Renforcement des capacités de résilience à l’insécurité alimentaire : 492.000.000 FCFA pour accroitre les capacités de production et renforcer les bases économiques de 2240 ménages pauvres

dimanche 28 avril 2013 à 21h41min

Il s’est déroulé à Dori, le jeudi 18 avril 2013, le lancement technique du projet de relèvement des populations victimes de la crise alimentaire au Sahel (REPA-S). Ce projet a été porté sur les fonds baptismaux en présence d’une centaine de participants composés d’autorités administratives, de responsables de services techniques déconcentrés, de projets et d’ONG.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Renforcement des capacités de résilience à l’insécurité alimentaire : 492.000.000 FCFA pour accroitre les capacités de production et renforcer les bases économiques de 2240 ménages pauvres

Le Sahel burkinabé est une région caractérisée par un climat rigoureux et austère. Elle est marquée par de fréquents chocs naturels à savoir des sécheresses ou des inondations ayant pour corolaire des crises alimentaires itératives. Cette dégradation continuelle de la situation nutritionnelle surtout des femmes et des enfants que connait le Sahel a entrainé une perte des moyens d’existence des ménages, les rendant ainsi extrêmement vulnérables. Le projet de relèvement des populations victimes de la crise alimentaire au Sahel (REPA-S) a vu le jour pour contribuer au renforcement des capacités de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages pauvres et très pauvres au Sahel. Il est mis en œuvre par un consortium d’ONG, savoir Chritian Aid et Oxfam en partenariat avec AGED et ATAD. Il vise à accroître les capacités de production des ménages pauvres et très pauvres, à reconstituer leurs bases économiques grâce à la reconstitution de leur cheptel et à cultiver en leur sain de bonnes pratiques alimentaires. A terme, il coutera la somme de 912 500 Euros soit 598 000 000 FCFA. Cette somme sera cofinancée par l’Union Européenne à hauteur de 750 000 Euros soit 492 000 000 FCFA et le consortium CHRISTIAN AID et OXFAM contribueront avec 162 500 Euros soit 106 000 000 FCFA. Ce projet qui a débuté ses activités en janvier 2013 connaitra son épilogue en décembre 2014. 2.240 menages pauvres et très pauvres répartis dans 30 villages de 6 communes (Déou, Tin-Akoff, Gorom, Aribinda, Nassoumbou, et Tongomayel) des provinces du Soum et de l’Oudalan, bénéficiéront des actions de ce projet. C’est pourquoi M Anatole Banworo, conseiller technique du gouverneur de la région du Sahel a vivement remercié les responsables du consortium CHRISTIAN AID et OXFAM qui ont fait preuve d’humanisme et de solidarité en venant en aide aux populations vulnérables du Sahel. Le représentant de CHRISTIAN AID au Sahel, M Yacouba Koné a exhorté les responsables des services techniques, des programmes, des ONG et des associations à accompagner le REPA-S, les élus locaux à tirer tout le bénéfice relatif à ce projet pour le bonheur des populations qu’ils représentent. Il a en outre félicité AGED et ATAD pour le choix sur eux porté pour l’exécution de ce projet.

Ali Mamoudou MAIGA

AIB

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés