Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

mardi 30 juillet 2013 à 21h51min

Entre le pouvoir burkinabè et l’opposition, rien ne va plus. Dimanche 28 juillet 2013, alors que les premiers se félicitaient d’avoir pu tenir le pari de l’organisation des élections sénatoriales, les seconds eux, reprenaient la rue pour crier leur indignation. Tout en maintenant qu’ils s’opposeraient par tous les moyens à une nouvelle candidature du président Compaoré à la présidentielle de 2015. Au sein de l’opinion nationale, certains n’hésitent plus à en appeler à l’intervention d’une médiation. Du président sénégalais ou ivoirien lequel pourrait faire l’affaire ? Ou peut-être les deux à la fois…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
      Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

Dimanche 28 juillet 2013, la confrontation autour de la mise en place du Sénat et de la probable modification de l’article 37 au Burkina, a pris une tournure dramatique par endroit : elle a dégénéré en affrontements violents avec les forces de l’ordre dans certaines villes du pays. C’est notamment le cas à Bobo Dioulasso et à Ouahigouya ou un jeune homme a perdu un œil dans les affrontements avec la police.

A Ouagadougou, les responsables de l’opposition sont parvenus après bien d’efforts, à canaliser les ardeurs d’une foule très remontée et prête à en découdre.

Et dire que l’heure ne semble pas être à l’apaisement. Dans le camp du pouvoir en effet, les responsables n’hésitent pas à mettre en garde l’opposition. C’est le cas du secrétaire exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès, CDP. Pour qui, l’opposition « n’a pas le monopole de la violence ».

Face à cette cristallisation des positions, faut-il attendre que la violence s’exprime à nouveau avant d’agir ? Pour bien de gens en effet, une médiation s’impose donc, et dès à présent.

Sénégal ou Côte D’Ivoire ?

En visite officielle au Burkina, Macky Sall dont le pays a supprimé le Sénat pourrait-il faire office de médiateur/facilitateur entre les frères burkinabè ? Il en a sans doute les qualités.

Contrairement à son prédécesseur qui disputait farouchement le leadership dans la sous-région au Chef de l’Etat burkinabè, lui, garde une approche moins heurtée.

A Ouagadougou, il a intelligemment négocié son virage en répondant à la question de l’opportunité de la création d’un Sénat. Finalement, en l’écoutant, chaque camp a pu trouver dans les mots du sénégalais, de quoi conserver ses arguments intactes.

Ou alors l’ivoirien Alassane Dramane Ouattara pourrait-il lui aussi travailler dans le sens d’un retour d’ascenseur à Ouagadougou ? Les rapports entre ADO et Compaoré sont bien meilleurs, « excellents » disent certains… En tout cas, ils sont nettement mieux que ce qu’ils n’étaient sous la présidence Gbagbo. Et même qu’ils datent d’assez longtemps déjà. Ce qui pourrait, le cas échéant, constituer un atout de poids.

A l’évidence, les solutions existent pour aider le Burkina à sortir de la logique de blocage qui se profile à l’horizon. Mais à condition que toutes les parties partagent la même vision sur la situation politique dans le pays. Or à l’évidence, on est encore loin de cela.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2013 à 16:11, par IB
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Médiation vous avez dit ???? Trop tard le pouvoir a voté son sénat, sans tenir compte de l’avis de la majorité, alors qu’il assume seul les conséquences parce qu’il sera chassé. Comme on le dit souvent il faut réfléchir avant d’agir et non l’inverse. Seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:17, par GO
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    C’est simple. Le président fini bientôt son mandat. C’est bien rien à faire il doit partir. Pour le sénat, avec les 36 milliards, le pouvoir avait même dit que ça allait même dépasser les 36 milliards, mais comme ça devient un problème, plus personne ne veut parler de cette somme. De toutes les façons, utiliser cette somme pour un barrage, tous les Burkinabé allaient s’en servir toutes la vie.
    On dit souvent chez nous que me faire tomber n’est pas grave. Mais me traiter à terre comme on veut, là c’est se moquer de toutes ma famille. Ce régime se fout visiblement de tous les burkinabé. Mais jamais ça ne va marcher. Ce Burkina, notre cher parti va continuer sans Blaise, je vous assure que les Burkinabé vont vivres mieux et bien mieux. Quelques disait que s’ils persiste avec le sénat, le peuple va massivement manifester à chaque arriver d’un chef d’état dans notre pays jusqu’à ce qu’ils reviennent à la raison.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:23, par Peace
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Je crois que les communautés musulmane, protestante et de la chefferie traditionnelle qui ne se sont pas encore prononcées comme les Evêques de l’Eglise catholique peuvent se rendre utiles ici. SVP, jouez à fond votre rôle avant qu’il ne soit trop tard. Au moins (dans l’ombre s’ils le veulent ) jouez au facilitateur de dialogue.
    Dans le cas contraire, nous serons obligés de vous demander de vous taire à jamais, en cas de déclenchement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:24, par Le rappel
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Qu à cela tienne, mais le premier médecin d un malade c est d abord le malade lui même. Faut il que Mr le docteur es crises sorte sa langue de la bouche. Ce silence le culpabilise davantage étant président de tous les burkinabé . Son seul mot suffit à apaiser tout.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:29, par le burkina d’abord
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    ce serait une honte pour le médiateur attitré de la CEDEAO. Faiseur de paix dans la sous région mais qui fait la sourde oreille chez lui pour les mêmes questions de mal gouvernance. paradoxe personnage

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:39, par ya a boin mèga
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    une médiation pourquoi ? pour revisser l’article 37 ou quoi ? ça jamais ! maintenant si on doit garder l’article 37 comme tel. pas besoin de médiation car le sénégalais et l’ivoirien peuvent appeler leur homologue burkinabé et lui dire de ne pas toucher à l’article 37 ; et la tension baise. médiation s’est pour gagner en temps. quand on atteint l’âge d’aller à la retraite on part pour laisser la place à ses enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:42, par Hitler
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:43, par Kondoungtouly
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Non , non et non ! Laurent BAGBO connait mieux les problèmes de notre faso que ces présidents cités.Il est à mesure de concilier les positions pour une sortie de crise ,parce que de crise ,il y en a vraiment. Il suffit que le président de la CEDEAO notre compatriote fasse la demande à la CPI pour permettre à BAGBO de rendre service au Burkinabè et cela pourrait contribuer à atténuer la peine qui sera requise contre lui par celle-ci.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:44, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Pour le moment on en est pas là d abord.D autant plus qu au niveau du camp du pouvoir,même si le processus de mise en place du sénat suit son cours comme si de rien n était(logique tant que la constitution ,du moins l article relatif au sénat qui y est consacré,n est pas remis en cause,sinon ce serait l illégalité assurée dans toute action des membres de l assemblée nationale),ce ne sont que les seconds couteaux qui s expriment dans un langage béliqueux.Tout le monde a aujourd hui le regard tourné vers Kosyam.Et même si le sénat venait à voir le jour ,je pense que l opposition en ayant,par la voix de son leader ,affirmé qu elle ne boycottera pas les sesssions de l assemblée ,on évitera une crise ouverte pour le moment.La ligne rouge ou dead ligne serait une décision de Blaise Compaoré de mettre en cause l article 37,entérinant ainsi la volonté de son parti ,le cdp.Croisons seulement les doigts et prions Dieu pour que dans sa grande magnanimité,il puisse guider Blaiso à décider en tout âme et conscience et dans le bon sens, sans influence de ses multitudes d obligés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:49, par Goomsida
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    On aura pas besoin d’un mediateur. Blaise est plus intelligent que ca.
    Un mediateur qui va chercher un mediateur ?
    Ca sera la honte alors.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 16:51, par eliane
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    De quelle médiation parlez vous ? le Burkina n’est pas en crise , loin de la ; on assiste seulement a une renaissance de l’opposition tant souhaiter par le président Blaise Compaore qui,depuis a travers le financement de l’opposition ,de la presse,et de la société civile souhaiter l’approfondissement de la démocratie.La crise dont vous parler est une vue de l’esprit attisé par une presse partisane qui a trouver une occasion pour vendre ses journaux ou augmenter ses auditeurs sinon il y a aucune crise au burkina et il en serait ainsi tant qu on restera dans le respect de le constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:04, par Cibal
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Le grand médiateur et facilitateur c’est Blaise lui même. Qu’il s’exprime sur la situation. Son silence complice inquiète plus d’un.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:07, par l’ami du peuple
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Nous avons besoin ou bien DR KOUANDA ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:08, par Nobga
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Je ne pense pas que notre bravekê veuille ou rêve même d’être supplanté dans les histoires de médiateur ou de facilitateur. Seulement le réveil risque d’être douloureux et très violent !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:09, par Néssida
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Un anti-sénat et un pro-sénat doivent-ils se considérer comme des ennemis et refuser de s’asseoir à la même table pour partager un repas ?
    Le débat contradictoire est l’essence même de la démocratie !
    De là à interpréter cela comme une guerre fratricide, je dirais tout simplement que l’auteur de ce article n y a rien compris.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:20, par Badpress
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Pourqoi pas Gbagbo comme facilitaeur ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:29, par Kut kadb tôt foobo
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Et sur quoi voulez-vous que l’opposition fasse des concession ? Sur le sénat ? Ou sur l’article 37. Rien à faire. AUCUNE CONCESSION SUR CES DEUX CHOSES-LA !!!! Blaise et ses sous-fifres sont malhonnêtes. Qu’est-ce qu’ils ont fait de leurs engagements depuis la mort de Norbert Zongo ? Si les opposants sont idiots, qu’ils se laissent encore ... debout !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:37
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    je préfère ATT comme notre prochain mediateur

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 17:43
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Pourquoi un médiateur au Burkina ? Blaise n’a qu’à reprendre tous les conseils qu’il a prodigué au cours des différentes médiations qu’il a mené dans la sous région et commencer à comprendre que le temps est venu pour lui d’en tenir compte et se les appliquer à lui-même pour une sortie politique honorable en 2015. Le choix est en réalité très simple soit il fait une sortie honorable par la grande porte soit il rate sa sortie selon divers scenarii possibles comme le voisin Tandja il y a 3 ans. On a l’impression que nos chefs d’état africains se trompent de guerre car la seule que l’on devrait mener est celle contre la pauvreté et la misère. On ne peut comprendre que la moitié des burkinabè vivent avec moins de 1.000 F CFA par jour en 2013.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 18:03, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Pour le moment on en est pas là d abord.D autant plus qu au niveau du camp du pouvoir,même si le processus de mise en place du sénat suit son cours comme si de rien n était(logique tant que la constitution ,du moins l article relatif au sénat qui y est consacré,n est pas remis en cause,sinon ce serait l illégalité assurée dans toute action des membres de l assemblée nationale),ce ne sont que les seconds couteaux qui s expriment dans un langage béliqueux.Tout le monde a aujourd hui le regard tourné vers Kosyam.Et même si le sénat venait à voir le jour ,je pense que l opposition en ayant,par la voix de son leader ,affirmé qu elle ne boycottera pas les sesssions de l assemblée ,on évitera une crise ouverte pour le moment.La ligne rouge ou dead ligne serait une décision de Blaise Compaoré de mettre en cause l article 37,entérinant ainsi la volonté de son parti ,le cdp.Croisons seulement les doigts et prions Dieu pour que dans sa grande magnanimité,il puisse guider Blaiso à décider en tout âme et conscience et dans le bon sens, sans influence de ses multitudes d obligés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 18:26, par LAS DE LAS
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Quel blocage ici il un rapport de force en defaveur des opposants. Comme on aime le dit la majorité gouverne et la minorité subit en attendant son heure. Donc cher journaliste ou rapporteur point bésoin de médiateur ok

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 19:41, par ONU
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Pourquoi parler de médiation ? Pourquoi se douter que Blaise compaoré ne quittera pas le pouvoir en 2015 ? Réviser l’article 37 est une trahison a notre constitution et le peuple du Faso. Le sénat sera annuler en 2015 par une équipe économiquement roder et qui connait les problèmes économique de notre pays qui n’a pas besoin d’un sénat couteux. Le présidente Blaise Compaoré doit accepter l’alternance par obligation de notre constitution. . Souvenez vous que l’article 37 a été réviser deux fois et on comprenait le pourquoi, a cause de l’affaire Zongo, c’était pour apaiser la tension sociale, le mandat du président qui était de 7 ans est ramener a 5 ans et renouvelable une fois, donc un président qui a eu ses deux mandats doit se retirer et revenir au bout de 5 ans s’il le désire, en 2015 le président Blaise compaoré doit céder son fauteuil. Onu

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 22:24, par toega
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    2015 est nos porte, la jeunesse burkinabé n est pas moins courageux que les autres qui ont acquit le semblant de democratie dans leur pays respectif, Blaise doit laisser sa place a quelqu’un d’autre meme s’il se nomme Nulard, notre pays n’est pas une monarchie.
    Jean Jacque Rousseau a dit : le plus fort n’est jamais assez fort pour etre tjrs le meilleure etc.....
    Mr le President, le temps vs est compté.

    Un proverbe mossi dit : si la pluie du matin ne ramene pas le bouc ds l enclos, celle du soir le fera rentrer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet 2013 à 22:59, par Mon pays ou rien !
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    L’opposition vous a payé ou quoi ?De quelle crise parlez vous ?Si des opposants qui n’ont absolument rien à proposer au peuple veulent s’amuser à mettre le feu dans ce grand pays,nous le vrai peuple leur donnerons la fessée et rien de plus.Ce sont des enfants.Donc,laissez les s’exciter autant qu’ils veulent.Mais s’ils dépassent une certaine limite,nous les recadrerons aussitôt.Aussi,nous tenons à féliciter Zéphirin Diabré qui semble avoir compris le message.Bye !

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2013 à 03:33, par ark2dieu
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Non !! S. Juvenal, Blaiso est trop arrogant pour laisser venir un mediateur dans son pays. Il compte sur ses soldats pour gerer le probleme à la "Bachar al-assad". C`est quand meme lui tu sais. Ils n`ont toujours pas deposer leurs armes depuis 1987.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2013 à 06:49, par le guru
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    le Burkina peut s"en sortir seul dans ce problème il suffit que le président Blaise dit simplement qu’il ne se représentera plus en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2013 à 09:39
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Ce régime qu’est le CDP n’écoute personne et son chef de file le traduit dans ce entretien.
    Et d’ailleurs c’est des fouteuses d’aller en côte d’ivoire pour faire connaitre sa position fasse pour la mise en place du CHIENAT.

    La vérité rattrape toujours.
    NA LARA EN SARA

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2013 à 09:56
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Ce régime qu’est le CDP n’écoute personne et son chef de file le traduit dans ce entretien.
    Et d’ailleurs c’est des fouteuses d’aller en côte d’ivoire pour faire connaitre sa position fasse pour la mise en place du CHIENAT.

    La vérité rattrape toujours.
    NA LARA EN SARA

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet 2013 à 10:15
    En réponse à : Macky Sall, Alassane Ouattara : Possibles médiateurs au Burkina ?

    Ce régime qu’est le CDP n’écoute personne et son chef de file le traduit dans ce entretien.
    Et d’ailleurs c’est des fouteuses d’aller en côte d’ivoire pour faire connaitre sa position fasse pour la mise en place du CHIENAT.

    La vérité rattrape toujours.
    NA LARA EN SARA

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés