Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 18 avril 2013 à 22h30min
Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

Une semaine après sa désignation par le bureau de l’Assemblée nationale, Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) porte désormais son manteau de Chef de file de l’opposition politique (CFOP) burkinabè. Bénéwendé Stanislas Sankara, son prédécesseur, lui a passé le témoin ce mercredi 17 avril 2013 à Ouagadougou, au cours d’une rencontre qualifiée de prise de contact entre le nouveau CFOP et les représentants des partis de l’opposition.

Pour la partie officielle, l’assistance a eu droit à un discours empreint de cordialité et d’ouverture du CFOP sortant Bénéwendé Stanislas Sankara et du CFOP entrant Zéphirin Diabré.

Dans son intervention, Me Sankara a d’abord rappelé les dispositions qui instituent le chef de file de l’opposition avant de souhaiter plein succès à son successeur, à qui il a adressé ses vives félicitations.

Le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR /PS) a par ailleurs lancé un appel pour que toute l’opposition burkinabè se retrouve ensemble et travaille dans la cohésion pour la réalisation de l’alternance politique dans le pays.

Discours digne d’investiture

Dans un discours digne d’investiture, Zéphirin Diabré a évoqué le contexte politico-juridique du CFOP, soulignant ses insuffisances. Il a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur pour le travail abattu dans un contexte difficile caractérisé par les divisions entre opposants et le statut ambigu du CFOP c’est-à-dire le fait que celui-ci soit le porte-parole attitré d’un groupe (les opposants) qui ne l’a désigné mais qui est appelé à le reconnaître comme tel et à s’aligner derrière lui.

Le patron de l’UPC a exprimé toute sa disponibilité, toute sa volonté de travailler pour la cause de l’opposition, pour le succès de l’opposition. Mais, la réussite de l’opposition, dit-il, ne dépend pas que de lui, puisqu’il ne se considère pas comme un messie. « Il appartient à toute l’opposition de travailler à sa réussite ».

Les clés du succès pour l’opposition, pense-t-il, résident dans la cohésion, le travail sérieux. Parce que les Burkinabè aujourd’hui ont certes un soif de changement. Mais, pour autant, ils ne sont pas si convaincus que l’opposition burkinabè à l’heure actuelle constitue une alternative crédible, surtout quand l’on considère leurs difficultés à s’entendre, les divisions internes qui se traduisent le plus souvent par la multiplication des partis politiques.

Cinq grands chantiers

Pour toutes ces raisons, Zéphirin entend œuvrer durant son mandat à la réalisation de cinq grands défis, de cinq grands chantiers que sont :

1-L’ancrage institutionnel de l’opposition politique au Burkina Faso : Faire en sorte que l’opposition puisse par exemple être consultée sur les grandes questions de la nation ;

2-Une meilleure organisation de l’opposition politique qui va au-delà de la loi qui l’institue ;

3-L’implantation véritable de l’opposition sur le territoire national de sorte à avoir un grand poids électoral ;

4-Le financement des activités de l’opposition : Trouver les stratégies et moyens pour y parvenir sans compter sur le pouvoir ;

5-Un véritable programme alternatif à celui du pouvoir.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Declaration CFOP Prise de contac

Vos commentaires

  • Le 18 avril 2013 à 09:55, par ZABRE En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    bonne arrivée et surtout beaucoup de courage si non c’est pas simple.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2013 à 11:20, par LAGUI ADAMA En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

      Parce que les Burkinabè aujourd’hui ont certes une soif de changement... dit-il mais sur quoi te base-tu pour affirmer que les Burkinabè ont une soif changement ? si l’opposition telle que tu représentes est sure de ce qu’elle avance sur la soif des Burkinabè au changement, alors qu’elle propose ou accepte qu’on soumette l’article 37 à un référendum populaire pour que le peuple puisse s’exprimer afin de donner son verdict, la démocratie n’est-elle pas le pouvoir du PEUPLE par le PEUPLE ?

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2013 à 11:46, par indjaba En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

      Si légalement c’est OK, moralement et concrètement c’est une usurpation de titre car la véritable deuxième force politique au Burkina c’est bel et bien l’ADF/RDA mais bon on fermera les yeux et regardera ces pseudo-opposants savourer aussi ce petit morceau de pouvoir.

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2013 à 12:11, par Omar Dembélé En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

      Pour tout ceux qui ont la mémoire courte : Zephirin Diabré a contesté cette loi dès la création de son parti ; pire, il a avec d’autres partis trouvé anormal de s’affilier à un autre opposant. C’est Monsieur Ludo Thierno, Journaliste à Pulsar FM qui lui a dit "vous contestez la loi aujourd’hui, peut etre demain vous serez CFOP, quelle sera alors votre position ?" Zeph a par la suite (après cet échange) enregistré son parti auprès du CFOP, tout en affirmant que cette loi est bancale et qu’il faut la revoir ! regardez son Programme d’action que le journaliste traite de "discours digne d’investiture" en aucun cas il (Zeph) ne parle de la relecture de cette loi qu’il contestait ! Comme le disait le Pr Bado "les privilèges, on les conteste jusqu’au jour où on doit en profiter" ! à Méditer........ ce parti ne m’inspire pas confiance pour le moment !

      Voici ce que Disait Zeph dans l’Observateur du 24 mai 2011 : A vous entendre, on a l’impression que le moment venu, vous allez remettre en cause la loi sur le chef de file de l’opposition ? • Aucune loi n’est parfaite. Cette loi est inspirée des méthodes politiques en cours dans les pays anglo-saxons, qui ont en général deux grands partis politiques partageant des idéologies opposées : Grande-Bretagne, Etats-Unis, Canada, Ghana, etc. Là, la notion de chef de file de l’opposition a un sens. Or notre système et notre tradition politique sont de caractère plutôt latin comme en France. La majorité tout comme l’opposition sont plurielles en ce sens qu’on y trouve toutes les idéologies et toutes les sensibilités .De plus, les partis sont autonomes dans leurs stratégies et peuvent même passer d’un camp à l’autre. Dans une telle configuration, l’application de la notion de chef de file de l’opposition pose des problèmes pratiques évidents et on le voit déjà.

      L’acquis important de cette loi, c’est qu’elle offre un cadre où les partis d’opposition peuvent traiter de problèmes qui leur sont communs, au-delà de leurs différences, et adopter des positions communes face au pouvoir. C’est important de le préserver. Notre parti participe à ce cadre depuis à peine deux mois mais, comme les autres, il garde son autonomie et met en œuvre sa stratégie politique comme bon lui semble. Mais le problème que nous voyons déjà, c’est de savoir si et comment un simple regroupement administratif, fait de partis d’obédiences idéologiques parfois éloignées, peut avoir une stratégie politique commune et une démarche politique cohérente face aux évènements qui surviennent, alors qu’on ne s’est pas entendu sur un manifeste politique de coalition. Est-ce d’ailleurs possible ? Faut-il en arriver là ? Et avec qui ?

      Dans lefaso.net du 10/08/2012, Zeph disait " Est- elle adaptée au système politique en vigueur chez nous ou par essence, la majorité comme l’opposition sont plurielles ? J’ai des doutes. Ensuite vient la question des attributions. Sur ce plan, la loi a beaucoup d’insuffisances. Par exemple, au nom de quel principe un parti politique qui se dit de l’opposition doit aller faire sa déclaration auprès d’un autre parti pour la seule raison que le second aurait plus d’élus que le premier ? Quel est le rôle de l’administration ? "

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:23, par SawadX En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    We are going to wait and see !! On applaudira à la fin. Nous voulons des actions concrètes et immédiates. On a qu’à regarder comment se comporte la police et la justice envers le partis au pouvoir ! c’est triste, une soumission dictatotiale qui nous inflige un mal énorme. Il faut que le CFOP interpel rapidement nos autorité et peuple à ce sujet !! Y’EN A MARE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:24, par gatess En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    bon vent notre futur presi

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:27, par le pays réel En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    courage Zeph, mais soit prudent car dans l’opposition il y’a des loups garous qui sont prés à t’empêcher à atteindre tes objectifs.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:32, par Civiliste En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    C’est bien chef,courage ,mais n’oublie pas et ne neglise pas les "traitres"qui sont au solde du pouvoir et qui portent des tenus de l’opposition.Ces partis qui ne peuvent pas nous apporter l’alternance et qui ne veulent pas que qlqun d’autre le fasse.Toi aussi confirme nous davantage ,parce le pays manque d’opposition veritable...on en a besoin,c’est URGENT...

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:37, par Omed En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Salut à tous,ca y est Zeph bon courage et rassemble tous les opposants pour qu’ensemble on ballaie le palais de kosyam en 2015 et liberer le peuple qui se meurt dans un silence indigne....Vive l’oppsition,vive le changement en 2015..A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:42, par ROUABONI En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Salut,
    Ce monsieur Diabré peut nous sortir du brouhaha politique que nous vivons. Alors soutien à outrance !!!.Bon courage et bonne chance, Prési. On est tous avec toi.Plein succès.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:45, par Pacco En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Le premier appel de Zeph devrait être "Opposants de tous le Burkina, regroupez-vous !". Cet appel devrait résulter à la dissolution de la myriade de partis politiques de l’opposition qui n’existent que de nom et à l’émergence de deux ou trois partis puissants de l’opposition. Tous les opposants illuminés devraient se ranger.

    Pour donner un petit coup de pouce, les financements publics ne devraient être octroyés qu’à l’issue des résultats des scrutins électoraux de sorte que si vous n’avez pas réussi à avoir un certain score, et ben on ne vous donne rien : si vous progressez on vous donne plus, si vous régressez, on vous donne moins.

    Du coup, les points 2, 3 et 4 des grands chantiers de Zeph seront pris en compte. Le point 5 est un grand challenge car il faut des cadres et des intellectuels qui travaillent pour l’opposition : la création de think tanks de l’opposition pourrait être un début de solution à ce problème.

    Enfin, le point 1 est un non sens : l’opposition ne doit pas s’attendre à ce que ceux qui sont aux commandes et aux affaires viennent leur tendre la main "cado" comme dirait Zongo. Non, elle doit aller à la conquête du pouvoir. De toute façon la roue tourne, elle pourrait être aux affaires et , sûr, elle ne ferait pas de cadeaux aux ex-dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:46, par boss En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Je vois un futur président en ce monsieur...courage zeph !2015 t’attend et kossyam aussi...

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 10:49, par Tiéfotiè En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Toutes mes félicitations et bon courage pour le vaste chantier qui vous attend. Mettez vous immédiatement au travail, animez convenablement le débat politique, faites des sorties dans toutes les 45 provinces du pays et implantez dans les hameaux du Burkina des cadreS représentatifs de l’opposition. C’est à ce prix que nous pourrons faire face au parti au pouvoir. Profitons de la situation délétère qui reigne au sein du CDP pour prendre le dessus. Nous sommes derrière vous, déterminés pour l’avènement de l’alternance au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 11:04, par LAGUI ADAMA En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Parce que les Burkinabè aujourd’hui ont certes une soif de changement... dit-il mais sur quoi te base-tu pour affirmer que les Burkinabè ont une soif changement ? si l’opposition telle que tu représentes est sure de ce qu’elle avance sur la soif des Burkinabè au changement, alors qu’elle propose ou accepte qu’on soumette l’article 37 à un référendum populaire pour que le peuple puisse s’exprimer afin de donner son verdict, la démocratie n’est-elle pas le pouvoir du PEUPLE par le PEUPLE ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 11:06, par ISPO En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Bon vent à Zeph et je convaincu qu’avec humilité il réussira à fédérer l’opposition autour de lui pour espérer une alternance dans ce pays. Mais n’oubliez que les adversaires d’en face vous observent et n’hésiteront pas à vous destabiliser au moindre faut pas. Donc PRUDENCE !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 11:25, par article 37 En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Mr le Chef de l’opposition, nous vous mandatons de poser la question au Ministre des Finances ce que va faire l’etat dans le capital de BRAFASO. Combien l’état a mis ?
    Comment se compose le conseil d’administration ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 11:52, par Le Sage. En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Franchement, grand bravo pour ce nouveau départ des forces vives de l’opposition politique au Burkina Faso. Personnellement, j’aime beaucoup le Président Blaise COMPAORE.
    Cependant, un certain nombre de "Nab ka Lo Ka" ont entravé durablement les choix politiques que le Président Blaise COMPAORE n’a pas pu faire. Certains sectaires du CDP ont durablement affecté les actions que notre Président devait engager de sorte qu’il faut travailler à éviter, après 2015 ces dérives regrettables. Et je pense que Zeph sera à la hauteur des exigences et des attentes de l’alternance.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 14:56, par goodman En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Bon courage à Mr Zéphirin.
    Sachez surtout que le peuple est plus vigilant que quiconque dans ce Burkina meurtrie pendant des décennies sous la IV République.
    Vous devez travailler à renforcer la confiance avec les nombreuses populations, qui aujourd’hui sont les premiers opposants et aspirent tant au changement.
    Rassurer vous que tant que tous les partis politiques de l’opposition font de l’alternance politique un but ultime commun, la victoire très prochaine sera garantie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 15:21, par ka yaandé En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    bon courage mon cher zeph. a ceux qui pensent que sauter l’article 37 est democratique se trompent lourdement. C’est ne pas le toucher qui est democratique puisque c’est le peuple qui a voulu sa limitation. N’est ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 15:58, par VV En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    J’étais étonné d’entendre Zeph dire à la TNB que le peuple ne pense pas que l’opposition peut faire mieux que le pouvoir. Cherche-t-il à être PF ou PM de Blaise. Je voudrais que Zeph rapelle aux députés soit dit de l’opposition qu’en dehors de l’abstention, on peut voter Oui ou Non à l’Assemblée Nationale. C’est fatiguant de les voire voter toujours Abstention. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 16:55, par tingbiiiga En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    ce monsieur là : langui naba, tu es sur quelle planète !!! le pouvoir à quel peuple ! tues sur que ta voix que tu mettra dans l’urne aura la destinée que tu a choisit ! malgré la biométrie, ils ont volé, qu’est ce qui les empêchera de voler cette fois ci ? des gens qui sont accrochés à leur ventre seulement ! mais continuez ! vous verrez ! Blaise vit comme vous et il sait à quoi le peuple aspire vraiment !!! donc wait ant see.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 17:24, par pomme66 En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    SURTOUT LA COHESION. QUE CHACUN CESSE EN NOTRE NOM DE PENSER QUE SEUL, IL VAUT QUELQUES. QUE LES OPPOSANTS QUI N’ONT AUCUN POIDS POLITIQUE CESSE DE BERNER LES GENS EN PRONANT LE PORTE A PORTE QUI NEXISTE PAS EN REALITE. BONNE CHANCE ZEPH. VOUS AVEZ DU TRAVAIL AU MILIEU DE CES GENS QUI SE SURESTIMENT ET OUBLIENT QU’ILS PARLENT AU NOM DES BURKINABE. IL FAUT LES SURVEILLER POUR QUE CERTAINS NE PARTENT PAS CHERCHER DES ENVELOPPES LA BAS LA....

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 20:06, par Zagla YEELAME En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Que c’est beau l’alternance !
    Qui embrassera Blaise comme cela en 2015 ?
    Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2013 à 20:10, par Ibag En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    1-L’ancrage institutionnel de l’opposition politique au Burkina Faso : Faire en sorte que l’opposition puisse par exemple être consultée sur les grandes questions de la nation ;

    An elected leadership should not consult any institution the people has rejected. It does not make sense in what-so-ever.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 00:51, par Etalon En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

      « On ne peut mobiliser un homme qu’en fonction de ses intérêts » !
      Effectivement comme on aime souvent le dire, « En politique chaque homme a son prix ».
      Il suffit d’observer le comportement de la plupart de nos opposants, pour comprendre le désintéressement des citoyens et surtout de la jeunesse à la politique africaine.
      Combien de fois les Africains ont été trahis par ces mêmes opposants sur qui ils ont porté leur espoir ?
      Critiques et pertinents dans leurs analyses concernant la mauvaise gestion du pouvoir en place, ils savent toujours paraître comme le messie qu’attend le peuple.
      « L’espoir s’est fait Homme » !
      Quel citoyen au monde n’aimerait pas voir l’amélioration de sa situation, surtout quand on a devant soi, l’homme qui incarne ses rêves ?
      Et pourtant, bon nombre d’entre eux sont des marchands d’illusions !
      Excepté quelques rares opposants dignes de ce nom, toujours prêts à mourir à cause de leur idéologie, beaucoup voient en la politique un moyen facile et rapide pour accéder à la richesse.
      Toujours les mêmes discours… les mêmes promesses qui ne sont jamais tenues et qui ont porté ceux d’hier au pouvoir aujourd’hui. A quand la fin de cette comédie ?
      Nous avons besoin d’opposants prêts à mourir pour le peuple et non des opposants qui attendent que le peuple meurt pour qu’ils puissent accéder au pouvoir.
      Qui peut changer le pouvoir en place si ce n’est l’opposition, fortement soutenue par le peuple comme un seul homme ? Mais comment une opposition divisée peut-elle unir le peuple ? Le plus souvent morcelés à cause des intérêts personnels, ils mettent à nu le manque de sérieux dans leurs ambitions, ce qui permet toujours au pouvoir en place d’avoir plus de marge de manœuvre pour jouer son jeu.
      Si en Afrique des lois bidons sont adoptées, c’est parce que nous avons des opposants bidons.

      Bref… En attendant, quoi que l’on dise, Maître Sankara mérite nos encouragements… Et pour le comprendre, essayons un instant soi peu, de nous mettre dans ses bottines… Peut-on mobiliser un peuple qui a des reflexes de mendiant ? Un peuple qui voit mais qui refuse de regarder ? Qui entend mais qui refuse d’écouter ? Spécialistes des critiques, bon nombre d’entre nous n’attend que les erreurs des autres pour « criailler »… Et pourtant, quant aux erreurs, nul n’est parfait ! Et puisque le monde ne marche qu’avec des erreurs corrigées et non répétées, espérons que Zéphirin Diabré jouera son rôle de Professeur. Que Dieu bénisse le Burkina.
      Etalon - Accra

      Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2013 à 09:16, par Emerique En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

      Zeph je te souhaite beaucoup de réussite. Évite de gaspiller ton énergie dans ce CFOB pour te concentrer sur ton parti et sur 2015. combien sont-il ces partis de l’opposition qui n’existent que pendant les périodes de campagne. Attention donc

      Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:12, par TOGSISSIDA En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Bravo. Bien vu et bien dit. osons espérer que les autres Partis de l’Opposition joueront le jeu contrairement à ce qu’on à vécu par le passé. Animosités, tricheries et détournements des subsides reçues directement et indirectement, instrumentalisation de l’Opposition pour des fins de recettes qui n’arrivent.jamais Dans les caisses de celle-ci, régionalisation des choses, accaparement de la lutte par et pour une seule famille etc. Bref ! les choses doivent changer et Dans leurs fonds pour que l’alternance arrive. N’oublions pas. cette alternation n’a pu etre réussie à ce jour parce que les délinquants d’alors, après avoir organiser les choses.et apate les premiers responsables des Partis.composant.l’Opposition, les endormaient pour les empêcher de réfléchir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 08:18, par truman En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Regardez bien sur la photo. Depuis quand certains sont ils de l’opposition ? Tapis, ils prient pour qu’on les appelle de nouveau...Des le premier virage vous verrez !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 11:08, par Le justicier En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Du courage et que Dieu t’épargne des genres judas escariot afin que la vraie opposition puisse donner un bon souffle de soulagement aux burkinabés

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 13:50, par Penseur En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Ce monsieur ne m’ inspire pas confiance. C’ est un pion du pouvoir pour detruire
    l’ opposition réelle.
    Rappelez vous qu’il fait parti de ceux qui ont suicé le sang du peuple pour s’enrichir au coté du CDP. Il ne peut peut s’opposer au CDP dans la mesure ou ces anciens camarade du CDP connaissent bien ses sales dossiers. Il est difficle d’etre ministre de finances du système Compaoré et demeurer propre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 17:02, par Omar d’ Accra En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Mes felicitations une fois de plus comme je l’ ai deja fait sur mes correspondances passees . Je pense qu il est temps d avoir une opposition digne de ses objectifs premiers qui sont l avenir du pays , non pas des membres du parti une fois au pouvoir et n’etant pas pret a negocie avec le parti au pouvoir pour une alliance comme certains partis le font.Eant president du Mouvement des Jeunes Congressistes du Burkina MJCB,je suis pret a travailler de vos cotes pour la realisation de vos objectifs.Je visa Accra au Ghana et les membres du Bureau Executif National sont au pays sur ce j aimerai avoir l email de votre parti pour qu on’en discute mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2013 à 21:45, par rixxi En réponse à : Opposition politique Burkinabè : Le nouveau chef de file dévoile ses chantiers

    Mr Dembélé sous ented plus haut que Zeph est une giroutte sur la question du stataut du CFOD. Pourtant quand on y regarde de plus plus pres, cette loi qui distingue clairement pouvoir opposotion et dicte l’allégence au CFOD est vraiment stupide. Maintenant que Zeph est CFOD, il est à noter que meme s’il a accepté le role, il a aussi dans son axe 2 promit de travailler à depasser le cadre cette loi. Ca s’appelle de la Real Politik car quoi qu’il en soit le CFOB a un certain capital politique mais dans le fond je ne pense pas qu’il ait fondamentalement changé d’avis sur la question.Personellement j’aimerais qu’elle soit purement et simplement abrogée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Politique au Burkina : Le front patriotique mobilisé pour une transition légitime et souveraine
Situation confuse à Ouagadougou : « Libérez Zoungrana ! » scandent plusieurs manifestants à la Place de la nation
Confusion au Burkina Faso : Le LCL Damiba invite au calme et à la prudence
Burkina Faso. : Situation toujours confuse à Ouagadougou ; Lionel Bilgo dément avoir été arrêté
Burkina Faso : Situation confuse à Ouagadougou ce 30 septembre 2022
Burkina/ MPP : Roch Kaboré et Simon Compaoré instruisent de « sortir de la crise »
Burkina : L’Unité d’action syndicale échange avec le Premier ministre sur les questions de l’insécurité et de la vie chère
Université Jean Moulin de Lyon : Blaise Compaoré risque de perdre son titre de Docteur Honoris causa
77e AG des Nations unies : Le président Damiba demande le soutien de la communauté internationale pour freiner l’expansion du terrorisme
Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP
77e AG des Nations unies : le Président du Faso est arrivé à New York
Burkina : « On a vu ces conférences de presse des OSC avec l’arrivée de Blaise Compaoré, mais quand les audios attisant la haine ont circulé, aucune n’a daigné lever le doigt », déplore Olivier Nacoulma du MIDE
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés