Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

jeudi 13 juin 2013 à 18h51min

Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne fermement les actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière qu’on observe de plus en plus dans la ville de Ouagadougou. Tout en déplorant les pertes en vies humaines qui sont souvent enregistrées, il en appelle au sens de tolérance et de responsabilité de tous pour que cessent les dérives sur les voies publiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

Dans la soirée du dimanche 9 juin 2013, une foule en colère a incendié un véhicule sur le Boulevard de la Jeunesse, plus précisément à Ouagarinter.
La raison de cet acte c’est que l’automobiliste a percuté accidentellement une femme transportant deux enfants sur un vélo.

Un mois auparavant, le 5 mai 2013 précisément, un acte similaire a été perpétré sur le Boulevard France-Afrique, à Ouaga 2000, pour le même motif. Selon les témoignages recueillis à propos de l’accident de Ouagarinter le conducteur serait en état d’ébriété. Quant à celui de Ouaga 2000, c’est le non respect d’un feu tricolore qui en serait la cause.

Si dans les deux cas cités le comportement des automobilistes est à condamner, la vindicte populaire qui en résulte à chaque fois ne l’est pas moins. Cette justice expéditive qui perdure, malgré les efforts de sensibilisation de tous les défenseurs des Droits Humains est, on ne le dira jamais assez, très préjudiciable à la paix et à la stabilité de l’ensemble de la société Burkinabè.

En effet, pour l’accident du dimanche 9 juin dernier, il y a de quoi regretter l’acte d’incivisme en ce sens que :

- la destruction de la voiture ne permet pas aux forces de l’ordre de reconstituer les faits afin de situer les responsabilités ;
- en cas de procédure civile, il est quasiment impossible de retrouver le propriétaire du véhicule, obligé qu’il a été de se sauver et les documents d’identification se trouvant dans la voiture partis en fumée ;
- il devient impossible également de dédommager les victimes puisqu’il n’y a pas toujours de coupable ;
- enfin, l’incendie systématique des voitures, en cas d’accident, pousse forcément leurs conducteurs à décamper et donc à fuir leur responsabilité, même quand leur vie n’est pas menacée.

Au regard de toutes ces conséquences tout aussi regrettables que les pertes en vies humaines et matérielles occasionnées souvent, certes, par l’imprudence des conducteurs, il est important que les uns et les autres sachent raison garder.

En cas d’accident de la circulation, il y a des règles définies par l’autorité compétente et qu’il convient de respecter. Il s’agit, entre autres, des constatations d’usage faites par les forces de l’ordre en vue de la reconstitution des faits, de la confrontation des témoignages et enfin la responsabilisation des protagonistes.

En dehors des alertes aux sapeurs pompiers ou à la police, toute autre intervention dans le périmètre de l’accident avant l’arrivée de l’autorité est de nature à entraver le déroulement de l’une ou de l’autre des étapes ci-dessus évoquées.

Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique, tout en déplorant les dégâts et les pertes en vies humaines occasionnés par des accidents de la circulation, en appelle à un sursaut de conscience chez tous les Burkinabè. Il invite les usagers de la voie publique à plus de vigilance et au respect scrupuleux du Code de la route.

Service d’Information du Gouvernement (SIG)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juin 2013 à 19:10, par Cheicklamenace
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Une fois de plus l incivisme à encore frapper, c est juste pitoyable .la voiture brûlée ne va pas ramené à la vie la pauvre victime. Nous pouvons évacuer nos frustrations autrement. Souvent il y a des accidents entre deux motos ou on déplore des pertes de vies humaines, mais jamais j ai vu des moto brûler a Ouagadougou.imaginez vous arrête au feu tricolore et quelqu’un vient heurter votre voiture par derrière tombe et meure, en quoi est ce que le chauffeur de la voiture est responsable ? Bon Dieu dite le moi ! Merde l éducation aussi passé par la merde

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:09, par C2C
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    MOI JE VOUS PAUSE LA QUESTION POURQUOI EST CE QUE NOUS HABITANTS DE WAGA SOMMES DEVENUES INCIVIQUES A L’ÉGARD DES LOI PRESCRITES ?

    PRENONS LE CAS OU UN GOUROU DU CDP VOUS COGNE VOUS CROYEZ QUE NOUS PAUVRE POPULATION AURA RAISON DEVANT LUI ? PLUSIEURS CAS DE GENRE CE SONT AVÉRÉS ET JUSTICE N’A PAS EU LIEU !!

    SINCÈREMENT JE POUR L’ACTE DE JUSTICE POPULAIRE !! CE QUI FERRA PRENDRE CONSCIENCE AUX AUTORITÉS QU’ILS MAÎTRISENT ABSOLUMENT RIEN !!

    CORDIALEMENT A VOUS ET A WWW.LEFASO.NET

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:09, par C2C
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    MOI JE VOUS PAUSE LA QUESTION POURQUOI EST CE QUE NOUS HABITANTS DE WAGA SOMMES DEVENUES INCIVIQUES A L’ÉGARD DES LOI PRESCRITES ?

    PRENONS LE CAS OU UN GOUROU DU CDP VOUS COGNE VOUS CROYEZ QUE NOUS PAUVRE POPULATION AURA RAISON DEVANT LUI ? PLUSIEURS CAS DE GENRE CE SONT AVÉRÉS ET JUSTICE N’A PAS EU LIEU !!

    SINCÈREMENT JE POUR L’ACTE DE JUSTICE POPULAIRE !! CE QUI FERRA PRENDRE CONSCIENCE AUX AUTORITÉS QU’ILS MAÎTRISENT ABSOLUMENT RIEN !!

    CORDIALEMENT A VOUS ET A WWW.LEFASO.NET

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:37, par tams
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Mais je ne comprend pas, les trois personnes sont mortes ou quoi ? Que le bon Dieu nous protège nuits et jours. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:39, par tams
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Mais je ne comprend pas, les trois personnes sont mortes ou quoi ? Que le bon Dieu nous protège nuits et jours. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:26, par Pokolé
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Les conducteurs de véhicules circulent souvent très mal parce qu’ils pensent que la voix est pour eux, ce qui n’est pas le cas...la route est publique. Il est vrai que les cyclistes faufilent entre les voitures, chose que je condamne, mais le conducteur qui a son permis de conduire en respectant le code de la route permettrait d’éviter certains accidents. Par exemple au niveau des carrefours à ses giratoire qui donne la priorité à gauche, quand tu cèdes le passade à gauche, et un véhicule arrive derrière toi et le conducteur voit que c’est un cycliste, il passe sans tenir compte de l’autre qui a céder le passage parce que c’est un cycliste et j’ai vu plusieurs fois des cas comme ça provocant des accidents. Respectons le code de la route surtout au niveau des carrefour et non pas que j’ai voiture et toi t’es à moto ou à vélo, laisse moi passer... Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:31, par LESAGE
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Bonjour,
    Cheicklamenace dites nous comment nous devons évacuer nos frustrations ? Les cas cités ne correspondent pas au contexte de l’article en question ici alors souffrez de vous taire quand vous n’avez pas matière a réfléchir. Quant au Ministère qui s’insurge contre le comportement incivique de la population, dites nous que faites vous pour véritablement créer un équilibre de justice entre les citoyens ? Vous croyez que ce sont les forums et autres états généraux qui vont comme par magie résoudre TOUS les problèmes ? Non Madame PRUDENCE. Le peuple a soif de justice, le peuple a soif d’équité. Combien de personnes qui devraient se retrouver en correction à la MACO nous côtoient, circulent allègrement dans la ville.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:43, par Pokolé
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Les conducteurs de véhicules circulent souvent très mal parce qu’ils pensent que la voix est pour eux, ce qui n’est pas le cas...la route est publique. Il est vrai que les cyclistes faufilent entre les voitures, chose que je condamne, mais le conducteur qui a son permis de conduire en respectant le code de la route permettrait d’éviter certains accidents. Par exemple au niveau des carrefours à ses giratoire qui donne la priorité à gauche, quand tu cèdes le passage à gauche, et un véhicule arrive derrière toi et le conducteur voit que c’est un cycliste, il passe sans tenir compte de l’autre qui a céder le passage parce que c’est un cycliste et j’ai vu plusieurs fois des cas comme ça provocant des accidents. Respectons le code de la route surtout au niveau des carrefour et non pas que j’ai voiture et toi t’es à moto ou à vélo, laisse moi passer... Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:48, par Pokolé
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Les conducteurs de véhicules circulent souvent très mal parce qu’ils pensent que la voix est pour eux, ce qui n’est pas le cas...la route est publique. Il est vrai que les cyclistes faufilent entre les voitures, chose que je condamne, mais le conducteur qui a son permis de conduire en respectant le code de la route permettrait d’éviter certains accidents. Par exemple au niveau des carrefours à ses giratoire qui donne la priorité à gauche, quand tu cèdes le passage à gauche, et un véhicule arrive derrière toi et le conducteur voit que c’est un cycliste, il passe sans tenir compte de l’autre qui a céder le passage parce que c’est un cycliste et j’ai vu plusieurs fois des cas comme ça provocant des accidents. Respectons le code de la route surtout au niveau des carrefour et non pas que j’ai voiture et toi t’es à moto ou à vélo, laisse moi passer... Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:50, par siida
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Vraiment, il faut que le gouvernement agisse contre ces agissements d’une barbarie inqualifiable et d’un autre âge. C’est généralement le fait de jeunes désœuvrés, aigris et qui pensent que tout propriétaire de véhicule est un élément du système mafieux, inhumain et incompétent notoire que Balaise et sa clic ont imposé au Burkina Faso. Voilà ce à quoi conduit la fuite de ses responsabilités, on laisse faire parce qu’on se reproche tellement de choses après 25 ans de forfaiture qu’on n’ose pas lever le petit doigt pour réprimer les actes, même les plus sauvages. Sinon, où sommes nous ? Comment le public peut-il se substituer à la police ? Quelque chose ne tourne plus rond dans ce pays et si nous ne prenons garde le précipice c’est bientôt !! Les gens sont tellement dépassés par l’injustice, le mépris et la rapacité de leurs dirigeants qu’ils croient se faire justice. Mais cela n’est pas une raison. Il faut qu’à chaque fois que cela se produit, l’armée se déploie pour interpeler systématiquement tous les bruleurs et faiseurs de justice et les corriger à merveille. Et que cela soit médiatisé pour décourager de tels actes à l’avenir. Dans un pays, lorsque les populations commencent à s faire justice, c’est un signal d’un malaise profond. Blaise et sa clic diront que ce sont des paroles d’aigris et qu’eux sont au quotidien embarqués dans le bateau du Burkina émergent, mais ils finiront par l’apprendre à leur dépens que le règne du mépris conduit au chaos.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:54, par Cheicklamenace
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Monsieur C2C , pouquoi un gourou du CDP ? Dois je comprendre que dans ce pays la on ne peu rouler en voiture sans faire de la politique ? Nos mamans ne peuvent pas rouler en voiture sans se faire taxer de maîtresse de gourou ? À supposer même que le propriétaire de la voiture a tort, la saisie même de sa voiture aurai pu idemminiser la victime en cas de d étrangement a la justice.mais non il faut tout casser, il faut tout brûler comme d’hab, les autres avance nous on creuse on s enterre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 11:04, par Mamon Yélé
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Délinquence, irresponsabilité et subversisme sont à reprocher aux auteurs de ces actes de vandalisme.Ils veulent assimilé ses actes là à de la vindict populaire. En réalité, on devrait pouvoir identifier les vrais délinquants qui prennent l’initiative de mettre le feu (les cytoyens ne se promène pas avec des torches et il n’y a pas eu de cotisation pour l’alumette ; ça vien forcement de quelqun). ça doit être un réseau d’aigris et de malfaiteurs qui exploitent actuellement la colère du peuple face aux injustices, corruptions, favoritisme et autres laxismes instaurées par le pouvoir en place. C’est vrai que les gens n’ont plus aucune confiance aux lois de notre faso, mais cette façon de faire est davantage injuste tant pour les victimes que pour les protagonistes qui ne sont pas des auteurs volontaires de ce qui est arrivé. Il y a chaque jour des injustice mais on ne voit pas ces braves (prêts à intrumentaliser les jeunes) agir.
    Merci donc à Madame Prudence et prudence aux Ouagavillois pour extirper ces bandits qui veullent profiter pour instaurer l’anrchie et le désordre dans le pays. Que les bruleurs enlèvent la poutre de leurs yeux,.....

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 11:32, par gongoni
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Combien de personnes parmi ceux qui se livrent à ces actes d’incivisme auront à lire ce message dans les journaux ou à l’entendre sur les radios même en langues nationales .? Au lieu d’opter pour des méthodes directes et pragmatiques, nos ministres préfèrent toujours des solutions bureaucratiques pour se donner bonne conscience .C’est à croire qu’ils ont peur d’aller vers leur propre peuple .Qu’est ce qui empêche Madame la ministre des droits humains d’approcher la mairie de Ouaga ,et d’entreprendre des tournées avec de bons communicateurs en langues nationales pour des explications directes aux jeunes commerçants et autres jeunes vendeurs le long de ces grandes artères par exemple à OUAGAINTER comme dans un meeting même arrêtée sous le soleil au milieu de la foule pour leur expliquer en Moore ,Dioula ,peul le contenu de cette adresse ? Cette méthode me semble t-il portera rapidement des fruits positifs que des communiqués kilométriques que peu de gens vont lire .

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 11:41, par gongoni
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Combien de personnes parmi ceux qui se livrent à ces actes d’incivisme auront à lire ce message dans les journaux ou à l’entendre sur les radios même en langues nationales .? Au lieu d’opter pour des méthodes directes et pragmatiques, nos ministres préfèrent toujours des solutions bureaucratiques pour se donner bonne conscience .C’est à croire qu’ils ont peur d’aller vers leur propre peuple .Qu’est ce qui empêche Madame la ministre des droits humains d’approcher la mairie de Ouaga ,et d’entreprendre des tournées avec de bons communicateurs en langues nationales pour des explications directes aux jeunes commerçants et autres jeunes vendeurs le long de ces grandes artères par exemple à OUAGAINTER comme dans un meeting même arrêtée sous le soleil au milieu de la foule pour leur expliquer en Moore ,Dioula ,peul le contenu de cette adresse ? Cette méthode me semble t-il portera rapidement des fruits positifs que des communiqués kilométriques que peu de gens vont lire .

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 13:08, par PAUVRE FASO
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Tout ça c’est du pipo.il ya des problèmes plus sérieux que ces futilités à résoudre.combien de personnes n’arrivent pas à s’alimenter une fois par jour n’en parlons pas de rouler dans les gros cylindrés ?le peuple réagit à l’image de ces gouvernants.l’incivisme dont on fait cas tous les jours est à tous les niveaux et la base même c’est les gouvernants.donc arrêter de chauffer les oreilles des gens

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 14:41, par la verité vrai
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Une fois de plus un accident de la circulation à déplorer. il faudrait que l’Etat prenne ses responsabilités face à cette incivisme grandissant dans notre cité. ça ne sert à rien de brûler les véhicules des citoyens en cas d’accident. personne en sortant le matin n’a envie de commettre un accident. qu’est ce qui prouve que c’est la dame qui n’a pas tord. ce n’est pas parce que c’est une voiture qui est en cause qu’il faut donné systématiquement tort à son conducteur. combien de motocycliste crée des accidents alors que leurs motos ne sont pas calcinées. n’obligeons pas les automobilistes à se faire justice car il y aura des moments ou la confrontation peut tourner à l’avantage de ses derniers. la plupart des pyromanes présents ne savent même pas comment l’accident s’est déroulé et à quel moment ni dans quel circonstance.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 14:52, par la verité vrai
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    Une fois de plus un accident de la circulation à déplorer. il faudrait que l’Etat prenne ses responsabilités face à cette incivisme grandissant dans notre cité. ça ne sert à rien de brûler les véhicules des citoyens en cas d’accident. personne en sortant le matin n’a envie de commettre un accident. qu’est ce qui prouve que c’est la dame qui n’a pas tord. ce n’est pas parce que c’est une voiture qui est en cause qu’il faut donné systématiquement tort à son conducteur. combien de motocycliste crée des accidents alors que leurs motos ne sont pas calcinées. n’obligeons pas les automobilistes à se faire justice car il y aura des moments ou la confrontation peut tourner à l’avantage de ses derniers. la plupart des pyromanes présents ne savent même pas comment l’accident s’est déroulé et à quel moment ni dans quel circonstance.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 15:15, par le rêveur triste
    En réponse à : Actes de violence et d’incivisme dans la circulation routière : Le Ministère des Droits Humains et de la Promotion Civique condamne

    "Selon les témoignages recueillis à propos de l’accident de Ouagarinter le conducteur serait en état d’ébriété". Quel test d’alcoolémie ces fabuleux témoins ont effectué sur le conducteur pour déduire qu’il conduisait en état d’ébriété ? Force est de constater qu’il à pris ses jambes à son coup.

    Soyons un peu plus sérieux, votre réaction est pathétique, et je pense qu’il est impératif de prendre des mesures draconiennes afin de mettre fin à l’incivisme qui s’enracine fortement dans nos mœurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés