Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

jeudi 23 mai 2013 à 19h49min

C’est fait. La loi portant création et fonctionnement du Senat au Burkina Faso vient d’être votée le mardi 21 mai 2013. 81 voix pour, 46 voix contre et 0 abstention, le Senat compte désormais parmi les institutions au Faso. Au lendemain du vote, nous avons tendu notre micro à des Bobolais pour recueillir leur avis qui s’avèrent divergents.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais


Seydou Diabo, journaliste :
« Le niveau de la démocratie au Burkina ne lui permet pas d’instituer un Sénat »

« Je puis dire que l’adoption de la loi portant création et fonctionnement du Sénat est une bonne chose en ce qu’il participera à l’ancrage et à l’approfondissement de la démocratie au Burkina Faso. Les assises nationales ont planché sur nombre de sujets en l’occurrence le Senat. Alors je pense que si des burkinabè ont accepté qu’on institue cette structure, j’estime qu’ils ont leur raison et la bonne. En ma qualité de journaliste, je ne peux pas avoir un point de vue tranché sur la question. Nous attendons juste de voir comment cette institution sera implantée dans notre pays parce que nous sommes dépendants de l’aide extérieur. Nul ne doute que notre démocratie est voilée et nous avons des gens qui ne savent rien de cette démocratie. La pauvreté s’étale à perte de vue et je pense que dans ces conditions, il est difficile d’instituer ces genres de chambres républicaines dans notre pays. Tout compte fait, je ne le condamne pas. J’estime simplement que nous n’avons pas encore atteint ce niveau de démocratisation au Burkina Faso pour l’institutionnalisation d’un Senat.

Abdoul Dramane Zonou, commercial
« Le Senat est une machination »

Je suis farouchement contre la loi sur la création du Senat. Mais le mal est déjà fait. Je ne vois réellement pas l’intérêt de cette institution. Quel sera d’ailleurs le rôle de l’Assemblée nationale ? On nous fait savoir que le Senat peut être un contre-poids de l’Assemblée. Alors qu’ils oublient que ce sont les mêmes personnes appartenant au pouvoir en place qui vont y siéger. Ils ne feront qu’entériner les lois. Le Burkinabè lambda est assez intelligent de nos jours. Quand on considère le budget devant permettre le fonctionnement de cette institution, c’est le contribuable qui va en pâtir. Je pense que nous avons d’autres priorités plus urgentes, à savoir l’emploi des jeunes, gages d’un rayonnement sur l’économie. En vérité, les burkinabè n’ont pas besoin du Senat maintenant.

Ardjouma Sanou, directeur de cabinet du maire de la commune de Bobo-Dioulasso
« Ce sont les règles de la démocratie et il faut savoir faire des sacrifices »

Je pense que la loi qui a été votée pour la création et le fonctionnement du Senat est une bonne chose. Elle entre en droite ligne de notre loi fondamentale qui prévoit la création du Senat. Aujourd’hui beaucoup d’avis estiment qu’il est budgétivore, mais ce sont ainsi les coûts de la démocratie. Ce sont les règles de la démocratie et il faut accepter faire des sacrifices.

Bakari Alexandre Sanou, directeur régional de la Culture et du Tourisme des Hauts-Bassins : « Le Sénat va renforcer la démocratie burkinabè »

Dans le cadre de l’approfondissement de la démocratie, il est plus que nécessaire d’installer le Senat qui regroupe plusieurs sensibilités et renforce le pouvoir législatif. Je suis d’accord avec ceux qui évoquent l’aspect financier. Mais lorsqu’on met en place les ministères, les directions régionales… tout cela nécessite des fonds. Ce qui est important est de savoir quel apport cette institution va entrainer dans l’avancée de la démocratie. Parce que la démocratie n’a pas de prix. L’apport du Senat n’est pas à juger en termes d’argent. Il est en termes de lois, de coexistence pacifique, d’organisation du pays pour un meilleur développement.

Moussa Zerbo, correspondant provincial UPC du Houet :
« C’est le mépris à l’endroit de la population que vient d’afficher le pouvoir en place »

A notre entendement c’est le mépris à l’endroit de la population que vient d’afficher le pouvoir en place. Pour la simple raison qu’on ne peut pas comprendre qu’un pays aux ressources limitées se permette ces grandissimes subventions. Aussi, pendant que d’autres pays à l’image du Sénégal s’évertue à supprimer le Sénat parce qu’il estime qu’il est budgétivore, notre pays se permet d’en créer un, qui en réalité, est un doublon. Je ne vois pas l’importance de cette institution. Des problèmes pendants sont là, attendant d’être solutionnés notamment les problèmes des étudiants et des travailleurs ; et voir le Senat qui est juste créé pour remercier des amis.

Ouoba/Ouoba Sophie, enseignante :
« Les députés nous sont largement suffisants »

Je pense que le Senat n’est pas si important pour nous. Les députés sont largement suffisants pour voter les lois. S’il faut encore un budget pour prendre en charge les sénateurs alors que la population n’arrive pas à joindre les deux bouts, il vaut mieux revoir les positions.

Propos recueillis par Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mai 2013 à 08:53
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Je souhaite que la démocratie avance dans notre pays. Quand je vois ce qui se passe à côté de nous, j’ai peur pour nous. Donc prions dieu que la paix règne dans notre pays. Il faut de la tolérance et du civisme dans notre beau pays

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2013 à 10:32, par Kafissa
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Le mode de vote de cette loi prouve que le CDP au pouvoir se reproche quelque chose à propos de ce sénat !!!!En effet comment peut on exiger à des pères et mères de famille de voter, pas à bulletin secret ?????Ca veut dire qu’au sein même du CDP tout le monde n’est pas d’accord avec cette histoire de sénat !!!!!! Je crois qu’au sein même du CDP, les pères et mères de famille doivent refuser de se faire ridiculiser !!!!! Pour une démocratie, le vote devrait se faire à bulletin secret et respecter les résultats !!!!!Là nous aurions eu des résultats crédibles !!!!tout simplement ici il s’agit d’un passage en force et ne saurait se justifier dans une démocratie !!!! Que tout le monde se ressaisisse alors qu’il est encore temps !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2013 à 12:13, par des burkindi
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    le vote se fait habituellement à main levée qu’on soit père ou mère de famille, chacun doit assumer ses actes et publiquement ; bravo à ceux qui ont eu le courage de voter

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2013 à 18:20, par kenedy
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    salut a tous les burkinabes evidement hommes et femmes croyez vous que cette putain de loi senatoriale arangerait le pays des hommes integres de sont apelation attention ceci nous menera a une revolte anticiper parole d un homme qui disait le silence des hommes honnetes finis par leur trahir quand jentend un Ardouma Sanou ce vieux con qui aprouve en disant que ce sont les regles de la democratie ces pitoiyable quil laisse son poste aux jeunes en commancant par leur gourou bien sur car la paix finiras par ne plus regner

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai 2013 à 20:04
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    N’iMPORTE QUOI. LES BOBOLAIS SONT MEME PAS D’ACCORD AVEC LE SENAT. ON NOUS A ROULER DANS LA PATTE EN NOUS PRESENTANT SOUNGALO COMME CANDIDAT A LA DÉPUTATION. ON L’A VOTE MASSIVEMENT ET IL EST UTILISé CONTRE NOUS AUJOURDUI DANS L’AFFAIRE DU SENAT. DE SURCROIT ON ON REFUSE QUE LES DEPUTES VOTENT AU BULLETIN SECRET DE PEUR D’ETRE SURPRIS DES RESULTATS. OK FAITES COMME BON VOUS SEMBLE. LE PEUPLE VOUS ATTEND AU TOURNANT.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2013 à 10:33, par Oueina. F
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    salut ! A mon entendement le sénat au Burkina Faso sera intrumentalisé à des fins politique. le problème qui a motivé le pouvoir sur place à la creation de cette institution est baucoup plus centré sur l’article 37 de la constitution qui prevoit le mandat du Président et voir même les élections avenir de 2015. Il est très tot pour le parlement Burkinabé d’avoir deux chambres en son sein et je ne vois pas l’importance de cette institution du moment ou la population continue à se lamenter de certains problèmes sociaux.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2013 à 17:09, par Tot ou tard
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Pendant qu’on à faim, d’autres continus à manger du fait des nominations, des postes de remerciement. Mr Sanou, je suis désolé pour vous lorsque vous osez dire que "la démocratie a un prix" dans notre cher et pauvre Burkina. Certe elle a un prix mais lorsque les gens n’ont rien à manger dans ce pays où les gens sont très mal payés alors qu’on les demande tous les jours de ces sacrifices, ils finissent un jour par se rebeller et le pays brulera ! Continuer à penser à votre poche, notre pays sera le prochain, bien sur après le mali, bande de vautours ! Soyez sur que vous nous trouverez en face !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2013 à 00:46, par Son Altesse
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Du moment ou la population meurt de faim des étudiants parquent au siao et on les qualifient d’objets d’art faute de manque de salles des des salopars sans conscience veulent nous faire perire davantage,car il mange a leur faim.utilise cet argent pour résoudre les vrais problèmes de la population au lieu de nous itoxique avec le sénat qui va nous faire mourir de faim et augmente le nombre de chaumeurs créé nous des emplois et revoyer l’éducation la santé.faite très attention vous les gouvernants la population vous tient a l’oeil

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin 2013 à 12:06, par BIG MANADJA
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Le Senat n’a pas sa place au Burkina Faso.les ressources sont
    inssufisantes pour gerer le Senat qui necessite de gros moyens.les deputes sont largement sufisants et leur nombre est aussi a reduire,127 c’est vraiment exagere pour 1 petit pays comme le Burkina.Les 6milliards qui seront utilises pour le Senat peuvent etre utilises pour des actions meilleurs et salutaires pour le peuple Burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2013 à 11:13, par sandy
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    je pense bien qu on na pa besoin du senat nous avons assez de deputes pour nos lois,pensons plus a la population en particule les jeunes

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2013 à 16:17, par Sienou Aboubacar
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Pourquoi maintenant ?tous les membres principaux du gouvernement sont soit des compaoré soit des ouédraogo ;ou encore proche au papa du Faso ;évidemment qu’avec le sénat l’un d’eux sera a la place du papa.

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2013 à 09:44, par Capi
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    la création du senat au burkina n’est peut-être rien d’autre que des interêts personnels du parti au pouvoir au détriment des interêts de tout le peuple burkinabè.Car ces senateurs ne seront rien d’autres que les élements du parti au pouvoir. Que va servir alors l’assemblée national ? S’il vous plait, n’ignorez pas ces multiples maux qui minent notre cher pays et d’en multiplier d’avantage. Peut-être dans les années avenir. sinon le senat n’a pas son importance au FASO pour l’instant. S’il vous plait respectez le sens du nom de mon beau pays. Vive la paix. QUE DIEUX PROTEGE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2013 à 11:59, par Bernice
    En réponse à : Sénat au Burkina Faso : L’adoption de la loi divise des Bobolais

    Ils ont l’argent pour entretenir les sénateurs, pas pour résoudre les problèmes des jeunes, des fonctionnaires, des pauvres. Juste attirer votre attention : n’attiser pas trop le feu. La population a mal, très mal même, éviter de sombrer le pays dans une situation regrettable que vous pouvez éviter. Car celui qui a le dos au mur n’a d’autre solution que la violence. A bon entendeur salut
    Ils sont entrain d’éteindre le feu chez les voisins et ils l’attisent chez eux
    ATTENTION ET ENCORE ATTENTION

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés