Caravane panafricaine « Cap to Cairo » : La santé de la mère et de l’enfant préoccupe Philips et ses partenaires

dimanche 14 juillet 2013 à 23h33min

La caravane panafricaine « Cap to Cairo » de la marque Philips séjourne au Burkina du 10 au 17 juillet 2013. Avec, son distributeur officiel au Burkina, Ticomed, elle a initié une série d’activités à Ouagadougou. Le dîner gala organisé le 12 juillet à Azalaï hôtel Indépendance, en partenariat avec l’agence « Médias 2000 », a marqué le clou de la manifestation. Ce fut une occasion de remerciement des partenaires qui ont permis la réussite de l’escale de Ouagadougou. Ce fut également l’occasion de remettre un échographe à la clinique Suka.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Caravane panafricaine « Cap to Cairo » : La santé de la mère et de l’enfant préoccupe Philips et ses partenaires

La caravane de la marque Philips dénommée « Cap to Cairo » effectue une escale au Burkina. Avec pour thème principal : « la santé de la mère et de l’enfant ». Conférences-débats, caravane-cross, table-ronde, consultation gratuite, remise de matériels ont constitué les temps forts de l’étape de Ouagadougou.

Puis, les organisateurs (Philips et son distributeur officiel Ticomed) ont invité les parties prenantes à un dîner gala le 12 juillet à Azalai hôtel Indépendance de Ouagadougou. Objectif : remercier les partenaires et collaborateurs de ladite caravane.

Au-delà des discours, c’est la musique burkinabè qui était véritablement à l’honneur. Le kundé d’or 2013, Dez Altino, la révélation de l’année, Awa Boussim et la troupe Naaba Yadéga, un champion de la SNC 2012, ont agrémenté la soirée par leur savoir-faire.

Des attestations de participation ont été remises à plusieurs structures partenaires. Ce sont entre autre l’hôpital Yalgado Ouédraogo, le ministère des sports et des loisirs, la police nationale, la fédération burkinabè de basket-ball…

Des échographes pour Poa et Suka

Le centre médical de la commune de Poa a reçu gracieusement un échographe de la part des caravaniers. Un autre échographe a été remis à l’occasion du dîner gala pour la clinique Suka.

Cette caravane a démarré au Cap (Afrique du Sud) le 14 mai 2013 et devrait boucler la boucle au Caire (Egypte) le 23 septembre 2013. Elle traversera 18 villes dont Ouagadougou où elle séjourne du 10 au 17 juillet.

La caravane « Cap to Cairo » est organisée pour la 4e fois consécutive par Philips et son réseau de distributeurs officiels en Afrique. Initiée en 2010 par la direction générale de la marque Philips entend ainsi exprimer son engagement ferme pour l’Afrique.

Elle vise surtout à attirer l’attention des décideurs politiques, des partenaires techniques et financiers, et des populations locales sur « la nécessité de soutenir un développement basé sur une valorisation et un renforcement du capital humain ».

Ce, à travers un investissement dans la modernisation du système de santé pour une amélioration de l’offre sanitaire. Elle vise également un accroissement de l’offre énergétique se basant sur les sources d’énergies renouvelables et moins polluantes.

Philips s’aligne sur les OMD

Avec plus de quatre décennies d’expérience dans la santé de la mère et de l’enfant, Philips donc a décidé de s’aligner sur les objectifs du millénaire pour le développement et de les appuyer, notamment les objectifs 4 et 5. Le but principal étant de contribuer de façon significative à réduire le taux de mortalité maternelle et infantile. D’où la pertinence du thème car les statistiques en la matière sont alarmantes.

En Afrique subsaharienne, un enfant sur huit meurt avant l’âge de cinq ans ; dans le même temps, une femme sur 16 meurt pendant la grossesse ou l’accouchement. De quoi inciter la société Philips à se lancer dans une campagne pour stimuler un partenariat public-privé afin d’améliorer l’accès aux soins de santé à travers le continent.

Philips et ses partenaires locaux disent disposer d’une palette de solutions médicales, des produits adaptés et performants. Cette caravane se veut aussi une occasion pour « sensibiliser les différents acteurs du développement sur l’urgente nécessité d’investir dans la modernisation des infrastructures de santé et dans les énergies renouvelables ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés