Financement de la recherche scientifique et technologique au Burkina : Vers l’adoption d’un plan stratégique

lundi 15 juillet 2013 à 22h02min

Le gouvernement burkinabè s’est engagé à faire de la science, de la technologie et de l’innovation des principaux leviers du développement socio-économique du pays. C’est dans cette perspective que se tient depuis ce 15 juillet 2013 à Ouagadougou, un atelier de validation du plan stratégique quinquennal du Fonds National de la Recherche et de l’Innovation pour le Développement (FONRID).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Financement de la recherche scientifique et technologique au Burkina : Vers l’adoption d’un plan stratégique

« Je vous exhorte à proposer au FONRID des pistes réelles pour la mobilisation des ressources financières aussi bien au niveau national qu’international afin de financer la recherche au Burkina Faso d’une manière pérenne et sécurisée », a indiqué le ministre de la Recherche Scientifique et Technologique dans mon mot d’ouverture à l’attention des participants. Ceux-ci viennent de différents départements ministériels, d’organisations de la société civile, du secteur privé.

Le document en discussion aborde dans sa première partie des thématiques classées par ordre de priorité avec un budget estimatif. La seconde partie du document regroupe les stratégies de communication, de suivi-évaluation et de mobilisation de ressources financières dont la mise en œuvre permettra de financer de manière rationnelle les thèmes de recherche recensés, selon le ministre Konaté.

Une feuille de route pour les années à venir

« Je vous invite à l’examiner avec toute la rigueur scientifique en conformité avec les réalités de votre secteur, proposez des compléments avec des budgets réalistes et réalisables, classez les projets par priorité pour permettre au FONRID d’avoir une feuille de route pour les années à venir », a ajouté le patron du MRI (Ministère de la Recherche et de l’Innovation).

« L’observation de l’environnement international actuel révèle que le développement des économies est de plus en plus tributaire de la production, de la diffusion et de l’utilisation des connaissances. Les avantages comparatifs entre les pays découlent de moins en moins de l’abondance des ressources naturelles ou de la disponibilité d’une main-d’œuvre bon marché que de plus en plus des innovations, des technologies et de l’utilisation compétitive du savoir », assure, pour sa part, le président du comité d’organisation, Jean Noël Poda.

Le document objet de validation aujourd’hui est le résultat d’un processus participatif conduit par le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation. En 2012, ledit processus a consisté à l’élaboration d’un certain nombre de documents stratégiques que sont :
- La loi d’Orientation de la Recherche Scientifique et de l’Innovation adoptée par le gouvernement et en attente d’adoption par l’Assemblée nationale ;
- la Politique Nationale de la Recherche scientifique et Technologique adoptée par le gouvernement ;
- la Stratégie Nationale de Valorisation des Technologies, des Inventions et des Innovations adoptée par le gouvernement ;
- la Stratégie Nationale d’Innovation en cours de formulation.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés