Garnison de Dédougou : 11 couples régularisent leur situation matrimoniale

mardi 11 juin 2013 à 17h45min

La garnison de Dédougou a organisé le samedi 18 mai 2013 à la mairie de Dédougou, un mariage collectif qui a permis à onze couples militaires de régulariser leur situation. C’est le premier adjoint au maire de Dédougou, M. Sanzié Paulin Sangaré, qui a officié cette cérémonie en présence des autorités administratives et militaires de la ville de Dédougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Garnison de Dédougou : 11 couples régularisent leur situation matrimoniale

Onze (11) couples qui vivaient pour la plupart en concubinage se sont mariés collectivement, le samedi 18 mai 2013 à la mairie de Dédougou dans le cadre d’une action organisée par la hiérarchie militaire dans les différentes garnisons du pays. Cette initiative qui rentre dans le cadre du renforcement des liens familiaux entre les militaires de la garnison de Dédougou a été beaucoup appréciée par les populations de la « cité de Bankuy ».

Dès 7h 30mn, l’Hôtel de la ville de Dédougou grouillait de monde. Personne ne voulait rester en marge de cet heureux événement dans les familles des hommes de tenue de Dédougou. On comptait parmi ce beau monde, les onze couples du jour, leurs témoins et de nombreux amis et invités venus de partout pour être témoins de cet engagement solennel.

Prenant la porale avant le « oui » des heureux élus du jour, le Premier adjoint a lu et expliqué quelques articles extraits du « Code des personnes et de la famille du Burkina Faso » . Pour ce faire, M. Sangaré dira que « la famille, fondée sur le mariage, constitue la cellule de base de la société.

Ce qui fait dire que le mariage repose sur le principe de l’égalité des droits et des devoirs entre époux ». Il a saisi l’occasion pour donner des conseils aux « anciens nouveaux » couples afin que leur union soit fondée sur le respect et l’amour de l’un et de l’autre pour une famille épanouie. Après les conseils reçus, les couples sont passés tour à tour devant l’officier de l’Etat civil pour accomplir leur devoir par leur « oui » solennel.

A la fin de la cérémonie, les témoins, parents amis et connaissances ont accompagnés les jeunes mariés au foyer du soldat pour un vin d’honneur. En cours de route, les jeunes mariés ont subit des séances de manœuvres militaires, signe de l’entrée des épouses dans la famille de l’armée. Habillés dans des accoutrements militaires de circonstance, ils ont exécuté des pompes, des marches aux pas cadencés, des courses et des poussées de véhicules sous des ordres militaires.

Avant de prendre place dans le foyer, les mariés ont fait des plantations d’arbres devant l’infirmerie de la garnison. S’exprimant au nom des élus du jour, l’Adjudant Chef Somé du 23ème Régiment d’infanterie Commando (RIC) de Dédougou a traduit toute sa reconnaissance à la hiérarchie militaire pour l’occasion qu’elle leur a offerte pour régulariser leur situation matrimoniale. Il a pris l’engagement de ne trahir cette union qui fait d’eux des militaires plus responsables et en règle vis-à-vis de la société.

Les autorités présentes au lunch offert ont eux aussi saisi l’occasion pour féliciter les mariés pour leur engagement. Ils ont souhaité que tous les militaires qui sont dans cette situation de célibataires puissent se décider afin de régulariser leur situation. Ils ont reçus les bénédictions de sa Majesté le Chef de canton de Dédougou qui leur souhaité la paix, la santé et tout le bonheur possible dans leur foyer.

De même, le Secrétaire général de la région, M. Bernard Béba, représentant le gouverneur de la région, président d’honneur de la cérémonie, a encouragé les couples en relation libre à se conformer avec la loi en divorçant d’avec le célibat pour fondé une famille en règle dans la société. « Le mariage vous permet d’officialiser votre union, de vivre en commun dans la légalité et de vous procurer une certaine sécurité sociale, tout en vous garantissant un certain nombre d’avantages » a-t-dit aux mariés.

Stanislas BADO

Dédougou, (AIB)

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés