Gouvernement-syndicats de l’éducation : Les négociations ont commencé

mercredi 15 mai 2013

Comme annoncé, les négociations entre le gouvernement et les deux syndicats de l’éducation (SNESS et F-SYNTER) ont commencé ce mardi 14 mai 2013 dans l’après-midi. C’est le bâtiment abritant le ministère de la fonction publique, sis sur l’avenue Kwamé N’Krumah qui accueille la rencontre. Une conférence de presse est prévue dans les prochains jours ou heures pour annoncer les conclusions des négociations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernement-syndicats de l’éducation : Les négociations ont commencé

En attendant, les élèves, eux, étaient dans la rue durant toute la matinée du mardi. Une manière sans doute de mettre la pression sur le gouvernement.

Tenus à distance respectable les uns des autres, forces de l’ordre et élèves se sont observés pendant un bon moment avant que les scolaires ne décident de rentrer chez eux.

Gouvernement et syndicats devraient parvenir à un accord afin de sauver les examens qui se profilent à l’horizon. En tout cas les conclusions sont très attendues.

Les syndicats demandent l’application du protocole d’accord signé le 26 mai 2011. Entre autres points, ce protocole d’accord portait sur des questions indemnitaires, le reclassement des encadreurs pédagogiques de l’enseignement secondaire, les effectifs pléthoriques et l’apurement des avancements.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

  • Pourquoi negocir sur des choses qui etaient deja acceptees de tous apres negociation ? Voila des meta- negociations en route. Tout ca n’est pas fait pour respecter l’ autorite de l’ Etat. Il faut plus pour la credibilite de notre systeme etatique. Plus jamais ca.

    Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

    • La négociation vise à mettre en place les modalités pratiques du respect des engagements. L’accord était général. Par exemple, le gouvernement acceptait que l’indemnité de logement servi était minime par rapport aux réalités des loyers alors que l’enseignant fait de son logis son bureau. Cet accord, pour se traduire en réalité concrète dans les indemnités de l’agent, doit passer par une proposition, des contre propositions-argumentées puis les parties doivent finir par s’entendre et consigner ces accords détaillés dans un communiqué final signé de tous.

      Par là, j’espère avoir répondu à votre question. Quant à votre désir de voir le gouvernement durcir le ton à l’égard des revendications qui vont s’enchaîner, je ne le partage pas : étouffer les réclamations ou contraindre au silence les mécontents n’a jamais donné autre chose que des explosions au moment favorable ; c’est différer la violence qui n’est qu’un exutoire du trop de pression accumulée. La pratique actuelle est la mieux réfléchie:rencontrer et non feindre d’ignorer les mécontents, les entendre les décompresse et est signe qu’on les considère comme maillon dans la chaîne du développement.

    • Merci, Bouglass, pour le surplus d’ imformation que vous apportez a mes questionnenements. Ne vivant pas sur place, je ne savais pas que les accords etaient vagues. Mais pourquoi ces accords - la meme n’ ; etaient pas assez precis alors, de sorte qu’ on puisse juger de la bonne fois des uns et des autres ? Et combien de temps fallait- il prendre pour rendre ces accords vraimentsoperationnalises ? Je veux dire, capables d’ etre mesures par les differentes parties ? Je suis sur que les syndicalistes qui sont aguerris ne pouvaient pas laisser partir le gouvernement avec la simple acceptation de la realite des maigreurs des indemnites des enseignants, surout quand ce gouvernment est connu pour etre un bon dribbleur. A la limite, si tel est vraiment la situation, on purrait dire que les syndicats se sont arretees en si bon chemin si tant est qu’ il fallait encore " proposition, des contre propositions-argumentées puis les parties doivent finir par s’entendre et consigner ces accords détaillés dans un communiqué final signé de tous". Donc, il restait un travail a finir , alors !
      Quand a ma pique par rapport a l’ etat qui doit traivailler pour etre plus respectable et plus credible, ca n’ a rien a voir avec un appel au durcissement. Du reste, et historiquement, ce gouvernement issu du sein bolchevique avec les amenites qu’ on reconnait a ces genres de regime, quelle que soit la mue, n’ a pas attendu qu’ un idealiste comme moi leur montre le chemin pour perdurer au pouvoir. Dans leur philosophie, un bon ennemi est un ennemi mort, Je crois que vous m’ avez mal compris. Je voulais simplement dire que l’ etat voit son autorite s’ effriter de jour en jour avec ses actes faits dans un a- professionnalisme, amateurisme. assommant. Il est vrai que la premiere reaction de ce regime, c’est de manier l’ epee. Il se trouve que les rapports de force ont change et que meme l’ environnment international ne s’ y prete pas. Sinon ce n’est pas faute de vouloir etre tough que ce gouvernement se plie a la "negociation". En resume, je voulias simplement dire que le gouvrnmement, s’ il veut se faire respecter, devrait faire sa part de boulot et non attendre que les situations pourrissent avant de chercher a rectifier la situation. En clair, je suis pour l’ autorite de l’ etat, pas l’ autoritarisme de l’ etat qui est visiblement inoperant. Et cette autorite ne peut venir que de la confiance que les gouvernes placent en le gouvernement. La confiance, cependant, ne se donne pas gratis. Ce gouvernement est reellement en mal de confiance. NOus nous sommes compris, Mr. Bouglass.

      Cordialement.
      Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

  • Qu’estce qui prouve que l’ Eta va respecter encore ce qui sera negocie ? Il a montre au moins qu’ il n’ a pas trop de scrupules.

  • Le SYNATOC a t- il opte de faire cavalier seul ? Je l’ attendais das cette lutte tout de meme.

  • Lorsqu’on est responsable on doit respecter sa parole donnée. 22 mois après la signature d’un accord !!!??? Je pense que le goouvernement sera resposable de tout s qui pourra se passer si toute fois il ne respecte pas sa propre parole !

  • honte a vous chers gouvernants, un accord signé ne se negocie plus. On l`applique simplement. Ainsi vs avez blanchi techniquement l`année a l`université par votre irresponsabilité. Maintenant c`est tout le systeme scolaire que vs plantez par votre malhonnetété. Heuresement que les syndicats et les eleves veillaient au grain. Ds tels contexte, cmt ne pas casser ? Vive la nouvelle formule de lutte face a des dirigeants qui ne tiennent pas parole.

  • bonjour,
    c’est dommage qu’à chaque fois le gouvernement attende qu’il ait crise avant de renégocier ce que lui même avait accepté auparavant. Gouverner c’est prévoir et non faire le sapeur pompier. Le chef de l’état se doit de sanctionner tout ministre qui se rend coupable de laxisme.

  • Et qu’attende les autres syndicats pour rentrer dans la danse ? je m,adresse aux syndicats des agents de tous les autres ministères qui sont des maigreurs et ne veulent pas profiter de cette situation. de toute façon nous gagnerons tous à profiter de la perte de l,autorité de notr état sinon....ou on peu trouver maison de 8500 a ouaga

  • Tout porte à croire que ce gouvernement ne mérite pas la confiance du peuple. Si le syndicat accepte de négocier sur les acquis de 2011, c’est tempi pour lui. On avance ou non et on va voir ailleurs. Si c’est rouler les gens dans la farine, ce gouvernement est fort mais se respecter, il ne sait pas le faire. Syndicats à vos marques, n’abdiquez surtout pas.

  • le peuple doit comprendre la bassesse et le manque de responsabilité de ce régime Compaoré. comment on peut ramener sur la table de discussion un protocole déjà signé ? que honte pour ce régime irresponsable et respectable ?

  • De grâce, messieurs et mesdames du Gouvernement, résolvez les problèmes de façon globale. Au lieu d’appliquer "des cas par cas" à des problèmes qui sont partagés par tous les fonctionnaires ; relisez la loi 13 et tout le régime indemnitaire pour les adapter aux réalités. Ce n’est pas avec des statuts particuliers et autres remèdes administrés à doses homéopathiques que les troubles vont cesser.

    Je rappelle que les problèmes indemnitaires du SYNTSHA sont toujours en stand-by et les protocoles signés au temps fort de la crise de 2011 ne concernent pas que le SYNTER et le SNESS !

  • L’école française nous apprend à mentir par les promesses qu’on est pas obligé de tenir. il y a une certaine nuance entre La promesse et l’engagement. Mais en Afrique, et spécifiquement au BF, ces notions sont des synoymes. La promesse laisse une marge de manoeuvre à celui qui promet. la promesse n’oblige pas catégoriquement. Mais l’engagement est formelle et devient un devoir, une obligation assortie d’un delai. il faut alors que les syndicats exigent à ceux d’en face de prendre des engagements qu’ils ne pourront plus s’en dérober

    • Normalement meme, quand tu es bien eleve, la promesse est deja une dette. Mais nos dirigeants sont a peine des ex- cdr ou gagner sans avoir raison, donc utiliser toutes les methodes, ca marche. la fin justifie les moyens avec eux. Et ils croyaient que ca marchait puisqu’ ils ont massacre des gens et les gens ont eu peur et puis ils font c qu’ ils veulent. Mais rtoute chose a une fin et maintenant on leur demande vraiment de gerer l’ eta comme des hommes d’ etat. Mais comme ils n’ ont jamais ete des hommes d’ etat, ils ont des problemes.
      Gentleman de Londres.

  • Pourquoi bruler le peu de table-bancs que vous avez pauvres élèves ? Je ne sais plus ce que vous voulez ? si c’est la bastonnade, vous serrez servis. A bon entendeur, salut. Bande de voyous. Vous avez manifestés comme ça et le cas malheureux du lycée saint viateur est arrivé.

  • J’en appelle a une reduction pure et simple du niveau de vie de l’etat.
    A l’arret pure et simplepar les hommes politiques et administratifs de faire du business.
    A la liberalisation honnete du secteur prive.
    Si non dans 100 ans on sera toujours au bas de l’echelle.
    Un etat affairiste abuse toujours le peuple.
    Tout est taille sur mesure pour leurs interets personnels.
    Corruption,injustice,manque d’humanisme et on tourne en rond.
    Il faut qu’on change de type de gouvernance dans les pays dits francophones ;si non bonjour les revoltes et les guerres qui au finish ne profitent a personne. Une lutte prend de multiples formes en fonction de la reaction des dirigeants qui vont vont etre toujours surpris car Dieu a un temps pour pousser son peuple au changement. L’heure est grave au Burkina a cause de la consequence de cette malgouvernance depuis plus de 25 ans. Quand meme :25 ans et ou est le Burkina.
    Ouaga ne saurait constituer a lui seul le Burkina pendant que Bobo est en recul ;pareil pour Koudougou .....
    Le developpemnt d’un pays se fait a la base c-a d depuis le village.
    L’education ;la sante ;l’alimentation, un logement pour tous sont et seront toujours les clees de developpement d’un pays.Bref c’est un choix......

  • Que le Gouvernement apprenne à aimer sa population. Aucune de ces rendications n’est difficiles à remplir. Si l’Etat à des moyens pour créer un SENAT budgetivore, ce n’est pas les maigres indemnités des fonctionnaires qu’il ne pourra pas assurer

  • Mais si vous revendiquez 50000fcfa d’indemnité de logement alors que les medecins, pharmaciens et chirurgiens dentitste n’ont que 30000F, combien pensez vous que ce personnel ci dessus cité pourrait reclamer pour plus d’égalité et de justice ? 100.000FCFA ?

  • j’encourage ces syndicats.puisque ces des foutaises maintenant svp montrer les de koi vs etes capable.c’est cree senat ki compte.vous savez kan les blancs st venus ,ils battaient nos parents parceque ils etaient supposer etre sauvages, betes ,sans intellectuels.Aujourd’hui c’est les gens ki st senses comprendre le peuple ki par leurs betises et sauvageries animales et impitoyables C A D jouir de la souffrance du peuple,construire leurs familles sur la douleur des bourkinabé,ce ke je sait et ki me reconforte c’est ke un jour ,peut importe ki vs etes ,grand ou petit,presi ou ministr criminel ca va finir.

  • J’interpelle tous les syndicats notamment ceux du secteur public à poser le problème de L’INEGAL ET L’INJUSTE TRAITEMENT DE SALAIRE ENTRE FONCTIONNAIRE ET CONTRACTUEL CELA Y VA DE LEUR DEVOIR D’EXIGER L’EQUITE ET LA JUSTICE SOCIALE ENTRE TRAVAILLEURS.JE TROUVE QUE CELA CONSTITUE UNE INJUSTICE GRAVE LEGALISEE PAR 2 GRILLES SALARIALES ETANT DEJA INJUSTE CHACUNE (LES GRILLES) EN CE QUI LA CONCERNE.QU’EN PENSEZ VOUS MES FRERES ?

  • pas la peine de croire que résoudre la situation des enseignants seulement peut stabiliser la situation ! le problème est général pour tous les fonctionnaires ; soit arrangez pour tous ou vous jetez de l’huile dans le feu

  • tout dirigeant qui aime son peuple prend soin de lui et se préoccupe de ses problèmes. tout responsable qui se respecte et veut mériter le respect de son peuple honore la parole donnée et s’acqitte promptement de ses engagements. et le bon dirigeant se sacrifie pour son peuple et non le martyrise. seulement au burkina faso, nos dirigeants ont perdu du crédit et ne prêchent aucunement par l’exemple. pour insulter le peuple on prefère aller se cacher dans les montagnes d’europe pour prendre de l’air au moment où les masses populaires croupissent dans la misère et s’étouffe sous le poids de la cherté de la vie. pauvre Burkina à quand la fin de ton calvaire ? quand est ce que comprendra tu que tant que tu n’aura pas pitié de toi même personne ne s’apitoiera sur ton sort ?

  • Svp camarade de F SYNTER !Pouvez vous nous impregner de l’état d avancement de la situation ?

  • L’avenir de ce pays m’inquiette serieusement. Nous sommes en train de former sans le savoir une jeunesse violente et qui ne croit plus aux aînés parce que la vérité et la justice ne sont plus notre affaire . Le mensonge et la recherche du gain facile et des honneurs vont nous détruire.Respectons notre parole donnée afin de sauvegarder la paix.Nos dirigeants me découragent par leur tâtonnement et leur manque de crédibilité. Vous nous faites perdre du temps.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés