Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

jeudi 25 juillet 2013 à 10h43min

C’était l’un des temps forts de la manifestation organisée par la coalition contre la vie chère, la CCVC, le 20 juillet 2013 à la place de la nation. A savoir le discours prononcé par son président, Tolé Sagnon. Moins d’une semaine après, les commentaires continuent d’affluer autour de cette sortie médiatique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
       Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

Le front syndical burkinabè serait-il divisé sur la question de l’alternance et plus spécifiquement concernant la mise en place du Sénat au Burkina ? Officiellement, la réponse est non, si l’on s’en tient à la trentaine de noms et de sigles qui ont signé la déclaration lue par le président de la CCVC, le samedi 20 juillet 2013 à la place de la nation.

Et c’est tant mieux pour l’unité syndicale burkinabè, devrait-on dire. Même si, comme le soulignait un responsable syndical un peu plus tard, une marche eut été selon lui, plus appropriée dans le contexte actuel.

Reste à présent à convaincre une partie de l’opinion quant aux mots choisis pour s’adresser à eux.

Volée de bois verts

On le sait désormais, Tolé Sagnon n’a pas été tendre avec les leaders de l’opposition dans son discours de meeting.

Car en dépit du fait que ces derniers avaient ouvertement appelé leurs militants à sortir pour renforcer la mobilisation du 20 juillet 2013, le patron de la CCVC leur a adressé une salve de formules qui n’ont rien d’amicales.

Fustigeant au passage aussi bien ceux-là qui, dit-il, découvrent les zones rouges de la capitale alors même qu’elles existent depuis longtemps, il n’a pas non plus épargné les dirigeants actuels du pays. « Eux qui découvrent les vertus de la marche, eux qui regardaient avec mépris les marches que nous organisions et qui nous conseillaient de marcher et même de courir  » ajoutera-t-il, manifestement remonté.

Encore le Sénat

Sur le Sénat, il n’a donné à aucun moment de son intervention, l’impression de soutenir l’opposition dans son bras de fer avec le pouvoir : « C’est pourquoi dira-t-il, camarades, le processus actuel de mise en place du sénat, les velléités de révision de l’article 37 malgré leur actualité et leur importance, ne doivent pas figer toute l’attention du peuple burkinabè ! La plus grande vigilance doit être observée ». D’où cette invite à ne pas s’en tenir à des questions de personnes à tête du pays.

Pour cet autre militant rencontré, les rancœurs du passé n’y seraient pas étrangères. Car mal digérées. Et bien de gens ont, semble-t-il, encore en mémoire les trahisons qui ont fini par mettre le « Collectif » sur cale, aux lendemains de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

En renvoyant dos-à-dos pouvoir et opposition, le président de la CCVC cherche sans aucun doute à rester à équidistance des chapelles politiques. A Et au besoin à conserver sa marge de manœuvre par rapport aux différents courants actuels. A défaut sans doute de ne pouvoir obtenir l’acceptation des candidatures indépendantes aux élections municipales et législatives comme ils le souhaitent.

Mais jusqu’où pourra-t-il tenir une telle position, à un moment où des leaders syndicaux auraient, dit-on, donné leur accord pour siéger dans le futur Sénat ? Difficile assurément…

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juillet 2013 à 20:59, par Le. Sage X
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Si d’aventure Tôlé Sagnon allait au sénat ce serait au titre de la chefferie traditionnelle pas du syndicat. Point barre.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 07:57, par Diouldé
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Même à titre personnel, (nomination par Blaise par exemple) Tolé Sagnon n’a le droit d’y aller.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:11, par indjaba
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Mr Tolé, imaginer un instant le Burkina seul, petit pays pauvre COMMUNISTE dans la région sahélienne ! Comment va-t-il s’intégrer dans des vision d’organisme tels l’UEMOA, l’UA, la CEDEAO etc. Cela conduira à un isolement donc à plus de paupérisation. Mr Tolé soyez réaliste, car le temps du communisme (que nous avons tous applaudi en son temps) est révolu. Arrêter de combattre l’opposition même si elle n’est pas au top et a une autre idéologie politique. Combattons l’ennemi commun à moins que le CDP et son Sénat ne soient pas votre ennemi. Je savais que Tolé n’aimait pas l’opposition mais je me disais que s’il était obligé de choisir entre l’opposition et le CDP, il préférerait l’opposition. Mais hélas, je me suis trompé. En cas de force majeur, le général préfère son CDP et son Blaiso. On a simplement tout compris.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:16, par ALLAH KO TCHAN
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Bonjour Chers internautes, nous n’avons pas trop d’informations sur TOLE Sagnon. Mais je trouve inconcevable qu’un retraité continue à diriger nos structures syndicales. SOS tout ce qui ont des infos fiables sur ce monsieur qu’il nous publie ( accointances politiques, Lieu d’étude des enfants---) Il faut de la transparence sur la vie de tous ceux qui nous gouvernes ( responsables syndicaux pouvoir public)

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:17, par le riche
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Merci Tolé, au moins toi tu as compris qu’avec Blaise, les conditions de vie des travailleurs même si elles ne sont pas tout à fait au top sont mieux garanties avec Blaise qu’avec des aventuriers comme les Zeph, les Bénéwendé et assimilés. Vive Blaise le peuple Burkinabè, vive Blaise, vive la republique. Mr continuer sur la bonne voie en sensibilisant progressivement les travailleurs sur la vision de notre président.

      Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2013 à 22:26, par Ngao
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Ah bon ! T’es pas informé deh.s’il devient senateur , c’est au nom de la ccvc car il a été clair dans son fameux discours du 20 juillet.Pas quelqu’un qui puisse améliorer nos conditions de vie que Blaise, il l’a bien dit.Que veux-tu mon frère ? Il a su bien arnaqué la ccvc. Je ne comprends surtout pas la ccvc, pourquoi garder un loup garou (de surcroit un retraité ayant ses enfants qui étudient à l’extérieur) à la tête d’une institution qui se dit indépendante ?ce qui est sûr au prochain mot d’ordre,je ne sortirai pas.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:28, par Tiraogo
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Le soit disant "Le Sage X" est peut-être très jeune ou ne comprend pas. Mais, vous, vous êtes l’un de ceux qui ont toujours saboté la lutte des travailleurs et des syndicats. Ceux que feu Sankara Inoussa appelait "cube magi". Si avoir des enfants étudiants à l’étranger signifie qu’on appartient au pouvoir, alors ils ne sont pas nombreux les intellectuels opposants. Certes,nous ne devons pas être fiers mais quand même contents que nos jeunes puissent au moins faire des études à l’étranger. Les pouvoirs ont toujours eu peur de l’Université de Ouaga et l’ont laissé tombée. Dans quel pays du monde, connaissez-vous un amphi-théâtre de 1000 à 3000 étudiants suivant un cours sans haut-parleur et écran géant ? Les gens sont obligés de se saigner pour garantir un minimum d’éducation à leur progéniture et vous faites de la récupération politique. Cela n’est pas digne. Maintenant, si Monsieur connaît des situations de détournements de bourses d’études par monsieur Tolé, au profits de ses enfants ou proches, qu’il le dénonce et l’institution judiciaire s’en chargera. Je crois que si Mr Tolé voulait aller à la soupe comme vous l’insinuez, cela faisait déjà belle lurette qu’il en était. La diffamation n’apporte rien aux débats.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:36, par Sangaré
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Mon frère, le peuple du Burkina n’a même pas besoin que des gens comme toi participe à la lutte. Avec une mentalité arriérée comme la tienne...Arrête de faire une fixation sur les enfants de Tolé. Est ce qu’il est le seul à avoir ses enfants hors du pays ? En plus si c’est connu de tous, et s’il y avait le moindre doute sur la manière par laquelle ses enfants sont à l’extérieur, tu ne pense pas qu’on en aurait parlé en tord et à travers dans le pays ??
      En plus, tu parles de ce qui t’arrange !! Est ce que tu sais que les enfants de Tolé avaient boycotté les examens en 1999 dans le fort du mouvement pour les tués de sapouy ? Eh ben non.. T’en savais rien, donc ferme là inculte !!

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:39, par Le Vigilant
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Mon petit "Ngao". Aujourd’hui, il ne s’agit pas de se méfier de ceux qui ont envoyé leurs enfants étudier à l’extérieur avec leurs économies, comme Sagnon. C’est différent de ceux-là qui détournent l’argent du peuple pour le faire, boire leur champagne et construire des villas pour leurs maîtresses, etc. Pour le reste, la CCVC et son président restent sereins, malgré les agitations fébriles des quelques internautes instrumentalisés comme toi. Salut, "Ngao" !!!

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 07:41, par Delwendé
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Au fait, ils cherchent aussi les postes politiques. C’est à défaut qu’on est syndicaliste actuellement et on en abuse. Ils se sentent trahis parce que l’opposition a souvent mangé le gâteau sans eux pas parce qu’elle a accepté le gâteau.
    Du serieux SVP, le peuple n’est pas dupe.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:46, par le démocrate
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Accusations gratuites. Depuis le temps que le pouvoir cherche à convaincre Tolé de venir à la soupe comme certains le dise, s’il devait y aller, il n’aurait pas attendu aussi longtemps.
      Non seulement le peuple n’est pas dupe, mais aussi, il a à l’oeil les instrumentalisés qui racontent leur vie sans savoir de quoi il est question dans la situation politique du pays, encore moins de la teneur du discours du président du CCVC

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 07:41, par ccvc
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Déjà que les populations du Karaborala ont du jouer des coudes depuis des années pour qu’il prenne la tête du canton, aller sièger au sénat s’avère impossible. Il se retirera bientot de tout ce mic mac et tout ceux qui raconte des balivernes iront se trouver un bouc émissaire ailleurs pour déverser leur bile.
    Je n’ai jamais vu pareil peuple ingrat qui lance mord la main qui lui donne à manger. Toutes les personnes qui lancent des commentaires acides, vous étiez où quand le ccvc a obtenu des augmentations de salaires significatives pour toutes les couches de la population ? Vous aviez jeté des fleurs à Tolé ? Je ne trouve pas...
    Alors, je trouve déplacer de venir pleurnicher.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:24
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      mon cher la CCVC ce n’est pas TOLLE SAGNON, c’est bien une coalition non ? le seul et vrai syndicat c’est le PEUPLE

      Répondre à ce message

      • Le 25 juillet 2013 à 09:45, par bayiir biiga
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Loin s’en faut ! La CCVC sera là après lui, mais évitons d’en faire une cible facile. Le message qu’il porte aujoud’hui n’est pas un message personnel mais il a été écrit et validé par la CCVC donc représentatif de la pensée collective. Ceux qui sont sortis à l’appel se sont reconnus dans la CCVC et non dans les partis politiques de l’opposition qui tentent de récupérer cela.

        Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:50, par KGS
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Tu n’as rien dit et tu n’as rien à dire ! Depuis quand il y a eu augmentation de salaire significative au Burkina ? Et sache que personne n’est ingrat dans ce pays. Nous voulons que ceux qui prétendent défendre les intérêts du peuple le fassent (et bien) sans détruire les efforts des autres. Tolé aussi n’est pas indispensable à la lutte, tout comme Blaise n’est pas indispensable au Burkina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 07:52, par il faut s’unir
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Il faut éviter le pire. Le pire c’est la division des partis politiques de gauche et des syndicaux capables d’apporter un changement véritable. Il n’est pas acceptable qu’au moment où l’opposition politique soutient la CCVC celle-ci lui tourne complètement le dos. Le peuple ne suivra plus aveuglement, car il souffre énormément, la stratégie des responsables de la CCVC n’est pas bonne, s’ils ne revoient pas leur copie ils seront isolés par le peuple réel. Pourquoi refuse-t-on aux militants et militantes de marcher pour s’exprimer ? Pourquoi certains dirigeants de la CCVC veulent à tout prix paternaliser la lutte du peuple ? Pourquoi veulent-ils se considérer comme les seuls Leaders ?
    Le peuple veut un changement socialement utile pour le Burkina Faso. Le courant social éjectera tous ceux qui trahiront ou se mettront au travers sa volonté.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:54, par Le Vigilant
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      "Il faut s’unir !!?". Avec qui ? Il faut éviter de s’unir avec des faux-types qui ont déjà feinté la Société Civile au Collectif, pour aller manger avec Blaise. Après qu’on les ait chassé, ils veulent à nouveau profiter de la combativité des structures de la CCVC pour aller manger encore. Cette bande de filous ne nous aura plus. Qui est bête !!?? Nous nous donnerons les moyens pour faire changer les choses en faveur du peuple, mais sans ces adeptes de la courte-échelle. Et tes pleurnicheries d’UNIR-UPCiste n’ y pourront rien !!

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 07:53
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    N’est-ce pas le même Tolé qui a été fait chef de village ? Ceci peut aussi expliquer cela. On ne sait pas quelles sont les forces politiques en présence dans son fief et quel équilibre y prévaut !!!

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:49, par le démocrate
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      C’est quoi vraiment le rapport avec ce dont on parle ici. Pourquoi il est chef ? Ben parce que le peuple de son canton l’a voulu et ça fait des années qu’on le poursuit pour qu’il se mette au service de la région des cascades plutot que d’ingras dans ton genre.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 07:54, par Anti gauche caviar
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tole Sagnon et Cie preferent milles fois Blaise que l’opposition. Ces propos lors du meeting de la CCVC sont sans ambiguïté. A l’opposition de le comprendre et de ne pas compter sur la bande a Tole. D’ailleurs rien n’est surprenant dans l’attitude de Tole, avec le collectif tous les moyens étaient réunis pour faire partir Blaise mais la CGTB/MBDHP/UGEB étaient plus préoccupés de savoir qui devrait le remplacer. Ils passent leur temps a se tromper de combat. J’ai encore en memoire les propos de Halidou a propos de la candidature de Blaise, lui qui nous avaient fait injurier Kanozoe et Blaise lors des marches du collectif. J’attends impatiemment leur révolution, qu’ils nous annoncent depuis des lustres dans Budparga. En réalité TOLE le chef de village et ces amis sont tous de la gauche caviar

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:41, par bayiir biiga
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Le rôle des organisations de masse n’est pas de prendre le pouvoir...sinon ce seraient des partis politiques. Les opportunistes qui veulent s’engouffrer dans la brêche ne passeront pas. Si vous êtes si fort que ça pourquoi vous n’organisez pas une manif tout seul comme des grands.

      Oh pardon, vous ne pouvez mobiliser que votre entourage et la famille, c’est vrai.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:45, par Le Démocrate
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Mon cher petit "Anti-machin, etc.". Quel petit raisonnement ! Tu ne suis même pas l’évolution de la situation. Sache qu’actuellement et à force de travail patient et persévérant, c’est cette "gauche caviar" combattive (SYNTSHA c/Gouvernement) qui a la confiance du peuple et qui du coup, fait trembler la bande de prédateurs qui nous dirigent. La fameuse "opposition" (opportuniste, voleuse de plate-forme) que tu appelles à "ne pas compter sur la bande de Tolé", ne peut malheureusement aller nulle part, sans le soutien de cette bande-là. Et ils en sont conscients. Il faut réfléchir avec la tête, pas avec le ventre, comme tu le fais. Compris ? Tchrrrrrr !!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:08
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Monsieur Ngao, ça ne m’étonnerait pas en effet que ceux qui dirigent actuellement nos syndicats acceptent de siéger au sénat. Si vous remarquez, la plupart d’entre eux sont des retraités qui cherchent une occupation. Siéger au sénat leur serait sans doute un très bon emploi. Il faut donc que les différentes bases soient très vigilantes pour continuer le combat sans eux s’il y a lieu. C’est d’ailleurs quand certains d’entre eux ont pris leur retraite qu’ils se sont rapprochés des autres pour créer l’unité d’action syndicale. Quand ils étaient en activité, ils passaient leur temps à saboter les grèves.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:21, par ibrahimo
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    son discours est syndicalement correcte mais socialement et politiquement inapproprié au regard du contexte national actuel. Il est vrai qu’un syndicat doit être neutre, mais doit savoir aussi prendre ses responsabilités à un moment donné de l’histoire d’un pays comme se fut le cas en 1966.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:23
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      On aime pas le flou. Syndicats flou dirigeants flou, l’heure a sonné

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 09:28, par isac
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      dans ce contexte actuel peut on etre syndicaliste sans faire de la politique ?toutes nos revendications sont adresses a une administration dirige par un parti politique.alors que faire ?tu revendiques,tu es opposant.tu t/opposes,tu es syndicaliste.soyons les deux alors

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 14:54, par LHOMME FORT
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Voilà nous voyons les loups du PCRV sortir de leur cachette, eux qui n’ont jamais pu prendre le train au bon moment.
      Je comprend bien leur crainte du néo libéralisme et leur solidarité endémique avec les groupuscules politico militaires de gauche et Blaise Compaore mais pour des gens qui se disent stratèges, cette sortie est vraiment inopportune.
      Le PCRV VA T IL CONTINUER A CAPORALISER DES JEUNES DANS L’OBSCURITÉ ? SANS JAMAIS SE DÉVOILER ET RECONNAITRE ENFIN QUE LE COMMUNISME N’EST PLUS LA JEUNESSE DU MONDE QUE LES IDÉOLOGIES ONT EU LEUR TEMPS ET QUE MAINTENANT SEULE UNE NOUVELLE VOIE NOUS AMÈNERA VERS DES LENDEMAINS MEILLEURS

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:32, par hood
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Je crois qu’il ne faut juger une personne parce quelle a tenu des propos bien mésuré.Très chère ami TOLE ne sera jamais Sénateur.Il a défendu une Idée (Sachant faire un bon choix.Il ne suffit guère que Blaise quitte le pouvoir et être toujours soumis au même système). On veut tous un changement de régime certes parce qu’on a tous faim !!!Mais imaginez que Blaise ne se présente plus et un opposant décroche le pouvoir et les choses n’avancent de même pas...quel est donc l’effort que nous avions abbattu durant ces tant d’années....Pour ma part je souhaite un changement de régime parce quej’ ai aussi faim autant que vous...Mais cherchons aussi le message qu’il a voulu passer au peuple avant de le juger...N’oublions pas aussi les efforts qu’il a abattu il ya une décennie

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:33, par Conseils
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Il faut que monsieur TOLE comprenne , qu’il ne peut empêcher et interdire un leader politique de quelque nature que ce soit, pour qu’il participe à la marche du CCVC. Avant d’être leader politique, ils sont des burkinabè qui vivent la dure réalité comme tout burkinabè de la base.
    Tout le monde connait les dures réalités du Burkina, sauf ceux qui sont affiliés au pouvoir, au nom de leurs intérêts, et non pour l’intérêt du Pays.
    Donc qu’on laisse les leaders politiques de l’opposition qui ont décidé de participer à la marche du CCVC , en paix. Ils sont libres. Il faut que Mr TOLE sache , que le CCVC ne lui appartient pas personnellement. C’est un mouvement citoyen.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:48, par Le Militant
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      "Conseils". La CCVC a décidé souverainement d’organiser un meeting au lieu d’une marche-meeting. Pourquoi êtes-vous venus tenter de perturber ce meeting ? Si vous voulez marcher, personne ne vous en empêche. On verra après le vote et l’installation du Sénat si vous aurez quelque chose à vous mettre sous la dent. En tout cas, la CCVC va poursuivre la lutte pour la satisfaction des besoins du peuple.
      On vous verra après le 28 juillet, lorsque la fièvre va baisser. Bandes d’opportunistes, voleurs de plate formes !!!

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:09, par Vigilance
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Tout à fait d’accord, la CCVC n’est pas un patrimoine personnel !

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:49, par Badpress
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Moi je ne sortirai plus jamais à l’appel du CCVC. Tolé ferai mieux de se terrer dans son village car son époque est aussi dépassée que celle de Blaise. Comme il est maintenet chef peut-être qu’il a reçu un mercedes 190 et que le mur de son palais clôyure par le prince de Ziniaré. Il faut donc le comprendre car la retraite c’est pas simple pour lui. Il a même boycoté le meeting car on n’attendait pas ce qu’il murmurait pire il nous a insulté mais c’est pas grave il verra la mobilisation du 28 juillet.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:59, par Le Militant
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Ce "Badpress" est fâché parce qu’on a fait échec à leur tentative de perturber notre grand meeting du 20 juillet. Des individus comme toi, la CCVC n’en veut d’ailleurs pas à ses activités. Les anciens ministres de Blaise - néo-libéraux instrumentalisés par la France ne profiteront pas de l’audience et de la force de la CCVC pour accéder au pouvoir et continuer de faire souffrir notre peuple. La peuple a aujourd’hui les yeux ouverts. C’est ça qui te fait mal et te fera encore plus mal. Tchrrrr !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 08:55, par KGS
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Mes chers frères. Ouvrons le bon œil ! Tous ces syndicalistes défendent leurs propres intérêts et non ceux des travailleurs. Dans quel syndicat du collectif CGT-B il y a eu alternance dans la dernière décennie ? Ce sont les mêmes têtes qui dirigent et qui ne tolèrent d’ailleurs pas la contradiction dans leurs organisations. Qui d’entre eux ne court pas derrière son ministre de tutelle soit pour avoir ses largesses ou soit pour avoir un poste juteux ? Je ne parle pas dans le vide. Observez-les ! Cherchez à vous approcher d’eux et vous comprendrez leur nature. Quant à moi, j’ai bien compris et depuis belle lurette.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 17:59, par MEDES
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      KGS !donnes nous des preuves de ce que tu avances !Moi en tt cas je sais que c est Zéphirin qui a signé les PAS en tant ministre de Blaise !Moi jai été au meeting et Tolé est revenu sur l historique des luttes du peuple et voilà pourqoi il dit d etre vigilant !Il parle en connaissance de causes !!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 26 juillet 2013 à 08:32
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Mon cher frère, tu vois où veux tu que j’étale mes preuves ? J’ai bien de les observer, de vous approcher d’eux pour connaitre leur nature réelle ! Je crois que c’est suffisant ! Et puis, s’il y’a eu alternance dans une seule de ces structures, ce serait connu. Il n’ y a pas eu ! Sais tu qu’à la tête de certains syndicats il y a des Directeurs de Projet et des DG ? Si tu ne crois pas, va à la BT poser la question. Et ce qui fait mal, c’est nous connaissons dans quelles conditions ces Messiers ont obtenu ces postes ! Merci

        Répondre à ce message

      • Le 26 juillet 2013 à 10:17, par KGS
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Mon cher frère, tu vois, où veux tu que j’étale mes preuves ? J’ai bien dit de les observer, de vous approcher d’eux pour connaitre leur nature réelle ! Je crois que c’est suffisant ! Et puis, s’il y’a eu alternance dans une seule de ces structures, ce serait connu. Il n’ y a en pas eu ! Sais tu seulement qu’à la tête de certains syndicats il y a des Directeurs de Projet et des DG ? Si tu ne crois pas, va à la BT et pose la question. Et ce qui fait mal, c’est que nous connaissons dans quelles conditions ces Messiers ont obtenu ces postes ! Merci

        Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:07, par wendwaoga
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Chers fantoches sachez qu’on ne plus berner la jeunesse Burkinabé. lisez l’analyse faite par les eveques : notre esprit est bien ouvert maintenant donc personne ne peut tromper encore cette jeunesse.
    ceux qui ne croient pas sauront surpris et ca ne va pas durer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:13, par Le pompier
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    c’est scandaleux !!si vraiment ces syndicats se retrouvent au SENAT ;d’autres centrales bien connues sont à la solde du pouvoir !mais la CGTB ;je ne concevrai pas cette erreurs !!Ceux qui veulent mourir dans le tribunal de l’histoire iront boire une soupe faisandée !!et ils auront des ballonnements !!parce que nous attendons l’épilogue et la fin sera tragique !!wait and see !!

    « Ce sont les tragédies des peuples qui révèlent les grands hommes.
    Ce sont les minables gens qui provoquent ces tragédies »

    THOMAS SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:26, par panga
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    On est fatigue des responsables syndical qui se font voir toujours en se démarquant a chaque fois que des questions sont d’actualités.

    Si une quelconque personne aille au SENAT c’est tout simplement qu’il pense à ses propres intérêt même pas pour ses enfants, sa famille ni pour la nation. Car présentement celui qui vie au Burkina et même d’ailleurs connait les problèmes sociaux que le peuple vie et sais bien que le SENAT n’est pas une priorité pour le Burkina actuel.

    Si malgré ce qui est dit ci-dessus, quelconque personne par s’assoir au SENAT, c’est ne pas avoir le bon sens, c’est être égoïste et c’est être responsable au cas ou il y aura une fracture sociale.

    L’essentiel pour le pays et tout un chacun est d’empêcher la reconduction de Blaise et même ses collaborateurs. Voyez vous même après 28 ans de pouvoir du CDP ce que les étudiants, les fonctionnaires et le peuple dans son ensemble vie comme misère pourtant on a l’or maintenait et en Mago et le pays recule d’avantage (Chômage, criminalité, violence, absence d’une justice crédible, politisation de l’Administration c.-à-d. on nomme au postes de responsabilité ceux qu’on veut et il passe le temps à Pier les deniers publics).

    A BON ENTTENDEUR, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:28, par panga
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    On est fatigue des responsables syndical qui se font voir toujours en se démarquant a chaque fois que des questions sont d’actualités.

    Si une quelconque personne aille au SENAT c’est tout simplement qu’il pense à ses propres intérêt même pas pour ses enfants, sa famille ni pour la nation. Car présentement celui qui vie au Burkina et même d’ailleurs connait les problèmes sociaux que le peuple vie et sais bien que le SENAT n’est pas une priorité pour le Burkina actuel.

    Si malgré ce qui est dit ci-dessus, quelconque personne par s’assoir au SENAT, c’est ne pas avoir le bon sens, c’est être égoïste et c’est être responsable au cas ou il y aura une fracture sociale.

    L’essentiel pour le pays et tout un chacun est d’empêcher la reconduction de Blaise et même ses collaborateurs. Voyez vous même après 28 ans de pouvoir du CDP ce que les étudiants, les fonctionnaires et le peuple dans son ensemble vie comme misère pourtant on a l’or maintenait et en Mago et le pays recule d’avantage (Chômage, criminalité, violence, absence d’une justice crédible, politisation de l’Administration c.-à-d. on nomme au postes de responsabilité ceux qu’on veut et il passe le temps à Pier les deniers publics).

    A BON ENTTENDEUR, SALUT !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:37, par Pag-noor la a loko
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Les syndicats dans leur ensemble ne sont plus crédibles ;
    D’ailleurs le 1er mai 2013, peu de travailleurs sont sortis pour la marche.La récente augmentation du prix du gaz a été presque passé sous silence. Des cadres de la fonction publique, dont certains sont des directeurs de structures, des chefs de projet, des retraités sont à la tête des organisations syndicales. Ils jouissent de certains avantages que les travailleurs lambda n’ont pas et leurs marges de manœuvre sont limités vu qu’ils ont peur d’être éjectés.Vous pensez que ces gens ont les mêmes préoccupations que leur base ? Demander à chaque syndicat de produire la liste de ces membres à jour de leurs contribution. Vous serez étonné de voir des syndicats avec moins d’une vingtaine de membres. L’alternance doit s’appliquer à tous les domaines et pas seulement à la tête de l’état. Des changements au sein des syndicats sont donc nécessaires. Et, tant qu’on va continuer avec des stratégies molles de lutte , les travailleurs n’obtiendront rien. En témoigne les retombées des luttes des syndicats de la santé qui ont du tenir un bras de fer avec l’état pour avoir gain de cause. Et puis franchement, Tolé pense qu’il peut être neutre en ce moment ? Mettre l’état et l’opposition dans le même sac ? Ce serait malhonnête même en se défendant avec ce qui s’est passé avec le collectif. Si l’Etat prend des mesures impopulaires qui ne sont pas de nature à changer les conditions de vie des travailleurs, c’est contre elle que nous devons orienter nos protestations, quitte à "signer un pacte avec l’opposition" qui lutte contre ces même mesures. Et si demain l’opposition accède au pouvoir et prend aussi des mesures impopulaires qui n’arrangent pas les travailleurs, nous nous lèverons contre elle. C’est très simple !

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:26, par le Vigilant
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Tolé a usurpé la place de NAMA (un autre retraité syndical tjrs en tête aussi du syndicat) et un dès leader de la CCVC ,au sein du CES comme premier vice -président de YONLI... Nama a déjà crié haut fort qu’il ira au sénat en coupant l’herbe sous les bandes de TOLE... le partage du gâteau SENAT SE CORSE dur difficile donc l’amertume de Tolé se comprend. .une autre porte d’accès au sénat a été taillé sur mesure pour lui ,celui des chefs coutumier rapidement montée par François Compaoré par le faire rentrer malheureusement pour lui le peuple s’est soulevé fort contre le sénat et la chance d’entrer pour Tolé est devenu une grosse couleuvre qui ne peut avaler... Triste quand on a passé sa vie à tromper le peuple.. et ça , ça va se savoir ..

      Répondre à ce message

      • Le 26 juillet 2013 à 00:29, par Un Vrai
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Vigilant, vous êtes tous sauf un vigilant. Sinon vous auriez dû savoir que la CGTB, depuis le mai 2013, a organisé deux conférences publiques à Ouagadougou et à Koudougou pour donner sa position sur le sénat. Elles ont été animées respectivement par Pr IBRIGA et Juge GNANOU. La position était claire : LA CGTB EST CONTRE LE SENAT. Sinon, dites pourquoi ce n’est pas l’UAS qui partira au sénat et seulement les autres centrales sauf la CGTB.

        Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:34, par Le revolté
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Ce qui est vraiment dommage c’est que la CGTB à travers sa branche armée à l’Université qu’est l’ANEB arrive à berner les étudiants en les détournant de tout processus politique à même d’amener un changement dans ce pays.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:35, par willy
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      ça se voit dans les postes que beaucoup de jeunes Burkinabè ont un problèmes de lecture politique. certains pensent qu’ils faut avoir beaucoup de diplômes et être de facto un analyste politique. Tolé Sagnon a été, on ne peut plus, clair. Le sénat, la CCVC n’e, veut pas. la révision de l’article 37, elle n’en veut pas n’ont plus. Mais au delà de ces rejets, ils être clairvoyant et continuer a se battre quoi qu’il arrive pour la satisfaction des besoins du peuple que nous sommes. On appelle ça "être leader" ! Il faut que nous jeunes arrêtons les procès d’intention. ha , j’allais oublier : les évêques ont dit que la jeunesse est en manque d’honnêteté. Et dans nos débats sur Tolé Sagnon, cela transparait clairement !

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:05, par Ned sa n ra bi eb lemba
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Pag-noor la a loko, tu viens de donner un contre exemple de ce que tu dis. Je sais que tu ignores beaucoup de choses. D’abord le SYNSHA est affilié à la CGTB, et la carte de membre SYNSHA a en entête CGTB. Inutile de te dire que le SYNSHA, donc la CGTB a plus de 20 militants. Ensuite, le SYNSHA est dirigé depuis longtemps (plus de 10 ans) par le même SG qui est à la retraîte actuellement, ce qui n’a pas empêché ce syndicat de s’illustrer très positivement. Alors revois ton analyse, en t’informant d’abord. Et pourquoi pas adhérer à la CGTB via ton syndicat professionnel ?

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:16, par CPI
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Très bien dit... exemple de l’Egypte

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:50, par kansi
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      CHER FORUMISTES JE PROPOSE : ARRETONS DE VILIPANDER TOLE, 1 SEUL INDIVIDU NE SAURAIT ENTRAVER LA MARCHE DE TOUT UN PEUPLE. LE 28 TOUS CEUX QUI INSULTENT ET CRIE ICI QUE TOUS SOIT A LA MARCHE DIRECTION KOSYAM ................. et dans 1, 2 ou 3 ans on reviendra encore à cette même place des nations (pour ceux qui survivront) pour dire les mêmes choses encore, car je crois que le changement dont nous rêvons tous ne peut se faire dans la spontanéité, le régime de thoma sankara en sait quelque chose, tant que le peuple au nom duquel vous sembler parlé ne sera organisé jusqu’au niveau quartier pour d’abord debusquer les fondement de ce régime tout changement à la tête sera vain.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:50
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Je vous demande d’ouvrir les yeux. M. Tolé est pour la modification de l’article 37 sinon comment comprendre qu’il soit à la tête du syndicat depuis tant d’années. Que les travailleurs prennent leur chose en main et ne pas attendre que des retraités défendent vos intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 09:58, par La verité
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    c est maintenant que vous savez que tolé est un acheté ?asseyez vous vous n aviez rien vu encore.demander les enfants de tolé sont ou pour leurs etudes ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 13:57, par bayiir biiga
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Il l’a fait avec ses économies et suivant tes dires, qqun qui a ses enfants à l’extérieur est un achété ? C’est bas comme raisonnement. Si tu as des preuves de détournements de bourse de Tolé, donnes les nous. Sinon, tu la fermes et tu circules esprit étroit et obscur

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:05, par GGGGGGGGGGGGGGG
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Mes chers camarade il faudrait qu’on ouvre l’oeil sur le président de la ccvc. Et d’ailleur il faudrait le changer parce qu’il n’est plus efficace. en plus il faudrait comprendre que moi et d’autre personnes ont participé à la marche du 20 parce que l’opposition nous invitait sinon on vous connait depuis la mort de ZONGO M. SAGNON.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:08, par GGGGGGGGGGGGGGG
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Mes chers camarade il faudrait qu’on ouvre l’oeil sur le président de la ccvc. Et d’ailleur il faudrait le changer parce qu’il n’est plus efficace. en plus il faudrait comprendre que moi et d’autre personnes ont participé à la marche du 20 parce que l’opposition nous invitait sinon on vous connait depuis la mort de ZONGO M. SAGNON.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:21, par Un citoyen éclairé
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    il ne faut pas que l’opposition compte sur des organisations comme le MBDHP, la CGT-B, l’UGEB....vitrines légales du PCRV pour provoquer l’alternance dans ce pays. Le PRCV a son propre agenda politique. Qui passe par le maintien de Blaise Compaoré au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:24
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Quelqu’en soit alpha le peuple reste souverain. Je pense que la CCVC a préferé un meeting à la place d’une marche pour deux raisons :
    - premièrement la CCVC organise chaque année des marches et personne ne se fait gazé. L’opposition a organisé la marche et le pouvoir a réunit les moyens pour gazer les honnètes citoyens. Si la CCVC aussi decide de marcher, le mème scénario risque de se reproduire. Dans ce cas il n’y a plus d’organisation de masse capable de réunir de façon sécurisée le peuple burkinabè sans que le pouvoir ne les reprime. Chose qu’il faut éviter à tout prix.
    - deuxièmement si la CCVC organisait une marche immédiatement après celle de l’opposition, il est fort probable qu’il ait des comparaisons par rapport à la mobilisation de chaque organisation. Rappellons que ces deux organisations doivent travailler ensemble pour le changement véritable au Burkina. De ce fait elles doivent etre des organisations complémentaires et non des organisations qui se rivalisent.
    Nous fils de ce pays, restons vigilant par rapport au comportement de chacun L’histoire nous interrogera tous un jour. Si quelqu’un siège au sénat nous saurons comment le qualifié et le traiter au moment opportun. Restons serins, imperturbables et surtout vigilants. Le peuple aura toujours le dernier mot.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:54, par le démocrate
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Oui mais pourquoi personne ne jette jamais des fleurs à la CCVC quand ils ont des acquis dont certains abrutis qui commentent à tord et à travers ici sont les premiers à profiter ?

    Ne parler pas uniquement de ce qui vous arrange, et reconnaissez le mérite de nos camarades du CCVC.

    Tolé ne doit rien à personne et il dort tranquille le soir avec le sentiment d’avoir fait de son mieux pour sortir certains esprits noirs de l’obscurantisme ambiant dans lequel baigne notre pays.

    réveilles-toi FASO

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 10:54, par NELSON
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Moi je pense que Tolé a donné un message fort. Maintenant si ça fait mal à des politiciens qui cherchent la courte échelle pour accéder au pour c’est leur problème. Mais Tolé a tout simplement dit aux militants de ne pas vouloir le changement pour le changement mais de chercher un changement qualitatif voilà pourquoi il leur demande de s’organiser davantage parce que pour le vrai changement il faut qu’ils soit prêts à recevoir même des balles. ça le journaliste ne revient pas là dessus. Il faut savoir s’inspirer des exemples des autres pour ne pas commettre leurs erreurs. les lybiens, les egyptiens ont eu leurs changements mais ils sont toujours dans la rue et il en sera toujours comme tant qu’il n’aura pas quelqu’un comme Tolé pour attirer leur attention. Si ces genre de changement dont vous voulez au BF allez y mais sans la CCVC c’était le message comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 11:14, par le bon citoyen
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    On voit les choses venir.
    Les leaders syndicaux et de la société civile sont des vendus. ils ont pour rôle d’endormir le peuple.
    Les propos de TOLE ont pour conséquence de casser l’opposition.
    Comment un syndicat peut il fermer les yeux sur la gestion gabégique d’un pouvoir soit disant que ce n’est pas son rôle ? pourquoi le mouvement syndical ne peut il pas changer de dirigeants ?
    Car TOLE est mal placé pour parler alternance, lui qui est la tête du syndicat avant l’arrivée de Blaise au pouvoir

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 11:57, par le démocrate
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Encore un qui ne sait pas comment se passe les élections à la tête de la CGTB. ça se passe par une AG et chaque pose sa candidature. On recherche des candidats à chaque fois parce que personne ne veut prendre cette place, se retrouver au centre et être une cible facile.
      C’est quoi l’alternance ? c’est propre au pouvoir, à la république. Donc revoit les choses avant de t’exprimer cher ami.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 11:30, par La Chasse au sorcieres
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tolé Sagnon doit être destitué de la tête de la CCVC. Ce monsieur est vendu et il faut qu’on fasse très attention pour ne pas être une fois encore dupé par ces vieux malhonnêtes. je suis sincèrement déçu des syndicats et une seule solution reste : soutenir l’opposition car elle au moins lutte pour barrer la route à ces vautours et loups garous qui nous sucent le sang et la moelle depuis plus d’un demi-siècle. Je ne sait pas ce qu’ils feront une fois au pouvoir mais je rêve au moins d’une année 2016 sans Blaise Compaore à Kosyam si DIEU me donne longue vie. Donc à chacun son "Balai Citoyen".

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 11:38, par syndicat vigilant
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Mon Ngao ! au prochain mot d’ordre, on aurait pas besoin de toi. Tu pourras donc rester tranquillement chez toi auprès de ta femme et de tes enfants, si tu en as. Mais saches que nous, les militants avisés et très vigilant, nous sortirons comme nous sommes toujours sortis sans l’aide l’opposition politique profiteuse et casseuse des luttes. Tolé n’a jamais dit que sans Blaise, il n’y a personne qui puisse gouverner, loin de là. Il en appelle à la vigilance et à la méfiance de l’ensemble des membres. Réfléchissez un peu ! et vous verrez . Le syndicalisme, ce n’est pas la conquête effrénée du pouvoir d’état mais une lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. Le renversement de l’appareil de l’état peut être possible au cas où il n’y a plus de dialogue ou bien les luttes sont réprimées énergiquement. Le renversement ne doit pas conduire à quitter une situation X pour retomber dans la même situation x, en parlant de système mais pour aller vers une situation qui améliorera les conditions de vie et de travail qui est l’objectif premier d’un syndicat. Ceci exige des militants, une vigilance. En syndicalisme, il est formellement interdit de faire l’apologie ou mieux la promotion d’un candidat mais il est demandé aux membres la vigilance dans le choix de leur candidat. Ne choisissez pas ceux qui seront contre vos intérêts syndicaux en parlant de la lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. Que ceux là qui ont les oreilles pour entendre, entendent ! Vous n’allez pas profiter des syndicats pour exécuter vos sales besognes ! ce n’est pas l’objectif premier d’un syndicat

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 11:48, par Ibsen
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tole sagnon est chef de village et le ministre Vincent Zakane etait son invité d’honneur. on a tous vu ca a la tele. Ca fait combien d’ans que Tole est chef de la CGTB. Il est fini et cherche a conforter sa retraite. ca sent la haute trahison. le peuple saura traiter tout un chacun.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 14:28, par bayiir biiga
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Balivernes !!! Evite de cracher de telles mensonges. Au lieu de perdre de temps à répondre du mensonge, prends des initiatives et des actions qui permettrons à ton pays d’aller de l’avant au lieu le tirer vers le bas avec ton obscurantisme !!

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 11:49, par Ndali
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Je déplore le niveau de débat ici. Des opportunistes incapables de mobiliser une seule mouche tentent de jeter le discrédit sur TOLE SAGNON et les Syndicats. Maintenant que tout le monde (Pouvoir, Opposition et la composante Syndicale - OSC) est dans la rue que chacun mobilise et se batte pour faire passer ses revendications. A part le CDP et le clan COMPAORE, tout le monde ne veut ni du SENAT ni de la modification de la constitution pour permettre à Blaise COMPAORE de rester au pouvoir. Personne non plus ne veut d’un opportuniste réactionnaire qui viendra poursuivre la même politique que le régime actuel. C’est clair et net. Le peuple aspire à autre chose.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 14:33, par konzoé nifou
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Tole est et demeure un grand et un courageux visionnaire sans égal pour l’instant . Il s’est adressé au peuple et c’est la foule qui réagit depuis lors . Qu’est ce qu’on peut attendre de mieux d’une foule . L’état de foule arrange les zeph et autres . Sinon , comment peut on comprendre qu’un esclave s’offusque qu’on le conseille de ne pas changer uniquement de maître et de apprêter plutôt à briser les chaînes et abolir l’esclavage ?

      Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:25, par Fatogoma
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Pardon webmaster je t’ai fait quoi ? je n’ai pourtant rien dit de mal, voila ce que j’ai posté plusieurs fois le webmaster a bloqué : "Mr Ngao, on ne peut pas vous aider puisque vous ne dormez pas et faites un travail très conscient. Tolé est contre le SENAT plus que vous et dans son discours il dit mieux que ça : "Le problème de notre démocratie ce n’est pas le nombre des institutions mais les causes qu’elles servent". En clair pour Tolé même l’assemblée nationale où siègent tes camarades opposants ne sert à rien, n’étant pas une institution républicine mais plus au service d’un clan voire d’une personne. Arrêtez maintenant vos inepties, Ce Mr a bati l’une des plus grandes et combatives centrales syndicales du pays, il refuse de la mettre au service des intérêts qui sont les votres et dont il a la conviction qu’ils sont diamétralement opposés aux intérêts des travailleurs et de peuple Burkinabé dans son ensemble. C’est ça son crime ? Eh bien comme disent les enfants "vous allez longtemps ici".

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:26, par kiwian
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    non et non au chenal, Peuple du Burkina faso, levez- vous et montrez votre maturité contre cette politique tyrannique de ce régime

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:31, par Vincent
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Un petit rappel, aux législatives de 2002, les partis politiques membres du collectif avaient juré vouloir participer aux élections législatives afin d’avoir des députés et dans le but de déplacer le débat de la rue vers l’assemblée nationale. Alors que les responsables du collectif soutenaient le boycott des législatives de 2002 par l’opposition. Ils n’ont pas été écoutés ni compris en son temps. 10 ans après que sont devenus ces partis ? S’ils sont pas avec le pouvoir, ils ont été simplement fagocités et ceux qui existent peine à mobiliser plus d’un militant. Or les syndicats et Osc membres de l’ex-collectif sont toujours là et continue la lutte pour le pain et la liberté. Le Pr Ki Zerbo dont le parti était membre du collectif et qui avait participé aux législatives de 2002, a peut avant sa mort confié ceci a un des responsables du collectif : " c’est vous qui aviez raison" en rapport avec la situation de 2002. Mais c’était trop tard. Juste pour dire de ne pas nous laisser surprendre. Analysons froidement les choses afin de savoir quel changement nous voulons, si non nous serons tous surpris. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:31, par BAASMAAM
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Rappelez vous que le personnel d’une banque de la place était en grève et un membre que j’appel (yanmayanma) du syndicat chargé de rencontrer les responsables de cette structure afin de trouver une issue s’est soldé par l’embauche d’un ses enfants. Imaginez ce que ça peut paraître au yeux de ces travailleurs. J’estime qu’il y a peu lieu d’accorder du crédit à des syndicats EMBOURBEURS ENFOIRES. Laissez les gens ! ce qui adviendra demain ne vous regarde point barre. Enfoirés là !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:33, par Conscience
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Toujours facile de critiquer. La CCVC a décidé de faire un meeting et pas une marche. Pourquoi vouloir improviser une marche, donner donc l’occasion aux forces de l’ordre de matter la population (il y a des autorisations à demander au préalable) ? Si cela arrivait ce sont les mêmes qui viendront ici dire que la CCVC a "vendu" le peuple.
    Pour ce qui est du senat, Tolé SAGNON ne s’y présentera jamais même si on lui propose une place.
    Il est maintenant retraité et son remplacement au sein de la centrale est en cours.
    A ceux qui le pointent du doigt, disant qu’il habite dans un château, c’est un vendu, ses enfants étudient à l’extérieur, savez vous réellement où il habite ? Avez-vous vu sa maison ? Ok ! ses enfants étudient à l’étranger. Est-il le seul à le faire ? Combien de burkinabè ont leurs enfants qui étudient à l’extérieur ? Sont-ils tous des corrompus ? A t-il seulement été un jour accusé détournement ou d’avoir été corrompu ? Que celui qui répondra par l’affirmative à cette dernière question apporte les preuves et donne des sources fiables.
    Chacun est libre de penser et d’interpréter les choses comme bon lui semble mais, avant de critiquer ou d’affirmer, vérifions nos sources et restons courtois

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:49, par Vincent
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Un petit rappel, aux législatives de 2002, les partis politiques membres du collectif avaient juré vouloir participer aux élections législatives afin d’avoir des députés et dans le but de déplacer le débat de la rue vers l’assemblée nationale. Alors que les responsables du collectif soutenaient le boycott des législatives de 2002 par l’opposition. Ils n’ont pas été écoutés ni compris en son temps. 10 ans après que sont devenus ces partis ? S’ils sont pas avec le pouvoir, ils ont été simplement fagocités et ceux qui existent peine à mobiliser plus d’un militant. Or les syndicats et Osc membres de l’ex-collectif sont toujours là et continue la lutte pour le pain et la liberté. Le Pr Ki Zerbo dont le parti était membre du collectif et qui avait participé aux législatives de 2002, a peut avant sa mort confié ceci a un des responsables du collectif : " c’est vous qui aviez raison" en rapport avec la situation de 2002. Mais c’était trop tard. Juste pour dire de ne pas nous laisser surprendre. Analysons froidement les choses afin de savoir quel changement nous voulons, si non nous serons tous surpris. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 12:53, par farafina
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Mr Tolé sagnon a perdu l’occasion de se resaisir. Celui qui a été spectacteur de la derive du régime Compaoré et meme complice a aujourd’hui quelques choses a reprocher a ceux qui sont venus reveiller le peuple.Mr sagnon si vous n’avez pas le courage de faire des eloges à l’opposition , ayez au moins l’honneur de vous taire.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 13:00, par syndicat vigilant
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    L’ADF-RDA, l’Eglise et bien d’autres organisations de la société civile disent être contre le sénat et la modification de l’article 37 mais n’ont pas pas choisi la voie de la rue. Pourquoi n’avez-vous pas critiqué cette position ? vous qui pensez que la rue est la solution à tous problèmes. Sachez que nous ne sommes pas des ennemis mais des frères ayant des intérêts divergents.

    Pour ceux qui parlent des enfants de Tolé qui étudient à l’extérieur par le biais des enveloppes reçues de Blaise, je pense que c’est insulter l’intelligence de ces enfants. Il n’ya pas que la corruption qui puisse conduire à l’extérieur. Beaucoup d’enfants de pauvres ont étudier et étudient à l’extérieur sans l’intervention des hommes au pouvoir. les conditions d’obtention des bourses sont claires.

    Vincent Zakané à l’intronisation de Tolé Sagnon comme chef de canton, je pense que c’est faire preuve d’une bassesse intellectuelle. En effet, je rappelle que nous ne sommes pas des ennemis.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 13:12, par Le véridique
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    le bien ètre du burkina passe par la suppression du sénat et si Mr Tolé sagnon prétend être un défenseur acharné des interêts des burkinabé il doit cesser de combattre cette opposition parce que les burkinabé se reconnaissent à ses opposants.S’il fait autrement alors il combat le peuple lui méme à travers ses représentants .

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 13:42, par fongnon lecibal
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    moi je veux le changement pour le changement.tout sauf blaise compaoré.meme si c’est un ane,je le préfère mais pas blaise compaoré.tole sagnon a decu il faut le dire.l’opposition et les syndicats doivent faire bloc pour lutter.c’est la vilaine ideologie des syndicats qui nous a conduit dans cette crise sinon blaise serait parti du temps du collectif

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 14:05, par le visionnaire
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Un retraité à la tête d’un syndicat de travailleurs, comment peut-on accepté cette situation ????????? comme le dit le professeur le peuple burkinabé est un peuple mouton point barrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 14:37, par Conscience
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Toujours facile de critiquer. La CCVC a décidé de faire un meeting et pas une marche. Pourquoi vouloir improviser une marche, donner donc l’occasion aux forces de l’ordre de matter la population (il y a des autorisations à demander au préalable) ? Si cela arrivait ce sont les mêmes qui viendront ici dire que la CCVC a "vendu" le peuple.
    Pour ce qui est du senat, Tolé SAGNON ne s’y présentera jamais même si on lui propose une place.
    Il est maintenant retraité et son remplacement au sein de la centrale est en cours.
    A ceux qui le pointent du doigt, disant qu’il habite dans un château, c’est un vendu, ses enfants étudient à l’extérieur, savez vous réellement où il habite ? Avez-vous vu sa maison ? Ok ! ses enfants étudient à l’étranger. Est-il le seul à le faire ? Combien de burkinabè ont leurs enfants qui étudient à l’extérieur ? Sont-ils tous des corrompus ? A t-il seulement été un jour accusé détournement ou d’avoir été corrompu ? Que celui qui répondra par l’affirmative à cette dernière question apporte les preuves et donne des sources fiables.
    Chacun est libre de penser et d’interpréter les choses comme bon lui semble mais, avant de critiquer ou d’affirmer, vérifions nos sources et restons courtois

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 15:07, par marcus
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    je n’adhérerait jamais à un syndicat de travailleurs qui a sa tête un retraité. Rien de personnel, juste une question de bon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 15:25, par Domi
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tolé ne peut pas parler d’alternance car lui même règne sur syndicat burkinabé depuis des années. Et ceux qui lui ont permit de le faire sont ceux qui sont encore au commandes. Aussi soyer en sûr les conditions des travailleurs burkinabé ne pourront s’améliorer avec quelqu’un qui ne travail plus. Il préfère empocher 10 millions qu’un augmentation de salaire des fonctionnaires dont il n’est concerné.
    Alors les syndicat ouvrer l’œil car c’est un infiltré du régime

    Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 16:01, par Bordeaux
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Très Cher "bayir biiga" Vous dites qu’il a envoyé ses enfants avec ses economies ! Bon faisons un petit calcul ! Il semble qu’ils sont trois enfants en France. s’il doit envoyer l’equivalent de la bourse a chaque enfant, ça devrait faire 500 euros chacun. soit 1500 par mois ! sur l’année ça fait 18 000 euros !
      les frais d’inscription font en moyenne 6 000 dans une école privé * 3 ça fait 18 000 soit 36000 ! pour les 3 sur une année ! si chacun devait faire un 4 année d’etude ! ça fait 36000*4= 144000= 94 Millions Fcfa, rien que pour les trois et en 4 ans ! La famille doit vivre au burkina aussi !!!!
      pour avoir 94 Millions pour un fonctionnaire en 4 ans il faut avoir un salaire de Presque 2 Millions par Mois ! C’est quel fonctionnaire au BF qui a ça ?
      Les gars trouvé moi l’erreur ! ne parlons surtout pas d’economie ! tout sauf ça !

      Répondre à ce message

      • Le 25 juillet 2013 à 22:02, par Dan
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Vous êtes fort en calcul et c’est bien. Dites moi une chose. Pourquoi pensez-vous que les économies auraient été réalisées en quatre ans ? Croyez vous que Tolé SAGNON est le seul à avoir un revenu dans sa famille ?
        Votre pseudo est "Bordeaux" et peut-être y résidé vous !? Si tel est le cas, vous n’êtes pas sans savoir qu’en France des jobs étudiants existent et permettent d’arrondir les fins de mois et donc de décharger financièrement les parents dudit étudiant.
        Votre démonstration manque d’un certain nombre de paramètres à prendre en compte

        Répondre à ce message

        • Le 26 juillet 2013 à 09:44, par Le syndicaliste
          En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

          D’accord avec toi, Dan. Le raisonnement de ce monsieur bordeaux (avec "b" minuscule) est très léger. En fait il s’agit d’un vulgaire type qui n’a rien de bon à dire et qui veut parler quand même. Ce qui est grave c’est que y a oisifs sans niveau et qui veulent coûte que coûte participer au Forum de discussion.

          Répondre à ce message

      • Le 26 juillet 2013 à 09:55, par L’ancien étudiant
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        "Bordeaux", tu dis n’importe quoi ! Une fois que les enfants sont en France, y a pas besoin nécessairement que les parents payent leurs études. De plus en plu ils se débrouillent pour payer eux-mêmes leurs études ou pour réduire au strict minimum la contribution éventuelle de leurs parents. Ils ne vivent, ni ne se comportent comme "les boursiers" d’autrefois. Donc ton raisonnement et les calculs qui vont avec sont tous FAUX ! Et comme tu n’aimes pas Sagnon, trouve un autre argument pour l’insulter. Bonne suite et bonne fin dans la vie !!!!

        Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 17:13, par Le Dozo
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Le message de TOLE est clair, c’est ce qui rend certains aigris. Parce qu’il n’appelle pas à soutenir l’opposition, les politiciens (ceux de l’opposition) le dénigrent en disant qu’il dit que seul Blaise peut. En réalité il a mis tous les burkinabè en face de leur responsabilité en leur demandant si on chasse Blaise, qui vous voyez qui peut mieux faire ? Il est de son devoir en tant que syndicaliste d’attirer l’attention du peuple sur les vraies questions. Et c’est ce qu’il a fait. Réfléchissez plutôt aux vraies questions posées au lieu d’attaquer la personne ; si toute fois ces opposants sont au pouvoir que feront-ils de plus que Blaise ? Quelle sera leur politique sociale ? Voici les vraies question. Probablement certains s’attendaient à un soutient de l’opposition de sa part ; c’est peine perdue : le syndicat qui fera ça un jour aura échoué. La vérité rougit les yeux mais ne les casse pas.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2013 à 18:13, par yoyo
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    il est depassé. rappelez vous le 1er mai 2011, ils ont refusé de marché. Tolé est le premier ennemi de la liberté syndicale. il est out. nous sommes à l’heure des TIC, des réseaux sociaux. Personne ne peut y échapper. ne sais- tu pas que la revolution en Egypte et en Tunisie a eu du succès grace aux réseaux sociaux. Tolé dégage

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet 2013 à 11:10, par GUES RIIMA SAWADOGO
      En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

      Un responsable de syndicat doit être alerte c’est vrai ,mais aussi vigilent et discernant ! Nous savons tous que le climat social au Burkina ces temps ci est délétère depuis que les questions de la mise en place du Sénat et de la révision de l’article 37 de la constitution qui n’est plus probable depuis l’interview de François Oumar Compaoré frère cadet du Président du Faso.Ceci étant l’atmosphère actuelle sur la vie de la nation devrait être dégagée de toute prise de position équivoque ! c’est pourquoi Mr Tollé devrait avoir le courage d’assumer ses responsabilités pour ne pas jeter d’avantage le trouble pendant que la nation entière est à la croisée des chemins ; veut il le maintient du régime actuel ? trouve til qu’il n’y a pas de présidentiable au sein des syndicats ou des partis politiques de l’opposition ou même des dissidents potentiel du CDP ? je crois que s’il est sincère du bien fondé de ses luttes syndicales qui sont pour le bien être des travailleurs partie intégrante du peuple Burkinabè , il devrait se réjouir de la présence de militants et sympathisants de partis politiques lors de ce meeting même si ces derniers voulaient en lieu et place d’une marche. La courtoisie voudrait que le langage soit d’un autre ton pour faire comprendre que les syndicats tout comme les partis politiques sont des instruments au service du bien être du peuple mais chacun avec son rôle au lieu de vouloir émousser la ferveur de l’autre !

      Répondre à ce message

      • Le 29 juillet 2013 à 05:20, par Somi
        En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

        Mr.Tole Sagnon doit partir maintenant car il a fait ces preuves et toute personne a des limites,
        Mr.Tole a recu des enveloppes et pas une seule . il ne fait plus l’affaire des travailleurs qu’il laisse sa place aux jeunes syndicalistes
        ou bien voudrait il regner a vie comme Blaise Compaore.
        Tole est corrompu depuis que les valises d’argent circulent.
        Si les Pare Pargui ont recu de l’argent dans le temps
        ce n’est ce syndicaliste qui n’en a pas recu aussi ,pour jouer le jeu du pouvoir en place..

        Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2013 à 05:25, par Somi
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tole est fatigue aussi il joue le le jeu du pouvoir.
    il est corrompu et a force de rester longtemps
    il y a l’usure comme Blaise....il est temps qu’il degage...
    merci pour tout ce qu’il a fait ou a eu comme envelope...
    bye bye Sagnon.....

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2013 à 05:33, par Somi
    En réponse à : Syndicat-partis politiques : Tolé entre les lignes

    Tole est fatigue aussi il joue le le jeu du pouvoir.
    il est corrompu et a force de rester longtemps
    il y a l’usure comme Blaise....il est temps qu’il degage...
    merci pour tout ce qu’il a fait ou a eu comme envelope...
    bye bye Sagnon.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés