Vision express sur… : A cause et pour les enfants

lundi 20 mai 2013 à 16h55min

Elles sont souvent battues, violentées, maltraitées….dans le foyer ou même lorsqu’il s’agit d’un simple concubinage. Elles tiennent mordicus à rester, à supporter ces souffrances dans leur âme et dans leur chair. Mais elles sont là et restent : « Nous pas bouger » ! Elles acceptent ces violences corporelles, morales et parfois des humiliations …-tout simplement- parce que disent-elles : « à cause des enfants ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

A l’analyse, on pourrait dire que c’est pour leurs enfants que beaucoup de femmes s’efforcent de rester dans leur foyer. Même si l’amour s’en est allé au loin. Pour leurs enfants, elles entretiennent une relation avec le papa de leur enfant dont l’issue s’avère incertaine dans la plupart des cas. En effet, pendant des années, souvent toute leur vie certaines d’entre elles, vivent au jour le jour des instants de misères, de tristesses cachées en espérant le bonheur de leurs progénitures ; les fruits de leurs entrailles. Elles le font pour une hypothétique assurance de réussite de leurs enfants, pensent-elles.

Dans nos sociétés africaines, mettre au monde un enfant ne rehausse-t-il pas la valeur de la femme ? C’est pourquoi l’on entend souvent dire que : « on devient une femme lorsqu’on a mis au monde une vie », car procréer est un évènement sacré. Nul doute que donner la vie est une épreuve et pas des moindres pour des femmes. Comment donc tourner le dos à un enfant quand on pense aux douleurs profondes de l’accouchement. Les plus malheureuses ou indépendantes – c’est selon les interprétations – supportent seules l’éducation et le bien-être de leurs enfants au risque de leur vie et de leurs images dans une société où le paraître semble être la mode de vie et la valeur cardinale à transmettre. Pour la réussite des enfants, des femmes sont capables de tout, même au risque de leur vie. Sur le chemin de la brousse à la recherche du bois de chauffe qu’elle vendra à vil prix, ou à la recherche de travail domestique, ou même fonctionnaire et/ou cadre….au nom et pour les enfants- elles vont demeurer dans leur foyer. Il en est de même avec des filles qui une fois qu’elles ont un enfant avec un homme, n’entendent plus lâcher prise. Même si les espoirs sont minces pour rétablir la relation. On peut donc affirmer que les évolutions sociales qui font que pour peu ou prou, des couples se séparent facilement ne sont pas une réalité peu commune.

Evolution sociales ou pas, des femmes se voient incapables d’abandonner même lorsqu’elles sont troublées. L’amour donne alors place à la haine. Si fait que d’aucune estime que le foyer reste la seule guerre ou l’on dort avec l’ennemi. Abscence d’affection, pas de dialogue… l’atmosphère familiale de plus en plus délétère conduit à une vie de débauche aussi bien chez la femme que chez l’homme.

La question qui se pose reste à savoir pourquoi des couples s’échinent à vivre ensemble même lorsqu’ils ne s’aiment plus sous prétexte d’assurer l’avenir des enfants ? On peut cependant comprendre aisément qu’il s´agisse d’une réalité sociale africaine qui n’admet pas de voir une femme quitter son foyer parce que l’amour est fini ; l’essentiel doit rester : l’enfant et la relation de façade. Certains penseurs affirment que les africains ont passé et passe leur temps à imiter l’Occident, les blancs. Alors, devrions-nous emboiter ce pan de leur compréhension et de leurs pratiques en matière d’amour, de relations humaines et de vie de couple ? Quand ça ne va pas, on se sépare, et à chacun de contribuer, du mieux qu’il peut, pour la réussite des enfants au vu de la loi.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai 2013 à 22:28, par Libre penseur
    En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

    Ma chère l’epoque où on acceptait subir la violence au nom des enfants est revolue. Quand on tient mordicus à rester malgré tout c’est qu’on a pas encore touver mieux. Dès lors que la prémière bonne occasion se présente on quitte simplement le navire sans se soucier de ce qui adviendra des enfants.
    Les femmes d’autres fois, au nom de la cohésion familliale, acceptaient faire violence sur elles memes et admettre certaines situation rien que pour la solidité du foyr mais pas celles d’aujourd’hui. Avant de venir chez toi, elle a une short list. Peut être que tu occupe la tête de liste pour le moment ne ne crois pas que tu le seul, il d’autre sur la liste d’attente.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2013 à 13:41, par Free
    En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

    A mon avis nous devons toujours essayer de sauver le mariage des que cela est possible mais vivre dans le paraître aux yeux de l’entourage est une pire chose que vivent beaucoup de couples toujours faire semblant que tout va bien alors que non .si il n’y a plus d’entente et que la situation est infernale et l’amour laisse place a la haine,maltraitance,manque de respect il vaux mieux se résigner a cette vie. Nous n’avons qu’une seule vie alors ne la gaspillons pas profitons d’elle au max dans la joie et le bonheur

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2013 à 16:23, par Mme TOURE
    En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

    Bien dit Monsieur Libre penseur. Mais elles oublient que partout c’est pareil. Le temps de se rendre compte qu’elles auraient dû rester pour leurs enfants, elles ont fait déjà quatre foyers et ne savent plus où aller. Cette vie est plein de regrets. Bien réfléchir avant de laisser ses enfants pour un autre homme. Si vous vous êtes entendu au point de faire un enfant, assumez. Les enfants n’ont pas demandé à venir au monde.

    Répondre à ce message

    • Le 21 mai 2013 à 18:35
      En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

      les hommes sont tous pareils reflechissez mes cheres soeurs avant de vous lancer dans le mariage car vous courez dés qu’on vous parle de mariage sans reflechir
      ce n’est pas une fin en soi d’etre marier
      si tu as tenté et que ca ne marche pas n’en fait pas un probleme
      ton premier mari c’est le boulot, et puis si tu as des enfants dieu merci
      pour ton equilibre tu fais appel à un homme avec qui tu veux partager des moments de plaisir ou bien tu opte pour la chastété
      et la vie continue
      tu verras que tu auras longue vie pour t’occuper de tes enfants
      eviter de faire 3 ou 4 mariages mes soeurs

      Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2013 à 17:23, par lectrice
    En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

    merci madame basseratou pour ce sujet très pertinent !

    je voudrais seulement dire au libre penseur et mme touré que un foyer ce n’est pas seulement la femme, mais et surtout l’homme qui en est chef et qu’il ne pense pas qu’il a tous les droits mais surtout qu’il a des devoirs aussi. une femme ne quitte pas son foyer par plaisir et y laisser ces enfants ; c’est parce que la vie y est devenue très dure et surtout parfois même très violente au risque de perdre la vie. Alors mme touré et mr libre penseur, croyez vous que les enfants préféreront avoir leur maman hors du foyer et vivante ou bien ils voudraient voir leur père faire subir des maltraitance à leur mère au risque qu’elle perde la vie ??? Pausez vous cette question ! c’est un traumatisme énorme pour les enfants ! alors au lieu d’analyser souvent les choses aussi facilement, commentez et animez les forums pour y envoyer de bons conseils et de bonnes réflexions ! encore merci Mme basseratou.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2013 à 09:51, par femme
    En réponse à : Vision express sur… : A cause et pour les enfants

    je suis d’accord avec vous la lectrice, pour toute femme aujourd’hui le premier mari c’est le boulot, une fois qu’elle a du travail si sa ne va pas dans le foyer elle supporte du mieux qu’elle peut mais pas au risque de perdre la vie. savez vous qu’il y a des enfts qui voyant souvent les souffrances de leur mere leur dde souvent pourquoi elle ne quitte pas leur pere ? je pense qu’il faut parfois choisir de le faire pour le bonheur meme des enfants. un enfants qui voit tous les jours pleuvoir des coups et des injures sur sa mere ne peut jamais reussir et quel consideration aura t-il pour ce pere. moi je me dit que le plus souvent la femme s’accroche quand elle ne peut pas s’auto prendre en charge ou s’oocuper de ces enfts. et la plupart du temps celle qui souffre et reste sont celles qui ne travaille pas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés