Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Journée nationale de protestation contre la politique du gouvernement : Le message de l’opposition au président du Faso

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 30 juin 2013 à 22h42min
Journée nationale de protestation contre la politique du gouvernement : Le message de l’opposition  au président du Faso

Répondant à l’appel de l’opposition, une grande foule était rassemblée à la place de la Nation dès 8H30 ce 29 juin. Vers 10 heures, les marcheurs ont pris la direction du rond- point des nations-unies. C’est là que les responsables des partis politiques initiateurs de la marche, avec à leur tête Zéphirin Diabré, devraient remettre un message aux représentants du Premier ministre pour le président Blaise Compaoré. Mais les représentants du Premier ministre n’ont pas été au rendez-vous ; le message n’a donc pu être remis comme prévu. Lefaso.net a pu l’obtenir pour vous. L’intégralité de la lettre adressée au chef de l’Etat.

JOURNEE NATIONALE DE PROTESTATION
CONTRE LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT
MESSAGE DE L’OPPOSITION
A SON EXCELLENCE MONSIEUR BLAISE COMPAORE,
PRESIDENT DU FASO,
PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

Excellence Monsieur le Président,

Les partis de l’Opposition politique au Burkina Faso ont décidé d’organiser ce jour 29 Juin
2013, une Journée Nationale de Protestation Citoyenne contre la politique de votre
gouvernement.

Cette journée de protestation est l’occasion pour les Burkinabè, de vous signifier leur
mécontentement au regard des différents maux qui minent notre société et handicapent le
fonctionnement des pouvoirs publics. Parmi ces maux, nous notons :
-  la persistance de la pauvreté chez nos populations qui sont quotidiennement confrontées
à l’augmentation constante des prix des produits de grande consommation, alors que les
salaires stagnent ;
-  le déficit chronique en infrastructures et en personnel d’éducation ;
-  la misère des étudiants en proie à l’absence de locaux pour étudier, à la rareté des
bourses et à la démotivation des enseignants du supérieur ;
-  le chômage persistant et croissant dans tous les secteurs de la vie économique et qui
touche un grand nombre de diplômés ;
-  le dénuement alarmant des centres de santé qui, à l’image de l’hôpital Yalgado
Ouédraogo, n’ont ni le personnel, ni les équipements adéquats pour soulager les
malades ;
-  la progression dangereuse de l’insécurité illustrée par les braquages incessants sur les
routes et la criminalité dans les centres urbains ;
-  la généralisation de la corruption dans toutes les sphères administratives et économiques,
entretenue par le comportement peu intègre de nombreux hauts responsables que vous
avez nommés, et encouragée par l’impunité que votre gouvernement a érigée en
système ;
-  l’accaparement de l’économie par une poignée d’opérateurs proches de votre pouvoir et
de votre entourage familial, devenus des grosses fortunes par la seule magie des marchés
publics et des passe-droits dont ils bénéficient et grâce auxquels ils prospèrent en
asphyxiant notamment les petits commerçants ...

Excellence Monsieur le Président,

Les Burkinabè sont conscients que leur pays est pauvre et que l’Etat dispose de ressources très
limitées. Mais ils veulent que ces maigres ressources soient mieux gérées, que la lutte contre la
pauvreté devienne la vraie priorité du gouvernement, et que les fruits du développement de
notre pays soient mieux partagés.

Ils observent avec minutie le rythme de vie des hauts responsables de votre administration
dont ils connaissent le montant des rémunérations officielles. Abusant de votre protection,
ceux-ci sont devenus de véritables affairistes et des prédateurs qui puisent allègrement dans les
caisses de l’Etat, créent des sociétés pour se partager les marchés publics et pillent les
ressources minières nationales en complicité avec les groupes miniers étrangers.

Du fait de l’inaction de votre gouvernement, notre pays est devenu un vaste entrepôt de biens
mal acquis où cette minorité arrogante construit des bunkers à tour de bras, vit dans un luxe
tapageur et se comporte et agit comme si elle était au-dessus de la loi.

C’est là et nulle part ailleurs qu’il faut rechercher l’explication des actes d’incivisme observés
dans notre pays. Ils traduisent le ras-le-bol des laissés-pour-compte face à un Etat qu’ils
considèrent comme étant exclusivement au service des puissants.

Excellence Monsieur le Président,

L’incompréhension des populations a récemment franchi un nouveau cap lorsque, le 21 Mai
2013, votre majorité a voté une loi qui consacre la mise en place d’un Sénat. Cette nouvelle
institution est inutile parce qu’elle n’apportera aucune valeur ajoutée à notre appareil législatif ;
elle est surtout budgétivore, puisqu’elle coûtera 36 Milliards de francs CFA pour sa première
mandature. De plus, ce Sénat, qui exclut les jeunes (près de 60% de notre population) et les
femmes (plus de la moitié de cette population), n’assurera ni l’élargissement de la base de notre
démocratie, ni la représentation des collectivités territoriales.

De notre point de vue, ce qui fait la qualité d’un système démocratique, ce n’est pas la
multiplication des institutions à l’infini, mais plutôt la saine observance des règles du jeu
démocratique.

Lorsque la fraude électorale devient une mode, lorsque la majorité au sein de l’Assemblée
Nationale se réfugie systématiquement dans le vote mécanique, lorsque l’Opposition et les
nombreux burkinabè qui se reconnaissent en elles sont traités avec mépris et lorsque,
contrairement à de nombreux pays de notre sous-région, le Burkina Faso ne sait pas encore ce
qu’est une alternance démocratique, il est difficile de faire accepter à notre peuple qu’il suffit de
créer un Sénat pour que notre démocratie fasse un bond qualitatif.

Dans la vie d’une nation, il y a beaucoup de choses qui n’ont pas de prix. La démocratie en fait
sans doute partie, et nous devons tout mettre en œuvre pour la protéger et la faire grandir. Mais
la santé, l’éducation, le logement, la sécurité, l’emploi des jeunes, etc. font aussi partie des
choses qui n’ont pas de prix. Puisque le Burkina Faso dispose déjà de toutes les institutions
formelles de la démocratie, il serait plus judicieux de les faire mieux fonctionner et de consacrer
nos maigres ressources pour résoudre les problèmes des populations,

Excellence Monsieur le Président,

Il est de notre devoir d’attirer votre attention, sur le fait que le climat social est en train de se
dégrader fortement et dangereusement par la faute de vos partisans qui, à travers des
déclarations savamment amplifiées par le canal des médias d’Etat, vous prêtent l’intention de
vouloir procéder à une modification de l’article 37 de notre Constitution, pour supprimer la
clause limitative du mandat présidentiel.

Face à ce qui s’apparente à une manœuvre orchestrée, l’Opposition politique vous réaffirme son
attachement républicain à la limitation du mandat présidentiel. Avec elle, notre peuple
s’opposera fermement à toute tentative de tripatouillage de notre Constitution, qui aurait pour
finalité de mettre fin à cette limitation.

Excellence Monsieur le Président,

C’est en Patriotes soucieux et inquiets de l’avenir de notre pays que nous vous interpellons.
C’est dans le même état d’esprit qu’usant des libertés que nous accorde la loi, nous manifestons
notre opposition à la politique de votre gouvernement ce Samedi 29 Juin 2013.
En organisant cette journée nationale de protestation, l’Opposition politique, comme cela a
toujours été le cas, a le souci de préserver la paix sociale et de respecter l’intégrité des
personnes et des biens.

Nous. savons. que la paix sociale est une condition nécessaire au progrès de notre pays. Mais si
sauvegarder la paix sociale signifie- que nous devons nous taire et rester tranquilles pour que
règnent la pauvreté, l’injustice sociale, les inégalités, la corruption, l’impunité, et l’insécurité, cette paix sociale là, nous n’en voulons pas !

La paix sociale que nous recherchons, c’est celle dans laquelle la priorité est accordée à la
résolution des problèmes des pauvres, celle où le développement du Burkina Faso profite à tous
les Burkinabè. C’est la seule qui peut garantir durablement la stabilité et le progrès de notre
pays.

Les Burkinabè sont habités par l’espoir que l’appel qu’ils vous lancent ici à travers l’Opposition
sera enfin entendu, que vous abandonnerez ce projet de Sénat, et que vous prendrez mieux à
cœur les problèmes qui les assaillent.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, l’expression de notre très haute
considération.

Ouagadougou, le 29 juin 2013

Pour l’Opposition Politique

Le Chef de file de l’opposition politique

Zéphirin DIABRE

Président de l’UPC

Message de l’opposition politique au chef de l’Etat

P.-S.

Ce 29 juin 2013, les militants et sympathisants de l’opposition n’ont pas pu remettre leur message au Premier ministre, comme ils le souhaitaient.
Lefaso.net a pu néanmoins se procurer une copie dudit message, adressé, faut-il le noter, au Président du Faso. Nous vous le proposons en intégralité.

Messages

  • Ce pouvoir joue avec le feu. Qu’il continue de foncer droit dans le mur.

    • Vous pensez que cette manifetation suffit a faire trembler notre regime.

      A quoi vous attadiez.

      refus d’obtemperer= matraquage et gazage.

      Ressortez demain encore, apres demain, tous les jours.

    • ha hahaha,... simple gaz et cest la debandade...

      Que direz vous le jour des grandes machettes, gourdins, kalachnicov, pistolet, ...????

      Sortez demain encore afin d accelerer le processus de guerre civile

    • Propos d’un écervelé !!! Tu connais guerre civile ? Si on a rien à dire, on ferme sa vilaine bouche crasseuse !!

    • Dans tous les cas si le temps est venu pour que Blaise sache que ce qu’il faisait aux autres : Thoma Sankara, Leguani, Henri Zongo.......... faisait mal personne ne pourra l’en empêcher.Seulement aura-t-il une tombe Blaise ? voire Kadafi . mettre plus de 1000 soldats dans la nature, et ce permettre de tels comportements ?en tout cas on l’aura averti.

    • oui tu as raison . vous êtes dans le même sac .mais rassure toi qu’un jour vous traverserez les frontières à pied .sauf le ciel et la terre tout a une fin .je suis convaincu qu’un le peuple se libérera de ces scorpions,ces lions.la victoire appartient au peuple quel que soit le temps que durera la lutte.

    • mon cher frere si tu ne veux pas te battre pour que demain soit meilleur tu ferme au lieu de proferer des balivernes en parlant de guerre civile. soit plus reflechi’ regarde bien ton pays et ouvre tes yeux fermés.

    • sach que si ya guerre civil, c toi que je chercherai le premier pour découper. espèce d’attardé, ce régime essoufflé la va partir par la force

    • ne pronons pas la guerre civile, elle peut vous emporter même etant du CDP car eux peuvent tenter de fuir mais vous , c’est pas sûr que vous ayez un billet d’avion pour franchir la frontière, avec votre crypton, on vous rattrapera comme blé goudé

  • ok ! plus rien ne sera comme avant !!! mais s’ils refusent d’attendre raison, qu’est ce que nous jeunes on doit faire ?? je propose qu’on sorte encore nombreux le 28 juillet prochain pour envahir les soit disant bureaux de votes dans toutes les régions. si on laisse passer ce sénat rien ne pourra encore inquiéter ces dinosaures dans leur intention suicidaire à modifier l’article 37. c’est bien beau de sortir nombreux, mais il faut que la lutte soit résistante et pérenne jusqu’à ce que ils(cdp et allies)renoncent a cette basse besogne. non au sénat !!!!!!!!!!!!

  • C,est vous qui avez allumé ce feu et nous y creverons tous.

    • Quel constat faîtes-vous par rapport à la mobilisation que vous avez vu aujourd’hui. Le peuple dit NON AU SÉNAT. Ce n’est pas compliqué. Vous refusez et foncez droit dans le mur, même s’il y aura le feu, il vous faut installer votre Sénat. Réfléchissez un peu et pensez à la souffrance de la population.

    • y’a vraiment des laches dans se pays tel kima et compagnie.et sa se dit garcon.meme pas fichu de lutter pour ses semblable et surtout pour sa descendance.pensez a aujourdhui seulement demain c’est vos enfant et petitenfant qui souffriront et vs maudiront.en avant les combattants de la liberte.PATRIA OR MUERTE

    • kima se sont des gens comme vous qui attendiez que les autres se battent pour vous. dans la vie si tu ne te bat pas tu n’as rien. dort, ils contunerons de traiter comme un tapis.

  • le pouvoir nest pas obligé de receptionner votre message.

    Envoyez le par la poste a ladrese du blaiso.

    Si vous netes pas content, faites ce que vous voulez. Sachez seulement que lorsque notre guerre civile va commencer, les principales victimes ne seront pas du coté ou vous croyez. Referez vous a ce qui sest passé en RCI, RCA, Liberia, Mali Angola, Kenya...

    Nous sommes prets et on peut declencher les hostilités quand vous voulez

  • merci au peuple opprimé ! jamais je n ai vue une mobilisation pareille de l opposition burkinabé , ça veux dire que le peuple en avait vraiment mare , et la jeunesse en particulier l a exprimé aujourd hui , quelle jeunesse fantastique ! courageuse et consciente ! toute la place de la révolution était pleine jusqu’à a la place du 2 octobre j étais de la partie, alors que cette presse pour une fois de grâce dise la vérité en montrant cette grande mobilisation . il faut être aveugle pour ne pas voir et sourd pour ne pas entendre !
    a bon entendeur salut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Quelle Gigantesque marche ce matin à Ouaga ! De mémoire de citoyen, je n’ai jamais pareille mobilisation et détermination au Burkina. Vive le Grand peuple du Burkina Faso derrière ses responsables politiques de l’opposition. Bravo à la jeunesse du Faso, bravo aux femmes et aux anciens. Merci pour cette inoubliable sortie. Pas de sénat.

  • Cete declaration est limpide et traduit la pensée de ceux qui peuvent encore se revendiquer d’être des "Burkinabès".
    Courage à nous tous.

  • Un message très claire qui depeind la vrai réalité du Faso. ils ne s’attendaient pas à une telle foule, je penses qu’ils prendront conscience que le peuple dans majorité à hate du changement. Nous sommes prets à continuer jusqu’à ce que l’abcès soit vider de son pus.

  • Il faudrait pas que l’opposition trahisse cette jeunesse en baissant les bras par la suite...nous resterons nobilisés pour cette lutte

  • Felicitations a Diabre et toute son equipe d organisation pour leur determination.
    Bravo a la population pour l engagement et la mobilisation exceptionnels.
    LA VICTOIRE ET LE POUVOIR RESTENT AU PEUPLE. Na laara an saara.

  • bravo a l opposition burkinabe rester souder c est maintenant ils vont passer a une autre action qui leur reste comme derniere cartouche.celle de vous diviser .apres la promenade dans les regions qui na rien accouche et la violence d aujourdhui ils vont se tourner vers le groupe pour vous diviser .vigilence .

    • C’est un bon message, certes si des gens sont transportés dans les villages environnants à l’aide des cars pour venir prendre part à une marche comme si c’était un vote alors ces gens là ne sont motivés et convaincus.La création du senat ne gate rien au faso,pourvu que le gouv prenne en compte le contenu de ton message car il peut resoudre tous ces problemes énoncés.

    • Bravo au peuple burkinabé !
      Si celle que je vois est SARAH SEREME, bravo à elle ! Cela signifie qu’elle est vraiment intègre !
      Courage et la lutte continue !
      La Patrie ou la Mort, les survivants continueront !

  • Message bien clair et pense que cette fois-ci ça ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd. Vous êtes prévenus !

  • Le message est on ne peut plus clair. Bravo à l’opposition, mais il faut que la lutte continue face au pouvoir désuet de Blaise Compaoré. nan lara an sarra

  • Vive l’éveille de conscience !!!
    vive la révolution !!
    vive l’alternance !!!

  • Des cameras ont été installées dans la nuit sur tout le trajet de la marche.

  • bravo a l opposition burkinabe rester souder c est maintenant ils vont passer a une autre action qui leur reste comme derniere cartouche.celle de vous diviser .apres la promenade dans les regions qui na rien accouche et la violence d aujourdhui ils vont se tourner vers le groupe pour vous diviser .vigilence .

  • peupl du faso,debou car l heure a sonne.commen la police peut elle reprimer une marche pacifique ?c est de la provocation.sorton tous pr le depart de ce pouvoir.

  • C’est pas encore fini.
    Longue vie à Zéphirin pour qu’il nous dise encore quand sortir.
    Ensemble, on ferra partir ces vautours de merde

  • Je crois que la création du Sénat permettra de renforcer notre démocratie. Laissez le président faire, car c’est une bonne chose.
    Vous savez très bien que le président Blaise COMPAORE est un président qui maintenu notre pays en Paix depuis 1987. Il a construit le Burkina Faso, et il a fait de lui un pays émergent.
    Sincèrement nous ne vivons pas dans une réelle démocratie, mais le système en place nous convient parfaitement.
    Si nous protestons et mettons en péril notre paix sociale et notre intégrité comme l’ont fait les arabes et autres, je pense que nous allons regretter cela pendant des années et des années comme les pays arabes et la côte d’Ivoire actuellement.
    Réfléchissez mûrement avant de mettre en péril notre paix sociale et n’ayez pas confiance en ce Bissa de Zéphirin DIABRE qui, je pense, nous conduira en enfer comme l’a fait Laurent GBAGBO à la côte d’Ivoire.
    N’oubliez pas cette citation de Félix Houphouët BOIGNY :
    "On ne reconnait la valeur d’une paix que lorsqu’on l’a déjà perdu"

    Gardez-vous donc de ne pas mettre en péril cette paix que nous offre le président Blaise COMPAORE au lieu d’une protestation qui ne vous mènera nulle part sauf en enfer avec pour guide, un Bissa.

    A bon entendeur, salut !!!

    LE CONATUS
    zineel77@gmail.com

    • Je te comprend puisque tu fais partir de ceux qui ont tout eu au nom de Blaise .mais je te rappelle que nul n’a le droit d’être heureux tout seul.je ne pense pas que Blaise soit le seul burkinabè capable de dirigé ce pays.de quelle paix tu parle si le peuple ne peut se nourrir,se soigner,assurer même le minimum.je te rappelle qu’aucun de ces imbéciles n’a payé ses études.c’est l’argent de l’Etat ,du contribuable qui a financé leurs études .aujourd’hui ces tortues pensent que l’enfant du pauvre doit s’il a forcé se limiter au collège car ils ont tout suprimé(bourse au lycée,à l’université,etude extérieur).Zéphérin qu’il soit bissa ou peulh cela n’est pas un problème suffit qu’il soit burkinabé comme ta mère qui est de quel ethni je ne sais et que ton père a marié.mon cher CONATUS soit raisonnable car j’ose croire que tu es allé à l’école .Malheur à ceux qui ballonnent leur peuple.Peuple opprimé , tenez bon la victoire ne tardera pas

  • la RESISTANCE est un DEVOIR face à une loi injuste, ridicule et stupide.
    Duc in altum !
    Pax et bonum à l’opposition.
    Que Dieu affermisse vos pas et rende la lutte fructueuse toujours dans l’esprit républicain et de loyauté.
    le COMBAT continu.

  • Message bien clair et pense que cette fois-ci ça ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd. Vous êtes prévenus !

  • ça commence bien pour un Chef de file de l’Opposition nouvellement installé, la démarche est positive. s’aurait été la même avec votre prédécesseur, on a sera pas toujours là a patauger pendant que les Manges-mil autour du Blaiso se la coule douce à son entière ignorance. puisse le Tout Puissant vous guide dans l’exécution de vos taches qui ne sont autres que pour le bien tout les Burkinabès en vous gratifiant d’une santé de fer et d’une sagesse inqualifiable pour la suite de ce combat ; Amen !!!

  • MERCI POUR CE DIAGONSTIC SANS COMPLAISANCE.

  • Zéphirin, tu es un Brave. On est ensemble. A quand le prochain rendez-vous. On va montrer au pauvres policier que c’est eux qui vont chuter le pouvoir. Ils n(ont qu’a sortir encore. On verra

  • Quand on gouverne on se croit tout permettre, mais pour combien de temps ? Mon cousin handicapé y était à la marche, il a été bousculé, malmener par le système de Blaise Compaoré. Dieu est témoin, et chaque mensonge et prétention a une fin ; mon cousin me dit que la prochaine marche il acceptera la mort pour que Blaise écoute le peuple. Mr. Compaoré, vous aviez tué, des familles ont souffertes et commencent à vous oublier grâce à la tolérance des uns et des autres : Alors n’agrafez pas la situation, écoutez votre peuple et faites-vous oublié pour terminer votre vie à Zignaré. Je suis revenu de loin pour participer a cette marche pacifique dont le système a voulu la transformé en duel et montrer votre vrais visage de sanguinaire. Pour le Burkina qui veut avancer, écoutez votre peuple, le sénat n’est pas la bienvenu dans notre pays en tant de crise, et le peuple a raison là-dessus.

    • C’est clair, le Sénat n’est pas le bien venu au Faso.

    • la prochaine fois, on va utiliser le gaz sarin comme celui de la Syrie

    • alors comme en syrie le peuple se battra ! et aussi longue soit la nuit le jour viendra et si tu sait lire le jeu géopolitique tu comprendra que ASSAD est fini , ce n’est qu’une question de temps. Alors choisi bien ton camp ! Pour ta gouverne ASSAD a tenu longtemps à cause de la RUSSIE. Qui soutiendra BLAISE pour mater son peuple. Est il sur même de son armée ?

  • La marche est suivie depuis certains pays. Les compatriotes se sont retrouvés a New York, Italie et l Allemagne. Les priorités sont égrenés à merveille par le CFOP . Que le Président ouvre les yeux et interroge son cœur en soi.

    • Enfin le peuple à compris.k vont devenir nos enfants si nous laissons ces individus piller nos ressources.sénat...sénat on n a rien à foutre.la lutte sera longue et restons soudé pour la cause.

  • C’est bien beau ce message mais il faut que l’opposition comprenne qu’elle doit au bout ces actions. Ce n’est que le début et gars à l’opposition si elle trahit la volonté du peuple. Il faut savoir lutter jusqu’au bout comme l’ont fait certains opposants légendaires comme ADO et autres.
    Nous avons soif du changement. 26 ans de pouvoir c’est beaucoup ! Il y’a une génération qui est sacrifié.

  • C’est le début de la fin du pouvoir Compaoré. Nous devons nous battre comme l’on fait les jeunes Tunisiens, Egyptiens et comme le fait actuellement la jeunesse Brésilienne. Blaise doit partir peu importe le sacrifice. Cabri mort n’a plus peur de couteaux.

  • message clair et veridict.le constat est reelema clair.zeph on continu,la patrie ou la mort nous vaincrons.g suis convaincu kil vont s dechiré pour lè poste d senateur dans lè regions.sa s sent dja o nivo dè commune entr conseillers.dè rivalité e dja dè clans s cree.la lutte continue.ns avons marres.

  • Félicitation à lefaso.net pour avoir chercher à se procurer ce document et pour avoir fait mentir sa réputation de presse acquise au pouvoir en le publiant. En trois pages, ce document a fait la synthèse des réalités de gestion du pouvoir actuel et lancé le cri de cœur de ceux qui désespèrent de leur pays mais ne veulent ni abdiquer ni s’exiler parce qu’ils sont profondément patriotes. Qu’est ce qui peut expliquer la dérive d’un homme aux débuts révolutionnaires, qui se transforme en un empereur qui asphyxie son peuple à petit feu sans remords ? mystère et boule de gomme. Le peuple n’a pas de gaz lacrymogène, le peuple n’a pas de forces de l’ordre qui sont brutes et brutales, le peuple n’a que Dieu. Mais avoir Dieu, c’est tout avoir et l’espoir est permis. Plus que jamais.

  • Qui peut me dire le nombre d’années que dureent les coupures de courant à l’université de Ouagadougou ? Cela continue jusqu’aujourd’hui et ils ont le courage de vouloir créer un sénat inutile seulement pour leur comodité. Quelle honte !

  • je suis fière d’être burkinabé et fière de mes frères bravo a vous pour cette mobilisation pour montrer a ses vautours qu’on a marre ,ça fait 26ans que ça dure ,il est temps que ça s’arrête.chaque chose a une fin !!bravo !bravo !!!!on baisse pas les bras la lutte continue !!!!!

    • NE BAISSONS PAS LES BRAS. NAN AN LARA AN SARA,BLAISO EST HABITUE A LA RECULADE ET AU TOURNANT A 190 DEGRE..IL ABANDONNERA SON ANTRE ENCORE .VRAIMENT IL EST FATIGUE...
      LE GOLF L’HEURE A SONNE !!!!!!!

      LE PEUPLE DU FASO EST DEBOUT...

    • il est temps pour nous d’affronter notre destin !la création du senat sera cette goutte d’eau qui fera déborder le vase et si Mr Compaoré ne veut rien savoir,ehh bien ça va se savoir !cette marche n’est qu’un exercice pour ce qui est à venir:On ne se laissera plus faire !!!!!!!!!

  • Tu n’a rien dit d’abord, tu y étais et c’était bon pour toi. Tu t’est remplis les poches et maitenant tu veux utiliser le peuple pour arriver à tes fins. Mais on reste vigilant et vigilante. On sortira pour dire OUI AU RESPECT DES REGLES DU JEU DEMOCRATIQUE. Attend 2015 et on verras. ON SERA LA POUR DIRE OUI AU BOSS

  • Ceux qui essaient de faire peur à l’0pposition, n’ont rien compris, qu ’ils sortent même le gaz sarin. Mefier vous d’eux là, parce que ce sont les mêmes qui pillent nos maigres ressources, qu’ils regardent autour de notre pays, quel pays ressemble au BF sauf le Togo peut etre ?
    L’heure a sonné pour notre peuple de s’appoprier de ce qui l’appartient.
    Its not yet over until its over !

  • Ceux qui essaient de faire peur à l’0pposition, n’ont rien compris, qu ’ils sortent même le gaz sarin. Mefier vous d’eux là, parce que ce sont les mêmes qui pillent nos maigres ressources, qu’ils regardent autour de notre pays, quel pays ressemble au BF sauf le Togo peut etre ?
    L’heure a sonné pour notre peuple de s’appoprier de ce qui l’appartient.
    Its not yet over until its over !

  • Tu n’a rien dit d’abord, tu y étais et c’était bon pour toi. Tu t’est remplis les poches et maintenant tu veux utiliser le peuple pour arriver à tes fins. Mais on reste vigilant et vigilante. On sortira pour dire OUI AU RESPECT DES REGLES DU JEU DEMOCRATIQUE. Attend 2015 et on verras. ON SERA LA POUR DIRE OUI AU BOSS

  • J’ai suivi les propos recueillie de Monsieur le Directeur du chef de cabinet du premier ministre sur les ondes de Savane FM mais c’est déplorable...
    Un père de famille et de sur croit un intellectuel comme lui qui se permet de dire des mensonge sur les ondes juste pour préserver son fauteuil. c’est pas bien.

    • Chers internautes (Burkinabé surtout)
      bon jour
      je ne suis pas Burkinabé mais sincerment, je vous interpelle de prier à ce que BLAISO fait pour les autres pays avec les soient disant reconciliation(produit chinoi) demain on vient pas réconcilier les BUrkinabé.
      Certes, une grande partie des burkinabés est corrompue et est d’accord d’avoir une somme minime ou un poste au détriment d’une masse.
      Je suis chaque fois choqué, si je me rend à YALGADO.
      En bref, c’est l’injustice sociale qui est à l’origine de toute forme de revendication.
      " j’aime mon peuple" disait BLAISE Compaoré. Cfr in BORI BANA
      N.B : LA PAIX EST LA 1ERE MATIERE PREMIERE DU BURKINA. retenez ça cher Burkinabé.

    • - YOUSSOUF, merci pour tes conseils. Et moi je te dis qu’un éminent Professeur de l’UO à Ouaga a dit un jour : ’’Dans ce pays, c’est un régime militaire qui nous dirige. Voyez ! Au sommet ils sont tous militaires ! Chaque on cri partout PAIX, PAIX, PAIX, mais il y a la paix au Burkina. C’est plutôt de LIBERTÉ qu’on a beoin dans ce pays. Même le prisonnier assis dans sa cellule est en PAIX, mais il n’a pas de LIBERTÉ’’. Et c’est un grand professeur de Philo qui l’a dit. Pas un médiocre comme ceux qui nous dirigent en ce moment. J’ai nommé le Prof. NACOULMA.

      Par Kôrô Yamyélé

  • Peuple du Faso, chers militants de lutte,

    le Sénégal nous a montré l’exemple.
    Le sénat existait, la candidature de Wade, qui n’était pas autorisée, a été forcée.. Malgré tout ça, le changement a u lieu !

    Ici au Faso, la marche du 29, où j’étais, est un bon point de départ. Qu’ils mettent leur sénat en place (c’est leur problème). Nous voyons pas la mise en place du sénat comme une fin en soi ! Pourvu que la conscientisation du peuple continue. Certains peureux verront, avec la marche du 29, qu’il faut maintenant sortir, puisque beaucoup de monde adhère à un changement !!
    Et en maintenant la lutte constante, on réussira le changement !

    Faudra que le peuple ne se définisse pas des échéances de déception (même s’ils mettent le sénat en place, on continue de se mobiliser et garder toujours espoir). Car la lutte sera longue, et c’est une bataille psychologique (faut pas qu’on se laisse décourager).

  • Tout le peuple du Burkina Faso a été témoin de la grande mobilisation de la journée du 29 juin. Même si vous n’aimez pas l’opposition, reconnaissez que le peuple a adhéré positivement à cette marche de protestation. De grâce, Messieurs les gouvernement. Ne tentez pas de défendre l’indéfendable. Vous vous êtes peut être trompés sur la volonté du peuple. Cette fois-ci, le SENAT ne convient pas au Burkina Faso où nous avons du mal à nous nourrir, à nous soigner, à assurer un minimum dans un pays dit émergent. De grâce, déclarez que vous retirer cette loi et vous verrez comment tous les burkinabè et compris ceux qui vous font croire que tout va bien vont marcher pour vous dire merci. Monsieur le Président, vos conseillers ne vous disent pas la vérité. C’est leur panse qui travaille pour vous et non leur compétence ni leur clairvoyance. Mogho Naaba Baongo, Monseigneur Philippe OUEDRAOGO, Kupiendieli, Imams de toutes confréries, aidez le peuple à raisonner le Président. Lui seul a le destin du peuple en main. S’il est encore bien portant et soucieux du devenir de ces jeunes qui sont prêts à se sacrifier pour que rien ne soit comme avant, il doit réagir et mettre fin à cette situation. Le peuple est fatigué.

    MONSIEUR LE PRESIDENT, APPRENEZ A ETRE MEDIATEUR AUSSI DE VOTRE PAYS. N’EST-CE PAS MIEUX QUE DE VENDRE LE PIMENT DES AUTRES ?

    • " Mogho Naaba Baongo, Monseigneur Philippe OUEDRAOGO, Kupiendieli, Imams de toutes confréries, aidez le peuple à raisonner le Président. Lui seul a le destin du peuple en main. "
      Voilà qui est bien dit.

  • Personnellement je voulais renoncer à ma nationalité Burkinabè lorsque j’ai entendu cette histoire de Sénat. Mai un ami avocat m’a dit que ce n’était pas possible. La mobilisation du 29 juin m’oblige à renoncer à ma renonciation car j’étais fier de mes compatriotes qui sont sortis contre cette mascarade dont les objectifs sont désuets ,obsolètes surannés.Reste seulement qu’il faudrait d’autre manifs pour que ces gens se rendent à l’évidence que le vrai peuple n’a pas besoin de sénat au faso ; pays exsangue qui a mal à ses dirigeants de sorte qu’il ne peut pas se développer. En province , nous avons aussi marcher et les populations commence à comprendre le sens du combat.

  • Bravo pour la reussite de cette marche. Prochainement on sera encore tous au dehors. on n’aura pas peur de vos gourdins, vos couteaux, vos saggaies, vos pistolets. Nous continuerons a marcher main nue et on est pret a se donner a la mort pour un seul objectif : LA CHUTE DE BLAISE COMPAORE.
    Utiliser tous les moyens que vous voulez, nous resterons fidele a notre ideologie. S’il faut mourrir pour l’avancee de ce pays en democratie alors moi je serai le premier a me livrer.
    Attendez nous a la prochaine marche

  • L’OPPOSITION BURKINABE DOIT SAVOIR QUE LE PEUPLE EST ENGAGE ET ON ATTEND IMPATIEMENT DES MOTS D’ORDRE A DANS LES JOURS AVENIRS.

    ULTIME BUT DE NOTRE LUTTE EST DE FAIRE QUITTE CE PARTI ( CDP) AU POUVOIR.

    ON ATTEND DANS LES JOURS AVENIRS UN MOTS D’ORDRE DE L’OPPOSITION POUR UNE MANIFESTATION PLUS PARTICIÄTIVE.

    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  • Tout ce que tu viens de dire c’est bien et très beau même !!!!!! Mais entre nous tu n’est pas étranger à tout ces maux et tu en est un des principaux responsables de tout ce que nous vivons. Quand sous ta houlette tu mettait le BF sous le PAS ou il était écrit que l’enseignement supérieur n’était pas une priorité donc pas de bourses pour nous étudiants tu n’en fait pas cas, plus de médicament dans les hôpitaux etc... Aujourd’hui monsieur se pointe avec des joues bien arrondi et crie au malheur pour un malheur que lui même a contribué à mettre en place. Comme on aime le dit la meilleur manière de faire la politique c’est d’être opposant car on voit tout, on connait tout, et on la baguette magique qui règle tou

    • Tu a peut-être raison de rappeler à Monsieur DIABRE qu’il a été à un moment donné responsable de ce que nous vivons. Permettez-lui aussi de prendre ses responsabilité et de vouloir nous prouver qu’il a pris conscience que ce système l’a utilisé en son temps. Il peut-être réalisé cela et nous le tenons à l’oeil. C’est ça aussi l’intégrité : savoir quitté le navire des dinausaures qui écument le peuple. Bon vent à l’opposition pour mettre un terme à la souffrance des populations. Tous unis autour de notre opposition. N’an laara, an saara !

    • Je pense qu’on peut se pardonner car l’homme est ce qu’il est. On peut emprunter un chemin et se rendre compte plus tard qu’on est pas sur le bon alors si on rebrousse chemin et on prend conscience nous pouvons pardonner et faire bataille ensemble.
      Mais pour ceux qui persistent dans le mensonge, la corruption, le népotisme, le favoritisme, l’impunité le mal point de pitié pour vous. Vous avez peur de changer de camp mais sachez que votre peur vous suivra jusqu’à votre tombe. Vous pensez que l’on ne peut pas changer les choses, y a rien qui
      sur cette terre qui puisse être éternel. Sauvons l’Intégrité et cultivons l’amour pour notre Burkina. Vous êtes frustre par une injustice quelconque ne sombrez pas dans cette lâcheté de prendre la politique comme moyen de consolation. C’est un calmant la douleur viendra et plus intense. Tous ensemble nous vaincrons. Nous attendons le mot d’ordre.

  • Même si je n’ai pas une grande considération pour l’opposition burkinabè, je suis totalement d’accord avec les raisons avancées dans cette lutte. Restons mobilisés pour amener le gouvernement à prendre à coeur les vrais besoins du peuple burkinabè !!! Souhaitons tout de même que cette opposition ne nous déçoive pas encore comme de coutume. Prions beaucoup pour Zéphirin Diabré et ses compagnons afin que Dieu les sauve de tous les pièges mis en oeuvre pour détruire cette lutte. Prions ! Prions Dieu !!!

  • Il semble que la grille indemnitaire est entrain de donner raison aux marcheurs. c’est une grand messe qui ne permettra à personne d’avoir plus de 10 000 Frcs CFA ce que le pouvoir appelle augmentation des salaires pour faire face à la vie chère. En plus point de rappel ! Il aurait fallu commencer par la grille indiciaire pour corriger rapidement le fossé entre fonctionnaires et contractuels. C’est surtout ça qui nous intéresse.

  • Voilà qui est bien clair. Mais venant d´un ancien cdpiste j´ai peur de la vérité du future. J´ose croire que vous serez propre jusqu´au jour de votre jour.

  • Qu’est ce que ce Sara Sérémé fait collée au talon de Zéphirin. A Zéphirn attention. l’opposition ressemblera aux déchus du système qui les a fait.

  • Vaillant peuple du Burkina Faso. Ne vous laissez surtout pas faire. Les sénégalais ont compris, ils ont changé de président, Les maliens ont pensé avoir compris, ils ont fait un coup d’État que les amis de ceux là qui les gouvernent ont contre-carré parce qu’ils ne voulaient pas entendre la voix du peuple dire son ras-le bol à un dirigisme d’État, de clientélisme et de népotisme. Les égyptiens agissent pour demander le départ pur et simple d’un homme qui n’a pas su les comprendre et qu’ils ont aidé pourtant à venir. Vous les burkinabé, je dis bien les vrais, je sais que vous en êtes capables. Vous n’avez nullement pas le droit de baisser les bras pour cautionner une monarchie de plus de 25 ans. Agissez, agissez et encore agissez car le serpent a plusieurs têtes et n’est pas prêt de quitter.

  • Vaillant peuple du Burkina Faso. Ne vous laissez surtout pas faire. Les sénégalais ont compris, ils ont changé de président, Les maliens ont pensé avoir compris, ils ont fait un coup d’État que les amis de ceux là qui les gouvernent ont contre-carré parce qu’ils ne voulaient pas entendre la voix du peuple dire son ras-le bol à un dirigisme d’État, de clientélisme et de népotisme. Les égyptiens agissent pour demander le départ pur et simple d’un homme qui n’a pas su les comprendre et qu’ils ont aidé pourtant à venir. Vous les burkinabé, je dis bien les vrais, je sais que vous en êtes capables. Vous n’avez nullement pas le droit de baisser les bras pour cautionner une monarchie de plus de 25 ans. Agissez, agissez et encore agissez car le serpent a plusieurs têtes et n’est pas prêt de quitter.

  • la paix rien que la paix opposant gouvernement coopérer essayer de trouver un terrain d entente personne ne souhaite le mal du Burkina Faso rien ne vaut la paix bonne chance a tous les peuples du Burkina Faso que dieu vous aident et vous protège

  • Moi mon probleme avec la classe politique burkinabe est le fait que la plupart des manipulateurs du peuple sont les dechus du pouvoir. Donc s’ils etaient encore aux affaires ils ne s’occuperaient meme pas du soucis des populations. L’action est noble mais faisons attention aux loups tapis dans l’ombre. Comme le dit un adage populaire c’est fuir "caca pour aller rentrer dans a..." Je n’ai rien contre dame Sere mais elle fait partie de ceux qui defendaient le regime bec et ongle il y a peu. Ces politiciens ne pensent qu’a eux et a leur ventre. Regardez du cote de l’Egypte. Morsi est pire que moubarak. Non au senat, non a la manipulation de l’article 37.

  • Moi mon probleme avec la classe politique burkinabe est le fait que la plupart des manipulateurs du peuple sont les dechus du pouvoir. Donc s’ils etaient encore aux affaires ils ne s’occuperaient meme pas du soucis des populations. L’action est noble mais faisons attention aux loups tapis dans l’ombre. Comme le dit un adage populaire c’est fuir "caca pour aller rentrer dans a..." Je n’ai rien contre dame Sere mais elle fait partie de ceux qui defendaient le regime bec et ongle il y a peu. Ces politiciens ne pensent qu’a eux et a leur ventre. Regardez du cote de l’Egypte. Morsi est pire que moubarak. Non au senat, non a la manipulation de l’article 37.

  • Sauf erreur, le depute de la 1ere republique de Haute Volta n’avaient pas de salaires... (Il beneficiait Juste d’indemnites de session) Cela n’a pas empeche Plus pres de nous, les membres de la defunte 2eme chambre n’avaient pas de remuneration, pas d’emoluments mirobolants. Notre pays a tellement de priorites : santé, Education, infrastructures economiques de base etc...etc...). Un Senat ? Pourquoi faire ? Pour renforcer quelle democratie ? Sommes nous vraiment en democratie au Burkina ???
    Si cette mascarade est "incontournable" parce que figurant dans notre loinotre 1ere Assemblee Nationale de fonctionner et de bien fonctionner........

    fondamentale, OK, mais je dis : " optons alors pour la gratuite des mandats pour la representation nationale et tirons un trait sur tous ces avantages exhorbitants qui n’ont aucune justification"... Dans cette hypothese, Il n’est pas certain que les candidats se bousculeraient aux portes de ces institutions .....

    Les milieux politiques reagissent a cette question en disant :Partout, dans les pays dits democratiques, c’est comme cela que ca se passe...Les deputes, senateurs...etc sont remuneres...

    Mais, Sommes nous obliges de marcher sur nos tetes comme les autres ???

    L’histoire de notre pays et de son peuple est specifique,.. Innovons en faisant de tous les mandats electifs (deputes, maires, conseillers, municipaux etc...), des mandats gratuits, un sacerdoce...C’est dans cette hypothese que l’on decouvrira les veritables patriotes Burkinabe, les hommes et les femmes qui aiment vraiment leur pays et qui sont prets a se sacrifier pour la terre de nos ancetres...

    STOP a la demagogie et a la dilapidation de nos ressources.

    • maintenant on a tout comprit que la démocratie c’est le peuple qui décide et non pas les dirigent non pas avec les coups d’états et non la violence
      prenons des bonnes exemple
      sortons pour occuper les grandes place symbole du pays sans faire la violence
      juste- qu’a notre revendication soi entendue et résolue

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés