Ramadan : un mois de miséricorde

mardi 9 juillet 2013 à 19h31min

Période spéciale dans le calendrier musulman, le mois de ramadan constitue une étape importante pour les fidèles. D’où les exhortations à la piété et au partage. Karim Kaboré apporte sa contribution dans les lignes qui suivent

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
  Ramadan : un mois de miséricorde

Il existe un mois dans l’année durant lequel le musulman prend très tôt son petit déjeuner et retarde son déjeuner au coucher du soleil. Il s’agit du mois béni de ramadan, un mois qui constitue une école pour la communauté musulmane.

Ce neuvième mois lunaire est une période propice pour le musulman de se faire pardonner les péchés et en même temps une source inépuisable de récompenses divines.

Le jeûne consiste donc à s’abstenir de tout aliment, de boisson, de rapport sexuel depuis l’aube jusqu’au coucher du soleil avec la ferme conviction de plaire à Dieu. Le jeûne est une prescription divine ; il ne s’agit pas comme certains le pensent d’une sanction à l’égard des croyants mais plutôt une porte de miséricorde qui s’est ouverte aux croyants.

Il permet aux musulmans de s’adapter à toutes les circonstances de la vie. De même, c’est l’occasion pour les nantis de sentir la douleur de la faim pour venir en aide aux nécessiteux. Le jeûne procure à la fois une santé morale et physique, instaure au sein de la communauté l’entraide, la patience, chasse l’avarice et tempère le comportement. Bien appliqué le jeûne constitue en lui une école. C’est dire que le comportement, l’attitude observés pendant Ramadan doivent rester permanents même en dehors de ce mois béni.

Mais c’est regrettable que des croyants suppriment de leurs pratiques quotidiennes l’œuvre entreprise pendant ce mois et se transforment en loups humains prêts à dévorer tout sur leur passage.

Cette mauvaise attitude doit être combattue et corrigée. Le bon musulman se maintient dans la voie de la droiture peu importe le temps. Il doit alors être toujours chaste et s’éloigner des comportements sauvages. C’est de l’hypocrisie que d’être vertueux au cours du mois de Ramadan et vicieux pendant les autres mois.

Rester constant dans la foi

Si nous quittons le mois de Ramadan, le croyant ne quitte pas l’accomplissement des bonnes actions et l’adoration ; au contraire, il doit renforcer les liens entre lui et son Créateur. Si Ramadan, ce vertueux mois va s’en aller comme passent les beaux et chers jours de la vie, Allah, le Maître du temps demeure pour toujours.
-  Où est l’effet du mois de Ramadan, si le jeûneur abandonne le Coran, laisse la prière en congrégation et commet les péchés les plus ignobles ?
-  Où est l’effet de l’adoration, s’il mange l’usure et prend les biens des autres de façon illicite ?
-  Où est l’effet du jeûne, s’il abandonne la prescription du Messager d’Allah pour retomber dans ses vieilles pratiques de turpitudes et d’actes blâmables ?
-  Où est l’effet du jeûne, s’il trompe les gens dans la vente et dans les achats, et s’il ment nuit et jour ?
-  Où est l’effet du mois de Ramadan, s’il n’essaye pas de guider celui qui est égaré, s’il ne nourrit pas l’affamé, s’il ne fournit pas des vêtements à celui qui est nu ?

Beaucoup de bienfaits

Le mois de Ramadan remplit nos âmes d’un grand bien, il nettoie les cœurs et purifie les âmes. Celui qui a profité du mois de Ramadan, sa vie après sera meilleure.

Cher jeûneur, que le mois de Ramadan soit un début pour que tu accomplisses de bonnes actions toute ta vie, sois affectueux envers tes parents, rends visite à tes voisins et à tes frères, aide l’opprimé, occupe-toi de l’orphelin, réconcilie les gens, donne à manger aux pauvres, encourage ceux qui sont dans les difficultés à la patience, mets le bonheur dans le cœur des malades et des blessés, et accomplie le bien comme tu l’accomplissais pendant le mois de Ramadan.

Nous apprenons pendant le mois de Ramadan les meilleures leçons, et entendons les sermons les plus beaux et les plus édifiants. Nous apprenons à combattre les tentations du diable en contrôlant nos comportements. Nous apprenons à éviter les disputes ; les rangs sont alignés et soudés pendant le mois de Ramadan comme un seul corps. Nous ne devons donc pas nous séparer après le mois de Ramadan.

Les yeux vont verser des larmes pendant ce mois, faites donc attention pour que les larmes ne s’assèchent pas ; les mosquées sont remplies et les langues invoquent inlassablement Allah en témoignant de son unicité, en Le louant, et en Lui adressant des demandes, nous devons donc continuer ainsi.

Nous aurons les qualités des pieux pendant le mois de Ramadan, la modestie, la dévotion, la tranquillité, la crainte, nous ne devons donc pas les remplacer par les mauvaises qualités, l’orgueil, le refus de la vérité, l’ignorance. Nous avons fait des dons et dépensé notre argent, ne soyons donc pas avares après le mois de Ramadan.

Puisse Dieu accorder la santé, la paix et les moyens nécessaires à tous les fidèles musulmans afin qu’ils profitent des bienfaits de ce mois de miséricorde par excellence.

Karim KABORE
Econome CEG de Poura-Mine
abdoulkaka@yahoo.fr

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 juillet 2013 à 23:48, par Mocosobf
    En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

    Où est le jeûne, si on observe une halte pour reprendre le combat à la fin du mois de ramadan ?

    Merci monsieur Karim pour un tel éclairage. Bon temps de jeûne à tous les musulmans. Un frère chrétien.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2013 à 08:12, par Seydou
    En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

    Grand merci au frère Karim,
    c’est vraiment claire et réel ce qui ressort dans votre écrit. Comme quoi, n’avions-nous pas l’habitude d’entendre que c’est pendant le mois de Ramadan que les gérants de bars dancing, de maquis et de boites de nuit voient leurs chiffres d’affaire baissés considérablement et plus grave encore que la consommation des boissons alcoolisées chute inexorablement ? La liste est assez longue.....
    Allons-y comprendre quelque chose. Il est temps que les uns et les autres changent tout en s’éloignant de tels comportements et en amenant ses proches à rejoindre le chemin de la droiture(adoration de Dieu, foi, pardon, amour du prochain, générosité, bref les bonnes œuvres et actions etc.) car tout ce que nous faisons est fait au vu et au su de Dieu le tout puissant. Certes nul n’est parfait sur cette terre mais chacun de nous, en homme averti et avisé, est censé ne rien ignorer entre le mal et le bien. Qu’Allah veille sur chacun de nous et qu’il fasse de nous de croyants exemplaires au sens propre du terme ! Bon mois de Ramadan à tous les fidèles musulmanes et musulmans !Amin !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2013 à 08:25, par Seydou
    En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

    Grand merci au frère Karim,
    c’est vraiment claire et réel ce qui ressort dans votre écrit. Comme quoi, n’avions-nous pas l’habitude d’entendre que c’est pendant le mois de Ramadan que les gérants de bars dancing, de maquis et de boites de nuit voient leurs chiffres d’affaire baissés considérablement et plus grave encore que la consommation des boissons alcoolisées chute inexorablement ? La liste est assez longue.....
    Allons-y comprendre quelque chose. Il est temps que les uns et les autres changent tout en s’éloignant de tels comportements et en amenant ses proches à rejoindre le chemin de la droiture(adoration de Dieu, foi, pardon, amour du prochain, générosité, bref les bonnes œuvres et actions etc.) car tout ce que nous faisons est fait au vu et au su de Dieu le tout puissant. Certes nul n’est parfait sur cette terre mais chacun de nous, en homme averti et avisé, est censé ne rien ignorer entre le mal et le bien. Qu’Allah veille sur chacun de nous et qu’il fasse de nous de croyants exemplaires au sens propre du terme ! Bon mois de Ramadan à tous les fidèles musulmanes et musulmans !Amin !

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet 2013 à 11:06, par Davson
      En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

      Que ce mois de jeûne, de recueillement et de prière soit aussi l’occasion pour tous les musulmans et tous leurs frères burkinabé de se ressourcer dans ces trois valeurs fondamentales qui sont l’intégrité, l’humilité et la probité.

      Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2013 à 08:31, par Yassir
    En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

    Merci Monsieur KABORE pour ton article assez porteur !
    Puisse ce message guider nos pratiques de Ramadan afin que cela nous profite ici-bas et dans l’autre monde ! Je prie le TOUT CLEMENT de nous accorder à tous un mois de Ramadan agréé !!!

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2013 à 12:22, par moucho
      En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

      Salamalékoum frère Karim ! A travers ce écrit beaucoup de frères musulmans comprendront le sens réel du mois de Ramadan car il a été dit si l’on savait les bénéfices de ce mois, on aurait souhaité que toute l’année soit RAMADAN. Bon carême à tous !

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2013 à 12:25, par Youssouf
      En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

      Reneignez-vous mes chers amis, le monopoles des matieres des premieres nécesssités sont aux mains des richards musulmans BURKINABE ;
      eux ne savent pas lire FASSONET ; il faut passer à d’autres moyens de sensibilisation ou de rappel. Hier on a commencé à jeuner automatiquement il a augmenté le prix du sucre.
      C N PAS LES PTIS COMMERçANTS slmt

      Répondre à ce message

      • Le 11 juillet 2013 à 22:35, par carylchessman
        En réponse à : Ramadan : un mois de miséricorde

        merci Monsieur KABORE, je suis édifié par vos propos.

        En effet, ce sont de tels messages dont on a besoin qui rappellent à souhait que quelle que soit la ferveur avec laquelle vous avez passé le mois de RAMADAN ; cela n’aurait aucun sens si ce mois n’apporte aucun changement en bien en vous.

        Il en est de même des priéres, vous avez beau prié , respecté l’heure mais si tout ceci n’apporte rien dans votre vécu quotidien ; ce serait comme parer l’animal le plus répugnant d’or.

        De tels messages devraient être dits dans les mosquées pour amener la grande masse à comprendre la religion âvant tout amour de l’Eternel pour les hommes et amour de l’homme pour son prochain.
        Encore une fois merci Monsieur KABORE

        Bon carême aux fréres et soeurs musulmans un Chrétien qui apprécie

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés