Musique : "Yiki", le nouvel album d’Alif Naaba

mardi 14 mai 2013

Alif Naaba revient sur le devant de la scène musicale du Burkina, avec un nouvel album de 12 titres baptisé ‘‘yiki’’. L’œuvre a été officiellement présentée à la presse ce mardi 14 mai 2013 à l’Institut français de Ouagadougou.

Réagissez à cet article Réagissez
Musique :

C’est un album qui plaira aux amoureux de la musique acoustique auxquels Alif Naaba a tenu à faire ce clin d’œil musical. Les thèmes eux n’ont pas varié et tournent autour de la société et de ses valeurs.

Autre singularité, ce sont les chœurs : tous masculins, pour une question de choix personnel dit-on, mais aussi et surtout pour permettre à l’ensemble de ses musiciens de mettre en valeur leurs talents en matière de chant, soutient ‘’le prince aux pieds nus’’.

Pour lui, chaque création musicale a sa particularité. Laquelle est aussi la traduction de la sensibilité de l’artiste qui en est au-devant.

Enregistré entre Ouagadougou, Kigali et Paris, cette nouvelle production permet à Alif Naaba de monter un peu plus en puissance. Et de confirmer ainsi tout le talent et le professionnalisme qu’on lui connaît.

L’appel de la Cour du Naaba

‘’Yiki’’ qui se traduit par une sorte d’appel à la mobilisation, est une manière, selon le chanteur, de dire les choses à sa manière, après avoir vu et écouter le monde autour de lui.

C’est l’aboutissement d’un travail qui a été rendu possible grâce au projet du gouvernement français « visa pour la création » et dont Alif Naaba a été le lauréat en 2012. Ce qui lui a donné l’occasion de séjourner pendant trois mois en résidence de création à la cité internationale des arts à Paris.

Aux dires du directeur de l’Institut Français, le résultat a été à la hauteur des attentes des responsables du projet.

En route pour l’Afrique australe

Alif Naaba lui est déjà prêt pour une grande tournée du côté de l’Afrique australe. A cet effet, douze ‘’escales’’ sont au programme pour autant de moments de communion avec ses fans. Depuis le Mozambique jusqu’au Rwanda en passant par l’Ethiopie, le Kenya, la Namibie…

Mais en attendant, le public ouagalais aura l’occasion de le revoir sur scène et de l’écouter avec son groupe. L’occasion sans doute pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Ce sera pour le jeudi 16 mai 2013 à l’Institut français de Ouagadougou.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire


Votre nom (ou pseudonyme) :
Votre adresse email :

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés