Echanges de tirs entre bandits et forces de l’ordre en zone urbaine : Le coup de gueule d’un citoyen…

lundi 22 avril 2013 à 22h52min

Dans la nuit du 19 au 20 avril 2013, des éléments de la brigade anti criminalité (Bac) ont pris en chasse dans le quartier de Wemtenga, des individus qui circulaient à bord d’une voiture. S’en sont suivis des coups de feu et une panique générale au sein des populations. D’où le cri de colère d’un témoin de la scène.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Echanges de tirs entre bandits et forces de l’ordre en zone urbaine :                                               Le coup de gueule d’un citoyen…

Pas du tout content ‘’Z’’ ! Pas du tout content, après avoir été témoin oculaire d’une scène dont il ne revient toujours pas. Du reste une phrase repasse en boucle dans sa narration des faits et qui sonne comme un cri de colère : « nos quartiers ne sont pas des champs de tirs ».

Mais que s’est-il passé au juste ?

Les faits se sont déroulés selon toute vraisemblance entre 23 h et 0 h aux alentours de l’école primaire de Wemtenga A.

C’est là que les policiers et les présumés délinquants après une longue traque dans la zone, ont échangé des coups de feu.

Traquer l’insécurité en zone urbaine

A l’évidence ce sont les policiers qui tentaient en fin de compte d’arrêter les occupants du véhicule, (une Mercedes sans immatriculation) en tirant dans les roues de leur voiture.

Craignant pour leur sécurité, les riverains, surpris par les événements, ont tenté à leur manière de se protéger des balles qui sifflaient dans tous les sens, selon le récit qui en a été fait.

Et c’est bien ce qui révolte notre interlocuteur. Certes reconnait-il, les présumés bandits ont pu être arrêtés ; mais lui estime que les forces de sécurité doivent être plus regardantes par rapport au sort des populations durant ce genre d’opération.

Régulièrement interpellées sur la question, les forces de sécurité estiment de leur côté que la communication est difficile en de telles occasions. Celles-ci requièrent selon elles, de la discrétion pour plus d’efficacité.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés