La place Wara Wara à Bobo-Dioulasso : Un espace sacré à plus d’un titre

vendredi 26 avril 2013 à 20h26min

Elle est mythique selon les anciens. Autrefois seul espace vide de Sya, la place wara wara fut pendant longtemps un point de convergence pour les habitants de Bobo-Dioulasso. Aujourd’hui encore, cette place sert de sanctuaire pour les musulmans et pour la pratique de rites en la mémoire des femmes mortes en couche.

La place Wara Wara à Bobo-Dioulasso : Un espace sacré à plus d’un titre

Située à Dioulasso Ba, en plein milieu de Bobo-Dioulasso, la place Wara Wara est plus connue de la jeune génération pour être le lieu de convergence des fidèles musulmans pendant les fêtes de Tabaski et du Ramadan. Ces fêtes passées, la place reste attractive grâce aux tournois de football qui s’y déroulent mais, du temps des anciens, ce terrain de sport improvisé était considéré comme un don de dieu.

Selon un proche de sa Majesté M’Pa Yacouba Sanou, Chef suprême des Bobo Madare, il fut un temps où la place Wara Wara était le seul espace vide de Bobo-Dioulasso ; on y trouvait que des pierres blanches. A l’époque, elle servait de point de rencontre pour les guerriers qui partaient ou revenaient des combats. Aussi, la place wara wara était le lieu d’accueil des étrangers, des messagers des autres tribus et de dialogue social bien avant l’avènement de la colonisation. Avec le temps et l’avènement de l’islam, l’endroit est devenu le site qui abrite les prières des fêtes du ramadan et de la tabaski.

Malgré son « islamisation », la place Wara wara sert encore pour les rites traditionnels. C’est sur ce terrain que l’on effectue les sacrifices pour la mémoire des femmes mortes en couches. Ainsi, tout comme Dioulasso-Ba, tous les villages Bobo sous l’autorité du Chef des Bobos Madare ont quatre jours pour effectuer des sacrifices à un certain moment de l’année. Des particuliers en quêtes de bénédiction peuvent également interpeller leur Dieu en faisant des sacrifices sur la place place Wara Wara.

Ousseni Bancé

Lefaso.net

Messages

  • Quoi qu’on dise, c’est cela aussi la particularite du Burkina...sur la meme place les musulams viennent prier, les anciens viennet faire leur sacrifices rituels, et les jeunes viennent jouer au ballon... cela est aussi une forme de richesse, faisons en sorte de ne pas la lapider.

  • Cette place doit revenir uniquement à ses origines Animistes, aucune communauté islamique au monde n’aurait toléré la disposition d’un sanctuaire islamique à nos pratiques Animistes, halte à nos tolérances suicidaires, depuis que cette ville a perdu son esprit ancestrale tout se dégrade.

    • ton nom voudrait tout dire. quand on est saoulé on dit du n’importe quoi !

    • Belle analyse ! l’Afrique se perd totalement ! Elle a absorbé les valeurs occidentales sans vouloir y ajouter ses originalités !

    • Il ne dit pas n’importe quoi, bien au contraire. Il faut comprendre le sens profond de ses propos au delà de sa forme, même si je ne partage pas son point de vue sur les soi-disant tolérances suicidaires.
      Nos traditions sont en train d’être galvaudées, tout se banalise. Pour ne citer qu’un seul exemple, voyez ce qu’est devenue la tradition des masques à bobo...
      Les autochtones, qui devraient être les gardiens des valeurs ancestrales et des traditions, préfèrent, pour la plupart, se compromettre avec des politiciens cancres et affairistes en espérant gagner à manger, au lieu de penser terroir, dignité et "faso bara" comme leurs illustres devanciers.

    • L’Afrique ne se perd pas et comme dit "un passant" la tolérance est aussi une forme de richesse et savoir aborbé des valeurs qui nous sont étrangères, sans perdre son âme, est une force supplémentaire ...

    • M Sanou Prouvez nous par un seul exemple au monde le contraire de ce qu’a dit WHISKY, nous connaissons tous la haine et l’irrespect que l’islam voue à tout ce que n’est pas islamique,

    • Les valeurs islamiques sont certainement des valeurs occidentales, monsieur Vagabond. Merci pour cette information, plutôt pour cette découverte. On te parle d’animisme et d’islam qui ont des pratiques (prière, sacrifices) sur un site, et toi tu parles d’occidentalisation de l’Afrique. Tout de même...

    • Mosquée ou pyromane je ne sais pas ce que tu es je ne veux rien en savoir d’ailleurs. je te donne un seul exemple : au BF les musulmans sont plus de 60% mais ils vivent en parfaite harmonie avec leurs semblables d’autres croyances.
      Ne confond pas les utilisations terroristes et politiques de l’islam envenimée par les médias occidentaux. Salam aleikoum

    • Ne te focalise pas sur l’article lire entre les lignes et tu verras que le thème dépasse le petit cadre dans lequel t’es conforablement installé. Au délà du thème, il y a un problème de translation culturelle. Merci de lire entre les lignes ! L’Afrique a connu deux types de colonisations : celle arabe et européenne. Le problème des lieux de cultes est devenu une guerre sans nom, une guerre silencieuse. Regarde bien la manière dont les églises et les mosquées poussent et tu verras que ce n´estpas un fait du hasard. Ce terrain finira si rien n’est entrepris en ’eglise ou en mosquée.
      NB : La colonisation chinoise est en route

    • Biensûr. L’Islam est une religion de pâix et de tolérance. Seulement le moins tolérants et les et les terroristes sont des musulmans. Courage à l’islam.

    • 60% ? D’où tirez-vous ce chiffre ? Faut qu’on se parle vrai. Au Faso, il y a des musulmans et des chrétiens, mais 100% d’animistes. Fouillez vos poches ! Cela dit, il est vrai que les musulmans sont intolérants.

  • N inventons pas l histoire. Arretez de dire chef supreme des bobo ; parce qu il n y en a pas. Ton article est original mais manque de rigueur. Beaucoup de courage

  • Comment matérialiser ces lieux d’une grande importance pour les population ? Tel est la quesion qui se pose. C’est un comporement homo oeconomicus, mais c’est ce qui gouverne le monde.

  • Monsieur leproff, vous etes au serieux quand vous dites qu’il ya 60% de musulmans au Faso ? Moi je pense plutot qu’au Burkina il ya 90% d’animistres au Burkina. Les bons musulmans dans ce faso ne depassent pas 5% de la population. Souffrez que je le dise, mais ces religions impotees ont du mal a s’ancrer en afrique noire. Moi je crois que je vais repartir a l’animisme laba au moins ya moins de passion.

  • Bientot les musulmans vont donner un nom ARABO-ISLAMIQUE à ce site pour de mieux l’islamiser afin de s’en débarrasser de toute référence des Kafirous. Et l’accès de ce site ancestrale serait un jour interdit à nos pratiques animistes qui vivra verra ! c’est ça l’islam

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés