Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

jeudi 20 juin 2013 à 12h23min

Demain, samedi 22 juin 2013, une mission gouvernementale sera à Bobo-Dioulasso. La raison : donner les « vraies informations » aux populations de la cité de Sya sur la mise en place du Sénat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La délégation gouvernementale sera composée du ministre Moussa Ouattara des Enseignements secondaire et supérieur, et de son homologue Vincent Zakané de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale. Elle a pour mission de « donner des informations sur les questions majeures telles que la mise en place du Sénat et de procéder à une évaluation de l’action gouvernementale ». La rencontre qui aura lieu à partir de 8 heures, dans la salle de conférences du gouvernorat, répond au devoir d’imputabilité et de responsabilité des gouvernants vis-à-vis des populations.

L’arrondissement n°6 en conseil

Le conseil d’arrondissement n°6 se réunira en session ordinaire les 24, 25 et 26 juin prochain dans la salle des fêtes de l’ex-mairie de Konsa. Autour du maire Karim Barro, les conseillers municipaux discuteront de sujets comme l’examen et l’adoption du projet de règlement intérieur du conseil municipal ; la constitution des quatre commissions permanentes ; l’examen et l’adoption du Budget supplémentaire gestion 2013. Ils suivront deux communications : l’une sur les potentialités de l’arrondissement et l’autre sur les missions assignées à la police de Konsa. Puis ils auront des divers. L’ouverture de la session est prévue pour 9 heures le 24 juin.

La police municipale de Bobo fait son travail

Depuis ce dimanche 16 juin, la police municipale de Bobo-Dioulasso et les conducteurs de tricycles ne sont plus en odeur de sainteté. La raison est toute simple car après la période de sensibilisation sur l’interdiction du transport de personnes par « ces champions » de la rue, la police municipale est entrée dans la phase des sanctions. Aussi, tout tricycle pris en infraction de transport de plus de deux personnes est conduit à la fourrière d’où il ne peut ressortir qu’après paiement de l’infraction. Et c’est ce que les conducteurs ne veulent pas entendre. Alors que le maire de la commune a pris tout le temps nécessaire pour les sensibiliser. La décision d’interdiction de transport de personnes par les tricycles est un décret présidentiel qu’un maire ne peut lever. Après que les conducteurs soient allés manifester leur mécontentement et qu’ils croyaient que la police allait ralentir ses actions, celle-ci est sortie le lendemain pour poursuivre son travail. Comme quoi, la décision est prise, il faut la respecter jusqu’à nouvel ordre. A qui le tour après les tricycles ?

Résultats du BEPC 1er tour : 5 admis sur 240 candidats au jury de Safané

Les résultats du premier tour de la session du BEPC 2013 ont été proclamés le mercredi 19 juin suivant le calendrier établi avant le démarrage de l’examen. Si ailleurs on s’en réjoui déjà parce que les résultats proclamés sont à la hauteur des attentes, ce n’est pas le cas dans les jurys V et VI de Dédougou où les résultats ne sont pas du tout fameux. Tenez- vous, sur un total de 302 candidats présentés au 1er tour, le jury V obtient 38 admis et 133 candidats au second tour. Le jury VI enregistre 39 admis sur 300 avec 109 au second tour. A une cinquantaine de kilomètres de Dédougou, là où nous sommes, à Safané. D’après un membre du jury que nous avions contacté tard dans la soirée du 19, c’est un ‘’coup de tonnerre’’ qui s’est abattu sur les 240 candidats à l’annonce des résultats. Seulement 5 candidats sont déclarés admis à l’issue des épreuves écrites et orales du 1er tour et 79 autres candidats sont retenus pour le second tour.

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2013 à 00:47, par le delogeur
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Peuple,de Bobo n ecoutè pas c est vampir qui viennent pour vous intoxiquè,ils ont chaud dans leur costumes et veulent que vous rafraichez.dites les quand il boufaient aisement vs n etiez pas au courant ,maintenant que le djabali veut prendre fin ils se font voir.dites les que le chiennat n est pas votre préocupation,mais plutot la vie chere,le chaumage,l education....que les Bobolais(e)s ne se laissent pas attirès par leur riz gras,billet rouges et les fausses promesses de ces vautour qui ne savent plus oú aller glanè.un provert africain dit dit "que c est ne pas par ce que le cop a des yeux rouges,qu il ne pas être sacrifier ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 06:03, par Bouglass
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Une tournée d’explication et pour donner les vraies informations sur le sénat ? Vous avez adoptez votre machin avant de l’expliquer à la population ?
    Je suis de l’avis selon lequel il y a panique qui contraint à la gesticulation fébrile présente : parce que l’opposition se rend plus visible sur le terrain, il faut s’agiter. Yago était déjà à Bobo pour se rallier des jeunes à la cause CDP !
    Je déplore le fait d’adopter avant d’expliquer ; cela dit combien on ne considère pas la population et on décide pour qu’elle assume.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 08:08, par omed
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    On ne veut pas de sénat...ils n’ont s’épargner le deplacement..ce sera des économies pour le budget national....A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 08:55, par lamda
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Après les tricycles, Mr le Maire, il faut organiser les stationnements des remorques un peu partout dans la ville. Sur le long du boulevard de la revolution, dans les quartiers. Ex : Faites un tour du côté de l’école Diarradougou au secteur 2.... Après renseignement, il semble que ce sont les remorques d’un ancien 1er Ministre du BF et les chauffeurs se plaisent à obstruer la voies sans crainte....Visitez derrière le Centre MURAZ,
    Bon courage et nous souhaitons avoir un numéro vert à Bobo.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 08:56, par lamda
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Après les tricycles, Mr le Maire, il faut organiser les stationnements des remorques un peu partout dans la ville. Sur le long du boulevard de la revolution, dans les quartiers. Ex : Faites un tour du côté de l’école Diarradougou au secteur 2.... Après renseignement, il semble que ce sont les remorques d’un ancien 1er Ministre du BF et les chauffeurs se plaisent à obstruer la voies sans crainte....Visitez derrière le Centre MURAZ,
    Bon courage et nous souhaitons avoir un numéro vert à Bobo.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 08:58, par lamda
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Après les tricycles, Mr le Maire, il faut organiser les stationnements des remorques un peu partout dans la ville. Sur le long du boulevard de la revolution, dans les quartiers. Ex : Faites un tour du côté de l’école Diarradougou au secteur 2.... Après renseignement, il semble que ce sont les remorques d’un ancien 1er Ministre du BF et les chauffeurs se plaisent à obstruer la voies sans crainte....Visitez derrière le Centre MURAZ,
    Bon courage et nous souhaitons avoir un numéro vert à Bobo.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 09:25, par Max
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Qu’est-ce que l’exécutif va chercher dans cette affaire qui est purement politique ? Voilà des gens qui ratent l’occasion de se mêler de ce qui les regarde ! L’administration qu’ils dirigent est supposée être neutre et cette neutralité est entrain d’être remise en cause par une telle attitude. La décision de mettre en place le Sénat, n’est pas une décision administrative, mais une décision purement politique (pouvoir législatif) !

    Peut-être sortent-ils en tant que membre de l’organe exécutif du CDP ? sinon je ne comprends pas qu’on utilise les moyens de l’Etat pour aller justifier une décision hautement politique ; une décision qui n’a rien à avoir avec le fonctionnement de l’Administration. Éclairez-moi, vous autres qui êtes davantage édifiés en matière juridique !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 09:32, par Les sujets venaientduprogramme je pense bien.j,admir beaucoup l,exellence recherche au faso
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Les sujets venaient duprogramme je pense bien.j,admir beaucoup l,exellence recherche au faso

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 09:35, par Max
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    L’imputabilité et la responsabilité n’impliquent-t’elles pas également que l’on tienne compte de la base avant la prise de la décision (Qu’on tienne compte de son avis) ?

    S’il y a des réticences des populations sur le Sénat, c’est que le CCRP, qu’on dit avoir fait des propositions en leur nom, n’avait pas toute la légitimité nécessaire pour le faire !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 09:44, par Max
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    L’imputabilité et la responsabilité n’impliquent-t’elles pas également que l’on tienne compte de la base avant la prise de la décision (Qu’on tienne compte de son avis) ?

    S’il y a des réticences des populations sur le Sénat, c’est que le CCRP, qu’on dit avoir fait des propositions en leur nom, n’avait pas toute la légitimité nécessaire pour le faire !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 11:46, par graceelisee
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    Qu’est ce que vous pouvez nous dire de plus ?Le BURKINA souffre de plusieurs maux(coupures d’électricité, grèves par ci par la, chômage.....)et vous faîtes la sourde oreille pour mettre en place un sénat dans un pays si pauvre ; ce qui est sur le sénat sera abolit dès qu’on changera de régime

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 15:06, par quand ?
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    je ne comprend pas qu’un pays pauvre comme le Burkina veut créer une 2éme chambre parlementaire qui requiert une somme exorbitante ,d’ailleurs elle est inutile et pendent que la vie chère s’accentue.la politique du gouvernement est inhumaine car il s’agit là d’affamer le peuple pour mieux les assujettir

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2013 à 22:58, par Sidpasata - Veritas
    En réponse à : Mise en place du Sénat : les explications du gouvernement

    On nous a dit AVEC INSISTANCE que la question du sénat est une question consensuelle ! On a même dit que c’est une réponse au aspiration du peuple non ? Pourquoi se fatiguer encore si le peuple est déjà d’accord ? Vous aviez dit que c’est la volonté du peuple non ? Pourquoi vous aller expliquer au peuple ce qu’il veut déjà, puisque c’est lui qui vous demande de faire ? Faites seulement ! Ce n’est pas la peine que le gouvernement se fatigue pour aller expliquer au peuple une question consensuelle. Si vous insistez pour le faire, il n’y que deux explications possibles : soit vous tenez à faire une mission inutile pour simplement gaspiller l’argent du contribuable ; et c’est condamnable. soit vous avez décidé sans le peuple, et dans cas sachez que Nelson Mandela avait dit au tenant de l’apartheid que "faire pour nous sans nous, c’est faire contre nous" ; et là encore vous êtes condamnables pour avoir fait contre le peuple. LA CHAINE DU MENSONGE EST TOUJOURS ROMPUE TÔT OU TARD PAR SES PROPRES CONTRADICTIONS

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés