Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

vendredi 5 juillet 2013 à 21h32min

Les barricadeurs de l’avenue de l’Union Européenne ont cédé sans plier. Face aux gaz lacrymogènes des forces de l’ordre et de sécurité, des jeunes ont opposé des jets de pierre. Et jusqu’à 19 heures ce jeudi 04 juillet, la course poursuite entre force de l’ordre et de sécurité et manifestants se poursuivaient à Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs

Ils ont interrompu le trafic sur l’avenue de l’Union Européenne toute la journée du 4 juillet. Suite à un accident de circulation dans la nuit du 3 au 4 juillet 2013, des riverains des secteurs 24 et 25 avaient bloqué l’avenue de l’Union Européenne, tronçon de la route nationale N°1 à l’entrée de Bobo-Dioulasso. Après d’intenses négociations inabouties, l’autorité a fini par user de la force. A 17h30 minutes exactement, une force composée de gendarmes et de policiers a déclenché la traque aux manifestants. Semant la panique.

Pas de place Tahrir à Bobo

Surpris, les manifestants qui se disaient sur leur place Tahrir, ont cédé rapidement à l’assaut des force de l’ordre et de sécurité. Pour contrer les gendarmes et les policiers, ils se sont armés de pierres. De 17 heures 30 à 19H, manifestants et forces de l’ordre se sont affrontés. Telle une guérilla urbaine, des manifestants ont libéré le goudron pour les rues. Revenant à l’assaut avec des coups de pierres. En plus des policiers et des gendarmes, ils s’en prenaient également à des cars et autres véhicules de transport. Hasard du calendrier ou pas, la Sonabel s’est invitée dans le combat. En effet un délestage a mis fin aux hostilités aux environs de 20 heures.

Manifestants trop exigeants ?

De la survenue de l’accident malheureux dans la nuit du mercredi 3 juillet à 17 h30 minutes du jeudi 04 juillet, les manifestants ont tenu tête aux forces de l’ordre. Refusant toute négociation en dehors de la dotation en lampadaires de l’Avenue de l’Union Européenne, ils ont fini par avoir l’idée d’une place Tahrir. Campés sous des tentes, jouant au football et promettant une défaite aux forces de l’ordre et de sécurité, les manifestants se sont organisés pour s’alimenter sur place. Sûrs de leur force, certains d’entre eux exigeaient la présence du Président du Faso pour négocier.

Des dégâts

Quelques minutes après l’assaut des forces de l’ordre et de sécurité, les transporteurs bloqués depuis 7 heures du matin se sont frayé des passages. Non sans risque. Car, si les manifestants ont libéré l’Avenue de l’Union Européenne, ils continuaient la résistance dans les rues. Lapidant les cars et les passagers qui osaient rouler sur leur route non encore électrifiée. C’est ainsi que des cars ont été endommagés.

Pour les manifestants, toute personne qui s’ hasardait à circuler sur le tronçon de l’Union Européenne qu’ils contrôlaient trahissait leur cause. Parmi eux, on dénotait des blessés légers. Côté force de l’ordre et de sécurité, au moins un élément de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) a été légèrement touché.

1 mort au lieu de 4

Contrairement à la rumeur qui a circulé parmi les manifestants, Traoré Noufou, enseignant de profession est la seule victime de l’accident. Les autres bléssés sont en soins. Et un d’entre eux a rejoint son domicile selon un proche collaborateur du gouverneur des Hauts-Bassins

Nasso rentre dans la danse

Pour soutenir leurs camarades bloqués dans les affrontements, la section de l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso de l’Association nationale des étudiants du Burkina a décidé de se faire entendre. Ainsi, des étudiants ont boycotté les amphis ce jeudi 4 juillet. Ils se sont donné rendez-vous sur l’avenue de l’Union Africaine pour manifester à leur tour leur mécontentement. La manifestation des étudiants est prévue pour ce vendredi à 14 heures.

Ousséni BANCE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 juillet 2013 à 16:57, par zekina
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    "Et un d’entre eux a rejoint son domicile selon un proche collaborateur du gouverneur des Hauts-Bassins". Monsieur BANCE, veuillez nous donnez l’information venant d’un des proches des victimes plutôt que celle venant d’un proche membre du gouverneur. Ce gouvernement, on le connait trop bien dans ça...

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2013 à 17:03
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    Ca sent le souffre au faso a cause de ces
    autorités irresponsables

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2013 à 17:06, par zekina
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    "Et un d’entre eux a rejoint son domicile selon un proche collaborateur du gouverneur des Hauts-Bassins". Monsieur BANCE, veuillez nous donnez l’information venant d’un des proches des victimes plutôt que celle venant d’un proche membre du gouverneur. Ce gouvernement, on le connait trop bien dans ça...

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2013 à 17:10, par DOUNIKATENGA
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    au lieu de résoudre les problèmes,on envoie les forces de l’ordre pour semer le désordre
    au lieu d’écouter les manifestants les forces de l’ordre attaquent sauvagement les citoyens
    dans quel pays nous sommes ? on n’a pas droit à manifester leur mécontentement ? on a pas droit à réclamer la sécurité ?
    de grâce en démocratie on doit manifester
    écoutez au moins ces pauvres populations

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2013 à 17:18, par XXL
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    Je suis convaincu d’une chose ! la chute du régime est très proche, et le point de départ sera Bobo. Voyez les moyens dont usent les autorités pour trouver les solutions à ce problème ! Au lieu de chercher les voies et moyens pour satisfaire les manifestants, on s’en va accuser les gens d’être instrumentaliser. Est-ce des enfant qui étaient dans la rue hier ? ce sont des personnes âgées, bien conscientes qui sont déterminées à trouver des solutions à un problème réel qui est là. Dans son intervention, le gouverneur cherche déjà à accuser l’opposition d’instrumentaliser les manifestants en leur octroyant des tentes, de l’eau de la nourriture,.... Et il pense que ce n’est pas normale !
    Ces autorités ont mal à la volonté et au lieu de se soigner, ils accusent les autres....
    J’encourage les bobolais à poursuivre la lutte, et je félicitte les étudiants pour leur promptitude.
    Ouaga, on vous attend !!!!
    Web-master je t’ai à l’oeil deh

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet 2013 à 10:44, par La Réalité Qui Fait Mal
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

      C’est faut ce regime tiendra aussi longtemps nous seront là. Quand il ya 1 problem on négocie et quand une partie refuse la négociation le gouvernement se doit de trouvé une solution et c’est ce qui a été fait. Quand on est agé et responsable on discute et on trouve des solutions aux problem. On ne bloque pas une route nationale aux autre passant. Ne vous trompez ce régime tiendra toujours. Certains jeunes savent toujours se démarqué des ces incivisme. C’est pour quoi tous Bobo n’était dans la rue.

      Répondre à ce message

  • Le 5 juillet 2013 à 17:56, par Bande de Gazza
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    Désormais mettez de l’essence dans des bidons de brafaso ou dans des bouteilles. Vous y mettez du feu et jetez aux forces de l’ordre s’ils vous attaquent, ou sur la cible. Le liquide se propagera avec les flammes en même temps. C’est ce qu’on appelle cocktail Molotov. Par exemple quand la CRS se regroupe avec leur bouclier vous projetez ça sur eux. Le feu et le liquide les dispersera pour les exposer à vos jets de pierres . sinon quand ils sont regroupés, c’est dur

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2013 à 13:48, par KABORE Clément
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    les jeunes de bobo ont raison de manifester parceque les autorité se foutent mal de la vie des honnete citoyens que nous sommes. la vie n s’achete pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2013 à 14:39, par LPK
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    Ce Gouverneur n’est pas digne d’un Administrateur ; il n’est pas un catalyseur ; au lieu de calmer les manifestant avec sagesse, il s’en prend aux partis politique de l’opposition d’être à l’origine de la situation comme si lui-même était aveugle ou encore ne connaît pas bien la route qui a été barricadée.
    Il n’est pas digne d’un Administrateur au regard du fait qu’il permet tout à Bobo comme :
    - la rencontre tenue au gouvernorat par les Jeunes du CDP ; nous avons constaté que les frais de Location de la salle n’ont pas été versés au Trésor-Public ;

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet 2013 à 14:59, par Achille
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    Le gouvernement nous dira que les moyens du Burkina sont limités. Mais il a 36 milliard à jeter dans un SENAT inutile.

    Comment peut-on prendre ce gouvernement au sérieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2013 à 11:19
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    a tous ce qui pensent qu’il faut dialoguer et bien ce temps est passé. on a dialoguer on n’a pas eut gain de cause. et comme maintenant pour être écouté il faut manifester sauvagement nous allons le faire. y’a pas l’argent y’a pas l’argent c’est des foutaise oui !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2013 à 11:33, par Tienfôla
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    a tous ce qui pensent qu’il faut dialoguer et bien ce temps est passé. on a dialoguer on n’a pas eut gain de cause. et comme maintenant pour être écouté il faut manifester sauvagement nous allons le faire. y’a pas l’argent y’a pas l’argent c’est des foutaise oui !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2013 à 11:07, par le boss
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Les barricadeurs "de-gazés"

    celui qui utilise un cocktail molotov je l’informe que les forces de l’ordre ont le droit de tirer sur lui à balle réelle.a bon entendeur salut !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés