Compte-rendu du Conseil des ministres du 28 mai 2013

mardi 28 mai 2013

Le conseil des ministres s’est tenu le mardi 28 mai 2013
en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13H 05 mn
sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE,
Président du Faso, Président du conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour,
entendu des communications orales,
procédé à des nominations
et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte-rendu du Conseil des ministres du 28 mai 2013

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le Conseil a adopté trois (03) rapports :

Le premier rapport est relatif à l’examen de la loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 18 janvier 2013 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et Export-Import Bank of India (EXIM BANK) pour le financement du projet de construction de mille (1000) logements sociaux et économiques à Ouagadougou.

D’un montant d’environ onze milliards deux cent cinquante millions (11 250 000 000) de FCFA, ce projet vise à améliorer les conditions de mise en œuvre du « programme 10 000 logements sociaux et économiques » au bénéfice des populations à revenus faibles et intermédiaires.

Le deuxième rapport est relatif à la situation d’exécution du Budget de l’Etat, gestion 2013 à la date du 31 mars 2013.
A cette date, le niveau de mobilisation des ressources de l’Etat s’établissait à 314,54 milliards de FCFA pour une prévision de 1493,92 milliards de FCFA, soit un taux de recouvrement de 21,05%.
L’exécution des dépenses au 31 mars 2013 s’élevait à 282,22 milliards de FCFA pour une dotation annuelle de 1697,11 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 16,23%.
Le Conseil a donné des instructions au Ministre en charge du dossier pour un suivi particulier des opérations liées à l’exécution des dépenses budgétaires afin d’impulser un meilleur taux d’absorption au cours du trimestre à venir.

Le troisième rapport est relatif aux résultats de l’appel d’offres pour l’acquisition de véhicules quatre (04) roues et de moyens de transport au profit du ministère de la justice.
Au l’issue de ses travaux, le Conseil a marqué son accord pour la passation des marchés avec les entreprises suivantes :
- Africa Motors pour l’acquisition de 35 véhicules d’un montant de quatre cent quatre vingt quatorze millions neuf cent mille dix (494 900 010) FCFA TTC.
- Diacfa Automobiles pour l’acquisition de 24 véhicules d’un montant de cinq cent vingt trois millions trois cent dix neuf mille neuf cent quatre vingt huit (523 319 988) FCFA TTC.
Le montant total des attributions s’élève à un milliard dix huit millions deux cent dix neuf mille neuf cent quatre vingt dix huit (1 018 219 998) FCFA TTC.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2013.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

Le conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier décret porte création de l’institution de charges de Notaires et le second décret nomme les personnes suivantes titulaires de charges notariales dans la ville de Ouagadougou.
-  Madame Aminata Djemila OUEDRAOGO
-  Madame Elibié Jocelyne BAYALA
-  Monsieur Hans David KOULIBALY
-  Monsieur Soumaïla DAKUO

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DE L’ENERGIE

Le Conseil a adopté deux (02) rapports :

Le premier rapport est relatif à la reprise du processus de recrutement d’un Producteur Indépendant d’Electricité.
Au terme de ses travaux, le Conseil a autorisé le ministre en charge du dossier de préparer un nouvel appel d’offres en vue du lancement du nouveau processus avec l’appui d’un conseil juridique sur financement de la Société financière internationale (SFI).

Le partenaire privé qui sera recruté devra financer, construire et exploiter une centrale thermique de production d’électricité de 70 MW extensible à 100 MW à Ouagadougou.

Le second rapport est relatif à une demande d’autorisation du Gouvernement en vue d’engager des négociations avec les promoteurs d’offres de service de centrales solaires au Burkina Faso.

Les négociations avec les promoteurs permettront de développer dans des délais assez raisonnables une ou deux centrales solaires dans notre pays. Toute chose qui contribuera à réduire la facture énergétique du Burkina Faso en constante augmentation.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE
L’ALPHABETISATION

Le conseil a adopté deux (02) décrets :

Le premier décret porte création de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Dédougou pour compter de la rentrée scolaire 2013-2014.
La création de ce septième établissement public de formation d’Instituteurs adjoints certifiés (IAC) répond au souci de renforcer les structures de formation des enseignants aux fins de disposer d’un vivier permanent et suffisant de recrutement au bénéfice de l’Etat mais aussi du secteur privé.

Le second décret porte transfert du préscolaire et du post primaire au ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation.
Ce décret vise à mettre en œuvre la loi d’orientation de l’éducation du 30 juillet 2007 en son article 19 qui stipule que : « l’éducation de base formelle comprend l’éducation préscolaire, l’enseignement primaire et l’enseignement post primaire ».
Le décret permettra d’assurer l’unité de prise en charge institutionnelle de l’éducation de base formelle entendu comme le continuum d’éducation allant du préscolaire au post primaire.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
ET DE L’INNOVATION

Le conseil a adopté un rapport relatif à une demande de recrutement spécial d’agents pour le compte du Ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation (MRSI).
Ce recrutement est prévu pour être réalisé sur une période de 10 ans. La perspective est de doter le département de trois cent vingt cinq (325) nouveaux chercheurs et ingénieurs de recherche à l’horizon 2017.

Il permettra de renforcer l’effectif actuel, de remplacer les départs massifs à la retraite que connaîtra le MRSI dans les 5 et 10 années à venir, et surtout de renforcer les capacités en ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre des objectifs ciblés dans les documents d’orientations adoptées.

II - COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le Secrétaire Général du Gouvernement et du Conseil des Ministres a fait au Conseil une communication relative à la participation du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE à la 21ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) qui s’est tenue du 24 au 26 mai 2013 à Addis-Abeba en Ethiopie.

Cette session a coïncidé avec la célébration du 50ème anniversaire de la création de l’ex-Organisation de l’Unité Africaine, actuelle Union Africaine (OUA/UA), placée sous le thème : « Panafricanisme et Renaissance africaine ».

II.2. Le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques a fait au Conseil une communication relative à sa visite du 1er au 05 mai 2013 au Rwanda dans le cadre du programme « une famille pauvre, une vache ».
Ce programme a pour entre autres objectifs de combattre la malnutrition à travers l’accroissement de la production/consommation laitière au niveau des ménages et de générer des revenus par la vente du surplus de lait et du fumier pour les productions végétales.

III – NOMINATIONS

III.1. NOMINATION DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

-  Monsieur Honoré Lucien NOMBRE, Colonel-Major est nommé Secrétaire Général à la Défense Nationale ;
-  Monsieur Somlassida Julien RAMDE, Mle 19 914 C, Inspecteur du Travail et des lois sociales, 1ère classe, 13ème échelon est nommé Conseiller Spécial ;
-  Monsieur Dibana ZERBO, Colonel-Major est nommé Secrétaire Permanent de la Haute Autorité de Contrôle des Importations d’Armes et de leur utilisation ;

B. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE

-  Monsieur Marc SOMDA, Mle 22 130 K, Ministre Plénipotentiaire 3ème classe, 5ème échelon est nommé Ambassadeur, Secrétaire Général ;

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

-  Monsieur Baba Hamidou OUEDRAOGO, Mle 13 566 Y, Administrateur des Services Financiers, 1ère classe, 10ème échelon est nommé Contrôleur interne au Projet d’Appui aux Filières Agricoles (PROFIL) ;
-  Monsieur Mahamadou ILBOUDO, Mle 33 997 X, Administrateur des Services Financiers, 1ère classe, 6ème échelon est nommé Contrôleur interne au Projet Décentralisation et Investissements Communaux (PADIC) ;
-  Monsieur Mamoudou KABORE, Mle 35 892 L, Contrôleur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon est nommé Contrôleur interne au Projet Réhabilitation des Routes et Facilitation des Transports, Corridor Ouaga-Lomé ;
-  Madame Wendpagnangdé Léonce KONFE/NONGUEGNAGHMA, Mle 104 257 K, Administrateur des Services Financiers, 1ère classe, 3ème échelon est nommée Contrôleur interne du projet Renforcement des Infrastructures Electriques et d’Electrification Rurale ;
-  Madame Emilienne SAWADOGO/SAWADOGO ; Mle 19 730 R, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 9ème échelon est nommée Contrôleur interne au Projet d’Appui au Secteur de l’Electricité ;
-  Madame Sabine OUEDRAOGO/YETA, Mle 15 183 Z, Inspecteur Principal du Trésor, 3ème classe, 5ème échelon est nommée Contrôleur interne à la Maitrise d’Ouvrage de l’Aéroport de Donsin (MOAD) ;

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITOIRIALE ET DE LA SECURITE

-  Monsieur Daba NAON, Capitaine, est nommé Directeur Général de l’Institut Supérieur d’Etudes, de Protection Civile (ISEPC) ;
E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION
-  Monsieur Victorien Aymar SAWADOGO, Mle 50 293 F, Conseiller en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, 1ère classe, 5ème échelon est nommé Coordonnateur du Service d’Information du Gouvernement ;

F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

-  Monsieur Ousmane V. SIGUE, Mle 91 265 B, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Directeur de l’Administration et des Finances du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) ;
-  Monsieur Haladoyi KINI, Mle 51 159 Z, Administrateur des Services Financiers, 1ère classe, 1er échelon est nommé Directeur de l’Administration et des Finances du Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) ;

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ACTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

-  Monsieur Ousmane Dieudonné BANDRE, Mle 00 136, Contrôleur des Services Postaux, 2ème classe, 12ème échelon est nommé Directeur des Marchés Publics.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA
FORMATION PROFESSIONNNELLE ET DE L’EMPLOI

Le conseil a adopté deux (02) décrets :
Le premier décret renouvelle les mandats des membres et nomme de nouveaux membres au Conseil de Gestion du Fonds d’Appui à la Promotion de l’Emploi (FAPE).

• Renouvellement de mandats
Membres représentant l’Etat :

Au titre du Ministère de la jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi :
Monsieur Aboubacar IDANI, Mle 18 051 B, Administrateur des Services Financiers.

Au titre du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat :
Monsieur Hamado MIWENDE, Mle 111 318 G, Conseiller des Affaires Economiques.

Au titre du Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique :
Monsieur Sibiri PARKOUDA, Mle 16 991 W, Ingénieur d’Elevage.

Au titre du Ministère des Ressources Animales :
Madame Laetitia Aïssata FORO/DARGA, Mle 26 909 S, Ingénieur d’Elévage.

Membre représentant le secrétariat permanent des engagements nationaux :
Monsieur Dieudonné ZAIDA, Mle 25 114 G, Attaché des Affaires Economiques.

• Nomination de nouveaux membres

Membres représentant l’Etat :

Au titre du Ministère de l’Economie et des Finances :
Monsieur Seydou BARRO, Mle 43 129 A, Inspecteur du Trésor.

Au titre du Ministère des Infrastructures et du Désenclavement :
Monsieur Dié Laurent Saturnin MILLOGO, Mle 118 986 Y, Conseiller en Gestion des Ressources Humaines.

Membre représentant le personnel du FAPE :
Monsieur Souleymane SAWADOGO, Mle 172096020034 S, Agent de Bureau.

Le second décret nomme Monsieur Seydou BARRO, Mle 43 129 A, Inspecteur du Trésor Président du Conseil de Gestion dudit Conseil d’Administration.

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement
Alain Edouard TRAORE
Officier de l’Ordre National

Imprimer l'article

Messages

  • toutes nos félicitations à Mr Baro Seydou pour cette promotion.
    que le tout puissant t’accompagne dans ta noble mission. Un promtionnaire de l’ECR.

  • Au titre du Ministère chargé des Réformes Politiques le conseil a adopté le texte relatif à l’institutionnalisation d’un Sénat. un point et c’est tout. Le reste c’est la routine. Pour les syndicats la bagarre a commencée entre eux et nous serons les médiateurs. SALUT ET VIVE BC

    • Salut et vive BC. En réalité, sauf méprise, il n’ya pas bagarre entre syndicays. Le S.G du SYNAPAGER, veut simplement que les autorités administratives traitent tous les corps de façon impartiale. En rappel, le gouvernement a accordé aux enseignants du secondaire ainsi qu’aux surveillants (Educateurs) une indemnité dite spécifique. Cette indemnités est de 25 000 pour les zones rurales, 10 000 pour les semi-urbaines et 8 000 pour les zones urbaines. Le problème s’est que nos autorités refusent d’accorder ces mêmes indemnités liées au lieu géographique, au personnel de gestion et d’administration. Pourtant, nous vivons tous les mêmes réalités dans les villes et les campagnes. Pourtant au MENA (Primaire) tout le monde en bénéficie sans exception. Que Dieu bénisse le Faso et que la paix règne. Enfin, que la presse traite de façon fidèle l’information ; des extraits sans tête ni queue sont parfois dangereux. Bref, ce que je dis n’engage que moi, évidemment.

  • merci pour la rapidité dans la mise en ligne du conseil.

  • paix a l’ame de l’education au burkina faso,que la terre lui soit legère.ainsi donc le gouvernement a mis en execution son funeste dessein de rattacher le 1er cycle au primaire.y a t-il des infrastructures au primaire pour accueillir la 6em jusqu’en 3eme ?les professeurs du 1er cycle repondrons desormais de quel ministere ?un enseignant du primaire peut-il enseigner en 3eme ?sur quoi va t-on se baser pour orienter un enfant en 6eme si le cep est supprimé.telles sont les questions qui se posent et qui metrons en mal les jours avenir notre systeme educatif.l’etat n’a plus rien a nous proposer,il faut qu’il demissionne

    • Merci fongnon.Je demanderai même quand aura lieu la messe de requiem de l’éducation au Burkina ?On prends des mesures sans réfléchir et sans même regarder ce qui se passe dans la sous région.Même en France,le CEP existe toujours.Aucune infrastructures

    • Des conseils de ministres vides.On paye une 50 aine de véhicule pour le ministère de la justice c’est bien mais et les autres ministères ??? On dit que les appareils CD4 des CHR ne marchent pas non on s’en fout...Pour l’enseignement primaire c’est encore un autre LMD. comment des enseignants qui seront à cheval entre 2 ministères seront ils gérés ??,Puisque ce sont les mêmes qui donnent cours de la 6èm en Terminale ; à partir de la seconde ils seront de l’enseignement secondaire. c’et des grèves en vue encore.Et le problème de l’Université de Ouaga ?Donc d’ici là aussi on va nommer les membres du Sénat.Oh mon pays a très mal !!!

    • Cette messe aura t elle vraiment lieu. Et si on pense que meme le prescolaire qui est actuellement rattache a l’Action Sociale va aussi au MENA. Et le personnel comment sera t il redeploye.

    • Ecoutez, je ne sais pas pourquoi les gens sont réticents à toute forme de changement. C’est ainsi que la réforme de l’éducation proposée depuis le temps de la révolution et qui a été rejetée en son temps par des gens comme toi est devenue pertinente de nos jours face à la montée du chomage car nous n’apprenons pas un métier à nos enfants, mais juste à parler francais.
      alors, toi qui est un expert en éducation, propose nous quelque chose pour sortir ce pays des problèmes d’éducation et de formation professionnelle.

    • Et pourtant ses questions ne sont pas moins pertinentes.En début du mois courant,de passage en province ,j en ai discuté avec un ami enseignant du primaire et voilà ce qu il en pensait.Les instituteurs titulaires du deug2 ou licence seraient désormais aptes,après un petit stage ,à enseigner dans le premier cycle.Les professeurs certifiés des lycés et collèges relèveraient du MESS quelque soit le cycle dans lequel ils enseignent(premier ou deuxième cycle ).Les professeurs de CEG non certifiés devraient eux rester au ministère de léducation de base jusqu à ce qu ils soient certifiés.

    • Aussi,c’est bien de savoir que nos autorités éducatives s’inspireront de l’exemple du Bénin en la matière, à savoir rattacher le post primaire (6è -3è) à l’Enseignement de Base. En plus dans trois ans selon, les instituteurs seront recrutés avec le BAC ; c’est dire que l’écart apparent entre instituteurs et professeurs de CEG surtout va se réduire considérablement. Cela permettra sans doute de briser les cloisonnements, venir à bout des résistances et autres obstacles d’ordre simplement subjectifs et psychologiques, et enfin aidera à "légitimer" l’autorité du MENA vis-à-vis des nouveaux qu’il faut acceuillir. Courage et engagement ferme au gouvernement. Ayons foi en ce que nous faisons ; C’est un puissant moyen de nous rassurer et de rassurer les citoyens de ce que nous projetons ...

    • en quoi est ce que le rattachement du 1er cycle au primaire permettra de résoudre le problème du chômage. pense tu que la reforme de l’éducation qui avait été proposé en son temps se résumait à ce rattachement. le problème n’est pas de reformer, mais il faut bien reformer. les différentes inquiétudes qui ont été soulevées par les uns et les autres sont pertinentes. arrête de raconter du n importe quoi

    • Mon cher comparaison ne pas raison ; ns allons éviter le mimétisme et voler de nos propres ailes.

  • Bonsoir.

    Monsieur le Porte parole du Gouvernement, bien vouloir revoir le Ministère de tutele de Mr Parkouda Sibiri. A ce que je sache, le Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique n’existe plus. Soit c’est le MASA, soit c’est le MEAHA.
    Je profite de ce message pour attirer l’attention des premiers responsables du pays sur l’animosité que la MEAHA est en train de vouloir créer entre les deux ministères ci-dessus cités.
    Que cette dame sache que des gens plus forts qu’elle sont passés à la tête de ce ministère avant elle, et ce bâtiment construit avat elle n’est pas sa propriété.
    Elle a l’allure d’une parvenue.

    • toi tu es un aigris que la politique vient de punir ! fais ton boulot et tais toi ! tu as un salaire non ? aigris de voir les autre progresser parce que tu te crois incontournable. Tu réagit en anonyme, mais on devine aisement qui tu es et on se connait. Ton langage, tout le monde le connait au MEAHA. aigris

    • Et pourquoi lui répondez-vous en anonyme ? Identifiez-vous également et vous seriez au-dessus de lui ! Arrêtez ces mesquineries de mangeurs qui ont peur d’être égratignés.

    • Vraiment, une parvenue quoi. Elle restera le temps que celui qui l´a amené voudra ou pourra ( jusqu´en 2015) et ira se faire voir ailleurs. Elle passera et verra ce batiment que d´autres puissants ont su construire. Chercheur ou chercheure mon oeil, Qu´á-t´elle trouver de l´autre coté où elle était ? n´importe quoi. Et pire, qui nomme t´elle áa ces cotés ? Tout, sauf des techniciens de l´eau comme conseillers techniques. La chute n´est pas loin.

    • Nobga, calmes tes ardeurs, lefaso.net n’est pas fait pour qu’un aigris déverse sa colère sur ses responsables. Le jour où il meritera d’etre appelé à un poste de responsabilité, il sera appelé. Sauf que pour le moment le sieur doit faire la place à d’autres ! c’est cela la fonction publique, nul n’est éternel à un poste de direction, en plus c’est une fonction. Alors arrête de jouer aux avocat du diable.

  • Felicitations aux 4 notaires. Madame OUEDRAOGO Aminata Djemila il faudra lire Alimata au lieu de Aminata. Bravo

  • Et ceux qui traque les bandits(policiers,gendarmes) ? c’est eux qui ont plus besoin de véhicule car le parc automobile est vieillissant dans ces services. l’Etat doit donc faire un effort dans ce sens surtout les services de sécurité de L’Est.

  • Tjrs des dépenses inutiles dans les achats des 4 roues alors que le parc automobile de l’état regorge des voitures inutilisées parcequ’une simple bougie manque ou bien il y a tellement de voitures de l’état que certains s’amusent avec pour faire des déménagement hors service.Tenez,le jeudi passé j’en ai vu une 4x4 double cabine bourrée de meubles et son fond etait bien rouge.En plus on précise jamais les caractéristiques des voitures achetées et on préfère balancer des chiffres qui ne veulent rien dire.Tout ça pour masquer les deals mais je constate que le coût de ces 59 carcasses est nettement moins que les 15 qui avaient coutées presqu’un milliard et plus sérieusement pourquoi dépenser pour un ministère qui ne sert a rien.Je veux parler du ministère de la justice avec tous ces juges corrompus qui font la honte de ce pays.Ça se voit qu’on veut continuer a les engraisser et ils pourront utiliser ces nouvelles voitures pour leur visite chez leur maîtresse.Déjà qu’ils sont grassement payés a ne rien faire et corrompus ils pourront maintenant frimer avec ces caisses pendant les week rends dans les maquis.Tchurrrrrr

    • Enfin, l(a) taenia est expurgée du CNTS. Espérons qu’il puisse se remettre de son anémie chronique (+10 ans de succions intenses)

    • Tu n’a rien a dire. Les prof sauront de qi ils vont répondre. Il n’y avait qu’un seul ministère et y’avait pas de problèmes. Pourquoi cherchez a voir le diable partout ? Regardez du/le bon côté.

    • Mon frere, tu dois revoir ton opinion sur la Justice. sais tu que le ministère de la Justice, fait des ministère qui sont depourvus du materiel roulant. A la justice des dirictionscentrals, des Palais de justice, des maissons d’arrets sont depourvus de vehicules de service alors que ailleurs des chefs de service en disposent. . Accepte que d’autres aussi sont mis dans les bonnnes conditions de travail.. Meme l’ensemble des syndicats on,t demandé au gouvernement de doter la Justice des moyens conséquents pour les inspections et autres missions.
      Sur la corruption, aucun domaine ne peut se tarqué d’etre sein. La perception de la corruption est souvent plus grande que la rélité.
      Il faut toujous bien s’informer avant d’agir ou critiquer. Les rumeurs ne construisent pas un pays. Sachons raison garder

    • mon frere, si tu dis que la justice ne sert a rien, cè que toi meme tu ne sert a rien au pays. tu sais, tu parles ainsi parce que tu crois que la justice se resume au penal seulemnt. penses tu que si la justice n’y etais pas au pays des hommes integres, y aurait’il d’investisseurs ici ? qui osera investir dans un pays où règne l’insecurité juridique ?ne croit surtou pas que je suis du corps.

    • Mon type, souffres encore de voir ces 4x4 transporter pire que des meubles. C’est parce que tu n’en as pas l’occasion si non tu n’allais pas hésiter. Broie du noir en attendant peut être ton tour

  • slt, le merci un recrutement belle initiative mais en attends voyez le statu des agents de la culture que vous mëme aviez demander et pensez aussi à leur carrière merci et courage à vous .tant de promesses mais c’est dur pour eux

  • monsieur le ministre du MERSI, il fo voir le cas de tes agents que vous mëme aviez demande la mise à disposition dans votre ministère notament ceux de la culture, leur carrière et statu dans votre ministère.merci

  • Pourquoi construire les logements sociaux toujours a Ouaga ? DEcentralisez cette operation et vous verez le vrai developpement de nos communes.On a en besoin a Boromo,Tenkodogo,Po,Banfora,Tougan etc... Ainsi on pourra attirer les populations vers les provinces,car c est le gros probleme de nos fonctionnaires hors de ouaga

  • bjr.
    je veux plus d’eclairecissement sur les charges notariales.
    est-ce a dire que les 4 personnes étaient des anciens notaires ou pas ?
    ou encore sortent elles nouvellement de l’ecole ?
    a ma connaissance le dernier recrutement de notaires date de 2005.
    pourquoi ne pas lancer regulièrement ce concours ?
    merci de m’éclairer.

  • Mr Sibala, n’oubliez pas qu’au sein du Ministère de la Justice il y a aussi un service de sécurité. Les bandits que les policiers et gendarmes traquent tous les jours, c’est où leur point de chute.

  • NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
    Rmarquez que les nomination dans les conseils dadministration ne suivent pas l’évolution de la composition du Gouvernement. C’est la preuvent que tous ces ministres se moquent de ceux qu’ils gouvernent.
    Au moins deux Ministères iniexistants ont des représentant au conseil d’administration :
    - Au titre du Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique : Monsieur Sibiri PARKOUDA, Mle 16 991 W, Ingénieur d’Elevage.
    - Au titre du Ministère des Ressources Animales : Madame Laetitia Aïssata FORO/DARGA, Mle 26 909 S, Ingénieur d’Elévage.
    Que ces ministres qui devaient les prendre en charge soit identifiés et démissionné car c’estgrave à ce niveau.

  • Préscolaire, primaire et post primaire ensemble. En ma qualité d’administrateur de l’éducation sans bureau, je vais juste apporter ma contribution à l’intention des forumistes. En réalité, la loi 13 dans son esprit est bonne. Malheureusement les autorités non pas parce qu’ils sont ignorant mais manquent de volonté réelle et de courage pour permettre sa réussite. En lisant effectivement les commentaires des uns et des autres, la seule difficulté qui ressort et que je ne pense qu’elle soit ignorée c’est bien la gestion du personnel. Oui. cela est vrai et même "très vrai". Mais comme on veut donner des postes ministériels à des amis que dire ?
    Le ghana voisin l’a fait et l’a réussi. la France, le Sénégal egalement pour ne citer que c’est pays.
    En effet,la recette n’est pas chère encore moins technique. il suffit seulement qu’au niveau du domaine de l’enseignement au BF, on crée juste deux ministères avec des DG ou dans une moindre mesure des Ministères délégués et tout le jeu est joué.
    Exemples :
    - Ministère de l’éducation Nationale et de l’alphabétisation
    *Direction Gle de l’Enseignement Préscolaire
    *Direction Gle de l’Enseigement Primaire
    *Direction Gle de l’Enseignement postprimaire
    *Direction Gle de l’Enseignement secondaire.*
    *Direction Gle de l’alphabétisation
    En ce moment , le secondaire est rattaché à l’éducation nationale comme dans beaucoup de pays du monde. Au sein donc des DG, on crée des directions techniques et tout personnel depend d’un même ministère donc amovible à volonté par le même DRH.
    - Ministère de L’enseignement supérieur et de la recherche scientifique(innovation et recherche vont ensemble)
    *DG de l’enseignement supérieur
    DG de la recherche scientifique
    Ces DG auront également des DT.
    N’est-ce pas si simple ? A-t-on besoin d’un expert internationnal pour mettre en application la reforme ?
    Pour conclure, sachons que si l’on procède ainsi, des quatre ministres à savoir : Koumba Booly, Gnissa Konaté, Mamadou Ouattara, Diemdioda, deux vont partir de même que des SG, des DG et des DT que je ne saurai quantifier.
    Toutes mes excuses si j’ai été long

  • felicitation a toi mr bandré, quelqu’un a dit un jr ke tu n pe pas etr directeur com lui, sui suir k’en voyant ta nomination il sera malad.

    • PITIE. UN GOUVERNEMENT QUI PREND DES DECISIONS AVANT DE REFLECHIR A CE QU’ON DOIT FAIRE CONCRETEMENT. PAR SON IMPRUDENCE, LE PRESCOLAIRE A FONCTIONNE DEPUIS CETTE HISTOIRE DE RATTACHEMENT AU MENA SANS RESSOURCES. ET ON PRETEND ATTEINDRE DES CHIFFRES EN 2015. EN UN DEMI SIECLE D’EXISTENCE, C’EST MAINTENANT QU’ON SE REND COMPTE DE TOUT CELA. PARDON, LES RELEXIONS VONT DURER COMBIEN DE TEMPS POUR PERMETTRE AUX PROFESSIONNELS DE TRAVAILLER ?

  • Monsieur le ministre du MRSI. vous feriez mieux d’accorder une audience aux agents mis à votre disposition pour faire le point. sinon voici en resumé leur situation : le CNRST exige un acte de votre part les nommant techniciens ou ingénieurs en vue de leur accorder les primes de technicien ou ingérieurs.

  • Juste une contribution. Le premier rapport du ministre des mines et de l’énergie, à bien le lire vise à augmenter la capacité de production et de fourniture de l’énergie électrique au Burkina Faso. Par contre dans le fond, ce n’est pas le cas. Je me pose la question de savoir ce qu’est devenu le groupe de KOMSILGA. Si un rapport était fait sur ce silence, je serais ravi car, c’est l’argent du contribuable qui à servi à soutenir des ponts pour véhiculer ce vieux moteur de sous-marin qui n’a jamais fonctionné ! Pourquoi n’a il jamais fonctionné ? Ou bien ça été un projet entre deux camarades d’école qui attendaient la formalisation des documents pour lancer un appel d’offre ? Ou c’est de l’arnaque pur et simple du peuple Burkinabè ? Qu’il organise une conférence de presse à propos.

    • Mon frère ne nous parles plus de ce groupe de Komsilga,ça fait mal parceque l’histoire retiendra que nos mafieux qui nous dirigent se sont vu plus malins mais ils sont tombés sur plus malins qu’eux.Quand on veut dealer en donnant ses conditions,celui ou ceux qui sont en face se disent qu’il y a matière a se remplir les poches et y aura pas de plainte puisque c’est un marché de dupes.Un a joué et il a perdu.Il va se plaindre où ?Nulle part et c’est nous qui payons les pots cassés.C’est la même chose avec ces marchés qu’on donne à ses amis et après on receptionne des ouvrages qui ne tiennent pas la route.Ainsi vont les affaires sous la compaorose avec des deals et des deals a n’en plus finir.

  • institution de charges de notaires à ouaga,

    bravo mais que dites vous des charges de HUISSIERS DE JUSTICE, RIEN.................Mais vous avez raison car on n’a jamais vu un corps qui ne se respecte pas du tout, qui ne veut pas faire de la promotion des CLERCS ayant servi plusieurs années dans les etudes. BRAVO aux NOTAIRES et ZERO aux huisSIERS.

  • " M.BANDRE ....est nommé DMP" hum un contrôleur des services postaux comme directeur des marché !!! Et vous voulez lutter contre la corruption les financiers sont finis ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés