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 16:55, par osarou
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Elle est belle votre analyse mais vous confondez tous. de petits morceaux coupés et collés par ci par là. En voulant forcer l’adhesion vous devenez du coup le pasteur des pasteurs. est-ce un appel de la part de Dieu ?En tout cas si vous etes chretien politicien,il faudra etre chretien à plein temps ou politicien à plein temps.c’est faisable ,sans essayer de moraliser les hommes de Dieu. Ils ne t’ont jamais empeché ou critiqué d’avoir telles ou telles opinions politiques ,d’avoir choisi tel ou tel boulot,à ton tour tu dois aussi respecter leurs choix. Tu cites M.LUTHER KING à tort.Le combat qu’il menait etait d’un ordre diiferent un combat d’emancipation et de dignité rien à voir avec le senat.. L’orphelin et la veuve n’ont rien à voir avec le senat non plus. Frère que Dieu te permette d’etre transformé par le renouvellement de ton intelligence. Que toute forteresse,toute hauteur et toute pensée de captivité soit bouleversée dans ta vie au nom de Jesus.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:04, par adams
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Ce que tu oublie mon frère,c’est que cette attitude des pasteurs ne me surprend pas.Elle trouve son explication dans les raisons de l’avènement même du protestantisme:LA SCISSION.L’histoire ne ment jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:20, par Rage
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Clair et limpide. Soit beni mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:22, par Rage
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Clair et limpide. Soit beni mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:24
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je suis entièrement d’accord avec votre écrit. Et pour ma part, j’estime que pour une fois il faudra nos responsables d’églises arrêtent d’agir pour des intérêts personnels et égoïste au nom de toute une communauté. En tout cas, je vous prie cette fois ci de répondre à ce cri à de cœur. Expliquer nous simplement votre position et les raisons qui la motive. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:24, par SPARTACUS
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Soit. Béni en CHRIST Jésus notre sauveur mon frère. qu’il te guide toujours vers la vérité AMEN !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:27, par Le lecteur
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bonne lecture de la situation cher frère en Christ. Bien que je soit catholique je partage ton opinion sur ce sujet. Dans la même logique, on nous apprend que le CENOU n’a pas 10 millions pour loger et servir le RU pendant les vacances. Qu’est ce que les autorités ont comme solution, les jeter et les chasser dans la rue comme des chiens enragés pour venir ensuite vouloir les accueillir comme des "mendiants". Allez -y comprendre tout cela. Je ne vous dis surtout pas qu’un seul des véhicules détruits par leur faute aurait pu résoudre ce problème. Comme quoi, les autorités ont l’argent pour faire ce qu’ils veulent mais pas ce qui est bien pour le peuple.
    Bonne chance au Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:33, par sydney
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Les délestages aussi sont là

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:34, par Burkinabé de québec
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Là si les gars ne répondent pas ils doivent démissionner de leurs ministères ! Hié, ça dépasse l’entendement ça ! Et venant d’un de leurs fidèles, ils ont le dos au mur ! Je vais bien me caler pour lire leur réactions !
    Que Dieu te bénisse mon frère Luc, tu es un homme de Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:36, par ouederabou
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Franchement je suis pas un chrétien, mais votre analyse est très propre, et je crois cela va les donner matière à réflexion. Je crois aussi que la communauté musulmane si elle n’a pas encore prie de décision voilà aussi une équation à une et une seule inconnue. Et si nos prophètes étaient sur terre ils allaient etre énergiquement contre ce sénat.
    S’il vous plait Messieurs les guides religieux prenez l’exemple sur L’église catholique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:45, par ouederabou
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Franchement je suis pas un chrétien, mais votre analyse est très propre, et je crois cela va les donner matière à réflexion. Je crois aussi que la communauté musulmane si elle n’a pas encore prie de décision voilà aussi une équation à une et une seule inconnue. Et si nos prophètes étaient sur terre ils allaient etre énergiquement contre ce sénat.
    S’il vous plait Messieurs les guides religieux prenez l’exemple sur L’église catholique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:45, par Sibiri
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je ne suis pas protestant mais vraiment frère vous n’êtes pas loin du royaume des cieux comme aurait dit Jésus. Lettre calme, hyper sensée, sans passions, très véridique. Merci, merci et puissiez vous être entendu. Le Seigneur s’aura reconnaître les siens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:53
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Wow ! Quelle belle plume a l’analyse plus que poignante, Monsieur Kourouma. Je sens votre peine, mon frère. Vous avez exprimé ce que beaucoup de frères en Christ ressentent. Moi je ne suis pas pas Protestant, mais j’admire tellement le Pasteur Karambiri et ne manque jamais l’opportunité de l’écouter quand il parle. Que Samuel Yameogo ou Pasteur Paul Tapsoba supporte le pouvoir, rien d’étonnant pour moi. Qu’une figure respectable comme Pasteur Karambiri se taise devant l’inopportunité de de ce machin de Sénat dans notre contexte actuel, c’est le fond du comble. Qu’il se taise devant les biens que ces milliards auraient fait pour l’hôpital Yalgado ou meme l’université de Ouaga, dont je suis un fier alumnus, cela mecoeurre. Un des mérites de votre brillant article, et votre position courageusement exprimée, est qu’il lève l’équivoque tendant a faire prendre la position des pasteur pour celle de leurs ouailles. Votre position doit aussi servir pour les représentants de la communaute musulmane qui siégeront aussi au Senat. C’est une chose très importante a laquelle le régime pensera, s’il a encore un sens de la survie. Une chose est sûre, ce Sénat et les intentions qui s’y cachent apportera une crise inédite au pays, peut-être aux conséquences plus dramatiques que celle de l’affaire Norbert Zongo ; et les communautés musulmanes et Évangéliques risquent fort de perdre toute légitimité dans l’intercession. L’église catholique comme a son habitude a fait montre de vision, de maturité, et d’indépendance en se démarquant de ce truc-machin de Sénat tout en tirant la sonnette d’alarme sur les risques éventuels dans un contexte de pauvreté et de paupérisation endémique. Je partage votre perception du Sénat, il peut renforcer la démocratie comme on le voit aux USA, mais la, le sénateur est élu au suffrage universel et non nommé par un président. Et le sénateur la-bas a un devoir de comptabilité envers les populations qu’il/elle représente. Notre Sénat souffrira d’abord de son manque de légitimité, de son impopularité, et j’ai peur qu’il finisse par être cause de la discontinuité de notre processus démocratique car au fond, on ne l’aura crée que pour réviser l’article 37. Et croyez moi, pour que cet article 37 soit révisé il faudra d’abord marcher sur les cadavres de beaucoup de Burkinabe. Et beaucoup sont prêt a mourir pour ne permettre a n’importe quel individu ou sa famille de vouloir se perpétuer au pouvoir et compromettre le devenir de tout un peuple. Et nul n’a le monopole de la violence. Que celui ou celle qui a des oreilles pour comprendre comprenne. Dieu bénisse notre cher Pays !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:56, par Le lecteur
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bonne lecture de la situation cher frère en Christ. Bien que je soit catholique je partage ton opinion sur ce sujet. Dans la même logique, on nous apprend que le CENOU n’a pas 10 millions pour loger et servir le RU pendant les vacances. Qu’est ce que les autorités ont comme solution, les jeter et les chasser dans la rue comme des chiens enragés pour venir ensuite vouloir les accueillir comme des "mendiants". Allez -y comprendre tout cela. Je ne vous dis surtout pas qu’un seul des véhicules détruits par leur faute aurait pu résoudre ce problème. Comme quoi, les autorités ont l’argent pour faire ce qu’ils veulent mais pas ce qui est bien pour le peuple.
    Bonne chance au Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 17:59, par dripa
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Rien n’a dire la conscientisation du peuple burkinabe est en marche je dirait plutôt que l existence même de notre pays est en grand danger si se fameux articles 37 venait a être modifié bravo monsieur kourouma

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 18:28, par Le cousin
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    ...................tous ces points qui précèdent mon message sont une façon pour moi de vous dire très cher M.KOUROUMA que les mots, je dis bien les mots me manquent sincèrement de trouver un vrai qualificatif à votre écrit. Tout simplement je dirai no comment car très limpide. Hélas ! vous l’avez plusieurs fois répété dans votre lettre, mais encore hélas car aucun d’entre eux n’accepterait prendre son courage à deux mains pour vous donner ces fameuses profondes raisons dont vous et nombreux d’autres fidèles avez réellement soif. C’est vraiment dommage pour l’église puisque apparemment divisée sur la question du SENAT. Je me rappelle de cette déclaration des évêques que la grande majorité du peuple burkinabé a applaudi mais voilà qu’un autre groupe de l’église vient à l’encontre de ladite déclaration.
    Le moment est arrivé enfin pour la communauté musulmane de donner sa position car comme le disait cet grand homme"SI TU EST NEUTRE EN SITUATION D’INJUSTICE, TU AS CHOISI LE PARTI DE L’OPPRESSEUR". Ce silence de la communauté musulmane est-il synonyme d’adhésion à cette idée du SENAT ? Les Musulmans que nous sommes, sommes aussi assoiffé de les attendre. A vous la parole la communauté musulmane.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 18:40, par Edmar
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Salut mon frère. Ta lettre semble être arrivée un peu plus tot. Tu aurais du attendre un peu et tu aurais eu la reponse a ta lettre. En effet dans le journal Événement de ce mois, la Fédération des Églises et Missions Évangéliques (FEME) a donné son avis sur Sénat et refuse d’y participer. Il faudra t’en procurer et, crois moi tu seras fier. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 18:41, par Edmar
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Salut mon frère. Ta lettre semble être arrivée un peu plus tot. Tu aurais du attendre un peu et tu aurais eu la reponse a ta lettre. En effet dans le journal Événement de ce mois, la Fédération des Églises et Missions Évangéliques (FEME) a donné son avis sur Sénat et refuse d’y participer. Il faudra t’en procurer et, crois moi tu seras fier. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:02, par lipi
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Luc. Il est grd tps que nos leaders religieux arrêtent de profiter indûment de leur position et qu’ils défendent la justice, le droit et la paix. Le copinage entre les leaders religieux et les hms au pouvoir a tjrs produit un impact négatif sur les communautés et leurs fidèles. Les intellectuels craignant Dieu doivent élever la voix (Esaie 58,1), pour ne pas laisser la barque commune chavirer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:06, par biiga
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    ce qui s’est passé en côte d’ivoire doit être une léçon pour nous tous.
    Les pasteurs ont flatté GBagbo laurent à mettre le pays à génoux.
    Même dans son bounker il était soutenu par les pasteurs qui lui rassuraient avec leurs convictions folles.
    Que les pasteurs du burkina ne font pas pareil.
    Car c’est facile d’assurer blaise que C’est Dieu qui l’a choisit.
    S’il vous plait plait pasteurs, même si vous n’avez pas pitié des burkinabé ,ayer peur de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:26, par Jean De Dieu
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Incroyable ! Où ont-ils donc mis le sens de leur protestantisme. Je pense qu’ils savent bien plus que moi ( qui suis un fidèle) que "être pour l’institution du sénat, c’est être anti-biblique". L’EGLISE PROTESTANTE est avant tout APOLITIQUE. Qu’ils NOUS expliquent comme tu leur en as demandé, les raisons de leur participation. Que DIEU t bénisse Luc KOUROUMA !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:27, par veritévraie
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon Frere, tu es en retard "le scenario de la cote d ivoir nous envahi deja : UN POUVOIR SOUTENU PAR L EGLISE PROTESTANTE DANS LE GOUFFRE"
    pitié pour les pauvres burkinabes que nous sommes : heureusement que quand une crise eclate, tout le monde est touché "riche, pauvre, pro-cenat, anti-cenat.....

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:55, par doudouno le cobra
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    JESUS A ETE CRUCIFIE PAR LES PHARISIENS ET LES SADUCEENS DE MEME NE VOUS FIEZ PAS A CES PASTEURS CAR LE CHRIST A DIT MALHEUR A L’HOMME QUI PLACERA SA CONFIANCE EN L’HOMME

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 19:55
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Luc tu aurais dû faire une sorte de pétition et ils auraient vu que tu n’es pas seul dans cette affaire. Euh pétition.... ce n’est pas biblique ! Nos pasteurs comme nos gouvernants se soignent à l’étranger : Yalgado ce n’est pas leur souci. Les enfants de nos pasteurs comme ceux de nos gouvernants font leurs études à l’extérieur : l’UO et les U du Burkina ça ne les concerne. Comme toi je me suis trompé en croyant que tant que cela dépend de lui, le chrétien doit être en paix avec tout le monde. Hélas quand on appelle nos guides spirituels à la soupe, ils foncent tête basse. Il reste cependant un espoir que celui qui sera désigné refuse de siéger. Faut pas rêver il n’y aura pas d’explication genre la lettre pastorale et pour cause quand la bouche est pleine, elle ne parle pas !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:04, par Kiparé
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    OUAIIIIIIIIIII ...... MON FRERE TON ECOLE A TROUVE SA VALEUR ICI. DIS TU A ETE PROGRAMME PR LA PRIMATURE QUAND ? SI ON TE NOMME RESPONSABLE DE NOTRE JUSTICE HA HA HA CA VA CHAUFFER COMME AU TEMPS DE SANKARA. CONFIANCE TU ES UN ENVOYE POUR NOUS. COMME JESUS QUAND IL PARLAIT TOUT ETAIT CLAIRE ET INDISCUTABLE... QUI PEU NIER TA REVELATION ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:23, par Sidinson
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Walaï tu parles comme un prophète. Qu’ALLAH te bénisse et t’assiste : Amina

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:32, par RASTA MAN
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Très belle remarque. Depuis quand pasteur fait politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:32, par Le rappel
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mme béh béh , vraiment merci . Ésperons qu ils pensent dans l intérêt supérieur de la nation. Ils ont ous intérêt y compris les musulmans et coutumiers a ramener la plus grosse brebis franc maçon dans le pré . Belle analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:47, par Le citoyen
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Belle analyse courageuse. C’est ça être patriote et soucieux de l’avenir de son peuple, car oser dire de telles vérités qui peuvent fâcher mais qui sont utiles pour la manifestation de la vérité au service du peuple n’est pas facile ; mais toi tu l’as fait et le peuple te le revaudra.
    Merci pour la lumière que tu apportes à nos pasteurs de l’Évangile pour qu’ils puisse être des bergers courageux , intraitables et surtout fidèles au Seigneur qui les a’’oint’’ pour le Servir et conduire ces millions d’âmes sauvées par leur foi où qui attendent de l’être.
    Il n’est jamais tard de bien faire et nos illustres Pasteurs réunis au sein de la FEME peuvent encore rectifier le tir(s’ils sont épris de paix et de sagesse) à la gloire du grand maître Rabbouni
    Encore merci à Luc pour son attitude sacerdotale.
    Dieu sauve et bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 20:57, par Wait and see
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon frère,ton analyse est sans commentaire.C’est pas la faute aux pasteurs car ils veulent chercher des sponsors au près du pouvoir.Si on s’insteresse plus à l’argent qu’à la vie des fidèles de l’église,c’est triste.Je suis convaincu que la communauté musulmane et les chefs coutumiers emboiteront leur pas parce qu’ils sont eux aussi achetés par le regime en place.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 21:09, par Le Prince héritier du R.D.Cieux
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Le gouvernement corrompu veut nous faire croire des choses qui ne sont pas. Je ne peut pas croire que les rois et sacrificateurs aient pris une telle décision.
    A mon avis c’est un coup du gouvernement pour mettre les élus de Dieu dans l’embarras.
    Qu’il pleuve ou qu’il neige Blaise COMPAORE ne sera plus mon président en 2016. En tout cas je peux ne plus le considéré comme un président mais la probabilité qu’il dégage est forte.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 21:14, par ohnana
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    wow !!!!!!
    Mr kourouma ,votre texte est limpide et simplement vrai .l’absence de gros mots ou d’ expressions rend la lettre accessible et comprehensible pour tout le monde .j espere que pour une fois nos cher pasteurs reagiront .

    Papa KARAMBIRI, je serai la demain pour le culte avec une copie de cette lettre, juste au cas ou vous n auriez pas eu le temps de le parcourrir .je aimerai entendre votre point de vue sur ca .
    j etais un voisin imediat du temple mais pour des raisons de service, j habite maintenant a l entree de YAGMA donc il m est difficile d assister regulieremant a vos celebrations de culte. Mais pour cette lettre j effectuera le voyage car vous etes un model pour Moi et certaiment pour beaucoup dautres au sein de famille de l Eglise chretienne. En faite vous avez toujours- depuis ma conversion ( convertis par vos benies et serviables mains ) -etez un model et je compte vous garder toujour comme mon model de pasteur chretien. pour ca je vous demande humblement de jetter un coup d oeil sur la letter de Mr kourouma et nous ( suis aussi un fervent chretien et suis contre le senat a l heure actuelle) donner votre pensee .
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 21:26, par leburkinabé
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je vais vous dire quelque chose. En fait je vais vous poser une question.

    Savez vous pourquoi le CHRIST est mort violemment si jeune (entre 33 et 36 ans) ? Je n’ai pas toute la réponse, mais je sais qu’en partie, c’est dû au fait qu’il a passé son temps à traiter les autorités religieuses et politiques de son temps d’"ENGEANCE DE VIPÈRES" ; il s’est opposé à toutes les injustices sociales.

    Mais nos soi-disant pasteurs, prêts à nous dire à postériori que DIEU leur avait révéler ceci ou cela, ne diront rien face à l’injustice que vit la société burkinabé (contrairement à ce qu’aurait fait leur SEIGNEUR). C’est ça nos pasteurs d’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 21:43, par Lompo
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Ce que catholique veut protestant n’aime. Voila qui es bien dit. Opposition/pouvoir et catholique/protestant voila qui arange blaise

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 21:46, par BIENE
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    BIEN DIT MON FRERE ET C’EST EN COMMUNIQUANT QUE LA LUMIERE JAILLIRA JE PENSE !
    NOUS VOUS ATTENDONS CHERS PAPAS

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 22:45, par Wadiaba
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon cher Kourouma, c’est bien de vous adresser à ses pasteurs. Ce d’autant plus que vous êtes protestant. Ce sont des pachat. Rien d’étonnant dans leur comportement quand on se replonge un peu dans le passé de certains. Ils sont de connivence avec ce regime pour nuire au peuple. Dans tous les cas Dieu les voit

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 22:49, par ras
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    je demande o burkinabes d’arreter les discours et passes a l’acte. tous les pays ki on prient ya tjrs eux pasteur en bas. ne penser pas ke ses homme sont la pour Dieu chacun cherche pour lui sur c7 terre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2013 à 22:53, par Liberté D’Expression
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Toi tu es un bon Chrétien. Bonne Analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 00:30, par verité
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    RAS très belle analyse ke les fidèles interpellent les pasteurs sur attitude car mieux vaut prévenir les crises ke de les laisser installer. car ils ne vont pas échapper

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 00:35, par Tantanpion
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Chers pasteurs. Est-ce vrai que vous avez accepté d’aller siéger au sénat ? Si oui, retirez-vous. N’y allez pas. Ce n’est pas de la désobéissance à une autorité. Il s’agit d’éviter de vous rendre complices de la mort des enfants et des femmes parce que les hôpitaux manquent de tout. L’argent à engloutir dans le senat servirait à améliorer le fonctionnement des hopitaux. Les jeunes sont mal formés, mal preparés pour prendre la relève demain. Voyez en ce moment ils sont dans la rue pour 10 millions que l’on refuse de dépenser.
    Si ce sont des intentions qu’on vous prête, tant mieux. Restez sur la ligne de refus. Vous ne vous ferez pas respectés par lles gens qui veulent vous voir au senat. Ils pensent que vous etes des simples pions dont ils peuvent se servir pour continuer à exploiter le people. Vous risquez de perdre l’estime des fidèles et d’entamer votre credit.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 01:07
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Hey ! Issaka Luc Kourouma l’ oecumeique veridique. Bine dit, bien fait. Mme s’ ils disent de ne plus venior dans leur eglise, c’est eux qui perdent encore la dime. Apres l’ honneur. On ne veut pas du senat parce que c’est inutile et dangereux puisque c’est pour consacrer le regne a vie d’ une dynastie, d’ une famille. Le Faso est trop beau pour etre brule de facon si facile. Merci encore Luc
    Et apostoliquement votre

    LOP

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 02:15, par ouederabou
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Issaka ! Issa ! = jésus ! ta parole est vérité, et plus ! la vérité vraie !
    Attendons de voir la réactions de nos frères musulmans, je veux bien me tromper en disant qu’ils vont réagir par le "NON".
    Wait and seeeeeeeeeeeeee !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 03:18, par Inoussa verite USA
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Issaka, vous avez fait prevue d’un courage qui a d’ailleurs manqué a nos pasteurs et l’histoire saura vous etre reconnaissant. L’article est tres profond en analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 06:07
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Oh mon Dieu...libère le peuple de ces prédateurs et ns apporte la lumière.Amen

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 06:25, par GORGI
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Pasteurs les Eveques du BURKINA ont ete claire avec ces gens donc ne entres pas dans leurs jeu ca pourais tourner au vinegre ce beur vous qui preche l evangile plus que les Eveques MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 06:45, par bill
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    chers pasteurs, nous avons honte. ne vendez pas votre dignité et votre honneur. Vous êtes bien respectés et je pense que vous êtes à mesure de dire au Président que Dieu est contre cette pratique du sénat. Je suis très sérieusement désolé de vous voir vous rallier à cette formule suicidaire de sénat. Que direz vous à vos disciples si sous leurs yeux cela se passe. Sans vouloir vous comparer à des religions nous avons beaucoup loué la réaction d’une confession et estimons que celle-ci partage les difficultés de la population. Nous souhaitons avoir des confessions qui pensent à la population. Certes cela peut être un plan de Dieu mais vous qui êtes nos guides nous vous demandons de bien nous éclairer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 06:51, par TONTON
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci beaucoup Issaka .En lissant ta lettre j’ai eu les larmes au yeux ; encore merci .Mais je reste convaincu qu’elle les fera changer de position . Que DIEU te bénisse abondamment .

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 07:59, par Roumde
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Dite à Blaise d’aller prendre conseil chez son ami Gbagbo c’est les pasteurs les hommes soient disant de Dieu qui l’avaient dit que Son fauteuil c’est Dieu qui la place la bas. Ils n’a qu’à continuer à s’enteter il va rejoindre Gbagbo ils feront bon voisinage. Un homme prévenu en vaut deux

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 08:04, par maat et thot
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

     ;Un "senat devrait venir en sus d une veritable democratie" dixit LUC KOUROUMA ; OU tu as lu ça LUC ? Le senat vient pour consolider ,pour renforcer ; il y en a au GHANA en NAMIBIE en AFRIQUE DU SUD .... ; Et puis pourquoi veux tu que les pasteurs refusent le senat optant ainsi pour ton camp qui est aussi celui de l opposition radicale ? Les protestants ont bien choisiis il faut aller au senat pour booster notre démocratie ! ils refusent d etre des REBELLES comme le prélat catholique !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 09:37, par VicoYVES
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Rien n’a ajouté KOUROUMA tout est claire. le SENAT n’est PAS UNE PRIORITE dans un pays classé avant dernier du monde.Meme les pays en guerre sont devant nous qui sommes en paix depuis plus de 60 ans On attend vraiment leurs motivations profondes sur ce sénat qui divisent tant les Burkinabés.C’est cas même révoltant.En tout cas on attend leur explications pour défendre leur position au position au prêt du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 09:44, par ZACK
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Monsieur KOUROUMA je vous respecte pour votre claivoyance et votre sagesse dans le lagage vous etes un bon croyant. Que Dieu guide le coeur et la langue de nos PASTEURS

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 10:18, par article 37
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Pour des pasteurs, participer à ce sénat ne sera pas à la suite du Christ venu pour les pauvres, les malades et les opprimés. Mais si les pasteurs ont eu peur pour leurs vies ou pour préserver des intérêts que nous ne connaissons pas, on attendra de voir la position de ces pasteur le lendemain de la chute du pouvoir.

    En tout cas je ne comprendrai pas que l’église catholique par la voix de ses pasteurs ait dénoncé ce sénat et que les protestants y adhèrent. Entre les deux, quelqu’un n’a pas raison.

    Prions Dieu pour que certains responsables d’église ne renoncent pas au combat pour la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 10:25, par Sankara junior
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    "Aimer Dieu, c’est aimer les Hommes. Aimer les Hommes, c’est détester ce qui les opprime" . Je voudrais dire à tous les chefs religieux évangéliques de s’inspirer de mon préambule. Aucun fidèle ne vous comprendra dans la logique que vous leur enseignez dans les temples. Si vous donnez votre caution à ce SENAT, je comprendrai que vous nous exploitez au nom du Seigneur. Et cela est bien domage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 10:38, par parlez ou taisez vous à jamais !
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Le petit peuple comme moi ne peut comprendre que je dois passer mes journées à prier pour la paix dans ce pays alors que vos paroles comme celles des évêques pourraient faire revenir à la raison un régime à la dérive et à bout de souffle. Les 3 religions représentent pratiquement toute la population burkinabè. Si toutes les 3 se prononcent clairement contre le sénat et la modification de l’article 37, on a de bonne chance de préserver cette paix dans ce pays lors des prochaines échéances difficile de 2015. Mais, si vous vous taisez ou accepter le sénat... vous serez les premiers responsables si on perdait le bien le plus précieux qu’est la paix dans ce pays. Sans paix, rien ne peut se faire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 11:44, par burkibila
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Ne Compter pas sur les pasteurs, les musulmans et même les chefs coutumiers car la plupart d’entre eux font la politique stomacale. Ce qui sera grave c’est quand le pays va tombé dans la crise, Qui sera médiateur ? En tout ca les pasteurs et autres n’auront plus de crédibilité dans notre pays. C’est fini. Les Évêques ont prévenu. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 11:49, par leregard
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Regardez le parcours de nos Pasteurs. Tous sont aujourd’hui riches voire très riches alors qu’ils claironnent tous les jours dans leurs égises qu’il ne faut pas chercher la richesse du monde mais celle de l’au-delà !!! Ils sont tous partis de rien. Comment peut-on être riche en étant au service de DIEU pour amener ses semblables sur le chemin de DIEU ? C’est dire qu’au Faso et en Afrique de façon générale, être Pasteur est une des voies faciles pour devenir riche voire très riche rapidement. La cupidité, l’attachement aux choses matérielles (le luxe, l’oppulence, etc.) poussent les pasteurs africains à se détourner de la voie de DIEU et d’embrasser celle du diable, du monde. N’est-il pas écrit que ce ne sont pas tous ceux qui crient Seigneur, Seigneur qui verront le royaume de DIEU !! les Pasteurs au Faso nous ont habitué à des prises de position totalement en déphasage avec les aspirations du peuple (voir leur position depuis 1991 aux forts moments des tensions entre gourvernants et le peuple).Ils ne sont pas aux côtés du Peuple opprimé, mais du côté du puissant corrompu, arrogant, injsute qui a érigé l’impunité, l’injustice, le vol et autre détournement en règle de gouvernance. Tous issus de famille pauvre (la plupart des burkinabè, à l’exception de certains jeunes de moins de 30 ans, très peu de personnes sont issues de familles riches). Puisse DIEU agir sur nos pasteurs afin qu’ils se placent du côté du peuple opprimé !! Mais, malheureusement, ils ne se placent pas dans cette dynamique ou logique : seul le gain matériel & financier compte à leurs yeux !! Leur position aujourd’hui est tout simplement une honte et une trahison du Peuple de DIEU. Ils ont la responsabilité physique, morale, spirituelle & matérielle. Il leur appartient aujourd’hui de véritablement savoir faire le bon choix, celui de soutenir l’opprimé contre l’oppresseur. celui de la justice et être du côté de DIEU !!
    Qu’ont fait ces pasteurs quand des étudiants ont été jetés à la rue pour 10 millionsFrs CFA que le CENOU se dit incapable de supporter ? Alors que le SENAT va couter beaucoup, beucoup plus cher et que les écoles, les universités, les hopitaux, etc. sont hors de portée du grand nombre de burkinabè car inappropriés et parce que incapables de jouer pleinement leur rôle social et éducatif, nos Pasteurs rejoignet le SENAT avec en prime les avantages qui seront offerts aux sénateurs !!. Puisse DIEU inspirer nos Pasteurs pour qu’ils reviennent sur leur position pour le moins choquante et insultante pour le peuple de Burkina Faso dont une partie est constitué par leurs " fidèles".

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 12:14, par Otiolo
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon frere Luc,
    Merci pour ton courage. L’histoire dira qui a ou avait raison avec cette histoire de Senat noir cousu de fil blanc. En tout cas bravo car ce n’est [pas seulement seulement un article ou un point de vue que l’on lit mais une analyse objective de la situation socio-politique du Faso.
    chacun se souviendra de cette article

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 12:14, par El paysan
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Moi je suis d’accord qu’ils siege au senat mais avant comme l’eglise catholique ils doivent donner leur point de vu.meme si l’eglise catholique sera au senat y a pas a s’inquieter car on connait leur position et leur NON compte beaucoup.n’accusons pas les pasteurs seulement ils n’ont cas etre claire en nous donnant leur avis.Mais honnetement comme la ete le christ(neutre) les pasteurs egalement ne devraient s’en meler

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 12:14, par Webadoua
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je suis parfaitement d’avis avec vous Mr KOUROUMA, seulement il ne faut pas se leurrer, la grande majorité des pasteurs ne veulent pas de Brebis, mais des Moutons. Tu viens, Tu donne 10%, Tu écoute la parole de Dieu, et Tu ferme les yeux sur toutes leurs pratiques qui peuvent être très choquantes. Il sont au SENAT pour L’oseille et les grosses 4X4 c’est tout.
    Souvent, quand je rentre au Pays, j’ai honte de dire que je suis protestant car c’est un peu comme si je disais que je suis un escroc. Ici en Europe, les Pasteurs travaillent, ils ont un salaire comme tout le monde, ils ne vivent pas exclussent de ce qu’il peuvent soutirer de leurs fidèle. En plus, quant il ont des dons de la part de fidèle riches, ils utilisent cet argent pour aider les Pays pauvres dont le Burkina. Chez nous, c’est tout a fait le contraire, ont dépouillent le pauvre pour sur-beurrer sont pain. Regarde les caisses dans lesquels circulent certains de nos pasteurs ? C’est incroyable pour des des gens qui ne paient aucun impôt. Ce mode de vie de certain responsable de la FEME à conduit à la prolifération d’église de toute sorte à Ouagadougou car c’est visiblement un business qui marche.
    Je tiens aussi à vous remercier pour cet article qui a animé les débats de notre rencontre d’hier à Paris, et vous dire que 100% de ceux qui étaient là sont d’avais avec VOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 12:49, par DAODY
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Luc.c’est bien d’attirer l’attention de tout le monde sur la situation nationale. Car comme le disait Napoleon Bonaparte ’’ la morale publique est le complement naturel de toutes les lois. Elle est à elle seule tout un code.(...) ll n’ya pas de petits evenements, car ce sont ces petits evenements qui gouvernent la destinée de ceux qui gouvernent’’. Que Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 14:11, par alino
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    quelle es bonne ce message on dirais un messie qui s adresserait a son peuple,c’est très touchant merci mon frère il faut les laissé avec leur conscience de toute façon ils témoignerons le jour du jugement dernier.RAS c’est trop clin

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 14:15, par Vigilance
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    C’est fait... Les Pasteurs se sont prononcés. Ils n’iront pas au SENAT.
    l’info est la Une de L’Evenement... Reste a voir le contenu.
    Merci mr KOUROUMA

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 14:34
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci mon grand frère Issaka Luc KOUROUMA pour ton grand courage que, humblement je reconnais n’avoir jamais eu. Je sais qu’il y a d’autres pasteurs qui vont se sentir soulagés par ton écrit, tellement ils étaient aussi longtemps opprimés par ce machin de FEME où il n’y a pratiquement pas d’alternance. Toujours le même président. Je suis sûr qu’il y a de nombreux pasteurs qui auraient souhaité dénoncer cet état de fait et dire NON à l’adhésion de l’Eglise protestante à ce SENAT ; mais ils ont toujours manqué de courage. Eh bien ! un de vos fidèles vient de vous montrer le chemin. Levez-vous ! Fortifiez-vous et prenez courage comme il a été recommandé à Josué à la mort de Moise. Exécutez la mission que Christ vous a communiquée. Nous sommes tous humains et chacun de nous peut se tromper. Si c’est le cas, n’hésitez pas à faire votre mea-culpa et entrez dans l’histoire. L’humilité précède la gloire ... Fraternellement, un de vos fidèles

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:03, par Lipton
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    C’est vrai que le président Blaise compaore’ a fait reculer le pays. Notamment dans certains domaines comme :

    - la qualité des soins de sante’ : il ne suffit pas de construire des centres de sante partout qui ne sont pas equipe’s du minimum et avec des agents de sante au bord de la déprime.

    - l’impunite : de nombreux crime de sang, crime économique restent impunis. Et les auteurs ou commanditaires circulent librement et nargue le peuple. Exemple GUIRO et Francois comapore

    - l’incivisme : elle est la résultante de l’imPunite et toutes les frustrations sociales

    - la justice : la justice est a deux vitesse. Il ya une justice pour les pauvres et une autre plus clémente pour les riches. Les juges sont les premiers corrompus

    - la pauvreté : le burkinabe est devenu plus pauvre que dans les années 80. Faites un tours dans les non lotis

    - la corruption est devenu est mode de gouvernance. Si tu veux que ton dossier aboutisse il faut poser un caillou dessus

    - le clanisme : votre mode gouvernance a crée’ des clans, des cercles qui s’accaparent de tous dans le pays. Le burkinabe l’amda n’a pas sa Place

    - etc, etc, etc

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:11, par Conscience
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je pense que beaucoup de gens vont vite en besogne. A ma connaissance la FEME n’a pas communiqué de noms pour le sénat jusqu’à présent. Je comprends l’impatience des uns et des autres (moi y compris). ; mais je pense que beaucoup de gens exagèrent dans leurs propos. Il y a beaucoup de pasteurs intègres et dignes de confiance. Et il y aura toujours beaucoup de pasteurs du côté du peuple. Pas de la volonté d’un homme mais de Dieu. Que Dieu bénisse le Burkina Faso. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:23, par olisoul
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je soutiens entierement le frere Luc Kourouma auteur de
    cette ouverte. Au lieu de se concerter avec l’eglise catholique pour donner une position commm

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:45, par Honorable
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Mr I.L.K
    J’ai vraiment peur et très peur pour mon Pays , le Burkina est un beau pays Laïc ou chacun est libre de vivre selon ses choix religieux et c’est cela qui tiens le pays d’une guerre civil depuis des années .les prêtres,pasteurs,Imam et féticheurs , nous appartiennent tous quelles que soit notre bord et la c’est mal partie.
    Que Dieu nous aident

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:51, par Trop c’est trop
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Rien d étonnant de voir des pasteurs dans ce jeu sénatorial , tout bon griot vi au dépend de celui qui l écoute, c’est juste pathétique. Les catholique on été clair et net félicitation les pasteurs ont vendu leur âme au diable, que disent nos iman dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 15:54, par Bercy 93
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je remercie Mr Kourouma pour votre cri de coeur pour lequel il n’ y a rien à redire. Chers Pasteurs, chers Imans, Chers Chefs Coutumiers, au nom du Seul Dieu Miséricoedieux que nous servons tous, je vous en prie prenez vos responsabilités devant l’histoire. N’attendez pas qu’il soit trop tard ! Ce qui est arrivé à certains pays de la sous région peut arriver à notre bien aimé pays. De la manière dont les populations de ces pays ont tenu, nous les burkinabè nous ne pourrions pas tenir autant, parce que notre pays n’a pas été gâté par dame nature en matière de forêts dans lesquelles nous pouurions nous cacher et vivre de la cueillette et de la chasse, en attendant que les choses se tassent. En 1998, j’étais en côté d’ivoire pour des funérailles et j’ai passé quelques jours chez une cousine à mon époux qui était mariée à un ministre ivoirien en son temps. Au cours d’un dîner, nous parlions politique et j’ai eu à dire que si la Côte d’Ivoire ne faisait pas gaffe elle serait comme le Rwanda. Mes hôtes sont tombés des nues en me disant que cela ne pourrait jamais arriver à la Côte d’Ivoire. Mais l’histoire nous a prouvé le contraire. SVP, chers religieux, prenez votre courage à deux mains et raisonnez nos chers gouvernants en refusant de participer à cette mascarade qui ne dit pas son nom. Dieu vous le revaudra ! Chers gouvernants, ne nous menez pas â l’abattoir, écoutez la voix du peuple, rien ne sert de le sacrifier en mouton de sacrifice, au nom de votre aviditė de pouvoir à vie, puis après organiser des sėances de réconciliation et de demande de pardon. Chacun s’asseoit à l’ombre de l’arbre qu’il aurait planté !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 16:09
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Excellence, maintenant, apres plu de 26 ans de pouvoir, vous faites du braquage politique. Si vos forces armees combattent les braqueurs sur nos routes, elles risquent d’ etre encore plus farouches quand ils s’ agit des braqueurs constitutionnels, des braqueurs de nos vies. Reflechissez- y.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 16:19, par LUMIERE
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    MERCI CHER FRERE ISSAKA LUC, TON ARTICLE NOUS INTERPELLE A NOUS REVEILLE POUR DEFENDRE LA RESTAURATION DES VALEURS PERDUES AU FASO, TELLES QUE : LA JUSTICE, LA LIBERTE, L’INTEGRITE ET LE SENS DE LA VRAIE FOI EN DIEU. CELA DOIT SE FAIRE MEME AU PRIX DE NOS VIES AU PROFIT DES GENERATIONS FUTURES. CE MEME MARTIN LUTHER KING DISAIT CECI : "SI UN HOMME N’A PAS DECOUVERT CE POURQUOI IL SERAIT PRET A MOURIR, IL N’EST PAS FAIT POUR VIVRE’’.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 16:43, par soso
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    très bonne analyse ..merci de continuer à être toi même..la quête de la vérité et de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 18:56, par djemadou
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Les pasteurs nous montrent que nous devons nous même être notre propre pasteur. Inutile de se fier en ces temps a une tierce personne pour nous conduire sur cette terre quand il lui même est tenté par la politique du ventre et non l’intérêt de ses fidèles. De toute les façon ils sauront convaincre les fidèles de les suivre dans la division du peuple pour eux et eux seul. Il n’est pas exclu le boycotte des non senat des prochaines messes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 19:01, par Sylvain
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    SVP, j’ai toujours lutté pour me taire face à certaines position de la communauté protestante, mais là il faut qu’on arrête de plaisanter et dire la vérité aux burkinabè. Après on nous dira que c’est la volonté de Dieu. Que Dieu éclaire davantage nos pasteurs pour qu’ils comprennent le malfondé de ce sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 21:36, par Pokolé
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bravo mon frère, il n’y a rien à dire...belle analyse ! Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 21:58, par Tantouri
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    soyez juste. Le Burkina est un pays laîque ; donc église ou mosquée en dehors de la politique ; surtout le clergé !
    toi la brebi égarée, si tu n’est pas content, d’autres le sont. Donc, tais toi ;

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2013 à 22:32
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    je suggere a la FEME de vous faire appel en tant que consultant pour les affaires politiques ; vous leur serez dune aide precieuse cher ILK. analyse profonde qui merite respect et consideration.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 08:10, par Basafeinden
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Vraiment, je ne perds plus espoir pour lr Faso ! En deux ou trois jours, j’ai lu deux lettres ouvertes qui encouragent à perséverer dans la recherche de la justice, implacablement et en toute sérénité. I Kuruma, Fakoli mòden bèrè !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 08:54, par manu
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mr KOUROUMA et toutes mes Soeurs et Frères dans le Seigneur Jesus.
    Moi je suis contre le senat mais je ne suis pas contre le choix de nos Pasteurs Je précise que je suis Chrétien évangélique du Centre d’évangélisation. Mon choix politique et mes convictions je les argumentes très souvent sur la base des propos de mes concytoyens qui semblent eclairés et qui disent tous et toi y compris la même chose à savoir qu’il y’a des priorités dans le pays certes.
    Je suis Chrétien evangélique et je ne suis pas pour le senat. mais j’ai pris le temps de te lire prend le temps de me lire et repond.
    Martin Luther king n’est pas un example de pasteur à ce que je sache cherche et ne compare pas car Luther King fumait la cigarette. il a ses faiblesses tout comme nos pasteurs aujourd’hui. Je ne veux salir personne ici mais je te demande de trouver les raisons de la position de nos pasteurs dans la bible " il n’y apas d’autorité qui n’ai été instituée par Dieu ..." les jugements que nous apportons contre le senat c’est dans le monde comme tu as su le dire mais fais attention à ta Bible que tu as entre tes mains et tu saura quelle doit etre ta conduite en vrai pour toi et moi qui ne sommes pas du monde.
    Toutes les priorités que tu as comptées et l’etat de pouriture de la machine de l’etat aujourd’hui ... je suis d’accord avec toi mais Dieu ne sait il rien de ce que toi et moi savons ? Crois tu qu’un humain comme toi et moi doté de bon sens peut arriver à sortir notre nation de cette situation ?? est ce vraiment une question d’individu ( Blaise) ou toute autre comme président ? Avons nous réellement les ressources pour satisfaire nos besoins même sans senat et sans Blaise ?? Les gens crois que le changement va apporter une reponse magique mais Dieu Jesus est il dans ce changement est ce en tant que Chretien le changement ne serrai ce pas lié à nous même ???
    Nous sommes le sel donc c’est nous de donner le goût au Burkina mais si nous ne sommes pas à notre place dans la priere aucun homme ne pourra changer quelque chose au Faso. Je suis long je ne suis pas du CDP je ne suis pas Pasteur même pas diacre ou responsable de quoi que ce soit.
    Je reste convaicu que notre combat en tant que Chretien doit se mener dans le spirituel mais nous fidels Chrétien aujourd’hui passons la grande partie de notre temps à chercher la reponse à nos probleme et ceux de notre nation avec les methodes humaines et autres.
    Il faut que le grand temps soit util dans la prière au pied du Seigneuer et au temps de Dieu il changera pour mettre quelqu’un de bien.
    Nous sommes 18 millions il y’a des milleirs de Blaises capables tout aussi de gouverner le pays j’en convient avec vous mais avons nous chercher le choix de Dieu de l’heure ?
    Blaise je ne le connais pas je n’ai jamais manger CDP mais je le respect selon ma biblie louis segond que j’ai chez moi.
    Enfi soeurs et frères avez vous su reelement les avantages liés à l’institution du senat auprès des institutions finacieres et des partenaires au developpement ? Le senegal a des ressources que nous n’avons pas et je reste convaicu qu’ils ont du abandonner en jogeant voyant que les avantages ne pesaient pas trop. Mais au faso si en debloquant 6 milliard ont peut avoir 10milliard nous devons le faire.
    Bassono Emma

    Répondre à ce message

    • Le 12 août 2013 à 16:35, par pascal
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      M.Manu j’ai lu avec interet votre texte a 2 reprises mais je puis vs dire que vs detenez la bible je n’en doute pas un instant .Cependant je certifie que vs n’etes pas familier de son contenu ou/et soit vs avez lu de travers la lettre de M.Luc.Toute chose qui confirme l’alienation dont est victime bon nombre de fideles dupes par des soit disant pasteurs mais incarnant les traits d’un escrocs agueris.Je ss chretien comme vs mais a la difference que j’applique l’esprit critique sur ce qu’un homme comme moi m’enseigne a l’eglise a defaut l’esprit de discernement.LE cas ivoirien devrait reelement faire ecole au BF.

      Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 08:58, par siidnooma
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    ce texte je l’ai copié et je l’ai caché dans ma male contre les termites et les intempéries

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 09:07, par Yaadga
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci pour votre intervention.
    Seulement, je pense que nous devons tout faire pour voter massivement en 2015 pour prendre le pouvoir et dissoudre le sénat. Je pense que c’est ça notre combat. Pourquoi déranger nos père spirituel ? Ne trompons pas de lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 09:17, par Flakè
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mr KOUROUMA tous mes respects à vous. On aime dire k celui qui ignore son passé, aura un présent difficille à géré et un avenir incertin. Dans notre pays nos dirigéants à tous les niveaux ont toujours mis en avant la satisfaction de leur ventre et le confort de leur siège.les autorités réligieuses ont commencer à emboiter le mèm pas.hélas ! On ne le souhaite pas mais ils seront demain responsable du chaos qu’ils sont soigneusement entrain de préparer aujourd’huit en remplaçant les livres sainte kil tiennent entre leur main par les lias de billets pillé de notre trésor public.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 09:35, par Bill Madison
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Mon cher Luc, tu n’as pas le droit d’exposer les pasteurs de cette façon. On se connait bien et je sais ton degré de foi. tu aurais pu aller discuter avec ces responsables avant de balancer de telles propos sur la toile. La Bible nous recommande d’aller vers un frère qui quitte le droit chemin seul d’abord avant d’appeler des témoins.
    Quant à vous mes frères, chers internautes, sachez que vous ne suivez pas les pasteurs mais Dieu. Laissez les pasteurs tranquilles et ne dites pas des mauvais propos qui pourraient se retourner contre vous. . ils sont au service de Dieu et Dieu seul est leur juge. Vous, examinez les saintes écritures à l’image des chrétiens de Bérée pour rester sur le droit chemin. Soyez Béni.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:11, par sagesse de sagesse
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Chaque communauté religieuse a fait son choix.Les catholiques se sont mis du côté de l’opposition politique(et non du peuple,et les récentes élections l’ont encore une fois démontré),c’est leur choix.Quand ils étaient choyés par le pouvoir,ils l’avaient toujours soutenu.Donc,à chacun son camp et RDV aux élections démocratiques de 2015 !Cela fait mon 10 ème messsage qui ne passe pas.J’espère que l’équité reviendra sur lefaso.net.Sinon,je vais le dénoncer sur d’autres sites.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:11, par Prince
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    très beau cet article.
    Félicitation à Mr Kourouma. je suis très ému en le lisant.
    que pour une fois au moins, nos pasteurs ne gardent pas le silence pour encore nous fatiguer à prier pour la paix en cas de dégénération de la situation.
    prévenir vaut mieux que guérir.

    Dieu sauve notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:26, par Nampoga
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Belle analyse, mon frère Kourouma. Wè wanni !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:43, par ouedjo
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Prier pour vos pasteurs catholiques, évangéliques, musulmans et les membres du parti au pouvoir afin qu’ils soient éclairés dans leur décision pour le bien du peuple de Dieu. Encore FELICITATIONS !!! aux pasteurs Catholiques...Merci et que Dieu nous bénisse tous...

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:45, par BENIDEDIEU
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci bien aimé de Dieu. Que le Seigneur te bénisse davantage.
    ce qui est triste, on nous parle tous les jours de VISION ; de Percé Surnaturelle ; de 4ème dimension ; de ceci, de cela dans les églises alors que ça on a même pas besoin de ces qualités pour l’apercevoir. la dimension humaine suffi.
    par ailleurs si nos pasteurs faisaient attention rien qu’à leur entourage, ils tireraient leçon de ce qui est arrivé en Côte d’Ivoire tout près : nos églises bondaient des frères en christ ivoiriens pour quoi ? c’est par ce qu’ils étaient persécutés à cause des soi disant Pasteurs qui s’étaient enfermés dans des prières avec le président déçu Laurent GBABO. Tout le monde sait au moins ça ! Dieu le Père, écoute le cris de tes enfants burkinabés car il ne compte que sur toi !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 10:46, par Baramôgô
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Je pense qu’il n’y a rien à dire sur cette lettre. Il faudrait seulement changer quelques termes et le renvoyer aux dignitaires de la religion musulmane du Faso. Que Dieu dans son infinie bonté éclaire le coeur de nos responsables religieux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 15:20
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    est ce un crime d’être pour le sénat ? moi je pense qu’il faut respecter la liberté d’opinion des autres. quand vous répéter comme des perroquets qu’on aurait pu mettre l’argent du sénat dans l’université, Yalgado ou autre, est ce qu’on vous a dit que le sénat va empêcher qu’on s’occupe de ces secteurs ? quant à l’article 37, oui le senat pourrait permettre de la modifier. mais dites moi qui vous a dit qu’en démocratie le nombre de mandats doit être limité ? en france, c’est sarko qui l’a limité, la france d’avant sarkozy était-elle non démocratique ? donnez moi l’article de la constitution américaine qui limite le nombre de mandat ?
    il ne faut pas être injuste dans vos comparaisons. King n’a jamais lutté contre la mise en place d’institutions de l’État mais contre des lois qui discriminaient la communauté noire, un peu de respect pour sa mémoire.
    la force du régime réside dans le fait qu’à chaque élection on réussi à convaincre les opposants de ne pas aller voter si bien que la majorité de ceux qui partent voter sont partisans du pouvoir ; si la plus part de ceux qui s’opposent au régime votaient et que l’opposition avait des représentants dans tous les bureaux de vote, le cdp aurait peut être eu moins de députés !
    quand vous faites référence à l’église catholique ça me fait rire. elle est en perte de vitesse devant la montée en puissance de l’islam et des églises évangéliques, elle perd davantage de privilèges qui lui étaient accordés par l’Etat, voilà pourquoi elle prend partie. De toutes façons une église qui a soutenue l’esclavage et la servitude de nos ancêtres est mal placée pour nous donner des leçons.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 15:21, par Le Loup
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Souvenez vous ! on a retrouvé un certain pasteur dans un certain bunker avec un certain président...éclairer et non suivre dans le gouffre !!! c’est un conseil pour nos chèrs pasteurs

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 15:26, par NATAABZANGA
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Rien de surprenant quand on crée même des églises rien que pour de l argent ;regardez les ils vivent pas les même réalités que le peuple. J AI HONTE

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 15:39
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    est ce un crime d’être pour le sénat ? moi je pense qu’il faut respecter la liberté d’opinion des autres. quand vous répéter comme des perroquets qu’on aurait pu mettre l’argent du sénat dans l’université, Yalgado ou autre, est ce qu’on vous a dit que le sénat va empêcher qu’on s’occupe de ces secteurs ? quant à l’article 37, oui le senat pourrait permettre de la modifier. mais dites moi qui vous a dit qu’en démocratie le nombre de mandats doit être limité ? en france, c’est sarko qui l’a limité, la france d’avant sarkozy était-elle non démocratique ? donnez moi l’article de la constitution américaine qui limite le nombre de mandat ?
    il ne faut pas être injuste dans vos comparaisons. King n’a jamais lutté contre la mise en place d’institutions de l’État mais contre des lois qui discriminaient la communauté noire, un peu de respect pour sa mémoire.
    la force du régime réside dans le fait qu’à chaque élection on réussi à convaincre les opposants de ne pas aller voter si bien que la majorité de ceux qui partent voter sont partisans du pouvoir ; si la plus part de ceux qui s’opposent au régime votaient et que l’opposition avait des représentants dans tous les bureaux de vote, le cdp aurait peut être eu moins de députés !
    quand vous faites référence à l’église catholique ça me fait rire. elle est en perte de vitesse devant la montée en puissance de l’islam et des églises évangéliques, elle perd davantage de privilèges qui lui étaient accordés par l’Etat, voilà pourquoi elle prend partie. De toutes façons une église qui a soutenue l’esclavage et la servitude de nos ancêtres est mal placée pour nous donner des leçons.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 15:51, par Burkina
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    "Le pire n’est pas la méchanceté des gens mauvais mais le silence des gens biens" : Norbert Zongo. A mon humble avis, les pasteurs devraient vraiment s’exprimer. Je suis tout à fait d’accord avec vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 16:01, par obs
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Belle analyse Mr Luc

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 16:23
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    tu as répondu a ta question. les chrétiens sont de sensibilités politiques différentes, raison pour laquelle il ne faut pas créer la division en soutenant un camp. malheur à celui qui utilise une interprétation mensongère et calomniatrice du silence d’autrui pour défendre ses opinions personnelles.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2013 à 16:41, par LA PAIX
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci Mr Kourouma. Grace à toi, nos pasteurs de la FEME sont sortis de leur carcan. Maintenant, nous attendons la réaction de la communauté musulmane. Que Dieu bénisse notre cher pays et remplisse nos dirigeants de sa sagesse

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2013 à 14:25, par Denis
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Que le Seigneur aie pitie de nous et que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2013 à 00:33, par Adèle.K
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      mes vives félicitations cher Kourouma !ce sont les mêmes qui ont induit Gbagbo en erreur et voilà ou ça mené la Côte d’Ivoire.Chers protestants, comme l’a si bien dit notre frère, nous ne suivons pas les pasteurs(qui ne sont que des hommes comme nous) mais Dieu, donc, ne soyons pas complexés et reconnaissons pour une fois que nos vaillants pasteurs déconnent souvent !Ce n’est pas en nous voilant la face et en les suivant aveuglement que nous iront au paradis.Cela me déçoit quand je vois des intellectuels qui se laissent bernés par leurs leaders religieux comme s’ils ne connaissaient pas distinguer le bien du mal.Laissons Dieu en dehors de tout cela car ceci est un débat purement politique.Il faudrait que tu penses également à nos chers imams et nos chefs coutumiers politiciens !Encore une fois chapeau.

      Répondre à ce message

  • Le 13 août 2013 à 19:09, par JP
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    N’est pas une révélation d’en HAUT ?J’ y crois fort

    De même k moi je s8 tourmente comme Judas après avoir trahi JÉSUS
    Et même tente de savoir si le SAINT ESPRIT a été consulte même si les fidèles ne sont pas consultes ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 12:29, par tam-tam
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Ecoutez, la religion n’a rien avoir avec la politique. Seule les corrompus parlent de politique. La religion musulmane interdit de faire la politique car on ne peut pas faire la politique sans mentir ce qui est condamnable. Imams si vraiment vous croyez à ALLAH ne vous y mêlez pas car pouvoir ou opposition chacun défend ses propres intérêt.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 17:10, par sister
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    "les endroits les plus sombres de l’enfer sont réserves aux indécis en temps de crise" DANTE (INFERNO)

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 17:23, par Light
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci frère Issaka, J’espère que nos responsables spirituels prendront vos propos au sérieux et nous donneront des motifs bibliques s’ils en ont. L’heure est à la vérité au Burkina Faso et non au sentimentalisme. Si nos leaders chrétiens font semblant de ne pas voir ce pays qui est en train de s’effondrer, ils payeront également le prix. la cartouche ne diffère pas le Politicien du Pasteur,ni le croyant du non croyant. l’homme récolte ce qu’il semé. Ils feront mieux d’éclairer nos politiciens afin qu’ils évitent au Burkina Faso le bain de sang tout comme on l’a vu dans beaucoup de pays.Si non si ça arrive ils oublieront tous les honneurs et les enveloppes qu’ils ont peut etre reçu .Quand on a fin on oubli qu’on a mangé hier. Si malgré tout ils veulent se sacrifier,qu’ils épargnent leur enfants petits enfants et tous les innocents Burkinabe qui n’ont pas participé à leur décisions. Ouvrons les yeux. Ceux qui crient paix,paix,ne prophétisent rien mais disent de bonne paroles,ce que les politiciens veulent entendre. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2013 à 23:18, par Tenga
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Regardez comment ils s’affichent fierement avec le fossoyeur de la democratie, peut-etre qu’avant la photo de famille, chacun a empoché des guiro. Et ils vont venir le dimanche nous dire que qui,paye ses dîmes est beni. Une dîme érigée en sacrement dans toutes les églises dites évangéliques. Tous ces pasteurs ne croient qu’à l’évangile de la prospérité.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2013 à 23:09, par A.g. OUEDRAOGO
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    A mon ami Luc que j’aime beaucoup depuis la jeunesse.

    Être pour le Sénat ou contre le Sénat est d’un choix citoyen. Par conséquent, chacun est libre d‘exprimer sa position. Les catholiques se sont prononcés contre. Les évangéliques se sont prononcés oui. Ou est donc le problème ? Il ne devrait pas y avoir des polémiques sur la position des uns des autres. C’est ne pas parce que toi, tu es contre le Sénat que les autres doivent l’être... Si non, quelle précision exiges-tu des Pasteurs ? Ils ont bien précisé leur position. Oui pour le Sénat ! Je ne comprends pas pourquoi diaboliser à la fois le Sénat et ceux qui sont pour le Sénat ? Je convaincu que ce n’est pas ceux qui sont contre le Sénat ou ceux qui sont pour le Sénat qui détiennent le bonheur et l’avenir du Burkina Faso mais Seule Dieu. Qu’il bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2013 à 23:12, par A.g. OUEDRAOGO
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    A mon ami Luc que j’aime beaucoup depuis la jeunesse.

    Être pour le Sénat ou contre le Sénat est d’un choix citoyen. Par conséquent, chacun est libre d‘exprimer sa position. Les catholiques se sont prononcés contre. Les évangéliques se sont prononcés oui. Ou est donc le problème ? Il ne devrait pas y avoir des polémiques sur la position des uns des autres. C’est ne pas parce que toi, tu es contre le Sénat que les autres doivent l’être... Si non, quelle précision exiges-tu des Pasteurs ? Ils ont bien précisé leur position. Oui pour le Sénat ! Je ne comprends pas pourquoi diaboliser à la fois le Sénat et ceux qui sont pour le Sénat ? Je convaincu que ce n’est pas ceux qui sont contre le Sénat ou ceux qui sont pour le Sénat qui détiennent le bonheur et l’avenir du Burkina Faso mais Seule Dieu. Qu’il bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août 2013 à 20:01, par Moussa
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      Merci grand frère Luc Kourouma.Je vous savais révolutionnaire parce que la dernière fois que j’étais avec vous à l’hôtel Dragon,vous avez raconté des anecdotes concernant le Président Thomas Sankara.Par contre, je suis jaloux que vous me devanciez sur le terrain de Martin Luther King parce qu’étant un traducteur-interprete Français-Anglais,j’ai lu du King.Mais enfin,vous avez tout résumé.Votre message a certainement précipité les choses.Mais ,je puisse vous assurer que les temps ont changé et ceux qui ne percevront pas cela,se tromperont lourdement.

      Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 12:14, par melus
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    je me sens très à l’aise avec cette lettre a la suite de celle des évêques. je pense que les dirigeants de nos pays devraient écouter beaucoup nos évêques et pasteurs des églises. nos politiciens ne sont pas d’autant murent pour souvent affronter certaines difficultés tels les dérapages sociales due aux politicologue politiciennes. car ceux ci comatent pour leur ventre au lieu de se soucier du peuple. si nos dirigeants écoutaient et souvent réagissent en disant leur point de vu à chaque réaction de la population ils pouvaient à 90% éviter certains cas comme celui des étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 20:43, par ZYS
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Le Cri de minuit a retenti. Satan et ses serviteurs en manteaux de brebis sont dévoilés. << 17 Vous, CNEPECI, FECI [les deux grandes fédérations d’églises de Côte d’Ivoire], (FEME/ BFet autres.) vous ! Confréries de sorciers en manteau de brebis, Jésus-Christ vous a vaincus ! Vous voulez manger à la table de Dieu et à la table de César ? L’épée vous poursuivra en plein jour et l’enfer vous recevra. L’ennemi de la terre, c’est vous ! Parce que vous cherchez à bâtir des empires financiers alors vous caressez le péché ? Dieu vous détruira !... Vous, Goliath aux pieds d’argile, ce Message vous frappera. C’est votre tourment qui a commencé. Vous ! Magiciens ! Loups charnus et dodus ! Serpents apprivoisés ! Demeures de Satan, ivres du sang d’innocentes personnes à la recherche du Salut, combien de temps vivrez-vous encore sur la terre ? Et l’enfer et l’étang de feu et tout le séjour des morts ne cessent de crier contre vous : "Condamnation ! Condamnation ! Condamnation !". Pourquoi ? Parce que vous avez pour nationalité l’enfer. >> KACOU PHILIPPE

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre 2013 à 12:55, par Abou
      En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

      La FEME regroupe moins de 15 églises, certes elles sont très grandes. Il existe d’autres fédérations évangéliques avec plus de 30 églises reconnues par l’Etat, mais qui ne sont jamais, jamais consultées, surtout sur les sujets sensibles.
      Et même au sein de la FEME certains n’ont pas été informé des réunions a ce sujet.
      C’est pour vous aider à mieux comprendre la position des responsables de la FEME face a ce gouvernement.
      Tous les chrétiens sont pas membres de la FEME et tous les membres de la FEME ne sont pas partant pour la Sénat, seuls quelques uns veulent entrainer toute la communauté évangélique dans leur jeu d’intérêts. Et pourtant ils se trompent. La jeunesse évangélique ne se laissera pas utiliser cette fois ci.

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre 2013 à 12:31, par Phil
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Merci grand frère KOUROUMA pour cette interpellation pleine d’inspiration de la part de Seigneur. Puisse le Seigneur continuer a vous utiliser dans de pareilles circonstances.
    J’ose simplement supposer n’avoir rien a apprendre a qui que ce soit (surtout pas eux nos leaders), mais je voudrais renvoyer ceux qui ont pris cette décision en notre nom au livre d’Ézéchiel (Chapitre 33 si je ne m’abuse) ; sentinelles que vous êtes (Que nous sommes devrais je dire, mais puisse que vous êtes nos répondants au nom du Seigneur...).

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2014 à 22:10, par le révolté
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    jolie ! le frère. Mais vivons notre chrétienté en nous basant sur la bible et en nous attachant à une église locale qui prêche réellement Christ. Et battons nous pour l’avènement d’une justice libre et équitable, pour l’amélioration des conditions de vie de nos peuples, pour une vraie démocratie. Oublions et renions ces soit disant grands pasteurs dont certains ont déjà vendu leur âme à Lucifer dont ils sont désormais les serviteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2014 à 19:09, par le frère
    En réponse à : Lettre ouverte aux pasteurs du Burkina : « Quelles sont les raisons de votre participation au Sénat ? »

    Bonjour Monsieur,
    J’ai lu votre article.
    Je voudrais savoir si depuis que tu es chrétien tu as choisi une fois de plein gré d’intercéder pour le Pasteur de ton église et probablement pour les pasteurs du Burkina.
    Si tel n’es pas encore le cas et je ne voudrais pas non plus justifier les faits je pense que vos pasteurs peuvent être victimes de l’abandons des fidèles. Ce sont des hommes comme vous et vous devez institutionnaliser dans vos églises des prières pour les pasteurs qui vous enseignent afin que la grâce de Dieu ne les quitte point. Sinon le titre pasteur ne dédouane pas un serviteur de Dieu des pire bêtise qui puissent exister. Vos prières vraies pour eux les évites ses bêtises car la prière du juste a une grande efficacité. Ton message fera une part (la conscientisation) mais leur transformation ne viendra que de ta prière et de la prière de l’ensemble des chrétiens locaux pour la vie de leur pasteurs. Prenez au sérieux ce que je dis. Demande dans ton église des volontaires pour prier sans cesse pour le pasteur de ton église et encourage toutes les autres églises à faire de même. Souvent on voit le réveil spirituel des chrétiens mais on ne voit pas celui des pasteurs ou homme de Dieu. Ils peuvent aussi être dans le sommeil spirituel. Tu as beaucoup d’exemple dans la Bible ou des hommes de Dieu se sont égarés loin de Dieu. Priez donc pour leur âme afin que leur yeux s’ouvrent et restent constamment éveillés quant au ruse du malin. Ne soyez pas sur le fait de l’évidence : "ils sont pasteurs, ils doivent le savoir" Non ! il ne faut pas faire que cette réflexion. Ils faut savoir que le poisson pourrit à partir de la tête. Puisque tu fais partir de ce poisson alors prie pour que la tête ne pourrit pas sinon tout le corps que tu représente pourrira aussi d’une manière ou d’une autre. (quand on insulte les pasteur tu es dedans). Toi prie et Dieu lui même fera le tri. David n’a pas insulté ni honni Saül quand bien même Dieu avait rejeté Saül par sa façon de faire. Il n’a pas porté la main à l’Oint de Dieu. Au contraire il a tué celui qui a apporté la nouvelle de la mort de Saül et de Jonathan son Fils. Il faut couvrir la nudité de tes Pères spirituels tout comme deux enfants de Noé l’on fait pendant que un s’est moqué de sa nudité quand il était soul. Il ne convenait pas pour Noé d’être nu mais c’est arrivé. Le linge sale se lave en famille.
    T’es tu posé la question si le comportement actuel des pasteurs est aussi du à ta responsabilité vis à vis d’eux. Est-ce que tu prie pour eux ? Est-ce que tu les soutient financièrement, matériellement ? Tu dois prier et mobiliser tous les chrétiens à prier constamment pour eux. Dans ton église fait un groupe de prière pour le pasteur et qu’il soit au courant : prier pour sa famille, ses besoins, pour sa sanctification, qu’il soit un canal saint par lequel Dieu va passé pour vous enseigner, vous bénir et vous élever afin que vous soyez des disciples accomplis. Imagine toi si tout le monde prie ainsi avec ferveur pour leur pasteur dans les églises, tu pense que ces pasteurs peuvent faire autre choses que la prière de leur fidèles ? Le comportement de ces pasteurs est un signal de santé du corps pastoral. S’ils sont malades c’est à toi et à moi de les guérir par la Prière et par l’exhortation en toute sagesse et respect. Je sais que tu ne traitera pas durement ton père. aussi si tu crois que ton Pasteur est ton Père spirituel autant ton Père charnel n’est pas parfait tu ne le dis pas sur le web autant ton pasteur est ton père et tu lui dois respect quitte à aller chez lui lui dire sagement ce que tu penses. Donc prier pour le corps pastoral au Burkina. C’est ta prière et ta remarque qui va les changer. Je crois....... Dieu te bénisse

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés