Eglise protestante évangélique de Ouagadougou : 10 ans de ministère urbain et un foyer pour étudiants

mardi 4 juin 2013 à 22h07min

L’église protestante évangélique de Ouagadougou a 10 ans. Cet anniversaire a été célébré par ses fidèles le 1er juin 2013 à l’Eglise de Wemtenga. Un anniversaire qui coïncide avec la finalisation des travaux de construction de ce temple de prière, comportant également un foyer pour accueillir les étudiants. Cet évènement a drainé de nombreux fidèles dont le premier responsable de l’Eglise protestante au Burkina, le pasteur Samuel Yaméogo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eglise protestante évangélique de Ouagadougou : 10 ans de ministère urbain et un foyer pour étudiants

« Aujourd’hui est un grand jour pour nous tous, c’est un jour de commémoration, un jour qui voit le rêve de centaine de chrétiens EPE, un jour qui voit une dizaine d’années de travail et d’espoir », s’est réjoui le premier pasteur de l’Eglise protestante évangélique (EPE) à Ouagadougou, Hénoc Sib. Cette dénomination- EPE- est arrivée au Sud-Ouest du Burkina depuis la période coloniale. Mais, c’est en 1978 qu’elle fut officiellement reconnue. Depuis lors jusqu’aux années 2000, les chrétiens sous cette dénomination ne se recrutaient qu’à Gaoua et ses environs.

Dans sa volonté d’expansion, l’EPE va donc à la conquête de Ouagadougou. « C’est en janvier 2002 que le ministère urbain ici à Ouagadougou a réellement commencé avec un petit groupe de chrétiens qui sèment la première graine en se réunissant à Pissy », raconte le pasteur Sib.

Si c’est le pasteur Hénoc Sib - alors, pasteur à l’église Annexe 1 de Gaoua – qui fut le précursseur de l’œuvre à Ouagadougou, il reconnait tout de même que « la vision de l’EPE d’implanter des églises en milieu urbain est une vision du comité national de l’EPE à l’époque ».

Etudiants et missionnaires

Mais, un fait marquant a plus ou moins facilité l’œuvre pionnière du pasteur Sib. Dans sa 1ère année, une vingtaine de jeunes de l’église EPE à Gaoua ont réussi au BAC et « nous sommes partis tous ensemble comme missionnaires ». Arrivé à Ouaga, ces missionnaires ont élaboré une feuille de route intitulée : « projet d’implantation d’église en milieu urbain » avec une pratique évangélique digne de ce nom : évangélisation dans les quartiers ; location d’une maison comme foyer pour étudiants ; recherche de terrain ; recherche de finances pour la construction du projet.

2006 sera l’année capitale avec la visite du Directeur générale de Mission Afrique au Burkina (Paul Baillie) qui a pris connaissance du travail qui se fait à Ouagadougou. Et qui a apporté le soutien nécessaire au démarrage de prospection et de financement pour la construction de l’église ainsi qu’un foyer pour étudiants. Mais les travaux de construction ont effectivement démarré en juillet 2009.

Foyer Jack Robertson

Baptisé « Foyer Evangélique Jack Robertson » du nom du premier missionnaire de la WEC arrivé au Burkina en 1936 au Sud-Ouest, cette infrastructure accueille des étudiants provenant des provinces et qui sont sans tuteurs en villes. Aujourd’hui, il compte 30 étudiants dont 5 filles. Plus de 77 jeunes sont déjà passés par là, bien avant la finition des travaux. Seule condition : se faire recommander et payer 20 000f/an.

« Nous voulons que ce bâtiment soit un lieu de vie, un lieu d’accueil, un lieu de rencontre, un lieu d’échanges, un lieu de convivialité et un lieu de partage pour tous les frères et sœurs », souhaite le pasteur Hénoc Sib.

Rôle spirituel et social

Certes, le chemin fut long et souvent périlleux pour arriver au résultat actuel. Au-delà de l’aspect spirituel, ce centre a aussi un rôle important à jouer dans le volet social. « Ce foyer offrira donc de meilleures conditions d’études à ceux qui ont le privilège d’y accéder », a souligné le pasteur Jean Kambou, parrain de la cérémonie. C’est pourquoi il a invité tous ceux qui fréquentent ce centre à en prendre soin. « Ne contribuez pas, par votre attitude, à le dégrader, mais pensez que c’est un bien commun et que c’est grâce à des personnes de bonne volonté qui ont à cœur l’avancée de l’église que nous avons bénéficié de ce centre », a-t-il déclaré.

Environ 250 fidèles à Ouagadougou

Aujourd’hui, l’église protestante évangélique de Ouagadougou compte environ 250 membres avec un annexe à Boulmiougou. Elle aurait plus de 3000 fidèles sur l’étendue du territoire nationale.

De l’acquisition à la dédicace, ce bâtiment qui fait office d’église et de foyer a coûté la somme de 52,5 millions de francs CFA.

« Mes très chers frères et sœurs, c’est grâce à votre foi en ce projet, votre confiance dans cette équipe, votre générosité et vos énormes sacrifices que nous sommes en train de réaliser ensemble votre rêve à tous ». Mais, le travail ne s’arrête pas là. Il est prévu la construction d’une salle d’étude et son équipement, la construction de bureaux, de bibliothèque.

La cérémonie de dédicace de l’église protestante évangélique de Wemtenga était présidée par le pasteur Samuel Yaméogo. Chants, louanges et adorations ont marqué la cérémonie du 1er juin.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés