CHASSE DANS LA RÉGION DE L’EST : Quatre braconniers dans les filets de la gendarmerie de Pama

lundi 15 avril 2013 à 22h25min

Les autorités en charge de la surveillance des aires protégées de la région de l’Est ont mis aux arrêts le jeudi 11 avril 2013, quatre braconniers qui opéraient nuitamment, dans la zone présidentielle de tourisme cynégétique de Pama.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CHASSE DANS LA RÉGION DE L’EST : Quatre braconniers dans les filets de la gendarmerie de Pama

Quatre individus en possession de trois fusils de chasse de calibre 12, vingt-deux (22) cartouches et quatre torches frontales ont été arrêtés par la gendarmerie de Pama pour fait de braconnage. En effet, depuis le mois de décembre 2012, un groupe d’individus non identifiés s’adonnaient à la chasse nocturne sur l’espace protégé de la zone présidentielle de tourisme cynégétique de Pama. Après plusieurs sorties infructueuses de contrôle, une équipe de surveillance composée de deux forestiers, quatre pisteurs et un chauffeur a réussi à mettre la main sur quatre personnes dont un gendarme à la retraite dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 avril 2013, dans la localité. En effet, grâce au réseau de renseignement mis en place pour contrer l’action de ces malfrats, l’équipe a pris en chasse des suspects à bord d’un véhicule de marque Toyota immatriculé 09 GM 7163BF.

Neutralisés quelques instants après, les quatre hommes ont été pris avec leur arsénal de chasse. Deux ourébis en gestation abattus ont également été retrouvés dans leur véhicule. Les braconniers sont composées d’un adjudant-chef de gendarmerie à la retraite, d’un infirmier et d’un forgeron-soudeur tous résidant à Fada N’Gourma et d’un fermier domicilié à Diapangou. Ils sont gardés à vue pour l’instant à la brigade territoriale de gendarmerie de Pama pour nécessité d’enquête. Créée en 1997, la zone présidentielle de tourisme cynégétique de Pama couvre une superficie de 83 405 hectares. Elle est régulièrement en proie à de nombreuses difficultés dont le braconnage et ce, malgré la surveillance permanente effectuée par le personnel en charge de la garde de la zone de chasse. Des braconniers réussissent ainsi, à intégrer les zones interdites et y abattent clandestinement, des animaux sauvages.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés