Réservation des tombes à Bobo-Dioulasso : Normal ou anormal ?

jeudi 16 mai 2013 à 22h02min

Pratique ancestrale, symbole de richesse, désir naturel d’être près des siens dans la dernière demeure… ? La réservation des tombes est une réalité qui divise. Dans le cimetière municipal de Bobo-Dioulasso, quelques familles se sont taillé la part du lion, en assurant bien avant l’heure des places à leurs membres.

Réservation des tombes à Bobo-Dioulasso : Normal ou anormal ?

16 tombes pour la famille Sawadogo, 12 pour la famille M Barro, 10 pour K &H…. Des noms de familles s’alignent sans tombes dans le cimetière municipal de Bobo-Dioulasso. A ce jour, et sans être exhaustif, plus de 150 tombes sont déjà marquées selon Evariste Yaméogo, du service des infrastructures de la commune. Ce qui est largement en deçà du nombre de tombes réservées parce qu’un nombre important de familles n’ont pas encore marqué leurs tombes. Il appelle par ailleurs, ces dernières à le faire. Pour éviter des scènes inutiles.

Car oui, dès fois, des personnes s’offusquent contre cette pratique. Surtout, quand les familles qui ont réservé sont les mêmes qui contrôlent tout ou presque dans la ville. Comme en témoigne les noms Sanou, Sibalo, Thiam, Barro, Sawadogo…

Pourquoi réserver ?

Pour un membre d’une des familles qui a le plus grand nombre de tombes réservées dans le cimetière municipal de Bobo-Dioulasso, cette opération vise à préserver sa famille. « En réservant des tombes, en enterrant les patriarches ou membres influents de la famille dans un même lieu, on oblige les survivants à se rencontrer toujours, à rester soudés et à minimiser les frais des funérailles annuelles. C’est aussi un motif pour faire revenir de temps à autres ceux qui sont à l’extérieur du pays.

Contrairement à lui, Martin Ouédraogo, un particulier rencontré dans le cimetière, pense que la réservation des tombes est une insulte à l’égard des pauvres. « Parce qu’à l’allure où vont les choses, ils (parlant des familles riches) vont tout acheter et bientôt on sera obligé de repousser le cimetière. Heureusement, enfin je l’espère, qu’on ne peut pas payer le paradis ».

Comment réserver ?

Avec 25.000 francs CFA, une demande timbrée à 300 francs CFA adressé au maire de la commune de Bobo-Dioulasso, on peut réserver une tombe. En fonction des moyens et de la grandeur de la famille du demandeur, l’on peut acheter 10 voire 20 tombes.

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Messages

  • Dommage pour des abrutis. Comment une autorité communale peut tomber aussi bas en octroyant des parcelles aux morts à venir ? C’est pitoyable.
    Un conseil municipal qui vote une délibération dans ce sens. Avec ces genres de conceptions, nous luttons contre notre développement.

    • salut,mon frere,ici en europe tu louer la tombe et si ne pye plus on detruit et d’autre vient louer. et la plus part des gens aiment qu’on les brules.

    • Je ne vois rien de pitoyable ici. C’est au contraire une bonne chose. Si de ton vivant tu as le courage de réserver ou tu va être enterré, tu fera tout pour que ce cimetière ne devienne pas un dépotoir comme on le voit si souvent à Ouaga, où les vivants ont peu de respects pour les morts. C’est un exemple à suivre et personne ne manquera de tombe. Mais voilà, les gens adorent l’anarchie et ramène tout en une opposition entre riche et pauvre.

    • Tu es en europe et parle d’europe, on s’en fout. nous on est en Afrique et parle plus particulièrement de Bobo Dioulasso au Burkina Faso. C’est pas parceque la pratique existe en europe qu’on doit forcement la pratiquer ici aussi. A chacun son identité et c’est ignoble cette facon de réserver des tombes !

    • Mon frere moct..tu ne voit rien de pitoyable car les choses ne semblemt pas top claires pour toi.tu conviens avec moi que personne ne sait comment et ou il va finir ?si une personne reserve une tombe a bobo et meurt suite a un accident de la circulation et son corps n’est plus entier et tres loin de la ou il a fait sa fameuse reservation ; on fait comment ? je penses en toute sincerité que la naisssance et la mort sont sont des evenements aleatoires que les hommes se doivent de respecter et d’accepter afin de ne pa bouleverser le mythe de DIEU.

    • mon frère avec ce que vous dites, il y aura un jour problème de lotissement de tombe. Imagine que chaque burkinabé fasse la demande. Ce n’est pas de l’idolatrie, mais c’est un investissement à perte. beaucoup diront de laisser leur corps pourrir si c’est ce qu’on veut. Et en plus, les riches vont se ruer la dessus.
      personne ne demande à naitre, personne ne connait le jour de sa mort. jusqu’à présent, il n’y a pas de problème pour enterrer quelqu’un au faso. la bible, le coran, nul part on parle de funéraille ou de comment enterrer. même les mariages et certaines fêtes comment les celebrer.

    • On ne peut pas prevoir sa mort ni dans le temps ett encore moins dans l’espace mais c’est n’est pas une raison de ne pas préparer sa mort. Les caveaux n’ont pas commencé à Bobo et c’est juste une conception de la mort.
      Je pense que ce qui reservent leurs tombent sont ceux qui ont fini avec les mutitudes de problèmes qui tenaillent les Burkinabé et n’ont pas tout monde.
      Est ce que les autorités municiaples ont pris déliberation pour rendre obligatoire la réservation des tombes ? Si je n’ai pas les moyens de reserver, j’accepte ma situation sans pour autant condamner ceux qui le font.
      Il y’a un proverbe Dioula qui dit que " ^même si la planète avait la taille d’une coque d’arachides, certaines alleient y avoir suffisament de places et même y attacher une moustiquaire". Ces inégalités dont crions tant n’ont pas que d’origine terrestres. Le ciel aussi a une part dedans.

    • G,je crois que c’est toi qui n’as pas compris le système, une tombe payée est valable pour une autre personne. Alors si tu meurt ailleurs on remet la tombe à un autre membre de la famille par concertation. Pourquoi confonde les choses, cet acte n’a rien d’insolite, si tu peux réserver tu le fais au cas contraire attend de mourir voir comment les gens vont discuter de ton lieu d’enterrement. Tu n’as jamais vu quelqu’un qui est mort et sa famille n’avait plus un rond pour ses funérailles ? D’ailleurs l’achat d’une tombe en avance n’a aucun effet néfaste ni sur l’économie, ni sur le civisme, plutôt le contraire.

    • je pense qu’il faut fixer la réservation a 20 000f par mois, soit 240 000f par ans. si non a cette allure dans 5 ans il n’y aura plus de place. tous serais réservé.

    • Monsieur, SVP ici c’est pas l’europe
      Arrêter de nous emmerder avec les bêtises de l’europe
      Ce n’est pas un exemple pour nous sur tout les plans
      Du n’importe quoi

    • MERCI MON FRERE
      Les hommes ont perdu la tête. Si c’est n’est pas un affaire de riche ou de pauvre comme le dit l’autre, regardez la liste de ceux qui ont déjà réservé . Qui sont-ils ?
      N’est pas des riches...

      Restons africains et dignes, préservons nos valeurs et évitons de suivre aveuglement les blancs

    • Mon chère partisant de l’anarchie, allez y voir le cimetière de Tabtinga vous allez comprendre, il faut balayer des tonnes d’ordure avant de creuser une tombe, c’est ca vous voullez !!! Combien de corps quittent Ouagadougou pour être enterrés au village ??? souvent je me demande pourquoi des gens vous sont allés à l’école c’est plutôt vous qui faites pitié en vendant des parcelles d’habitation plusieurs millions de francs.

    • " Ces inégalités dont crions tant n’ont pas que d’origine terrestres. Le ciel aussi a une part dedans"

      Vous avez raison, Jamantigui. Mais la mesure de notre humanite et non de notre animalite residera a diminuer ces inegalites ici- bas. Apres avoir partage votre formule choc, on ne peut pas se conter de ca sans vouloir transformer le monde. Puisque nous avons interpreter le monde de facon si differente, il ne reste pus qu’ a le transformer.Moi je vous dis en retour : Ces inegalites n’ont pas que d’ oriigne celeste mais aussi terrestres. Le premier homme qui dit que cette partie de la terre est a moi fut un voleur. Mais il fut l’ inventeur de la propriete privee.et le createur de la societ civile comme l’a si bien dit Jean Jacques Rousseau.

  • Pour dissuader la pratique il suffit de revoir à la hausse le prix de la réservation qui doit être de 50.000 pour 12 mois au lieu d’un forfait unique de 25 000

    • Pourquoi dissuader la pratique ? en plus c’est pas comme les parcelles où tu va faire celibaterium pour lui au gens. C’est une tête une tombe, on va pas se bagarrer pour cela aussi les amis. En plus, personne n’est pressée pour aller là-bas même.

    • Moi je pense que c’est plutôt aberrant. C’est la peur de la mort qui est peut être la cause de ce comportement, avoir l’impression qu’on sera toujours ensemble même mort. c’est qu’en Afrique on aura beau faire on ne peut pas réserver pour toute la famille ! Elles sont tellement grandes que certains auront l’impression d’être exclus et frustrations bonjour.

    • Merci à chaque de vous pour votre compréhension d’ici bas . Je pense qu’à Bobo il y ’a des cimetière un peu partout si tu n’as pas les moyens pour te faire enterrer au cimetière municipal part à ailleurs. Mais le plu bon c’est que sur cette terre faisons du bien c’es le cimetière qui détermine le paradis ,mais ton comportement envers les pauvres,ta fidélité,etc .

    • Mon ami même à un million ceratins vont reserver donc ce n’est pas sur le coût qu’il faut jouer mais sur le mental. D’ailleurs la tombe qu’on acquiert n’est qu’une matière prémière. Même si on distribuait cadeau, d’ailleurs c’est ce qui se fait dans les autres cimétières de Bobo, es tombes ne seront pas egales à termes. Allez y voir les investissements que ceratins font dans les cimétières : il existe des tombes qui coûtent des vilas. Tout est une question de vision. Si je pense que la tombe n’est qu’une etape dans ma vie eternelle et c’est n’est pas une finalité, j’adoterai un comportement conséquent.

  • ’’16 tombes pour la famille Sawadogo’’.

    - Elle devrait plutôt aller les réserver sur le sol sec et chaud du Yatenga qu’à Bobo !

    Par Kôrô Yamyélé

    • Bonjour mon frère je pens que tu ès un samo ou gourmatché si non c’est vous autres qui amplifies les problèmes dans le pays y’à quell rapport entre la tombe et la terre de yadega. Elle est une famille du Burkina non ?. Je connais dans une ville du Burkina ou un Paré à prix tout un lot à lui seul pour en faire des maisons d’habitation loin de célui mais qui en parle. C’est chez lui il est burkinabé et c’est tout. Arretez ça......

    • Mon oeil !!! Ce PARE fait du social pour louer ces maisons aux M.O.S.S.I qui ne connaissent pas encore la planification familliale !

  • Que DIEU fasse que ceux qui réservent les tombes les rejoignent rapidement ! C’est parcequ’il sentent la mort venir qu’ils réservent leurs tombes, sinon qu’est ce qui leur dit qu’a leur mort le cimetière sera toujours autorisé aux enterrement ! Mais comme ils savent qu’ils vont mourir sous peu, vivement qu’ils partent rapidement dans leurs tombes !

    • Le pays là ne peut jamais avancer avec des mentalités comme ça. Il y’a plein de cimetière à Bobo, et il y’a un seul où les gens peuvent réserver et l’argent de ces réservations est pris pour clôturer et entretenir le cimetière. Mais voila, des jaloux aigri qui ont fini de jalouser les vivants et jalouse maintenant des morts. C’est un choix personnel de se réserver une tombe même si personnellement je ne le ferai pas. Mais de là a critiquer ceux qui le font et a leur souhaiter une mort rapide...de toutes les manières, les pauvres ou riches, jeune ou vieux sont tous là-bas, peut être que toi même qui souhaite ca au autres tu y sera très rapidement.

    • Généralement quand on a rien à dire on se tait. Sinon y a quoi de mal en ça ; si la personne veut prendre le risque sa fait une entrée pour la commune. Il y a plus de 10ans que le cimetière municipal du camp Ouezin est plein ; mais jusqu’à pressent on continu d’enterrer (réserve). C’est pas parce que ceux qui ont un peu de moyens ont réservés leurs tombes que les autres n’auront pas de place à leur mort.

  • c’est gens n’ont pas foi en dieu. c’est des idolâtre. s’il veulent ils n’ont cas installé climatiseur dans leur tombes c’est termite qui a toujours le derniers mot. d’ailleurs personne ne sait comment quand et ou surtout il va quitter ce monde. vous ne pouvez pas défie le créateur.

    • Savez-vous pourquoi le Burkina est toujours dernier dans tout ? C’est la mentalité des Burkinabè comme toi : Bêtes, méchants, jaloux, pauvre d’esprit, adore le nivellement par le bas...
      Comment la question de réservation des tombes en payant le prix fixé par les autorités compétentes peut faire mal à quelqu’un ? Au lieu de laisser cette charge à ta famille si toi même tu peux payer ta tombe où est le mal sachant que chacun peut mourir à tout instant et que nul n’en sortira vivant.
      Mon frère il ne te laisse plus longtemps à vivre. Quand tu es venu au monde tes parents ont tout fait pour toi : baptême, soins... s’il te plait pour une fois de ta pauvre vie prend toi en charge. C’est aussi des gens comme toi qui partez chier dans nos cimetières avec une mentalité de chien comme ça...

    • Bonjour. Il ne reste plus qu’à payer pour mourrir. le capitalisme est au paroxisme

  • Attention à la spéculation ! Si cela se poursuit les pauvres, on sera obligé de les incinérer ou de les enterrer dans la rue. Il faut revoir cette pratique, elle n’a pas que des effets positifs.

    • Mon ami alors là tu nous provoque. Tu ne sais pas que la rue coûte plus chère en terme de tombe que le cimétière municipal ? On a pas dit que c’est toutes les tombes qu’on reserve à Bobo. Il y’a les cimétières génériques pour le commun des Burkinabé comme toi et moi, gratos et gratis pour rejoindre le ciel. Ici on parle de ceux qui veulent aller au ciel en prémière classe. Si l’on ne peut aller en prémière classe n’empechons pas les autre de le faire avec leurs surplus de moyens.

  • La mairie devait prendre les tombes en charge à un prix acceptable, pour une question d’hygiène et ça sera de bonnes dispositions pour utiliser le plus de place possible.
    Bien sur que mettre l’Incinération en place va aussi aider. Ouaga verra dans les années qui viennent, leur cimetières à des km de la ville et ça sera encore bien compliquer pour la plus part des populations qui n’ont pas de moyens.
    Mais c’est bien dommage que nous gouvernant ne prévoie toujours rien et attendent la complication avant de voir des solutions.

  • On se crêpe les chignons pour l’endroit ou on se décomposera et retournera à la terre hé l’être humain !
    Pourquoi ne pas donner ces 25000 aux nécessiteux. Après ils tenteront d ’ acheter des carrés au paradis ou en enfer. Après la vente des parcelles c’est maintenant celle des tombes que la mairie arrête ces pratiques qui sont discriminatoires. À cette allure les riches achèteront les carres pour 10 générations et le cimetière sera bientôt plein sans morts

  • je pense que c’est une très bonne chose ,ici au Burkina nous n’avons aucun respec pour les morts les cimetières sont de véritable dépotoir faite un tour au Ghana et ceux qui pense que réserver une tombe est un luxe vont vite êtres surpris

  • On se crêpe les chignons pour le lieu ou on sera décomposé et retourné à la terre. Pourquoi ne pas donner ces 25.000 a des nécessiteux ?. Après la ventes des parcelles c’est maintenant celle des carres de tombe. Il ne restera plus qu’à vendre des portions du paradis ou de l’enfer pour fermer la boucle. La pratique est discriminatoire et la mairie doit mettre fin à cette spéculation. À cette allure des riches s’achèveront des carres pour dix générations et les cimetières seront plein sans des morts.

  • C’est dommage vraiment que des individus aillent dans le sens de ces autorités pour encourager l’initiative. Laisser l’Europe là ou elle est. L’europe n’est pas une référence pour que les gens défendent à tort et à travers que si ça se passe là bas doit se passer ici. Que Dieu nous garde de réserver une tombe qu’elle que soit la raison

  • Avec le boom minier au Faso, et si un jour on retrouvait de l’or dans ce cimetière ?

    • Toi aussi hein, ton amour pour l’or là est excessif. En plus tu ne sais pas qu’au Burkina les cimetières ne font même pas 50 ans et sont vites loti ?

  • vraiment je suis deçus, mon cher journaliste votre article est nul vous manquer d’inspiration ? oubien c’est pour crée des conflies entre les citoyens ? c’est ça ? c’est vraiment pas professionel de reprendre tipiquement les noms inscrit sur les reservations dans votre article, et surtout quand vous dit que les familles qui on réserve sont les meme qui controlent tout ou presque dans la ville de bobo ; et comme temoingne les noms de famille SIBALO,THIAM,BARRO,SAWADOGO ; vous me faite honte Mr le jounaliste que dirai vous des caveaux familliale dans les cimetières en europe ? quant a koro yamyele et l’autre kabako vos scolarité vous ont servi a quoi si vous ne pouver pas reflechire avant de parlé ?

    • Très bien vu, le journaliste peut avoir son opinion, mais là, il veut monter les gens contre ces soi disant famille qui contrôlent tout a Bobo. Moi je suis né et grandi a Bobo, mais je ne connais pas de famille qui contrôle tout dans cette ville là. De toutes les manières, avec des tombes à 25 000fcfa a ton besoin d’être d’une famille riche pour réserver une tombe ? Tous ceux qui ont un cellulaire peuvent au moins se réserver, tous les propriétaires de cellulaire a Bobo sont-ils des riches ?

  • c’est dommage de prevoir la mort malgré qu’elle soit la seule certitude des ètres vivants. Certainement ces gens savent de leur vivant ce qu’ils ont fait, raison pour laquelle ils sont pressés de mourir. Moi je cherche parcelle pour vivre d’abord. bonne mort a eux ;

    • PAS DU TOUT ADMIS SUR LE PLAN RELIGIEUX SURTOUT ISLAMIQUE.COMME LE CORAN LE DIT BIEN (NUL NE SAIS SUR QUELLE TERRE IL MOURRA).JE PENSE QUE LES GENS GAGNERAIENT A POSER DES BONS ACTE QUITTe A AVOIR L AGREMENT DE DIEU QUE DE VOULOIR S EN APPROPRIER DES PORTIONS DE TERRE DESTINEE A LEUR TOMBE.A LA LONQUE LE PAUVRE QUI DU RESTE SA MORT PEUT EST DU A UN MANQUE DE SOIN D UN MONTANT DE 25 000 PEUT ETRE INTERRE DANS UN COIN INAPPOPRIE.S IL N Y AVAIT PAS PROBLEME POURQUOI RESERVER ALORS DES TOMBES.CELA VEUT DIRE QU IL Y A UNE QUESTION DE PREFERENCE.CES GENS GAGNERAIENT LA MISECORD DE DIEU EN DONNANT L AUMOME AU PAUVRES AVEC LEUR ARGENT QUE DE RESRVER DES TOMBES.

    • Alain Gomis aurait pu ajouter cela à Tey son film qui a remporté l’etalon de yennega. Ah le monde a changé !
      Que ceux qui n’ont pas les moyens ne s’inquiètent pas, ailleurs on incinère les corps et on met en bouteille sur le buffet, peut-etre que ça vient

  • bjr !
    moi je pense plutot que c’est une bonne chose ,mais les conditions de reservation ne sont completes.
    notement l’identité de l’interressé qui doit etre mise sur la pancarte......

  • Je ne condamne pas la pratique, mais je crains les dérives, surtout dans nos contrées où l’argent prime tout. Les riches ont déjà acheté tout ce qui est terre au Burkina.S’ils s’accaparent aussi des cimetières, les pauvres n’auront d’autres ressources que de laisser leurs défunts à la merci des vautours, car le pays étant désertique, ils n’auront même pas l’alternative du bûcher funéraire bien que cette pratique ne soit pas dans nos coutumes. Prenez garde que les spéculateurs ne se saisissent de nos derniers séjours !

  • Je pense que chaque personne est libre de son choix. Réserver sa tombe, se faire enterrer à domicile ou retourner au village relève du choix libre.

  • A moins que ceux qui ont réservé savent déjà là ou ils vont mourir sinon ils peuvent mourir par suite de noyade ou d’accident par exemple ?. Nous savons que les morts de ce genre sont enterrés sur place en Afrique.

  • Héy Agnanfô tu délire ou quoi. Pardon fermes la. si on doit se prendre en charge avant de mourir, je te suggère d’organiser tes funérailles ou douaw ou messes de requiem selon ta confession avant de foutre le camp car payer une tombe pour les morts n’a jamais été une charge insurmontable pour les survivants. Si tu paies une tombe et tu meurt dans un crash d’avion au dessus d’un océan on verra si la tombe va te rejoindre puisque tu es riche. N’importe quoi !!!!! merde. on doit même limiter la durée de réservation à 12 mois pas plus pas moins. Si tu grouille pas mourir dans le delais on retire pour ceux qui sont prêts pour la mise en valeur point barre. C’est comme ça acquérir une parcelle !!! kiakiakiakiakiakia

  • Bonjour,
    Moi je ne trouve pas un problème à cela. Mais là ou j’ai des inquiétudes, c’est au niveau du prix.
    J’aurai proposé 25000F/an quelque soit la durée. Car combien de personne peuvent se le payer à Bobo.
    Après si tout le monde venait car c’est moins cher, comment la mairie se débrouillera.

    • D’accord avec vous. Que le montant soit annuel 25 000 F par an. Ce montant doit être revisable en fonction de l’engoument des demandeurs. Sinon imaginer que qlq 3 ou 4 familles nantis decident de reserver tout le cimetière ! Si le montant n’est pas payer alors la réservation est automatiquement annulée. La mairie y gagnerait en recette !

    • Chaque chose a des avantages et des inconvénients et l’deale serait que les avantages surpassent les inconvénients. A mon avis c’est pas le cas ici. Je ne suis pas contre ce système de vente et d’ailleurs je n’ai aucun pouvoir de le stopper mais je pense que nous devons laissé les choses de ce dérouler de façon naturelle. A contrario je propose que la mairie limite le nombre de place à 5 ; question de rendre facile la tâche à toutes les classes sociales. Alors s’il vous plait un peu d’humanisme car la mort ne connais ni pauvre ni riche.

  • en attendant nous ce qu nous préoccupe c’est le quotidien : manger , se soigner, se loger, se vêtir........s’instruire et instruire nos enfants.... avoir accès à la terre fertile pour cultiver, avoir un emploi décent........... bref nous épanouir !!!!!

  • Finalement, les cimetières seront bientôt lotis. Celui qui n’a pas les moyens pour se faire réserver une tombe, ne bénéficiera pas du même respect dû aux morts car ses dépouilles pourront même ne pas être inhumées. Et peu à peu, on arrivera au temps où les corps des pauvres seront soient jetés, soit brulés, un massacre de nos valeurs !!!!!!!
    Où est le social. On va tout voir au Burkina !

  • Moi je ne trouve pas d’inconvénient à ce que quelqu’un puisse réserver sa tombe, mais peut être c’est l’excès qu’il faudra combattre, une, deux c’est admissible mais dix je pense que c’est trop.

  • RESERVER SA TOMBE EST UNE CROYANCE.

  • Bsre moi je pense que réserver une tombe c’est mal du tout étant donner que c’est l’argent qui parle. De pire on reserve meme les tombes des enfant qui vien de naître.

  • Cette pratique n’est pas seulement le propre de l’Europe.
    Qu’appelez vous ’’ la dernière volonté’’ de certains de nos grands parents ici en Afrique, qui veuillent qu’on les enterre à tel lieu ou à côté de tel ancêtre ? C’est aussi de la réservation de tombe.
    Donc ne nous excitons pas sur un fait réel qui n’est pas nouveau. De plus il ne manquera jamais de place au Burkina Faso pour enterrer un mort quel qu’en soit son degré de pauvreté.
    Seulement, les municipalités devraient revoir les conditions de réservation, afin de dissuader les plaisantins, et de ne pas saturer trop tôt ces genres de cimetière, en revoyant à la hausse le montant.
    Longues et heureuses vies à nous tous !

  • on verra tout sur terre,tout cela est inimaginable dans le Faso
    ce sont les parents d’un mort qui décident du lieu de l’enterrement selon la tradition africaine et le mort lui meme
    où allons nous ? grave encore c’est la mairie qui octroie ces tombes parce qu’il ya l’argent des timbres et les 25 000fcfa à empocher
    combien de bobolais ont besoin de pareclles ?

    • par pousbila : beaucoup de gens deplacent le debat. dans toute affaire ou il est question d,argent, il ya forcement une opposition entre pauvres et riches . D’abord pourquoi reserve t on des tombes. je pense que c, est la la question . Si cela induit un prestige quelconque, bonjour les speculations de tout acabit. En ce qui me concerne , il faut reconnaitre que l,enterrement dans les grandes villes est devenu un casse tete chinois pour bon nombre de personnes. Il va falloir donc trouver des alternatives parmi lesquelles je citerai la mise en fonction d,un crematerium, l,organisation des pompes funebres privees et quoi d,autre.

  • Vous fatiguez serieusement ! Il y’a des cimétières gratuits ! Donc de grâce laissez ceux qui ont les moyens reservés leur place ! Ce pays là commence à me faire peur trop d’aigris !

  • Y’aura tout dans ce Burkina. Que Dieu accorde la mort à gogo aux demandeurs de tombes, si possible que ceux-ci meurent avant ceux à qui ils comptaient réserver ces fosses.

  • Les demandeurs de tombes ont raison. Ils sont conscients de ce qu’ils font de leur vivant et déduisent le sort réservé à leur cadre. Donc autant reserver de son vivant une fosse pour que son cadre ne soit pas balancé aux chienx errants un jour. Sinon depuis quand quelqu’un est mort dans ce pays et n’a pas été inhumé ? Si ya pas place en ville va au village même si tu veux qu’on t’enterre dans 10 mètre-cubes de trouc y’aura place.

  • je propose une idée toute simple à ces personnes qui sont très soucieuses à se voire enterrées dans un même lieu en l’ occurrence le cimetière municipal de bobo.qu’ils meurt tous le même jour et tout de suite pour pouvoir occuper les lieux pour couper court les débats qui pourront y en résulter.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés