Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

vendredi 19 juillet 2013 à 04h45min

Le mal gagne du terrain au Burkina Faso et il est temps de réagir pour changer la donne ! En effet, de plus en plus, l’on rencontre des filles, de surcroît des élèves de 15 à 19 ans, tomber enceintes, hypothéquant du coup, leur scolarité. Et les statistiques sont révélatrices. En effet, selon l’Enquête démographique et de santé (EDS) 2010, au Burkina Faso, près d’un quart des adolescentes (24%) ont déjà commencé leur vie féconde et 19% ont déjà eu, au moins, un enfant et 5% sont enceintes d’un premier enfant.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

Ces adolescentes (15-19 ans) qui constituent 19% de l’ensemble des femmes en âge de procréer, contribuent pour 11% à la fécondité totale des femmes. Ce qui est gravissime, c’est que ces jeunes filles tombent, la plupart du temps, enceintes par ignorance. Résultat, « les grossesses non désirées » sont de plus en plus fréquentes.

L’heure est donc grave et l’article de Sidwaya du 12 juillet 2013, produit dans la ville de Réo, dans la province du Sanguié, à environ 115 kilomètres de la capitale, Ouagadougou, sur le phénomène des grossesses des adolescentes, en dit long sur la gravité de la situation. Il ressort que dans cette ville, nombreuses sont les filles, des élèves surtout, à la fleur de l’âge, qui tombent dans le piège des garçons dont leur seul but est de « semer leur graine » et se désengager par la suite. Abandonnées, les filles voient donc leur rêve s’envoler. Elles se retrouvent à la risée de la société et parfois sans aucun moyen de défense, puisque souvent reniées par leurs propres familles.

Ce qu’il faut préciser et qui est déplorable, c’est que le cas de Réo n’est qu’un exemple. Peut-être même insignifiant. Sinon, un peu partout au Burkina Faso, le phénomène prend de l’ampleur. Au su et au vu de tous.

Ce qui est choquant, c’est le fait que certains enseignants constituent, eux aussi, les "bourreaux" de leurs élèves-filles, sans défense. Dans nombre de cas de grossesses, des noms d’enseignants reviennent. Le cas de Réo est d’ailleurs un exemple éloquent.

Dans l’article de Sidwaya susmentionné, une fille de 20 ans, orpheline de père, narre comment sa vie a pris un coup irréversible, quand elle a su qu’elle attendait un enfant de son professeur de sciences physiques au lycée provincial de Réo. « J’ai eu plusieurs rapports sexuels avec mon professeur que j’ai connu en 2009. Une nuit, quand nous avons fini nos rapports sexuels, il s’est précipité pour aller jeter le préservatif. Je n’ai rien compris. C’est un mois après que j’ai su que ce jour-là, le préservatif avait pété. Quand je l’ai informé que j’étais enceinte de lui, il a nié tout en bloc, protestant qu’il n’était pas mon seul copain. Même, le jour de mon accouchement, quand le travail a commencé, je l’ai appelé pour qu’il vienne à mes côtés, il m’a dit qu’il n’a rien à voir avec cette grossesse », raconte- t- elle.

Voilà qui est dommage ! Car, en plus d’enceinter leurs élèves, ces types d’enseignants se révèlent être des irresponsables. Il y a lieu de mettre fin à cette impunité. Il est temps d’imaginer des mécanismes pour prévenir, à défaut, condamner avec la dernière énergie, les cas avérés. Pourquoi pas une loi « enceinteur » payeur ! En tous les cas, pour parler sérieusement, il est temps de soutenir les ONG qui se battent pour faire voter une loi contre ce phénomène qui est un frein à l’évolution des filles à l’école.

L’on ne saurait continuer, pendant longtemps, à jouer à l’hypocrisie. Comme si on n’en savait rien. Alors que le mal rampe, ronge et nous concerne tous. Car, celles qu’on enceinte, ce sont nos filles ou nos sœurs. Quel père ou quelle mère serait content, qu’après les nombreux sacrifices consentis pour scolariser sa fille, il ou elle se retrouve un jour, avec elle, dans les bras, avec une grossesse, que l’auteur rejette de toutes ses forces ? Et cela, en toute impunité, sans qu’il n’y ait un moyen pour contraindre l’auteur à assumer ses responsabilités. Il est temps d’agir pour débusquer et mettre ces « enceinteurs » d’adolescentes, devant leurs responsabilités.

Ali TRAORE (traore_ali2005@yahoo.fr)
Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2013 à 05:22
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il s’agit tout simplement de prendre des décisions courageuses ! tout enseignant auteur d’un cas avéré et prouvé est révoqué ! on ne saurait confier une partie de l’éducation et de l’avenir de la nation à des irresponsables. C’est très révoltant ! ma réaction n’est pas forcément émotionnelle, il faut de la fermeté. si un élève est l’auteur, il est renvoyé avec interdiction d’inscription ailleurs pendant 3 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 05:24, par Jamanatigui
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il n’y a pas autre solution que de mettre les enceinteurs devant leurs responsabiliés. Tu enceinte une prémière, on l’a fait demenagé avec armes et bagages, tu trimes avec elle jour et nuit jusqu’à ce qu’elle accouche et se sera une belle occasion pour toi d mesurer la portée de ton acte.
    Mais quand un jeune enceinte une fille et on lui concède la tranquilité soi disant que ce sont des enfants, il ne peut que vaquer à ses activités d’enceinteurs. C’est revoltant de voir certains commettre de telle barbarie en série sans être inquiètés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 06:21, par papus181
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    merci pour cet article combien emouvant.Il est tant que quelqu’un fasse quelque chose pour dissuader ces irresponsables.Comme propositions,ceux-ci doivent prendre en charge la mere et l’enfant jusqu’a l’adolescence de ce dernier et leur faire payer cher penalement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 06:29, par Promotion de l’ hétérosexualité
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Résultats encourageant. Nos soeurs, nos filles, nos copines, etc. sont au moins hétéro-sexuelles. cela est encourageant

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 06:56, par Leokré
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il faut plutôt une loi enceinteur preneur ou prison

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 07:19, par lesage
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Bonjour et mercie de vous interessé à cette situation qui ne fait que s’empiré.mais quand on veut parlé d’un problème d’ordre national eviter de donner un exemple qui touche une corporation ou un emploi ou alors citez en plusieurs exemples.Faites un tour aux services sociaux et vous ferez que le taux enceinté par les enseignants est minime à d’autres corps de métiers.
    d’ors et déjà tout homme coupable de ces actes doit etre puni sévèrement et financièrement et ne doit plus avoir le droit de se marier à la mairie et peut etre meme qu’il faut instituer une loi qui divulgue l’information du procès par les médias(télé+radio+journaux) pour faire ralentir un peu les mauvais citoyens.une vie n’est jamais à dénigré et on ne doit pas se coucher avec quelqu’un dont on n’a pas d’aspirations conjugales futures.pour guerrir un mal il faut sévir sinon ou allons nous !nous sommes des hommes doués de raison et meme la nature fonctionnent avec des lois !je m’excuse auprès de ce qui ont déjà commis le forfait mais qu’ils comprennent qu’ils ne pourront jamais nettoyer cette plaie qu’ils ont créer, cette douleur sentimentales, cette trahison

    Répondre à ce message

    • Le 20 juillet 2013 à 02:16, par DIEU EST GRAND
      En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

      bien dit.et k dire des agents de sante ki couch des malades sou serum ou avec les akompagnantes de malades ds les formations sanitaires ?j en connais. Dieu a vu just en creant le sida.imaginez ce monde d ojodui san vih ce k allait etre ?

      Répondre à ce message

      • Le 20 juillet 2013 à 10:20, par togssida
        En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

        monsieur dieu est grand pourkoi tu ten prend aux agents de sante ?Une de tes soeurs a ete enceinte a lhopital ?.De grace il faut savoir orienter le debat.

        Répondre à ce message

        • Le 23 juillet 2013 à 03:43
          En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

          Y A DES GADEES EN VUE QUE DES GENDARMES ET POLICIERS AUSI COUCHENT. Y A DES CLIENTS DE BANQUE QUE DES BANQUIERS COUCHENT. Y A DES COMMERCANTES QUE DES DOUANIERS COUCHES POUR NE PAS DEDOUANER LES MARCHANDISES. Y YA DES SERGENTS QUI COUCHENT LES LACROUES POUR LES DISPENSER DE MANOEUVRES. A DES FEMMES QUE DES DIRECTEURS DE SERVICE COUCHENT POUR LES AFFECTER EN VILLE. YA DES FEMMES QUE DES BOUCHERS COUCHENT POUR DONNER LA VINDE CADO. CHACUN COUCHE CELLE QU’ IL ; PEUT COUCHER. NE VISEZ PAS UN SEUL COPRS EN PARTICULIER. L’ HOMME EST SORTI DE LA FEMME ET ON AIME TOUS NOUS SENTIR DANS LA OU ON EST VENU. ARRETEZ DE JOUER AU MORALISATEUR.

          Répondre à ce message

      • Le 23 juillet 2013 à 02:53, par "Mettez de l’eau dans votre vin"
        En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

        Tu te réjouis de l’existence de cette maladie sous prétexte qu’il permet de freiner certaines pratiques ? Que c’est minable !

        Répondre à ce message

    • Le 25 juillet 2013 à 10:23, par Dire
      En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

      Mr le Sage je suis d’accord avec vous mais sachez que c’est dans le milieu de l’enseignement que ya une pression sur les petites sans defenses et en plus c’est aux enseignants qu’on a confieé l’education. Alors même si c’est minime ce ne pas normal.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 07:24, par Le Banforalais
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Pas étonnant non ? C’est la pauvrété et non l’ignorance qui entraine nos petites soeurs à se donnner à qui peut leur assurer un petit sandwich. Quand une petite fille est à l’abri du besoin ( pommade, argent de poche....), elle se laisse moins berner.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 07:26, par Le paysan
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il va falloir instaurer l’éducation sanitaire dans les écoles et surtout pour ces filles,afin qu’elles sachent qu’il faut bosser d’abord,espérée que le faux gouvernement veuille les recruter et enfin se marier ;si elles veulent de l’argent on va les donner,évidemment c’est pas gratuit.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 07:29
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    il faut sévir car ces rapports s’apparent à des viols déguisés. une élève peut elle véritablement refuser les avances de son prof ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 07:43, par Bationo
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Bonjour
    Je partage votre inquiétude sur le phénomène qui prévaut dans sur l’ensemble du pays et quand bien même vous Réo, c’est juste un exemple, j’aurai souhaiter pour la consistance de votre propos des chiffres.
    Je ne défend pas pas Réo, mais vous auriez collaborés avec RTB Bobo qui a fait un documentaire sur le phénomène dans la commune rurale de Léna avec 26 cas de grossesses déclarées en 2013 et toutes les classes sont concernées et même des récidivistes car ayant avorté l"an passé et elles sont de nouveau enceintes cette année et 6 cas cités.
    Meilleurs salutations

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:05
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    que c’est bien dit ! cette loi, pour sauver l’avenir des filles ne doit pas tarder car le phenomène est très inquietant. il faudra mettre à contribution les services de l’action sociale. reconnaissons que les prof ne sont pas les seuls enceinteurs. par ailleurs il faudrait songer à conseiller nos soeurs de revoir leur tenue souvent pas trop décente.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:16
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    les jeunes filles mère augmentent de plus en plus dans nos villes , je suis triste si je pense qu ’un jour ma propre fille peut être dans cette situation . les premiers coupables sont les hommes qui profite des filles . je pose la question quelle solution je peux prendre pour que ma fille n ait pas une grossesse indésirée ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:16, par Pathe Diallo
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    De mon point de vue l’Etat doit prendre ses responsabilités et faire voter des lois incriminant ce genre de comportement surtout quand ce sont les enseignats qui sont auteurs des grossesses. Il est indamissible de laisser des inconscients détruire la vie de jeunes adolescentes qui dans la plupart des cas ignorent les risques auxquels elles s’exposent. IL faut que non seuleument la loi oblige l’auteur de la grossesse à prendre en charge et la mère et l’enfant mais aussi qu’elle prevoit des peines de prisons. Ce qui est encore plus dramatique c’est que l’on retrouve souvent des filles mineures qui en sont victimes. Un homme qui enceinte uen fille mineure peut être poursuivi pour viol.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:16, par Rétinas
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Je vais commenter ce article en disant la vérité.

    Manque d’information
    On dit que le gouvernement ne sensibilise pas (il ne fait pas d’efforts). Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cela. Le gouvernement déploie des efforts pour sensibiliser les gens. Pourquoi, après des efforts pour réduire les "grossesses indésirées", le phénomène s’aggrave ? C’est parce que l’info n’atteint pas la bonne population. Sur le récent sondage de la RTB, je dis que ceux qui doivent être informés ne le sont pas. Nous sommes un pays à majorité pauvre et analphabète. La RTB (radio comme télé) n’informe que la population urbaine (Ouaga et Bobo avec ses RTB2 centre et hauts-bassins) qui est minoritaire. Les gens veulent l’argent à Ouaga, on s’en fout de femmes, grossesses, agriculture et autre. Ceux qui cultivent et qui ne savent presque rien là, ils sont dans les villages et l’info n’arrive pas dans les villages. Du coup, tout ce qu’on fait comme sensibilisation est vain !

    Les séries
    Je crois les enfants savent maintenant ce que c’est ce que l’amour charnel. Ils l’apprennent avec les séries où on s’embrasse beaucoup beaucoup là, les séries que la RTB fait passer tous les jours là (je parle des "grossesses non désirées" dans les villes urbaines). Arrêter de nous les projeter car dans le domaine de l’enseignement, nous on constate que les enfants de 6è 5è n’arrivent pas à écrire leur nom correctement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:17, par Un Gondwanais
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    TRAORE, il y a des moyens, et c’est la justice ; malheureusement ni les filles,ni leurs parents, qui ignorent parfois cet état de leur fille, ne bronchent. C’est difficile de défendre quelqu’un qui ne sait pas qu’il peut être défendu. Il faut amener victimes et parents de victimes à porter plainte contre ceux avec qui la fille a eu, ne serait ce qu’une fois, des rapports sexuels.Ils vont tous la prendre en charge jusqu’à son accouchement et même au-delà, si je n’abuse, afin jusqu’à ce que l’auteur soit révélé à l’issue éventuellement de tests.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:20, par raogo
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    La solution n’est pas de voter une loi, mais de mettre à la disposition de la population même dans les villages les moyens de contraceptions (Capotes, pilules du lendemain....).
    c’est vrai que les hommes sont fautifs mais il faut reconnaitre que les filles ne sont pas sérieuses aussi.
    Le cas des enseignants doivent relever de la politique du ministère des enseignements car même des femmes sont victimes des hommes enseignants dans les localités ou il est impossible d’avoir des prostitués pour se soulager.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 08:51, par droit de regards
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Bonjour !
    Je crois qu’il faut qu’on est le courage pour prendre ce phénomène a bras le corps car sape les efforts de l’Etat, voire de la société par rapport a l’éducation des filles. Il faut que les hommes, garçons aient le courage d’assumer leurs responsabilités, car ce n’est pas en mangeant d’une quelle nourriture qu’on tombe enceinte. Pour être enceinte, il faut 2 personnes, alors pourquoi condamnée l’une d’elle au détriment de l’autre d’autant plus que en général le garçon responsable de la grossesse est plus âgé que la fille( il est rare de voir dans un mariage, la femme plus âgée, voire de la même promotion que l’homme). C’est pourquoi je trouve que le garçon est plus responsable que la fille en cas de grossesse. Il est temps que ce phénomène soit le plus énergiquement car tout enfant a le droit de connaitre son père et sa mère, afin de l’épargner d’autres maux que nous risquons de récolter a la face. Que le ministère de la promotion de la femme en fasse son cheval de bataille et qu’un fond de détermination de paternité soit mis en place car je pense que c’est le droit de tout enfant de connaitre l’identité de ses parents. Pourquoi l’homme est il si méchant ; imagine un peu que tu ne connaisses pas l’identité de tes 2 parents. Imagine quel trouble cela peut engendrer par rapport au développement de l’enfant. C’est surtout les intellectuels( scolarisé, alphabétisé) qui posent de telle acte ignoble. Un enfant sans père. Serais-tu heureux si c’était toi ce bébé ? Le fond mis en place par le ministère serait en partie financée par les frais que devront payer les garçons coupables.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 09:00
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Vivement qu’on renforce la loi pour ce cas de figure tout en multipliant les actions d’éducation et de sensibilisation pour le bien être de nos sœurs et filles que leurs bourreaux. C’est vraiment triste.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 09:11, par azagla
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    on n a pas fini d mettre en place le senat donc foutez nous la paix avec ce probleme. laissez nous gouverner dans la paix sociale. Depuis quand le pouvoir s’interesse aux problemes du peuple ? Adressez vous aux religieyux et coutumiers, ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 09:19, par KB
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    S’il vous plaît Monsieur TRAORE, ce que vous préconisez pour la lutte contre les grossesses est insensé. Il faut peut-être accentuer la communication sur les méthodes contraceptives et sur la sexualité en général. Si le mal dont vous parlez gagne du terrain, c’est tout simplement parce que le sexe aussi a pris une grande proportion dans le quotidien surtout des citadins et cela est général. Renseignez vous et vous comprendrez qu’avec l’amélioration du niveau de vie, les filles sont très tôt pubères et facilement exposées à l’expérience du sexe. Et quant aux enseignants, il sont les plus visibles du fait de la noblesse de leur métier, mais ne sont pas les plus gros enceinteurs. Si la chèvre broute là où on l’attache, l’homme aussi cherche sont amante là où il fréquente. Pourquoi voulez-vous que les enseignants aillent chercher des femmes dans des cabarets pourtant il en a dans son milieu à lui et est libre de faire ce que les autres hommes font avec les mêmes filles qui, de surcroît ne tombent pas enceinte à la suite de viol.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 09:47
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    je suis d’accord pour la pénalisation de ces actes indignes et irresponsables. c’est grave que les enseignants soient même les premiers à "inaugurer" les filles qu’ils enseignent. ils devaient donner l’exemple !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 10:00
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    je suis d’accord pour la pénalisation de ces actes indignes et irresponsables. c’est grave que les enseignants soient même les premiers à "inaugurer" les filles qu’ils enseignent. ils devaient donner l’exemple !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 10:39, par GM
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    A ce que je sache, le verbe "enceinter" n’existe pas en français. Le terme approprié est "engrosser".

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 11:03
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Le drame de certains est la relation sexuelle professeur/ élève qui se revèle être une faute grave contre l’éthique et la déontologie de l’enseignant. Cela justifie peut être le terme de "notes sexuellement transmises". Aux enseignants d’être plus professionnels. Et à la société et à la justice d’assumer ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 11:53
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Merci pour ce message. Que chaque citoyen fasse l’effort d’être vrai avec soi-même et bien éduquer son enfant. Travaillons beaucoup et luttons surtout contre la diffusion des film porno. Histoire de preservatifs et tout ce qui se dit proteger le sexe ou la femme augment ce phenomène. Sachons eduquer nos enfants à ne surtout pas faire de rapport sexuels avant le mariage. Que les parents n’achetent plus de preservatifs pour leurs enfants mais les éduque au bienfait de se garder pur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 11:54
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Merci pour ce message. Que chaque citoyen fasse l’effort d’être vrai avec soi-même et bien éduquer son enfant. Travaillons beaucoup et luttons surtout contre la diffusion des film porno. Histoire de preservatifs et tout ce qui se dit proteger le sexe ou la femme augment ce phenomène. Sachons eduquer nos enfants à ne surtout pas faire de rapport sexuels avant le mariage. Que les parents n’achetent plus de preservatifs pour leurs enfants mais les éduque au bienfait de se garder pur. Nous avons déjà suffisament de loi pour bien vivre il faut simplement se décider à bien vivre et le gouvernement en premier. Le mal gagne toujours du terrain car nous voulons ce qui est facile.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 12:06, par July
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    après avoir lu les internautes, je pense qu’il faut prendre le problème dans tous ses angles. Comment voulez vous que toutes ces filles qui marchent presque nues soient à l’abri de grossesses indesirées. Elles sortent bien habillées de la maison mais sur le chemin tout change en mini. Comment voulez qu’une fille de 13 ou 15 ans, mineure de surcroit, veuille absolument séduire par son corps ? le résultat est là, l’excitation produit son effet. Il faut à mon avis redonner à la jeune fille, des vertus décentes. Etre belle ce n’est pas de tout mettre dehors mes sœurs. les causes sont multiples mais celle-ci n’est pas à négliger.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 12:22, par Donmozoun
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    A ce que je sache les enseignants ne sont pas les seuls enceinteurs. Ils sont peut 10% des enceinteurs et les 90% restants sont vous et moi qui ne sont pas enseignats. C’est vrai que c’est indécent qu’un enseignant couche avec son élève mais avant tout, ce sont des hommes.. Pour moi, le problème doit être abordé autrement et non d’office vouloir trouver des coupables de ce qui arrive. Il faut revenir sur les fondamentaux ; l’éducation sexuelle des adolescentes, la compréhension et l’accompagnement des parents et de la famille. Les jeunes filles qui tombent enceintes sont très souvent des proies faciles parce que dans le besoin et ne beneficiant d’aucune aide matérielle des parents. Elles se retrouvent dans des situations ou leur corps leu sert de gagne pain et d’autres conneries qui ne les servent pas vraiment. les éléves entre eux-mêmes ont des rapports sexuels non protégés. les expériences sexuelles très souvent se font avec les garcons de leur âge avant que ces filles ne passent à la vitesse supérieure. Honnêtement, aucune stratégie ne marchera tant que l’éducation des adolescentes ne leur permet pas de pouvoir se dire que je n’aurai pas un rapport sexeul avant mes 20 ans. Personne n’oblige une adolescente à baisser son caleçon ou a éller à un rendez-vous avec un homme. c’est au niveau des adolescentes que le travail doit se faire. Les parents, les paires, les enseignants et autres ont leur partition à jouer. Regardez comment s’habillent les adolescentes ? les parents voient et ne disent rien. elles sont prêtes a accepter les rendez-vous dans des coins lugubres pour moanger du poisson ou diu poulet, avaoir 500 ou 1000 francs d’unités. elles veulent aller en boite, dan sle maquis, se maquiller , se tresser et quoi d’autres ? Au ghana par exemple, les teenagers sont coiffé à la garcon, s’habillent décemment et c’est même honteux pour un homme d’aborder une fille que la société qualifie de petite. Ici, les filles de 13 ou 14 ans s’habillent sexy, font les yeux doux aux hommes, rentrent à des heures indues sans que personne ne dise mot et vous voulez qu’elles ne tombent pas enceintes. Comme chacun à une fille, une nicèce ou une soeur, continuons à fuir nos responsbilités et à croire que les choes s’arrangeront d’elles-m^mes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 12:24, par lemaître
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Mon cher, ce ne sont pas les enseignants seulement. pour eux c’est bien grave ; chose qui ne peut être tolérée. si le fait est avéré chez un enseignant, l’autorité ne devrait pas lésiner sur les moyens qu’elle a pour sanctionner. les vrais ravageurs sont les militaires tout grade et tout âge confondus qui engrossent les enfants sans tenir compte de l’âge tout en leur cedant le mal du siècle. eux on ne peut rien contre eux. c’est sûrement inclus dans leur formation. si l’on fouille dans ce cercle on peut comprendre leur stratégie et l’ampleur de la chose. comme on a peur d’eux, on se tait.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 12:35, par Alexio
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    En 2013,je crois que le ministre des affaires sosiales doit etre concerter pour declancher une campagne de sensibilisation par les reseaux sosiaux et autres Canals d informations, les brochures etc. L instauration d ADN pour depister et culpaliser les auteurs. L introduction de l education sexuelle pour tous dans les Ecoles pour tous. Enlevez ce tabou du sexe pour une maitrise de ce phenomene. Possiblite de suivre ses etudes apres l accouchement. Cela parviendra devier les abortements clandestins qui ont souvent des retombees nefastes voire la mort de la fillete ignorantes des consequences de ce act,sans le conseil d un medesin ou d un spesialiste en la matiere. Les europeens ont pris le taureau par les cornes en democratisant L avortement des grosesses non-desirees sous le Controle de L etat. Au lieu de marginaliser les victimes, j e crois qu il est grand temps de cesser ce stigma contre elles.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 13:01, par alberto
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    mais se fenomème ya pas que les élèves,et aussi ses pas seullement le burkina car les élèves ne son pas les seule fille burkinabèse , ses un problème genéral, donc les mésure doit s’apliquer a tous, pour mêtre fin a l’inpunité ,et a la coruption vous compréné, ya pas que les élèvés , il faut des mésure de manière général, car même des fille qui vont pas a lécole ,il ont le droit qu’on deffende lheur droit, ses sa, et la frais cause de se phénomène ses dabort la pauvréte, donc la lute contre ses phénomène il faut dabort commencer par sa , lute contre cette pauvréter, paseque la majoriter des filles , donc lheur parent fuit leur resposabilité n’arive pas a payer leur scolariter, , et comment faire, pour sauver sa future vie, ya rien sans rien mrci

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2013 à 18:37
      En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

      Mr. Alberto,
      Je suis d’accord avec ce que vous avez dit, parce que ce phenomene d’enceinteurs de mineures n’est qu’une petite portion du pourrissement general que vit notre pays, le Burkina Faso, depuis un certain temps. tout va mal, la pauvrete rampante, la deterioration des moeurs, la corruption, et que sais-je encore. On parle de parents qui devraient eduquer leurs filles, mais comment peut-on eduquer quand on est pas soi-meme eduquer, discipline. Il y a beaucoup de parents aujourd’hui qui ne sont presque pas a la maison. Pour qu’un bon enfant sorte d’une famlle disfonctionnelle, il faut qu’elle ou il se soit cultive des valeurs sociales speciales independamment de l’indiscipline et du manque de sagesse des parents. Ne cessont jamais d’eduquer nos filles et soeurs a gagner par la sueur de leur front. Il n’ya jamais de facilites sans consequences. Meme si il ya la pourriture sur le plan socio-economique au Burkina, il faut que les parents continuent de toutes leurs forces a eduquer, conseiller, et supporter leurs enfants. C’est la’insignifiante graine du chaine qui grandit et devient cet arbre geant.

      Perceverance

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 13:36, par El paysan
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Vous savez pourquoi les noms d’enseignemts reviennent plus souvent :l’enseignent cottoie plus les filles .face a lhabiellement au comportement des filles lenseignent devient vulnerable.punisser les enseignent comme vous voulez mais regardons dans nos foyers:nos filles sont mal eduquee.leducation sexuelle commence a la maison

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 13:49, par L’ECONOMISTE
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    une loi se veut toujours impartialle, or une grossesse n’est pas liée à l’irresponsabilité d’une seul personne. il y’a aussi des cas où se sont les garçons qui sont victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 15:03, par Soyons conscients
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Tout bébé a le droit de connaitre le nom son père et de sa mère. Personne d’entre ne souhaiterait être au niveau de telle chose ; alors qu’on arrête la faute de jeter a l’un ou a l’autre. Serez vous heureux si on dit qu’ a ta naissance ton papa ne t’a pas reconnu ? Même si plus tard ce dernier venait a le reconnaître ; peut on faire disparaître la cicatrice. Quel type de société voudriez demain. les enfants sans père ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 20:12, par labidiero
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il s’agit d’un véritable phenomène qu’il faut prendre très au serieux. Beaucoup de filles par ignorance se font gacher leur avenir. vivement qu’une loi pour punir ce genres d’acte que je pourrais qualifier de crime soit voté afin d’épargner à nos jeunes soeursde tomber dans le piège.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 20:22, par labidiero
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il s’agit d’un véritable phenomène qu’il faut prendre très au serieux. Beaucoup de filles par ignorance se font gacher leur avenir. vivement qu’une loi pour punir ce genres d’acte que je pourrais qualifier de crime soit voté afin d’épargner à nos jeunes soeursde tomber dans le piège.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 20:46, par le juste
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Monsieur le journaliste , du courage . Sachez cependant que votre vision du fléau est très superficielle. Tout le monde est responsable de ce mal. Les dirigeants , les autorités coutumières et religieuses , les parents , toutes les catégories socio-professionnelles et surtout les journalistes. N’est ce pas vous qui diffusez toutes les images et informations susceptibles d’aiguiser les désirs des uns et des autres. En cas de grossesse indésirée , le garçon et la fille doivent châtiés exemplairement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 20:59
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Instaurez les tests d’ADN. Pour les fonctionnaires qui sont designes, procedez a une ponction sur leur salaire pour realiser ce test. En cas de responsabilite, la justice doit proceder a leur faire payer une pension alimentaire pour le bebe, toujours en procedant a une retenue sur leur salaire.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 09:00, par Mahamadou
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    je conseil les parents de ne pas apprendre aux filles depuis leur plus jeune age a se prostituer en les laissant sortir la nuit au hasard au lieu de leur apprendre les bonnes manieres

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 09:01
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Pourquoi toutes ces paroles unitiles du moment que la solution est à côté.Si je prend l’exemple du professeur de sciences phisique qui à enceinté son elève, c’est un cas à déplorer, ce dernier fout sa merde et il continue son chemin tranquilement et va continuer à fouttre en l’air l’avenir des bocoup d’autre filles innocentes.La question est de savoir si ces filles dont il est question connaissent leurs droits ou encore plus l’existence de l’action sociale......YAKO A CES FILLLES.
    LA SEULE CHOSE A RETENIR EST QUE QUELQUE SOIT LA SITUATION N’ESSAYER JAMAIS D’AVORTER, UN ENFANT CES LE PLUS BEAU CADEAU QUE LE TOUT PUISSANT NOUS DONNE DANS NOTRE VIE QUELQUE SOIT LES CIRCONSTANCES DANS LESQUELS IL ARRIVE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 09:17, par K@JP
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Voila un theme auqel il faut mener une reflection assez serieuse. je crois que la responsabilité est partagée en la matière.les hommes sont responsables aussi bien que les filles. de nos jours il ya des filles qui violent des hommes, qui sont prêtes à tout faire pour un homme au prix même de sa vie. donc, arrêtons de ternir l’image des hommes. si les hommes tombaient enceinte comme les femmes, peut être que le taux d’enceintés allaient être plus élevé que du coté des femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 09:30, par dissa
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Pourquoi toutes ces paroles unitiles du moment que la solution est à côté.Si je prend l’exemple du professeur de sciences phisique qui à enceinté son elève, c’est un cas à déplorer, ce dernier fout sa merde et il continue son chemin tranquilement et va continuer à fouttre en l’air l’avenir des bocoup d’autre filles innocentes.La question est de savoir si ces filles dont il est question connaissent leurs droits ou encore plus l’existence de l’action sociale......YAKO A CES FILLLES.
    LA SEULE CHOSE A RETENIR EST QUE QUELQUE SOIT LA SITUATION N’ESSAYER JAMAIS D’AVORTER, UN ENFANT CES LE PLUS BEAU CADEAU QUE LE TOUT PUISSANT NOUS DONNE DANS NOTRE VIE QUELQUE SOIT LES CIRCONSTANCES DANS LESQUELS IL ARRIVE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 13:06, par joli coeur
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    vous vous méprenez tous. que peut on attendre de la justice dans un pays comme le notre. plusieurs cas de viols sont dénoncés à la justice. des enseignants sont accusés mais il y a rien. de la position de victime les magistrats détournent la situation et tu te retrouves à la place de celui qui est accusé de complicité de viol par exemple. en brousse où tous les fonctionnaires se connaissent et boivent la bière ensemble qu’est-ce que le pauvre paysan peut ? je suis écœuré de vivre cela. il n’y a pas de justice. c’est vraiment très grave ce qui se passe aujourd’hui au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 13:34, par La liberté
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Il convient de dire que le phénomène des grossesses indésirées en milieu scolaire est déplorable et il faut trouver des voies et moyens pour le juguler.
    Mais de là à vouloir jeter l’anathème sur les enseignants, je m’élève contre cet état de fait et c’est ce qui m’amène à dire que l’approche du journaliste est biaisée en ce sens qu’il n’a recueilli que le seul point de vue de la fille. A partir du moment où l’identité du professeur soi-disant auteur de la grossesse a été révélée, le journaliste se devait d’approcher le professeur pour avoir sa version des faits afin d’éviter d’avoir un seul son de cloche.
    Pour finir, évitons la recherche du sensationnel car ceci n’augure rien de bon.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 15:25, par Moorsa
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Ces enceinteurs ne paient rien pour attendre ! très très bientôt on aura au Burkina des outils de Biologie Moléculaire pour déterminer la paternité a partir de l’ADN avec précision. Les propos genre "je ne suis pas ton seul copain" qui font qu’on les laissent circuler au bénéfice du doute ne tiendront plus ! Il faudra trouver maintenant la sanction à l’encontre de ces "enceinteurs" !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 16:03, par Moorsa
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Ces enceinteurs ne paient rien pour attendre ! très très bientôt on aura au Burkina des outils de Biologie Moléculaire pour déterminer la paternité a partir de l’ADN avec précision. Les propos genre "je ne suis pas ton seul copain" qui font qu’on les laissent circuler au bénéfice du doute ne tiendront plus ! Il faudra trouver maintenant la sanction à l’encontre de ces "enceinteurs" !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 16:42
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    L’article est bien mais je trouve qu’il est passionné et partisant. On a bien dit que les filles sont enceintées et non violées. Donc elles ont une part de responsabilité ne serait-ce que par consentement tacite. Alors, dans les solutions, il faut aussi et surtout marquer l’accent sur l’éducation sexuelle pour vaincre l’ignorance, la naïveté et , et renforcer la personnalité des jeunes. la responsabilité des parents est aussi grande sans oublier le rôle des médias (la TNB qui diffuse des télénovélas à la con). Alors, nuance, et surtout objectivité dans vos condamnations

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 17:24, par Gazelle
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    A quand des leçons d’éducation sexuelle à l’école comme en Europe ?
    Et des sanctions contre les auteurs de ces abominables forfaits ? (Prison + interdiction d’enseigner à vie)

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2013 à 17:28
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Ce qui c’est passé à réo j’ose le croire n’est qu’un cas en passant...c’est la société burkinabè qui est en décadence. c’est dommage car les hommes burkinabè n’ont ni honte ni pitié de nous les femmes et de nos filles qui pour un peu de bien être tombent dans le piège des tontons comme elles le disent. PITIÉ , PITIÉ POUR LES FEMMES...C’EST ELLES QU’ON TROMPE AVEC LEURS FILLES

    Répondre à ce message

    • Le 21 juillet 2013 à 08:05, par law
      En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

      Mois je suis très inquiet face à ce phénomène, quand on sait que le moindre mal d’un rapport sexuel non protégé est la grossesse ! Et le VIH, l’hépatite B et j’en passe. les dirigeants nous nargue tous les jours faisant croire que la prévalence du VIH a diminué de presque 1%. juste des formules pour justifier les fonds alloués dans la lutte contre le VIH. le témoins de la persistance du VIH c’est les grossesses non désirées. A vous éducateurs : ATTENTION car le VIH se trouve dans la culotte de toutes les élèves même les plus "fraiche".

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2013 à 10:41, par Israël
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Merci bien au journaliste qui nous émeut avec cet article. Mais je crois qu’il aurait été plus perspicace en ne faisant pas que pointer du doigt le problème, il se devait de le toucher.
    Je ne sais pas si le nombre de ligne vous est compté ou qu’il vous faut juste entendre parler d’une situation quelque part pour n’ajouter que quelques commentaires pour publier ensuite ; mais vous devez aller au delà de ca. En tout cas, si vous vous dites journaliste !
    Réo est un cas certes mais il fallait étayer vos propos en allant du coté de ceux qui sont sensé avoir les informations sur ce problème (Déjà au niveau des Directions Régionales du Centre Ouest de l’enseignement et de la promotion de la femme ainsi que de l’action sociale et ensuite au niveau central)
    Avoir l’avis par exemple du Ministère de la Promotion de la Femme qui ne doit pas attendre uniquement les 8 Mars pour se faire voir !
    Vous avez pointé du doigt les élèves mais ce n’est qu’une petite portion des victimes ; qu’en est il de nos braves sœurs qui sont dans les ménages et qui vivent l’invivable (maltraitances de toutes sortes, grossesses à tout bout de champ…) ; qu’en est il des filles « commerçantes » ambulantes qui sont souvent la résultante des élèves qu’on engrosse impunément en les laissant après pour compte ? Le problème est d’envergure.
    Pour les enseignants, (a mon avis, c’est incestueux pour un enseignant de coucher avec son élèves et en plus, on peut parler d’abus d’autorité ou de position dominante) mais plusieurs paramètres doivent être pris en compte : l’âge de plus en plus bas des enseignants, le comportement (vestimentaire, provocations de toutes sortes) des filles qui souvent oublis qu’elles sont à l’école. Et cela au nez et à la barbe des responsables d’établissement qui ne pensent plus à la qualité de leur enseignement mais uniquement aux bénéfices à engranger en ayant le maximum d’élèves possible (qu’elle qu’ils soient !)
    Au-delà des enseignants auteurs de ces ignominies, on a les militaires, les miniers (les nouveaux riches), les fonctionnaires, les commerçants bref, tout le monde ! (tout le monde est coupable comme le disait l’autre !)
    Ce qu’il faut avoir à l’esprit aussi c’est que les grossesses ne sont que le coté visible de l’iceberg ; le Sida est là !!!
    Toute grossesse est synonyme de rapports sexuels mal protégés ou pas du tout protégés. On se précipite ensuite pour payer des pilules du lendemain et on oubli ce qu’on vient d’encourir ou ce qu’on vient de faire encourir comme danger aux autres. La transmission de VIH a lieu à presque 90% des cas par les rapports sexuels non protégés en Afrique subsaharienne.
    Avec toutes les campagnes de sensibilisation, je demande a mes frères et sœurs de ne plus penser uniquement sexe mais AVENIR !!! Même si les parents ont démissionné, même si l’Etat de manière générale ne pense qu’a la révision de son article 37 pour continuer d’exterminer le peuple du Burkina Faso, pensons tout de même toujours AVENIR.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2013 à 15:15, par Le Conseiller
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    il faut publier les noms de ces "fouteurs de merde" . ce sera une sanction des internautes. ne pas publier leurs photos reviendra à les protéger, donc à culpabiliser les lecteurs qui assistent impuissants à ces fautes professionnelles trop graves. publier même leur photos. merci de votre contribution à lutter contre ce fléau qui prend de l’ampleur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet 2013 à 02:23, par delacroix
    En réponse à : Société : Haro sur ces « enceinteurs » d’élèves !

    Les élèves enceintent leur camarad,le pti mécano,l’infirmier,le comercant...enceintent tous.pourquoi préciser,les enseignants ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés