Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

lundi 22 avril 2013 à 16h59min

« Mon copain ne veut pas assumer ses responsabilités, il m’a mise à la porte, comme lui, mon père refuse de payer ma scolarité ». Ces mots sont de Leila. Son père Jean, commerçant de profession avait placé beaucoup d’espoirs en sa fille.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Intelligente et travailleuse, elle avait fini par convaincre ses géniteurs qu’être fille n’est pas un handicap. Malheureusement selon le cas, après son succès au BEPC, la fille de Jean a contracté une grossesse. Ce qui était invraisemblable pour son père. Mise à la porte par ses parents, elle a été hébergée par son copain. Quelques mois après l’accouchement, Leila a été sommée par celui-ci de rejoindre ses parents. Après plusieurs refus, elle finira par rejoindre les siens qui l’accueillirent malgré eux. Plus d’école. Plus de concubin. A la maison familiale avec un bébé au dos, Leila tente depuis lors, de se faire une place dans la vie en vendant des jus de fruits. Les espoirs pour reprendre les cours s’amenuisent journalièrement. A l’image de Leila nombre de filles, n’ayant rien à envier aux garçons, engendrent leur dépendance à partir d’une relation. Si fait qu’il n’est plus rare d’entendre des filles crier au scandale à chaque séparation.

Comme si elles ignoraient que « s’unir pour le meilleur et le pire » ne tient plus qu’à ce que disent les livres saints… A l’heure de l’émancipation, de la discrimination positive, des filles continuent à être victimes de leur naïveté. Pour peu que l’homme promette un mariage ou une vie à deux, elles se laissent enceinter pour après, crier au scandale d’avoir été abandonnées par ces derniers. Et c’est toujours écœurant de voir ces « filles mères » se battre comme des forcenées pour subvenir à leur besoin, aux besoins de leur enfant et même au-delà. Les nombreux cas et exemples ne finissent pas de la dissuader. De jours en jours, les filles continuent de contracter volontairement des grossesses hors foyers, gonflant du même coup, le lot des enfants dit « batards », et qui finissent très souvent par élire domicile dans la rue. La question qui se pose toujours est de savoir pourquoi ces filles, malgré les multiples campagnes de sensibilisation sur la sexualité, continuent à se tisser des relations sans espoir. On dira certainement que l’on ne peut prédire l’avenir. Certes ! Mais les évolutions sociales font que pour peu ou prou, des couples se séparent plus facilement. De plus, les barrières familiales et religieuses tiennent de plus en plus difficilement face à la bonne volonté de la femme ou même de l’homme. Tout compte fait, l’on doit savoir que le bonheur est d’abord individuel avant d’être collectif.

Le fiancé, le mari ou encore le petit ami est un humain comme les autres. Il peut passer de vie à trépas du jour au lendemain. Lier donc son existence à celle d’autrui, particulièrement son copain, est un acte délicat. Une vie doit être possible avant, pendant et après toute séparation. Alors les filles, l’heure de la prise de conscience a sonné ! L’émancipation, l’égalité (en droit évidemment), la promotion sociale des filles passera par leur capacité à prendre en mains leur destin. Avec ou sans les hommes. Jeunes filles vous avez de quoi rivaliser sinon supplanter les hommes. Donnez-vous donc les moyens d’affronter les vicissitudes de la vie. Même si…

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 avril 2013 à 03:54
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    cette note de condamnation d’ une pteite file file encore immature vient - elle d’ une femme vraiment ? Basse Ratou, zoe winn namm ! Tu defends les papas conset les garcns inconsceitns

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 09:36
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    Humm ! 21ème siècle. Pourquoi c’est si difficile de nos jours d’encourager les gens à pratiquer l’abstinence jusqu’au mariage ou de se garder pur ? C’est aussi un choix, non ? Pour peu que l’on sache qu’une personne pratique l’abstinence, on l’intime de se tromper car les rapports sexuels, mêmes occasionnels avec des individus que l’on connaîtrait à peine participent à l’équilibre. Je préfère mon équilibre dans l’abstinence en servant mon Dieu de tout mon cœur au lieu de me retrouver dans une situation désastreuse aux conséquences désastreuses !
    Même dans les centres de dépistage du VIH où on est sensé donner de bon conseils aux gens, il y a une conseillère qui m’a dit de ne pas pratiquer l’abstinence car il paraitrait que ce n’est pas bon pour la santé ! Please, God help us !

    Répondre à ce message

    • Le 23 avril 2013 à 11:45
      En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

      Humm ma chérie ça c’est ton choix dèèh Ok ?Tu dois être encore vierge et donc félicitation pour cet exploit je t’encourage à rester ainsi pour ton futur mari sinon quand on a déja goûté à la "chose là" wahiiii c’est tellement doux qu’on peut plus s’en passer !!!

      Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 09:42
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    très belle analyse, je pense que les filles doivent comprendre que les hommes ne dorment pas pour avoir ce kil ont, il non pas non plus deux têtes et quatre pieds.pourquoi ce sont elles qui doivent toujours compter sur les hommes, leurs maris.elles doivent accepter de se battre car rien n’est facile dans cette vie ; c’est un combat quotidien et tous ensemble on peut y arriver.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 09:53
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    tu t’es levée d’un mauvais pied ce matin si je ne ma trompe. et ça c’est pas la faute aux hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 12:00
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    Humm toi bassératou là tu doit aimer bakary là hein tu parle de bakary matin midi soir ya quoi ???On sait tous que c’est doux mais pour toi là ça commence à nous faire peur !!! tchiéééééé c’est quelle femme qui aime pine comme ça ???

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 12:20, par sorelesage
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    de nos jours les filles regardent moto pour choisir leurs futur époux !!!! Aussi, les parents sont coupables de l’échec de leurs enfants !!! chacun doit revoir sa copie sinon le réveil sera triste pour tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 13:34, par GOUDIABY
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    c’est vraiment dommage que garçons et filles d’aujourd’hui se laissent entrainer dans une pirogue d’incertitude et de danger : le sexe est un organe que Dieu a créé avec des ingrédients irrésistibles pour l’homme et la femme...cependant ,la technologie a offert à l’humanité des instruments et des méthodes pour éviter une grossesse dans ce 21ème siècle :la pilule,l’injection,le cycle des règles,le préservatif,l’abstinence et que sais-je encore ..soyez forts ,les jeunes,ayez des ceintures solides et chassez la tentation et occupez-vous d’abord de votre avenir ..le premier mari d’une femme c’est le travaille salarial ;la première femme d’un homme c’est le travail salarial.,le sexe crée beaucoup de problèmes qui retardent la réussite d’un jeune ambitieux qui veut devenir leader ..parlons du sexe à nos enfants afin de connaitre les inconvénients d’une sexualité désordonnée...pas de tabou car dans l’ignorance totale et la naïveté enfantine,bonjour les dégâts en famille..

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril 2013 à 17:52
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    Education sexuel à l’école, et encore et encore. Arrêtons d’être hypocrite et parlons sexualité avec nos filles. Disons leur que la pilule existe.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2013 à 20:01, par Moi
    En réponse à : Vision Express sur… : Avec ou sans les hommes…

    Très belle analyse. 1. Je propose que dans un premier temps, nous recherchons les causes dans toutes couches socio-politique. 2. Quels sont les valeurs qui nous restent dans cet mondialisation à pas de géant. On me parlera de la pauvreté. Mais es-ce avec de fils de riches que ça se passe ? Surement pas. Je parle de valeur : Comment nos files sont éduquée, les milieux qu’elles fréquentent. D’un coté y a des divorces qui sont occasionné par nos mères et femmes. Pour cause quand il y a une petite mésentente dans le beau couple et que la fille va expliquer à la maman au lieu de la retourner et faire appel au jeune pour le conseiller en tant que belle-mère, elle garde sa fille pour faire venir le jeune afin de pouvoir l’humilier devant elle, pourtant nous savons tous à quel point un homme et de surcroit noir est hautain.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés