Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

samedi 3 août 2013 à 22h08min

Dans la journée du 1er août 2013, les cités universitaires (Kossodo, Patte d’Oie et Gounghin) ont connu une atmosphère surchauffée. Courses-poursuites entre les forces de l’ordre et les étudiants, incendie de véhicules de l’Etat. A l’origine de ces échauffourées, la décision des responsables du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) de fermer les cités universitaires pour raison de vacances. Opposés à cette décision, les étudiants ont tenu à se faire entendre de la plus bouillante des manières. Beaucoup de choses ont été dites sur les raisons de la montée de la tension. Au cours d’une conférence de presse animée dans la soirée du vendredi 2 août 2013, le directeur général du CENOU, Adré Batiana, a voulu apporter des éclairages sur la situation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

Pour ce point de presse, le patron du CENOU était accompagné du président de l’Université Ouaga 2, Stanislas Ouaro, du commandant de la gendarmerie, Hubert Yaméogo, du Commandant de la Brigade anti-criminalité (BAC), Patrice Yéyé et d’un conseiller technique du Ministre des enseignants secondaire et supérieur. Le but de cet exercice : « éclairer l’opinion nationale sur les causes de la crise que vit actuellement l’Université de Ouagadougou ».

Les faits

Pour protester contre leur « expulsion » des cités universitaires, des étudiants ont organisé une manifestation violente. La veille déjà, les étudiants avaient manifesté en récupérant des véhicules de l’Etat qu’ils avaient parqués au sein des cités. Pour les pensionnaires de ces logements, ce n’est que dans la soirée du mardi 31 juillet 2013, qu’ils ont reçu l’information qu’ils devaient quitter les cités le 1er aout, soit le lendemain.

Mais pour le directeur général du CENOU, « ce n’est pas vrai ». Il a brandi comme preuve des engagements que les étudiants ont signés avant d’intégrer les cités. « Les étudiants étaient au courant. Parce que dans l’engagement qu’ils signent pour prendre les chambres en cité, il est fait obligation aux étudiants de payer le loyer jusqu’au mois de juillet 2013. Que se passe-t-il après juillet 2013 ? Pourquoi le paiement du loyer s’arrête-t-il à juillet 2013 ? C’est parce que les œuvres universitaires cessent lorsque l’activité académique aussi cesse », se défend-il.

Dans les années précédentes, les étudiants avaient été autorisés à rester en cités avec tous les services des œuvres sociales (Cité, Restaurant universitaire, services de santé). Selon les conférenciers, cela relevait d’une mesure exceptionnelle. « En 2011 et 2012, les responsables du CENOU avaient négocié avec le gouvernement sur la demande des étudiants, vu que les vacances tenaient juste pour le mois d’août, que les étudiants puissent bénéficier des œuvres universitaires pendant ce mois-là. Le gouvernement avait alors accédé à cette requête. Je dis bien que c’était une mesure exceptionnelle », a expliqué Stanislas Ouaro, président de l’Université Ouaga 2.

Mais pour 2013, le gouvernement a rejeté la demande des responsables du CENOU. « Cette année, l’Université a fixé son calendrier conformément à la loi qui donne deux mois de vacances aux enseignants d’université. En marge de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat consacrée aux EPE tenue les 25 et 26 juillet 2013, nous avons eu une rencontre avec le Premier ministre au tour du calendrier universitaire. Au cours de cette réunion, il a été reprécisé que le suivi du calendrier universitaire tel que défini est maintenu. Les cours s’arrêtant en fin juillet, les œuvres universitaires cessent également », a ajouté Pr Ouaro.

Face à ce refus du gouvernement de prolonger les œuvres universitaires au-delà de l’année académique, les responsables du CENOU n’auraient pas eu le temps d’informer les étudiants par écrit avant la date du 31 juillet 2013.

Comment la situation a dégénéré dans les cités ?

Selon le commandant de la gendarmerie, Hubert Yaméogo, dont les éléments étaient déployés dans les cités de la Patte d’Oie et de Gounghin, la situation nécessitait l’intervention des Forces de l’ordre : « Nous étions en face d’une manifestation non autorisée par l’autorité publique et le droit commande que l’on rétablisse la liberté d’aller et de venir des personnes et de protéger leurs biens. Cela commandait déjà que l’on puisse intervenir ».

Ces propos ont été soutenus par le commandant de la BAC, Patrice Yéyé, qui avait en charge la cité de Kossodo. « Nous avions pour instruction d’inviter les étudiants à libérer les cités. Nous sommes arrivés sur les lieux à 16 heures. Nous avons trouvé des étudiants qui avaient récupéré des véhicules de l’administration. Pacifiquement nous leur avons demandé de quitter la cité. Ils ont évidemment refusé d’obéir. Dans cette cité, nous avons compris que les étudiants avaient déjà préparé le terrain parce qu’après avoir retiré les véhicules de l’administration, ils les avaient pré-positionnés de façon stratégique tout au tour de la cité. Ils ont même eu le temps d’aller acheter de l’essence en ville. Dès qu’ils ont refusé de quitter pacifiquement, immédiatement nous avons compris que les rôles étaient joués. Par groupe, ils ont pris position auprès des véhicules et ont commencé à les abimer. Eu égard à cette situation, le dialogue a été interrompu et nous nous sommes vus dans l’obligation d’intervenir et c’est ce qui a été fait. Nous avons également fait appel aux sapeurs pompiers qui nous ont aidés à éteindre le feu », a-t-il raconté.

Le bilan

Si l’on ne déplore aucune perte en vies humaines, les dégâts matériels sont importants. Selon le commandant Yaméogo, 3 véhicules ont été incendiés à la Patte d’oie dans la rue et 2 autres à Gounghin. Les éléments de la gendarmerie ont également procédé à l’arrestation de 11 personnes dont 7 étudiants et 4 non étudiants.

A la cité de Kossodo, ce sont 11 véhicules, 15 vélomoteurs de l’Etat qui ont totalement été incendiés, 16 autres véhicules ont été détruits. La BAC, qui compte deux blessés dans ses rangs, a indiqué avoir interpellé 38 personnes dont un de la communauté étrangère qui était de passage au Burkina et un cireur qui vivait en cité. Toutes ces personnes, selon les responsables des Forces de l’ordre, ont été entendus et conduits devant le procureur.

Les négociations sont toujours possibles

Les étudiants expulsés des cités ont passé une partie de la nuit à la belle étoile. Après avoir occupé le rond-point de l’Union africaine, ils en ont été chassés au milieu de la nuit par des éléments de la BAC. Et pour Patrice Yéyé, force doit rester à la loi. « La liberté de réunion et d’association est un droit qui a été consacré par la loi fondamentale. Elle est cependant assortie de conditions dont les autorisations préalables données par l’autorité administrative. Qu’est-ce qui s’est passé hier ? Lorsque les étudiants ont rompu le dialogue avec les forces de l’ordre et que nous sommes intervenus, ils se sont déplacés par groupes pour aller occuper le rond point de l’Union africaine qui est un grand carrefour où il y a beaucoup de véhicules et ils ont bloqué la circulation. Nous avons considéré cela comme étant un attroupement et nous l’avons traité comme tel. Pour permettre la fluidité du trafic routier, nous étions obligés d’intervenir pour les disperser », a-t-il indiqué.

Chassés à coup de gaz lacrymogènes et de balles blanches, les étudiants sont actuellement, pour certains, pris en charge par des bonnes volontés. Des réactions se font entendre pour condamner ce « traitement inhumain » que le gouvernement a infligé aux étudiants. Pour d’autres personnes, les étudiants paient pour avoir participé massivement aux différentes marches de l’opposition. Mais le directeur général du CENOU se dit toujours disposé à discuter avec les étudiants. Car il y a la possibilité d’instituer la Cité de vacances pour ceux qui sont vraiment dans le besoin. « Ma porte est ouverte et je les invite encore à négocier », a conclu André Batiana.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 août 2013 à 22:48, par Devoir citoyen
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Cette sortie et les piètres explications du CENOU et des forces de l’ordre montrent que nous avons un gouvernement vraiment incompétent qu’il faille chasse et des autorités de l’université et du CENOU nulles a chier. Comment depuis plus de 25ans on sait que les cites sont indispensables aux étudiants les deux mois de vacances et chaque fois les étudiants doivent négocier pour rester et les autorités universitaires doivent aussi aller négocier le chef de gouvernement pour avoir une rallonge de budget ? Ou est parti la proactivite et l’esprit de prévention de nos soit disant intellectuels de l’université ? C’est dommage que depuis plus de 25ans que ces problèmes récurrents des étudiants persistent et chaque fois il faut chasser mani militari. J’ai été étudiant en 1993-2001 et voila jusqu’en 2013 voila 20ans après ce sont les memes problèmes. Honte aux autorités de l’université et honte a ces gouvernements incompétents que Blaise nous fabrique a chaque fois. On me dira que c’est normal, car le gouvernement est a l’image de son président. Honte a l’incompétence !!! Honte au régime monarchique et dictatorial de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:16, par Jamanatigui
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Force doit rester à la loi mais encore faut il savoir administrer cette force. Mes amis policiers doivent se rappeler de 2011 où ils etaient obligés d’emballer leur tenues dans des sachets pour aller les porter au bureau. Déteriorer le climat social n’est pas de nature à profiter à qualqu’un.
    Dans un pays où les marches ne peuvent pas changer une loi on ne peut qu’approuver ces genres d’actes condamnables. A un gouvernement têtu ils faut des manifestants violents. Personnes n’est violent ou pacifique de nature. Ce sont les circonstances qui determinent chaque situations.
    La reaction des étudiants est certes condamnables mais compréhensive/

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 17:01, par Le Visionneur
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      Je suis d’accord, avec toi Jamanatigui , les policiers et les gendarmes qui sont parties intégrantes de la société burkinabé,donc connaissant les difficultés que celle-ci est en proie de façon constante, devraient en dépit de leur mission régalienne de L’ÉTAT ,d’assurer la tranquillité publique , savoir ,surtout dans un contexte où le peuple n’est presque plus écouté par le GOUVERNEMENT, concilier maintien de l’ordre et respect des droits des citoyens.
      Les GOUVERNEMENTS passent mais L’ÉTAT demeure et ceci étant, en tout temps, un responsable d’une structure peut être inquiété du fait de son action.
      Que l’humanité tant reconnue à l’Afrique puisse inspirer les cœurs de nos autorités.

      Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:21
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Rien ne peut empêcher le lever du soleil. Patrice Yéyé, Hubert Yaméogo, André Batiana, vous allez payer le prix tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:23, par adama
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Non et non quand le peuple ne vous aime pas ce n’est plus la peine de se décharger sur les étudiants, ces pauvres étudiants qui peut être n’ont même pas de parents au Burkina comme les frères diaspos. Si on peut avoir de l’argent pour subventionner le pelerinage des musulmans, il n’ y a pas de raison de ne pas avoir de l’argent pour faire la zakat à nos étudiants. Si l’état burkinabè peut donner 5 milliards au 2ie pourquoi pas quelques miettes à sa propre université, charité bien ordonnée commence par soi-même non ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:23, par vision
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    vous allez regretter tres prochainema,on vous manipule(je fais allusion forces de securité), la roue tournet ; on se verra bientot

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:23, par maat et thot
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    La pluspart des gens qui animent ce forum ont le BAC et ceux qui ont eu la chance d étudier à l exterieur savent que pendant les vacances les CENOU sont fermés sauf pour des cas sociaux pour qui on organise les cités de vacances ICI on n a jamais refusé cela ! mais les étudiants voulait que cette cité de vacance touche tout le monde ! bande de paresseux, pourquoi refuser de rentrer aider les parents a cultiver ? Les casseurs qui ont été interpelé doivent payer le prix de leur voyoucratie ! ILS ont fait pire que les militaires voyous de 2011....JE propose la création DANS CHAQUE SECTEUR des COMITES DE PROTECTION DES BIENS PUBLICS ET PRIVES....CES COMITES ne doivent pas etre armés ! MAIS si les casseurs et pillards mettent en peril nos acquis ces comités doivent etre armés afin de mieux proteger nos biens et acquis....Je ferai cette proposition a qui de droit des LUNDI

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 13:25, par SHA
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      Mn frère ,si tu es ignard va ailleurs et evite d’enerver les gens, depuis quant il ya des vaccances à l’UO, on te dit que par la faute de se foutu gouvernement les années s’alternent,on ne sait plus d’ou commence les vaccances et les rentrées, c’est le bordel total,la seule raison de ce deguerpissemnt est due au faite de l’engagement total des étudiants contre ce senat,,, il n’ya pas d’autres raisons. mais des gens comme toi, il n’en manque pas,des lèches culs sans conscience prèt à donner leur propre mère pour avoir des faveurs. Je ne suis pas etudiant et n’ayant jamais atteint ce niveau, c’est pour cela j’aimerais un traitement digne pour cette jeunesse qui est l’avenir de notre peuple.Respectons nos futures élites car il n’ya d’avenir sans une veritable éducation !!!!

      Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 15:34, par LeRévolté
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      (maat et thot), Tu fais pitié, vas au diable avec ta compaorose qui finira par t’emporter. Minable !!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 20:50
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      maat et sot, as-tu le CEPE ? si tu sais pas ce que ça veut dire, c’est le certificat que l’on obtient en classe de cm2. Si tu as au moins le CEPE on pourra te répondre, sinon c’est comme parler avec un bout de bois sec. Ta réponse s’il te plait !

      Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:26, par RAYIM
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    vraiment , le regime compaore a tout foutu dans ce faso .des docteurs ,des etellectuel, des acermente`s qui mettent vis a vis sans honte .
    vous etes tout sauf des dignes , des integres.
    et vous vous croyez tout permis . comment pouvez vous deloger des gens comme vous en 48 h .
    meme des annimaux on prend plus de 48h pour le faire , mes cousins peulhs peuvent le confirmer.
    parce que c`est , quyi voulez installer votre merdier de senat.
    dans tout les cas , nous connaissons votre langage , violance ,et rien que violance,

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:33, par maat et thot
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    IL faut créer dans chaque secteur des COMITES DE PROTECTION DES BIENS PUBLICS ET PRIVES ; ....CES comités ne doivent pas etre armés ; Mais si les casseurs et autres pillards continuent de détruire alors il faut armer ces comités car on ne peut pas laisser une bande minoritaire de voyous détruire nos acquis socio- économique ! DES lundi, je ferai cette proposition a qui de droit

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2013 à 23:39, par cellasier
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Soyons réaliste, les étudiants ont bien raison ; même un simple locataire d’une maison à un délai de préavis pour quitter ; c’est la loi du bail qui le dit. Mais pourquoi faire cette injustice à ces futurs dirigeant du pays, c’est donc sure que nos dirigeants actuels gardent une dent contre eux. Je le répète : Quant l’injustice devient une loi pour certains, la révolte devient aussi un devoir pour les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:02, par VERITY
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    MONSIEUR LE DG VOUS ETES UN MENTEUR, TES ARGUMENTS N’ONT PAS DE FONDEMENTS. DIS PLUTOT QUE LES DECISIONS POLITIQUES SONT VENUES DE LA HAUT. NOUS AVIONS CONNU LUNIVERSITE, YA TOUJOURS UNE CITE VACANCE.VRAIMENT TU AS LA MEMOIRE COURTE ET TU REPONDRAS DE TES ACTES TOT OU TARD

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:07
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Le commissaire yeye ferait mieux d etre moins zele, je le trouve un peu zele. Y a eu des commissaires avant lui, il est jeune, il a interet a se calmer !
    A bon entendeur salut !
    La reaction du ministere des droits de l homme ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:12, par blacknikoss
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Ce n’est pas une affaire de negociation. Il faut retablir les etudiants dans des conditions humaines. Vous qui aviez de l’argent pour installer le senat , touvez les moyens pour nourir le peuple et les futurs responsables et leaders de ce pays.
    Vous voulez la chienlit pour accuser l’opposition mais vous etes vaincus au nom de la justice pour le peuple.
    Ne jouer pas, ce n’est rien ce que vous voyez. Il yaura des actions plus reelles dans ce pays.
    Il faudra liberer tous ceux qui ont ete arretes avant toutes demarches.

    Parler a votre president, car il n’est plus le mien puisqu’il ne pense qu’à sa clique de voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:14, par adama
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Non et non quand le peuple ne vous aime pas ce n’est plus la peine de se décharger sur les étudiants, ces pauvres étudiants qui peut être n’ont même pas de parents au Burkina comme les frères diaspos. Si on peut avoir de l’argent pour subventionner le pelerinage des musulmans, il n’ y a pas de raison de ne pas avoir de l’argent pour faire la zakat à nos étudiants. Si l’état burkinabè peut donner 5 milliards au 2ie pourquoi pas quelques miettes à sa propre université, charité bien ordonnée commence par soi-même non ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:24
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Monsieur le DG du CENOU, avec le respect que je vous dois, souffrez que je vous dise que votre justification ne tient pas et c’est vous qui le dite. Le PM vous as dit de fermer les cités en fin juillet et vous les avez fermer manu militari. Plus loin vous dites que vous restez ouvert au dialogue avec les étudiants pour instaurer la cité de vacance pour ce qui en ont réellement besoin. Nul part vous n’indiquez que le PM est d’accord avec cette disposition exceptionnelle ! Pouvez-vous la mettre en œuvre de façon unilatérale ? Je me souviens que lorsque j’étais étudiant, l’année académique allais de mi-septembre, début octobre à fin juin début juillet et non de janvier, février ou mars à juillet et que vers le moi de mai une circulaire du CENOU invitait les étudiants désirant bénéficier d’œuvres universitaire pendant les vacances à s’inscrire. c’est sur cette base que le service minimum était organisée. Pouvez vous nous dire que l’année 2012-2013 est terminée, que les étudiants ont leurs résultats et qu’à la rentrée ils viendront en année supérieur, en redoublement ou bien que d’autres sont exclu de l’Université ? Une situation exceptionnelle exige toujours des mesures exceptionnelles et vous devez le dire tout haut au PM qui maintenant à pris de l’altitude par rapport au peuple. Où allez vous trouver maintenant les étudiants pour remplir ces fiches ? Votre acte découle inévitablement d’une volonté de nuire aux pauvres étudiants car c’est aussi à la veille des concours directs de la fonction publique 2013 que vous perpétrez votre forfait réduisant leurs chances de succès. En tout cas pendant longtemps encore on demandera pourquoi maintenant....

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:27, par Diouldé
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mr Patrice Yeye, je voudrais bien croire que tu sois un gendarme tres renseigné, mais nous faire entendre qu’on ai besoin d’aller jusqu’en ville pour acheter de l’essence juste dans le but de bruler des vehicule à essence, il faut bien que cela vienne d’un grand pandore de ton rang pour paraitre croyable.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 00:52, par Lol
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    chacun récolte ce qu’il a semé. Pour avoir trahi la lutte juste et légitime du synadec, tu as été récompensé et aujourd’hui tu es président de Ouaga II.
    Toi Ouaro, tu es un garçon intelligent et tu pouvais être président d’université sans baisser ta culotte. Pourquoi ? juste pour les duplex, les voitures et les 2ème et 3ème buro.
    Quelle honneur et dignité as tu aujourd’hui ? Le vent change de direction, on a toujours su comment finissent les traitres.
    Si les autorités universitaires sont élus, les étudiants ne seraient jamais dans la rue, car elles prendraient des décisions responsables et ne suivraient jamais un ministre à la solde su pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:24
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Un étranger de passage, qui participe à la casse et aux incendies ? Il y a décidement des gens qui veulent se faire le plaisir de destabiliser le Burkina. Le fait que nous soyons en paix dérange certains étrangers !

    Mais que tout le monde garde son sang froid et fasse preuve de professionalisme pour qu’il n’y ait pas de débordement. Comme ça, les jaloux vont mourir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:28
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mon ami Ouaro quitte dans ça. je sais ce que tu vaux et par ou tu es passé. il faut faire attention à ouat mouss.CONSEIL D’AMI

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:30, par SOS
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mon pays est entrain de sombrer. SOS
    Ce qui nous arrive aujourd’hui au faso est très dangereux, car c’est comme si on utulise un char pour tuer une mouche.
    Le commandant de la BAC Patrice Yéyé lui meme fut resident de la cité universitaire de la patte d’oie. on avait été déguerpi ensemble pendant l’année invalidée de 2000 sans détruire une voiture
    aujourd’hui les choses ont changé il faut que nos manières changent aussi.
    La police doit savoir q les petits frères sont prets à tout.
    Qt a Mr batiana vous etes un medecin apres la mort

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:33, par l’adiabatique
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    svp autorités du burkina,pensez un peu car tout dirigeant doit passer par là !Dans 1 état de droit,on ne doit pas agir de la sorte.Ce sont les futures bras valides et vaillants dirigeant de ce pays que vous traitez de la sorte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:51
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Quelle honte ! Vous les chassez dans la rue, vous les pourchassez meme dans les urues pouir ensuite dire que le dialogue reste ouvert. C’est la vraie pagaile dans ce pays. Je comprends maintenant toute la colere des etudiants. Qu’est-ce qui urge au point que si le gouvernment n’ a pas accepter qu’ on laise les etudiants en cite, et ce n’est que le 25-26 juillet, que vous ne puiisiez pas leur donner un preavis raisonnable ? Dites exactement la raison qui urge tant. Voila maintenant 35 vehicules detruits. Qui va payer ca ? Dans tous les cas, les etudiants que vous avez arretes, vous allez les liberer. Vous n’ avez meme pas des preuves de police scientifique que c’est eux qui ont detruit ces vehicules. Alors, sur quelle base meme vous allez les condamner. Et meme si vous les condamner avec cette justice des acquis, octobre n’est pas loin. Vous allez les liberez et vite. L’ autorite doit se garder d’ etre ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 01:51
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Quelle honte ! Vous les chassez dans la rue, vous les pourchassez meme dans les urues pouir ensuite dire que le dialogue reste ouvert. C’est la vraie pagaile dans ce pays. Je comprends maintenant toute la colere des etudiants. Qu’est-ce qui urge au point que si le gouvernment n’ a pas accepter qu’ on laise les etudiants en cite, et ce n’est que le 25-26 juillet, que vous ne puiisiez pas leur donner un preavis raisonnable ? Dites exactement la raison qui urge tant. Voila maintenant 35 vehicules detruits. Qui va payer ca ? Dans tous les cas, les etudiants que vous avez arretes, vous allez les liberer. Vous n’ avez meme pas des preuves de police scientifique que c’est eux qui ont detruit ces vehicules. Alors, sur quelle base meme vous allez les condamner. Et meme si vous les condamner avec cette justice des acquis, octobre n’est pas loin. Vous allez les liberez et vite. L’ autorite doit se garder d’ etre ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:23, par Burkinbi
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Pourkoi il n’y a pas de cité de vacances ? Les autorités manquent de clairvoyances !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:40
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Alors seigneur Batiana, vous ouvrez votre porte pour discussions a présent après avoir participe engendrer tous ces dégâts matériels ? Quels inefficacité ! Vois devriez plutôt démissionner. A moins d’être nul en management, et insensible aux objectifs sociaux du Cenou, vous devriez avoir pensé a la cité vacances avant votre bêtise de clôture. Vous aves etidie en Europe, non ? Est ce qu’on fermait tout en vacances ? Pourquoi ne pouvez vous pas réfléchir de manière créative ? Ôter décision irresponsable insensée a crée les conséquence que l’on connait, parce que impopulaire que voiset le système dont vous dépendez êtes, vous n’avez que la force "légale" comme ressource. Oui elle a été utilisée et a fait face a la reaction légitime des étudiants aux mains nues. C’est écœurant de voir l’avenir de notre nation traité comme des moins que rien. Que les ignares d’un certain niveau ne comprennent pas la valeur des étudiants je peux comprendre, quand cette ineptie,est démontrée par un soi-disant prof d’université, c’est le somme du comble et je dis merde, et merde. Il ne suffit pas a te,or,des états généraux si on continue de garder des gens comme ça comme gestionnaire de grande chose quand ils peuvent a peinée gérer leur famille de 4. Meg d’alors !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:45, par Shalom
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    C’est archifaux ! Vous etes tous des menteurs. Vous avez fait la force aux etudiants mais seul le Bon Dieu va vous payer cher ce que vous aviez fait.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:50
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Monsieur le chef de la BAC, votre service,fait en général du bon travail, mais cette fois, vous avez failli. Vous nous faites comprendre que vous aviez compris la.stratégie des étudiants selon la disposition des véhicules a votre arrivée, néanmoins vous les avez attaqué, après avoir appelé les sapeurs pompiers parce que ous saviez ce qui allait se passer ? Si la réponse est oui, je dirai que vous n’avez fait montre que de force des muscles plutôt que la force de l’analyse. Vous et vos éléments êtes co-auteurs de destructions des bien de l’état, et si j’étais l’avocat des étudiants j’allais vous le prouver devant la court de justice, quand bien la justice dans notre pays est plus merdeuse que la merde. Vous avez contribuer a déstabiliser la paix sociale, et ce so,t des actes comme le votre qui participeront a mettre le feu a la poudrière de notre soi-disant paix sociale en déliquescence. Je vois,comprends si votre objectif ultime était simplement de charger les étudiants et de crier mission accomplie. C’est un peu stupide. Si vous aviez compris la disposition comme vous semblez en faire montre, alors vous êtes coupable de destruction massive de bien de l’état. Faites votre mea culpa vous même.,

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:52
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Alors, donc le présiden illégitime de l’université (illégitime car n’étant pas oint par les urnes) reconnaît que c’est suite au refus du gouvernement de prolonger les œuvres universitaires que la casse est venue ? Merci pour,cette franchise.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 02:59
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Il manque les étudiants sur cette table pour donner leur version des choses, la version la plus vraisemblable. Chers frères et sœurs étudiants et étudiantes. Ne vous laisser pas battre par le manque de communication. Profiter des médias sociaux et de YouTube pour poster votre réponse a cette conférence. Nous ne sommes plus aux années 90s ou c’est la seule version officielle qui doit compter. Faites votre réplique sur,YouTube et poster ça, ça sera relayé et peut-être partout au Burkina ailleurs. Masquez vos visage et modifiez vos,voix si vois avez peur d’être prix par ces assassins de l’avenir de notre pays et votre avenir en particulier. Le peuple vous soutient, même si nous pensons que vois,devez éviter de détruire les biens publics. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 03:17, par Néssida
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Les pyromanes doivent répondre devant la justice !
    NON à l’impunité !
    NUL n’est au dessus de la loi !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 03:25, par Le rappel
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Libérez vite les pauvres étudiants car vos enfants étudient tranquillement au Canada , aux États Unis , en Europe, au Maroc etc. Honte à vous dirigeants de ce pays. Vous ne paierez rien pour récolter les conséquences. Aux corps habillés tortionnaires sachez que vos petits frères et sœurs, neveux et cousines vous demanderont des comptes. Quand on vous envoie sachez vous envoyer vous même . Votre ministère de tutelle rendra des comptes un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 03:34, par Albert
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Vous voulez que de grands garcons comme eux partent chez les parents pendant les vacances ? c’est pas reflechi et c’est de la mechancete a l’etat pure.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 03:35, par Albert
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Vous voulez que de grands garcons comme eux partent chez les parents pendant les vacances ? c’est pas reflechi et c’est de la mechancete a l’etat pure.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 04:25, par L’Homme qui vit
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Vous faite honte quand vous parlez d’appliquer la LOI dans les situations pareil, mais quand des personnes vident les caisses de l’Etat, on ne les mets pas au arrêt. Le pauvre a toujours tord et ça aussi c’est une LOI.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 04:29, par Romejko
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Les étudiants vont bien sûr signer ces engagements. Ont-ils le choix sinon que de refuser et se retrouver dans la rue. En fait c’est un chantage qu’on leur fait. Et je pense que laisser le CENOU ouvert 2 mois devrait couter moins que les degats que sa fermeture a occasionné. Mais ne sommes nous pas au Faso avec les propos belliqueux des chefs, du genre "on va fermer le cenou et il n y aura rien". Cela est d’autant plus inquietant quand ca vient des profs d’université, sommet supposé de l’intellectualité, de la comprehension de son vis à vis et du compromis. Mais il est vrai aussi que le niveau d’instruction et l’intellectualité ne sont pas forcement liés.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 05:13, par wendyam
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    C’est deplorable mais il faut reconnaitre que le cenou ne doit pas se permettre de donner un delai si bref et les etudiants sont tellement indisplines qu’ils se prennent pour des demi-dieux.En effet,le cenou devait negocier avec une marge de quinze jours pour que certains etudiants passent les concours de la fonction publique avant de rejoindre leurs villes respectives.Chers etudiants,arretez de casser les moindres acquis de l’etat !Regardez autour de vous et dites moi,ou encore des etudiants se conduisent ainsi ?Les interpelles coupables doivent etre juges et condannes.Force est la loi,partout.Les responsables du cenou remplaces.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 05:46, par prosper
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mais le directeur général du CENOU se dit toujours disposé à discuter avec les étudiants. Car il y a la possibilité d’instituer la Cité de vacances pour ceux qui sont vraiment dans le besoin. « Ma porte est ouverte et je les invite encore à négocier », a conclu André Batiana.
    jl faut former les responsables universitaires, la police et la gendarmerie à la gestion des conflits. Avant un bon policier et un bon gendarme était celui qui pouvait courir, rangers aux pieds ; derrière un voleur. Aujourd’hui la moelle épinière ne suffit plus. Il faut utiliser la cervelle. Cela dit on a de la peine a croire que la fermeture de l’université était obligatoire et sans autre possibilité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 05:51, par karlos
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    est ce une maniere de ce defendre ca ?mr les hommes de l’ordre c’est decevant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 05:51, par C2C
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    j’ai vraiment honte de nos autorités qui se disent integre et digne. comment des pères e.famille osent mentir au vu et au su de tout. le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 06:48, par Jagger
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mr Batiana, ta porte est ouverte apres avoir occasionner la destruction de de tous ces bien publiques. Vous etes tenu pour responsable et vous devriez comparaitre au meme titre que les etudiants qui ont ete arretes. Pourkoi n’avez vs pas ouvert cette porte plutot ? Pourkoi avaez donner 24h seulement aux etudiants pour degerpir les ciets ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 06:57, par sanfinan
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Messieurs les autorités, vous infligez des traitements ihnumains à vos enfants : ils sont nos enfants. Quelques soient leur caprices, nos devoirs de parents et de conpatriote nous commandent de les traiter au moins avec humanité. Ils est inpensable qu’une armée de déporte pour aller déloger des étudiants des cités universitaires, alors qu’ils n’ont pas du matériellement le temps d’être informés de l’échec des négociations avec le pouvoir et alors qu’ils espéraient continuer à négocier avec l’autorité administrative. Dans un Etat militarisé, on ptraite des gens de la sorte, mais jamais dans un Eat qui se prétend démocrate. Il s’agit purement un simplement d’un usage disproportionné de la force et d’un abus pur et simple du pouvoir. On ne peut pas traiter des questions de ce genre avec de courte iinterprétation de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 07:37
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Une conférence de presse non convaincante où chacun cherche à protéger son poste.je trouve cette réaction envers mes frères étudiants très minable.Une question à qui de droit : Pourquoi expulser les étudiants par la force ?quand ils ont pris les véhicules, les ont-ils brulés sur-le-champ ?ce dommage incombe aux forces de désordre ainsi que les autoritaires univresitaires.comment comprendre que le gouvernement est capable d’investir des milliards pour un sénat inutile et incapable de financer les 2 mois de vacances des étudiants.Que les interpellés soient libérés sans condition sinon les soi-disant futurs sénateurs deviendront des cibles.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 07:38, par désolé
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Retenons bien les noms de ces mercenaires dont un président d’université pour les jugements post régime !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 07:44, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Plutot que de toujours agir avant de réfléchir,c est par là qu il fallait commencer,cités vacances pour tous ceux qui sont dans le besoin.N est -ce pas maintenant que vous vous êtes rendu compte du mal fait avec des étudiants errant dans la nature qu il faille vous convaincre que si ces étudiants faisaient de la résistance,c est parce qu ils n avaient où aller,donc sont dans l extrème besoin.Et vous l auriez su si un récensement avait été fait dès lors que vous n aviez pas,trois mois avant la date butoir du 31 juillet,une décision formelle du gouvernement d accéder à votre doléance.Ce récensement,vous pouviez le faire parallèlement aux négociations avec le gouvernement ,au cas où.Le manque d anticipation est vraiment le mal dont souffrent nos gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 08:04
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    En résumé, un dossier très mal géré par toute la chaîne de responsabilité. Quand on veut faire quitter son locataire, quel que soit le motif, il y a toujours un minimum de délai qui s’appelle un préavis. Ici, on ne peut comprendre nos responsables d’annoncer la veille pour le lendemain que les étudiants doivent quitter. Maintenant, c’est la honte pour le Burkina d’avoir mis ses étudiants à la rue et les faire dormir comme des SDF. Et, si des étudiantes se font violer en pleine nuit, que fera le gouvernement irresponsable ? Force doit rester à la loi. OUI mais pour tous pas uniquement pour celui qui a les gaz lacrymogènes et des matraques alors que les autres ont que 2 mains pour se défendre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 08:08
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mr le DG du CENOU, vous n’êtes pas crédible dans vos explications. Pourquoi négocier maintenant ? c’était avant, pas aujourd’hui car vous êtes aussi responsable que les étudiants sur le dérapage constaté. Vous devriez démissionner de votre poste pour incapacité à gérer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 08:30, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Que quelqu’un me dise si le Blaiso a fait des études universitaires !!! il ne sait pas ce que c’est une université !!! le mot étudiant lui dit peu de chose car il n’a pas d’enfant à son âge qui fréquente une université ( En tout cas officiellement). Pour lui le Burkina Faso, c’est son royaume !!!

    Je suis deçu du professeur Batiana, on pouvait pensé tout de lui sauf soon allination au pouvoir militaro-dictatorial du petit prince de Ziniaré !!!

    En ce qui concerne le petit Ouara, c’est domage qu’il soit tristement célèbre dès les prémières heures de sa carrière !!!

    Opposition, coutumier, réligieux, sages de tous genres, parent d’étudiant, citoyen du Burkina... Honte à vous pour votre silence et votre crainte vis à vis de ce qui arrive à ces étudiants !!!! tchhhhhrrruuuurrrr

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 08:31, par fraternel
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Il faut tjrs resoudre les probleme au lieu de les deplacer. L action de l administration est a revoir. Il faut toujours le dire, nos responsables malgre leur gros diplome n ont pas la carrure ou le charisme d un bon chef de village. C est une insulte a toute l administration que de dire qu on na pas eu le temps d informer les etudiants. Et puis,quand les forces de l ordre parle ainsi, pourquoi n ont il pas intervenu a l arrondissement 4 qd cetait le desordre, en 2011, pourquoi elles ne sont pas intervenues a ouaga les premiers jours pour les mater.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 08:34, par fraternel
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Il faut tjrs resoudre les probleme au lieu de les deplacer. L action de l administration est a revoir. Il faut toujours le dire, nos responsables malgre leur gros diplome n ont pas la carrure ou le charisme d un bon chef de village. C est une insulte a toute l administration que de dire qu on na pas eu le temps d informer les etudiants. Et puis,quand les forces de l ordre parle ainsi, pourquoi n ont il pas intervenu a l arrondissement 4 qd cetait le desordre, en 2011, pourquoi elles ne sont pas intervenues a ouaga les premiers jours pour les mater.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 09:07, par Amelde
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Bonjour tous

    J’ai regardé le gendarme sur la photo à la RTB et s’il y a une chose qu’on peut dire (au vu de son tic avec ses mains) c’est qu’il était en mission commandé ! De quoi a-t-on peur pour s’ériger de telle manière sur ses frères et sœurs ? Vous devez servir le Burkina pas ses dirigeants s’ils s’avèrent en déphasage total avec les aspirations des Burkinabè !

    De toute façon nul n’est éternel et on soldera les comptes tôt ou tard ; chacun paiera sa compromission.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 09:18, par verda
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    le gouvernement a une fois de plus montré son manque de talent dans sa mission de gouverner. cette situation était évitable pour qui connait le climat actuel sur les campus. la façon de traiter les intellectuels détermine souvent leur image. traitez les en intellectuels ils vous répondront sans doute en intellectuels. vos gloire de médiation internationalle perd tout sens. "A quoi sert la force si on n’est pas malin". le coût de 32 véhicules prenait en charge les vacances des étudiants pour 5ans voire plus. vos 36 milliard serviront mieux à faire la grogne sociale pour la paix gage de toute démocratie. A qui profite la salade de démocratie que le CDP défend âprement ? Un parti dont le seul cadre est le président fondateur c’est ça l’exemple de la démocratie que vous pronez en dilapidant 36milliards ? jugez de vous même chère majorité minoritaire,vous avez emprunté un chemin truffé de dangers à double issues:la honte si vous reculez mais gagnerez la dignité, le sang, la sueur et les larmes de vos gouvernés si vous continuez sur chemin. pourquoi créer des crisent pour gérer après ? Peut etre vous n’avez rien à faire.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 09:23
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    J’ai honte du directeur des CENOU. Tu avais comme solution la cité des vacances. Pourquoi n’avez vous pas proposez cela aux étudiants au lieu de les expulser tous par force ? Maintenant que la situation est grave, tu trouve la solution. je me demande si nos dirigeants n’ont pas un intérêt dans la pagaille, parce qu’ils vont renouveler le stock de véhicules endommagés. (la porte ouverte pour s’enrichir sur le do du contribuable)

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 09:43, par Rama S
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Trop de contradictions Mr le gendarme :
    "Nous avions pour instruction d’inviter les étudiants à libérer les cités "... " Eu égard à cette situation, le dialogue a été interrompu et nous nous sommes vus dans l’obligation d’intervenir et c’est ce qui a été fait"
    De quel dialogue parles vs alors ?
    Idem pr le DG du CENOU et Mr Ouaro
    « Ma porte est ouverte et je les invite encore à négocier » alors vs avez dit ceci : "Les cours s’arrêtant en fin juillet, les œuvres universitaires cessent également "
    Pourquoi n’avoir pas commencer par la negociation ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 09:44, par yennega
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Qu’est-ce que cela vous coûtait-il de négocier ou et faire cette proposition de cité vacance au étudiants avant qu’il y ait autant de dégâts ? c’est souvent dommage la façon dont vous gérez les choses !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 10:40, par Entre nous, Un peu d’humanisme, On est tous burkinabè
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Je pense humblement que LAT pense certainement faire payer aux étudiants le prix de sa lapidation en son temps. Voilà que tout est claire. C’est donc LAT qui est à la source de tout ce débâcle avec toute cette arsenal de violence. Loin de moi de soutenir les étudiants, mais soyons un peu humain. Les étudiants doivent passer les examens en Septembre ; dans quelle conditions voulez vous qu’ils préparent ces examens étant sans logement (à la belle étoile ?). On me dira qu’ils peuvent rejoindre leurs parents. Mais ont-ils tous ce moyen, ou du moins avaient-ils été préparés pour un tel scénario ? L’université a assez de problème et nos étudiants ont assez souffert pour encore subir un tel châtiment. Tout l’effort qui a été consenti pour rattraper les années académiques risque de se fondre dans cette vague de violence, si on ne prend garde...

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 10:46, par constant
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Le gouvernement soutient le voyage des musulmans pour le HADJ avec l’argent de tous mais ne peut pas garantir les oeuvres universitaires pour le mois août !

    Résultat : 32 véhicules détruits, des cadres en formation dans la rue, du gaz lacrimogène dans les airs

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 10:48, par I CAN
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Bande de vaut rien. Votre mensonge vous rattrapera un jour. Comment peut on expulser des humains sans préavis et sortir mentir aux médias que c’est le Gouvernement qui a dit. De toutes les façons nous savons pourquoi ils sont expulsés. Tout simplement par ce que les étudiants adhèrent à la lutte que mènent les patriotes de ce pays. Si c’est ça votre solution, sachez que vous aviez tiré à terre. Aux prochaines marches, nous allons sortir avec nos enfants, vous allez nous tuer tous.
    Sachez que vos noms sont gravés dans nos têtes et vous allez nous le rendre au centuple. Votre retraite sera douloureuse incha Allah !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 10:59, par taryam
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    FORCE doit reste a la loi.oui je suis d,accord car elle est l,expression de la volonte generale.mais force doit reste aussi a la raison.vous etes doue de raison ce pa parce vous avez rsu l,ordre de reprimer que vous devez le fair aveuglement car vous avez des frere parmi ces etudiants.alors fait souvent travaille vos tetes au lieu d,agir moutonnement

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:00, par Tenko
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Seule la Justice, pouvoir independant decidera du sort des etudiants arretés. Salut Cami.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:24, par PCRV:Victoire au peuple
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Personne ne viendra dialoguer après ce qui est s’est passé !Vous avez décidé que la guerre est ouverte, qu’il en soit ainsi et la victoire finale reviendra au peuple et nous n’aurons aucune juridiction du type"Dialogue et Réconciliation, ce sera des procès type TPR avec exécution des sentences"

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:24, par LeRévolté
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    LES ETUDIANTS PAYENT POUR LEUR SOUTIENT A LA REVENDICATION DU PEUPLE.
    LES BURKINABÉ doivent savoir toute la vérité sur nos hommes politiques qui nous gouvernent et surtout LE SYSTÈME CRAPULEUX ET MAFIEUX sur lequel ils s’appuient impitoyablement pour nous faire INCONTESTABLEMENT tant souffrir. LE POUVOIR COMPAORÉ a mis en place un redoutable système de musèlement du PEUPLE INTÈGRE BURKINABÉ ce qui fait que nous avons UN RÉGIME POLICIER où tout est méthodiquement et soigneusement contrôlé et filtré afin de donner au monde extérieur UNE BONNE IMAGE qui masque en réalité LA FACE HIDEUSE d’un régime qui est lamentablement et indiscutablement arrivé à bout de souffle, SON TERMINUS, car il n’a plus rien de bon à proposer !
    Tous, luttons pour l’ASB2015 (alternance sans Blaise en 2015).

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:26, par Hermes
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Que des crack quand on veut laisser la porte ouverte au dialogue on n’use pas de la violence en première intention.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:39, par kfiyaho
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    pour un pays apele pays des hommes integres fesons attentions aux interets egoistes

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:47, par dolomaté
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Mr Batiana vous êtes un professeur d’université ce n’est pas votre rôle la gestion d’un CENOU

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 11:51, par go.djou
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    blaise se bat pour que vous soyez dans les conditio.s pour bosser et vous faites ca à votre pays. revoyez vos strategies de lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 12:18, par le maître
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    je crois que chacun, étudiants comme présidence de l’université exagèrent. que gagne t on à bruler les véhicules sinon que de créer encore des contributions au contribuable. si les cités restaient ouvertes avec un service de contrôle d’accès pour éviter l’occupation par les bandits et cesser les autres services comme la restauration, chaque étudiant qui veut y rester s’engage auprès de la gestion et c’est tout. Et puis avec les vacances, chacun a une famille non. si on sais que la fin c’est c’est juillet, chacun a une famille au moins, pourquoi ne pas en profiter pour aller être utile aux parents plutôt que de devenir un pyromane ? ça rattrape tout cela dans la vie.

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 16:46, par tièkadiyé
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      Toi tu es un âne et rien de plus. Ou plutôt tu es aussi un assassin à l’image de ceux qui posent de tels actes. Dis-moi, l’année universitaire a commencée quand ? Même si tu ne connais rien aux finances, saches que le budget destiné aux oeuvres universitaires est voté pour une année (9 mois au moins). Alors, si tu avais un peu d’intelligence tu te posserait la question de savoir où est rentré le reliquat ? Combien de mois les étudiants ont-ils passé dans les cités ? Je te rappelle que certains ont commencé les cours en mars 2013 d’autres même plus tard.

      Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 12:31, par le maître
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    dans l’écrit de Jacques Théodore Balima il a précisé que pour l’année passé c’était après négociation que l’état a laissé libre cours d’occuper le campus au mois d’août. vous n’ignorez pas que chaque exception devient une loi et un droit. ce sont ceux qui sont au pouvoir qui ne savent pas cela.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 12:35, par Entre nous, Un peu d’humanisme, On est tous burkinabè
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Je pense humblement que LAT pense certainement faire payer aux étudiants le prix de sa lapidation en son temps. Voilà que tout est claire. C’est donc LAT qui est à la source de tout ce débâcle avec toute cette arsenal de violence. Loin de moi de soutenir les étudiants, mais soyons un peu humain. Les étudiants doivent passer les examens en Septembre ; dans quelle conditions voulez vous qu’ils préparent ces examens étant sans logement (à la belle étoile ?). On me dira qu’ils peuvent rejoindre leurs parents. Mais ont-ils tous ce moyen, ou du moins avaient-ils été préparés pour un tel scénario ? L’université a assez de problème et nos étudiants ont assez souffert pour encore subir un tel châtiment. Tout l’effort qui a été consenti pour rattraper les années académiques risque de se fondre dans cette vague de violence, si on ne prend garde...

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 12:57, par sydney
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    "ce n’est que dans la soirée du mardi 31 juillet 2013, qu’ils ont reçu l’information qu’ils devaient quitter les cités le 1er aout, soit le lendemain"

    Vous n’avez pas raison quitté la-bas, vous êtes responsables des conséquences. Libérer les jeunes, ils ont rien faits bande d’irresponsables.

    Si votre bailleur vous informe de quitter sa maison demain matin, qu’est ce vous faites ? je le frapper correctement avant de partir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 13:02, par sydney
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    "ce n’est que dans la soirée du mardi 31 juillet 2013, qu’ils ont reçu l’information qu’ils devaient quitter les cités le 1er aout, soit le lendemain"

    Vous n’avez pas raison quitté la-bas, vous êtes responsables des conséquences. Libérer les jeunes, ils ont rien faits bande d’irresponsables.

    Si votre bailleur vous informe de quitter sa maison demain matin, qu’est ce vous faites ? je le frapper correctement avant de partir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 13:02, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    OK. Donc le pouvoir va fermé à jamais l’UO. Sinon, c’est connu, quand il y a manifestation, les étudiants seront toujours de la partie et en nombre. Ceux qui décident aujourd’hui ont fait de même. Le tueur a peur du gourdin. Mais il est déplorable de bruler les véhicules de l’Etat : Je doute sur la version du commandant. Si les étudiants voulaient bruler les véhicules, ils n’auraient pas attendu le lendemain pour le faire. Ce sont les forces de l’ordre qui ont été les premiers à charger et non le contraire comme le pretend le commandant. C’est juste une question de bon sens et de logique. Quand vous parlez, pensez que ceux qui vous écoutent ne sont pas denués du sens de discernement. Je repete, je condamne la destruction des biens de l’Etat, mais ceux qui sont chargés de maintenir l’ordre doivent aussi éviter de bander toujours les muscles. On peut donc imputer une partie de la responsabilité des dégats aux forces de l’ordre. Il faut peut-relever le niveau de recrutement de ces gens là. Ailleurs, juste à coté, c’est niveau Bac. Comme on aime les comparaisions, on a qu’à les imiter. Les moutons seront mieux garder.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 13:08, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Plutot que de toujours agir avant de réfléchir,c est par là qu il fallait commencer,cités vacances pour tous ceux qui sont dans le besoin.N est -ce pas maintenant que vous vous êtes rendu compte du mal fait avec des étudiants errant dans la nature qu il faille vous convaincre que si ces étudiants faisaient de la résistance,c est parce qu ils n avaient où aller,donc sont dans l extrème besoin.Et vous l auriez su si un récensement avait été fait dès lors que vous n aviez pas,trois mois avant la date butoir du 31 juillet,une décision formelle du gouvernement d accéder à votre doléance.Ce récensement,vous pouviez le faire parallèlement aux négociations avec le gouvernement ,au cas où.Le manque d anticipation est vraiment le mal dont souffrent nos gouvernants.

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 15:12, par sidsoaba
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      si je comprends bien, la porte du dialogue est ouverte.voire grandement ouverte. et que dixit le patron du CENOU " il y a la possibilité d’instituer la Cité de vacances pour ceux qui sont vraiment dans le besoin. « Ma porte est ouverte et je les invite encore à négocier », c’est gravissime ces propos. a-t-il fait savoir aux étudiants que cette possibilité existe ????pourquoi avoir laissé ce gachis et de venir dire des insanités pareilles...de grace, n’ouvrez pas d’autres fronts ..déjà que le SENAT et l’Article 37 sont des ROC (remarquez ROCH) si vous en n’ouvrez, d’autres alors SALUT (SALIF) les dégâts, SINON (SIMON) on est fatigué...et si la solution de la crise socio politique était entre les mains de ROCH, SALIF, SIMON ? Ils n’ont rien à perdre, rien à préserver donc à même de DIRE LA VERITE, RINE QUE LA VERITE AU PF et seront des interlocuteurs VALABLES POUR L"’OPPOSITION....JE SUIS sur que on peut éviter le pire pour ce beau pays..la vérité est là il suffit de ne pas la contourner....merci

      Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 14:09, par Adama
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Donc c’est le Premier Ministre qui a dit de chasser les étudiants parce qu’il a été hué par ces derniers quand il était passé à l’Université. Très bien nous avions pris note.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 14:23, par Toé
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    A cause de petit dejeuner des elèves ya pas de l’argent.le senat ya rapidement 36milliard. Liberer mes freres etudiants

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 14:42
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Toi Batiana, tu mets dehors les étudiants et tu rentres dormir tranquillement chez toi.

    je ne le souhaites pas, mais si cette colère des étudiants se retourne contre toi Batiana. tu penses que la police ou la gendarmerie peut te sauver j’imagine.
    si jamais toute cette colère se retournait contre toi ou les membres de ta famille qu’est-ce que tu dira ?
    de toute façon c’est toi le DG du CENOU. tu les a mis dehors et comme c’est des grands garçons et de grandes filles je pense qu’il pourront te pardonner si non....

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 14:45, par Themis
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Je ne suis plus etudiante depuis un moment deja, cependant j’ai de la compassion pour les etudiants burkinabe. Il faut reconnaitre qu’ils souffrent. Ils souffrent terriblement sous un regime qui semble ne pas porter au coeur les intellectuels.
    On n’a parle d’etudiants qui doivent se reveiller entre 4 et 5h du matin pour esperer avoir une place dans l’amphitheatre. Vraiment ?! Sans parler d’annees accademiques bordeliques. Et pendant ce temps des deputes illetres touchent des cents et des milles a rien faire. On nous parle aussi d’un senat au cout exhorbitant qui sera compose de ces memes pros du salamalek et du beni-oui-oui.

    Dans la situation actuelle, comment sans preavis aucun on ordonne aux etudiants de vider la cite dans les 24h ? Et ceux qui n’ont pas de parents a ouagadougou ? Ce traitement n’est pas seulement inhumain, il revele l’incompetence notoire des responsables depuis le Premier Ministre jusqu’au directeur du Cenou.
    Ca fait mal au coeur, ca donne les larmes aux yeux.
    Quelle vie de misere la vie de l’etudiant burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 15:38, par SIDGOMDE
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    HUBERT YAMEOGO et PATRICE YEYE c’est honteux de votre part.Ou etait la gendarmerie et la police quand les militaires ont manifeste en 2011 ? Fallait que vous sortiez mettre de l’ordre ! Etes -vous sortie ?Quand il s’agit de la population civile,c’est la vous connaissez respecter les lois.Vos visages nous font honte.HONTE A VOUS...................................

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 15:47
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Selon ce que je lis c’est LAT qui a dit de fermer, quand le DG du CENOU l’a approché à ce sujet lors de la rencontre des sociétés d’état. Cela veut dire que le DG malgré l’accord signé n’était pas convaincu du bien fondé de la fermeture. J’ai toujours pensé que ce PM n’était ni intelligent, ni un stratège politique. Des étudiants dispersés dans les quartiers sont plus dangereux que cantonnés dans les cités où on peut les surveiller.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 16:06, par IMPARTIAL
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Ces étudiants bruleurs. Et ce sont des gens comme ça qui disent aimer leur pays. Méfier vous d’un pyromane amoureux. C’est un danger en puissance. Mais je sais compter sur le courage de nos vaillants policiers. Vive la police !!! Vive le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 16:23
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Je suis Burkinabé, mais j’ai honte d’être burkinabé et il y a depuis longtemps que je n’espère plus rien de Blaise et de son gouvernement de maffia sans foi ni loi. Ce que vous infligez tous les jours au peuple burkinabé, vous le paierez sur terre. Vous êtes tous des apatrides.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 16:45, par ben
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    on vois comment les enfants du gouvernement vivent ici au usa : voiture de luxe, maison de luxe, des habillement de stars tres cher, ecole tres chere, les boites de nuits chaque week end. meme les blancs se demandent comment leurs parent gagnent leurs sous. voila que vous chasser nos freees alors que vous memes etre des criminelles economiques ! vous allez payer ca. A houston les boursfeois sont vos enfants !!! honte a vous ! fasonet please let go !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 17:06, par bedjan
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    lorsqu’un cancer est généralisé il ne sert à rien de s’attarder sur des organes précis ou des parties du corps qui seraient les plus atteints !!!!!!!!


    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 20:09
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      Le cancer s’ est metastase. Il ne reste plus qu’ apreparer les funerailles. Et surtout les messes de requiem pour le pardon de tous les peches de ce regime. Bien sur, ce que Dieu lui- meme dans sa grande mansuetude peut pardonner car les peches de ce gouvernment, c’est beaucoup, hein !
      Le Te Deum de la messe de requiem sera chante en do majeur.

      Le Sacristain

      Répondre à ce message

    • Le 4 août 2013 à 20:28, par le cadre
      En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

      j’apprecie cette sortie mediatique des responsables du CENOU ET DE LA SECURITE(GENDARMERIE ET POLICE) POUR expliquer à l’opinion publique la situation de l’UO.Très comprehensif sauf ce qui refuse de comprendre mais si jamanatigui et sidgomdé crois que nous en 2011 et peuvent tentés,tout les jours ne pas demache.Les instructions seront claire,s’ils croient qu’on peut chassé un homme en arme,ils ont tiré à terre.à bon entendeur salut.

      Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 17:07, par Pank Ya Wende
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Du courage les braves etudiants, seule la lutte paie. Pour Ceux qui pensent que le dialogue peut resoudre les problemes au Burkina ils faut se detromper, car le president lui meme a dit qu’aucune marche ne peut charger une donne au Burkina, donc seul le rapport de force peut payer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2013 à 21:11, par burkinabé de québec
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    je voudrais simplement dire ceci :
    - Le PM n’a pas oublié l’humiliation que les étudiants lui ont affligé au cours de l’année scolaire, donc rien d’étonnant qu’il n’accepte pas que les œuvres universitaires soient ouvertes pendant les vacances.
    - M Batiana, M Ouaro, qui de vous deux peut se payer le luxe de se trouver une maison en l’espace de 48 heures si jamais on vous expulsait de là où vous résidez ? A moins que vos nouvelles fonctions vous ont "déjà" permises de vous tapez Ouaga 2000 comme la plupart de vos prédécesseurs ?
    - Dans tous les pays du monde qui se respectent, il y a toujours une cité de vacances et son ouverture n’a pas besoin de l’aval du PM ni de je ne sais quelle autorité incompétente.
    - Enfin, c’est dommage qu’un enseignant de la carrure de M BATIANA dise après tout ce qui s’est passé que ma porte est toujours ouverte. Fermer là pour toujours car ni demain ou après demain, ces étudiants n’auront encore besoin des "Oui M le PM, je le ferai sans problème" comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2013 à 16:58, par sion d’aller resp
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Félicitations, DG du CENOU. Ils se plaignent toujours des conditions d’hébergement mais quand on leur donne l’occasion d’aller respirer du bel air ailleurs ou aider les parents comme nous le faisions à notre temps (quand il n’y avait pas de cités), alors ils cassent tout. Ceux qui seront identifiés comme casseurs et brûleurs devront le payer devant la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2013 à 12:30, par THOT
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Bonjour, je voulais juste savoir qui a donné l’ordre aux Forces de sécurité pour lancer l’assaut contre les Etudiants. J’essaie de faire une analyse sans partie pris pour dire que le dialogue doit primer à tous les niveaux et que les mensonges cessent. 1° Quand il y a une action cela entraine une réaction. Pour dire que la réaction des étudiants est la conséquence de la décision du CENOU. 2° Le DG du CENOU connait bien l’environnement de l’UO pour accepter appliquer une décision dont il n’est pas l’initiateur qui lui est imposée. Cette décision provient -elle du Ministre des Enseignements Sécondaire et Supérieur ? Ou d’un niveau de décision qui dépasse le Ministre à savoir le parti au pouvoir. Toutes les hyphohèses sont en prendre en compte car dans ce pays les mauvaises décisions proviennent des politiciens et non des techniciens.
    En effet, le climat social en de plus en plus en dégradé pour qu’on y ajoute des décisons impopulaires et injustes.3° La situation à l’UO n’est pas clair et le DG du CENOU qui affirme que les vacances dureront deux mois alors que les responsables des UFR négociaient les professeurs pour qu’ils prennent un mois de congé au lieu de 2 mois. 4° Le Burkina est à la croisée des chemins et je pense que tous les acteurs doivent mettre de l’eau de leur vin sinon, on sera dans l’impasse tot ou tard. 5° Les forces de sécurité qui repriment au hasard sacher que ce sont vos frères, vos cousins voire vos enfants que vous maltraités de la sorte. Le Burkina est un grand pays travaillons à le maintenir grand et départageons-nous des idées partisanes des POLITICIENS sans avenir qui ne peuvent plus rien proposer de meilleur au peuple burkinabè. Ils sont coupés de la réalité car ils sont dans l’oppulence et aveuglés par les miettes que leur concède le PF et ont un langage arrogant. Beaucoup seront étonnés un jour et demanderont pardon au peuple burkinabè en public. A ceux qui qu’ils entendre qu’ils entendent et à ceux qu’ils veulent comprendre qu’ils comprennent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2013 à 14:11, par Prophète de Dieu
    En réponse à : Crise Cités universitaires : 32 véhicules détruits, 49 manifestants interpellés

    Je lance un appel solennel à tous les chrétiens du BURKINA et d’ailleurs et à toutes les personnes de bonne volonté qui aiment le BURKINA FASO à prier ardemment pour notre pays. Le président qui quittera son pouvoir que par la force et si tel doit être le cas le sang risque de couler. Seule la prière peut le faire partir dans la paix et sans effusion de sang. Le stade auquel il est parvenu dans son ascension au sein de la franc-maçonnerie exige de lui qu’il verge suffisamment du sang pour acquérir de nouvelles puissances maléfiques. Les armes ne sauront résoudre cette équation, la seule solution pacifique est la prière. Que ceux qui ont des oreilles entendent

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés