Incendie à Ibiza Bobo : Des pertes de matériel évaluées à 40 millions de FCFA

dimanche 5 mai 2013 à 19h05min

Le vendredi 3 mai 2013 aux environs de 22 heures, un incendie a consumé toute la boîte de nuit du complexe Ibiza. Les dégâts matériels sont estimés à plus de 40 millions de F CFA.

Incendie à Ibiza Bobo : Des pertes de matériel évaluées à 40 millions de FCFA

Heureusement, il n’y a pas eu de perte en vie humaine dans cet incident qui est survenu vendredi nuit au complexe Ibiza, plus précisément dans son compartiment boîte de nuit. Compartiment à deux niveaux, selon un des responsables. La boîte de nuit a pris feu suite à un court-circuit. Il raconte, en effet qu’ils ont constaté une première coupure d’électricité, puis une deuxième les trente minutes qui ont suivi. C’est donc suite à la deuxième coupure d’électricité qu’une fumée a commencé à sortir au premier niveau. Le feu qui s’en est suivi a fini par embraser toute la boîte avant que les soldats du feu ne se déportent sur les lieux. Les fauteuils, les matériels de sonorisation, les billards… sont partis en fumée. L’un des témoins terrifié par l’évènement dit ne pas s’en revenir. « C’était comme un jeu. Une petite fumée et puis d’un coup toute la boîte de nuit a été consumée.

Heureusement que nos boîtes ne commencent qu’à être investies après minuit. Sinon… », a-t-il dit sans pouvoir imaginer ce qu’il allait se produire. Appelé à la rescousse, les sapeurs-pompiers n’ont pu rapidement faire le déplacement. « Nous les avons appelés près de 100 fois. Aucune réponse. Nous étions obligés de nous déplacer à la brigade des Sapeurs-pompiers à Bolomakoté. On nous dira que cette brigade ne s’occupe pas de ces interventions, mais plutôt l’école sise à Lafiabougou. Mais lorsque ceux-ci sont arrivés, ils n’avaient pas d’eau pour venir à bout du feu », raconte l’un des responsables de la boîte de nuit, Drabo dit Calcio. C’est le samedi 4 mai que la police a fait les constats et une enquête est ouverte pour situer les véritables causes de cet incendie. Seule la boîte de nuit a pris feu. Les autres compartiments ont été épargnés.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Messages

  • Cher journaliste, vous ne precisez meme pas le lieu de l’incendie ? Dans quelle ville est-ce ? Dori, Banfora ? Un article doit repondre a la question : Ou, quand, comment, pourquoi (pardon pour les accents, j’utilise un clavier anglais).

  • Très bien ; c’est d’ailleurs dans ces lieux sordides que se retrouvent les pervers et autres malfrats de nos cités. Dieu a toujours réglé ce que les hommes n’ont pas pu régler ; nous prions toujours pour que ce genre de catastrophe se multiplient.

    • De grâce, Dieu ne veut pas la mort du pécheur. Et qui êtes-vous pour juger vos frères et sœurs ?

    • Chers internaute tes remarques sont pertinentes. Pour ton information c’est à Bobo-Dioulasso, puisque le journaliste parle de Bolomankoté, quartier qui abrite le camp des pompiers. Ibiza est un lieu de haute prostitution, financé en grande partie par les rebelles ivoiriens avec de l’argent détourné. Dieu ne dort pas.

    • Vous avez raison de fustiger ces lieux de perditions, c’est lieux où on trouve toute sorte de perversions ! J’espère aussi que c’est la boite où on lieu des séances de striptease ! Mais de là, à prier pour que cela arrive, non, je ne vous suis plus. On ne peut que déplorer et faire intervenir nos valeurs religieuses et nos lois pour règlementer un tant soit peu ces lieux "sordides" comme vous dites. De toute façon, Dieu reconnaitra les siens.

  • IBIZA se trouve à bobo et c’est la boite de nuit des ex rebelles pour blanchir leur argent des casses des bceao en cote d’ivoire et des trafics de tout genres.D’ailleurs son soit disant propriétaire à savoir monsieur cissé kalilou a été rappelé pour être directeur de cabinet du président de l’assemblée ivoirienne à savoir guillaume sorro.

  • Calcio, diminutive de Calciner. Normal donc. Et vous savez pourquoi c’est la boite seulement qui a ete calcinee ? C’est parce que c’est l’ Antre du mal par lequel le mal est entre.

    LaSunna

  • Ca c’est un signe de la pratique mafieuse de la prostitution et autres qui s’y deroulaient la bas. Punition naturelle

  • Moi ce qui m inquiet dans cette histoire c est de savoir que ma maison peut brûler tranquillement sans que je puisse joindre les sapeur pompier , ou alors avoir affair a des sapeur pompiers sans eaux......

  • Si tu vivais au Burkina, tu saurais où c’est !!! Tchrrrrrrrr

  • SVP revoiyer votre article . la boite de nuit d’IBIZA bobo n’a pas pris feu. c’est juste le bar climatisé et ce n’est pas un bâtiment à niveau. Calcio n’est pas un des responsables de cet site. merci

  • bonjour. juste pour préciser que c’est le bar climatisé qui a pris feu et non le boite de nuit. ce lieu aussi n’est pas à niveau et le sieur calcio n’est non plus un responsable du site. nous vous prions donc de bien vouloir revoir votre article

  • C’est comme ça que les blanchiments d’argent se terminent. Cette boite est un haut lieu incontesté de la prostitution et de la dépravation à Bobo-Dioulasso. Et ce qui devait arriver, arriva.

  • Please, juste signaler que la boite n’a aucunement brulée. C’est un faux reportage. Je me demande si c’est pas au telephone que ce journaliste a fait ce torchon. Pire meme la boite a réouvert la meme nuit de l’incendie.

  • Vivement que ce châtiment de Dieu s’étende sur cet autre foutu lieu de perversité qu’est le tristement célèbre "macoumba-dingo". Vous n’avez rien vu d’abord ! chacun aura pour son compte

    • mais comment monsieur tradi bobo arrive à savoir que la boîte de nuit est un lieu de depravation si lui meme il n’y a jamais mis pieds. on vous connait.

    • Il a deux oreilles qu’ il nettoie bien au vinaigre. Il entend comme un elephant, mon cher. Tu as besoin d’ aller a Paris pour savoir que les blancs sont plus nombreux la- bas ? Pathetique.

  • Donc rien n’est claire dans cet article de Bassératou KINDO. Prenez le soin de vérifier l’information avant de l’écrire sinon votre dépénalisation de délit de presse tant souhaitée sera difficile à obtenir.
    On dirait quelqu’un qui a obtenu l’information au téléphoniquement.

  • Bien fait
    Si toutes les boites de nuit pouvaient prendre feu le pays ne s’en porterait pas mal

    • Les boits de nuit sont construites dans la tete de l’ home. Meme si celles que vous voyez la devaient bruler, on allait transformer ton entrer - coucher en bezzoir meme. Aigri - la. Laisses- nous nous amuser un peu.

    • A qui la faute ?
      Quand nous avons une couverture incendie nulle en réseau d’eau.
      Pas de poteau d’incendie selon la règlementation en la matière. quand les pompiers terminent leur citerne d’eau ils sont obligés de parcourir des km pour se ravitailler en eau. Le feu lui n’attend pas il continue de consumer avec ce apport en O2.
      C’est sur que pour ces aller-retours on dira qu’ils sont sans eau pour celui qui les croise au retour pour éventuel ravitaillement en eau...
      Au lieu d’une alimentation continue de la citerne et refoulement pour la phase d’extinction vous allez toujours croiser les pompier en train de faire des trajets citerne vide pour se ravitailler au poteau le plus proche.

      Encore,c’est facile quand on traduit littéralement le dioula en français ça peut choquer. On les a appelé 100 fois. Bah, quand on est en détresse, les minutes d’attente sont toujours longues et très longue. Le dioula te dira ceci. AN YI HO WELE SIONKO KÊMÊ.

      Quand on connais l’abnégation, le dévouement et la discipline de ses soldats de feu, je crois qu’il faut beaucoup de sagesse quand on prend la plume pour faire allusion à leur boulot.

      Avant hier, T’as perdu la vie en voulant sauver, hier agressé parce qu’il a voulu porté secours aujourd’hui incriminé pour des préjugés.

      A qui la faute.
      Quand on sais que pour des millier d’appel sur le 18 ou le 112 seuls quelques unes sont des cas avérés. Injuriés, blâmé, par ces plaisantins sans scrupule, ils osent même provoquer des fausses alertes.Les secours sont envoyés à des centaines de km pour des interventions imaginaires.
      Sachons que quand on prive la ville de secours pour des pratiques de ce genre, en cas de situations réelles il ya problème..

      A qui la faute ???
      Quand on sait que le citoyen ne sais même pas alerter les secours.
      Aucune notion dans la prévention des risques, aucune notion de base en premier secours.

      A qui la faute ???
      Quand on sait que les maitres d’ouvrage font fi de la réglementation incendie et secours lors des constructions à qui la faute ?
      Des établissements recevant du public sans dossier de construction, sans plan, sans personnel de sécurité, s’il est là il n’est pas formé, sans moyen de secours propre à l’établissement.Équipement et installation technique précaires.

      L’esthétique est en lettre d’or, ce qui rime avec aliment pour feu. La propagation est donc vite arrivée..

      A qui la faute ??
      Qui savait que pour appeler les pompiers il faut ceci :

      - numéro d’appel puis son identité,
      - donner la nature du problème,
      - risque éventuel,
      - localisation très précise de l’évènement,
      - nombre de personne concernées,
      - description de l’état de chaque victime,
      - premières mesures prises et gestes effectués,
      - Répondre aux questions
      NB:un dialogue va s’instaurer entre l’appelant et les services d’urgence.
      Attendre les instructions avant de raccrocher.

      Soldat de feu baisse pas les bras dieu va te payer.
      Loin d’être un des leurs je suis agent de prévention donc averti des risques et...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés