Lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales au Centre-Nord : Le monde associatif se mobilise

mercredi 12 juin 2013 à 20h01min

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de protection des enfants travailleurs dans les mines artisanales mises en œuvre dans la Région du centre Nord, un plan intégré de communication a été élaboré en vue de sensibiliser les communautés sur les conséquences néfastes du travail des enfants dans l’orpaillage à la communauté afin de pouvoir éradiquer le phénomène.

Pour ce faire, l’UNICEF, en synergie d’action avec ses partenaires locaux ont décidé de mener une vaste campagne de d’information et de sensibilisation à l’échelle régionale dont le lancement a eu lieu le 06 Juin 2013 à Imiougou dans les communes de Korsimoro

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre le travail des enfants dans les mines artisanales au Centre-Nord : Le monde associatif se mobilise

La prolifération des sites d’orpaillage dans la région du Centre-Nord prend des proportions inquiétantes avec des conséquences énormes dans le milieu éducatif avec des taux élevés d’abandon des classes vers les sites aurifères.

C’est ainsi que face à ce phénomène, l’Unicef en synergie d’action avec ses partenaires locaux ont décidé de mener une campagne d’information et de sensibilisation à l’échelle régionale sur les conséquences néfastes du travail des enfants dans l’orpaillage.

Grande mobilisation du monde associatif

Ainsi 54 villages de la région seront touchés par cette vaste campagne de communication pour le changement de comportement qui sera mené par un consortium d’association diriger par l’Association pour le Développement Communautaire et la promotion des Droits de l’Enfant (ADC/PDE)

Selon le Président de l’ADC/PDE El Hadj OUEDRAOGO Mahomed, les actions menées (avec STV-Kaya) sont appréciables. Elles vont d’une quinzaine de jeux télévisuels réalisés dans une quinzaine de villages à des centaines de causeries débats. Auxquelles ils faut ajouter bien d’autres concepts tels que les projections télévisuelles, les jeux radiophoniques, les théâtres forums…

En un mot, il s’agit d’une vaste mobilisation sociale autour d’une communication pour le changement de comportement dans la zone. A cela il convient d’ajouter la mise en place de cadres de mobilisation sociale dans les villages.

L’objectif affiché lui, ne manque pas d’ambition : « Nous espérons à travers cette campagne toucher directement 54 villages et indirectement 26 communes sur les 28 que compte la région soit 73.42% de la population » a déclaré le président à l’occasion du lancement de ladite campagne.

Des statistiques inquiétantes

De quoi réjouir le Gouverneur de la région, Mariam Diallo/ Zoromé. » « Comme vous le savez, dira-t-elle, nous avons plus de 196 sites d’orpaillage dans notre région et cette année plus de 1 000 enfants ont abandonné l’école au profit de ces sites.

Un constat qui, à lui seul, justifie bien que des actions fortes soient menées pour faire évoluer les pratiques et les mentalités.

Au-delà de la communication…

Dans la pratique, la mise en œuvre des activités sur le terrain sera assuré par un consortium d’associations composé de l’Association Action Communautaire de Développement du Centre-Nord (ACD/CN), l’Association d’Appui et d’Accompagnement pour le Développement Communautaire (AAADC), l’Association Vision Plus et l’Association pour le Développement Communautaire et la promotion des Droits de l’Enfant (ADC/PDE) qui dirige ce consortium.

Un consortium qui, depuis quatre ans, bénéficie de l’accompagnement de l’UNICEF dans la mise en œuvre des activités du projet « Lutte contre les pires formes de travail des enfants dans les mines et carrières artisanales ».

Cette initiative se traduira par la mise en œuvre d’ activités génératrices de revenus aux mères d’enfants de 0 à 3 ans, une éducation préscolaire pour les enfants de 3 à 5 ans, une inscription au primaire pour les enfants de 6 à 12 ans, des activités génératrices de revenus pour les enfants de 12 à 14 ans, une formation professionnelle pour les enfants de 15 à 17 ans.

De bonnes perspectives

A ce jour le projet a atteint de bons résultats suivants au niveau de la région du centre Nord. C’est par exemple le cas au niveau de la scolarisation du primaire ou 5594 bénéficiaires ont pu être touchés.

A cela, il faut ajouter les volets alphabétisation des enfants et des mères d’enfants, ainsi que les activités génératrices de revenus des mères d’enfants et leurs progénitures auxquelles plus de 2000 bénéficiaires ont eu droit.

Samuel Bamogo

Stv kaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés