Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

mercredi 22 mai 2013 à 22h39min

Le débat sur la modification probable de l’article 37 et la création du sénat fait rage dans les milieux politiques et « intellectuels » du Burkina. Qu’en est-il à la base, notamment du côté des commerçants ? C’est l’esprit qui a guidé notre passage au grand marché de Bobo-Dioulasso. Et, à la lumière des réponses des interviewés, on peut dire qu’il y a un véritable hiatus entre le milieu politique et le monde des commerçants de Bobo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

Que dit l’article 37 de la constitution du Burkina Faso ou encore êtes-vous pour ou contre la création du sénat ? Ce sont là, deux questions qui ont été posées à quarante commerçants du grand marché de Bobo-Dioulasso dont 20 femmes et 20 hommes.

Des réponses on retiendra que les commerçants ont d’autres préoccupations que les politiques et autres étudiants. Puisque sur les 40 interviewés, seulement 05 personnes dont une femme ont pu donner une réponse approximative à la question « Que dit l’article 37 de la constitution du Burkina Faso ? ». Ils ont fait le lien entre cet article et la limitation du nombre de mandat présidentiel. Pour les 35 autres, l’article 37 c’est du bleu.

De l’article 37 au sénat, le désintéressement est le même. Sinon pire. Puisqu’à la question, êtes-vous pour ou contre la mise en place du sénat ?, toutes les personnes interviewées ont demandé d’abord à savoir ce que c’est que le « sénat ». Bien que le projet de loi organique portant organisation et fonctionnement du Parlement burkinabè ait été adopté par l’Assemblée Nationale quelques heures au préalable.

Blaise en question ?

Après une explication de l’article 37 et son enjeu d’ici à 2015, des commerçants ont bien voulu se prononcer sur l’éventuel départ ou non du président Compaoré à la fin de son deuxième mandat. A cet exercice, les positions sont un peu mitigées ou du moins chez les hommes. « Avec Blaise on a la paix, il est devenu sage et côté argent, il n’a plus besoin de piller le peuple », c’est des raisons avancées par des partisans de la modification de l’article 37 qui pensent qu’on doit garder Blaise Compaoré à Kossyam en attendant la « volonté de Dieu ».

« Il est temps qu’il parte, qu’il s’en aille. Même si on va le regretter, moi je préfère un autre président ». Foi de Alidou Ouédraogo, ignorant de l’article 37 mais foncièrement opposé à sa modification. Comme lui, 14 personnes sur nos 40 approchées pensent qu’il est temps que le « Blaiso » laisse le pouvoir à un autre burkinabè.

Au regard de ce mini sondage, on peut dire que les politiques, surtout ceux de l’opposition ont du boulot à faire. Les commerçants étant paradoxalement les plus actifs dans les activités politiques à Bobo-Dioulasso.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2013 à 20:52, par ACTIVISTE ANTI-SENAT
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Ça c’est une mascarade ouais. Même les journalistes sont a la solde de ce pouvoir qui na que trop duré : analyse plate, sans preuve. ce ne sont que des paroles en l’air pour sonder l’opinion. MAIS SACHEZ QUE : "QU’IL PLEUVE OU QU’IL NEIGE BLAISE PARTIRA EN 2015. IL NA PAS LE CHOIX. CES DES INSTRUCTION VENANT DU PEUPLE A TRAVERS L’ARTICLE 37. IL N’A QU’A FAIRE, IL VA VOIRE. C’EST LA IL SAURA QU’IL A MANGER TOTEM DES BURKINABÉ !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 21:09, par Mawuéna
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    C’est aussi la preuve que le sénat est inutile.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 21:24
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Mais c’est le gros pb dans ce pays pcq on a des pb on se fout de la création du sénat et pourtant il faut trouver plus de 6 milliards par an pour nourrir ces parasites.Qui les entretiendrait ?C’est vous et moi ce qui ajoute d’autres préoccupations a nos préoccupations m.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 21:32, par @yabsi1er
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    et vous appelé ça sondage. soyez serieux

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 21:59, par le burkibila
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    S’ils veulent continuer à vendre tranquilement leur marchandise qu’ils aient un oeil sur ce qui se passe dans ce pays. Et qu’ils aient leur mot aux questions importantes ils ne sont pas des étrangers de ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mai 2013 à 16:34, par connaisseur
      En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

      les commeerçants de bobo, ont intérêt à ouvrir l’oeil. parce que le tsunami qui se prépare au pays des hommes intègres ne va épargner personne. ils ont en mémoire 2011 et ça c’était rien. Ils parlent de paix, s’ils veulent réellement la paix ils n’ont qu’à se joindre au groupe du M21 pour demander le retrait de la loi consacrant le senat et le départ de blaise en 2015. A bon entendeur ! salut !

      Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 22:04, par Le Guetteur
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Monsieur, vous faites un sondage au rabais. comment avez vous sélectionné votre échantillon, es til represantatif des commerçants de bobo ?
    Et vous extrapolez vite monsieur !!
    De grâce, vous ferez mieux de garder ces conclusions pour vous comme étude pilote et refaire une autre enquête plus respectable.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mai 2013 à 00:49, par trop demander aux journalistes
      En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

      A mr le guetteur tu es trop dur contre ce journaliste ! Il n ’est ni statisticien ni analyste.
      Si vous savez tout ce que vous lui reprochez, cela n’a valait plus la peine ; le travail qu’il a fait donne seulement une idée vague sur la situation et moi ca me plais que ceux qui lisent fasonet en soient informés

      Répondre à ce message

      • Le 23 mai 2013 à 12:30
        En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

        Mon type, si le journaliste n’est pas statisticien, qu’il ne fasse pas oeuvre de statisticien. Déjà 20 femmes et 20 hommes ce n’est pas représentatif de la répartition de la population commerçante. Ensuite le commerçant burkinabe répond au mot d’ordre de son syndicat. Les mêmes qui disent avoir d’autres préoccupations, seront les premiers a battre le pave si tel est la volonté de leurs représentants. Ce sondage néglige donc des données sociologiques très importantes, qui entachent sérieusement sa credibilite.

        Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 00:11, par Lepeuple
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    ça sent le parti pris du pouvoir ! nous savons lire et comprendre le non dit et le dit autrement !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 00:11, par Lepeuple
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    ça sent le parti pris du pouvoir ! nous savons lire et comprendre le non dit et le dit autrement !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 00:17, par Lepeuple
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    ça sent le parti pris du pouvoir ! nous savons lire et comprendre le non dit et le dit autrement !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 02:05, par Malick
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Entre la diversité de l’information et la diversion par l’information....
    Un article pour insinuer que le VRAI Burkina n’est pas contre le Sénat ?
    J’ai l’’impression de lire un artcile du journal L’Opinion.
    Attention à ne pas se méprendre sur le sens de la marche de l’histoire.
    Tout commence par un petit problème. Certains diront même, un faux problème.
    Mais le diable, il ne se trouve que dans les petites choses, les détails...

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 10:17
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    C’est ça tes commerçants ? les acteurs de l’informel du marché de Bobo ? Sont ils imatriculés au régistre du commerce ? Il faut arrêter ça monsieur Bancé. Ils ne sont pas représentatifs des commerçants et c’est subjectivement vous vous êtes intéressé à cette cible en escomptant exactement ce que vous avez écrit.
    Demain, vous intérrogerez lesquelques pauvres cultivateurs illétrés et déduirez (parceque vous le voulez ainsi) que les paysans du Burkinat ne connaissent ni SENAT et ni aticle 37.
    Tant que ce sera ainsi c’est ces réponses que vous aurez.
    La réalité est qu’au sortir des élections cumulées précédées d’une campagne depropagante, les discussions des CCRP et autres assises ceux qui ont des oreilles pour entendre ont entendu et c’est à la limite incivique de ne pas connaître l’article 37.
    Du reste, aujourd’hui, le système du pouvoir c’est la tromperie et la corruption. C’est dans ça que sont les "commerçants" qui sont maintenant convaincus que commercer c’est tromper l’autre en lui fourguant une marchandise de mauvais qualité au prix fort (ils multipliraient le prix d’achat par 10 sans un quelconque état d’âme). Ils font le système. Demandez leur aussi ce qu’est la constitution.
    Bancé s’est moqué des commerçants en les traitant de bétail électoral car sinon, comment "les plus actifs dans les activités politiques à Bobo-Dioulasso"peuvent-il ignorer ce pour quoi ilssont les plus actifs ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 12:11, par TK
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Heureusement que le Burkina faso n’est pas fait uniquement que des 40 personnes que vous avez sondees

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 12:49, par Momo
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Face à la création de ce sénat, certains demandent aux citoyens d’être passifs au nom d’une paix qu’eux considèrent comme l’état de non guerre. Je pense que la paix va au-delà ; la paix prise d’un point de vue individuel, est aussi la tranquillité intérieure, la quiétude sociale et économique,. Ceux qui ne sont plus capables de s’assurer un repas individuel sont-ils en paix ? Ceux qui ne peuvent plus se soigner faute de revenus conséquents, et qui sont ainsi condamnés à mourir, sont-ils en paix ? Ceux qui ne peuvent pas suivre les cours à l’université, faute d’amphithéâtres, sont-ils en paix ? Peuvent-ils s’empêcher, au nom d’une paix artificielle, de troubler la quiétude de ceux-là qui envoient leurs enfants étudier à l’étranger ?

    Ces personnes arguent de l’exemple des autres pays où il n’y a pas de quiétude pour exiger la passivité, mais ils doivent cesser de prendre la conséquence pour la cause. Les conditions des troubles chez les autres sont entrain de se réunir chez nous et ce n’est pas la force qui taira la population qui se plaint. « L’arme revendicatrice des droits d’un bébé est son cri perturbateur du calme de ses parents », fredonnait le regretté Black Show Man. "Les mêmes causes produisent les mêmes effets" selon le principe du déterminisme. Faire l’économie de ce qui arrive chez les autres, dépend plus de l’exécutif CDP qui prend des décisions à l’emporte pièce que de l’opposition qui n’est pas aux affaires. Alors, revoyons nos façons de raisonner, si nous voulons être pris au sérieux !

    Ensuite, "la paix ce n’est pas un mot, c’est un comportement". Même majoritaire, le parti au pouvoir doit mettre ses décisions en phase avec l’opinion. En prenant cette décision de créer ce sénat, ils sont aussi comptables d’une éventuelle remise en cause de la paix sociale que les partis de l’opposition. Si l’opposition arrive à mobiliser, c’est que l’argumentaire des partisans du pouvoir n’est pas solide, pour une démobilisation. On nous dit qu’il n’y a pas d’argent pour ajuster les salaires au niveau de la vie, pour subventionner le gaz et l’on trouve subitement de l’argent pour créer un sénat. On nous prend pour des cons ou quoi ? Conclusion, cessez d’incriminer les opposants à défaut de les encourager.

    Enfin,quant à ce qu’en pense le paysan de Kankalaba, moi Momo, ça m’importe peu ; s’il ne connaît pas ses droits pour les revendiquer, il a au moins la chance qu’il y ait des gens comme moi, des fils comme moi qu’il a scolarisés et qui voient plus loin pour défendre ses intérêts ! On ne met pas sont enfant au monde pour qu’il soit aveugle comme soi et monsieur MELEGUE a tort de ne pas défendre les intérêts de ses parents de Kankalaba ; mais de rire ou de se moquer de leur ignorance en public. Il aurait dû en tant que Député, leur représentant, les éclairer sur la création du sénat, sur son coût. Mais, c’est dommage que ces « Elites » abusent de l’ignorance de notre peuple, qu’ils contribuent chaque jour encore à l’enfoncer dans l’ignorance et la pauvreté ! Webmaster, c’est long, mais c’est édifiant ; laisse donc couler !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 12:56, par Politicien
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    C’est pourquoi tout ce monde ne devrait pas voter... pas parce qu’ils ne sont pas burkinabè mais parce qu’ils ne comprennent rien de rien à la chose politique. Il faut un minimum BEPC voire BAC pour comprendre toutes ses choses. L’histoire du développement a montré que toute société était guidé par ses érudits. Des gens qui ne comprennent pas quelque chose, est-il raisonnable de les associer à la prise de décision ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 13:07, par Momo
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Les commerçants du grand marché de Bobo savent très peu de chose de ce que c’est que la démocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 15:25, par touda siida
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Je sens que vous connaissez mal cette ville appelée bobo.Vous parlez de commerçants qui ne sont pas au courant du sénat et de l’article 37 ?Mème les scolaires et étudiants de bobo sont pareil que les commerçants bobolais.Vous voulez qu’ils s’intéressent à quelque chose ?Si oui alors parlez plutôt d’activité culturelle au théâtre de l’amitier et je vous jure qu’ils feront la queue du matin au soir. Pas pour s’approprier le ticket d’entré du spectacle mais pour être sur d’avoir accès à la salle.Et mème s’il sera debout durant tout le spectacle peu importe.Seconde chose qui les interessent c’est le football et les mariages.Alors ils paraderont dans ville à coup de klaxon avec souvent un cortège ne dépassant mème pas 20 personnes. C’est Pourquoi bobo est la nouvelle fief du cdp. Pendant que toute la jeunesse du burkina faso a tourné le dos au cdp c’est à ce moment que la jeunesse bobolaise décide de voter le cdp.Faites y un tour et observez la ville,les infrastructures.La première question que vous allez vous poser est : y a t-il un maire à bobo ? Mais rassurez vous,vous ne serez pas au bout de vos surprises car ils vous diront qu’il y a bel et bien un maire à bobo et qu’ils mème encore réélus pour un mandat de 5ans pour mieux devenir la ville la plus arriérée possible du monde. Donc laissez bobo et son refus d’evolué car cela n’étonne personne.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 16:40, par Alexio
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Lagui Adama,Si 99% des commercants sont pour Blaise ,cela n est pas du etonnant, car cest ce regime qui reinstaurer l affairisme politique dans tous les secteurs commerciaux de la nation apres la revolution. Ces memes faux revolutionaires qui ont saboter la Revolution du 4 AOUT 1983. La dignite de notre peuple a ete monayer par la politique de la mendicite imperialister. Les Dianguinaba et canailles operateurs economique ont lotti la richesse de Bobo-Dioulasso a un fief famillial avec la benediction du regime en Place. Le pronostique des votes pour la seconde periode de Blaise Selon Dianguinaba en 2010 est le meme,comme il le preconisait :Suffrages universelles 99% pour Blaise.Ce n est Blaise kompaore qui cree la paix,le mot existait avant sa naissance.C est le peuple qui voulait la paix, apres les crimes de sang du regime en Place. PS:Le pays ne l appartient pas.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 16:41, par connaisseur
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    les commerçants de bobo n’ont qu’à ouvrir l’oeil et surtout le bon parce que le tsunami qui se prépare au pays des hommes intègres ne va épargner personne. ils ont en mémoire 2011, ça c’était rien. s’ils veulent réellment la paix dans ce pays comme ils le prétendent, ils n’ont qu’à ce joindre au M21 pour exiger le retrait de la loi consacrant la mise en place du Sénat et le départ de blaise en 2015. sinon, n’gaoua !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 16:42, par Sidpasata - Veritas
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    En fait, le résultat de ce micro-trottoir n’est pas étonnant. Mais il ne faut pas se méprendre sur les comportements de nos populations que l’on qualifie souvent légitimistes. Elles connaissent leurs intérêts et n’ont pas de parti pris politique. Le peuple Burkinabè, et surtout les commerçants, a l’habitude de ne pas compter sur l’aide de l’État pour vivre. Alors il ne s’intéresse pas beaucoup de savoir qui dirige l’appareil de l’État. Tout son souhait est que les gouvernants, qu’ils soient bons ou mauvais, le laissent tranquille pour vaquer à ses occupations de subsistance qui ne sont pas de tout repos. Alors vous comprenez nos populations, elles se moquent de savoir ce que dit la constitution, si tant est qu’elles soient au courant de son existence même ! .................. Cependant, ces mêmes citoyens qui sont pleins de bon sens et d’intelligence, sauront la bonne position à prendre, si toutefois le débat politique devenaient houleux au point d’attirer leur attention sur la nature de la discorde qui pourraient nuire à leur tranquillité. ............. Je veux donc dire de faire attention sur la manière d’interpréter le résultat de ce micro-trottoir, car il faut aussi tenir compte des habitudes comportementales de ces populations. Ces dernières ne sont ni pour le pouvoir, ni contre l’opposition, elles se préoccupent d’elles-mêmes et de leurs intérêts immédiats.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 19:06, par Chantal
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Vous pouvez faire votre micro-trottoir si ca vous chante meme a la FDAPBC, mais de grace, Bancé, ne publiez plus un tel marasme journalistique dans notre Lefaso.net que nous aimons tant ! Vous pensez que c’est ce genre d’analyse au rabais qui a permis a Cyriaque de lancer cette plateforme ?
    Il faut evoluer un jour...Tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2013 à 19:13, par article 37
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    Avec ou sans la modification de l’article, nos commerçants finiront par se rendre compte que Blaise les a fait dormir pendant un quart de siècle. leur réveil sera douloureux.

    Pendant que les textes communautaires organisent le droit des affaires, eux feignent ignorer tout.

    Bravo à tous ceux qui ont décidé d’ignorer tout.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2013 à 22:45
    En réponse à : Article 37 et sénat : Les commerçants du grand marché de Bobo ont d’autres préoccupations

    j comprend cert1 commerçants pasq cla fait b1 des année qils ne payent pa ls taxes e du coup ils senrichissent au hasard.dc l president compaoré fait leur affaire.tous ses vautours qi soutiennent ce regime criminel en payneront l prix,pers n va echapper a ce coup de marteau qi s prepare. 1regime qi favorise qelq individus.ils vt tous perir o burkina coe ailleur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés