Manifestations des élèves : Le ministre Ouattara rencontre les chefs d’établissements de Ouagadougou

lundi 13 mai 2013 à 23h38min

Les élèves de la ville de Ouagadougou ont battu le pavé ce lundi 13 mai 2013 pour demander à leur ministère de tutelle de trouver une solution rapide aux revendications de leurs enseignants, représentés par le F-SYNTER et le SNESS. Mais, cette manifestation s’est vite transformée en courses-poursuites entre élèves et éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Pour calmer la situation, le ministre Moussa Ouattara a rencontré les chefs d’établissements de la capitale dans l’après-midi du lundi pour « partager les informations avec eux », mais aussi et surtout leur dire que le gouvernement rencontrera le « couple SNESS-F/SYNTER » ce mardi 14 mai.

Manifestations des élèves : Le ministre Ouattara  rencontre les chefs d’établissements de Ouagadougou

A la suite de la manifestation des élèves au cours de la matinée du 13 mai, il était de bon ton pour les premiers responsables du ministère en charge des enseignements secondaire et supérieur de mettre ses collaborateurs au même niveau d’information. Ainsi donc, le Pr Moussa Ouattara, entouré de son secrétaire général et du directeur régional des enseignements secondaire et supérieur du Centre, a convié les chefs d’établissements de Ouagadougou au Groupe scolaire Saint-Viateur. Un endroit jugé calme et excentré de la ville. Le centre-ville étant assez « chaud ». Et, les échanges auront duré près de deux heures.

A la sortie de la salle, le ministre Ouattara fait briefing de la rencontre à la presse. « Nous avons souhaité les recevoir pour partager les informations avec eux, surtout leur dire que le gouvernement travaille, puisque tout tourne autour du préavis de grève du couple SNESS-F/SYNTER, à rencontrer les syndicats et cette rencontre est prévue pour demain ».

« Il n’y a pas plus inquiet qu’un responsable d’établissement aujourd’hui »

Tout en regrettant la course-poursuite entre forces de l’ordre et élèves, le ministre Ouattara souhaite que « tous les chefs d’établissements y compris tous les parents d’élèves, y compris même les syndicats qui ont déposé effectivement leur plateforme, que chacun de nous, en ce qui le concerne, travaille à ce que les enfants restent en classe pour s’occuper de la préparation de leurs examens. Le gouvernement s’engage à ce que ces examens se passent dans de bonnes conditions », ajoute-t-il.

Parlant de l’affrontement entre forces de l’ordre et élèves qui a eu lieu devant son établissement, Boureima Traoré, le proviseur du lycée Philippe Zinda Kaboré, par ailleurs porte-parole des chefs d’établissements, déclare : « il n’y a pas plus inquiet qu’un responsable d’établissement aujourd’hui par rapport à la situation que nous avons vécu cette semaine-là ». Ce climat ne permet pas d’envisager avec sérénité « nos fins d’année où chacun essaie de puiser dans ces dernières énergies pour terminer et affronter les examens », poursuit-il. Ce n’est certainement pas le moment indiqué pour se retrouver « dans la rue et le désordre ».

S’en remettre au gouvernement ou à Dieu

Pour résoudre la situation actuelle, Boureima Traoré compte sur la volonté du gouvernement. Comme le gouvernement rencontre les syndicats ce mardi, « nous osons croire que ses propositions vont rencontrer l’assentiment des enseignants et que vraiment nous allons pouvoir repartir sur un bon pied pour terminer l’année ». Mais, il reprend aussi sans cesse le nom de Dieu. « Nous souhaitons que le Seigneur Tout Puissant nous aide ».

En tout cas, les chefs d’établissements semblent convaincus que dans le débat, tout est réalisable. « Je ne suis pas Dieu pour le garantir mais je souhaite vivement que l’année puisse bien se terminer et je pense que les éducateurs, les enseignants que nous sommes, nous n’allons pas vouloir travailler tout ce temps-là pour mettre tout dans l’eau. Non, ce n’est pas notre objectif. C’est un couac, mais je pense que ce couac sera relevé Inch Allah », espère le porte-parole des chefs d’établissements.

Pas de sujets uniques aux examens

On se rappelle qu’en janvier dernier, il y a eu des textes querellés concernant les sujets uniques aux examens. Les élèves avaient dû faire le siège de l’immeuble de l’Education pour obtenir faire reculer le gouvernement. « Nous avons saisi l’occasion pour informer tous les chefs d’établissements qu’un nouvel arrêté a effectivement été signé pour rendre légal le retrait de la notion des sujets uniques. Il n’y aura pas de sujets uniques. Nous avons souhaité que les chefs d’établissements l’affichent. Nous avons donné instruction à ce que le texte qui a été signé ce matin même (ndlr : 13 mai) soit diffusé au niveau de toutes les régions pour que les différents candidats soient rassurés qu’ils passeront les examens dans les conditions dans lesquelles ils ont été préparés », précise le ministre Ouattara. Il a également profité pour souhaiter à tous les élèves, une bonne chance et beaucoup de courage pour de bons résultats aux différents examens.

Protocole d’accord non respecté depuis 2 ans

On se souvient que les deux syndicats (SNESS et F-SYNTER) avaient observé un mot d’ordre de grève le 10 mai dernier. Mais avant, c’est-à-dire le 06 mai, les élèves avaient déserté les salles de classe pour soutenir leurs enseignants. Ce jour, ils avaient été reçus par le ministre Ouattara.

Ce tohu-bohu est la conséquence d’un accord non respecté par le gouvernement. En effet, le 26 mai 2011, le SNESS et la F-SYNTER avaient signé avec le Gouvernement un protocole d’accord sur quatre points essentiels d’une plateforme minimale portant sur des questions indemnitaires, le reclassement des encadreurs pédagogiques de l’enseignement secondaire, les effectifs pléthoriques et l’apurement des avancements.

Ce protocole engageait l’Etat à apporter des solutions à ces points de revendication. Mais, jusque-là, seuls quelques points auraient été partiellement respectés. D’autres ont même fait objet de recul, à en croire les responsables du SNESS et du F-SYNTER.

La rencontre de ce mardi 14 mai dans l’après-midi s’annonce donc crucial. Elle devrait permettre d’aplanir les divergences. En tout cas, côté gouvernement, on annonce la présence à cette rencontre importante des ministres en charge de la fonction publique, de l’économie et des finances et bien entendu celui chargé des enseignements secondaire et supérieur. De cette rencontre dépendra sans doute la « bonne tenue » des examens et concours 2013.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Messages

  • Ah bon, ainsi donc il a fallut qu’il y ait la manifestation de ce matin pour que cet arrête soit signé !! Franchement, j’aimerais bien condamné les élèves, mais il faut savoir que le gouvernement ne comprend que ce langage là !! Et puis, quand le commissaire prétend qu’ils sont avant tout parents d’élèves, donc ils n’auront point à utiliser des armes non conventionnelles, fallait lui poser la question de savoir alors ce qui s’est passé pour Justin Zongo et Flavien Nébié (paix à leurs âmes) !!

  • « Nous avons saisi l’occasion pour informer tous les chefs d’établissements qu’un nouvel arrêté a effectivement été signé pour rendre légal le retrait de la notion des sujets uniques. Il n’y aura pas de sujets uniques. Nous avons souhaité que les chefs d’établissements l’affichent. Nous avons donné instruction à ce que le texte qui a été signé ce matin même (ndlr : 13 mai) soit diffusé au niveau de toutes les régions pour que les différents candidats soient rassurés qu’ils passeront les examens dans les conditions dans lesquelles ils ont été préparés », précise le ministre Ouattara. Il a également profité pour souhaiter à tous les élèves, une bonne chance et beaucoup de courage pour de bons résultats aux différents examens.
    Mr. Le Ministre, ca s’appele en lutte, de la diversion. On a depassse l’ etape des sujets uniques aux examens. Quand on parle de la sorcelerie de la vieile maneguse d’ames, elle parle de l’ orage qui s’ amoncelle a l’ est du ciel. N’essayer mme pas de poser un cautere sur une jambe de bois. Vous ne gagnerer rien. Je trouve que ce gouvernement n’est pas serieux. Vous posee des actes -(une signature d’ une autorite, c’est quad meme pas du n’ importe quoi !!!) et vous ne respectez pas vos engagements. C’est pourquoi ca chauffe toujours dans ce pays. Ca la en tout cas les profs ont raison. Et les eleves aussi on raison parce que vous vos enfants sont tous au Canada donc la qualite de l’ education, ca c’est pas votre probleme.

  • Comme les enseignants n’ont pas de fusils pour faire peur au regime en place,voila pourquoi il s’enfiche des enseignants.Qu’est-ce que vous aller faire mes pauvres enseignants ?Seul dieu et vos eleves vous soutiendront.

    • Je ne crois pas aux promesses du gouvernement et aux protocoles d’accord. Deja en 2000, un protocole a été signé dans lequel, tous les agents des grilles P voyaient leur indemnities de logements fixés à 60 000 F. Malgré les greves, les P du secondaire ont vu leurs indemnities de logement plafonnés à 50 000 F pour compter de janvier 2011. Est-ce un jeu de dupe ? ou alors ne sont-ils pas en P ?

    • Yakooo aux medecins et pharmaciens qui perçoivent toujours 30000fcfa comme indemnité de logement et bravo aux enseignants.

  • "Nous avons donné instruction à ce que le texte qui a été signé ce matin même (ndlr : 13 mai) soit diffusé au niveau de toutes les régions pour que les différents candidats soient rassurés qu’ils passeront les examens dans les conditions dans lesquelles ils ont été préparés"

    Merci pour votre réaction rapide !!! Une décision querellée depuis janvier et c’est en mai que son retrait est signé et l’on veut qu’il soit ventilé partout au Burkina, avant le 6 juin, date du BEPC !!! Pensons aux localités réculées. M. le ministre, vous aviez peut-être d’autres urgences qui vous accaparaient plus que le problème soulevé par les élèves en janvier, mais sachez prioriser mieux et montrez plus d’empressement dans la résolution des problèmes. Cette attitude s’apparente à un dédain. Prise comme telle, vos partenaires peuvent être amener à réagir et cela peut se regretter.

    Si depuis le préavis, il y avait eu empressement à traiter cette plateforme, les élèves ne seraient pas dans les rues et le vandalisme ne serait pas décrié aujourd’hui. Du courage, M. le ministre.

  • Si le Gouvernement respecte ses engagement, les examens se passeront bien. Au cas contraire, vous verrez autre chose. Trop c’est trop, il faut être responsable et assumer ses engagements !

  • je pleure pour mon beau pays le burkina faso car l’heure est grave et que chacun dans son niveau que ce soit doit faire beacoup attention. est ce qu,il ne serait pas judicieux pour le gouvernement de resoudre le problem des salaires pour tous les travailleurs pour une bonne fois pour tous ? j,ai bien peur que cette manière de resoudre les choses n,engendre à d’autres problem. chers dirigeants vous savez maintenant q le problm dan tou ça c,est la vie chère, et c,est très honteux pour un travailleur d’un Etat digne de vivre en tout temps sous des prets quil ne sais mèm plus à quand il pourra les rembourser. cette manifestation est donc un avertissement pour nos dirigeants car le cabris mort na plus peur de couteaux.

  • Salut à tous,c’est bien dommage que tout cela arrive...tout cela ne présage rien de bon pour le BF....

  • Monsieur les Gouvernants, vous aviez commencer donc il faut terminer. Vous avez en face de vous un nouveau bras de fer (Gouvernement # les 2émé militaires du pays). Il n’ya pas de super syndicat dans ce pays, syndicat = syndicat. Mieux vaux de régler de façon générale et le plus vite possible les problèmes des travailleurs. Ce pays est parti pour des grèves cycliques et dans l’avénir généraliser. Rappelez vous de comment le Comité Militaire de Redressement pour le Progrès National (CMRPN) du Grand Colonel Saye ZERBO a souffert jusqu’à sa chutte. Soyez perspicace. Juste un conseil

  • je ne comprends pas nos gouvernants, faut il attendre que la situation se dégrade à jusqu’à ce que point pour trouver des solutions aux problèmes. C’est très decevant et même honteux ce comportement. ce sont toujour les pauvres agents de sécurité qui empatissent souvent aux prix de leur carrière. Chers gouvernants changer un jour ! merde !

  • Nous avons donné instruction à ce que le texte qui a été signé ce matin même (ndlr : 13 mai) soit diffusé au niveau de toutes les régions pour que les différents candidats soient rassurés qu’ils passeront les examens dans les conditions dans lesquelles ils ont été préparés.
    donc si je comprend bien ce texte n’avait pas de rapport avec les conditions dans les quelles les eleves ont été préparés.
    le gouvernement ce fou de nous ou quoi ? ils disent n’avoir pas d’argent pour satisfaire notre plate forme et ils ont des milliards pour créer un "senat" qui n’a pas sa raison d’être.

    • franchement Merde a lors, tu as raison les enseignants ont tout mon soutien et celui de beaucoup d’entre nous j’en sui sûr. C’est quel cenat qui ne va nous servir qu’a placer certaines persones !!!!!!!! SVP chers membres du gouvernement, regler les problèmes déjà existants et éviter d’en créer d’autres. On n’a pas besoin de cenat on est à peine 12millions d’âmes. L’AN dévore déjà beaucoup comme ça. Regarder l’éducation et la santé pour apaiser les coeurs et entamer un dialogue.

  • Dommage pour ce que nous vivons ces derniers temps. en tant que parent d’élevé, nous souhaitons vivement que le calme y revienne pour le bonheur du monde éducatif. Cette zizanie en fin d’année nous inquiété et le gouvernement doit tout faire pour sauver l’année scolaire en cours . Une fois pour tout il faut que chacun tienne ses engagements sinon il y aurait rupture de confiance . On oublie les vrais problèmes et on parle à longueur de journée des futilités comme le sénat dont l’importance pour le pays n’est pas fondée . Une institution budgétivore en vue pour satisfaire un cercle restreint. Je vous parie que ces sénateurs passeront leur temps à dormir . Oh ! bon Dieu sauve notre pays de sa course vers le mûr blindé.

    • Il y a deja rupture de confiance depuis fort longtemps ; si nos gouvernants etaient serieux et un tant soit peu genereux et au service du peuple, il y aurait moins de problemes dans ce pays.

    • C’est ce qui arrive quand des gens qui n’ ont pas recu une education de base accedent au pouvoir. Depuis 1983, c’est des gens sans classe, des enfants de la rue qui nous dirigent. Ils n’ ont aucun sens de l’ empathie. C’est pourquoi quand ils sont arrives au pouvoir le sanga coule comme il n’a jamais coule au pays des hommes integres auparavant. La plupart sont des voyous, des pilleurs, des miserables qui ne changeront jamais.

  • Pourquoi ces gens ne comprennent que le langage de la violence ? La plateforme revendicative des enseignants date de quand pour qu’on ne leur prête l’oreille qu’au lendemain de ces violences, franchement ? Avait-on besoin de cette nième manif pour se résoudre à rencontrer les syndicats ? Si on poursuit dans cette logique, cela veut dire que n’eût été cette manif des élèves on ne rencontrerait pas les syndicats ? Et donc on pourrait en conclure que nous avons eu là une manif violente "bienfaitrice" ? Attention, si ça continue ainsi, personne ne voudra encore perdre son temps dans des négociations. Un conseil à nos dirigeants : on ne perd jamais la face en négiciant ; on tombe plutôt et vraiment de haut quand on se fait sourd à des revendications.

    • LeLaic, il ne s’ agit meme pas de negociation. Il s’ agit d’ appliquer ce que de commun accord, et sans couteau sous la gorge, on a arrete. Cwe gouvernement met trop sa credibilite en teant qu’ etat en jeu. Il croit etre plus malin que les travailleurs, pourtant, on est tous burkinabe. On se connait entre nous et on a tous fait l’ ecole. Et vous n’etiez pas plus intelligents parce que vous etes devenus ministres olu tout ce que vous voulez. Ne croyez pas que vous etes devenus des visionnaires parce que vous vous vestez cravater avec des morceaux de tissu en soie. Les petites maladies multiples, c’est ca qui va finir par tuer le malade. C’est les petits coups de hache qui finiseent par tomber le cailcedrat. C’est un avertissement. Si vous ne pouvez pas tenir parol ;e, faut pas signer. Une signature est un engagement. Quand on va prendre l’argent avec le banquiet et puis on signe, on a accepte aussi de payer. L’ etat devait quand meme donner l’ exemple. Ca fait honte. Reellement. C’est comme si l’ etat etait un etat pirate qu’ on ne peut meme pas faire confiance dans les acvtes qu’ il pose. Franchement, moi meme je ne suis pas enseignant mais l’etat n’ a ca donner aux enseignants ce qu’ il a dit qu’ il est daccord et puis ila signe sinon les enseignants n’ ont qu’ a grever deoctobre au 25 novembre(ce que je dit c’est un langage symbolique). Demander a Lamizana, paix a son ame, ce que ca veut die grever de ocdtobre au 25 novembre.

    • on dit que au Burkina tout est prioritaire, mais sachez qu’au regard du grand retard que nous accusons dans notre développement, il n’y a point de solution que d’investir dans l’éducation. il y’a trop de dépenses inutiles au Burkina :
      - 550 millions pour organiser les JNP à banfora (oui l’agriculture est prioritaire) mais n’exagérons pas quand même.
      - 450 millions pour construire le pied à terre de président à KOUDOUGOU,
      - 850 millions pour acheter 8 véhicules pour le gouvernement (confère CDM du mai).
      - j’en passe
      les indemnités revendiquées par les enseignants ne dépassent pas 30 000 ou 40 000 par enseignant.
      c’est plus un manque de volonté qu’un manque de finance.

    • tjr les meme discours ;il fo k ca degere pr kil prenne des decisions

  • est ce qu’on a besoin de rencontre pour respecter un protocole d’accord !!! donc ils ont signé sans réfléchir ou quoi ! c’est quel gouvernement ça. et c’est maintenant vous voulez discuter ! pour dire quoi ! wait and see.

    • Avec ce regime, il faut des commissions pour penser a des commissions sur l’ opportunite d’ une commission qui va decider de mettre en place une commission pour une commission des commissions de la commission pour la commission. Il en va de meme du dialogue. Un dialogue ou le gouvernment va , sur qu’ il ne bougera pas n’ est pas un dialogue. Heureusement que le SNESS qui fait partie des dialogueurs historiques a compris que le soutien a ce regime ne remplira pas le ventre de tous ces militants. C’est pourquoi il revient a la lutte sectorielle. C’est pas mieux ? Sinon pour moi c’est simple. Les syndicats tiennent le bon bout. Il faut profiter des nombreux de ce regime pour arracher ce qui a deja ete signe. Sinon j ; ai appris que un stock de ARV arrive. Si ca arrive, ilsseront tous pompes a bloc et ils vont se croire fort. C’est le moment de frapper dur et longtemps.

    • En tout cas, il ya bcp de malades , deh. C’est pourquoi tout le pays lui- meme est malade. Tu peux pas etre gouverne par des gens en mauvaise sante et te sentir bien. Dans les democraties ou ya pas petit frrer ou belle- mere, on fait un bilan de sante p[ropre pour tous les mogho puisants et si on sent que ton systeme est faible, on te demande de demissionner. Mais ici, la politique, c’est pour manger. Tu dis a un croulant qui s’accroche au pouvloir comme Akpani- Chauve souris, il va te bogo meme temps.

  • Pour une grève prévue le 10 mai pourquoi les élèves désertent les classes le 06 mai. Il ya anguille sous roche. Qui est derrière ces élèves ? qui les poussent à boycotter les cours ?
    Je pense qu’en matière de soutien, les élèves auraient du attendre l’issu d’une rencontre entre gouvernement et syndicats.
    Quel désordre !!!
    Pauvre de notre pays où tout bascule en manif de rue pour un oui ou un non.
    Est-ce la conséquence d’un pouvoir vieillissant ? ou l’incapacité des dirigeants à gouverner ? ou simplement une suite d’impunité ?
    Merçi à tous et bonne journée.

    • Mon ami, il faut voir la réalité en face. Personne n’est derrière ses enfants. C’est simplement qu’ils voient leur avenir pris en otage et ne veulent pas se laisser faire.

    • Mon cher Simplice, il n y a plus d’avenir pour eux. Ce régime est entrain de tuer tous nos espoirs.

    • Donc un homme sans avenir est plus dangereux qu’ un lion blesse. Ngaw. Diabre, tu vas aller a Kosyam plus vite que tu ne le crois. C’est dans amusement le bouc b... sa m...

  • Vraiment, il faut que nos autorités revoient leur copie ; pourquoi venir chaque fois signer des engagements avec les organisations syndicales sans les respecter par la suite ? Vous n’avez pas en face de vous des bambins à la mémoire courte là ! Aujourd’hui même si vous promettez à votre petit enfant des chocolats, il vous poursuivra jusqu’à ce que vous les ayez acheté. Alors respectez vos engagements sinon, çà vous rattrapera toujours tôt ou tard. Si c’est Blaise aussi qui vous oblige à aller faire de fausses promesses, dites lui que vous en avez marre et remettez-lui ses clés ministérielles et puis vous rentrez chez vous. Vous ne voyez pas comment vous devenez ridicules aux yeux de vos épouses / époux , enfants et proches quand vous mentez au peuple ? Arrêtez çà ! Laissez çà ! comme dirait l’autre de la lacune Ebrié.

    • Je suis enseignant, pas cotent de ma situation, mais fier d’e tre enseignant. Je prends a temoins la communaute nationale et internationale sur la presente crise. Elle decoule simplement du fait du refus d’ un etat qui se dit civilise de respecter des engagement sque lui- meme a signe. Je n’aime pas les etats voyous, comme le dit Bush,Fils rogue states. Non a la voyouserie etatique. C’est seulement digne d’ un gbagbal, dja y a meme trop de Gbagbo dans cette afrique.

      Burkina Bush

  • "......... les différents candidats soient rassurés qu’ils passeront les examens dans les conditions dans lesquelles ils ont été préparés ». voyez cette phrase, elle dit tout ! donc nos enfants s’il n’étaient pas sortis allaient passer leur examen dans vos conditions (bizarre). eh Dieu, je propose que tout les enfants des ministres et DG soient obligés d’étudier dans le pays ! et on verra si vous prendrez des décisions illégitimes pour leur avenir !

  • La seul solution qui vaille nous sortir de cette crise viendra toujours du gouvernement. Dès lors que l’on acteur de cette crise il va de soit que l’on trouve une solution à cela. Gouvernement non responsable c’est le temps pour vous de vous responsabilisé car vous vous avez dos au mur.

  • Le gouvernment veut jouer au voyou. Vous avez compris maintenant. Il faut l’acculer sinon il ne va pas payer ces dettes sociales alors que qui paie ses dettes s’ enrichit. A pa !! Professeur Joseph Pare ne mange plus autour de leur table bien garnie. Sinon en bon prof de francais, il allait leur expliquer ca. Mr Dipama est bon en francais mais comme c’est un mossi bon teint, il va toujours dire Yelkaye meme si le cadavre est encore tout chaud dans le roogin.

    Drabo Cheick Oumar.

  • Monsieur le Ministre on a pas besoin de demander aux élèves de retourner en classe puisse que vous devez rencontrer leurs enseignants. Il faut tout simplement résoudre les problèmes c’est pour ça qu’ils sont dehors. Je salue en passant la maturité des élèves et des parents d’élèves qui comprennent de plus en plus que pour une éducation de qualité il faut de meilleurs conditions de vie pour les différents acteurs....

  • Bonjour
    J’aimerais savoir ce qu’en pensent les personnes qui ont traité les élèves de tous les noms hier. Vous vous enfermez dans vos murs de préjuges et vous vous mettez à insulter des personnes (élèves et enseignants) qui revendiquent leurs droits.
    La réalité est là devant vous. Si vous ne savez pas, informez-vous avant de réagir.
    Merci
    Dieu nous sauve !!!

  • Je ne comprends pas le francais du ministre. "pour rendre legal le retrait..." ? Je croyais que tout acte que le gouvernment posait etait legal (donc pas besoin de rendre legal encore) mais un semioticien- semiologiste m’ a explique ca en language clair et limpide. Comme il s’agit d’ un gouvernment feinteur, beaucoup de ces actes sont illegaux. Mais cet acte - la est legal maintenant parce que le gouvernement est devenu une file qui ala trousse en feu, cherche un jeune sapeur-pompier vigoureux, tough et pas du tout souriant pour eteindre : il a trouve ce codobrillant comme 404 qu’ on veint de sortir de l’ ozine : Les eleves alors meme que ya pas rakire entre des hommes armes et ces"enfants" mais ils passsent le temps a se pourchasser comme Mossi- samogho.

  • On a pas du pétrole, mais on a Blaise. Donc résolvez vite les problèmes.
    Nous aussi on arrive sur la vie qui devient de plus en plus chère pour tout les Burkinabé. Je dis même les arachides qui se conditionnait à 25f est vite passer à 50f. Donc, quand l’occasion se présente, c’est de vite la saisir et de tenir dur et ça va marcher. Nous avions tous droit à la vie.

  • Gouvernment, tu n’a pas raison. Comme tu as signe, c’st un angagement. Est-ce que les enseignants vont d’ accepter encore de negocier sur ce qu’ ils ont deja negocie et comptabilise comme acquis ? Il fallait appliquer ce que vous avez arrete sinon le gouvernement lui- meme organise la pagaille dans le pays. Tu flates l’ enfant une fois deux fois, tu peux meme plus le calmer quand il va se rebeler. La roublardise est un couteau qui finit toujours par couper mal le partisan de l’ enfarinage. Faut bien demander a Gbagbo. Pourtant Blaise avait fait une prediction digne du jeune politologue de New York qui avait predit avec exactitude dans les 50 etats que Obama aallait remporter les elections. mais il avait utiliser la theroie des jeux. Donc Blaise lui etait plus fort parce que il a utilise la theorie des Intuitions et dire que Gbagbo allait finir au TPI. Alors, il n’ a qu’a appliquer son intuition dans la gestion du pays car le pays est au tournant. Ou sa passe ou sa casse. S’ il n’a pas une bonne lecture des choses, il va tomber sur le visage. Parce que tout le monde sauf ses ministres et autres dg ne sont pas contents. Les gens sont aigres et une petite etincelle va allumer un grand feu.

    N’ Gaw

  • Bien regretable tout ca. Le ministre se la joue trop. d’abord il a refusé de recevoir les syndicats prétextant une réunion et encore avec les élèves, il était en reunion de cabinet comme s’il ne travaillait que pour l’enseignement de seul de son village. Ceux pour qui tu es là, veulent te rencontrer, donnes leur du temps. Ce sont des enfants, il faut les flatter et surtout qu’il avait déjà sous la main des reponses à certaines revendications, il en serait sorti grandi mais helas !!!! Ce mateux est loin d’être un politicien. Il est le seul responsable de la casse d’hier. il n’apas à vouloir mêler les parents, les enseignants dans cette affaire. il doit assumer seul. je plein ce pauvre SG obligé de donner sa poitrine pour recevoir les coups de son chef. Dommage qu’un brillant enseignant dde cette trempe se retrouve ainsi exposé à la fin de sa carrière dans une affaire dont il n’est ni de près ni de loin responsable. Vraiment dommage.

  • En tant que parent d’éleves j’ai été choqué de voir que les forces de l’ordre poursuivent nos enfants entourent le zinda parceque les les enants des ministres etc... ne sont pas là bas. C’est dommage que le commissaire viennent insulté le peuple il a quel enfant au zinda ? Alors dites si ne sommes plus en democratie qu’on reviennent à la revolution car la violence apporte la violence.

    • BOUDO, les enfants auteurs de cette manifestation ont fait sortir des tables bancs des salles de classe pour les bruler ; ils ont également brulé des pneus sur des goudron qui tiennent à peine ; ils ont agressé des personnes âgées en brisant les vitres de leurs véhicules. Si ton enfant fait partie de ces derniers, tu devrais avoir honte de te désoler parce que ces chénapants ont été dispersés par la CRS. nous sommes tous endettés sur dix, vingt ans, voire plus pour rembourser ces tables bancs et goudrons. Tu devrais avoir honte que ton enfant fasse partie de cette engeance qui ne mérite pas le nom d’élève. Tu devrais enfin avoir honte que ton enfant soit si bassement manipulé par des loups tapies dans l’ombre. Au lieu de cela, tu déverse ton incurie sur des forces de l’ordre qui font leur boulot.
      Parents d’élèves consciencieux, réagissons contre la manipulation de nos enfants, soutenons de manière pacifique la grève des enseignants.

    • Mr le parent d’élève, les tables bancs sont utiles pour l’éducation. T es tu posé la question à savoir Que deviendront tes enfants qui sont à l’école ? Ont ils une bonne formation ? Dans quelles conditions leur encadreurs travaillent ?
      Alors s’il n y a pas d’espoir à quoi serviront ces tables bancs ? Surtout que c’est une des sources d’enrichissement illicite des dirigeants. Ils commandent chaque années des quantités énormes de tables banc qui finissent pas se dégrader ou pourrir dans les cours d’école.

  • Je l’ai toujours dis, l’incivisme vient de l’Etat. Du dilatoire, rien que du dilatoire. Dieu merci, le gouvernement à son médicament qui son les élèves. Ce sont eux qui font finir avec ce régime à bout de souffle

  • Tout ça c’est vraiment écoeurant. Depuis la bêtise de Bobo on vous avait bien dit qu’il fallait se préparer à généraliser les mesures prises parce qu’enseignant c’est enseignant, mais hélas ! Vous avez continué. Le comble c’est votre révoltant sénat là. Au lieu de construire des collèges dans nos contrées pour donner les gages de votre bonne volonté, rien. Si ça se passe, depuis la crise de Bobo, combien de CEG ou de salles de classes ont été construites dans les localités où on peut avoir au moins 100 élèves dans une classe de 3e p.e ? Comment vous pensez que les enseignants vont accepter faire des vacations à crédit ? Toujours à demander aux autres de serrer la ceinture pendant que vous desserrez la vôtre.

    Pour cette fois-ci personne ne peut vous soutenir. Il fallait y penser avant que les profs se fâchent.

  • Je le repète ; si jamais un élève perd la vie dans ces manifestations, cette fois-ci, ça ne sera pas bon du tout. J’ai deux enfants en classe d’examen au Zinda. Nos enfants ont pris conscience, voilà pourquoi ils exigent que l’Etat et les autorités trouvent une solution aux problèmes des enseignants. C’est responsable de la part des élèves, ce sont des élèves soucieux de leur avenir. Les autorités de ce pays ont volé l’argent de l’Etat pour mettre à l’abrit leurs enfants à l’extérieur. Une fois de plus, on vous demande de gerer cette affaire avec beaucoup d’intelligence sinon si un enfant meurt ou gravement bléssé dans ces situtations, ça ne sera pas bon les jours qui vont suivre. Balles blanches ou balles rouges, là n’est pas le problème. On vous demande seulement de gerer la situation avec intelligence. En resumé ; pas de mort ni de bléssé grave chez nos enfants, pas d’année blanche pour les examens de fin d’année et on veut les enseignants en classe pour terminer les programmes des cours. Nos enfants ont beaucoup souffert le martyr dans ce pays. Ramener vos enfants au Faso, ensemble ils le vivre sinon, laissez nos enfants en paix une bonne fois pour toute. Nous, on n’a pas assez d’argent ou du moins on se sait comment voler l’argent pour envoyer les enfants à l’exterieur.

  • Vous n’aviez pas encore compris que le pouvoir est a l’usure maintenant, il ne maitrise plus rien, sauf les ruelles securitaire, 2015edt a nos portes, faisons tables rases

  • Vous n’aviez pas encore compris que le pouvoir est a l’usure maintenant, il ne maitrise plus rien, sauf les ruelles securitaire, 2015 est a notre porte, faisons tables rases

    • Pourquoi attendre 2015 quand nous pouvons user de la desobeissance civile et chasser ces incapables fraudeurs, dribbleurs, voleurs, traficoteurs, parjures, esprits-petits, nepotistes, copains-coquins du pouvir. Es- tu sur que tu peux encore supporter cette racaille deux ans ? N’as- tu donc pas pris la pleine mesure de leur capacite de nuisance ? Ils sont plus dangereux que cantaride. Peux plus attendre. Alez, vite, debarrassez le plancher.

  • Tenez vos promesse mon chère gouvernant

  • MOI JE SOUTIENT LE GOUVERNEMENT MAIS CETTE FOIS-CI JE SUIS UN PEU FACHEE . SIGNATURE LA , C’EST ENGAGEMENT DEH !
    FAUT PLUS SIGNER CE QUE TU NE PEUX PAS FAIRE DONC PARDON SI TU AS VRAIMENT SIGNE, FAUT EXECUTER FRANCHEMENT JE DEMANDE PARDON

  • le mot paix est devenu un vain mot pour les dirigeants de ce pays. A l’allure où vous les choses Que Dieu protège le Burkina si c’est encore possible

    • Encore une fois de plus le gouvernement vient de prouver qu’il a une carapace de tortue . Il faut la chauffer pour qu’il vous prenne au serieux. Tout le monde comprend qu’au bf,pour qu’on vous ecoute ,il faut passer par des actes de vandalismes . Mais mes chers professeurs votre malheur est que vous n’avez pas d’armes à feu pour inquieter le sommeil de ces gens la . Bravo aux eleves pour leur soutient car demain ,ils seront a votre place. Aux membres du gouvernement meme si vous n’avez pa d’enfant dans une ecole du burkina ,li faut resoudre tous les problèmes de l’education car si vous resolvez pour le secondaire et le superieur vous n’avez rien fait car le primaire entrera dans la danse avec maintenent les parents d’élèveconscient du devenir de leurs enfants. Les enseignants sont fatigués d’entendre des propos du genre on ne peut pas payer l’enseignant, c’est dieu qui va le payer . AVANT QUE DIEU NEPAYE L’ ENSEIGNANT ,IL A DROIT AUX MEMES DROITS QUE LES AUTRES AGENTS.

    • Merci. On atoujours voulu blaguer l’ enseignant tuer. On lui dit que l’ enseignement est un saxcerdoce, que c’est le metier le plus noble. Si c’est tellement vrai pourquoi vous faites que des gens qui sont dans le metier le plus noble ont meme honte d’ etyre ce qu’ ils sont parce que vous les reduisez a une vie d’ indignite. Moi , mon grnad- frere est enseignant depuis 1985. C’est grace a lui- meme que j’ ai pu faire ma maitrise en economie. Ajourd’ hui, je ne fais que bosser depuis 5 ans, mais j’ ai deja ma vila terminee, j’ ai ma voiture climatisee et c’est moi qui le depanne de temps en temps en bons d’ essence. Je ne suis pas dans le prive mais dans la fonction publique comme lui. Mais la ou je travaile, j’ ai l’
      occasion de grimper les echelons et d’avoir des responsabilites. Mais enseignant, tu es colle la ou tu es. C’est ennuyant. Les nominations de mercredi, c’ ;est ;pour les moins vrais enseignants, c’est- a dire des politiciens qui soutiennet le faux des faux dirigeants. Etre enseignant, c’est la galere materielle et morale dans ce pays. C’est pourquoi, comme les gens ont de plus en plus faim et ne respectent que les especes sonnantes et qui ne trebuchent pas, on se moque des enseignants. C’est l’ eta a quyi il revient de rehabiliter ce corps "noble’,"ce sacerdoce" J’ ai appris que l’ etat dit qu’ on ne peut pas donner des avantages aux enseignants parce qu’ ils sont nombreux. Ceux qui nous dirigent, ils ont vraiment fait l
      ecole ?Pincez- moi.

  • Maintenant on compris comment le gouvernement fonctionne.

    Chez les mossis, ce qu’on appelle quelqu’un qui a un caractère d’âne. Tant qu’on ne le fouette pas, il ne bouge pas.

    Alors pour se faire entendre par ce gouvernement, c’est soit sortir le fusil, soit sortir brûler, soit s’asseoir devant un service avec de l’essence et un briquet

    Je suis en train de chercher un autre système car tout cela ne me plait pas

    • Qui a voté à mettre en place ce gouvernement ? Ce ne sont pas vous et moi ?
      Depuis 28 ans, ils sont au pouvoir (pardon, une famille nous gouverne), et vos conditions de vie ne changent pas. Quand on dit meeting du CDP, ce sont des cars remplis de moutons, qui amènent les gens !

      quand un maire est correctement élu (arrondissement 4), ce sont des inconscients, des chèvres, qui sortent marchent pour son éviction, parce qu’ils sont instrumentalisés. Ce pouvoir a compris, comment diviser pour mieux régner. Même s’il y a la pauvreté, faut garder un peu de dignité. Pour 1000 F ou 5000F, je ne vais pas voter CDP. Pire, ce n’est pas pour un oncle, ou un parent quelconque, qui profite du régime, que je vais voter CDP !

      On se plaint du régime, et ils arrivent toujours à vous payer pour les soutenir. Bientôt ce sont des inconscients, des montés, qui vont sortir marcher pour revendiquer la modif de l’article 37. Et ces inconscients compteront en leur sein, bon nombre de gens qui grèvent de nos jours !

      Alors, le chien qui mord sa propre queue ?

      Peuple du Faso, les problèmes résident en notre manque de prise de conscience ! Réveillez vous et soyez cohérents !

      Hier courir voter CDP (depuis 30 ans au pouvoir) et aujourd’hui casser parce que ce gouvernement est sourd, je ne comprends plus rien !
      Sensibiliser vos parents à un réveil de conscience !

  • Pendant qu’on y est, ce n’est-il pas assez pour nos vaillantes autorités ministres de penser à Dieu et de se pencher à mettre fin à ces situations qui ne les honorent pas et, surtout mettent à génou le pays tout entier ! Une petite piste de réflexion, est-ce que cela n’a pas de lien avec le système de responsabilisation en place ? Car je me permets de constater que les ministères existent pour résoudre les mêmes types de problèmes ou les mêmes problèmes. Tandis que ce sont les mêmes soi-disants responsables qui s’échangent de postes.

  • Que Dieu illumine les deux parties.

  • il faut que le gouveernement resoud le problême de tous les fonctionnaires dans sa globalité.sinon il aura toujours de protestations car les protocoles d accords signés en 2011 n ont jamais eté respectés.

  • J’encourage les enseignants dans leur lutte car je constate qu’au faso "on travail pour devenir mouton au lieu de travailler pour payer mouton".la lutte va doit s’etendre aux autres fonctionnaires meme

  • la situation est vraiment deplorable.que le bon dieu aide le faso

    • APres le tour des agents de la santé et des enseignants, nous allons laissé la PLACE AUX CORPS DE LA FONCTION PUBLIQUE car nous devons faire comprendre au BEAU NATIONAL qu’il faut respecter le protocole d’accord signé lors de nos manifestations de 2011.Car nous n’avons rien eu et en plus de cela il ne fais que ce venger.Le pays appartient à tous le monde.

    • vraiment ,il faut qu’il yait changement.si Blaise apporte la paix partout dans le monde et ne sait pas trouver le médicament de la paix dans son pays, on ne comprend plus rien ! utilisez l’argent de notre OR là payer les enseignant.on ne demande pas votre propre salaire.nous sommes en état de droit non ?

  • Mais pourquoi cet Etat des hommes dits "intègres" est et reste inobéissant vis-à-vis des accords traités avec les autres partis : syndicats, elèves et etudiants,....., la population ; pourtant en ce qui concerne les lois le concernant( SENAT,Biens luxieux....) il est très actif ? C’est devenu un Etat de mafieux au Faso. La faute n’est plus BLAISE mais ses gourous.Ils ne veulent pas sa chute car ne sachant quoi faire après pour maintenir leurs familles, maitresses,enfts etudiants ds les pays occidentaux...Il y’a 1jour pr gouverner et 1jour pr ètre gouverné(Senegal, Egypte, Tunisie,Lybie,RCI,Niger,Centrafric etc.........Votre apocalypse est proche.
    ON N’A PLU BESOIN DE DISCOURS MAIS D’ACTES CONCRETS CHERS DIRIGENTS DU BF

    • Cela m’amène à revenir sur la question du SENAT.Le gouvernement nous dira que le pays ne dispose pas d’assez de ressources pour resoudre les préoccupations des enseignants et des agents de la santé mais a les moyens de faire fonctionner le SENAT.Aussi pourquoi augmenter le nombre de députés ?Juste pour dire que les choix de nos gouvernants laissent parfois à desirer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés