Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,7 ans

dimanche 12 mai 2013 à 22h17min

Le bureau du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Burkina a procédé le vendredi 10 mai 2013 au lancement du Rapport national sur le développement humain (IDH) 2012. Selon ce rapport dont le thème était : « Développement humain et travail décent », le Burkina, en dépit de quelques progrès enregistrés, connait de grandes difficultés à promouvoir le travail décent. Aussi, ressort-il de ce rapport que l’espérance de vie est de 56,5 ans au Pays des hommes intègres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,7 ans

Le travail décent, selon le rapport, se définit comme un emploi productif, librement choisi, respectant les droits fondamentaux au travail, procurant un revenu adéquat et assurant la sécurité inhérente à la production sociale. Tel que décliné, il est clair que le Burkina est loin de pouvoir promouvoir le travail décent pour tous. C’est cependant ce manque de travail décent qui, selon Pascal Karorero, représentant résident du PNUD au Burkina, est toute l’explication à la persistance de la pauvreté au Pays des Hommes intègres. Car selon lui, le pays a présenté, durant les deux dernières décennies, une santé financière satisfaisante. Le produit intérieur brut s’est accru à un taux moyen d’environ 5,5% par an. « Ces performances se sont même améliorées sur la période 2010-2012 où le taux de croissance du PIB a avoisiné les 8% », a indiqué le patron du PNUD Burkina.

En dépit de cette croissance, la pauvreté continue d’avoir la peau dure au Burkina. Elle est passée de 44,5% en 1994 à 46,4% en 2003 avant de retomber à 43,9% en 2009. « La persistance de la pauvreté malgré les bonnes performances macroéconomiques s’explique en grande partie par le fait que celles-ci n’ont pas eu d’impact significatif au niveau de la structure de l’emploi au Burkina », a ajouté Pascal Karorero. En effet, selon les statistiques, l’économie informelle agricole et non agricole regroupe 93% de l’emploi total contre 7% pour le secteur formel. L’accroissement de la productivité du travail reste faible, 1,4% par an, et environ 93% des travailleurs ont encore des emplois vulnérables. Ces chiffres démontrent à souhait toutes les difficultés que peut avoir le Burkina pour faire en sorte que les retombés de la croissance soient profitables à tous.

En plus de l’économie d’autres voyants sont au rouge. Il s’agit notamment de l’éducation, de la santé dont le niveau de développement assure une espérance de vie de 56,7 ans pour les Burkinabè. Soit 55,8 ans pour les hommes et 57,5 ans pour les femmes.

Afin d’y remédier, le rapport, établi par le Dr Adama Zerbo et des collaborateurs, recommande l’accroissement du niveau d’instruction de la population, l’extension de la formation technique et professionnelle, l’amélioration des gains et de la productivité du travail, la réduction du chômage urbain, l’amélioration de la gouvernance du marché du travail, etc.

Présent à la cérémonie, le Ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Basga Emile Dialla, a pris bonne note, après débats, des conclusions du rapport. Il a, en outre, annoncé des concertations déjà programmées afin de résoudre certaines insuffisances soulevées par le rapport.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 mai 2013 à 23:35, par Sya
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    C’est ça lémmergence !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai 2013 à 23:43, par Jamanatigui
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Les rapports du PNUD se suivent et se ressemeblent. Chauqe fois des concertations sont programmées pour corriger les insufisances soulevés. On se donne rendez vous l’année prochaine pour faire du surplace.
    Le Burkina avence, certes, mais pas au même rythme pour les Burkinabé et c’est ce qui est dommage.
    L’erreur de nos dirigeants c’est de penser que c’est qui sommes faits pour les chiffres et non le contraire. On se craponne sur des chiffres bidons, des statisques falsifiées pour nous crier le Burkina avance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 01:18, par kenleche
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    ah oui le Burkina emergent hein : 183eme sue 186....

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 02:22, par sidzabda2012
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    les chiffres du PNUD sont taillés sur la volonté du régime en place pour se faire une bonne image et un bon rang au niveau mondial sinon comment explique ton que le taux de pauvrete est de 43,9% alors que la réalité est constatable sur le visage de la majorité des burkinabè. Le BF ce n’est pas ouaga et bobo seulement mais tous les 45 provinces donc nous comprenons aisement que le PNUD proclame l’esperence de vie à 56, 5 ans car tout ceux qui nous dirigent depuis la nuit des temps ont plus de ces 56,5 ans et auront plus car ils se soignent pas à l’hopital yalgado moins encore au CMA du 30. Ya toujours de milliers de décès par manque de paracétamol qui s’observent dans nos centre sanitaires

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 03:26
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Ahhh sa nous avons encore toute les caractéristiques d’un pays pauvres et sous développer. Il nous reste du chemin l’écart entre le secteur formel et le secteur primaire et le secteur tertiaire est trop grand et doit impérativement être réduit si on veut se développer...

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 04:25, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Pendant que d autres pays se satisferaient seulement d une croissance économique annuelle de 2% pour réduire le taux chômage de moitié et partant l augmentation du niveau de vie des populations,les populations de nos pays s enfoncent dans la pauvreté malgré des croissances économiques records ,quel paradoxe !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 07:10, par Sylvain
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Monsieur Karoréro, que dites-vous ? faut pas évaluer les Burkinabè comme ça ! Tu es jaloux de notre émergence en 2015 ou quoi ? Mes chers concitoyens et concitoyennes, emergeons tous et laisser ceux qui dressent toujours des rapports immergents pour le Faso. Nan lara, an saara

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 07:49
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Je m’attendais à voir la classement selon l’IDH, mais je n’y est venu que d’autres chiffres et non celui là.
    Est ce dire que l’indice n’existe plus ou tout simplement que vous ne voulez même pas faire cas ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 08:18, par substance Grise
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Avec ces hommes politiques au pouvoir ;oublions un niveau de vie acceptable pour les burkinabes car ces gens ne pensent qu’a eux . C’ est cela regime de Blaise Compaore. Pas d’humanisme pour eux. C’est pour ca que Sankara qui pensait a son peuple a ete ecarte par Blaise avec une conspiration de la France ,de Houphoue et bien d’autres.C’est pire que la colonisation.Vos propres freres vous exploitent au nom d’une fausse democratie. Khruma du Ghana l’avait dit et lui aussi a ete ecarte de la meme maniere. Peuple burkinabe : seule la lutte libere. Es-tu pret ? Si non qu’est ce que nous allons dire demain a nos enfants et petits enfants. Il faut que le pillage du Burkina s’arrete et que les vampires retournent en brousse.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 09:01, par dripa
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    20 ans incompétence au pouvoir au lieu de construire un sénat

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 09:08, par RV
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Voilà des vérités qui appellent à une nouvelle gouvernance car on pattoge au Faso. Pire, une minorité se sert de l’effet balancier pour émerger en immergeant la majoroité. C’en est trop SVP. Changement !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 09:11
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Si ce rapport dit la vérité et j’en suis convaincu, cela met à nu les mensonges que nos autorités nous rabattent les oreilles en chantant haut et fort que tout va bien au Burkina Faso. Pour preuve, le discours sur l’état de la Nation devant l’AN que le PM nous a servi est une contradiction flagrante avec ce rapport du PNUD qui dépeint un peu en noir nos conditions de vie. Même si des efforts sont faits et cela est reconnu, arretons d’edulcorer les chiffres pour se faire uniquement plaisir et acceptons que ca va mal au FASO ; toute chose qui nous amenera à travailler consciencieusement pour changer la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 09:30, par Sidpasata - Veritas
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    Moi je l’ai déjà dit et je le redis. Tant le travailleur ne sera pas celui qui profite en premier du fruit de son travail, le Burkina Faso aura toujours une population majoritairement pauvre. On a pas besoin d’être un génie pour comprendre cette logique implacable. Regardez nos producteurs de coton qui font entrer des devises pour le pays et qui sont pour quelque chose dans le taux de croissance du BF ! Ils reçoivent à peine de quoi payer la grosse dette (enflée) sur les semences et les intrants (sous monopole). Ils ne pourront pas payer l’université à leurs enfants, parce que le système corrompu et d’exploitation veut que ces enfants-là deviennent les victimes-résignées (comme leurs pères) à exploiter dans la prochaine génération. POURQUOI CONTINUER AINSI A SPOLIER LES TRAVAILLEURS DU FRUIT DE LEUR LABEUR ET A COMPROMETTRE LE DESTIN D’UNE NATION ENTIÈRE ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai 2013 à 10:48, par luciano
      En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

      J’espère que TIAO a pris bonne note, lui qui passe son temps à nous pomper l’air. Pourquoi malgré la persistance voire la gravité de la pauvreté on insiste malgré tout pour instituer par exemple le sénat budgétivore. Le PNUD l’a si bien dit, pour résoudre ce problème de pauvreté il faut mieux instruire, créer de l’emploi et promouvoir la bonne gouvernance. Mais le locataire de kossyam et sa suite fait la sourde oreille depuis une trentaine d’années et pratique la logique du "chien aboit et la caravane passe". Trop c’est trop, il faut que ça cesse.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 10:22, par GORGADJI
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    GRÈVE ! ! ! !

    - On parle de grève des enseignants du Secondaire et du Supérieur !
    - On parle même d’éventuelle prise en otage des examens de fin d’année par les enseignants !

    Non ! Messieurs et Mesdames les enseigants, ne faites pas celà ! Faites plutôt comme le SYNSHA qui a donné des soins et fait des examens gratuits aux citoyens. Et du coup tout le monde supportait leur lutte.

    Mais comme vous n’avez pas quelque chose à donner gratuitement, Yamyélé va vous donne une idée reluisante :

    - Balancez des bonnes notes aux enfants aux examens du BAC et du BEPC. Ainsi vous marquerez 2 grands coups à savoir : tous les citoyens seront contents de vous car des milliers d’enfants seront admis, ensuite vous allez embarrasser l’Etat car il ne saura pas où mettre tout ce beau monde. Comme l’Etat vous ambarassae, vous angoisse, alors angoissez-le vous aussi !

    A bon entendeur, salut !

    Par Kôrô Yamyélé (Le Webs risque de me censurer)

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 11:10
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    A ce rythme, il nous faudra 20 SCADD pour réduire la pauvreté de moitié soit 100 ans ! mais c’est une honte pour nos gouvernants au pouvoir dans ce pays depuis 25 ans. et, dire qu’ils osent parler d’émergence alors qu’ils ne savent pas que les bases préalables minimales n’existent pas dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2013 à 11:14
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,5 ans

    le monde est gouverné par deux pays :
    - les Etats Unis d’Amerique 1ere puissance mondiale
    - le Burkina Faso pays pauvre trés endetté.
    alors toute emergence mettra en cause notre statut. il faut dailleurs travailler maintenir sa position de deternier.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2013 à 10:49, par Quotas
    En réponse à : Indice de développement humain 2012 : l’espérance de vie au Burkina est de 56,7 ans

    Quand vous êtes submergé on vous parle d’émergence. C’est pas ça comme çela ??? hein émergence, émergence !!!! mon oeil !!!! Quittez labas svp !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés