Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

Marche meeting de l’opposition à Ouagadougou : La police disperse violemment les manifestants

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 30 juin 2013 à 21h15min
 Marche meeting de l’opposition à Ouagadougou : La police disperse violemment les manifestants

Annoncée depuis plus d’un mois, la grande journée de protestation contre le Sénat et la politique du gouvernement, organisée par le Chef de file de l’opposition politique burkinabè, a connu un grand succès à Ouagadougou. Sauf que les manifestants n’ont pu remettre leur message au chef du gouvernement comme ils le souhaitaient. Ils ont été violemment dispersés par la police à travers des tirs de gaz lacrymogènes. Selon les organisateurs l’on dénombre des blessés.

Elle était censée être pacifique. Elle l’aura été jusqu’au bout, la manifestation de l’opposition burkinabè. A Ouagadougou, ils sont des milliers à avoir effectivement répondu à l’appel de la trentaine de partis politiques regroupés autour du chef de file de l’opposition. Pour disent-ils, rejeter le projet de Sénat en cours. Mais également pour dénoncer l’incapacité supposée du gouvernement à faire face aux préoccupations des populations.

Mais à mi-chemin, au niveau du rond-point des Nations-Unies, les manifestants ont été dispersés quand ils ont voulu franchir les barrières de police pour emprunter l’avenue de l’indépendance déclarée zone rouge.

Pas de message remis, mais des gaz lacrymogènes

Résultat, ce qui semblait être un mouvement discipliné et ordonné au départ, s’est terminé dans la confusion. Manifestants et journalistes blessés, des objets précipitamment laissés sur les lieux.

Les opposants eux, ont promis, une fois de retour à leur point de départ à la place de la Nation, de ne pas en rester là. Et promettent une chose à leurs militants et sympathisants : « ce n’est que le début ». A l’image du « printemps arabe », certains promettent même un « été noir » au régime Compaoré.

Juvénal Somé

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dysfonctionnement de la Justice : L’UPC dénonce l’inertie du gouvernement
Vie politique : Moussa Traoré, président de l’ADD, est décédé
Soutien à KDO : Appelé à s’expliquer, Léonce Koné crache ses vérités à Eddie Komboïgo
Simon Compaoré répond au CFOP-BF : « Le MPP n’a jamais, ni de près ni de loin, prêché pour la division dans ce pays »
Burkina Faso : Le MPP s’offre une « robe à sa taille »
Lettre de Blaise Compaoré à Roch Kaboré : Le CDP salue la réaction du gouvernement burkinabè
Concertations politiques : La CODER veut un dialogue « intégral, inclusif et ouvert »
Burkina : Le président Kaboré a pris acte de la correspondance et de la disponibilité de Blaise Compaoré
Opération d’authentification des diplômes : « Nos hautes autorités doivent se plier à cet exercice pour se montrer elles-mêmes irréprochables », estime l’opposition politique
Kossi : L’UPC dément toute démission dans ses rangs
Lettre de Blaise Compaoré au président Kaboré : Un acte de grande sagesse, selon Ablassé Ouédraogo
Employabilité des jeunes : Le patronat burkinabè chez le Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés