Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

mardi 21 mai 2013 à 19h14min

Le CHU-Yalgado Ouédraogo, le centre de soins de dernier recours, dispose désormais d’un projet d’orientation stratégique, ou projet d’établissement, qui s’étale de 2013-2017. Un atelier de validation a réuni les autorités de tutelle technique et financière, les partenaires techniques et financiers, ainsi que des personnes ressources venues de nombreuses structures, le lundi 20 mai 2013, à Ouagadougou. Des innovations comme la création d’un trauma center, de la chirurgie cardiaque et vasculaire, et d’un centre référence pour le traitement des cancers…….sont envisagées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des  05 ans à venir

Depuis son élaboration jusqu’à sa validation, le projet d’établissement du CHU-YO a été l’aboutissement d’une démarche participative, et consensuelle ayant pris en compte tous les avis et suggestions de l’ensemble des travailleurs de CHU-YO, réuni au sein d’un comité crée à cet effet. Un regard extérieur a été associé, par le recours à un consultant, le cabinet CEDEC International Ainsi, pendant plus de 06mois, tous les services ont été passés au peigne fin au plan diagnostic. Et des actions vigoureuses ont été initiées pour le développement des différents services cliniques et médico-techniques.

Les projets phares des services qui composent le projet d’établissement résultent de la vision des responsables du CHU-YO d’offrir des prestations de qualité au profit des patients. En effet, seuls les citoyens en bonne santé peuvent constituer des acteurs socio-économiques qui, par leur production, contribueront au développement, et à l’émergence de notre pays. Pour ce faire, « le CHU-YO doit être une structure où la recherche, l’enseignement ainsi que la pratique médicale, trouvent les meilleures conditions de leur réalisation afin que chaque jour que Dieu fait, les frontières de la maladie s’éloignent. »

A souligner que c’est le projet médical qui constitue la pierre angulaire du projet d’établissement du CHU-YO, et se veut une déclinaison de la politique sanitaire nationale PNDS de notre pays. Car il met l’accent sur le développement des pôles d’activités médicales, en phase non seulement avec le contexte du moment, mais également avec les projections en termes de besoins et d’offres futurs de santé de nos vaillantes populations.

Du fait des changements des modes vie et d’alimentions, les pathologies cardiovasculaires prennent de l’ampleur ; il convient de développer les activités de cette spécialité, « de sorte à pouvoir réaliser la chirurgie cardiaque et vasculaire ». Dans le même ordre d’idées, il a été convenu d’accroître l’offre de soins chirurgicaux pulmonaires pour prendre en charge les séquelles de certaines pathologies pulmonaires.

L’un des points de critiques à l’endroit du CHU-YO porte sur ses urgences, « notamment les cas de traumatismes, qui font objet de nombreuses évacuations hors du pays. La création d’un trauma center à vocation nationale, comportant une salle des urgences vitales, équipé d’appareils de diagnostic propres, et d’une plateforme opératoire des urgences 24/24 », est prévue.

En dépit de la fréquence des cancers, on note que le dépistage, le diagnostic et la prise en charge en la matière manque d’une meilleure coordination. Il a été décidé de « créer un centre de cancérologie, animé par un personnel compétent et en nombre suffisant, où peuvent être réalisés rapidement des examens de qualité ».

Pour le directeur général du CHU-YO, Robert Sangaré, l’intérêt d’un projet d’établissement est fondamental, en ce sens qu’ « on ne peut pas gérer une grosse boite comme Yalgado en tâtonnant. » Si l’ensemble des projets sont exécuté dans 05 ans, « le malade qui rentrera à l’hôpital avec le désespoir, en ressortir avec plein d’espoir », a-t-il sincèrement souhaité.

Service communication

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mai 2013 à 20:42, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

    « Si l ensemble des projets sont exécuté dans 5 ans,le malade qui rentrera à l hopital avec le désespoir,en ressortira avec plein d espoir ».Voilà un discours idéaliste.Une chose est de réaliser des projets ,une autre est que ces réalisations profitent aux malades.Et puisqu il faut que des humains,praticiens volontaristes et consciencieux les gèrent ,c est dire qu il en faudra plus que des structures d accueil pour que le malade quitte l hopital Yalgado vivant et ensuite satisfait.Si vous souhaitez évaluer le dégré de satisfaction de vos patients,distribuez leur(ou accompagnateurs) ,évidemment après leur traitement,des formulaires avec des questionnaires ayant trait à leur prise en charge durant le séjour,intégrant le comportement du personnel soignant à leur égard,leur qualité de soin,etc.Pour ce faire,il faudrait avoir une base de données des malades entrant dans cet hopital qui vous facilitera le recensement de ceux qui y viennent pour la première fois et ce,afin d éviter les répétitions.Cela vous permettra de faire votre auto-critique et améliorer l image de l hopital écornée .

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2013 à 20:42, par أنصار بوركينا @ Ançar Burkina
    En réponse à : Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

    Félicitation Mr Sangaré pour les initiatives en vue de changer le visage du CHU-YO. Avec l’expertise dont vous vous êtes entourés et la démarche adoptée nul doute que le résultat qui sortira sur le papier sera du propre. Mon inquiétude se trouve dans les modalités de mise en œuvre eu égard à l’existant de la ville de Ouaga. Yalgado date d’avant les indépendances quand Ouaga avait moins de 100.000 habitants. La plupart des bâtiments érigés sont vétustes et ne respectent pas les normes actuelles en matière de construction. Comment concilier cet existant vétuste avec la volonté de moderniser l’hôpital. L’expérience a toujours montré dans ces cas de figure qu’il est économiquement mieux de tout raser et partir de zéro : l’expérience de la réhabilitation de l’aéroport de Ouaga est un cas qui confirme la règle. Avant de raser Yalgado il faut au moins un hôpital équivalent pour la continuité de service. C’est là que l’on voit le retard accusé par les différents pouvoirs dans le domaine : Dakar a au moins 5 ou 6 grands hôpitaux, Abidjan au moins 5, Bamako 3 et Ouaga 2 y compris le Blaise COMPAORÉ. À mon heumble avis avant de toucher Yalgado il urge de construire d’abord 2 autres grands hôpitaux modernes à bien repartir dans la ville par exemple à l’est et à l’ouest. Ensuite Yalgado pourra être rasé et rebâti pour porter le nombre d’hôpitaux à 4 dans Simonville.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2013 à 20:52
    En réponse à : Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

    C’est bien mais c’est pas arrivé.J’ai a facheuse impression que ce monsieur Sangaré fait trop de com’ parceque Yalgado est et sera toujours un mouroir parceque rien ne peut marcher dans ce pays avec ce système des affaires et la mentalité actuelle des Burkinabè à tous les niveaux et c’est pas un zorro qui pourra changer le cours de l’histoire avec une société à la morale agonisante.Commencer à soigner de ce côté d’abord au lieu de nous servir de beaux discours creux comme un certain DJ LAT.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 13:22, par Robespierre
    En réponse à : Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

    Mr SANGARE

    Je ne vous felicite pas. Je le ferai qd Yalgado arretera de deverser de facon intempestive ses eaux usees dans le parc urbain Bangreweogo. S’il vous plait ayez pitie de nous autres qui y allons pour faire du sport ; notre sante est menacee par ces eaux noiratres et nauseabondes.

    S’il vous plait, pensez a acquerir un service de traitement de vos eaux usees. On accuse la belle-mere nationale alors que c’est Yalgado. Faites un effort, bon sang !

    Trop c’est trop.

    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 19:24
    En réponse à : Projet de développement stratégique du CHU Yalgado Ouédraogo : Les grands chantiers au cours des 05 ans à venir

    bon début projet médical installé. ceci est la clé de voute du projet d"etablissement l’important est que le malade soit au centre du projet et que toutes les personnes travaillant au centre hospitalier soient sur les memes valeurs de travail . bon courage à l’équipe de direction et aux équipes médicales et soignantes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés