Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

lundi 1er juillet 2013 à 12h35min

La souffrance de certaines femmes dans les foyers est véritablement un secret de polichinelle. En tout cas, tout porte à croire, au regard de certaines situations dans lesquelles vivent ces dernières, que la lutte pour l’épanouissement de la femme est loin d’être gagnée, définitivement. L’on peut néanmoins soutenir que le plus dur a été fait. Le mariage forcé, l’excision, le droit à la succession, l’égalité en droit et devoir… sont entre autres points, des positifs dans la lutte pour le bien-être de la femme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Force est malheureusement de constater que bien qu’unis légalement ou coutumièrement, des hommes ne manquent pas de jouer faux-jeux à leur moitié par des mensonges très graves et souvent outranciers. " Mon pied-à-terre ", c’est ainsi que des hommes nomment la demeure de leur " fraude " et qui, pour passer du bon temps avec elle, inventent une mission " frauduleuse ". A l’intérieur ou hors de la ville. Ou même hors des frontières.

De fausses missions, de faux déplacements… sont bien cogités par des hommes dans le seul but de tromper madame, celle à qui il a pourtant juré fidélité et amour pour le meilleur et pour le pire. Pour quels intérêts ? Seuls les adeptes de l’infidélité pourront répondre. Ainsi, de Bobo-Dioulasso par exemple, monsieur ira à Banfora alors qu’il a informé son épouse d’une mission dans la capitale. Ou pire, monsieur invente une mission dans une autre localité alors qu’il n’a pas bougé d’un pas de la localité qu’il habite. La mission est donc effectuée d’un quartier à un autre dans la même ville. Loin d’être un phénomène, l’invention de " missions fictives " dont la seule raison est de " frauder " est une réalité sous nos cieux. Difficile de faire un sondage pour donner de chiffres factuels de cette évidence sociétale, mais il convient d’indiquer qu’elle prend une proportion inquiétante. Des femmes n’ont de sujets de causerie que sur ces réalités qu’elles vivent.

Et les hommes d’expliquer ce comportement ubuesque (c’est d’ailleurs devenu une chanson commune à tous) par le fait du vouloir changer d’air, un tant soit peu. Certes ! L’infidélité est un phénomène social punissable. La femme est très souvent la première victime de ces missions mal intentionnées. Mais les deniers publics peuvent en pâtir en ce sens que ces missions peuvent être effectuées avec les biens publics, dont les véhicules de l’Etat, avec carburant et frais de mission y compris.

Il ne s’agit pas là d’indexer uniquement les travailleurs du public. Les faiseurs de missions fictives sont partout. D’où la nécessité pour la société d’y réfléchir.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2013 à 21:14, par mella
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    "Des femmes n’ont de sujets de causerie que sur ces réalités qu’elles vivent."
    Je comprends pourquoi tu as toutes ces informations. Tu as dû changer les missionnaires comme tu changes les habits. LOL

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2013 à 21:44
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Ces hommes vont-ils frauder avec des arbres ou des animaux ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2013 à 23:17, par Jamanatigui
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Heureusement que ces cas de fraudes sont jusque là organisés avec d’autres femmes. Il y’a une evidence que Basseratou devra comprendre : on ne triche pas par plaisir.
    Pour l’infidèlité c’est le signe exterieur d’un déséquilibre mentale. Un Homme equilibré n’a pas besoin d’emprunter un tel chemin tortueux. Certains se resaisissent mais d’autres y font carrière et finissent pqr briser le lien du mariage.
    C’est le siècle des femmes connaisant leurs droits et ne sont point prêtes à conceder avec des hommes eduqués dans une culture que nous connaissons tous.
    On va faire avec en attendant des jours meilleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2013 à 23:30, par ilboudo37@hotmail.com
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Analyses trop unilatéral. De un, des hommes aussi sont victimes de telles fraudes de la part de leurs femmes. De deux, les hommes qui effectuent des fausses missions s’en vont rencontrer d’autres femmes ou filles. Donc dans de telles situations, qui constitue réellement l’obstacle à l’émancipation de la femme dont vous parlez, Basseratou ? En faites il ne s’agit pas d’accuser uniquement toutes les hommes ou toutes les femmes. Mais il ya DES hommes comme il ya DES femmes qui trompent ou qui sont victimes tromperie dans les couples. Et il ne s’agit pas "d’émancipation de la femme" qui est menacé comme vous faites croire, mais la dignité et le bien être de l’etre humain. Mais à quoi peut-on s’attendre quand de plus en plus le gens ne craignent plus Dieu ? Une fois que quelqu’un ne crains pas Dieu, à quel homme ou femme sur terre va-t-il se soumettre ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2013 à 09:40, par que celui qui n’a jamais pêché jette la 1ere pierre
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    @basseratou kindo peux tu jurer la main sur le coeur que tu n’es jamais sortie avec un homme marié ?Même si tu t’es repentie et cela reste malgré tout à vérifier il faut arrêter de jeter l’anathème sur les autres car la vie est un choix qui dépend de beaucoup de facteurs et seules les concernés font le ou les choix qu’ils ou elles estiment primordiales à leur épanouissement !!!! Tout le reste n’est que philosophie à deux balles !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2013 à 10:35, par FANTASY
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Vraiment, je crois que l’infidélité est un problème qu’on ne peut pas resoudre dans la mesure où il s’agit de sexe. Hors en matière de sexe, on ne raisonne pas. C’est bestial. De nos jours, l’infidélité est devenue monnaie courante plus que les années passées à cause du fait que le monde même a évolué, toute chose a évolué ; la mode aussi. Les femmes sont nombreuses, de plus en plus belles et de plus en plus sexy. Leur habillement laisse voir leur charme. L’homme, qu’il soit marié ou pas,en voyant ces chaires moulées dans des vêtements est attiré et va tout mettre en oeuvre pour "bouffer ça". Les téléphones portables, les maisons de passes et les hotels ont facilité les choses. Le sexe de la femme est très bon. Et ce n’est pas parcequ’on a déjà une femme à la maison qu’il faut se priver des autres qui courent encore dehors. C’est la civilisation du plaisir. Voilà pourquoi des personnes de même sexe vont ensemble. D’ailleurs, nous existons pour quoi ? C’est pour souffrir ? C’est pour vivre dans le bonheur et le plaisir ? Ou c’est pour remplir la Terre ? Moi je pense que c’est pour vivre le bonheur ; or le bonheur, c’est les morceaux de plaisir collés collés. Chacun vit son bonheur comme il l’entend. Si tu es marié et que ton conjoint te trompe et tu n’es pas content, tu te barres en divorçant. La loi même a prévu le divorce. Donc, c’est légal et normal de divorcer. Qu’on ne s’emmerde pas. Infidélité, infidélité. Il ne faut pas prendre la vie à deux comme une fin en soi. Personne n’est née pour personne. Moi en tout cas, si ma femme me trompe et si je suis pas content, je la quitte. Si je la trompe et qu’elle n’est pas contente elle n’a qu’à me quitter aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2013 à 10:42, par FANTASY
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Vraiment, je crois que l’infidélité est un problème qu’on ne peut pas resoudre dans la mesure où il s’agit de sexe. Hors en matière de sexe, on ne raisonne pas. C’est bestial. De nos jours, l’infidélité est devenue monnaie courante plus que les années passées à cause du fait que le monde même a évolué, toute chose a évolué ; la mode aussi. Les femmes sont nombreuses, de plus en plus belles et de plus en plus sexy. Leur habillement laisse voir leur charme. L’homme, qu’il soit marié ou pas,en voyant ces chaires moulées dans des vêtements est attiré et va tout mettre en oeuvre pour "bouffer ça". Les téléphones portables, les maisons de passes et les hotels ont facilité les choses. Le sexe de la femme est très bon. Et ce n’est pas parcequ’on a déjà une femme à la maison qu’il faut se priver des autres qui courent encore dehors. C’est la civilisation du plaisir. Voilà pourquoi des personnes de même sexe vont ensemble. D’ailleurs, nous existons pour quoi ? C’est pour souffrir ? C’est pour vivre dans le bonheur et le plaisir ? Ou c’est pour remplir la Terre ? Moi je pense que c’est pour vivre le bonheur ; or le bonheur, c’est les morceaux de plaisir collés collés. Chacun vit son bonheur comme il l’entend. Si tu es marié et que ton conjoint te trompe et tu n’es pas content, tu te barres en divorçant. La loi même a prévu le divorce. Donc, c’est légal et normal de divorcer. Qu’on ne s’emmerde pas. Il ne faut pas prendre la vie à deux comme une fin en soi. Personne n’est née pour personne. Moi en tout cas, si ma femme me trompe et si je suis pas content, je la quitte. Si je la trompe et qu’elle n’est pas contente elle n’a qu’à me quitter aussi. Les Blancs ont compris ça depuis. On se marie aujourd’hui, demain on divorce ; et la vie continue. C’est nous en Afrique qui imitons mal le Blanc en signant aussi des mariages civils monogamiques et on veut pas entendre parler de divorce. Quand deux personnes se marient en Afrique, on dit que ça engage deux familles. Ce qui fait que le divorce est redouté pendant que dans le couple il y a un qui souffre des manquements de l’autre. Si on ne veut pas du divorce, qu’on ne signe pas de mariage civil.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2013 à 11:35, par ya siida
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Triste aujourd’hui. Le problème qui est posé ici reste celui des valeurs. Dans le couple les gens n’ont plus de valeurs de référence !! On ne croit plus au mariage. LA femme comme l’homme est braqué. Personne ne veut se faire petit pour que le couple fonctionne !! Le materiel a pris le dessus. PAr conséquent, on s’en fout et on va avec n’importe qui. LEs hommes sont incriminés mais ma foi les femmes sont à fond dans ces pratiques !! On n’en parle pas parce que la société est plus choquée par l’infidélité de la femme, c’est tout. Les hommes font avec des femmes !! Et souvent des femmes mariées !!

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2013 à 14:20
    En réponse à : Vision Express sur… : Les missions « frauduleuses »

    Aujourd’hui, les femmes sont devenus agressives ! Il y a une inversion de l’échelle des valeurs. Soyez sérieux aujourd’hui et ce sont ces mêmes femmes qui vont vous traiter de tous les noms et si vous n’êtes forts, vous cédez à leur manigance et elles vous mettent dans leur lit. Etre homme ce n’est pas baisser sa culotte devant la première venue. Il n’est pas facile d’être un homme réglo dans certaines contrés du Burkina (suivez mon regard). En plus, la plupart des ces fraudeurs ou fraudeuses (je paris) vivent des situations frustrantes dans leur couple.
    Mme Kindo, il semble que Bobo est le lieu de prédilection des missionnaires (quelle analyse faite vous de cette situation) ? Pouvez-vous jurer n’avoir jamais encouragé une mission fictives ?!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés