Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

dimanche 28 avril 2013 à 22h11min

En tournée dans les Hauts-Bassins, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Yacouba Barry a eu une séance de travail avec les maires de Bobo-Dioulasso. La rencontre s’est tenue à la salle de réunions de l’hôtel de ville de Bobo, le jeudi 25 avril 2013. Au menu des échanges : la question des lotissements.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

Au Burkina Faso, les lotissements sont un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. Parfois pire que de simples palabres. On se souvient encore, que le deal de parcelles avait fini par contraindre le gouvernement à suspendre les opérations de lotissement. Le temps que la fièvre ne tombe et qu’on trouve un meilleur processus dans la conduite des lotissements. Un comité interministériel avait été mis en place à cet effet. Ce comité a rendu sa copie au gouvernement. Le fruit de ce travail sera soumis à une large réflexion au cours des états généraux, en principe en juin prochain. C’est donc pour inciter les maires à prendre le sujet à bras le corps que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Yacouba Barry a tenu à s’entretenir avec ceux de la commune de Bobo-Dioulasso et de ses arrondissements.

Dans son mot introductif, le ministre Barry a salué l’action des maires tout en les encourageant à tenir un langage de vérité avec leurs administrés. « La population a souvent eu l’impression que le lotissement constitue le travail essentiel d’un maire. Ce qui n’est pas le cas », a-t-il dit. Il revient donc aux maires de travailler à corriger cette image. De même, il n’est pas responsable de faire croire que lorsqu’on a un non loti, cela donne droit systématiquement à une parcelle, en cas de lotissement. De l’aveu du ministre, sans vouloir présager des décisions des états généraux à venir sur le sujet, le lotissement doit être conçu comme un projet, et exécuté comme tel. Pour lui, nos villes ne doivent pas continuer à s’étendre de manière inconsidérée, sans commune mesure avec les moyens de viabilisation.

Suite à l’introduction du ministre Barry, la parole a été donnée aux maires et leurs adjoints pour des questions d’éclaircissement. Les préoccupations se sont focalisées sur l’informatisation du fichier domanial, la délocalisation du camp militaire du centre-ville, la formation des présidents des commissions d’aménagement du terroir, le nombre de parcelles à attribuer par personne et par secteur ou ville, l’accès aux parcelles viabilisées aux citoyens lambda, etc. Avant de prendre congé des maires, le ministre Barry leur a remis, pour la commune et pour chaque arrondissement, un exemplaire du Guide des outils d’aménagement urbain et des procédures de lotissement ou de restructuration au Burkina Faso, ainsi qu’un exemplaire du Code de l’urbanisme et de la construction.

Aly KONATE
alykonat@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2013 à 22:20, par Sam
    En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

    Le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour le problème des lotissements.Laissez la théorie des documents et poser des actes CONCRETS
    On ne peut pas comprendre pourquoi après tant de misères,on a pas toujours INFORMATISER les fichier domanial.L e programme des maires se limite à de simples lotissements pendant lesquels on assiste à des attributions HONTEUX.Que les maires se mettent en tête que s’ils ne changent pas,le pays risque de s’embraser un jour du fait du lotissement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2013 à 03:04, par McArthur de Montréal
    En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

    C’est facile de sortir faire la morale aux Maires, mais dans le fond, l’État central n’a jamais joué son rôle régalien d’aménagement du territoire. La quête d’un chez soi est légitime pour tout Burkinabé, quel que soit son revenu. La question pertinente à se poser est de savoir ce que l’État fait pour accompagner les mairies et les populations. A vrai dire, il n y a rien de ce côté. Il n y a pas de politique de logement au Burkina. On avait pensé que l’État allait profiter des logements sociaux pour promouvoir l’approche par appartements ou copropriété. Dans tous le pays au monde, cette politique existe, sauf au Burkina. Non seulement, elle permet d’embellir la ville en construisant des immeubles à étages, mais elle permet aussi de rationaliser l’usage de l’espace. Comme on veut laisser le monopole à la belle mère nationale, on fait tout pour qu’il n y ait pas de véritable politique de logement au Burkina. Alors, M. Barry, faites votre travail d’abord avant d’aller accuser les Maires qui n’ont pas les moyens financiers pour mener une politique du logement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2013 à 08:19
    En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

    A votre place (je ne suis pas journaliste) j’aurais éclairé plus la lanterne des lecteurs en listant par exemple de façon transparente les decisions ou griefs énoncées par le ministre de l’habitat et mêmes quelques préocupations soulevées par les maires suivies des reponses apportées par le ministre
    Cela contribuerait mieux à l’éducation des masses concernant les lotissement
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril 2013 à 10:04, par Jeune plein
      En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

      Pour éviter que les lotissements soient des sources de revenu pour les maires, il est impérieux qu’on leur retire cette activité et qu’une réelle politique de logements sociaux soit mise en place. De grâce, pas comme celle qui a cours présentement, elle est non seulement chaotique, mercantile, dépourvue de son sens "social" et irréaliste. Vous verrez que les gens ne se feront plus la guerre pour se faire élire maire. Le cas échéant, maire sera toujours égal à lotissement voire deal de parcelle.

      Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2013 à 18:31, par Alexio
    En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

    Tout a refaire au Faso.Vitesse et precipitaion est confondue a tous les niveaux.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2013 à 19:16, par LPK
    En réponse à : Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

    La quête d’un chez soi est légitime pour tout Burkinabé Monsieur le Ministre, quel que soit son revenu. La question pertinente que nous nous posons est de savoir ce que l’État fait pour accompagner les populations qui sont dans les non zones lotis ? En ce que je sache ; ces derniers sont en quêtes d’un chez soi et il sera inconcevable d’encourager les maires en leur disant je cite : " il n’est pas responsable de faire croire que lorsqu’on a un non loti, cela donne droit systématiquement à une parcelle, en cas de lotissement ". Monsieur le Ministre, qu’est ce que vous faites pour qu’il ait une politique de logement c’est à dire (un chez soi) pour tous les Burkinabés ? soit vous laissez les non lotis sans les lotir, ou vous les lotissez en prenant en compte ceux qui y habitent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés