Célébration de la Journée mondiale sans tabac : Afrique contre le tabac (ACONTA) et le Réseau des journalistes pour la lutte antitabac du Burkina Faso (REJAT-BF) donnent le ton

mercredi 22 mai 2013 à 22h37min

Le 31 mai de chaque année est célébrée la Journée mondiale sans tabac. A quelques jours de l’évènement en 2013 sous le thème général « La publicité, promotion et parrainage de l’industrie du tabac », l’ONG ACONTA et le RJAT-BF, ont, face à la presse le 21 mai 2013 à Ouagadougou, annoncé les couleurs de la célébration.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Célébration de la Journée mondiale sans tabac : Afrique contre le tabac (ACONTA)  et le Réseau des journalistes pour la lutte antitabac du Burkina Faso (REJAT-BF) donnent le ton

L’engagement contre le tabac est une lutte multisectorielle et très complexe. En effet, l’industrie du tabac est très puissante financièrement surtout, et innove quotidiennement en subterfuges accrocheurs à l’endroit des fumeurs. Il en est ainsi partout au monde. C’est sans doute prenant conscience de cet état de fait, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) commémore la Journée mondiale sans tabac 2013 (JMST 2013) sous le sceau de l’interdiction globale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage par l’industrie du tabac.

Il est « largement démontré qu’une telle interdiction réduit de façon significative le nombre de fumeurs et de nouveaux fumeurs », à en croire Dr Souleymane Ly, président de l’ONG ACONTA.

Des activités au programme dans le cadre de cette célébration

Au Burkina où le tabagisme tue chaque année environ 600 personnes, l’ONG ACONTA et le REJAT6BF se donnent la main pour mobiliser l’ensemble de la population à s’engager dans la lutte antitabac.

Le gouvernement sera également vivement encouragé « à faire appliquer l’interdiction globale de publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage pour un avenir radieux de notre cher pays », annonce Dr Ly.

La communication sera au cœur de la célébration de cette journée. En effet, des émissions, radio notamment, seront diffusées un peu partout au Burkina en vue d’informer les populations sur les méfaits du tabagisme.

La projection d’un film parlant de la conspiration qu’il y a autour du tabac, passera sur des antennes de télévisions. Par les mêmes canaux de communication, des spots publicitaires relatifs à l’interdiction de fumer dans les transports en commun, dans les restaurants, et autres lieux clos, seront diffusés.

Une séance de formation est prévue pour le 27 mai au profit du Comité national de lutte antitabac. Mais avant, le 23 mai marquera le début, au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU/YO), des travaux de sensibilisation à l’initiative de l’association des étudiants en médecine, pour faire des centres de santé des espaces sans tabac.

Dans l’espoir que l’accalmie reviendra au sein des établissements d’enseignement à Ouagadougou, les associations d’élèves seront recontactées pour des activités de sensibilisation au profit des élèves. En effet, il ressort de l’enquête de surveillance du tabagisme en milieu scolaire, que 17% des élèves fument. D’une manière générale, le tabagisme a un caractère juvénile dans notre pays ; des enfants de moins de 10 ans fument.

Bonnes pratiques en matière d’interdiction de la publicité, de la promotion et du parrainage, se rapportant au tabac

1- Eviter les régulations partielles, l’interdiction doit être globale et concerner toutes les formes directes et indirectes de publicité, de promotion et de parrainage ;
2- Rejeter toute forme de régulation volontaire ;
3- Définir clairement les termes de publicité, de promotion et de parrainage ;
4- Infliger des amendes substantielles à tout contrevenant aux mesures ;
5- Sensibiliser et informer sur les mesures d’interdiction avant les actions de mise en œuvre ;
6- Surveiller les activités de l’industrie du tabac visant à empêcher l’application des mesures coercitives, et faire adapter les textes en fonction des tactiques de celles-ci ;
7- Impliquer fortement la société civile dans la surveillance de l’interdiction de publicité, de promotion et de parrainage.

Fulbert Paré

Lefaso.nets

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés